VAN MANDER, Carel, Het Schilder-Boeck waer in Voor eerst de leerlustighe Iueght den grondt der Edel Vry Schilderconst in Verscheyden deelen Wort Voorghedraghen. Daer nae in dry deelen t'Leuen der vermaerde doorluchtighe Schilders des ouden, en nieuwen tyds Eyntlyck d'wtlegghinghe op den Metamorphoseon pub. Ouidij Nasonis. Oock daerbeneffens wtbeeldinghe der figueren Alles dienstich en nut den schilders Constbeminders en dichters, oock allen Staten van menschen, Haarlem, Paschier van Wesbusch, 1604.

Koninklijke Bibliotheek La Haye NL / Koninklijke Bibliotheek / KW 298 F 1 Frontispice Images in-texte 462 quotations 255 terms
Only the two first sections (Voor-reden and De Grondt) are treated in this database.

Le Schilder- boeck de Karel van Mander est publié une première fois en 1604 à Haarlem (réédition en 1618). Il est le premier ouvrage de théorie de l'art publié au Nord des Alpes au XVIIe siècle, en néerlandais. II se compose de plusieurs parties : 
- le Grondt 
- Vies des peintres de l'Antiquité
- Vies des peintres italiens
- Vies des peintres néerlandais et allemands
- les Métamorphoses d'Ovide 
Seuls la Voor-Rede et le Grondt der Edel-vry schilder-const (Fondement du noble et liber art de peinture) est étudié ici. 
L'ouvrage s'adresse aux peintres. Le premier chapitre (Exhortatie ou Exhortation aux jeunes peintres ) traite ainsi des qualités et vertus morales que doit cultiver l'artiste. 
Si la pensée exprimée par Van Mander reprend souvent des idées issues de la théorie italienne, la forme qu'il donne à son écrit, ainsi que les conceptions qu'il exprime sont cependant originales. Le Grondt adopte en effet une forme poétique pour l'ensemble du texte, écrit en vers, et dans lequel les formes et références allégoriques et poétiques abondent.
La composition d'ensemble des différents chapitres semble également être pensée de manière allégorique. Hessel Miedema propose de voir dans la construction du Grondt l'image d'une montagne que le peintre doit gravir, et une métaphore des  chemins que le peintre doit emprunter pour en atteindre le sommet sur lequel est érigé le temple de la Vertu et de la Renommée (Miedema, 2002). Ainsi, le dessin d'une part et la couleur d'autre part situés aux pieds de chacun des versants, et apparaissent comme les deux voies d'accès menant au  sommet, c'est-à-dire au chapitre central consacré à la lumière avec ses sources naturelles et artificielles (chap. 7). Le dessin sur le  premier versant (chap. 2) concerne à la fois le dessin et ses différentes techniques, et la conception italienne de disegno qui se rapproche de celle d'invention. Les chapitres  qui suivent, traitent de la représentation de la figure humaine, fondement de la peinture d'histoire (chap. 3-6). L'autre versant s'ouvre par les chapitres sur la couleur, ses significations, sa nature, sa distribution et ses associations (chap. 11-14,) puis aborde la question du paysage (chap. 8) et du rendu des animaux (chap. 9, puis celle des draperies (chap. 10) dans leur rapport au coloris. 
Pour Noldus (2008), la construction d'ensemble de ce poème didactique a pour but de mettre en valeur la couleur et la lumière.


La structure générale avec les biographies d'artistes antiques, italiens et septentrionaux, ainsi que l'adjonction des Métamorphoses d'Ovide est reprise par Joachim von Sandrart dans la Teusche Academie (1675). Dans les chapitres théoriques, le théoricien allemand s'inspire également des thématiques particulières : rendu du corps humain (mesures, proportions, vêtement, affects, convenance), paysage, peinture d'histoire, lumière, couleurs (union et distribution, nature des couleurs). Il abandonne cependant la construction rhétorique et la forme poétique pour adapter son langage au contexte académique germanique. 

Michèle-Caroline Heck

Contributors
Mathilde Bert: analysis of the text, selection of citations and terms, commentaries
Marije Osnabrugge: practical elaboration, minor corrections
in-4 dutch
Structure
Table des matières at fol. 55r - 57v
Ode at *6v-**8v

VAN MANDER, Carel, Het Schilderboeck waerin voor eerst de leerlustighe jeught den gront der edele vrye schilderkonst in versceyden deelen wort voorgedragen. Daerna in dry deelen t'leven der vermaerde doorluchtighe schilders des ouden ende nieuwen tydts. Eyndlyck d'uytlegghinghe op den metamorphoseon . Hier is op nieu bygevoecht het leven des Autheurs, Amsterdam, Jacob Pieterz Wachter, 1618.

VAN MANDER, Carel et GEEST, Wibrandus de, Den leermeester der schilderkonst : Waar in den leergierigen schilderjeugd den grond van deze vryekonst kan naspooren, Leeuwarden, Pieter Ruirds, 1702.

VAN MANDER, Carel, Den grondt der edel vry schilder-const, MIEDEMA, Hessel (éd.), Utrecht, Haentjens Dekker & Gumbert, 1973.

VAN MANDER, Carel, Das Lehrgedicht des Carel van Mander, HOECKER, Rudolf (éd.), La Haye, Nijhoff, 1915.

VAN MANDER, Carel, The Foundation of the Noble Free Art of Painting, HONIG, Elizabeth A. (éd.), s. l., s.n., 1985.

VAN MANDER, Carel, Principe et fondement de l’art noble et libre de la peinture, NOLDUS, Jan Willem (éd.), Paris, Les Belles Lettres, 2008.

PLETTINCK, Leopold, Carel van Mander, dichter, geschiedschrijver, schilder, 1548-1606 ; zijn leven, zijne werken, Antwerpen, Henri Claes, 1886.

PLETTINCK, Leopold, Studiën over het leven en de werken van Carel van Mander, dichter, schilder, en kunstgeschiedschrijver, 1548-1606, Gand, Siffer, 1896.

HIRSCHMANN, Otto, « Beitrag zu einem Kommentar von Karel van Manders, "Grondt der edel vry schilder-const" », Oud Holland, 33, 1915, p. 81-86 [En ligne : http://www.jstor.org/stable/42724108 consulté le 30/03/2018].

DE PAUW-VAN VEEN, Lydia, « Den grondt der edel vrij schilderkonst van Karel van Mander en den leermeester der schilderkonst van Wibrandus van Geest : een korte vergelijking », Revue Belge de Philologie et d'Histoire, 34/2, 1956, p. 365-384 [En ligne : https://www.persee.fr/doc/rbph_0035-0818_1956_num_34_2_1987 consulté le 30/03/2018].

DE PAUW-VAN VEEN, Lydia, Bijdrage tot de studie van de woordenschat in verband met de schilderkunst in de 17de eeuw, Gand, Secretarie der Koninklijke Vlaamse Academie, 1957.

MIEDEMA, Hessel, Carel van Mander (1548-1606) : het bio-bibliografisch materiaal, Amsterdam, Kunsthistorisch Instituut van de Universiteit van Amsterdam, 1972.

DE PAUW-VAN VEEN, Lydia, « Karel van Mander, Den Grondt der edel vry schilder-const », Simiolus. Netherlands Quarterly for the History of Art, 9/3, 1977, p. 183-186 [En ligne : http://www.jstor.org/stable/3780336 consulté le 30/03/2018].

MELION, Walter S., Shaping the Netherlandish Canon. Carel van Mander’s Schilder-boeck, Chicago - London, University of Chicago Press, 1991.

MIEDEMA, Hessel, « Over de betrouwbaarheid van Carel van Mander », dans HERMANS, Theo, JANSSEN, Theodorus et KLEIJN, P. G. M. de (éd.), Handelingen Elfde Colloquium Neerlandicum, Actes du colloque d'Utrecht, Woubrugge, Internationale Vereniging voor Neerlandistiek, 1992, p. 267-287.

WATERSCHOOT, W., Ter liefde der Const : uit het Schilder-Boeck (1604) van Carel van Mander, Leiden, Nijhoff, 1993.

MELION, Walter S., « Carel van Mander et les origines du discours historique sur l’art dans les Pays-Bas au XVIIe siècle », dans POMMIER, Édouard (éd.), Histoire de l’histoire de l’art, Actes du colloque de Paris, Paris, Klincksieck - Louvre éditions, 1995, p. 177-228.

GRASMAN, Edward, « Het uiteenlopend lot van de vroege Italiaanse en de Oudnederlandse schilderkunst », Incontri, 12/2, 1997, p. 71-79.

DE MAMBRO SANTOS, Riccardo, « Pittori competenti e giudiziosi fruitori. Le categorie critiche di Carel van Mander in bilico tra produzione e valutazione delle opere d’arte », Ricerche di storia dell’arte, 66, 1998, p. 85-100.

MIEDEMA, Hessel, « Carel van Mander comme théoricien de l’art des Pays-Bas », dans HECK, Michèle-Caroline, LEMERLE, Frédérique et PAUWELS, Yves (éd.), Théorie des arts et création artistique dans l’Europe du Nord du XVIe au début du XVIIIe siècle, Actes du colloque international de Lille, Villeneuve-d’Ascq, Université Charles de Gaulle - Lille 3, 2002, p. 233-239.

STANNECK, Achim, Ganz ohne Pinsel gemalt : Studien zur Darstellung der Produktionsstrukturen niederländischer Malerei im « Schilder-Boeck » von Carel van Mander (1604), Frankfurt am Main, Peter Lang, 2003.

WETERING, Ernst van, « Towards a Reconstruction of Rembrandt’s Art Theory », dans WETERING, Ernst van (éd.), Corpus of Rembrandt Painting : Small-Scale History Painting, Dordrecht, Springer, 2011, 6 vol., vol. V, p. 3-140.

WEISS, Philipp, « We(d)erschijn als Kernbegriff der Diskussion des malerischen Lichts bei Karel van Mander », dans FRITZSCHE, Claudia, LEONHARD, Karin et WEBER, Gregor J. M. (éd.), "Ad fontes!" niederländische Kunst des 17. Jahrhunderts in Quellen, Petersberg, Imhof, 2013, p. 35-53.

TAYLOR, Paul, « “Gladdicheyt” in Karel van Mander's 'Schilder-boeck' », dans HECK, Michèle-Caroline, FREYSSINET, Marianne et TROUVÉ, Stéphanie (éd.), Lexicographie artistique : formes, usages et enjeux dans l'Europe moderne, Actes du colloque de Montpellier et Paris, Montpellier, PULM, 2018, p. 377-394 [En ligne : dx.doi.org/10.26530/OAPEN_644313 consulté le 15/03/2018].

FILTERS

QUOTATIONS

Soo bespreeck ick, datse onvertsaeghdlijck toetreden, en aengrijpen voor eerst het besonderste deel der Consten, te weten, een Menschlijck beeldt te leeren stellen,

[d'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] ...je souhaite qu’ils se rassemblent, intrépides, et s’attaquent d’abord à l’élément le plus important des Arts, à savoir apprendre à bien poser une figure humaine.

Van Mander présente ici la figure humaine comme la partie la plus importante des arts. [MB]

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps

Daerom segh ick zijnder nu bequaem, oft begrijplijcke jonghe gheesten oft vaten, tot onse Schilder-const leer-liefdigh oft lustigh wesende, […], die moghen desen mijnen willighen dienst dancklijck aennemen, en snel-geestigh opmercklijck achten op d’onderwijsighe deelen, die ick in desen mijnen Schilder-consten gront, oft gantschen Schilder-boeck, hen voor ooghen stelle oft voordraghe. […] hun vrymoedicheyt levende verweckt te wesen conden mercken : Soo bespreeck ick, datse onvertsaeghdlijck toetreden, en aengrijpen voor eerst het besonderste deel der Consten, te weten, een Menschlijck beeldt te leeren stellen, oock eyndlijck alle ander omstandighe deelen t’omhelsen, oft immers als Natuere en Geest anders niet willen toelaten, eenigh besonder deel, om daer in uytnemende te moghen worden: want het niet daeghlijcx gheschiet, dat een alleen alles vermagh, leeren, begrijpen, oft in alles uytnemende worden can.

[d'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] C’est pourquoi je dis que, s’il y a de jeunes esprits compétents et perspicaces, […] ces esprits’là pourront accepter avec reconnaissance ce que je leur offre si volontiers, et être attentifs, l’intelligence en éveil, à tous les sujets instructifs que je leur propose dans ce Principe de la Peinture, ou dans l’ensemble de mon Livre de la Peinture. […] je souhaite qu’ils se rassemblent, intrépides, et s’attaquent d’abord à l’élément le plus important des Arts, à savoir apprendre à bien poser une figure humaine. Ensuite ils se familiariseront avec tous les autres aspects de l’Art, ou, si la Nature et l’Esprit ne le permettent pas, avec au moins un aspect pour y exceller. En effet, il n’arrive pas tous les jours qu’une seule personne puisse apprendre tout à comprendre, ou parvienne à exceller dans tous les domains.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture
L’ARTISTE → règles et préceptes

Daerom segh ick zijnder nu bequaem, oft begrijplijcke jonghe gheesten oft vaten, tot onse Schilder-const leer-liefdigh oft lustigh wesende, […], die moghen desen mijnen willighen dienst dancklijck aennemen, en snel-geestigh opmercklijck achten op d’onderwijsighe deelen, die ick in desen mijnen Schilder-consten gront, oft gantschen Schilder-boeck, hen voor ooghen stelle oft voordraghe. […] hun vrymoedicheyt levende verweckt te wesen conden mercken : Soo bespreeck ick, datse onvertsaeghdlijck toetreden, en aengrijpen voor eerst het besonderste deel der Consten, te weten, een Menschlijck beeldt te leeren stellen, oock eyndlijck alle ander omstandighe deelen t’omhelsen, oft immers als Natuere en Geest anders niet willen toelaten, eenigh besonder deel, om daer in uytnemende te moghen worden: want het niet daeghlijcx gheschiet, dat een alleen alles vermagh, leeren, begrijpen, oft in alles uytnemende worden can. Sulcx bevintmen onder onse Const, van in den ouden oft Antijcken tijt te wesen toeghegaen, dat d’een in d’een, en d’ander in d’ander geschickter en beter Meester gheweest is, gelijck men in hun levens sal bevinden.

[d'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] C’est pourquoi je dis que, s’il y a de jeunes esprits compétents et perspicaces, […] ces esprits’là pourront accepter avec reconnaissance ce que je leur offre si volontiers, et être attentifs, l’intelligence en éveil, à tous les sujets instructifs que je leur propose dans ce Principe de la Peinture, ou dans l’ensemble de mon Livre de la Peinture. […] je souhaite qu’ils se rassemblent, intrépides, et s’attaquent d’abord à l’élément le plus important des Arts, à savoir apprendre à bien poser une figure humaine. Ensuite ils se familiariseront avec tous les autres aspects de l’Art, ou, si la Nature et l’Esprit ne le permettent pas, avec au moins un aspect pour y exceller. En effet, il n’arrive pas tous les jours qu’une seule personne puisse apprendre tout à comprendre, ou parvienne à exceller dans tous les domains. C’est ainsi que cela s’est passé dans notre Art depuis les temps anciens ou l’Antiquité : l’un était plus compétent dans un domaine, et l’autre dans un autre, comme nous pourrons le voir dans leur biographie.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture
L’ARTISTE → règles et préceptes

[d'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] C’est pourquoi je dis que, s’il y a de jeunes esprits compétents et perspicaces, […] ces esprits’là pourront accepter avec reconnaissance ce que je leur offre si volontiers, et être attentifs, l’intelligence en éveil, à tous les sujets instructifs que je leur propose dans ce Principe de la Peinture, ou dans l’ensemble de mon Livre de la Peinture. […] je souhaite qu’ils se rassemblent, intrépides, et s’attaquent d’abord à l’élément le plus important des Arts, à savoir apprendre à bien poser une figure humaine. Ensuite ils se familiariseront avec tous les autres aspects de l’Art, ou, si la Nature et l’Esprit ne le permettent pas, avec au moins un aspect pour y exceller. En effet, il n’arrive pas tous les jours qu’une seule personne puisse apprendre tout à comprendre, ou parvienne à exceller dans tous les domains. C’est ainsi que cela s’est passé dans notre Art depuis les temps anciens ou l’Antiquité : l’un était plus compétent dans un domaine, et l’autre dans un autre, comme nous pourrons le voir dans leur biographie.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage

Zeuxis maeckte te groote hoofden : maer was goet Fruyt-schilder.

[d'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Zeuxis faisait des têtes trop grandes, mais était un bon peintre de fruits.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture
GENRES PICTURAUX → nature morte

Eumarus ghewende hem alles te doen nae t’leven.

[d'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Eumarus avait l’habitude de tout faire d’après la vie.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

Protogenes con eerst maer scheepkens schilderen.

[d'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Protogénès ne pouvait peindre que des bateaux.

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → paysage

Apelles was in alles gracelijck.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Apelle avait la grâce en tout.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection
L’ARTISTE → qualités

Parasius, goet van omtreck.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Parrhasios était bon pour les contours.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin

Demon, vol inventien.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Démon pour les inventions.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination
CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin

Tymanthes, verstandigh : in zijn werck was altijts eenighen verborghen sin oft meyninghe.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Timanthe était intelligent : dans ses œuvres, il y avait toujours un sens caché.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Pamphilus was gheleert.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Pamphile était savant.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Nicomachus, veerdigh.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Nicomaque, compétent.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Athenion, diepsinnigh.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Athénion profond.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Nicophanes, net en suyver

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Nicophanès élégant et propre.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Nicophanes, net en suyver,

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Nicophanès élégant et propre.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Amulius, schoon van verwen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Amulius était un bon coloriste.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité des couleurs

Pausias, fraey  van kinderen, en bloemen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Pausias peignait bien les enfants et les fleurs.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

Asclepiodorus, goet van mate, oft proportie.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Asclépiodore était doué pour les mesures, ou la proportion.

mate

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion

Amphyon, van ordineren.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Amphyon pour la composition.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

Serapio, fraey in’t groote. Pyreicus, in’t cleen. Anthiphilus, in cleen, en groot.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Sérapion était bon pour les grands, et Pyréicus pour les petits formats, mais Antiphilus pour les petits et les grands.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Nicias, beesten, besonder Honden.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Nicéas était spécialiste d’animaux, en particulier des chiens.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

Nicophanes, copieren, en was suyver in zijn werck.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Nicophanès copiait, et proprement.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

Mechopanes, te rouw in zijn verwen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Méchophanès utilisait des couleurs trop crues.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité des couleurs

Aristides, van affecten.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Aristide, en particulier, les affects.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Clesides, nae t’leven, oock by onthoudt :

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Clésidès travaillait d’après la vie, et aussi d’après ses souvenirs.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

Ludius, van Landtschap.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Ludius faisait des paysages.

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → paysage

De selve verscheydenheden salmen oock vinden by den dees-tijdtsche Italianen en Nederlanders te zijn geweest, hier te lang te verhalen : waer by de Ieught gheleert sal wesen, om in de Const volherden, te grijpen nae t’ghene Natuere meest aenbiedt. Ist niet de volcomenheyt in beelden en Historien, soo mach het wesen Beesten, Keuckenen, Fruyten, Bloemen, Landtschappen, Metselrijen, Prospectiven, Compartimenten, Grotissen, Nachten, branden, Conterfeytselen nae t’leven, Zeen, en Schepen, oft soo yet anders te schilderen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] On trouverait de nos jours les mêmes différences chez les peintres italiens et néérlandais, mais raconter cela prendrait trop de place ici. Par tout cela, la Jeunesse peut apprendre à persévérer dans l’Art et à saisir ce qu’offre la Nature. À défaut d’atteindre la perfection dans la peinture de figures et d’Histoires, on pourrait peindre des Animaux, des scènes de Cuisine, des Fruits ou Fleurs, des Paysages, des Architectures, des Perspectives, des Cartouches, des Grotesques, des Nocturnes, des incendies, des Portraits d’après la vie, des Marines et Bateaux, ou encore autre chose.

École flamande
École italienne
École néerlandaise

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] On trouverait de nos jours les mêmes différences chez les peintres italiens et néérlandais, mais raconter cela prendrait trop de place ici. Par tout cela, la Jeunesse peut apprendre à persévérer dans l’Art et à saisir ce qu’offre la Nature. À défaut d’atteindre la perfection dans la peinture de figures et d’Histoires, on pourrait peindre des Animaux, des scènes de Cuisine, des Fruits ou Fleurs, des Paysages, des Architectures, des Perspectives, des Cartouches, des Grotesques, des Nocturnes, des incendies, des Portraits d’après la vie, des Marines et Bateaux, ou encore autre chose.

École flamande
École italienne
École néerlandaise

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → nature morte
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] On trouverait de nos jours les mêmes différences chez les peintres italiens et néérlandais, mais raconter cela prendrait trop de place ici. Par tout cela, la Jeunesse peut apprendre à persévérer dans l’Art et à saisir ce qu’offre la Nature. À défaut d’atteindre la perfection dans la peinture de figures et d’Histoires, on pourrait peindre des Animaux, des scènes de Cuisine, des Fruits ou Fleurs, des Paysages, des Architectures, des Perspectives, des Cartouches, des Grotesques, des Nocturnes, des incendies, des Portraits d’après la vie, des Marines et Bateaux, ou encore autre chose.

École flamande
École italienne
École néerlandaise

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix
GENRES PICTURAUX → nature morte

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] On trouverait de nos jours les mêmes différences chez les peintres italiens et néérlandais, mais raconter cela prendrait trop de place ici. Par tout cela, la Jeunesse peut apprendre à persévérer dans l’Art et à saisir ce qu’offre la Nature. À défaut d’atteindre la perfection dans la peinture de figures et d’Histoires, on pourrait peindre des Animaux, des scènes de Cuisine, des Fruits ou Fleurs, des Paysages, des Architectures, des Perspectives, des Cartouches, des Grotesques, des Nocturnes, des incendies, des Portraits d’après la vie, des Marines et Bateaux, ou encore autre chose.

École flamande
École italienne
École néerlandaise

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → peinture d’histoire
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] On trouverait de nos jours les mêmes différences chez les peintres italiens et néérlandais, mais raconter cela prendrait trop de place ici. Par tout cela, la Jeunesse peut apprendre à persévérer dans l’Art et à saisir ce qu’offre la Nature. À défaut d’atteindre la perfection dans la peinture de figures et d’Histoires, on pourrait peindre des Animaux, des scènes de Cuisine, des Fruits ou Fleurs, des Paysages, des Architectures, des Perspectives, des Cartouches, des Grotesques, des Nocturnes, des incendies, des Portraits d’après la vie, des Marines et Bateaux, ou encore autre chose.

École flamande
École italienne
École néerlandaise

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix
GENRES PICTURAUX → scène de genre

De selve verscheydenheden salmen oock vinden by den dees-tijdtsche Italianen en Nederlanders te zijn geweest, hier te lang te verhalen : waer by de Ieught gheleert sal wesen, om in de Const volherden, te grijpen nae t’ghene Natuere meest aenbiedt. Ist niet de volcomenheyt in beelden en Historien, soo mach het wesen Beesten, Keuckenen, Fruyten, Bloemen, Landtschappen, Metselrijen, Prospectiven, Compartimenten, Grotissen, Nachten, branden, Conterfeytselen nae t’leven, Zeen, en Schepen, oft soo yet anders te schilderen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] On trouverait de nos jours les mêmes différences chez les peintres italiens et néérlandais, mais raconter cela prendrait trop de place ici. Par tout cela, la Jeunesse peut apprendre à persévérer dans l’Art et à saisir ce qu’offre la Nature. À défaut d’atteindre la perfection dans la peinture de figures et d’Histoires, on pourrait peindre des Animaux, des scènes de Cuisine, des Fruits ou Fleurs, des Paysages, des Architectures, des Perspectives, des Cartouches, des Grotesques, des Nocturnes, des incendies, des Portraits d’après la vie, des Marines et Bateaux, ou encore autre chose.

École flamande
École italienne
École néerlandaise

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → ornement

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] On trouverait de nos jours les mêmes différences chez les peintres italiens et néérlandais, mais raconter cela prendrait trop de place ici. Par tout cela, la Jeunesse peut apprendre à persévérer dans l’Art et à saisir ce qu’offre la Nature. À défaut d’atteindre la perfection dans la peinture de figures et d’Histoires, on pourrait peindre des Animaux, des scènes de Cuisine, des Fruits ou Fleurs, des Paysages, des Architectures, des Perspectives, des Cartouches, des Grotesques, des Nocturnes, des incendies, des Portraits d’après la vie, des Marines et Bateaux, ou encore autre chose.

École flamande
École italienne
École néerlandaise

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → portrait
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] On trouverait de nos jours les mêmes différences chez les peintres italiens et néérlandais, mais raconter cela prendrait trop de place ici. Par tout cela, la Jeunesse peut apprendre à persévérer dans l’Art et à saisir ce qu’offre la Nature. À défaut d’atteindre la perfection dans la peinture de figures et d’Histoires, on pourrait peindre des Animaux, des scènes de Cuisine, des Fruits ou Fleurs, des Paysages, des Architectures, des Perspectives, des Cartouches, des Grotesques, des Nocturnes, des incendies, des Portraits d’après la vie, des Marines et Bateaux, ou encore autre chose.

École flamande
École italienne
École néerlandaise

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] On trouverait de nos jours les mêmes différences chez les peintres italiens et néérlandais, mais raconter cela prendrait trop de place ici. Par tout cela, la Jeunesse peut apprendre à persévérer dans l’Art et à saisir ce qu’offre la Nature. À défaut d’atteindre la perfection dans la peinture de figures et d’Histoires, on pourrait peindre des Animaux, des scènes de Cuisine, des Fruits ou Fleurs, des Paysages, des Architectures, des Perspectives, des Cartouches, des Grotesques, des Nocturnes, des incendies, des Portraits d’après la vie, des Marines et Bateaux, ou encore autre chose.

École flamande
École italienne
École néerlandaise

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix
GENRES PICTURAUX → paysage

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] On trouverait de nos jours les mêmes différences chez les peintres italiens et néérlandais, mais raconter cela prendrait trop de place ici. Par tout cela, la Jeunesse peut apprendre à persévérer dans l’Art et à saisir ce qu’offre la Nature. À défaut d’atteindre la perfection dans la peinture de figures et d’Histoires, on pourrait peindre des Animaux, des scènes de Cuisine, des Fruits ou Fleurs, des Paysages, des Architectures, des Perspectives, des Cartouches, des Grotesques, des Nocturnes, des incendies, des Portraits d’après la vie, des Marines et Bateaux, ou encore autre chose.

École flamande
École italienne
École néerlandaise

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix
GENRES PICTURAUX → nocturne

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] On trouverait de nos jours les mêmes différences chez les peintres italiens et néérlandais, mais raconter cela prendrait trop de place ici. Par tout cela, la Jeunesse peut apprendre à persévérer dans l’Art et à saisir ce qu’offre la Nature. À défaut d’atteindre la perfection dans la peinture de figures et d’Histoires, on pourrait peindre des Animaux, des scènes de Cuisine, des Fruits ou Fleurs, des Paysages, des Architectures, des Perspectives, des Cartouches, des Grotesques, des Nocturnes, des incendies, des Portraits d’après la vie, des Marines et Bateaux, ou encore autre chose.

École flamande
École italienne
École néerlandaise

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → paysage
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] On trouverait de nos jours les mêmes différences chez les peintres italiens et néérlandais, mais raconter cela prendrait trop de place ici. Par tout cela, la Jeunesse peut apprendre à persévérer dans l’Art et à saisir ce qu’offre la Nature. À défaut d’atteindre la perfection dans la peinture de figures et d’Histoires, on pourrait peindre des Animaux, des scènes de Cuisine, des Fruits ou Fleurs, des Paysages, des Architectures, des Perspectives, des Cartouches, des Grotesques, des Nocturnes, des incendies, des Portraits d’après la vie, des Marines et Bateaux, ou encore autre chose.

École flamande
École italienne
École néerlandaise

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → paysage
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] On trouverait de nos jours les mêmes différences chez les peintres italiens et néérlandais, mais raconter cela prendrait trop de place ici. Par tout cela, la Jeunesse peut apprendre à persévérer dans l’Art et à saisir ce qu’offre la Nature. À défaut d’atteindre la perfection dans la peinture de figures et d’Histoires, on pourrait peindre des Animaux, des scènes de Cuisine, des Fruits ou Fleurs, des Paysages, des Architectures, des Perspectives, des Cartouches, des Grotesques, des Nocturnes, des incendies, des Portraits d’après la vie, des Marines et Bateaux, ou encore autre chose.

École flamande
École italienne
École néerlandaise

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix
GENRES PICTURAUX → paysage

Den Grondt der Edel vry Schilder-const: Waer in haer ghestalt, aerdt ende wesen, de leer-lustighe Jeught in verscheyden Deelen in Rijm-dicht wort voor ghedraghen

[D'après NOLDUS 2008, p. 11:] Principe et fondement de l’art noble et libre de la peinture : Dans lequel sa forme, sa nature et son essence sont présentées en vers à la Jeunesse avide d’apprendre

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

[D'après NOLDUS 2008, p. 11:] Principe et fondement de l’art noble et libre de la peinture : Dans lequel sa forme, sa nature et son essence sont présentées en vers à la Jeunesse avide d’apprendre

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → grandeur et noblesse

[D'après NOLDUS 2008, p. 11:] Principe et fondement de l’art noble et libre de la peinture : Dans lequel sa forme, sa nature et son essence sont présentées en vers à la Jeunesse avide d’apprendre

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → règles et préceptes
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

1 O Hebes spruyten, Genius Scholieren,
Ghy die hier en daer, in plaetse van schrijven, {D’Ouders seggen lichtelick, sy willen hun kinders Schilders maken, doch t’is hun werck oft in hun macht niet.}
Hebt becladdert, en vervult u Pampieren,
Met Mannekens, Schepen, verscheyden dieren,
Dat ghy nau ledighe plaets’ en laet blijven,
Schijnend’ of Natuer u voort wilde drijven,
Een Schilder te wesen, soo dat u Ouders
V daer toe aenvoeren op lijf, en schouders.
 
2 By ghemeyn oordeel wordt u toeghewesen,
Te zijn een Schilder, t’woort is licht te spreken,
maer Schilder, en Schilder, siet, tusschen desen {Tusschen Schilder en Schilder light eenen grooten bergh.}
Leyt soo hooch eenen grooten Bergh gheresen,
Dat veel de reyse moeten laten steken,
T’is hier niet te doen met maenden oft Weken,
maer volcomen Iaren hier toe behoeven,
Aleer dat ghy eenich gheniet sult proeven.

[D'après NOLDUS 2008, p. 11-12:] 1 Ô enfant d’Hébé, écoliers du Génie vous qui, ici et là, plutôt que d’écrire, {Les Parents disent facilement qu’ils veulent faire de leurs enfants des Peintres, mais ce n’est ni leur travail, ni dans leur pouvoir.} avez barbouillé et rempli vos Papiers de Bonshommes, Bateaux, animaux variés sans laisser vide un seul endroit : Il semble que la Nature vous pousse à devenir Peintre, de sorte que vos Parents, sur leurs épaules, vous portent vers ce destin à leurs dépens. 2 Par un commun accord on vous désigne pour être Peintre ; c’est facilement dit. Mais entre Peintre et Peintre, voyez, il y a une grande Montagne, si élevée {Entre Peintre et Peintre, il y a une grande montagne.} que beaucoup à l’ascension doivent renoncer. Des Mois, encore moins des Semaines, n’y suffisent pas mais des Années entières sont nécessaires avant que vous n’éprouviez du plaisir.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

4 Sijt dan ghewaerschouwt, want der Consten kele
Looft soetelijck nae de Serenes stemmen,
Aenlockend’ elcken bevallijck ten spele,
maer by haer te comen moetmen al vele
Weghen besoecken, en waters doorswemmen,
Noch isser soo hoogh eenen bergh te clemmen,
Ghy en comtter niet over vroegh noch late,
Of ghy en hebt de Natuere te bate. {Sonder Natuere canmen geen Schilder worden.}

[D'après NOLDUS 2008, p. 12:] 4 Soyez donc averti, car la gorge de l’Art imite doucement les voix des Sirènes attirant chacun vers son jeu charmant. Mais pour arriver à lui, on doit emprunter de nombreuses voies et nager par toutes les eaux. Il reste ensuite à gravir une montagne si haute que vous n’y arriverez jamais si la Nature ne vous protège. {Sans la Nature, on ne peut pas devenir Peintre.}

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

[D'après NOLDUS 2008, p. 12:] 4 Soyez donc averti, car la gorge de l’Art imite doucement les voix des Sirènes attirant chacun vers son jeu charmant. Mais pour arriver à lui, on doit emprunter de nombreuses voies et nager par toutes les eaux. Il reste ensuite à gravir une montagne si haute que vous n’y arriverez jamais si la Nature ne vous protège. {Sans la Nature, on ne peut pas devenir Peintre.}

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
L’ARTISTE → apprentissage

8 Of ghy de Natuer hebt t’uwer vriendinnen {Vroech is te mercken, of yemandt een goet Schilder sal worden.}
By den aerdt dijns gheests salmen vroech afmeten,
Want t’moet schier van in de Wieghe beginnen […]
 
9 […]
Onder der Graphidis Consten subditen,
Ionghers die namaels de ghemeyn limiten
Hebben t’overvlieghen, sullen opheffen
En vroech beginnen, ander overtreffen.
 
10 Doch drijft u Natuere tot sulcke weghen,
Met behendich vernuft, daer toe bevallijck,
Hebbend’ een sulck deel uyt haer handt vercreghen,
Dat ghy in uwen gheest, sin en gheneghen,
Bevoelt leven inbeeldinghen ontallijck,
naer den prijs te schieten, u niet en sal ick
Ontraden, ter avontueren oft mochte
Ten eynd’ eens ghelucken dat het gherochte.

 
11 Doch geenen arbeydt laet u verdrieten,
Die aenhoudt, mach op verwinninghe hopen,
nae t’besueren machmen t’soete ghenieten:
[…]

[D'après NOLDUS 2008, p. 13:] 8 Si la Nature vous est propice {On voit très tôt si quelqu’un peut devenir un bon Peintre.} on le verra très tôt à la tournure de votre esprit. […] 9 […] De même, feront, parmi les serviteurs de l’Art du Dessin ces jeunes qui plus tard dépasseront les limites communes ; ils s’élèveront et commenceront tôt à dépasser les autres. 10 Mais si la Nature vous pousse dans cette direction si, avec une vive intelligence, inclinée à ces choses, vous avez reçu de sa main une telle part, que vous sentez vivre dans votre esprit, sens et goût d’innombrables figures et idées, de tenter l’aventure je ne vous déconseillerai pas car, - qui sait ?- la résussite pourrait être à l’horizon. 11 Mais qu’aucun labeur ne vous attriste. Celui qui persiste peut espérer la victoire. Après le dur effort, on jouira d’une douce récompense, […]

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage

[D'après NOLDUS 2008, p. 13:] 8 Si la Nature vous est propice {On voit très tôt si quelqu’un peut devenir un bon Peintre.} on le verra très tôt à la tournure de votre esprit. […] 9 […] De même, feront, parmi les serviteurs de l’Art du Dessin ces jeunes qui plus tard dépasseront les limites communes ; ils s’élèveront et commenceront tôt à dépasser les autres. 10 Mais si la Nature vous pousse dans cette direction si, avec une vive intelligence, inclinée à ces choses, vous avez reçu de sa main une telle part, que vous sentez vivre dans votre esprit, sens et goût d’innombrables figures et idées, de tenter l’aventure je ne vous déconseillerai pas car, - qui sait ?- la résussite pourrait être à l’horizon. 11 Mais qu’aucun labeur ne vous attriste. Celui qui persiste peut espérer la victoire. Après le dur effort, on jouira d’une douce récompense, […]

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

[D'après NOLDUS 2008, p. 13:] 8 Si la Nature vous est propice {On voit très tôt si quelqu’un peut devenir un bon Peintre.} on le verra très tôt à la tournure de votre esprit. […] 9 […] De même, feront, parmi les serviteurs de l’Art du Dessin ces jeunes qui plus tard dépasseront les limites communes ; ils s’élèveront et commenceront tôt à dépasser les autres. 10 Mais si la Nature vous pousse dans cette direction si, avec une vive intelligence, inclinée à ces choses, vous avez reçu de sa main une telle part, que vous sentez vivre dans votre esprit, sens et goût d’innombrables figures et idées, de tenter l’aventure je ne vous déconseillerai pas car, - qui sait ?- la résussite pourrait être à l’horizon. 11 Mais qu’aucun labeur ne vous attriste. Celui qui persiste peut espérer la victoire. Après le dur effort, on jouira d’une douce récompense, […]

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

9 […]
Onder der Graphidis Consten subditen,
Ionghers die namaels de ghemeyn limiten
Hebben t’overvlieghen, sullen opheffen
En vroech beginnen, ander overtreffen.
 
10 Doch drijft u Natuere tot sulcke weghen,
Met behendich vernuft, daer toe bevallijck,
Hebbend’ een sulck deel uyt haer handt vercreghen,
Dat ghy in uwen gheest, sin en gheneghen,
Bevoelt leven inbeeldinghen ontallijck,
naer den prijs te schieten, u niet en sal ick
Ontraden, ter avontueren oft mochte
Ten eynd’ eens ghelucken dat het gherochte.

[D'après NOLDUS 2008, p. 13:] 9 […] De même, feront, parmi les serviteurs des Arts du Dessin ces jeunes qui plus tard dépasseront les limites communes ; ils s’élèveront et commenceront tôt à dépasser les autres. 10 Mais si la Nature vous pousse dans cette direction si, avec une vive intelligence, inclinée à ces choses, vous avez reçu de sa main une telle part, que vous sentez vivre dans votre esprit, sens et goût d’innombrables figures et idées, de tenter l’aventure je ne vous déconseillerai pas car, - qui sait ?- la résussite pourrait être à l’horizon.

12 Natuere gheeft somtijts haer Schilder-gaven
Daer tijdt noch middel is te moghen leeren,
maer noots bedwanck, om den cost te beslaven,
Dat sulck edel gheest moet blijven begraven,
Als verborghen schat, een jammer verseeren:
maer als gaef en middel te samen keeren
By oeffeningh, lust en stadich bevlijten,
Dan baert arbeydt versoetende profijten.

[D'après NOLDUS 2008, p. 14:] 12 La Nature dispense parfois ses dons pour la Peinture là où il n’y a ni temps ni moyen pour apprendre mais seulement la contrainte de gagner son pain. Qu’un esprit noble doive rester cacher, tel un trésor enterré, est lamentable. Mais si talent et occasion se joignent dans l’exercice, le plaisir et la diligence constante, alors le travail produit de doux profits.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → grandeur et noblesse
L’ARTISTE → qualités

[D'après NOLDUS 2008, p. 14:] 12 La Nature dispense parfois ses dons pour la Peinture là où il n’y a ni temps ni moyen pour apprendre mais seulement la contrainte de gagner son pain. Qu’un esprit noble doive rester cacher, tel un trésor enterré, est lamentable. Mais si talent et occasion se joignent dans l’exercice, le plaisir et la diligence constante, alors le travail produit de doux profits.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

13 Nu dan ghy jonghe Pictoriael sinnen,
Laet varen al onnutte kinder prachten,
Wilt ghy ten Throone deser Consten binnen,
Ghy moets’ aenhanghen en stadich beminnen,
Want sy jeloers is, en oock seer te wachten, {De Const is jeloers, daerom moetmen haer tegendeel vermijden.}
Op t’ghepluymde bedde moet ghy niet achten,
De slaperighe traecheyt moet ghy swichten,
Oock Bacchi cruyck en Cupidinis schichten.
 
14 Wilt u altijts mede-jonghers verkiesen,
Die haer geeren tot neersticheyt versnellen,
Hoe schoon t’weder is in doyen oft vriesen,
En soeckt nemmermeer veel tijdt te verliesen
Met de weeldighe wittebroots ghesellen,
Quelt een weynich, om niet eeuwich te quelen,
Gheeft tijdt u tijdt, wilt tijdts tijdt niet verspelen, {Tijts waerneminghe wort gheraden, en tijdt van tijdt te nemen.}
Weyghert tijdt u tijdt, wilt tijdts tijdt ontstelen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 14-15:] 13 Maintenant, vous les jeunes qui songez à la Peinture abjurez les vaines pompes de l’enfance. Si vous voulez entrer dans le Palais de cet Art, alors il faut vous y attacher et l’aimer sans faille, car il est jaloux, et exige un dévouement total. L’Art est jaloux, c’est pourquoi il faut éviter ce qui le contrarie. À votre doux matelas il ne faut pas tenir, à la lourdeur du sommeil il faut renoncer, comme à la cruche de Bacchus et aux flèches de Cupidon. 14 Choisissez toujours des compagnons qui à l’assiduité se plaisent qu’il fasse beau, qu’il gèle ou qu’il dégèle, et essayez de ne jamais perdre votre temps avec ces amis indolents des moments de prospérité. Forcez-vous un peu, pour ne pas avoir, plus tard, à déchanter. Si le temps vous offre une occasion ne la gâchez pas ; Il est conseillé de faire attention au temps, et de saisir les bonnes occasions. et si le temps ne vous en offre pas, il faut la lui voler.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage

[D'après NOLDUS 2008, p. 14-15:] 13 Maintenant, vous les jeunes qui songez à la Peinture abjurez les vaines pompes de l’enfance. Si vous voulez entrer dans le Palais de cet Art, alors il faut vous y attacher et l’aimer sans faille, car il est jaloux, et exige un dévouement total. L’Art est jaloux, c’est pourquoi il faut éviter ce qui le contrarie. À votre doux matelas il ne faut pas tenir, à la lourdeur du sommeil il faut renoncer, comme à la cruche de Bacchus et aux flèches de Cupidon. 14 Choisissez toujours des compagnons qui à l’assiduité se plaisent qu’il fasse beau, qu’il gèle ou qu’il dégèle, et essayez de ne jamais perdre votre temps avec ces amis indolents des moments de prospérité. Forcez-vous un peu, pour ne pas avoir, plus tard, à déchanter. Si le temps vous offre une occasion ne la gâchez pas ; Il est conseillé de faire attention au temps, et de saisir les bonnes occasions. et si le temps ne vous en offre pas, il faut la lui voler.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

23 Dus de dronckenschap met haer quade vruchten, {Dat de Schilder-jeught, dronckenschap vermijden moet.}
Die te langh, en t’onnut zijn om verhalen,
O leersaem sinnen, wilt wijselijck vluchten,
Op dat der Consten verkeerde gheruchten
In den afgrondt Stigis eens mochten dalen,
Als van Schilder cranck-hooft, en oock mocht falen
T’ghemeyn volcx Spreeckwoort, hoe Schilder hoe wilder. {T’spreeckwoort moest wech, van hoe Schilder hoe wilder.}
En verkeerde in, hoe Schilder hoe stilder.

[D'après NOLDUS 2008, p. 17:] 23 Alors, l’ivresse, avec tous ses mauvais fruits, {Que les jeunes Peintres doivent éviter l’ivresse.} qu’il serait trop long et inutile de raconter, O, esprits curieux, il faut la fuir sans regret. Pour que puisse enfin se perdre dans l’abîme du Styx toutes ces fausses rumeurs sur les Artistes comme « un Peintre est fou », et que puisse s’effacer le Proverbe populaire : « Plus on est Peintre, plus on est sauvage ». {On devrait supprimer le proverbe « Plus on est Peintre, plus on est sauvage. »} pour se transformer en « plus on est Peintre, plus on est serein ».

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

23 Dus de dronckenschap met haer quade vruchten, {Dat de Schilder-jeught, dronckenschap vermijden moet.}