MANIÈRE (n. f.)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGEdéfinition de la gravure · définition de la peinture
CONCEPTION DE LA PEINTUREdessin · couleur · lumière
L’HISTOIRE ET LA FIGUREsujet et choix
EFFET PICTURALtouche · qualité des couleurs
GENRES PICTURAUXportrait
MANIÈRE ET STYLEle faire et la main · école
ART (deu.) · GUISA (ita.) · HAND (deu.) · MANIER (nld.) · MANIER (deu.) · MANIERA (ita.) · MANNER (eng.) · MANUAAL (nld.) · MODO (ita.) · PENCILING (eng.) · TRANT (nld.) · VIA (ita.) · WAY (eng.) · WEISE (deu.) · WIJZE (nld.)
TERM USED AS TRANSLATIONS IN QUOTATION
MANNER (eng.)
TERM USED IN EARLY TRANSLATIONS
/ · FORMA (ita.) · MANIER (nld.) · MANIER (deu.) · MANIERA (ita.) · MANNER (eng.) · MENS (lat.)
BLANC, Jan, Peindre et penser la peinture au XVIIe siècle : la théorie de l'art de Samuel van Hoogstraten, Berne, Peter Lang, 2008.
GIBSON-WOOD, Carol, Jonathan Richardson: Art Theorist of the English Enlightenment, New Haven - London, Yale University Press, 2000.
GRASSI, Luigi, « Maniera », dans GRASSI, Luigi et PEPE, Mario (éd.), Dizionario della critica d’arte, Torino, Unione tipografico-editrice torinese, 1978, 2 vol.
HECK, Michèle-Caroline, Théorie et pratique de la peinture : Sandrart et la “Teutsche Academie”, Paris, Éd. de la Maison des sciences de l’homme, 2006.
LE BLANC, Marianne, D’acide et d’encre  : Abraham Bosse (1604?-1676) et son siècle en perspectives, Paris, CNRS Éd., 2004.
LINK-HEER, Ursula, « Maniera: Überlegungen zur Konkurrenz von Manier und Stil (Vasari, Diderot, Goethe) », dans GUMBRECHT, Hans Ulrich et PFEIFFER, Karl Ludwig (éd.), Stil. Geschichten und Funtionen eines kulturwissenschaftlichen Diskurselements, Frankfurt am Main, Suhrkamp, 1986, p. 93-126.
LINK-HEER, Ursula, « ‘Raffael ohne Hände’ oder das Kunstwerk zwischen Schöpfung und Fabrikation: Konzepte der ‘maniera’ bei Vasari und seinen Zeitgenossen », dans BRAUNGART, Wolfgang (éd.), Manier und Manierismus, Tübingen, Niemeyer, 2000, p. 203-219.
MARCHESANO, Louis, Printing the grand manner: Charles Le Brun and monumental prints in the age of Louis XIV, Los Angeles, Getty Research Institute, 2010.
MAËS, Gaëtane et SAVETTIERI, Chiara, « Manière », dans LAFONT, Anne (éd.), 1740, un Abrégé du Monde. Savoirs et collections autour de Dezallier d’Argenville, Lyon - Paris, Fage éditions - Institut national d'histoire de l'art, 2012, p. 157-161.
MICHEL, Christian et LICHTENSTEIN, Jacqueline (éd.), Conférences de l'Académie royale de peinture et de sculpture. Les conférences au temps de Guillet de Saint-Georges, 1682-1699, Paris, École nationale supérieure des Beaux-Arts, 2008, 6 tomes, tome II, 2 vol.
MICHEL, Christian, LICHTENSTEIN, Jacqueline et CASTEX, Jean-Gérald (éd.), Conférences de l'Académie royale de peinture et de sculpture. Les conférences, 1712-1746, Paris, École nationale supérieure des Beaux-Arts, 2010, 6 tomes, tome IV, 2 vol.
MICHEL, Christian, LICHTENSTEIN, Jacqueline, CASTEX, Jean-Gérald, CASTOR, Markus A. et GADY, Bénédicte (éd.), Conférences de l'Académie royale de peinture et de sculpture. Les conférences au temps de Jules Hardouin-Mansart, 1699-1711, Paris, École nationale supérieure des Beaux-Arts, 2009, 6 tomes, tome III.
MICHEL, Christian, LICHTENSTEIN, Jacqueline, CASTOR, Markus A., MARTIN, Marie-Pauline, PERRIN KHELISSA, Anne et LAZ, Laurens (éd.), Conférences de l'Académie royale de peinture et de sculpture. Les conférences, 1752-1792, Paris, École nationale supérieure des Beaux-Arts, 2015, 6 tomes, tome VI, 3 vol.
MICHEL, Christian, LICHTENSTEIN, Jacqueline, COUSSEAU, Henry-Claude et GAEHTGENS, Thomas W. (éd.), Conférences de l'Académie royale de peinture et de sculpture. Les conférences au temps d’Henry Testelin, 1648-1681, Paris, École nationale supérieure des Beaux-Arts, 2006, 6 tomes, tome I, 2 vol.
MICHEL, Christian, LICHTENSTEIN, Jacqueline, HAOUADEG, Karim, MARTIN, Marie-Pauline et PERRIN KHELISSA, Anne (éd.), Conférences de l'Académie royale de peinture et de sculpture. Les conférences au temps de Charles-Antoine Coypel, 1747-1752, Paris, École nationale supérieure des Beaux-Arts, 2012, 6 tomes, tome V, 2 vol.
MICHEL, Christian, « Manière », dans CASSIN, Barbara (éd.), Vocabulaire européen des philosophies. Dictionnaire des intraduisibles, Paris, Éd. du Seuil, 2004, p. 751-755.
MICHEL, Christian, « Manière, goût, faire, style : les mutations du vocabulaire de la critique d’art en France au XVIIIe siècle », Rhétorique et discours critiques. Échanges entre langue et métalangue, Actes du colloque de Paris, Paris, Presses de l'ENS, 1989, p. 153-159.
MÉROT, Alain, « "Manières" et "modes" chez André Félibien : les premières analyses du style de Nicolas Poussin », dans LE BLANC, Marianne, POUZADOUX, Claude et PRIOUX, Évelyne (éd.), L’Héroïque et le champêtre. Volume I. Les catégories stylistiques dans le discours critique sur les arts, Actes du colloque international de Paris, Paris, Presses universitaires de Paris Ouest, 2014, p. 187-203.
PASSIGNAT, Émilie, « MANIÈRE », dans HECK, Michèle-Caroline (éd.), LexArt. Les mots de la peinture (France, Allemagne, Angleterre, Pays-Bas, 1600-1750) [édition anglaise, 2018], Montpellier, Presses Universitaires de la Méditerranée, 2018, p. 325-331.
PASSIGNAT, Émilie, « “Manière”, “maniéré”, “maniériste” : transferts et enjeux théoriques autour d'un terme clé du vocabulaire artistique », dans HECK, Michèle-Caroline, FREYSSINET, Marianne et TROUVÉ, Stéphanie (éd.), Lexicographie artistique : formes, usages et enjeux dans l'Europe moderne, Actes du colloque de Montpellier et Paris, Montpellier, PULM, 2018, p. 363-376 [En ligne : dx.doi.org/10.26530/OAPEN_644313 consulté le 15/03/2018].
PINELLI, Antonio, La bella Maniera. Artisti del Cinquecento tra regola e licenza, Torino, Giulio Einaudi, 1993.

FILTERS

CONCEPTUAL FIELDS

LINKED QUOTATIONS

33 sources
70 quotations

Quotation

[…] parlons à cette heure de la manière de desseigner
Il faut prendre une sorte  de papier soit bleu ou gris, ou couche avec quelque fonds un peu cler soit avec de la suye meslée avec un peu d'ancre bien clerement, couche avec une esponge, ou avec suc de raves rouges bouillies affin que le font sur le papier ne soit trop brun & apres se poser devant le modelle, prendre une ferme veüe, n'estre assis ni trop haut ni trop bas : & les deseigner en gros par un eschize de telle grandeur qu'il vous faut, & par apres marquer principalement les plis les plus notables, nettement avec le charbon, & l'ayant  bien deseigné que vous trouverez d'avoir bien imité le modelle effaces tant soit peu le gros trait du charbon, & commences a tirer avec pierre de mine ou quelque charbon huilé, ou bien du sanguin, & marques par apres les plus notables ombres avec vostre crayon doucement mais il faut bien garder de ne  brouiller vos jours, mais laissant les tons du papier pour l'ombre la plus douce, & la plus legere, par apres prendras ou de la croye blanche brulee & hausser l'endroit ou vous voyez que le jour donne le plus son esclat : comme vous verres en des divers exemples dans mes figures, imprimees avec des couleurs, & puis adoucies avec une estompe ou morceau de papier entortille fermement, coupe en facon d'une estompe, & quelque fois encore avec le petit doit jusqu'à ce qu'il vienne en perfection, mais il faut avoir egard a se gouverner selon les etoffes, je croy qu'il suffit pour les premiers elemens a la jeunesse.

term translated by / in DE PASSE, Crispijn van, La prima-[quinta] parte della luce del dipingere et disegnare, ... messa in luce diligentemente da Crispino del Passo, con molte belle stampe = Eerste-[vijfde] deel van't light der teken en schilder konst, ... / met grooten vlijt in 't licht gebracht door Crispijn van de Pas, ende met schoone koop're platen verciert = La premiere-[cincquiesme] partie de la lumière de la peinture & de la designature, ... / mis en lumière avec grande diligence & peine par Crispin de Pas, avec des belles figures = Der erste-[fuenffte] Theil vom Liecht der Reiss und Mahlkunst, Amsterdam, Jan Jansz, 1643 - 1644., n.p in DE PASSE, Crispijn van, La prima-[quinta] parte della luce del dipingere et disegnare, ... messa in luce diligentemente da Crispino del Passo, con molte belle stampe = Eerste-[vijfde] deel van't light der teken en schilder konst, ... / met grooten vlijt in 't licht gebracht door Crispijn van de Pas, ende met schoone koop're platen verciert = La premiere-[cincquiesme] partie de la lumière de la peinture & de la designature, ... / mis en lumière avec grande diligence & peine par Crispin de Pas, avec des belles figures = Der erste-[fuenffte] Theil vom Liecht der Reiss und Mahlkunst, Amsterdam, Jan Jansz, 1643 - 1644., n.p.
term translated by / in DE PASSE, Crispijn van, La prima-[quinta] parte della luce del dipingere et disegnare, ... messa in luce diligentemente da Crispino del Passo, con molte belle stampe = Eerste-[vijfde] deel van't light der teken en schilder konst, ... / met grooten vlijt in 't licht gebracht door Crispijn van de Pas, ende met schoone koop're platen verciert = La premiere-[cincquiesme] partie de la lumière de la peinture & de la designature, ... / mis en lumière avec grande diligence & peine par Crispin de Pas, avec des belles figures = Der erste-[fuenffte] Theil vom Liecht der Reiss und Mahlkunst, Amsterdam, Jan Jansz, 1643 - 1644., n.p in DE PASSE, Crispijn van, La prima-[quinta] parte della luce del dipingere et disegnare, ... messa in luce diligentemente da Crispino del Passo, con molte belle stampe = Eerste-[vijfde] deel van't light der teken en schilder konst, ... / met grooten vlijt in 't licht gebracht door Crispijn van de Pas, ende met schoone koop're platen verciert = La premiere-[cincquiesme] partie de la lumière de la peinture & de la designature, ... / mis en lumière avec grande diligence & peine par Crispin de Pas, avec des belles figures = Der erste-[fuenffte] Theil vom Liecht der Reiss und Mahlkunst, Amsterdam, Jan Jansz, 1643 - 1644., n.p.
term translated by MANIERA in DE PASSE, Crispijn van, La prima-[quinta] parte della luce del dipingere et disegnare, ... messa in luce diligentemente da Crispino del Passo, con molte belle stampe = Eerste-[vijfde] deel van't light der teken en schilder konst, ... / met grooten vlijt in 't licht gebracht door Crispijn van de Pas, ende met schoone koop're platen verciert = La premiere-[cincquiesme] partie de la lumière de la peinture & de la designature, ... / mis en lumière avec grande diligence & peine par Crispin de Pas, avec des belles figures = Der erste-[fuenffte] Theil vom Liecht der Reiss und Mahlkunst, Amsterdam, Jan Jansz, 1643 - 1644., n.p.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin

Quotation

Vous avez à considerer en la graveure plusieurs choses, sçavoir que vous devez faire plusieurs lignes & hacheures de diverses grosseurs droictes & courbes ; ainsi vous jugez bien que pour en faire de bien deliées il se faut servir d’une pointe deliée, & pour d’autres plus grosses, d’une pointe plus grosse & ainsi des autres ; Mais il est necessaire de faire cette observation, que d’une grosse esguille aiguisée en pointe courte, il est difficile de faire un gros traict autrement que par trois voyes.
La premiere en appuyant bien fort […].
La seconde maniere est en faisant plusieurs traicts extremenent prés les uns des autres, & en grossissant à plusieurs reprises ; mais cela est trop long et dificile.
Et la troisieme, de faire un trait moyennement gros & y laisser long temps l’eau forte dessus […]. 
Or par l’experience que j’en fais tous les jours je trouve que les eschoppes sont plus propres à faire de gros traicts, que ne sont les pointes […].

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure

La manière renvoie ici tant au goût (grand goût, bon goût, grande et riche manière), qu'à une façon de faire (manière de peindre, de graver, de contretirer; ...). Bosse différencie également les caractéristiques des différentes manières : finie, croquée, léchée, frottée, libre... Comme le souligne Marianne Le Blanc (2004, p. 156-157), la manière est synonyme de goût dans les "Sentimens" de Bosse, lequel n'aborde pas l'ambiguïté du terme, entre style d'un peintre et le travers qui consiste à sortir du vrai et de la nature : la plus grande difficulté pour un peintre étant d'avoir une manière sans être maniéré. La réflexion menée autour de la manière lui permet de formuler une première théorie de l'éclectisme en France. [FH]

Quotation

Et toutefois je croy qu’un Excellent praticien de bon sens, & doüé de la qualité de bien s’exprimer, pourroit par la confrontation de deux ou trois Originaux de plusieurs Peintres, & d’autant de diverses Coppies sur iceux, en donner de grandes instructions à ceux, qui quoy que non Praticiens, y auroient du genie disposition & inclination, principalement pour la difference ou distinction des manieres, outre ce qui en sera dit dans ce Traitté, & aussi sçait-on bien qu’il y a quantité de personnes, & mesme de Condition, lesquels à force d’avoir veu plusieurs Tableaux d’un mesme Autheur, & aussi frequenté & entretenu sur ce point divers Praticiens, en reconnoissent les manieres & parties du reste.  

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Quotation

Davantage plusieurs Excellents Peintres, quoy qu’ils n’ayent entierement eu la connoissance de ce qu’on appelle forte ou grande maniere, où ce grand Goust de l’air & de proportion des beaux Antiques, ont fait des Ouvrages qui peuvent passer en quelques particularitez au delà de celles des Peintres ci-devant nommez [ndr : Titien, Raphaël, Jules Romain] , principalement quand ils ont choisi dans la nature & dans leur imagination, les plus belles Figures humaines & mieux proportionnées qu'ils avoient peu, ainsi qu'on fait les Carraces entr'autres principalement Annibal, duquel on voit entre diverses Tailles Douces ou Stampes à l'eau forte, une d'une Aumosne de Sainct Roc, & une petite Descente de Croix qui veritablement meritent d'estre estimées, & de plus aussi sa maniere de peindre, laquelle est à mes yeux extremement franche, pleine & libre, faisant expression d'une chair ferme, mais non à la vérité si tendre, fraiche, vermeille & delicate, que celle du Titian.

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Quotation

Tous les ouvrages de Pourtraiture & Peinture qui ne sont executez par la regle de la Perspective ne peuvent estre que fautifs, principalement quand ils sont composez de plusieurs Corps, de diverses Formes, & en diverses Situations.
Quand lon entend cette regle, on voit incontinent si les Tableaux ont esté faits par icelle ou non, & s’ils ne l’ont esté, lon sçait bien faire la distinction si ceux qui les ont faits, avoient l’œil bien juste à discerner toutes les particularitez d’un Corps, en un mot s’ils estoient excellents a pratiquer cét Art de la premiere manière cy-devant dite, qui est de n‘avoir pour juge de son Ouvrage que l’œil.

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Quotation

Si tous ceux qui pratiquent ainsi à veuë d’œil cét Art, copioient les mesmes Corps visibles de la Nature en sorte que leurs Ouvrages fissent aux yeux la mesme Sensation ou Vision que feroit le Naturel, il y a apparence que lon ne discerneroit en aucuns d’eux des manieres differentes, ains au contraire une seule qui seroit celle du Naturel.
De plus si de mesme arrivoit à tous ceux qui pratiquent la mesme chose par la regle & mesure Perspective, il n’y auroit non plus de Manieres qu’en celles des autres ; Mais il y a en cela une difference qui est, que deux Peintres estans doüez d’un pareil Esprit, bon Œil, & bonne Main, si l’un venoit à s’exercer de Copier toutes choses par la regle, & l’autre à veuë d’œil, il est très asseuré que le premier fera bien plustot, asseurement, & precisement ses Ouvrages, que l’autre.

Cecy soit dit pour expliquer en gros, que le Naturel estant ainsi bien Copié, il n’y auroit point tant de diverses manieres, car ainsi faisant plusieurs qui Copieroient d’apres Nature une mesme teste communement nommée Pourtrait, & d’une mesme position & distance, il arriveroit que tous ces divers Pourtraits seroient entierement semblables, & qu’on ne pourroit pas dire celuy-là est de la maniere d’un tel, ou d’un tel, & ainsi le mesme des autres Corps visibles de la Nature.
[...] Car il est tres-constant que si depuis que cét Art de Pourtraiture est inventé, il eust esté tousjours pratiqué par d’Excellens hommes sçavants en la Perspective & touchez de ce bon Goust, nous ne serions point si empeschez à discerner tant de diverses manieres, du moins dans le gros de l’Ouvrage.

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main
CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
SPECTATEUR → perception et regard

Quotation

[...] En Italie il y avoit entre plusieurs autres ; Leonard Davinci, André Manteigne, Jean Belin, Correge, Giorgion, Michel Ange, Bonarroti, tres-excellent Sculpteur, mais non si bon Peintre, Polidore de Carravage, André Del Sarte, Le Titian, RAPHAËL D’URBIN, & Jules Romain, la plupart d’iceux & principalement en leurs commencemens avoient des manieres de Peindre fort finies, & souvent de telle sorte que la plus grande partie paroist seiche, dure, tranchée & maigre, causée comme je croy par avoir voulu trop finir & achever, comme si l’on eust deû regarder desdits Ouvrages chaque partie à part, & non le tout d’une seule œillade & d’une raisonnable distance ainsi qu’il se doit.
Leonard Davinci, avoit une maniere de Peindre tres-finie, & les couleurs appliquées & estenduës fort uniement, & tiens avec plusieurs qu’elle luy estoit toute particuliere ; Car à ce que j’en ay peu voir, il semble que les Jours & Ombres, soient par maniere de dire comme souflez, noyez, fondus ou perdus ensemble, & grande partie des Eminences des Corps tres-arrondis, principalement les petites parties, ainsi que cela se peut voir en divers Tableaux qu’il a faits, & mesme en deux, l’un de la Gioconde qui est à Fontainebelle-eau, l’autre d’une Flora qui estoit jadis au Cabinet de la feuë Reyne Mere Marie de Medicis, Toutefois une partie des œuvres que j’ay veuës de luy, tiennent tousjours en quelque sorte de la maniere de P. Perrugin, Jean Bellin, & de plusieurs de ces Anciens cy-devant nommez, neantmoins bien plus excellentes à mon gré. 

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Quotation

[...] l’un François nommé N. Poussin de present à Rome, & l’autre Italien dit P. Bertin de Cortonne, ou Cortonneze, qui sans contredit & sans faire tort à aucuns, tiennent à present le plus haut degré d’excellence en cét Art, quoy que differents en Gousts ou maniere ; l’un, sur ceux qui sont touchez du Goust du bel Antique & du Raphaël ; L’autre, sur une bonne partie des autres Gousts ou manieres. 

goût

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → école
MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main
CONCEPTS ESTHETIQUES → antique

Quotation

Pour ledit Art de la Graveure, il ne doit estre assujetty ainsi que celuy de la Peinture, à n’avoir point de maniere, d’autant que les œuvres d’icelui, peuvent quoy qu’elles tendent à une mesme fin, estre faites de diverses sortes, & par exemple ;  lon sçait que chaque Graveur peut conduire ou mener des hacheures de divers sens, & en plus grand nombre qu’un autre, car l’un exprimera son Ouvrage par une taille ou hacheure seule, en grossissant les traits plus ou moins selon la necessité ; l’autre fera de même par deux hacheures l’une sur l’autre ; Un autre fera la mesme chose par un grand nombre, & mesme y adjoustant en divers endroits, de petits traits, & des points, pour attendrir, noyer ou perdre ensemble, les Ombres, Teintes & demi Teintes ; Et finalement d’autres executeront ces mesmes choses par petites hacheures ou traits, & par un nombre de poinctillemens meslez parmy ; & bien souvent le tout par plusieurs points, gros & menus, pressez & eslargis, selon l’occasion :  Or ces choses estant bien executées, il est asseuré qu’elles arriveront à une mesme fin, qui est de bien exprimer la forme des corps & partie contenuës en leur Original.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure

Quotation

[...] & encore qu’il semble à le bien prendre, qu’il suffiroit à un Peintre afin de passer pour sçavant en son Art, de sçavoir si bien representer dans ses Tableaux toutes les choses visibles de la Nature, qu’elles fissent les mesmes effects à l’œil cy-devant dits, pource qu’y ayant des Gousts ou Affectations de manieres, de l’air & proportion des Figures, de leurs Habits ou Draperies, & suivant les divers païs & modes, ensemble les Païsages, Bastimens, Meubles, & autre chose d’usage, il n’y auroit qu’à l’advertir de ces distinctions

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Quotation

Car par ce moyen chaque chose representeroit ainsi le vray : Mais d’autant que tout cecy ne suffit pas encore entierement à former un Tableau qui soit ce que les tres-sçavans tiennent pour excellent, qui se nomme à present parmy eux la bonne maniere, autrement le bon ou grand Goust

goût

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Quotation

Je me suis trouvé obligé de rebattre icy, que si ceux qui desirent parvenir autant promptement que leur naturel ou disposition le pourra permettre au but de ce Goust ou maniere du bel Antique cy-devant dite ; qu’il faut absolument ne s’attacher ny mesme en considerer aucune autre ; Car ainsi faisant lon se l’imprimera fortement dans l’imagination ; [...]

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
L’ARTISTE → apprentissage
CONCEPTS ESTHETIQUES → antique
MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Quotation

Qu’il ne faut pas qu’un peintre en imite un autre.
Un peintre ne doit jamais imiter la manière d’un autre peintre, parce qu’il ne seroit appelé que le nepveu, & non pas le fils de la nature, laquelle est si abondante & si feconde en ses productions, qu’on doit plustost recourir à elle-mesme qu’aux peintres qui ne sont que ses disciples.

term translated by MANIERA in DA VINCI, Leonardo, Trattato della pittura di Lionardo da Vinci, novamente dato in luce, con la vita dell'istesso autore, scritta da Rafaelle Du Fresne. Si sono giunti i tre libri della pittura, & il trattato della statua di Leon Battista Alberti, con la vita del medesimo, TRICHET DU FRESNE, Raphaël (éd.), Paris, Jacques Langlois, 1651., p.5
term translated by MANNER in DA VINCI, Leonardo, A Treatise of Painting by Leonardo da Vinci. Translated from the Original Italian, and adorn'd with a great Number of Cuts. To which is prefx'd, The Author's Life ; Done from The last Edition of the French, London, J. Senex - W. Taylor, 1721., p.37
term translated by MANIER in DA VINCI, Leonardo, Des vortreflichen Florentinischen Mahlers Lionardo Da Vinci Hoch-nützlicher Tractat von der Mahlerey, BÖHM, Johann Georg (éd.), Nürnberg, Johann Georg Böhm, 1724., p.195

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

Quotation

Maniere, c’est comme le Stille parmy les Poëtes & comme ils sont divers, les Manieres le sont aussi ; De telle sorte que je trouve qu'il y a grande relation des Peintres aux Poëtes. Le Docte Lomasse fait voir la conformité qui se trouve entre les Ouvrages des plus fameux Peintres d’Italie & les Stiles des plus excellents Poëtes de la mesme nation ; […] En un mot autant de Stiles parmy les Poëtes, autant de manieres entre les Peintres. On dit, je cognois que ce tableau est de telle main par la maniere. Un tel suie la maniere d'un tel, &c.

style

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Quotation

Qu’on trouve moyen de représenter les choses noblement, ingenieusement, et d’une manière grande et magnifique.
Voilà les quatre Parties principales, qui sont le concert, et pour ainsi dire l’harmonie de la Peinture, par la juste relation qu’elles ont entre elles ; Ce que nos Critiques rechercheront rigoureusement dans l'Ouvrage qu'on leur présente ; où j'ai bien peur qu'ils ne trouvent pas assez leur conte pour le sucés de la pretention de nostre Moderne.

term translated by MANNER in FRÉART de CHAMBRAY, Roland, An Idea of the Perfection of Painting: demonstrated from the Principles of Art, and by examples conformable to the observations , which Pliny and Quintilian have made upon the most celebrated pieces of Ancient painters parallel’d with some Works of the most Modern Painters, Leonardo da Vinci, Raphael, Julio Romano and N. Poussin, trad. par EVELYN, John, London, Henry Herringman, 1668., EXAMEN, OF THE JUDGEMENT OF MICHAEL ANGELO, p. 73

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Quotation

Et c’est à celui-cy [ndr : Masaccio] qu’on donne la gloire d’avoir comme ouvert la porte à ceux qui l’ont suivy, pour les faire entrer dans la bonne & veritable maniere de peindre. Il surmonta ce qu’il y a de plus rude & de plus difficile dans cet art, & fut le premier qui fit paroistre ses figures dans de belles attitudes ; qui leur donna de la force, du mouvement, du relief & de la grace. Il representa aussi les racourcissemens mieux que tous les Peintres qui l’avoient précedé.

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main
MANIÈRE ET STYLE → école

Quotation

Lors qu’en Flandre un Peintre [ndr : Van Eyck] qui estoit en assez grande reputation en ce païs-là, & qui se plaisoit dans les secrets de la Chymie, reconnoissant aussi bien que les autres l’incommodité qu’il y avoit de travailler à détrempe, s’apperceut aprés plusieurs essais & diverses experiences, qu’en broyant les couleurs avec de l’huile de noix ou de lin, il s’en faisoit une Peinture solide, qui non seulement resistoit à l’eau, mais encore qui conservoit une vivacité & un lustre qui n’avoit pas besoin de vernix. Il vit de plus, que le mélange & les teintes des couleurs se faisant bien mieux avec de l’huile qu’autrement, les Tableaux avoient beaucoup plus d’union, plus de force & plus de douceur.
Comme il fut extrémement joyeux d’avoir fait une découverte si utile & si avantageuse, il acheva plusieurs Ouvrages dans cette nouvelle maniere ; entre lesquels il y eut un Tableau qu’il jugea digne d’être présenté à Alfonce I. Roy de Naples. Il estoit composé de plusieurs Figures assez bien travaillées. Mais son coloris tout extraordinaire fut ce qui agrea le plus au Roy, et qui surprit tous les sçavants de ces quartiers-là.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture
MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Quotation

Il me souvient d’avoir veu à Rome dans la Vigne Aldobrandine, une Baccanale que ce mesme Peintre [ndr : Bellini] avoit commencée pour Alfonse I. Duc de Ferrare ; mais sa mort l’ayant empesché de la finir, le Titian y fit un païsage admirable. Il est vray que les Figures de Bellin paroissent d’une maniere fort seiche auprés de l’Ouvrage du Titian, & on voit que Jean n’avoit pas encore acquis cette tendresse & cette belle façon de peindre, qui depuis a rendu la pluspart des Peintres de Lombardie si recommandables.

Comme le souligne René Démoris dans sa réédition des Entretiens I et II (Paris, Les Belles Lettres, 1987, p. 234 et p. 342 note 54), le tableau mentionné ici par Félibien est selon toute vraisemblance Le festin des Dieux, conservé à la National Gallery de Washington et effectivement attribué à Bellini et Titien.

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → école

Quotation

Il est vray aussi que ces grandes idées qu’il [ndr : Léonard de Vinci] avoit de la perfection & de la beauté des choses, a esté cause que voulant terminer ses Ouvrages au delà de ce que peut l’Art, il a fait des figures qui ne sont pas tout-à-fait naturelles. Il en marquoit beaucoup les contours, il s’arrestoit à finir les plus petites choses, & mettoit trop de noir dans les ombres ; En cela il ne laissoit pas de faire connoistre sa science dans le dessein & dans l’entente des lumieres, par le moyen desquelles il donnoit à tous les corps un relief qui trompe la veuë.
Mais sa [ndr : Léonard de Vinci] maniere de travailler les carnations ne represente point une veritable chair, comme le Titien faisoit dans ses Tableaux. On voit plûtost qu’à force de finir son Ouvrage & d’y arrester le pinceau trop-longtemps, il a fait des choses si achevées & si polies qu’elles semblent de marbre.

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Quotation

Quant au Corege sa maniere est differente de celle du Titien, en ce qu’il n’a pas sceu cette harmonie de couleurs, cette belle conduite de lumieres, & cette fraischeur de teintes si admirable qu’on remarque dans les Tableaux du Titien, où il semble qu’on voye du sang dans ses carnations, tant il les represente naturelles. Mais en recompense le Corege a eu l’imagination plus forte, & a desseigné d’un goust beaucoup plus grand & plus exquis ; Et quoy qu’il ne fust pas tout-à-fait correcte dans son dessein, il y a neanmoins de la force & de la noblesse dans tout ce qu’il a fait. S’il [ndr : Le Corrège] fust sorti de son pays et qu’il eust esté à Rome, dont l’Ecole estoit beaucoup plus excellente pour le dessein que celle de Lombardie, on ne doute pas qu’il ne se fust formé une maniere qui l’auroit rendu égal à tous les plus grands Peintres de ces temps-là, puis que sans avoir veu ces belles Antiques de Rome, ny profité des exemples que les autres Peintres ont eus, il s’est tellement perfectionné dans son Art, que personne depuis luy n’a si bien peint, ny donné à ses figures tant de rondeur, tant de force, & tant de cette beauté que les Italiens appellent morbidezza, qu’il y en a dans les Peintures qu’il a faites.

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → école
MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Quotation

LE PEINTRE.
Cela est vray, Monsieur, & ce que je trouve admirable touchant la peinture est cette grande diversité de manières, lesquelles quoy que souvent remplies de deffauts & de contrastes, on ne laisse pas d’y trouver des parties merveilleuses, soit en la composition ou invention des divers objets, & au Coloris & Touches du Peinceau ; & enfin au Goust du bel Antique, mais il y en a peu qui y ayent donne universellement.

Le terme "manière" se rapporte ici à la diversité de styles

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Quotation

[ndr : LE PEINTRE]
[...] Pour celles [ndr : les manières] d’Anibal Carrace & de ses Contemporains que j’ay cy-devant nommez, leur imitation n’a garde d’estre si nuisible à vous détourner de ce bon Goust ; ce qui ne fait pas que l’on ne se doive toûjours tenir sur la deffensive, crainte de tomber aprés dans une pratique Manieriste.
LE DISCIPLE.
Monsieur, je vous prie de me dire, ce que vous entendez par ce mot de Manieriste.
LE PEINTRE.
C’est que plusieurs Etudians, qui ayant pris ou la maniere de leurs Maistres, ou celle des Peintres, dont nous avons parlé, va tout premierement ou à une composition & proportion ou à un agencement de Drapperies, & Coloris composé contre l’ordre de cette nature ; & de plus, qui font que la pluspart de leurs figures se ressemblent en proportion de corps, les unes estant courtes & les autres trop Gresles, & toûjours d’un mesme Coloris, soit aussi des ombres trop foibles, & d’autres trop fortes ou brunes, bref en une infinité de manieres, qui font dire, voilà de la maniere d’un tel, & d’un tel.

Car à bien le prendre, lors qu’il ne s’agit que de representer purement en Peinture un objet naturel, au point que cette representation fasse à l’œil toute la mesme vision que luy, on n’en doit point connoistre la maniere.
Je sçay que plusieurs contesteront cette proposition, mais je sçay bien aussi, que ce sera contre justice ; car j’ay veu trois ou quatre Pourtraits de personnes differentes que nombre de Peintres n’ont pas creu estre d’une mesme main ou maniere, au contraire ont demandé de qui est celuy-cy, puis celuy-là ; mais la cause venoit de ce que ce Peintre avoit tellement imité corectement le naturel d’un châcun, qu’il n’y avoit laissé sur sa Toile aucune trace & maniement de Peinceau qui y formast maniere.
Et comme sur châque naturel qui a servy de modelle à faire ces Pourtraits, il n’y a point de maniere qu’à châcun la sienne (s’il faut parler ainsi) le mesme en doit-il estre de chacune de leurs representations si elles sont bien.
Je puis donc conclure avec raison, que sur un Pourtrait bien fait, il ne s’y doit trouver d’autres manieres que celles de son Naturel ou Original, & ainsi que tant plus il y en a moins, mieux luy doit-il ressembler.
Mais comme il est à propos de parler un peu de la maniere de Peindre & de Colorer, je serois bien content de voir quelque chose de ce que vous en avez fait.

Le terme "manière" se rapporte aux différentes manières des maîtres.

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → école

Quotation

{I. Precepte. Du Beau}
*La principale & la plus importante partie de la Peinture, est de sçavoir connoistre ce que la Nature a fait de plus beau & de plus convenable à cet Art ; *dont le choix s’en doit faire selon le Goust & la Maniere des Anciens […]

term translated by MENS in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, De arte graphica liber, Paris, Nicolas Langlois, 1668., p.6 v.38
term translated by MANNER in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., p.7
term translated by / in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, Kurtzer Begriff Der Theoretischen Mahler-Kunst, trad. par GERICKE, Samuel Theodor, Berlin, Johann Michael Rüdigen, 1699., p.12

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Quotation

MANIERE.
Nous appellons Maniere l'habitude que les Peintres ont prise, non seulement dans le maniement du pinceau, mais encore dans les trois principales parties de la Peinture, Invention, Dessein & Coloris : & selon que cette habitude aura esté contractée avec plus ou moins d'étude & de connoissance du beau Naturel & des belles choses qui se voyent de Peinture & de Sculpture, on l'appelle bonne ou mauvaise maniere. C'est par cette
Maniere dont il est icy question que l'on reconnoist l'Ouvrage d'un Peintre dont on a déjà veu quelque Tableau, de mesme que l'on reconnoist l'écriture & le stile d'un homme de qui on a déjà receu quelque lettre. L'on dit mesme, connoistre les Manieres, pour dire connoistre de plusieurs Tableaux l'Ouvrage de chaque Peintre en particulier.

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Quotation

Il ne sera pas hors de propos de parler icy […] de la maniere de faire des portraits, puisque d’ailleurs notre siècle s’y adonne si fort, & c’est sur tout le goust de nostre France.
Pour faire un Portrait, il faut d’abord placer la personne qu’on veut peindre, dans un jour qui luy soit le plus avantageux, & qui soit plus propre pour la bien voir en la peignant, sans qu’on soit obligé de tourner la teste ny le corps. On la dessigne ensuite sur la toile, que les uns impriment, & les autres l’encollent simplement ; & l’ayant dessignée, on prepare sur la palette toutes les teintes necessaires pour la Carnation, & pour la Draperie, s’il luy faut faire l’habit immediatement aprés la teste. Puis, le Peintre s’étant éloigné d’une distance raisonnable & proportionnée, il commencera à peindre avec toute la recherche & l’application dont il sera capable, pour attraper ce naturel & cette resemblance, qui doivent estre son premier objet & sa fin la plus proche : car c’est proprement cette resemblance qui merite d’estre appelée une
Seconde Creation, & qui donne au peintre le Tiltre glorieux, d’Imitateur de Dieu et de la Nature.
Il y a des peintres qui commencent à peindre par les bruns, & il y en a d’autres qui commencent par les clairs. Ces deux manieres sont bonnes, mais il me semble que la meilleure est de commencer par les bruns. En premier lieu, parce qu’on dessigne deux fois son Portrait par ce moyen, & qu’on remarque si les parties sont bien en leur place. En deuxiéme lieu, parce qu’en posant les clairs les premiers, si c’est en Esté, avant qu’ont les ayt tous posés, une partie est demy-seiche, en sorte que lorsqu’on veut peindre par dessus, les teintes s’enlevent & s’écorchent.
Quand la teste est peinte, & qu’on trouve qu’elle ressemble assez à la personne, dans la distance qu’elle a été tirée, mais que neanmoins approchant le portrait de l’Original, on y remarque quelque petite difference lors qu’on les confronte l’un contre l’autre d’un peu plus loing, cette difference vient de ce que les clairs et les sombres ne sont pas assez forts dans les principaux traits du visage, lesquels on n’a pas recherchés d’assez prez. Car l’expérience nous démontre clairement, qu’un visage regardé de prés se fait mieux voir, que lorsqu’on le regarde dans la distance que le Peintre prend pour le peindre, à cause de l’opacité de l’air, & de la foiblesse de la veüe.

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → portrait

Quotation

L’habitude que l’on fait en ces trois principales parties [ndr : la composition, le dessein, le coloris] s’appelle Maniere qui est bonne ou mauvaise, selon qu’elle aura esté plus ou moins pratiquée sur le vray, avec connoissance, & estude ; Et le bon ou mauvais choix qu’on en fait, se nomme bon ou mauvais Goust.