PINCEAU (n. m.)

HAND (deu.) · PENCIL (eng.) · PENSEEL (nld.) · PINSEL (deu.)
TERM USED AS TRANSLATIONS IN QUOTATION
PENCIL (eng.)
TERM USED IN EARLY TRANSLATIONS
PENCIL (eng.) · PENSEEL (nld.)
MASSING, Ann, « French Painting Technique in the Seventeenth and Early Eighteenth Centuries and de la Fontaine’s “Académie de la Peinture” (Paris 1679) », dans HERMENS, Erma, OUWERKERK, Annemiek et COSTARAS, Nicola (éd.), Looking through Paintings. The Study of Painting Techniques and Materials in Support of Art Historical Research, Baarn - London, De Prom - Archetype Publications Ltd, 1998, p. 319-390.

FILTERS

LINKED QUOTATIONS

12 sources
21 quotations

Quotation

Cela fait [n.d.r. cf. passage précédent p. 32-33 dans lequel Bosse décrit la façon de connaître la nature du cuivre et la force de l’eau-forte] vous prendrez un petit morceau de charbon avec lequel vous frotterez sur vostre verny en quelque endroit où il y ait des traicts ou hacheures douces ; & si vous trouvez que l’eau forte ait assez creusé les douceurs ; mettez fondre de la Mixtion, & apres avoir posé vostre planche sur un chevalet de peintre, ou autre telle chose, prenez de ladite mixtion avec un Pinceau propre à couvrir les loingtains & autres hacheures que desirez estre tendres & douces, comme si vous vouliez peindre, & mettez sur les endroicts que vous ne voulez plus creuser, & sur l’endroit que vous avez descouvert avec le charbon ; & vous souvenez qu’il faut mettre toûjours assez espais de cette mixtion, sur ce que vous desirez couvrir ; Car il ne suffiroit pas encore que le Pinceau fut gras, defrotter par dessus les hacheures : mais il faut couvrir comme quand on peint, en chargeant de couleur, afin que la mixtion entre dans les traicts ; Et ce sera à cette premiere fois que vous couvrirez les traicts & hacheures plus douces & tendres. […]

J’ay trouvé à propos de faire une Planche de plusieurs & diverses douceurs afin de faire mieux entendre l’ordre qu’il faut tenir à couvrir de temps en temps, a ceux qui ne sont pas si advancez en la connaissance de cét art.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

Quotation

Mais lors que mon Pinceau eut representé sur la Toile, ce que ma Plume n’avoit que legerement tracé sur le papier, il y en eut quelques-uns qui s'imaginans que mon dessein devoit estre conforme à celuy qu’ils s'estoient figuré, crurent que j’avois failly et en tout ce que mon Tableau n'avoit pas de conforme à leur imagination, & trouverent à redire en ce que des personnes de ma vacation, ou autres éclairez dans l’Art de la Peinture trouveront plus achevé.

Par "pinceau" Pader évoque ici les défauts de sa peinture par rapport à son projet formulé par écrit

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Quotation

On me dira que le Peres sont aveugles pour les deffauts de leurs Enfans, & les Ouvriers pour ceux qui se rencontrent dans les productions de leur esprit ; sur l’opinion qu’on aura que tout ce que j’ay dit jusqu’icy ne tend qu’à faire passer mon Tableau pour un Chef-d’œuvre achevé. Mais je proteste hautement que ce que j’en ay dit est plustot une Apologie qu’un Panegirique, & que je voy plus de deffauts dans mes Ouvrages que les autres ny en trouvent, bien que ce ne soit pas aux mesme endroits ; […] Ce grand attachement & cette vie retirée proviennent de la connoissance que j’ay des imperfections de mon Pinceau, & des difficultez qu’il y a d’achever un Ouvrage […]

Pader utilise le mot pinceau dans ce passage pour évoquer les défauts de sa peinture du Déluge qui a été critiquée par les Pénitents noirs lors de sa réception.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Quotation

LE PEINTRE.
C’est que plusieurs Etudians, qui ayant pris ou la maniere de leurs Maistres, ou celle des Peintres, dont nous avons parlé, va tout premierement ou à une composition & proportion ou à un agencement de Drapperies, & Coloris composé contre l’ordre de cette nature ; & de plus, qui font que la pluspart de leurs figures se ressemblent en proportion de corps, les unes estant courtes & les autres trop Gresles, & toûjours d’un mesme Coloris, soit aussi des ombres trop foibles, & d’autres trop fortes ou brunes, bref en une infinité de manieres, qui font dire, voilà de la maniere d’un tel, & d’un tel.

Car à bien le prendre, lors qu’il ne s’agit que de representer purement en Peinture un objet naturel, au point que cette representation fasse à l’œil toute la mesme vision que luy, on n’en doit point connoistre la maniere.
Je sçay que plusieurs contesteront cette proposition, mais je sçay bien aussi, que ce sera contre justice ; car j’ay veu trois ou quatre Pourtraits de personnes differentes que nombre de Peintres n’ont pas creu estre d’une mesme main ou maniere, au contraire ont demandé de qui est celuy-cy, puis celuy-là ; mais la cause venoit de ce que ce Peintre avoit tellement imité corectement le naturel d’un châcun, qu’il n’y avoit laissé sur sa Toile aucune trace & maniement de Peinceau qui y formast maniere.

Le terme pinceau est lié à la "manière" du peintre.

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Quotation

[ndr : LE DISCIPLE]
Pour donc, Monsieur, en revenir à ce maniement de Peinceau & de Couleurs, afin de bien exprimer cette rondeur de Boule , Monsieur Bosse me fit entendre que pour representer de Peinture une supperficie ou surface platte, on couche d'ordinaire sa Couleur en menant le Peinceau de plat parallellement aux costez d'icelle, du droit tirant vers le gauche, ou de haut vers le bas, & le plus uniement & également noury de Couleur que l'on peut ; mais qu'il n'en estoit pas ainsi d'une Boule ou autre objet, qui tient du courbe ; car supposant comme j'ay dit, que la ligne Horizontale ou du Plan de l’œil, passe environ en la moitié de cette Boule, de force qu'il y ait autant ou approchant au dessus d'icelle ligne, qu'en dessous ; il faut premierement appliquer en sa place la couleur claire, puis celle des demies teintes, teintes, & ombres
; en maniant le Peinceau ou Broisse, du sens Perspectif que vont les Cercles Perspectifs que l'on peut concevoir tracez sur ladite Boule, premierement paralellement à l'horizon puis d'autres verticaux aussi Perspectifs, qui luy soient perpendiculaires en coupes & encore d'autres inclinez comme ceux d'une Sphere ; autrement on auroit trop de peine pour luy faire faire son effet de rondeur,

"Pinceau" est associé à "couleur" afin de bien representer le relief et la rondeur d'une boule

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Quotation

Ce qui soulage le plus ceux qui commencent à peindre sont les bons Pinceaux, & pour n’y estre point trompé quand on les achete, il faut les prendre bien garnis de poil, fermes & faisant bien la pointe : on connaist s’ils sont fermes en passant le doigt par dessus, & ceux qui resistent davantage sont les meilleurs.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

Quotation

Les Brosses doivent avoir la même qualité que les Pinceaux, à la réserve de la pointe qu’ils ne doivent faire que peu ou point du tout.

brosse

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture

Quotation

Pour conserver les Pinceaux dont on se sert actuellement, il faut avoir le soin de les nettoyer tous les jours après que l’ouvrage est fini, cela se fait par le moyen d’un Pincelier, qui est un vaisseau de fer blanc fait exprès, de la longueur d’environ cinq pouces, large de trois & profond de deux, au milieu duquel il y a une bande en travers separant la longueur en deux parties égales, cette bande est sur son taillant sur lequel on fait passer le Pinceau plusieurs fois, en le trempant chaque fois dans l’huile, & appuyant le doigt dessus. Cette huile doit estre dans le Pincelier & avoir une communication libre par dessous la bande du milieu, laquelle par conséquent ne doit pas aller jusqu’au fond. Et pour une plus grande propreté il faut qu’il y ait une separation où l’on puisse mettre l’huile nette pour ne passer les Pinceaux que l’on veut tenir encore plus propres.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

Quotation

Il faut que les Antes de Pinceau soient d’un bois poli & leger, & je ne say pas de bois plus propre à en faire que le fusin ; la baleine est encore fort bonne : l’Ebene & le bois de la Chine se nettoyent fort bien à la verité, mais ils sont trop pesans. Leur longueur doit estre d’environ un pied, parce que pour peindre de bonne grace il faut tenir son peinceau [sic] fort long & c’est à quoy ceux qui commencent à peindre doivent prendre le soin de s’accoûtumer. Les Antes de Pinceau pour estre bien faits doivent estre plus grosses dans le milieu, qu‘aux deux bouts, cela fait qu’elles en sont plus fermes & qu’étant dans la main par un bout, ainsi qu’on a accoutumé de les tenir, elles s’écartent par l’autre, & empêchent les Pinceaux de se toucher & de se gâter l’un l’autre.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

Quotation

Les bons Pinceaux pour la Fresque doivent estre longs de poil, faits en pointe, & que ce poil en soit de cochon, à moins que ce ne soit pour de petits ouvrages. Quand il arrive que l’ouvrage est un Platfond & que l’on est contraint de tenir la pointe du Pinceau en haut, il faut passer dans l’Ante du Pinceau une espece de petit entonnoir de fer blanc, dans lequel on met une éponge pour recevoir l’eau qui coule le long de l’Ante, & pour empêcher qu’elle n’arrive pas jusqu’à la main, ou qui pis est qu’elle ne coule pas le long du bras.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

Quotation

Cette Peinture [ndr : la peinture en miniature] est en tout semblable à la Détrempe, à la réserve qu’elle se finit à la pointe du Pinceau, & en pointillant seulement, & c’est pour cela qu’il n’y a point de sorte de peinture où l’on puisse terminer davantage qu’en celle-cy, à cause de la facilité que les points donnent d’unir ensemble les différentes teintes & de les attendrir. Il faut ébaucher toûjours d’une Couleur plus claire, & comme en lavant, & finir en donnant toujours plus de force : & la vérité est qu’on en peut donner du moins autant qu’à la Peinture à huile quand on fait bien ménager sa couleur : celle qu’on appelle du Bistre, laquelle se fait de suye évaporée est d’un merveilleux secours pour cela à qui s’en sait servir à propos, & surtout quand on y mêle du Carmin, ce qui dépend des occasions. Les pinceaux doivent estre fermes, pointus, & quand on les achète il faut les essayer en les moüillant un peu & les passant sur la main & voir s’ils font bien la pointe. Les fonds sont ordinairement de vélin ou de bois préparé : mais les meilleurs sont de vélin tendu sur du bois ou sur du cuivre : ce qui se fait en humectant & maniant un peu & proprement le vélin & en colant les extrémitez par derrière le fond sur lequel on le veut tendre, & qui par conséquent doit estre moins long & moins large que le vélin.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

Quotation

enfin que dans cette partie de la couleur, l’on doit considerer ces trois choses conjointement pour y exceller, la belle oeconomie des couleurs, la propreté dans leur mêlange & application, & la liberté du Pinceau ; ces trois choses (qui bien souvent font chacune tout le talant d’un homme) ne se doivent jamais separer, encore qu’ils requierent chacun un soin particulier pour imiter la beauté du naturel.

Comme de nombreuses autres parties de texte, ce passage de Testelin est repris par Florent Le Comte dans son Cabinet des singularitez (...), plus précisément aux pages 69-71 de son édition de 1699-1700 (Paris, Etienne Picart & Nicolas Le Clerc). Le Comte reprend également la Table des Préceptes sur la Couleur aux pages 50-53.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur
EFFET PICTURAL → qualité des couleurs
EFFET PICTURAL → touche

Quotation

Qu’un Peintre judicieux devoit former son génië, sur les Idées du naturel avec un esprit libre & dégagé, de toute affectation, sans entreprendre d’en vouloir charger les effets pour avantager son ouvrage par des oppositions extravagentes, & par des obscurités excessives en quoi quelques avoient voulu faire conzister la beauté du pinceau.

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main
SPECTATEUR → jugement

Quotation

XV.
Il importe beaucoup qu’on se serve de bons Pinceaux, pour les bien choisir, il faut un peu les moüiller, & en les tournant sur le doigt si tous les poils se tiennent assemblez, & ne font qu’une pointe, ils sont bons : mais s’ils ne s’assemblent pas, qu’ils fassent plusieurs pointes, & qu’il y en ait de plus longs les uns que les autres, ils ne vallent rien, particulierement pour pointiller, et sur tout pour les Carnations. Quand ils seront trop pointus, n’y ayant que quatre ou cinq poils qu’ils passent les autres, quoy que d’ailleurs ils se tiennent assemblez, ils ne laissent pas que d’estre bons ; mais il les faut émousser avec des cizeaux, & prendre garde de n’en pas trop couper. Il est bon d’en avoir de deux ou trois sortes, dont les plus gros seront pour faire les Fonds, les moyens pour Ebaucher, & les plus petits pour finir. Je ne sçache qu’une femme dans Paris qui fasse de bons Pinceaux, elle se nomme la Luzaye, […]. 
Pour faire assember les poils de vôtre Pinceau & luy faire une bonne pointe, il faut le mettre souvent sur le bord des lévres en travaillant, le seirant, & l’humectant avec la langue, mesme quand on a pris de la Couleur ; car s’il y en a trop, on l’oste ainsi, & il n’en demeure que ce qu’il faut pour faire des Traits égaux & unis. L’on ne doit pas craindre que cela fasse aucun mal, toutes les Couleurs à Mignature (excepté l’Orpin, qui est un poison) quand elles sont preparées, n’ont ny mauvais goust, ny mauvaises qualitez : Il faut sur tout mettre cette invention en usage, pour pointiller, & pour finir particulierement les Carnations, afin que les Traits soient nets, & pas trop chargez de Couleur ; car pour les Draperies & autres choses, tant pour Ebaucher que pour finir, on peut se contenter d’assembler les poils de son pinceau, & le décharger lors qu’il y a trop de Couleur, en le passant sur le bord de la Coquille, ou dessus le papier qu’il faut mettre sur vostre Ouvrage pour poser la main, donnant quelques coups dessus auparavant que de travailler sur sa piece.

term translated by PENCIL in BOUTET, Claude, The Art of Painting in Miniature: Teaching The speedy and perfect Acquisition of that Art without a Master. By Rules so easy, and in a Method so natural as to render this charming Accomplishment universally attainable. Containing I. The Difference between Painting in Miniature, and other Kinds of Painting. II. The Management of Colours in Draperies, Linnen, Lace, Furrs, &c. III. The Method of mixing Colours for Carnations ; for painting of Architecture, or any Building of Stone or Wood ; for Landskips, Terrasses, Water, Ruins, Rocks, &c. IV. The Art of Painting all Sorts of Flowers, with the proper Colours required to represent Nature to the highest Perfection. V. The various Methods of Painting. Translated from the Original French. The Fourth Edition. To which are now added, I. Certain Secrets of one of the greatest Italian Painters for making the finest Colours, Burnished Gold, Shell Gold, &c. II. Some general instructive Lessons for the Art of Drawing. And III. The Usefulness and Benefit of Prints, London, J. Hodges - J. James - T. Cooper, 1739., p. 15-16.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

Quotation

La seconde fois que l’on travaille doit servir à mettre bien les couleurs dans leur place, & à les peindre de la maniere la plus convenable au modèle que l’on imite, & à l’effet que l’on propose. Mais avant de commencer d’empâter, je voudrois que l’on examinât de nouveau si les parties sont bien en leur place, & que l’on donnât par-ci par-là les coups [ndr : de pinceau] qui contribuent le plus à la ressemblance, afin qu’étant assuré de cette ressemblance l’on travaillât avec plus de repos & de plaisir.

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → portrait
CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

Quotation

Le Terme de Pinceau se prend quelquefois pour la source de toutes les parties de la Peinture, comme lorsqu’on dit, que le Tableau de la Transfiguration de Raphaël est le plus bel Ouvrage qui soit sorti de son Pinceau : & quelquefois il s’entend de l’Ouvrage même ; & l’on dit, par exemple, de tous les Peintres de l’Antiquité, le plus savant Pinceau est celui d’Apelle.

term translated by PENSEEL in DE PILES, Roger, Beknopt verhaal van het leven der vermaardste Schilders : met Aanmerkingen over hunne werken, trad. par VERHOEK, Joannes, Amsterdam, Balthazar Lakeman, 1725., p. 50-51

Conceptual field(s)

Quotation

Et lorsque ces mêmes Couleurs n'ont point été trop agitées, ni trop tourmentées par le mouvement d'une main pesante, & qu'aucontraire [sic] le mouvement en parait libre, prompt & léger; on dit que l'Ouvrage est d'un beau Pinceau. Mais ce Pinceau libre est peu de chose si la tête ne le conduit, & s’il ne sert à faire connoître que le Peintre possède l’intelligence de son Art. En un mot, le beau Pinceau est à la Peinture ce qu’est à la Musique à une belle voix ; l’un & l’autre sont estimés à proportion du grand effet & de l’harmonie qui les accompagne.

term translated by PENSEEL in DE PILES, Roger, Beknopt verhaal van het leven der vermaardste Schilders : met Aanmerkingen over hunne werken, trad. par VERHOEK, Joannes, Amsterdam, Balthazar Lakeman, 1725., p. 51

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Quotation

Pour connoître un bon pinceau, il faut qu’il ne fasse qu’une pointe, lorsqu’on le détrempe dans l’eau.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

Quotation

[…] Mais lui direz-vous, il me semble que le Peintre qui a voulu representer dans ce tableau une Venus, lui a donné un air désagréable, qui ne convient point à cette Déesse. Eh que dites-vous, répondra-t-il, cette tête est divine ! Regardez-moi cette fonte, cette moële, ce tour pittoresque, cette touche hardie ; comme cet endroit est soufflé ! quelle fabrique dans ces cheveux... Mais, mais, Monsieur, le caractere... Le caractere, Monsieur, le caractere ; voyez comme ces sourcils sont frappez, ce front heurté, & peint à pleine couleur, puis retouché à gras, pouf, pouf, pouf, comme ces gens là faisoient rouler leur pinceau ! comme cela est foüetté !

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main
EFFET PICTURAL → touche

Quotation

PINCEAU, instrument garni de poils qui vont en diminuant par l’extrêmité, & qui se terminent en pointe : les Peintres s’en servent pour appliquer les couleurs. 
Pinceau se prend au figuré pour la manière de peindre.
Un
pinceau hardi, délicat, moëleux, sec.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils
MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Quotation

La Gravure pouvant être regardée comme une façon de peindre ou dessiner avec des hachûres, la meilleure maniere & la plus naturelle de prendre ses tailles est d’imiter la touche du pinceau, si c’est un tableau que l’on copie : or il n’y a gueres de tableau qui soit fait avec art, où l’on ne découvre le maniement du pinceau.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → comparaison entre les arts
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure