ART (n. m.)

ART (eng.) · ARTE (ita.) · KUNST (deu.) · KUNST (nld.)
TERM USED AS TRANSLATIONS IN QUOTATION
ART (eng.)
TERM USED IN EARLY TRANSLATIONS
ARTE (ita.) · KONST (nld.)
BLUHM, Roland, Kunst und Kunstbegriff, Paderborn, Mentis, 2013.
CLOWNEY, David, « Definition of art and fine art's historical origins », The Journal of Aesthetics and Art Criticism, vol. 69, 3, 2011, p. 309-320 [En ligne : http://www.jstor.org/stable/23883666 consulté le 04/04/2018].
DEAN, Jeffrey T., « The nature of concepts and definition of art », The Journal of Aesthetics and Art Criticism, vol. 61, 1, 2003, p. 29-35 [En ligne : http://www.jstor.org/stable/1559110 consulté le 04/04/2018].
GROULIER, Jean-François, « Art », dans CASSIN, Barbara (éd.), Vocabulaire européen des intraduisibles, Paris, Éd. du Seuil, 2004, p. 108-115.
HECK, Michèle-Caroline, « ART », dans HECK, Michèle-Caroline (éd.), LexArt. Les mots de la peinture (France, Allemagne, Angleterre, Pays-Bas, 1600-1750) [édition anglaise, 2018], Montpellier, Presses Universitaires de la Méditerranée, 2018, p. 59-63.
HEINICH, Nathalie, Du peintre à l’artiste. Artisans et académiens à l’âge classique, Paris, Éditions de Minuit, 1993.
JORINK, Eric et RAMAKERS, Bart, « Undivided territory. 'Art' and 'science' in the early modern Netherlands », Netherlands Yearbook for History of Art, 61, 2011, p. 6-32.
KRISTELLER, Paul Oskar, Renaissance Thought and the Arts, Princeton, Princeton University Press, 1980.
SHINER, Larry, The Invention of Art: a cultural history, Chicago, University of Chicago Press, 2001.
ULLRICH, Wolfgang, Was war Kunst, Frankfurt am Main, Fischer-Taschenbuch-Verl., 2005.
VAN DE ROEMER, Gijsbert M., « Regulating the arts. Willem Goeree versus Samuel van Hooogstraten », Netherlands Yearbook for History of Art, 61/1, 2011, p. 184-207.

FILTERS

LINKED QUOTATIONS

21 sources
42 quotations

Quotation

Timanthe est prisé d’avoir tousjours donné davantage à comprendre dans ses ouvrages, que son pinceau ne representoit, et fait en sorte que son esprit y paroissoit plus grand que l’industrie de sa main, bien qu’il l’eust tres-exquise. Ainsi pour faire concevoir la grandeur de son Cyclope dormant, & fait en petit volume, il mit des Satyres auprés de luy qui mesuroient son poulce avec une perche. Certes nous luy pouvons comparer pour ce regard le sçavant Rubens que nous venons de perdre, qui a tousjours joint l’invention à l’excellence de son art, & ce qu’il tenoit d’une profonde lecture à la beauté de son colorit.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Le terme "art" se réfère d’une part à la peinture et la sculpture, d’autre part à un principe et à une fin auxquels tendent la peinture et la sculpture et qui est de représenter (« portraire et demostrer ») les objets au plus près du naturel. Le processus créateur est identique pour les deux arts : imaginer et dessiner.

Quotation

Mais parce qu’il est necessaire (non seulement pour l’intelligence de ce que nous avons dit, mais encore pour ce qui suivra) d’entendre la difference ou conformité qui est entre la Peinture, & la Sculpture, j’en diray briefvement mon opinion ; afin que les Sculpteurs ne s’attribuent les loüanges qui sont deuës à la Peinture, et que nous restions privez des fruicts qui sont deubs à nos travaux, estant, ansi, qu’il y a eu tousjours dispute entre les Peintres & les Sculpteurs, pour sçavoir lequel de ces deux Arts est les plus excellent. Plusieurs ont jugé diversement, les uns en faveur des Sculpteurs, & les autres des Peintres […] pour avoir la resolution plus certaine de tout cecy, il faut considerer la convenance & difference de ces deux Arts, […] la Peinture et la Sculpture sont contenuës sous un mesme Art, par cette regle qui dit, que les choses qui conviennent à un tiers conviennent entr’elles. […] la Peinture et la Sculpture ne se peuvent dire essentiellement differentes, parce que l’une et l’autre tendent à une mesme fin, qui est de representer à nos yeux les substances individuelles, & toutes deux le font egalement, suivant la quantité Geometrique des individus ; & ainsi l’une & l’autre s’estudient également à representer la beauté, l’ornement, le mouvement, & le contour des choses : & finalement elles n’ont autre visée que de portraire & demonstrer les choses le plus au naturel qu’il leur est possible. […] Tellement que ces deux Ouvriers procederont par les regles du mesme art dans leur imagination & entendement. En suite, auparavant qu’il s’employent autour de la matière, ils desseignent sur le papier, ou autre choses tout ce que leur esprit avoit conceu, & le dessein expressif de l’idée de tous deux convient en tout ce qui peut exprimer la ressemblance qui est l’essentiel de ces deux Arts : & peut-estre seront-ils seulement differents en quelque chose accidentelle […].

Terme traduit par ARTE dans Lomazzo, 1585, p. 7.

term translated by ARTE

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

Quotation

Il est vray que l’un [ndr : Ouvrier] peint, & l’autre insculpe, mais ce n’est pourtant qu’une difference materielle, qui ne fait pas diverse espece d’art ni de science. La difference essentielle est celle qui fait diverse espece de science, laquelle ne se trouve pas entre la Peinture & la Sculpture […]. Doncques si la diversité de la matiere seule n’apporte pas diversité d’Art ; necessairement nous devons dire aussi, que divers Ouvriers en espece ne peuvent estre appellez ceux desquels l’un fait le portrait d’une mesme chose en pierre, & l’autre en toile. Et quoy que le Sculpteur represente le corps du Roy avec ces contours, ce que ne fait pas le Peintre ; ce n’est pas qu’on doive dire qu’ils sont entr’eux differens en Art, parce que le plus ou le moins ne constituent point la difference essentielle. De mesme que ce ne seroit pas une raison concluante de dire, cette figure est de ronde bosse, & celle icy de bas relief : donc celui-là est Sculpteur, & celuy non, non plus que de dire le Peintre ne fait qu’un costé de la figure, & le sculpteur les fait tous les deux : donc l’Art de l’un & de l’autre son divers. Car si le Peintre ne fait qu’un costé, c’est parce qu’il travaille sur une plate superficie. Tellement que s’il represente la moitié d’une figure par le dos, & l’autre en pourfil tant seulement, cela procede de l’imperfection de la matiere qui est plate, & non de l’imperfection de l’Art. Par ainsi je conclus hardiment que le mesme Art est celui avec lequel on fait la figure de marbre, de bois, d’argent, ou d’or, ou sur la muraille, ou sur la toile. Il est bien vray que nous autres Peintres suivons le plus difficile & le plus parfait de cét Art […].

Terme traduit par ARTE dans Lomazzo, 1585, p. 8.

term translated by ARTE

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → comparaison entre les arts
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

Quotation

Le genre donc de la Peinture est l’Art : & qu’elle soit Art, il se prouve par la definition d’iceluy, lequel n’est autre, en un mot, qu’une raison droite & bien reglée des choses qui se doivent faire. De plus, il se prouve encore, parce que toutes les choses naturelles sont la regle & la mesure de la pluspart des Sciences & des Arts qui sont au monde […] ; C’est pourquoy elles peuvent estre la droite regle des choses artificielles. D’où s’ensuit que la Peinture est Art, puis qu’elle prend pour sa regle les susdites choses naturelles, & qu’elle est imitatrice, ou pour mieux dire, singe de la mesme nature, taschant tousjours d’imiter sa quantité, relief, & couleur. Ce qu’elle fait par l’ayde de la Geometrie, Arithmetique, Perspective, & Philosophie naturelle, avec une si grande & parfaite raison, qu’il ne se peut davantage.

Terme traduit par ARTE dans Lomazzo, 1585, p. 19.

term translated by ARTE

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

Quotation

Mon sentiment est que de tous nos Arts, il n’y en a aucun plus composé & industrieux que celuy à qui on a donné le nom de Pourtraicture & Peinture, & que ceux qui se veulent rendre en quelque sorte parfaits en la pratique d’iceluy, doivent avoir l’esprit bien universel, l’imagination forte, l’œil bon à discerner la forme des Objets en toutes leurs circonstances, & la main libre, pour se la rendre ouvriere & exercée en la pratique d’iceluy ; & de plus avoir connoissance des mesures d’une grande partie des divers corps visibles de la nature, ou du moins de sçavoir prendre lesdites mesures au besoin ;
Et c’est ce qui a fait, que diverses personnes ont dit & escrit, qu’il falloit qu’un Excellent Peintre eust connoissance de tous les autres Arts, puis que le sien doit representer universellement tout ce qui se peut rencontrer de visible à l’œil humain.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → comparaison entre les arts

Quotation

[ndr : Le Père] Tu dois doncques mon fils d’un jugement plus sain
Des yeux de ton esprit penetrer mon dessin,
[…]
Pour bien Peindre il te faut suivre le naturel
Marchant sur un chemin droit et continuel.

Le F. Me faut-il simplement imiter la nature
Pour devenir fameux en l’Art de la Peinture ?
{2. Precepte très important}
Le P. Il la faut imiter, mais c’est adroitement ;
Car il ne suffit pas d’imiter simplement ;
Puis qu’il n’est rien de beau, rare, charmant, & juste
Qui n’ai quelque defaut, & que l’Art ne l’ajuste.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
L’ARTISTE → qualités

Quotation

[…] ceux qui ne font que copier les ouvrages des autres, & qui n’entrent point dans les secrets de la science & de l’art, ne sont point assurez de bien reüssir dans ce qu’ils entreprennent, & ne sont passablement bien qu’autant qu’ils sont exacts à imiter avec justesse ce qu’ils prennent pour modelle.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture
L’ARTISTE → qualités

Quotation

Ce bel Art, dis-je, est sans doute une imitation admirable des Idées de Dieu, dans la production des Creatures, que les Theologiens appellent une connoissance expresse de toutes les choses possibles.
Car celuy qui agit avec esprit se figure premierement le dessein & l’image de ce qu’il pretent faire et produire au jour. Or Dieu […] a connu méme avant la creation du monde, le modelle & le patron de tout ce qu’il a produit depuis, & de tout ce qu’il doit produire doresnavant, sa connoissance, vaste & profonde luy en ayant fourni la representation & l’effigie interieure, comme une peinture spirituelle, & c’est ce que nous appellons proprement les Idées de Dieu.
Et de mesme que Dieu conserve dans son Eternité une Idée permanente & immutable de toutes choses : de méme ce bel Art a cela d’excellent & de particulier, qu’il conserve sans alteration les extraits de cet adorable Prototype, par la beauté ravissante de ses charmans effais, bien que dans leur existence & et dans leur être, ils soient sujets aux Lois de la Nature qui n’a rien qui ne périsse enfin avec le temps. Car leurs attraits [….] s’évanoüissent […] n’ayant d’autre moyen de se conserver […] que par le divin secours de la Peinture, qui a cela de propre, qu’elle ressemble en ce point au Souverain principe de toutes choses, qui tient renfermé dans soy-méme de toute Eternité, comme dans une source seconde & inépuisable, la beauté & la perfection de toutes les Creatures sans changement & sans défaillance, parce que cette Idée universelle de toutes choses, estant une partie de son essence, elle doit estre aussi parfaite que luy-mesme.

Il s'agit ici de la conception divine de la peinture

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

Quotation

Francesque Parmesan a aussi gravé plusieurs piéces, où l'on voit qu'il s'est servi du burin & de l'eau forte. La maniére de graver à l’eau forte que l'on trouva alors est une invention tres-avantageuse, & d'une grande utilité ; car quoy que les Estampes n'en soient pas si nettes que des planches qui sont gravées avec le burin, neanmoins il y a beaucoup plus d'art & d'esprit.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure

Quotation

Le grand effort de cét Art est lors que la main exécute heureusement, & par des traits bien formez, ce que l’esprit a conceû, en sorte que ces traits & ces figures exposent à la veüe les vraies images des choses qu’on veut representer ; mais de telle sorte, qu’il y ait une belle proportion dans les corps, & une vive expression dans leurs actions, & dans leurs mouvemens. Voilà en quoy consiste le dessein : c’est luy qui marque exactement toutes les parties du corps humain, qui découvre ce qu’un Peintre sçait dans la science des os, des muscles, & des veines ; c’est luy qui donne la ponderation aux corps pour les mettre en équilibre, & empescher qu’il ne semblent tomber, & ne pas se soustenir sur leur centre ; c’est luy qui fait paroistre dans les bras, dans les jambes, & dans les autres parties, plus ou moins d’effort, selon les actions plus fortes ou plus foibles qu’ils doivent faire ou souffrir ; c’est luy qui marque sur les traits du visage toutes ces differentes expressions qui découvrent les inclinations & les passions de l’ame ; c’est enfin luy qui sçait disposer les vestemens, & placer toutes les choses qui entrent dans une grande ordonnance, avec cette symmetrie, cette belle entente, & cét Art merveilleux, que l’on admire dans les travaux des plus grands hommes, sans que les couleurs mesmes soient necessaires pour faire comprendre ce qu’ils ont voulu representer.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition du dessin

Quotation

Art. On dit une chose faite avec art & science, ou artistement faite.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

Quotation

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
L’ARTISTE → règles et préceptes

Quotation

[...] il [ndr : Rubens] a bien crû que la Peinture estant un Art, & non pas un pur effet du caprice, elle avoit des principes infaillibles dont il tireroit bien-tôt la quintessence par l'ordre qu'il sçavoit donner à ses estudes.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
L’ARTISTE → règles et préceptes

Quotation

De sorte, dist Pymandre, que je puis sur cela vous faire une question, & vous demander ce que l’on doit le plus estimer dans un tableau ou le genie du Peintre, ou la force de l’Art.
Comme l’esprit du Peintre paroist dans tout ce qu’il fait, repartis-je, vous pourriez plustost demander lequel est le plus digne d’estime, ou celuy qui sçait tromper par la force de son Art, ou celuy qui montre beaucoup d’invention & de feu dans de grands ouvrages, mais qui ne trompent point comme les autres.


[…] Car c’est ainsi qu’ils jugent en deux manieres de l’obligation du Peintre ; l’une qui est de sçavoir comment les choses doivent estre historiées ; & l’autre de les sçavoir bien peindre. Or comme la derniere est sans doute tres-difficile, puis qu’en cet art, comme dans plusieurs autres, l’execution est au dessus de la theorie, il est toujours plus avantageux de pouvoir faire que de sçavoir simplement ce qu’il faut faire, ils trouvent qu’il est plus glorieux au Titien d’avoir exécuté ses ouvrages dans la perfection des couleurs où elles se voyent, que s’il n’eust sceu, comme quantité d’autres Peintres, qu’inventer de grands sujets qui n’eussent pas esté peints avec cette beauté que l’on admire dans ses ouvrages.

Anciens (les)
École lombarde
TIZIANO (Tiziano Vecellio)
ZEUXIS

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture
SPECTATEUR → jugement
L’ARTISTE → qualités

Quotation

[...] C’est en cet Ouvrage [ndr : groupe sculpté par Phidias représentant le Parnasse] que l’on peut dire que l’Art a égalé la Nature ; car ce sçavant Sculpteur [ndr : Phidias] avoit mis tant de grace, de beauté, de guayté dans toutes ces Figures, qu’il sembloit avoir fait vivre le marbre, & qu’il n’y manquoit que la parole.

Le but l’art est d’imiter la nature et d’insuffler la vie aux figures représentées

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions
CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

Quotation

Entre les Tableaux qu’il [ndr : Poussin] avoit déjà envoyé à Paris, il y avoit quatre Baccanales pour le Cardinal de Richelieu, un Triomphe de Neptune qui paroist dans son char tiré par quatre chevaux marins, & accompagné d’une fuite de Tritons & de Néréides. Ces sujets travaillez poëtiquement avec ce beau feu & cet art admirable qu’on peut dire si conforme à l’esprit des Poëtes, des Peintres, & des Sculpteurs anciens, & tant d’autres ouvrages de luy répandus quasi par toute l’Europe, rendoient célèbre de nom du Poussin.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → comparaison entre les arts

Quotation

Si la Peinture estoit un Art aussi simple & aussi borné que l’est la Sculpture en fait d'ouvrages de ronde bosse, car c'est en cela seul qu'elle a excellé parmi les Anciens, je me rendrois à vostre advis, mais la Peinture est un Art si vaste de d'une si grande étenduë, qu'il n'a pas moins fallu que la durée de tous les siecles pour en découvrir tous les secrets & tous les mysteres. Pour vous convaincre du peu de beauté des peintures antiques, & de combien elles doivent estre mises au dessous de celles de Raphael, du Titien & de Paul Veronese, & de celles qui se font aujourd’hui, je ne veux me servir que des loüanges mesmes qu'on leur a données.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → comparaison entre les arts

Quotation

Ainsi la grande difficulté n'est pas de prouver qu'on l'emporte aujourd'huy sur Zeuxis, sur les Timantes & sur les Appelles, mais de faire voir qu’on a encore quelque avantage sur les Raphaels, sur les Titiens, sur les Pauls Veroneses, & sur les autres grands Peintres du dernier siecle. Cependant j'ose avancer qu'à regarder l'Art en luy-mesme, entant qu’il est un amas & une collection de preceptes, on trouvera qu'il est plus accompli & plus parfait presentement qu'il ne l'estoit du temps de ces grands Maistres.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

Quotation

En effet comme les Arts de Peinture & de Sculpture peuvent être considerés en deux parties, la Science & l'Art, l'une Noble & speculative, l'autre pratique ; il a été tres-judicieux de les distinguer en deux Corps, en l'un ordonner des Jurez pour l'examen & preparation des matieres qui s'y employent, d'en regler la disposition selon leurs bonnes ou mauvaises qualités, qui est la fin pour laquelle la Maîtrise a été établie à Paris seulement. A l'égard de la partie Speculative il a aussi été convenable de l'exercer librement & noblement, les genies ne devant point être contrains dans la pratique des beaux Arts : c'est pourquoi ils sont nommez Liberaux.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

Quotation

Nous aprenons de Felibien dans la vie de Poussin, que ce Peintre consulté sur la Peinture, par un de ses amis, luy avoit écrit, qu'elle est une imitation faite avec lignes & couleurs, en quelque superficie, de tout ce qui se voit sous le Soleil, dont la fin est la delectation. Quoique cette définition parte de la main d'un des plus excellens Peintres qui ont paru dans ces derniers siecles : Il semble pourtant qu'on y pourroit ajouter quelque circonstance, pour en faire une description achevée : parce que l'étude des Peintres ne se borne pas seulement à l'imitation des choses visibles : Ils les doivent encore representer, dans la plus parfaite idée qu'elles peuvent donner ; Et la fin de cet Art n'est pas de plaire uniquement aux yeux : Mais d'avertir, d'enseigner, & de plaire à même tems.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

Quotation

la nature commence toujours par les choses les moins parfaites, & par consequent l’Art aussi qui en est l’imitateur

term translated by KONST in LE COMTE, Florent, Het konst-cabinet der bouw- schilder- beeldhouw- en graveerkunde, of inleiding tot de kennis dier fraaije weetenschappen, vervat in der schilderyen, stand-beelden en prenten, trad. par LOBEDANIUS, Arnoldus, Utrecht, Arnoldus Lobedanius - 1745, 2 vol., p. 44

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

Quotation

Rien n’est bon, rien ne plaît sans le Vrai ; c’est la raison, c’est l’équité, c’est le bon sens & la base de toutes les perfections, c’est le but des Sciences, & tous les Arts qui ont pour objet l’Imitation ne s’exercent que pour instruire & pour divertir les hommes par une fidelle representation de la Nature.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection
CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

Quotation

Outre ce Vrai général qui doit se trouver par tout, il y a un Vrai dans chacun des beaux Arts, & dans chaque Science en particulier. […] dans l’Imitation en fait de Peinture, il y a à observer que bien que l’objet naturel soit vrai & que l’objet qui est dans le Tableau ne soit que feint, celui-ci neanmoins est appellé Vrai quand il imite parfaitement le caractère de son modele.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

Quotation

Au reste de tous les beaux Arts, celui où le Vrai se doit trouver le plus sensiblement est sans doute la Peinture. Les autres Arts ne font que réveiller l’idée des choses absentes, au lieu que la Peinture les supplée entierement, & les rend presentes par son essence qui ne consiste pas seulement à plaire aux yeux, mais à les tromper.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

Quotation

Il [ndr : le dessin] est la clef des beaux Arts ; c’est lui qui donne entrée aux autres parties de la Peinture ; c’est l’organe de nos pensées, l’instrument de nos démonstrations, & la lumiere de notre entendement. C’est donc par lui que les jeunes Etudians doivent non-seulement commencer, mais c’est de lui qu’ils doivent contracter une forte habitude, pour acquerir avec plus de facilité la connoissance des autres parties dont il est le fondement.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin

Quotation

Tous les Arts ont commencé par imiter la Nature, & ils ne se sont perfectionnés que par le bon choix. Ce bon choix qui se trouve dans l'Antique, a été fait par des hommes d'un bon esprit, qui cherchoient la gloire par la science, & qui ont examiné pour arriver à leur fin, les modeles les plus parfaits

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → antique
CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection

Quotation

Le style champêtre est une representation des Païs qui paroissent bien moins cultivés qu’abandonnés à la bizarerie de la seule Nature. Elle s’y fait voir toute simple, sans fard, & sans artifice ; mais avec tous les ornemens dont elle sait bien mieux se parer, lorsqu’on la laisse dans sa liberté, que quand l’Art lui fait violence.

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → paysage

Quotation

[…] la Nature commence toujours par les choses les moins parfaites, & l’Art qui en est l’imitateur suit la même regle. D’abord le Peintre ébauche son sujet par le moyen du Dessein, & le finit ensuite par le coloris qui en jettant le vrai sur les objets dessinés, y jette en même tems la perfection dont la Peinture est capable.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
L’ARTISTE → règles et préceptes
CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur

Quotation

Fab. C’est avec justice qu’on a toujours estimé les peintres, parce qu’ils semblent surpasser en esprit, & en courage les autres hommes ; puisqu’ils osent par leur art imiter ce que Dieu a fait, & le representer de maniere qu’il semble vrai : c’est ce qui fait que je ne m’etonne pas que les Grecs, qui connoissoient le sublime de la peinture, deffendissent aux esclaves de la professer. Aussi Aristote se garde bien de confondre cet art parmi les mecaniques, disant qu’on devroit etablir des ecoles publiques dans les villes, ou les enfants allassent apprendre.

term translated by ARTE in DOLCE, Lodovico, Dialogo della pittura di M. Lodovico Dolce, Intitolato l’Aretino. Nel quale si ragiona della dignità di essa Pittura, e di tutte le parti necessarie, che a perfetto Pittore si acconvengono: con esempi di Pittori antichi, e moderni: e nel fine si fa menzione delle virtù, e delle opere del divin Tiziano / Dialogue sur la peinture de Louis Dolce, intitulé l’Aretin. Dans lequel on traitte de l’excellence de la peinture, de toutes les qualités necessaires au bon Peintre, avec les exemples des Peintres anciens et modernes, à la fin on y parle du merite et des ouvrages du divin Titien, trad. par VLEUGHELS, Nicolas, Firenze, Michel Nestenus et François Moucke, 1735., p. 140

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture
CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
L’ARTISTE → qualités

Quotation

Fab. Il ne suffit pas de dire, ce nud est parfait, & beau autant que cet autre, il faut le prouver.
Are. Repondez moi avant toutes choses. Le [sic] nuds de Rafael sont-ils estropiés ? Sont-ils nains ? trop charnus ? Sont-ils secs, ont-ils les muscles deplacés ou autres parties vicieuses ?
Fab. J’ai entendu dire à tout le monde qu’ils sont biens : mais qu’ils ne renferment pas en eux tout l’art qu’on trouve en ceux de Michel Ange.
Are. Quel est cet art ?
Fab. Ils n’ont pas ces beaux contours qu’on les nuds de celuy-ci.
Are. Quels sont ces beaux contours ?
Fab. Ceux qui forment ces belles jambes, ces beaux piés, & ces belles mains, les dos, les ventres, & tout le reste.
Are. Vous ne croiez donc pas, vous, ni les partisans de Michel Ange, que les nuds de Rafael aient ces belles parties ?
Fab. Je dis non seulement belles, mais tres belles ; sans pourtant qu’elles egalent les nuds de Michel Ange.

term translated by ARTE in DOLCE, Lodovico, Dialogo della pittura di M. Lodovico Dolce, Intitolato l’Aretino. Nel quale si ragiona della dignità di essa Pittura, e di tutte le parti necessarie, che a perfetto Pittore si acconvengono: con esempi di Pittori antichi, e moderni: e nel fine si fa menzione delle virtù, e delle opere del divin Tiziano / Dialogue sur la peinture de Louis Dolce, intitulé l’Aretin. Dans lequel on traitte de l’excellence de la peinture, de toutes les qualités necessaires au bon Peintre, avec les exemples des Peintres anciens et modernes, à la fin on y parle du merite et des ouvrages du divin Titien, trad. par VLEUGHELS, Nicolas, Firenze, Michel Nestenus et François Moucke, 1735., p. 258

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

Quotation

Il est donc également important aux nobles Artisans, dont je parle, de connoître à quel genre de poësie & de peinture leurs talens les destinent, & de se borner au genre pour lequel ils sont nez propres. L'art ne sçauroit faire autre chose que de perfectionner l'aptitude ou le talent que nous avons apporté en naissant ; mais l'art ne sçauroit nous donner le talent que la nature nous a refusé. L'art ajoûte beaucoup aux talens naturels, mais c'est quand on étudie un art pour lequel on est né. [...] Tel Peintre demeure confondu dans la foule qui seroit au rang des Peintres illustres, s'il ne se fût point laissé entraîner par une émulation aveugle, qui lui a fait entreprendre de se rendre habile dans des genres de la Peinture, pour lesquels il n'étoit point né, & qui lui a fait négliger les genres de la peinture ausquels il étoit propre. Les ouvrages qu'il a tenté de faire sont, si l'on veut, d'une classe supérieure. Mais ne vaut-il pas mieux être un des premiers parmi les Païsagistes que le dernier des peintres d'histoire ? Ne vaut-il pas mieux être cité pour un des premiers faiseurs de portraits de son temps, que pour un miserable arrangeur de figures ignobles & estropiées.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination

Quotation

Ainsi l'homme qui est né avec le génie le plus heureux est celui qui va plus loin que les autres dans ces sortes de professions, & cela indépendamment du dégré de perfection où elles se trouvent lorsqu'il les exerce. Il lui suffit que la profession qu'il embrasse soit déja réduite en art, & que la pratique de cet art ait une méthode. Il pourroit lui-même inventer l'art & rédiger la méthode. La force de son génie, qui lui fait deviner & imaginer un nombre infini de choses, qui ne sont pas à portée des esprits ordinaires, lui donne plus d'avantage sur les esprits ordinaires, qui professeront un jour le même art que lui, après que cet art aura été perfectionné, que ces esprits n'en pourront avoir sur lui, par la connoissance qu'ils auront des nouvelles découvertes & par les nouvelles lumieres dont l'art se trouvera enrichi, lorsqu'ils viendront à le professer à leur tour. Le secours que donne la perfection où l'un des arts dont nous parlons est arrivé, ne sçauroit mener les esprits ordinaires aussi loin que la supériorité de lumieres & de vûës naturelles, peut porter un homme de génie.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → règles et préceptes
CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination

Quotation

[…] Les autres [ndr : arts] ont pour objet le plaisir. Ceux-ci n’ont pu naître que dans le sein de la joie & des sentimens que produise l’abondance & la tranquillité : on les appelle les beaux Arts par excellence. Tels sont la Musique, la Poësie, la Peinture, la Sculpture, & l’art du Geste ou la Danse.
[…] Les arts de la premiere espéce [ndr : les arts mécaniques] employent la Nature telle qu’elle est, uniquement pour l’usage & pour l’agrément. Les beaux Arts ne l’employent point, ils ne font que l’imiter chacun à leur manière.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → comparaison entre les arts

Quotation

Quelles sont donc les fonctions des Arts ? C’est de transposer les traits qui sont dans la Nature, & de les présenter dans des objets à qui ils ne sont point naturels. C’est ainsi que le ciseau du statuaire montre un héros dans un bloc de marbre. Le peintre par ses couleurs, fait sortir de la toile tous les objets visibles.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → comparaison entre les arts
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

Quotation

D’où je conclus, que les Arts, dans ce qui est proprement Art, ne sont que des imitations, des ressemblances qui ne font point la Nature, mais qui paroissent l’être ; & qu’ainsi la matière des beaux Arts n‘est point le vrai, mais seulement le vrai-semblable. […]
Qu’est-ce que la Peinture ? Une imitation des objets visibles. Elle n’a rien de réel, rien de vrai, tout est phantôme chez elle, & sa perfection ne dépend que de sa ressemblance avec la réalité.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → comparaison entre les arts
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

Quotation

Ainsi tous les Arts dans tout ce qu’ils ont de vraiment artificiel, ne sont que des choses imaginaires, des êtres feints, copiés & imités d’après les véritables. C’est pour cela qu’on met sans cesse l’Art en opposition avec la Nature : qu’on n’entend partout que ce cri, que c’est la Nature qu’il faut imiter : que l’Art est parfait quand il la représente parfaitement : enfin que les chefs-d’œuvres de l’Art, sont ceux qui imitent si bien la Nature, qu’on les prend pour la Nature elle-même.
Et cette imitation pour laquelle nous avons tous une disposition si naturelle, puisque c’est l’exemple qui instruit & qui règle le genre humain,
Vivimus ad exempla, cette imitation, dis-je, est une des principales sources du plaisir que causent les Arts. L’esprit s’exerce dans la comparaison du modèle avec le portrait, & le jugement qu’il en porte, fait sur lui une impression d’autant plus agréable, qu’elle lui est un témoignage de sa pénétration & de son intelligence.
Et cette doctrine n’est pas nouvelle.
On la trouve par-tout chez les anciens. Aristote commence sa Poëtique par ce principe : que la Musique, la Danse, la Poësie, la Peinture, sont des Arts imitateurs (a). [...]
(a) […] M. Remond de S. Mard qui a beaucoup réfléchi sur l’essence de la Poësie & qui n’écrivant que pour les plus délicats n’a dû prendre que la fleur de son sujet, dit formellement dans une de ses Notes que les beaux Arts ne consistent que dans l’imitation. Voici ses termes : On n’y songe pas assez, la Poësie, la Musique, la Peinture sont trois Arts consacrés au plaisir, tous trois faits pour imiter la nature, tous trois destinés à imiter les mouvemens de l’ame : les tirer de là, c’est les deshonorer, c’est les montrer par leur endroit foible. […]

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → comparaison entre les arts
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

Quotation

[…] si les Arts sont imitateurs de la Nature ; ce doit être une imitation sage & éclairée, qui ne la copie pas servilement ; mais qui choisissant les objets & les traits, les présente avec toute la perfection dont ils sont susceptibles. En un mot, une imitation, où on voye la Nature, non telle qu’elle est en elle-même, mais telle qu’elle peut être, & qu’on peut la concevoir par l’esprit.
Que fit Zeuxis quand il voulut peindre une beauté parfaite ? Fit-il le portrait de quelque beauté particulière, dont sa peinture fût l’histoire ? Non, il rassembla les traits séparés de plusieurs beautés existantes. Il se forma dans l’esprit une idée factice qui résulta de tous ces traits réunis : & cette idée fut le prototype, ou le modèle de son tableau, qui fut vraisemblablement & poëtique dans sa totalité, & ne fut vrai & historique que dans ses parties prises séparément. Voilà l’exemple donné à tous les Artistes : voilà la route qu’ils doivent suivre, & c’est la pratique de tous les grands Maîtres sans exception.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → comparaison entre les arts
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

Quotation

Jusqu’ici on a tâché de montrer que les Arts consistoient dans l’imitation ; & que l’objet de cette imitation étoit la belle Nature représentée à l’esprit dans l’enthousiasme. Il ne reste plus qu’à exposer la manière dont cette imitation se fait.
On peut diviser la Nature par rapport aux beaux Arts en deux parties : l’une qu’on saisit par les yeux, & l’autre, par le ministere des oreilles : car les autres sens sont stériles pour les beaux Arts. La premiere partie est l’objet de la Peinture qui représentent sur un plan tout ce qui est visible. […]
Ainsi la Peinture imite la belle Nature par les couleurs, la Sculpture par les reliefs, la Danse par les mouvements par les attitudes du corps. La Musique l’imite par les sons inarticulés, & la Poësie enfin par la parole mesurée. Voilà les caracteres distinctifs des Arts principaux. […]