DUMONT, Jacques, dit le Romain ( 1701-1781 )

DUMONT, Jacques, dit le Romain ( 1701-1781 )

ISNI:0000000108148518 Getty:500029042

Quotation

M. du Mont me semble faire autant d’efforts pour s’éloigner de la nature que quelques autres en prennent pour s’en approcher. Il s’épuise à chercher une maniere qui lui coûte beaucoup ; & qui n’en vaut gueres mieux, puisqu’elle ne ressemble à rien de naturel. Je me plaindrai d’autant plus sur ce sujet, qu’on voit tous les jours des Peintres, qui n’ont pas le méme talent, donner dans le même ridicule. Tout [sic] y visent grands & petits ; c’est proprement le péché originel, en Peinture. On va voir ce qu’a produit cette affectation. M. du Mont a exposé cette année deux Tableaux, extrêmement travaillés, dessinés & peints tous deux avec la même sévérité ; & où on le reconnoît enfin, pour tout dire.

Quotation

Cette Déesse [ndr : la Santé] y paroît assise sur un nuage ; & tenant en sa main une Baguette, entrelacée d’un serpent. Je ne puis louer M. du Mont de cette idée, puisqu’on nous dit qu’il l’a prise dans un autre ; & que surtout elle n’est pas fort louable : mais il me paroît qu’on eut mieux réussi à nous caractériser cette Déesse, en mettant plus de jeu et de légereté dans son attitude ; & en lui donnant plus de fraicheur & de vivacité. D’ailleurs est-ce dans les Livres que les Peintres & les Poëtes doivent puiser aujourd’hui des allégories ! n’est-ce pas plutôt dans leur imagination : & cette qualité n’est-elle pas la premiere qu’on leur demande ?

Quotation

Cette Déesse [ndr : la Santé] y paroît assise sur un nuage ; & tenant en sa main une Baguette, entrelacée d’un serpent. Je ne puis louer M. du Mont de cette idée, puisqu’on nous dit qu’il l’a prise dans un autre ; & que surtout elle n’est pas fort louable : mais il me paroît qu’on eut mieux réussi à nous caractériser cette Déesse, en mettant plus de jeu et de légereté dans son attitude ; & en lui donnant plus de fraicheur & de vivacité. D’ailleurs est-ce dans les Livres que les Peintres & les Poëtes doivent puiser aujourd’hui des allégories ! n’est-ce pas plutôt dans leur imagination : & cette qualité n’est-elle pas la premiere qu’on leur demande ?

Quotation

Cette Déesse [ndr : la Santé] y paroît assise sur un nuage ; & tenant en sa main une Baguette, entrelacée d’un serpent. Je ne puis louer M. du Mont de cette idée, puisqu’on nous dit qu’il l’a prise dans un autre ; & que surtout elle n’est pas fort louable : mais il me paroît qu’on eut mieux réussi à nous caractériser cette Déesse, en mettant plus de jeu et de légereté dans son attitude ; & en lui donnant plus de fraicheur & de vivacité. D’ailleurs est-ce dans les Livres que les Peintres & les Poëtes doivent puiser aujourd’hui des allégories ! n’est-ce pas plutôt dans leur imagination : & cette qualité n’est-elle pas la premiere qu’on leur demande ?

Quotation

M. du Mont me semble faire autant d’efforts pour s’éloigner de la nature que quelques autres en prennent pour s’en approcher. Il s’épuise à chercher une maniere qui lui coûte beaucoup ; & qui n’en vaut gueres mieux, puisqu’elle ne ressemble à rien de naturel. Je me plaindrai d’autant plus sur ce sujet, qu’on voit tous les jours des Peintres, qui n’ont pas le méme talent, donner dans le même ridicule. Tout [sic] y visent grands & petits ; c’est proprement le péché originel, en Peinture. On va voir ce qu’a produit cette affectation. M. du Mont a exposé cette année deux Tableaux, extrêmement travaillés, dessinés & peints tous deux avec la même sévérité ; & où on le reconnoît enfin, pour tout dire.

Quotation

M. du Mont me semble faire autant d’efforts pour s’éloigner de la nature que quelques autres en prennent pour s’en approcher. Il s’épuise à chercher une maniere qui lui coûte beaucoup ; & qui n’en vaut gueres mieux, puisqu’elle ne ressemble à rien de naturel. Je me plaindrai d’autant plus sur ce sujet, qu’on voit tous les jours des Peintres, qui n’ont pas le méme talent, donner dans le même ridicule. Tout [sic] y visent grands & petits ; c’est proprement le péché originel, en Peinture. On va voir ce qu’a produit cette affectation. M. du Mont a exposé cette année deux Tableaux, extrêmement travaillés, dessinés & peints tous deux avec la même sévérité ; & où on le reconnoît enfin, pour tout dire.

Quotation

M. du Mont me semble faire autant d’efforts pour s’éloigner de la nature que quelques autres en prennent pour s’en approcher. Il s’épuise à chercher une maniere qui lui coûte beaucoup ; & qui n’en vaut gueres mieux, puisqu’elle ne ressemble à rien de naturel. Je me plaindrai d’autant plus sur ce sujet, qu’on voit tous les jours des Peintres, qui n’ont pas le méme talent, donner dans le même ridicule. Tout [sic] y visent grands & petits ; c’est proprement le péché originel, en Peinture. On va voir ce qu’a produit cette affectation. M. du Mont a exposé cette année deux Tableaux, extrêmement travaillés, dessinés & peints tous deux avec la même sévérité ; & où on le reconnoît enfin, pour tout dire.

Quotation

Cette Déesse [ndr : la Santé] y paroît assise sur un nuage ; & tenant en sa main une Baguette, entrelacée d’un serpent. Je ne puis louer M. du Mont de cette idée, puisqu’on nous dit qu’il l’a prise dans un autre ; & que surtout elle n’est pas fort louable : mais il me paroît qu’on eut mieux réussi à nous caractériser cette Déesse, en mettant plus de jeu et de légereté dans son attitude ; & en lui donnant plus de fraicheur & de vivacité. D’ailleurs est-ce dans les Livres que les Peintres & les Poëtes doivent puiser aujourd’hui des allégories ! n’est-ce pas plutôt dans leur imagination : & cette qualité n’est-elle pas la premiere qu’on leur demande ?