Illustration

Quotation

De la Préparation du Cuivre.
Ayant donc un cuivre bien poli & bruni, comme on l’a dit ci-devant page 12, on se sert pour le préparer d’un outil d’acier appellé
Berceau : on le voit représenté sur la Planche 12. Fig A & B. Cet outil a d’un côté un bizeau c sur lequel on grave des traits droits a fort près les uns des autres, & très-égalemet : ensuite on le fait tremper par le Coûtelier. Il faut que la partie de l’outil qui doit travailler sur le cuivre soit d’une forme circulaire, afin qu’on puisse le conduire sur la planche sans qu’il s’y engage, & surtout que les coins en soient bien relevés : autrement ils marqueroient plus que le milieu & feroient des taches ou des endroits plus noirs que le reste. On l’éguise sur la pierre en arrondissant toujours les coins, par le côté d où il n’y a point de traits gravés : cela donne un fil très-aigu aux petites dents b formées par les hachûres ; ensuite on conduit ce Berceau sur le cuivre le long des lignes que l’on a tracé, en le balançant sans appuyer beaucoup. Voici l’ordre qu’il faut tenir pour préparer également son cuivre.

Quotation

Des outils qui servent à graver en maniere noire.
On se sert d’un outil appellé
racloir, (Planche 12. Figure D & E.) [...]. On se sert aussi de grattoirs, & de brunissoirs, ainsi que dans la Gravûre en Taille-douce, mais ils sont plus petits afin de n’effacer que ce qu’il faut précisément, & de former des coups de lumiere étroits sans toucher à ce qui est à côté.

Quotation

De la Gravûre en manière noire

Quotation

Des outils qui servent à graver en maniere noire.
On se sert d’un outil appellé
racloir, (Planche 12. Figure D & E.) [...]. On se sert aussi de grattoirs, & de brunissoirs, ainsi que dans la Gravûre en Taille-douce, mais ils sont plus petits afin de n’effacer que ce qu’il faut précisément, & de former des coups de lumiere étroits sans toucher à ce qui est à côté.