AUDRAN, Gérard, Les Proportions du corps humain mesurées sur les plus belles figures de l'Antiquité, Paris, Girard Audran, 1683.

AUDRAN, Gérard, Les Proportions du corps humain mesurées sur les plus belles figures de l'Antiquité, Paris, Girard Audran, 1683.

Getty Research Institute Los Angeles 84-B31091 64 quotations 42 terms
Gérard Audran (1640-1703), graveur ordinaire du Roi et membre de l’Académie Royale de Peinture et de Sculpture, rassemble dans Les Proportions du corps humain mesurées sur les plus belles figures de l'antiquité trente planches qu’il fait précéder d’une préface de cinq pages. Les figures gravées à l’eau-forte sont dessinées au trait, dans leurs contours, sans être ombrées, avec des indications de mesures ; elles représentent douze statues antiques célèbres. Les termes « antique », « proportion » et « mesure » se trouvent ici en particulier associés à ceux de « beauté », « nature » et « imitation ». Les rapports entre « vérité » et « apparence », entre « correction du dessin » et « grâce de la peinture » sont également impliqués.
Cette publication avait une visée pédagogique, s’adressant à la fois à ceux qui voulaient apprendre le dessin et aux artistes confirmés. Dans la préface, Audran évoque les défauts que l’on trouve dans certains œuvres qui sont liés au tempérament de l’artiste, qui varie selon son origine, et à la manière qu’il a empruntée au maître sous lequel il a appris. Pour corriger ces imperfections et ne pas tomber dans la « manière », Audran propose de suivre l’Antique comme seul et unique modèle, en raison de la « justesse » et de la « noblesse » des proportions. Les sculpteurs de l’antiquité n’avaient pas imité servilement la nature, mais avaient su choisir ce qu’il y avait de plus beau pour ensuite l’assembler et former ainsi des figures s’approchant de la perfection. Cette question avait déjà été débattue à l’Académie et avait fait l’objet de plusieurs conférences dont celle de Gérard van Opstal sur « Le Laocoon » (2 juillet 1667) et de Sébastien Bourdon sur les « Proportions de la figure humaine expliquées sur l’antique » (5 juillet 1670). Avant la fin du XVIIe siècle, les planches d’Audran gravées ont été copiées à l’étranger et le texte qui les accompagne traduit en
néerlandais et en allemand.

Flora Herbert et Stéphanie Trouvé
in-4 french
Structure
Préface at n.p.
Avertissement at n.p.

AUDRAN, Gérard, Les Proportions du corps humain mesurées sur les plus belles figures de l'Antiquité, Paris, Joubert, 1801.

AUDRAN, Gérard, Les Proportions du corps humain mesurées sur les plus belles figures de l'Antiquité, Paris, Bance, 1855.

AUDRAN, Gérard, Proportien der menschelyke lichamen, vertoont in zes en twintig afbeeldingen, zoo van mannen, vrouwen, als kinderen, &c. : alle met de maat van ieder deel daar by gestelt : na de voortreffelykste en allerschoonste antique beelden / met vlyt afgemeeten door Mr. Audran, trad. par OTTENS, Reiner et Josua, Amsterdam, Reiner en Josua Ottens, s.d. [v. 1680].

AUDRAN, Gérard, Des Menschlichen Leibes Proportionen : Von denen Vortrefflichsten und allerschönsten Antichen genommen und mit Fleiß abgemessen, Nürnberg, Jacob von Sandrart, s.d. [v. 1690].

VAN HELSDINGEN, Hans Willem, « Laocoön in the Seventeeth Century », Simiolus. Netherlands Quarterly for the History of Art, vol. 10, 3/4, 1978 - 1979, p. 127-141 [En ligne : http://www.jstor.org/stable/3780547 consulté le 30/03/2018].

DÉCULTOT, Élisabeth (éd.), Musées de papier : l'Antiquité en livres, 1600-1800, cat. exp., Paris, Musée du Louvre, 2010-2011, Gourcuff Gradenigo - Musée du Louvre Éd., 2010.

FILTERS

CONCEPTUAL FIELDS

QUOTATIONS

Je ne crois pas qu’il soit besoin icy de m’étendre sur la necessité qu’ont tous les dessignateurs de connoistre parfaitement les proportions ; on sçait assez que pour peu qu’ils se dispensent de les observer exactement, ils ne font que des figures estropiées & monstrueuses.
Tout le monde convient de ce principe à le regarder en general, mais chacun le met en pratique differemment pour la justesse & pour la noblesse des proportions, sur lesquelles, comme les avis sont souvent partagez, il s’agit d’établir un Juge à qui l’on s’en puisse rapporter avec sureté.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion
L’ARTISTE → qualités

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion
CONCEPTS ESTHETIQUES → grandeur et noblesse

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → règles et préceptes

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion
L’ARTISTE → règles et préceptes

Cela paroît d’abord fort aisé : car puisque toute la perfection de l’Art consiste à bien imiter la nature, il semble qu’il ne faille point consulter d’autre Maistre, & qu’on n’ait qu’à travailler d’aprés les modelles vivans ; toutefois si l’on veut approfondir la chose, on verra qu’il ne se trouve que peu ou point d’hommes dont toutes les parties soient dans leur juste proportion sans aucun défaut. Il faut donc choisir ce qu’il y a de beau dans chacun, & ne prendre que ce qu’on nomme communément la belle nature. Mais qui osera presumer d’avoir le discernement assez juste pour ne se point tromper dans un tel choix ?

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion
CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection

Nos plus grands Maistres s’y trouvent embarassez, & souvent ne conviennent pas entre eux ; ils se forment differentes idées de beauté ; lesquelles ils reglent presque toûjours suivant leur païs & leur tempérament.
Je dis suivant leur païs : car comme tous les hommes, dans leur air & dans leurs manieres, tiennent toûjours beaucoup du climat où ils sont nez, les Peintres se forment des goûts particuliers sur les objets qu’ils voyent sans cesse, dont ils se remplissent tellement l’imagination, qu’ils y conforment toutes leurs Figures.
De là vient qu’il y a des Provinces du nom desquelles on caracterise les peintres en disant c’est du goût de tel Païs, & qu’en effet ce goût se trouve, ou plus ou moins dans tous les Dessignateurs de ces Nations.
Pour ce qui est du temperament, il agit encore plus puissamment en nous. Comme c’est luy qui fait la distinction la plus essentielle d’un homme a un autre, il a part à tout ce que nous faisons. C’est dans ce sens qu’on peut dire qu’un Peintre se peint soy-mesme dans ses Ouvrages, & que si nous avions assez de penetration, nous y pourrions lire ses inclinations dominantes. Un sentiment secret né avec nous, & dont souvent on ne connoît pas la cause, est ordinairement ce qui nous determine dans nostre choix, & nous fait conformer nos figures à l’air des personnes pour qui nous aurions le plus de penchant.
Il y a mesmes des Peintres en qui le temperament est si marqué qu’on ne sçauroit s’y méprendre. Nous en avons eu qui ne se portoient d’eux-mesmes qu’à certains sujets ; les uns à des sujets agreables comme des bains de Diane, des jeux de Nymphes, & choses semblables ; d’autres choisissent toûjours des sujets rudes, des sortileges, des apparitions de morts, & toutes choses naturellement effrayantes.
Si l’on prenoit la peine de les observer suivant cette remarque, on trouveroit que la façon de vivre des uns & des autres répondoit à leurs Ouvrages, & que le caractere de leur esprit y estoit marqué, non seulement dans le choix des sujets, mais encore dans chaque Figure en particulier.

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → école
CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → école
MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → école
MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main
L’ARTISTE → qualités

Pour ce qui est du temperament, il agit encore plus puissamment en nous. Comme c’est luy qui fait la distinction la plus essentielle d’un homme a un autre, il a part à tout ce que nous faisons. C’est dans ce sens qu’on peut dire qu’un Peintre se peint soy-mesme dans ses Ouvrages, & que si nous avions assez de penetration, nous y pourrions lire ses inclinations dominantes. Un sentiment secret né avec nous, & dont souvent on ne connoît pas la cause, est ordinairement ce qui nous determine dans nostre choix, & nous fait conformer nos figures à l’air des personnes pour qui nous aurions le plus de penchant.
Il y a mesmes des Peintres en qui le temperament est si marqué qu’on ne sçauroit s’y méprendre. Nous en avons eu qui ne se portoient d’eux-mesmes qu’à certains sujets ; les uns à des sujets agreables comme des bains de Diane, des jeux de Nymphes, & choses semblables ; d’autres choisissent toûjours des sujets rudes, des sortileges, des apparitions de morts, & toutes choses naturellement effrayantes.
Si l’on prenoit la peine de les observer suivant cette remarque, on trouveroit que la façon de vivre des uns & des autres répondoit à leurs Ouvrages, & que le caractere de leur esprit y estoit marqué, non seulement dans le choix des sujets, mais encore dans chaque Figure en particulier.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Si l’on prenoit la peine de les observer suivant cette remarque, on trouveroit que la façon de vivre des uns & des autres répondoit à leurs Ouvrages, & que le caractere de leur esprit y estoit marqué, non seulement dans le choix des sujets, mais encore dans chaque Figure en particulier.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
MANIÈRE ET STYLE → école
MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix
L’ARTISTE → qualités

Ajoûtons à tant de preventions que chacun prend de soy-mesme, celles qui viennent du Maistre, de la maniere duquel on retient presque toûjours quelque chose. Sur quoy, nous pouvons remarquer en passant, que ce qu’on appelle maniere, en Peinture, est communément un defaut, n’estant pour l’ordinaire autre chose que quelque trait agreable où l’on s’est tellement pleu qu’on l’a chargé avec excés ; en quoy l’on a passé le juste poinct de ce Vray que tout le monde cherche, & où il est si difficile de parvenir.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → école
MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main
L’ARTISTE → qualités

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

Que peut donc faire un Dessignateur au milieu de tant de difficultez ? Je ne vois que l’antique en quoy l’on puisse prendre une entiere confiance.

A l’égard du temperament & des passions, sans doute ils [n.d.r. les sculpteurs antiques] y étoient sujets comme nous : ce ne seroit pas mesme une fort heureuse disposition pour les Arts qu’une insensibilité naturelle : il seroit pas mal-aisé que les Ouvrages ne tinssent un peu de cette extrême froideur : mais du moins ces grands Hommes ne se laisseroient pas tellement prevenir à leurs passions qu’ils n’observassent tout ce qui étoit à fuïr & à pratiquer suivans les divers caracteres de leurs Figures ; & cela avec une telle exactitude, que personne, depuis tant de siecles, n’a encore atteint à ce haut degré de perfection où ils ont poussé leurs Ouvrages.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection
CONCEPTS ESTHETIQUES → antique
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main
L’ARTISTE → qualités

On peut avancer hardiment qu’ils [n.d.r. les sculpteurs antiques] ont en quelque sorte surpassé la nature ; car bien qu’il soit vray de dire qu’ils n’ont fait veritablement que l’imiter cela s’entend pour chaque partie en particulier, mais jamais pour le tout ensemble, & il ne s’est point trouvé d’homme aussi parfait en toutes ses parties que le sont quelques-unes de leurs Figures. Ils [n.d.r. les sculpteurs antiques] ont imité les bras de l’un, les jambes de l’autre, ramassant ainsi dans une seule Figure toutes les beautez qui pouvoient convenir au sujet qu’ils representoient, comme nous voyons qu’ils ont rassemblé dans l’Hercule tous les traits qui marquent la force, & dans la Venus toute la délicatesse & toutes les graces qui peuvent former une beauté achevée.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion

Conceptual field(s)

[...] il est certain qu’il y a des siecles heureux, tels qu’ont été le siecle d’Alexandre & celuy d’Auguste. Nous vivons aujourd’huy sous un pareil regne : on y voit tellement refleurir les beaux Arts, qu’il y a lieu d’esperer qu’on pourra parvenir enfin à la perfection des Grecs & des Romains dans leurs Ouvrages les plus achevez.
Il ne faut pas toutefois que la haute estime que nous avons pour les Anciens, quoy que bien fondée, nous attache aveuglement à toutes les Figures antiques ; il est à croire que comme il y avoit des Maistres, il y avoit aussi des Ecoliers, dont quelques Ouvrages ont passé jusqu’à nous, bien qu’ils ne meritent gueres le soin qu’on a pris de les conserver. C’est pourquoy dans le grand nombre qui nous en reste, j’ay choisi celles qui ont l’approbation la plus universelle, & que les plus fameux Dessignateurs ne regardent qu’avec admiration, les donnant comme les modeles les plus asseurez.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → antique

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion
CONCEPTS ESTHETIQUES → antique

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → antique
CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection

Comme c’est sur ces Figures que vous devez faire vostre principale Etude, il est bon de vous faire observer que dans les plus belles on remarque des choses qu’on prendroit assurément pour des fautes, si on les voyoit dans les Ouvrages d’un Moderne. Le Laocoon a la jambe gauche plus longue que l’autre de quatre minutes ; L’Apollon a la jambe gauche plus longue que la droite d’environ neuf minutes. La Venus a la jambe qui ploye plus longue presque d’une partie trois minutes que celle qui porte. La jambe droite du grand Enfant de Laocoon est plus longue de prés de neuf minutes que la gauche.
Je ne puis cependant m’empescher d’avoir de la veneration mesmes pour ces fautes apparentes : je croy que les Sculpteurs ont eu leurs raisons, & qu’il y auroit de la temerité à les condamner ; le moyen de penser que ces grands Hommes qui ont fait des Ouvrages qu’on peut dire parfaits, soient tombez dans des fautes aussi grossieres que seroient celles dont nous venons de parler, s’ils ne les avoient pas faites à dessein ?
Entre plusieurs considerations qu’ils ont pû avoir, & que nous n’imaginons pas, il se peut faire qu’ils en ayent usé de la sorte, à cause du raccourcy. [...]

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion
L’ARTISTE → qualités
CONCEPTS ESTHETIQUES → antique

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → antique
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion
EFFET PICTURAL → perspective

Je ne puis cependant m’empescher d’avoir de la veneration mesmes pour ces fautes apparentes : je croy que les Sculpteurs ont eu leurs raisons, & qu’il y auroit de la temerité à les condamner ; le moyen de penser que ces grands Hommes qui ont fait des Ouvrages qu’on peut dire parfaits, soient tombez dans des fautes aussi grossieres que seroient celles dont nous venons de parler, s’ils ne les avoient pas faites à dessein ?
Entre plusieurs considerations qu’ils ont pû avoir, & que nous n’imaginons pas, il se peut faire qu’ils en ayent usé de la sorte, à cause du raccourcy. [...]

J’en ay trouvé d’autres qui aprés avoir dessignez à vue d’œil des Figures fort regulieres & de bon goust, d’aprés l’Antique, avoient ensuite mesuré les marbres, pour en donner les proportions, & n’y ayant pas apporté toute l’exactitude necessaire, leurs Ecrits ne répondoient pas à leurs Figures.
J’ay tâché d’éviter également ces deux defauts. Je ne vous donne rien de moy mesme, j’ay tout pris sur l’Antique, mais je n’ay rien tracé sur le papier, qu’aprés avoir marqué au compas toutes les mesures, pour faire que mes contours tombassent juste suivant mes chifres

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion

J’en ay trouvé d’autres qui aprés avoir dessignez à vue d’œil des Figures fort regulieres & de bon goust, d’aprés l’Antique, avoient ensuite mesuré les marbres, pour en donner les proportions, & n’y ayant pas apporté toute l’exactitude necessaire, leurs Ecrits ne répondoient pas à leurs Figures.
J’ay tâché d’éviter également ces deux defauts. Je ne vous donne rien de moy mesme, j’ay tout pris sur l’Antique, mais je n’ay rien tracé sur le papier, qu’aprés avoir marqué au compas toutes les mesures, pour faire que mes contours tombassent juste suivant mes chifres
.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → antique
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition du dessin

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion
CONCEPTS ESTHETIQUES → antique
EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion
EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion
EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Je ne vous donne rien de moy mesme, j’ay tout pris sur l’Antique, mais je n’ay rien tracé sur le papier, qu’aprés avoir marqué au compas toutes les mesures, pour faire que mes contours tombassent juste suivant mes chifres.
J’ay choisi des Figures de different caractere, & je les ay mesurées de plusieurs costez, afin que vous puissiez trouvez dans les unes ou dans les autres quelque chose qui vous convienne. J’ai disposé mes mesures de maniere que vous puissiez vous en servir dans quelque profession que vous soyez, ou l’on ait besoin de sçavoir dessigner.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion
EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion
CONCEPTS ESTHETIQUES → antique

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion
CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin

J’avouë que vous embarasseriez fort la plus grande partie des Peintres si vous portiez le compas sur leurs Ouvrages dans tous les endroits qui se peuvent mesurer : plusieurs se sauvent à la faveur des graces de la Peinture, mais ne nous flatons point, ni la vivacité du coloris, ni la richesse des dispositions, ni les expressions les plus fortes, ne formeront jamais un beau tout, & ne seront que de fausses apparences de beauté, si elles ne sont pas soutenuës de la correction du dessein.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion
EFFET PICTURAL → qualité du dessin

J’avouë que vous embarasseriez fort la plus grande partie des Peintres si vous portiez le compas sur leurs Ouvrages dans tous les endroits qui se peuvent mesurer : plusieurs se sauvent à la faveur des graces de la Peinture, mais ne nous flatons point, ni la vivacité du coloris, ni la richesse des dispositions, ni les expressions les plus fortes, ne formeront jamais un beau tout, & ne seront que de fausses apparences de beauté, si elles ne sont pas soutenuës de la correction du dessein.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion
EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion
CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin
CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection

Conceptual field(s)

SPECTATEUR → jugement
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

J’avouë que vous embarasseriez fort la plus grande partie des Peintres si vous portiez le compas sur leurs Ouvrages dans tous les endroits qui se peuvent mesurer : plusieurs se sauvent à la faveur des graces de la Peinture, mais ne nous flatons point, ni la vivacité du coloris, ni la richesse des dispositions, ni les expressions les plus fortes, ne formeront jamais un beau tout, & ne seront que de fausses apparences de beauté, si elles ne sont pas soutenuës de la correction du dessein. Que cela toutefois ne vous rebute pas, car bien que peu de Tableaux pussent soutenir un tel examen, vous pouvez pourtant apporter la severité du compas aux Ouvrages de Raphaël, d’Annibal, Carache, du Poussin, & de quelques-uns de nos plus fameux Maistres ; nous en connoissons mesme aujourd’huy avec qui on en peut encore user de la sorte ; leur modestie m’empesche de les nommer, leurs Ouvrages les découvrent assez ; examinez les bien ; vous trouverez des Peintres dont les Tableaux sont justes dans toutes proportions par des contours certains & gracieux tout ensemble, c’est de ceux là que j’entends parler.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

SPECTATEUR → jugement

Au reste ne trouvez pas mauvais que je vous vante ici mon Ouvrage : la principale gloire n’est pas pour moy, c’est l’Antique que je vante ; L’Antique me presente des Ouvrages admirables, j’en fais mon étude particuliere, je luy dois le peu que je sçay, je prens soin d’en ramasser les mesures pour en mieux examiner les beautez, & je vous les offre, souhaitant que vous en recueüilliez tout le fruit qui s’en peut tirer.