BEAU (adj.)

BEAUTIFUL (eng.) · BELLO (ita.) · SCHÖNHEIT (deu.) · SCHOON (nld.)
TERM USED AS TRANSLATIONS IN QUOTATION
BEAUTIFUL (eng.)
TERM USED IN EARLY TRANSLATIONS
BEAUTIFUL (eng.) · BEAUTY (eng.) · BELLO (ita.) · ELEGENTIA (lat.) · PULCHER (lat.) · SCHÖN (deu.) · SCHOONHEID (nld.)
BECQ, Annie, Genèse de l'esthétique française moderne : de la raison classique à l'imagination créatrice, Paris, Albin Michel, 1994.
DE VRIES, Lyckle, How to Create Beauty. De Lairesse on the Theory and Practice of Making Art, Leiden, Primavera press, 2011.
GROULIER, Jean-François et BRUGÈRE, Fabienne, « Beauté », dans CASSIN, Barbara (éd.), Vocabulaire européen des philosophies. Dictionnaire des intraduisibles, Paris, Éd. du Seuil, 2004, p. 160-170.
HECK, Michèle-Caroline, « BEAU / BEAUTÉ », dans HECK, Michèle-Caroline (éd.), LexArt. Les mots de la peinture (France, Allemagne, Angleterre, Pays-Bas, 1600-1750) [édition anglaise, 2018], Montpellier, Presses Universitaires de la Méditerranée, 2018, p. 87-94.
SAINT GIRONS, Baldine, « Beau », dans DELON, Michel (éd.), Dictionnaire européen des Lumières, Paris, Presses universitaires de France, 1997, p. 173-179.
STANIC, Milovan, « Les tribulations du Beau idéal en France au temps de Bellori », dans BONFAIT, Olivier (éd.), L’idéal classique : les échanges artistiques entre Rome et Paris au temps de Bellori, Actes du colloque de Rome, Roma - Paris, Académie de France à Rome - Somogy, 2002, p. 16-25.

FILTERS

CONCEPTUAL FIELDS

LINKED QUOTATIONS

17 sources
27 quotations

Les termes de « beau » et « beauté » sont souvent équivalents aux termes de « bon » et de « bonté ». Ils se rapportent à la gravure pour évoquer la qualité du dessin, comme à la peinture, étant alors entendus comme « bonne manière », « bon et grand goût ». [FH]

Quotation

[...] De sorte que voulant representer dans un Tableau l’une d’icelles [ndr : l’une des Nations et époques de l’histoire] en particulier, ou plusieurs ensemble, chacune fust traittée en sa vérité, tant comme j’ay dit en l’air des figures humaines, qu’en leur geste & autres actions dependantes d’icelles, & en leurs vestemens ou draperies, puis en quelque sorte en la forme des terres & lieux, où est leur habitation, & aussi des ustensiles de leur usage ; Car par ce moyen chaque chose representeroit ainsi le vray : Mais d’autant que tout cecy ne suffit pas encore entierement à former un Tableau qui soit ce que les tres-sçavans tiennent pour excellent, qui se nomme à present parmy eux la bonne maniere, autrement le bon ou grand Goust ; à cause que de tous ces corps visibles de la nature, il y en a en divers païs dont la proportion & air, est plus agreable à l’œil de quelques personnes qu’à celuy d’autres, tant des figures humaines que des bestiaux, & partie de la terre, & en suitte des Ouvrages faits par l’industrie des hommes, comme les bastimens, & divers autres, à cette occasion il est à propos de sçavoir faire cette distinction, afin de se servir au besoin de ce qu’on peut nommer beau. 

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection

Quotation

Quelle partie de la couleur raisonnablement doit estre plus belle
[…] 
Comme le plus beau doit estre place dans les lumières
Puisque nous voyons que la qualité des couleurs est reconnuë par le moyen de la lumiere : on doit prejuger qu’où il y a plus de lumiere on discerne le mieux la veritable couleur du corps esclairé: & où il y a advantage d’obscurité, que la couleur se va perdant en celle des ombres ; c’est pourquoi le peintre se souviendra de coucher tousjours la plus belle teinte de sa couleur sur les parties esclairées.

term translated by BELLO in DA VINCI, Leonardo, Trattato della pittura di Lionardo da Vinci, novamente dato in luce, con la vita dell'istesso autore, scritta da Rafaelle Du Fresne. Si sono giunti i tre libri della pittura, & il trattato della statua di Leon Battista Alberti, con la vita del medesimo, TRICHET DU FRESNE, Raphaël (éd.), Paris, Jacques Langlois, 1651., p.32
term translated by BEAUTIFUL in DA VINCI, Leonardo, A Treatise of Painting by Leonardo da Vinci. Translated from the Original Italian, and adorn'd with a great Number of Cuts. To which is prefx'd, The Author's Life ; Done from The last Edition of the French, London, J. Senex - W. Taylor, 1721., p.80
term translated by SCHÖN in DA VINCI, Leonardo, Des vortreflichen Florentinischen Mahlers Lionardo Da Vinci Hoch-nützlicher Tractat von der Mahlerey, BÖHM, Johann Georg (éd.), Nürnberg, Johann Georg Böhm, 1724., p.73

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur
EFFET PICTURAL → qualité des couleurs
EFFET PICTURAL → qualité de la lumière

Quotation

Des degrez de la peinture 
Ce qui est beau n’est pas tousjours bon ; je dis cela a l’esgard de certains peintres qui donnent tant à la beauté des couleurs, qu’au grand detriment de l’art, ils espargnent autant qu’ils peuvent d’y mettre des ombres, & encore tres-legeres & presque insensibles, sans faire estat du relief […]

term translated by BELLO in DA VINCI, Leonardo, Trattato della pittura di Lionardo da Vinci, novamente dato in luce, con la vita dell'istesso autore, scritta da Rafaelle Du Fresne. Si sono giunti i tre libri della pittura, & il trattato della statua di Leon Battista Alberti, con la vita del medesimo, TRICHET DU FRESNE, Raphaël (éd.), Paris, Jacques Langlois, 1651., p.38
term translated by BEAUTIFUL in DA VINCI, Leonardo, A Treatise of Painting by Leonardo da Vinci. Translated from the Original Italian, and adorn'd with a great Number of Cuts. To which is prefx'd, The Author's Life ; Done from The last Edition of the French, London, J. Senex - W. Taylor, 1721., p.89
term translated by SCHÖN in DA VINCI, Leonardo, Des vortreflichen Florentinischen Mahlers Lionardo Da Vinci Hoch-nützlicher Tractat von der Mahlerey, BÖHM, Johann Georg (éd.), Nürnberg, Johann Georg Böhm, 1724., p.119

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité de la composition
CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection

Quotation

{I. Precepte. Du Beau}
*La principale & la plus importante partie de la Peinture, est de sçavoir connoistre ce que la Nature a fait de plus beau & de plus convenable à cet Art ; *dont le choix s’en doit faire selon le Goust & la Maniere des Anciens […]

term translated by PULCHER in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, De arte graphica liber, Paris, Nicolas Langlois, 1668., p.6 v.38
term translated by BEAUTIFUL in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., p.7
term translated by SCHÖN in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, Kurtzer Begriff Der Theoretischen Mahler-Kunst, trad. par GERICKE, Samuel Theodor, Berlin, Johann Michael Rüdigen, 1699., p.12

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection

Quotation

{II. Precepte. De la Theorie & de la Pratique.}
Quoy qu’il y ait dans la Peinture plusieurs choses, dont on ne puisse pas donner de regles si precises (*veu que les plus belles choses ne se peuvent souvent exprimer faute de termes) je ne laisseray pourtant pas d’en donner quelques unes que j’ay choisies parmy les plus belles que nous avons receuës de la Nature cette sçavante maistresse, apres l’avoir examinée à fonds, aussi-bien que ces chefs-d’œuvres de l’Antiquité *les premiers Exemplaires de l’Art. Et c'est par ce moyen que l'esprit  & la disposition naturelle se cultivent , & que la science perfectionne le génie […]

term translated by PULCHER in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, De arte graphica liber, Paris, Nicolas Langlois, 1668., p.9
term translated by BEAUTY in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., p.14
term translated by SCHÖN in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, Kurtzer Begriff Der Theoretischen Mahler-Kunst, trad. par GERICKE, Samuel Theodor, Berlin, Johann Michael Rüdigen, 1699., p.11

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection

Quotation

{LVII. Idée d’un beau Tableau.}
Les choses belles dans le dernier degré, selon la Maxime des Anciens Peintres, *doivent avoir du Grand & les Contours nobles ; elles doivent estre démeslées, pures, & sans alteration, nettes, & liées ensemble, composées de grandes Parties, mais en petit nombre, & enfin distinguées de Couleurs fieres, mais toûjours amies.

term translated by ELEGENTIA in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, De arte graphica liber, Paris, Nicolas Langlois, 1668., p.42
term translated by BEAUTIFUL in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., p.59
term translated by SCHÖN in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, Kurtzer Begriff Der Theoretischen Mahler-Kunst, trad. par GERICKE, Samuel Theodor, Berlin, Johann Michael Rüdigen, 1699., p.52

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection

Quotation

152. [De mesme que la Comédie, &c.] Annibal Carache ne croyoit pas qu'un Tableau pust estre bien, dans lequel on faisoit entrer plus de douze Figures : c'est l'Albane qui l'a dit à nostre Autheur, de qui je l'ay appris ; & la raison qu'il en apportoit, estoit premierement qu'il ne croyoit pas qu'on deust faire plus de trois grands Grouppes de Figures dans un Tableau ; & secondement que le Silence & la Majesté y estoient necessaires pour le rendre beau : ce qui ne se peut ny l'un ny l'autre dans une multitude & dans une foule de Figures. Que si neantmoins vous y estes contraint par le Sujet, comme seroit un Jugement universel, un Massacre des Innocens, une Bataille, &c. pour lors il faudroit disposer les choses par grandes Masses de Clair-Obscur & d'union de Couleurs, sans s'amuser à finir chaque chose en particulier indépendamment l'une de l'autre, comme font ceux qui ont un petit Genie, & dont l'esprit n'est pas capable d'embrasser un grand Dessein, ny une grande Composition.

term translated by BEAUTIFUL in DE PILES, Roger, De l'art de peinture de Charles Alphonse Dufresnoy, Paris, Nicolas Langlois, 1668., p.132

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition
CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection

Quotation

[...] & souvenez-vous, seulement que pour juger des beautez peintes , il faut connoistre les beautez naturelles, & que vous jugerez bien mieux de la beauté & du bon air des gens quand vous aurez un peu gousté l'Antique, qui est un modelé incontestable pour le bon Goust du Dessein, comme l'Ecole de Venize en est un autre pour le Coloris. Et le bon Goust de l'invention, interrompit Damon, où voudriez-vous qu'on le prist ?
Dans l'Histoire, répondit Pamphile, dans la Fable, dans les Figures, & les Bas-reliefs antiques qui font des instructions tres-exactes des choses qui conviennent aux sujets que l'on veut représenter.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité de la lumière
CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition
CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection

Quotation

Cela paroît d’abord fort aisé : car puisque toute la perfection de l’Art consiste à bien imiter la nature, il semble qu’il ne faille point consulter d’autre Maistre, & qu’on n’ait qu’à travailler d’aprés les modelles vivans ; toutefois si l’on veut approfondir la chose, on verra qu’il ne se trouve que peu ou point d’hommes dont toutes les parties soient dans leur juste proportion sans aucun défaut. Il faut donc choisir ce qu’il y a de beau dans chacun, & ne prendre que ce qu’on nomme communément la belle nature. Mais qui osera presumer d’avoir le discernement assez juste pour ne se point tromper dans un tel choix ?

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion
CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

Quotation

Quoyqu'il en soit, je demeure d'accord que le tableau des Pellerins est un des plus beaux qu'il se voye, les personnages y sont vivans, & l'on croit ne voir pas moins ce qui se passe dans leur pensée que l'action qu'ils font au dehors

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection

Quotation

Sur cela quelqu’un de la Compagnie prenant la parolle, dit qu’à parler universellement la veritable beauté consistoit en la perfection des choses, en leur juste proportion & en une convenance raisonnable ; que les choses naturelles doivent être reconnues plus belles selon quelles participent moins a la corruption, & font plus relatives à la bonté & aux proprietés qui leur appartiennent ; & les artificielles, en ce en quoi elles se rapportent mieux à leur principe & à leur regle : que l’on ne devoit pas juger de la beauté des objets, par ce qu’ils ont de surprenant, n’y sur des opinions singulieres, mais suivant le sentiment universel des Esprits les plus éclairés & l’approbation la plus generale, qu’en la Peinture l’on devoit tenir pour beau ce qui imitoit le mieux le naturel dans un choix raisonnable, que dans les choses naturelles il falloit distinguer le naturel simple, d’avec un naturel composé, & entre ces derniers de reguliers & d’autres Rustiques ; dans le regulier, que la beauté consiste en la Cimetrië, & en la belle ordonnance de l’art & dans le rustique, l’irregularité champestre.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection
CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

Quotation

Il faut donc concevoir pour une bonne fois ce que l’on doit trouver de beau dans ces figures ; la correction de la forme y est entiere, la pureté & l’élegance des contours, la naïveté & la noblesse des expressions, la varieté, le beaux choix, l’ordre & la negligence des ajustemens ; mais sur tout une grand simplicité, qui retranche tous les ornemens superflus, qui n’admet que ceux où l’artifice semble n’avoir aucune part, & qui rendant la nature toûjours maîtresse, la fait voir plus noble, plus grande, & plus majestueuse : voilà ce qu’on peut trouver de plus remarquable dans les Sculptures antiques, & ce qui en fait le veritable goût.

term translated by SCHOONHEID in LE COMTE, Florent, Het konst-cabinet der bouw- schilder- beeldhouw- en graveerkunde, of inleiding tot de kennis dier fraaije weetenschappen, vervat in der schilderyen, stand-beelden en prenten, trad. par LOBEDANIUS, Arnoldus, Utrecht, Arnoldus Lobedanius - 1745, 2 vol., p. 10

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection
EFFET PICTURAL → qualité du dessin
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Quotation

D. Mais comment connoître ce BEAU NATUREL ?
R. Je vous diray que dans la Peinture l’on doit tenir pour beau, ce qui imite le mieux le naturel dans un choix raisonnable ; que dans les choses naturelles, il faut distinguer le naturel simple d’avec le naturel composé, & dans ce dernier, faire distinction du regulier, ou de celuy qui peut être rustique ; parce que dans le regulier, la beauté consiste en la symetrie & la belle ordonnance de l’Art, & quant au rustique sa beauté consiste dans l’irrégularité champêtre.
Dans les objets naturellement simples à l’égard des choses inanimées, la beauté se rencontre dans les bizarres productions d’une terre inculte, qui forme toutes choses irrégulièrement, dont les aspects se rencontrent plaisans, selon les accidens de lumiere & autres choses qui y surviennent, & qui sont des effets admirables & charmans.
Mais la veritable beauté d’un Tableau consiste en la conformité de toutes les parties qui entrent en la composition & ordonnance, avec une judicieuse expression.
Quant à ce qui est du corps humain, chacun sçait que sa beauté n’est que dans la régularité de ses parties, & dans la précision de ses proportions, selon l’expression & le caractere des vertus & des fonctions qui luy sont appropriées. Il faut dire aussi que l’on trouve ordinairement les choses belles & estimables en quatre manieres ; PREMIEREMENT à cause de la commodité, SECONDEMENT de l’utilité, TROISIEMEMENT de la nouveauté ; & en dernier lieu à cause de leur rareté.
Or comme l’utilité de la Peinture est de plaire aux yeux, & de satisfaire à l’esprit par la representation des choses absentes ; le Peintre ne peut avoir trop de soin d’imiter le naturel dans sa verité, & de choisir les plus agréables aspects.

Comme de nombreuses autres parties de texte, ce passage de Florent Le Comte est tiré de l'ouvrage "Les Sentimens (...)" de Testelin, plus précisément à la page 40 de l'édition de La Haye (Matthieu Rogguet, vers 1693-1694).

term translated by SCHOONHEID in LE COMTE, Florent, Het konst-cabinet der bouw- schilder- beeldhouw- en graveerkunde, of inleiding tot de kennis dier fraaije weetenschappen, vervat in der schilderyen, stand-beelden en prenten, trad. par LOBEDANIUS, Arnoldus, Utrecht, Arnoldus Lobedanius - 1745, 2 vol., p. 55-56

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection
CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
EFFET PICTURAL → qualité de la composition
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → comparaison entre les arts
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

Quotation

Le Beau fini demande une espece de négligence en bien des endroits & non pas une recherche affectée dans toutes les parties : il ne faut pas que tout paroisse dans le Tableau, mais que tout y soit sans y paroître, & c’est justement ce que l’on peut demander d’un Tableau dans le moment qu’on le regarde ; c’est en quoy consiste le dévelopement de son sujet pour en inspirer la premiere passion ; c’est ce qui fait le plaisir des yeux qui ne cherchent qu’à être surpris, au lieu que celui de l’esprit ne vient que par reflexion. S’il y a quelque chose à redire aux ouvrages de Raphaël, c’est qu’ils ne surprennent pas d’abord, & qu’ils n’attirent pas ce premier coup d’œil ; mais aussi plus on les examine, & plus on les trouve beaux.

term translated by SCHOONHEID in LE COMTE, Florent, Het konst-cabinet der bouw- schilder- beeldhouw- en graveerkunde, of inleiding tot de kennis dier fraaije weetenschappen, vervat in der schilderyen, stand-beelden en prenten, trad. par LOBEDANIUS, Arnoldus, Utrecht, Arnoldus Lobedanius - 1745, 2 vol., p. 57

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection

Quotation

Enfin pour bien reussir, il est absolument necessaire d’étudier le naturel : d’apprendre de la nature méme tous les diferens mouvements, qu’elle peut faire dans le corps d’un homme vivant, & les diferens éfets des Muscles. Il ne s’agit pas pourtant de copier la Nature tantôt seche, tantôt petite, ou grande : Mesquine, ou estravagante : Il faut composer une belle figure sur un corps, qui ne sera pas également beau. Et s’il y a quelque chose de beau, il le faut savoir choisir en supleant au reste, s’il manque.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection
CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

Quotation

Toutes les Atitudes & les situations des corps naturels, ne sont pas également belles, pour étre representées dans une parfaite Composition de Peinture, quoique d’ailleurs, elles soient tres-naturelles […]
L’excellence de l’Invention consiste donc à trouver facilement, & à savoir à méme-tems choisir ce qu’il y a de plus beau dans la situation de toutes les figures qui doivent composer une Histoire, afin qu’elles se presentent du côté qui les est le plus avantageux.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection
CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

Quotation

[….] Le Beau […] est un composé d’une proportion juste, d’une chair pleine de suc, d’une couleur vive, d’une grosseur moderée, qui pique le goût des plus delicats, par l’élegance & par la Noblesse des Contours.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection
SPECTATEUR → perception et regard

Quotation

Mais la commune opinion n’admet aucune définition du Beau. Le Beau, dit-on, n’est rien de réel, chacun en juge selon son goût, en un mot, que le Beau n’est autre chose que ce qui plaît.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection
SPECTATEUR → jugement

Quotation

Fab. Puisque vous avez divisé le nud en fort, & en delicat, je voudrois que vous me dissiez le quel des deux est le plus estimable.
Are. Je suis d’opinion qu’un corps delicat doit etre preferé à un robuste* : en voici la raison : c’est qu’en peinture, il est plus difficile d’imiter la chair que les os, parceque pour les os, il ne faut que de la dureté, mais dans les chairs, il n’y faut uniquement que du tendre, qui est la partie la plus difficile de l’art ; ensorte que tres peu de peintres, ont sû par le passé l’exprimer, ou savent l’exprimer encore aujourd'hui suffisament. Celui donc qui recherche exactement les muscles, travaille à la verité à faire voir la situation des os à leur place, ce qui est louable ; mais souvent il represente l’homme ecorché, laid, sec, & desagreable à la vûe : mais celui qui le represente tendre, marque les os ou ils sont, les couvre agreablement de la chair, & remplit de grace le nud. Vous me direz peut etre, qu’à la recherche du nud, on connoit si le peintre sait l’anatomie, qualité qui lui est tres necessaire ; parceque sans les os on ne peut former l’homme, ni le couvrir de chair. Je vous repons que cela se peut connoitre egalement par les fuittes tendres des muscles accusez a propos : outre que naturellement le nud tendre, & delicat satisfait plus la vûe que le robuste, & le muscleux : je m’en rapporte aux figures des anciens, qui pour la plupart, ont coutume de les faire tres delicates.
 
* Le beau en peinture est le plus difficile à faire : une tête d’une belle fille, est bien plus difficile à bien faire que celle d’un vieux : tout ce qui est chargè est plus facile à representer, que ce qui est d’une juste proportion : & beau, pour ainsi dire, n’est beau que par sa pure beautè

term translated by BELLO in DOLCE, Lodovico, Dialogo della pittura di M. Lodovico Dolce, Intitolato l’Aretino. Nel quale si ragiona della dignità di essa Pittura, e di tutte le parti necessarie, che a perfetto Pittore si acconvengono: con esempi di Pittori antichi, e moderni: e nel fine si fa menzione delle virtù, e delle opere del divin Tiziano / Dialogue sur la peinture de Louis Dolce, intitulé l’Aretin. Dans lequel on traitte de l’excellence de la peinture, de toutes les qualités necessaires au bon Peintre, avec les exemples des Peintres anciens et modernes, à la fin on y parle du merite et des ouvrages du divin Titien, trad. par VLEUGHELS, Nicolas, Firenze, Michel Nestenus et François Moucke, 1735., p. 196