PASSION (n. f.)

APELLE, Amours d'Alexandre
AFFEKT (deu.) · AFFETTO DELL'ANIMO (ita.) · DRIFT (nld.) · HARTSTOCHT (nld.) · LEIDENSCHAFT (deu.) · PASSIE (nld.) · PASSION (eng.) · PASSION (deu.) · PASSIONE (ita.) · PASSION OF THE SOUL (eng.) · ZIELTOGT (nld.)
TERM USED AS TRANSLATIONS IN QUOTATION
PASSION (eng.)
TERM USED IN EARLY TRANSLATIONS
/ · AFFECTUS (lat.) · AFFETTO DELL'ANIMO (ita.) · DRIFT (nld.) · GEMÜTS-BEWEGUNG (deu.) · GEMÜTS-NEIGUNG (deu.) · HARTSTOCHT (nld.) · LEIDENSCHAFT (deu.) · PASSION (eng.) · PASSIONE (ita.)
COQUERY, Emmanuel et PIÉJUS, Anne (éd.), Figures de la Passion, cat. exp., Paris, Musée de la Musique, 2001-2002, Réunion des Musées Nationaux, 2001.
EBERT-SCHIFFERER, Sybille, « L'expression controlée des passions : le rôle de Poussin dans l'élaboration d'un art civilisé », dans BONFAIT, Olivier, FROMMEL, Christoph Luitpold et HOCHMANN, Michel (éd.), Poussin et Rome, Actes du colloque de Rome et Paris, Paris, Musée du Louvre Éd. - La Documentation française, 1996, p. 329-353.
HARTMANN, Pierre, Du sublime : de Boileau à Schiller, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, 1997.
KIRCHNER, Thomas, L’expression des passions. Ausdruck als Darstellungsproblem in der französischen Kunst und Kunsttheorie des 17. und 18. Jahrhunderts, Mainz, Philipp von Zabern, 1991.
MONTAGU, Jennifer, The Expression of the Passions, New Haven, Yale University Press, 1994.
PLANCHE, Marie-Claire, De l'iconographie racienienne. Dessiner et peindre les passions, Turnhout, Brepols, 2010.

FILTERS

LINKED QUOTATIONS

25 sources
43 quotations

Quotation

Aristote {L. de Poet. c. 6} le [ndr : Zeuxis] reprent aussi de n’avoir pas exprimé comme Polygnotus les mœurs, ny fait comprendre les passions, quoy que Pline {L. 35. c. 9. & 10.} dise qu’elles étoient visibles dans sa Penelope qui fit un de ses chefs-d’œuvres […]. Le peintre Aristide est le premier de tous qui se servit de la Morale dans sa profession, & qui sçeut pendre l’Ame avecque ses pensées aussi bien que le corps, par l’expression visible de tous les mouvemens interieurs ; les couleurs dont il [ndr : Aristide] se servoit estoient neantmois trouvées un peu rudes de son tems.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Quotation

La Peinture est un Art, qui par le moyen des lignes proportionnées, & avec des couleurs semblables à la nature des sujets, suivant la lumière de la Perspective, imite si bien la nature des choses corporelles, que non seulement elle represente sur un plan la grosseur & le relief des corps, mais encore le mouvement ; & monstre visiblement à nos yeux plusieurs affections & passions de l’Ame.

Terme traduit par PASSIONE dans Lomazzo, 1585, p. 19.

term translated by PASSIONE

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Quotation

De la varieté des visages 
L’air des visages doit estre changé selon la diversité des accidens qui surviennent en son travail, ou en son repos, durant qu’il pleure, qu’il rit, qu’il est en apprehension, & d’autres choses semblables, & il faut encore que les membres de la figure conjoinctement avec toute l’attitude ayent une mesme correspondance à la passion qui est exprimée sur le visage.

L'expression des passions sur le visage n'est reprise que dans l'édition anglaise.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps

Le terme passion recouvre le mouvement ou affection de l'âme. L'expression des passions atteint l'excellence par l'imitation des effets de la nature. Le terme est aussi utilisé pour signifier les passions suscitées par la peinture.

Quotation

Prens garde toutes-fois que par l’Anatomie
Tels Corps ne soient pas trop secs en ton Academie ;
Fay chois d’un beau Modelle, et pour le mouvement,
Mets l’Acte avec ardeur, et par fois mollement,
Selon la passion qui dans le Corps domine
Changeant suivant le temps, l’âge, le poil, la mine.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Quotation

{14. L’actitude qui aproche de la forme endoiante de la flamme donne un grand esprit aux figures.}
Ce n’est pas que le geste approchant de la flame
Qui rend le corps sujet aux passions de l’âme
Comme le principal ne soit fort à propos ;
Mais puis que certains corps panchent vers le repos,
Et que pour exceller en la rare Peinture
Nous devons imiter les effets de la nature
 ;

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Quotation

{Des Mysteres joyeux.}
Si ce qu’il [ndr : Nicolas Poussin] nous dépeint touchant la passion
Donne aux cœurs moins devots de la compassion,
Les mystères joyeux que sa main nous presente
Sont faits d’une manière agreable et sçavante.

Conceptual field(s)

SPECTATEUR → perception et regard

Quotation

{La seule couleur ne suffit pas pour exprimer les passions.}

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Quotation

Mais comme les trois premières Parties sont tres-necessaires à tous les Peintres, cette quatriesme, qui regarde l’expression des mouvemens de l’esprit, est excellente par dessus les autres, et tout à fait admirable : car elle ne donne pas seulement la vie aux Figures par la representation de leurs gestes et de leur passions, mais il semble encore qu’elles parlent et qu’elles raisonnent. Et c’est de là principalement qu’on doit juger ce que vaut un Peintre, puisqu’il est certain qu’il se peint luy-mesme dans ses tableaux, qui sont autant de miroir du tempérament de son humeur, et de son génïe.
Il n’y a personne qui ne remarque facilement, en faisant la comparaison des Compositions et des Figures de Raphael à celles de Michelange, que ce premier estoit la douceur mesme ; au lieu que tout au contraire Michelange estoit si rustique, et si mal-plaisant qu’il n’avoit aucun esgard à la bien-séance. Ce qui se void manifestement dans son grand Ouvrage de la Chapelle du Vatican, où, voulant representer le Jugement universel de la fin du monde, sur l’autel mesme de ce Sanctuaire, il a introduit plusieurs figures en des actions extrement indecentes : au lieu qu’il paroist que Raphael a apporté de la modestie dans les Sujets les plus liencieux.
De là nous pouvons conjecturer combien il est important que cette partie de l’Expression, qui est la plus excellente de la Peinture, soit accompagnée d’un jugement, et d’une circonspection particulière ; puisque c’est par elle que l’on connoist la qualité de l’esprit du Peintre
, qui bien loin de s’acquerir de l’honneur par ses Ouvrages, lors qu’il choquera les regles de la bien-seance, sera sans doute blasmé et mesestimé d’un chacun […]

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions
CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

Quotation

LE PEINTRE.
Je ne croy pas, Monsieur, les [ndr : « les » renvoie aux « œuvres de feu Monsieur le Poussin », cf. la question posée par Ariste au peintre] pouvoir assez estimer, à moins d’avoir les mesmes lumieres que luy, mais autant que Dieu m’en a départy, je diray n’avoir jamais veu de Peintre si également universel & corect, ny qui eust un si grand & bon Goust que luy ; & de plus, le don de mieux exprimer l’air, les actions, & passions de ses figures ; ny enfin qui s’écartast plus du Goust moderne, & qui suivit mieux l’histoire tant sacrée que profane.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Quotation

52. [Les beautez fuyantes & passageres] ne sont autres, que celles que nous remarquons dans la Nature pour tres-peu de temps, & qui ne sont pas fort attachées à leurs sujets ; telles sont les Passions de l'Ame. Il y a de ces sortes de beautez qui ne durent qu'un moment, comme les mines differentes que fera une assemblée à la veuë d'un spectacle impreveu & non commun ; quelque particularité d'une Passion violente, quelque action faite avec grace, un souris, une œillade, un mépris, une gravité, & mille autres choses semblables. On peut encore mettre au nombre des beautez passageres, les beaux nuages, tels qu'ils sont ordinairement apres la pluye ou apres le tonnere. 

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Quotation

…] Il y a une chose de tres-grande consequence à observer dans l’Œconomie de tout l'Ouvrage, c'est que d'abord l'on reconnoisse la qualité du Sujet, & que le Tableau du premier coup d'œil en inspire la Passion principale : par exemple, si le Sujet que vous avez entrepris de traitter, est de joye, il faut que tout ce qui entrera dans votre Tableau contribuë à cette Passion, en sorte que ceux qui le verront en soient aussi-tost touchez. Si c’est un Sujet lugubre, tout y ressentira la tristesse, & ainsi des autres Passions & qualitez des Sujets.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Quotation

233. [C'est où consiste la plus grande difficulté] pour deux raisons ; & parce qu'il en faut faire une grande étude, tant sur les belles Antiques & sur les beaux Tableaux, que sur la Nature ; & parce que cette Partie dépend presque entierement du Genie, & qu’elle semble estre purement un don du Ciel, que nous avons receu dés nostre naissance […] neantmoins il est à mon avis necessaire que les uns & les autres apprennent parfaitement le Caractère de chaque Passion.
Toutes les actions de l’Appetit sensitif sont appellées Passions, dautant qu’elles agitent l’Ame, & que le Corps y patit & s’y altere sensiblement : Ce sont ces diverses agitations & ces differens mouvemens de tout le Corps en general, & de chacune de ses Parties en particulier, que nostre Excellent Peintre doit connoistre, dont il doit faire son estude, & se former une parfaite Idée. Mais il sera fort à propos de sçavoir d’abord que les Philosophes en admettent onze ; l’Amour, la Haine, le Desir, la Fuïte, la Joye, la Tristesse, l’Esperance, le Desespoir, la Hardiesse, la Crainte, & la Colere. Les Peintres les multiplient non seulement par leurs differens degrez, mais encore par leurs differentes especes : car ils feront par exemple six personnes dans le mesme degré de Crainte, qui exprimeront cette Passion tous differemment ; & c’est cette diversité d’especes qui fait faire la distinction des Peintres qui sont veritablement habiles, d’avec ceux qu’on appelle Manieristes, & qui repetent jusqu’à cinq ou six fois dans un mesme Tableau les mesmes Airs de teste. […] 

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Quotation

Mais de toutes ces Parties, la Teste est celle qui donne plus de vie & de Grace à la Passion, & qui contribüe en cela toute seule plus que toutes les autres ensemble. Les autres separement ne peuvent exprimer que certaines Passions, mais la teste les exprime toutes. Il y en a neantmoins qui luy sont plus particulieres […] 
Les parties du Visage contribüent toutes à mettre au dehors les sentimens du Cœur ; mais sur tout les Yeux, qui sont comme deux fenestres par où l’Ame se fait voir : Les Passions qu’ils expriment plus particulierement sont, le Plaisir, la Langueur, le Dédain, la Severité, la Douceur, l’Admiration & la Colere : la Joye & la Tristesse en pourroient encore estre, s’ils ne partoient plus specialement des sourcis & de la bouche : Et bien que ces deux dernieres Parties s’accordent plus particulierement pour exprimer ces deux Passions, neantmoins si vous en faites un triot avec les Yeux, vous aurez une harmonie merveilleuse pour toutes les Passions de l’Ame. 
Le Nez n’a point de Passion qui luy soit particuliere, il ne fait que prester son secours aux autres par un élevement de Narines, qui est autant marqué dans la Joye que dans la Tristesse […]
Le mouvement des Levres doit estre mediocre, si c’est dans le discours […]
Pour ce qui est des Mains, elles sont les servantes de la Teste, elles sont ses armes & son secours ; sans elles l’action est foible & comme demi-morte : leurs mouvemens, qui sont presque infinis, font des expressions sans nombre. […] Enfin l’on peut dire, puis qu’elles sont la Langue des Muets, qu’elles ne contribuent pas peu à parler un langage commun à toutes les Nations de la Terre, qui est celuy de la Peinture.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Quotation

Or de dire, comme il faut que ces Parties soient disposées pour exprimer les differentes Passions, c’est ce qui est impossible, & dont on ne peut donner de Regles bien precises, tant à cause que le travail en seroit infiny, que parce que chacun en doit user selon son Genie & selon l’étude qu’il en a dû faire. Souvenez-vous seulement de prendre garde que les Actions de vos Figures soient toutes naturelles. […] car il y en a qui s’imaginent avoir donné bien de la vie à leurs Figures, quand ils leur ont fait faire des Actions violentes & exagerées, que l’on peut appeler des Contorsions du Corps plûtost que des Passions de l’Ame ; & se donnent ainsi bien souvent de la peine, pour trouver quelque sorte de Passion où il n’en faut point du tout.
Joignez à tout ce que j’ay dit des Passions, Qu’il faut extremement avoir égard à la qualité des personnes passionnées : la Joye d’un Roy ne doit pas estre comme celle d’un valet, & la Fierté d’un Soldat ne doit pas ressembler à celle d’un Capitaine. C’est dans ces differences que consiste tout le fin & tout le delicat des passions. Paul Lomasse a écrit fort amplement sur chaque Passion en particulier dans son 2. Livre : mais prenez garde à ne vous y point trop arrester, & à ne point forcer vostre Genie.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Quotation

Chap. VI, Des cinq Sources du Grand.
Il y a, pour ainsi dire, cinq Sources principales du Sublime : mais ces cinq Sources présupposent, comme pour fondement commun,
une Faculté de bien parler ; sans quoi tout le reste n’est rien.
Cela posé, la premiere & la plus considerable est
une certaine Elevation d’esprit qui nous fait penser heureusement les choses […].
La seconde consiste dans le
Pathetique : j’entens par Pathetique, cet Enthousiasme, & cette vehemence naturelle qui touche & qui émeut. Au reste à l’égard de ces deux premieres, elles doivent presque tout à la Nature, & il faut qu’elles naissent en nous : au lieu que les autres dépendent de l’Art en partie.
La troisiéme n’est autre chose que
les Figures tournées d’une certaine maniere. Or les Fgures sont de deux sortes les Figures de Pensée, & les Figures de Diction.
Nous mettons pour la quatriesme,
la Noblesse de l’expression, qui a deux parties, le choix des mots, & la diction elegante & figurée.
Pour la cinquiéme qui est celle, à proprement parler, qui produit le Grand & qui renferme en soi toutes les autres,
c’est la Composition & l’arrangement des paroles dans toute leur magnificence & leur dignité.
[…]. Et certainement […] pour avoir creu que le Sublime & le Pathetique
naturellement n’alloient jamais l’un sans l’autre, & ne faisoient qu’un, il [ndr : Cecilius] se trompe : puis qu’il y a des Passions qui n’ont rien de Grand ; & et qui ont mesme quelque chose de bas comme l’Affliction, la Peur, la Tristesse : & qu’au contraire il se rencontre quantité de choses grandes & sublimes, où il n’entre point de passion.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions
CONCEPTS ESTHETIQUES → merveilleux et sublime

Quotation

Les passions de l'ame, reprit Philarque, s'expriment par les mouvemens, non seulement des parties du visage, mais encore de celles du corps : Et de toutes les passions il y en a de violentes, il y en a de douces. Les violentes sont beaucoup moins difficiles à exprimer, & Rubens y a reüssi autant bien que Peintre qui l'ait precedé. Mais pour les expressions douces, soit qu'elles paroissent comme un effet de la tranquillité de l'âme, ou qu'elles soient de ces sortes de passions qui causant peu de changement sur le visage, ne laissent pas de faire voir que le dedans est fort agité, c'est où Rubens a merveilleusement bien reüssi : il y en a une infinité d'exemples dans ses Ouvrages.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Quotation

Quand vous parlez d’expressions, interrompit Pymandre, n’entendez-vous pas les passions de l’ame qui paroissent sur le visage, & que le Peintre represente selon la nature du sujet qu’il traite.
Le mot d’expression en general, repartis-je, se doit prendre dans la Peinture, aussi bien qu’en toute autre chose pour la veritable & naturelle representation de ce que l’on veut faire voir & donner à connoistre. Ainsi l’expression s’estend à traiter une histoire dans toutes les circonstances qu’elle demande pour instruire ; à representer un corps avec toutes ses parties dans l’action qui luy est convenable ; à voir sur le visage les passions necessaires aux figures que l’on peint. Et comme c’est sur le visage que l’on connoist mieux les affections de l’ame, on se sert ordinairement du mot expression pour signifier les passions que l’on veut exprimer.
Ce sont, dit Pymandre, ces differentes images de nos passions qui sont difficiles à bien representer, & en quoy tous les Peintres n’ont pas également reussi.
Raphaël, répondis-je, a esté sans doute un des plus sçavans dans cette partie.

expression des passions · expression · affection

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Quotation

Alors regardant Pymandre, je crains à la fin luy dis-je, de vous ennuyer sur cette matiere des Passions, dont il me semble qu’il y a déjà long-temps que nous parlons, mais vous me donnez une attention si favorable que je m’y arreste quasi autant que je trouve de remarques à y faire.
Vous auriez tort, repartit Pymandre, de laisser quelque chose à dire sur ce sujet. Car outre que vous me faites voir que cette partie est comme l’ame de la Peinture, & la plus noble de toutes celles qui s’y rencontrent ; C’est qu’il me semble que cette connoissance est la plus convenable aux personnes qui ne peuvent apprendre que la Theorie de l’Art.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Quotation

[...] Car comment pourra-t-il representer les choses, desquelles il ne connoistra pas la nature, les proprietés, les causes & les effets ; comment peindra-t-il les Elemens, les Metheores, les Cieux, les Astres, & cette infinité, pour ainsi dire, de choses admirables que nous voyons dans la Nature ? Quelle image fera-t-il de la Tristesse, de la Joye, du Plaisir, de la Douleur & des autres passions ? Enfin, de quelle couleur peindra-t-il le Vice & la Vertu, sans la connoissance de ces sciences ? Quelle idée pourra-t-il former d’un malade & des diverses maladies d’un mourant, & de la Mort-même, s’il n’en connoist pas les symptomes ? Comment representera-t-il le corps humain, & les autres animaux dans leurs mouvemens divers, & tous les accidens qui s’y rencontrent, s’il n’en connoist la disposition par le moyen de l’Anatomie ; ainsi des autres choses qu’il aura à representer ? Et l’on voit tous les jours dans les ouvrages des faux Peintres, & de ceux même que l’on estime parmi le beau monde, que les deffauts qu’ils y commettent ne procedent que de l’ignorance de toutes ces choses, comme vous l’avez pû voir, lorsque vous avez passé parmi les Cacopeintres & les Cabalistes.
La Musique ne lui doit pas estre inconnuë, pour le grand raport quelle a avec la Peinture ; car si l’une a pour objet l’harmonie des sons, l’autre a l’harmonie des proportions des corps & des couleurs, fondée sur les mêmes principes.

Le but de la peinture est de représenter l’homme en action

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Quotation

A l’égard du temperament & des passions, sans doute ils [n.d.r. les sculpteurs antiques] y étoient sujets comme nous : ce ne seroit pas mesme une fort heureuse disposition pour les Arts qu’une insensibilité naturelle : il seroit pas mal-aisé que les Ouvrages ne tinssent un peu de cette extrême froideur : mais du moins ces grands Hommes ne se laisseroient pas tellement prevenir à leurs passions qu’ils n’observassent tout ce qui étoit à fuïr & à pratiquer suivans les divers caracteres de leurs Figures ; & cela avec une telle exactitude, que personne, depuis tant de siecles, n’a encore atteint à ce haut degré de perfection où ils ont poussé leurs Ouvrages.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Quotation

Par la vivacité dont il [ndr : Poussin] parle, il entend cette vie & cette forte expression qu’il a si bien sceû donner à ses figures, quand il a voulu representer les divers mouvemens du corps, & les differentes passions de l’ame. Il faudroit trop de temps pour parcourir les principaux ouvrages où il a fait voir son grand sçavoir dans cette partie. Trouve-t-on ailleurs des expressions de douleur, de tristesse, de joye & d’admiration plus belles, plus fortes & plus naturelles que celles qui se voyent dans ce merveilleux Tableau de Saint François Xavier qui est au Noviciat des Jésuites ? Dans les deux Tableaux du frapement de roche combien de differentes actions noblement representées!

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Quotation

On peut encore remarquer l'observation de cette maxime de Mr. le Poussain dans un Tableau du Miracle de Nôtre-Seigneur, en guerissant deux aveugles [ndr : Les Aveugles de Jéricho ou Le Christ guérissant les aveugles], où tout ce qui accompagne cette expression est grand, majestueux, & serieux, tant dans les actions que dans les habillemens des figures, les couleurs & la disposition du Paysage ; [...] mais pour ne rien obmettre de ce qui étoit essentiel au sujet, il avoit exprimé dans le petit nombre de figures qui accompagnent Nôtre-Seigneur tous les mouvemens & les passions qui pouvoient convenir en cette rencontre, l'incredulité & l'indifference des Juifs, la curiosité, la derision, & la mocquerie des Pharisiens, la foi, l'admiration & le zele des Disciples, le respect, la devotion & le grand desir des affligés.

LE BRUN, Charles et TESTELIN, Henry, [Douze têtes d'expression d'après Le Brun], estampe, dans TESTELIN, Henry, Sentimens des plus habiles peintres du tems, sur la pratique de la peinture et sculpture, Recueillis & mis en Tables de Preceptes. Avec six discours academiques, Extraits des Conferences tenuës en l’Académie Royale desdits Arts & prononcés en presence de deffunt Monsieur Colbert, Conseiller du Roi en tous ses Conseils, Controleur General des Finances, Surintendant & Ordonnateur des Bâtiments du Roi, Jardins, Arts & Manufactures de France, protecteur de ladite Academie, assemblée generalement en des jours solemnels pour la delivrance du Prix Royal, par Henry Testelin, Peintre du Roi, Professeur & Secretaire en ladite Academie, La Haye, Matthieu Rogguet, s.d. [1693 ou 1694], n.p. [après p. 25].
POUSSIN, Nicolas, Les Aveugles de Jéricho, 1650, huile sur toile, 119 x 176, Paris, Musée du Louvre, Inv. 7281 .
TESTELIN, Henry, Troisième table des préceptes de la peinture sur l'expression, estampe, dans TESTELIN, Henry, Sentimens des plus habiles peintres du tems, sur la pratique de la peinture et sculpture, Recueillis & mis en Tables de Preceptes. Avec six discours academiques, Extraits des Conferences tenuës en l’Académie Royale desdits Arts & prononcés en presence de deffunt Monsieur Colbert, Conseiller du Roi en tous ses Conseils, Controleur General des Finances, Surintendant & Ordonnateur des Bâtiments du Roi, Jardins, Arts & Manufactures de France, protecteur de ladite Academie, assemblée generalement en des jours solemnels pour la delivrance du Prix Royal, par Henry Testelin, Peintre du Roi, Professeur & Secretaire en ladite Academie, La Haye, Matthieu Rogguet, s.d. [1693 ou 1694], n.p. [après p. 18].

mouvement

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions
CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance

Quotation

Que suivant ces exemples & de tous ceux des grands hommes qui ont excellé dans les beaux Arts, comme les Poetes dans leurs fictions & dans leurs Vers, les Orateurs, les Musiciens, lesquels assujettissent toutes les parties de leur composition à l'idée generale de leur sujet, & leur donnent un air si convenable, que tout ensemble exprime une passion ; qu'ainsi les habilles Peintres de l'Antiquité l'avoient pratiqué de même, selon le témoignage de Pline, qui en décrivant un Tableau des amours d'Alexandre de la main dAppelles, [...].

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Quotation

Tous ceux qui en ont parlé, conviennent que la Peinture, n'est autre chose qu'une imitation, qu'une ressemblance : Mais ils n'ajoutent pas, en quoy consiste cette imitation, cette ressemblance : quoi que ce soit la question principale, & ce que nous desirons particulièrement de savoir […] elle est une imitation de corps naturels, dont elle exprime aussi les passions. La distribution qu'il [ndr : G. P. Lomazzo] fait ensuite des parties de cet Art, me paroit extrêmement vague : car il le divise en Teorie, & en pratique.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

Quotation

Quant à l’Expression & à la fierté, elles resultent du concours de toutes les parties d’une figure, particulièrement du visage, des mains & enfin de tous les membres, pour exprimer une passion, le mouvement intérieur, & l’état où se trouve le corps qu’on represente dans un Tableau, ou dans un Dessein. En éfet ce sont les diverses situations de ces parties qui expriment nos volontés avec autant d’énergie que la parole.

mouvement intérieur · état

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Quotation

A l'égard des expressions particulieres, il est dit que la passion est un mouvement de l’ame qui reside dans la partie sensitive, lequel se fait pour suivre ce que l’ame croit luy être bon, & fuïr ce qu’elle s’imagine lui être mauvais.

Comme de nombreuses autres parties de texte, ce passage de Florent Le Comte est tiré de l'ouvrage "Les Sentimens (...)" de Testelin, plus précisément aux pages 21 et 22 de l'édition de La Haye (Matthieu Rogguet, vers 1693-1694). Il s'agit d'un des seuls extraits où Testelin est cité explicitement.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Quotation

L’Expression, à mon avis, est une naïve & naturelle ressemblance des choses que l’on a à représenter : Elle est necessaire & entre dans toutes les parties de la Peinture, & un Tableau ne sçauroit être parfait sans l’Expression ; c’est elle qui marque les veritables caracteres de chaque chose ; c’est par elle que l’on distingue la nature des corps ; que des figures semblent avoir du mouvement, & tout ce qui est feint paroît être vrai. 
Elle est aussi bien dans la couleur que dans le dessein ; elle doit encore être dans la representation des païsages, & dans l’assemblage des figures. 
C’est, MESSIEURS, ce que j’ai tâché de vous faire remarquer dans les Conferences passées ; aujourd’hui j’essaierai de vous faire voir que l’Expression est aussi une partie qui marque les mouvemens de l’Ame, ce qui rend visible les effets de la passion.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Quotation

Premierement, la passion est un mouvement de l’Ame, qui reside en la partie sensitive, lequel se fait pour suivre ce que l’Ame pense lui être bon, ou pour fuir ce qu’elle pense lui être mauvais ; & d’ordinaire tout ce qui cause à l’Ame de la passion, fait faire au corps quelque action. 
Comme il est donc vrai que la plus grande partie des passions de l’Ame produisent des actions corporelles, il est necessaire que nous sçachions quelles sont les actions du corps qui expriment les passions, & ce que c’est qu’action. 
L’action n’est autre chose que le mouvement de quelque partie, & le changement ne se fait que par le changement des muscles, les muscles n’ont de mouvement que par l’extremité des nerfs qui passent au travers, les nerfs n’agissent que par les esprits qui sont contenus par les cavités du cerveau, & le cerveau ne reçoit les esprits que du sang, qui passe continuellement par le cœur, qui l’échauffe & le rarefie de telle sorte qu’il produit un certain air subtil qui se porte au cerveau, & qui le remplit. 
[…]

Cette définition est souvent reprise dans la littérature artistique. On la retrouve notamment mot pour mot chez Testelin (Sentimens..., La Haye, s.d., p. 21).

mouvement de l'âme

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Quotation

Les anciens Philosophes aiant donné deux appetits à la partie sensitive de l’Ame, dans l’appetit concupiscible logent les passions simples, & dans l’appetit irascible les plus farouches, & celles qui sont composées ; car ils veulent que l’amour, la haine, le désir, la joie & la tristesse soient dans le premier ; & que la crainte, la hardiesse, l’esperance, le desespoir, la colere & la peur resident dans l’autre : D’autres ajoûtent l’admiration qu’ils mettent comme la premiere, ensuite l’amour, la haine, le desir, la joie & la tristesse, & de celles-ci font dérivées les autres qui sont composées, comme la crainte, la hardiesse, l’esperance.
Il ne sera donc pas hors de propos de dire quelque chose de la nature de ces passions pour les mieux connoître, avant que de parler de leurs mouvemens exterieurs. Nous commencerons par l’Admiration. 
L’ADMIRATION est une surprise qui fait que l’Ame considere avec attention les objets qui semblent rares & extraordinaires, & cette surprise qui fait que l’Ame considere avec attention les objets qui lui semblent rares & extraordinaires, & cette surprise a tant de pouvoir qu’elle pousse quelquefois les esprits vers le lieu où est l’impression de l’objet, & fait qu’elle est tellement occupée à considerer cette impression, qu’il ne reste plus d’esprits qui passent dans les muscles ; ce qui fait que le corps devient immobile comme une statuë, & cet excés d’admiration cause l’étonnement, & l’étonnement peut arriver avant que nous connoissions si cet objet nous est convenable, ou s’il ne l’est pas. […]
L’AMOUR est donc une émotion de l’Ame causée par des mouvemens qui l’incitent à se joindre de volonté aux objets qui lui paroissent convenables. 
La HAINE […]
Le DESIR […]
La JOIE […]
La TRISTESSE […]
Les Passions composées.
La CRAINTE […]
L’ESPERANCE […]
Le DESESPOIR […]
La HARDIESSE […]
La COLERE […]
Il y en a plusieurs autres [ndr : de passions] que je ne nommerai ici, me contentant seulement de vous en faire voir quelque figure.
[…]

LE BRUN, Charles et PICART, Bernard, Douleur egüe, estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [avant p. 33].
LE BRUN, Charles et PICART, Bernard, L'Abatement [1], estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [après p. 29].
LE BRUN, Charles et PICART, Bernard, L'Abatement [2], estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [avant p. 31].
LE BRUN, Charles et PICART, Bernard, La Crainte, estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [avant p. 25].
LE BRUN, Charles et PICART, Bernard, L'Admiration, estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [avant p. 1].
LE BRUN, Charles et PICART, Bernard, La Tranquilité, l'Admiration, l'Étonnement, l'Étonnement avec frayeur, estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [après p. 20].
LE BRUN, Charles et PICART, Bernard, Le Ris, Mouvement composé, Tristesse et abatement de coeur, estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [avant p. 21].
LE BRUN, Charles et PICART, Bernard, L'espérence, estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [avant p. 23].
LE BRUN, Charles et PICART, Bernard, L'Horreur [1], estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [après p. 11].
LE BRUN, Charles et PICART, Bernard, L'Horreur [2], estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [avant p. 13].
LE BRUN, Charles et PICART, Bernard, Mouvement violent, Mouvement violent où le coeur se roidit, Autre mouvement violent, De la Jalousie naist l'aversion, estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [après p. 24].
LE BRUN, Charles et PICART, Bernard, Profonde veneration, estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [avant p. 7].
PICART, Bernard, Autre vénération [d'après Charles Le Brun], estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [après p. 6].
PICART, Bernard, Colere melée de crainte [1] [d'après Charles Le Brun], estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [après p. 45].
PICART, Bernard, Colere meslée de crainte [2] [d'après Charles Le Brun], estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [après p. 45].
PICART, Bernard, Colere meslée de rage [d'après Charles Le Brun], estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [avant p. 45].
PICART, Bernard, Extreme Desespoir [d'après Charles Le Brun], estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [avant p. 43].
PICART, Bernard, La Colere [d'après Charles Le Brun], estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [avant p. 41].
PICART, Bernard, La Compation [d'après Charles Le Brun], estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [avant p. 47].
PICART, Bernard, La Frayeur [1] [d'après Charles Le Brun], estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [après p. 13].
PICART, Bernard, La Frayeur [2] [d'après Charles Le Brun], estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [avant p. 15].
PICART, Bernard, La Jalousie [d'après Charles Le Brun], estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [avant p. 25].
PICART, Bernard, La Jalousie ou La Haine [d'après Charles Le Brun], estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [avant p. 89].
PICART, Bernard, La Joie [d'après Charles Le Brun], estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [avant p. 35].
PICART, Bernard, La Tristesse [d'après Charles Le Brun], estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [avant p. 31].
PICART, Bernard, La Veneration [1] [d'après Charles Le Brun], estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [après p. 2].
PICART, Bernard, La Vénération [2] [d'après Charles Le Brun], estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [avant p. 5].
PICART, Bernard, Le Désir [d'après Charles Le Brun], estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [avant p. 21].
PICART, Bernard, Le Mépris [1] [d'après Charles Le Brun], estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [après p. 10].
PICART, Bernard, Le Mépris [2] [d'après Charles Le Brun], estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [avant p. 11].
PICART, Bernard, Le Pleurer [1] [d'après Charles Le Brun], estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [après p. 38].
PICART, Bernard, Le Pleurer [2] [d'après Charles Le Brun], estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [avant p. 39].
PICART, Bernard, Le Ravissement [d'après Charles Le Brun], estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [avant p. 9].
PICART, Bernard, Le Ris [d'après Charles Le Brun], estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [avant p. 37].

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Quotation

Et comme nous avons dit que la glande qui est au milieu du cerveau, est le lieu où l’Ame reçoit les images des passions, le sourcil est la partie de tout le visage où les passions se font mieux connoître, quoique plusieurs aient pensé que ce soit dans les yeux. Il est vrai que la prunelle par son feu & son mouvement fait bien voir l’agitation de l’Ame, mais elle ne fait pas connoître de quelle nature est cette agitation. La bouche & le nez ont beaucoup de part à l’expression, mais pour l’ordinaire ces parties ne servent qu’à suivre les mouvemens du cœur, comme nous le marquerons dans la suite de cét entretien. 
Et comme il a été dit que l’Ame a deux appetits dans la partie sensitive, & que de ces deux appetits naissent toutes les passions, [sic]
Il y a aussi deux mouvemens dans les sourcils qui expriment tous les mouvemens des passions. 
Ces deux mouvemens que j’ai remarquez, ont un parfait rapport à ces deux appetits, car celui qui s’éleve en haut vers le cerveau, exprime toutes les passions les plus farouches & les plus cruelles : Mais je vous dirai encore qu’il y a quelque chose de plus particulier dans ces mouvemens, & qu’à proportion que ces passions changent de nature, le mouvement du sourcil change de forme ; car pour exprimer une passion simple, le mouvement est simple, & si elle est composée, le mouvement est composé ; si la passion est douce, le mouvement est doux, & si elle aigre, le mouvement l’est aussi. 
Mais il faut remarquer qu’il y a deux sortes d’élevations de sourcils. 
Qu’il y en a une où le sourcil s’éleve par son milieu, & cette élevation exprime des mouvemens agreables. 
Il y a à observer que lorsque le sourcil s’éleve par les côtés, & à la tristesse elle s’éleve par le milieu. 
Mais lorsque le sourcil s’abaisse par le milieu, ce mouvement marque une douleur corporelle, & alors fait un contraire effet, car elle s’abaisse par les côtés. 
Dans le Ris, toutes les parties se suivent, car les sourcils qui s’abaissent vers le milieu du front, font que le nez, la bouche & les yeux suivent le même mouvement. 
Dans le Pleurer, les mouvemens sont composés & contraires, car le sourcil s’abaissera du côté du nez & des yeux, & la bouche s’élevera de ce côté là. Il y a encore une observation à faire, qui est que lorsque le cœur est abattu, toutes les parties du visage le sont aussi. 
Mais au contraire si le cœur ressent quelque passion, ou s’il s’échauffe & se roidit, toutes les parties du visage tiennent de ce mouvement, & particulierement la bouche ; ce qui prouve, comme j’ay déjà dit, que c’est la partie qui de tout le visage marque plus particulierement les mouvemens du cœur. Car il est à observer que lorsqu’il se plaint, la bouche s’abaisse par les côtés ; & quand il est content, les coins de la bouche s’élevent en haut ; & quand il a de l’aversion, la bouche se pousse en avant, & s’éleve par le milieu. C’est, MESSIEURS, ce que nous observons sur ces simples traits que j’ai formés, pour vous faire concevoir ce que je dis.

LE BRUN, Charles et PICART, Bernard, La Tranquilité, l'Admiration, l'Étonnement, l'Étonnement avec frayeur, estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [après p. 20].
LE BRUN, Charles et PICART, Bernard, Le Ris, Mouvement composé, Tristesse et abatement de coeur, estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [avant p. 21].
LE BRUN, Charles et PICART, Bernard, Mouvement violent, Mouvement violent où le coeur se roidit, Autre mouvement violent, De la Jalousie naist l'aversion, estampe, dans LE BRUN, Charles, Conférence de Monsieur Le Brun, Premier Peintre du Roi de France, Chancelier & Directeur de l’Academie de Peinture & Sculpture, Sur l'Expression Générale et Particulière des Passions. Enrichie de figures gravées par B. Picart. Seconde Édition augmentée de plusieurs Testes, PICART, Bernard (éd.), Amsterdam, Bernard Picart, 1713, n.p. [après p. 24].

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Quotation

Toutes les autres Passions peuvent produire des actions au corps selon leur nature, mais il y en a qui ne sont pas presque sensibles, comme l’Amour, l’Esperance & la Joie ; car ces Passions ne produisent pas de grands mouvemens au corps. 
La Tristesse ne produit qu’un abattement de cœur, aussi bien qu’en toutes les autres parties du visage.
 
La Crainte peut avoir quelques mouvemens pareils à la Fraieur, quand elle n’est pas causée que par l’apprehension de perdre quelque chose, ou qu’il n’arrive quelque mal. Cette passion peut donner au corps des mouvemens qui peuvent être marqués par les épaules pressées, les bras serrés contre le corps, les mains de même, les autres parties ramassées ensemble, & ploiées comme pour exprimer un tremblement. 
Le Désir peut se marquer par les bras étendus vers l’objet que l’on désire ; tout le corps peut s’incliner de ce côté-là, & toutes les parties paroîtront dans un mouvement incertain & inquiet. 
Mais en la Colere tous les mouvemens sont grands & fort violens, & toutes les parties sont agitées ; les muscles doivent être fort apparens, plus gros & enflés qu’à l’ordinaire, les veines tenduës, & les nerfs de même. 
Dans le Désespoir toutes les parties du corps sont presque en même état que dans la Colere, mais elles doivent paroître plus désordonnées ; car on peut faire un homme qui s’arrache les cheveux, qui se mord les bras, qui se déchire tout le corps, qui court & se précipite. Il y auroit encore d’autres choses à remarquer, si nous voulions exprimer toutes les Passions par le menu & dans leurs circonstances : Mais, MESSIEURS, vous agrérez ce petit échantillon du travail que j’ay fait, pour suivre les sentimens de Monseigneur nôtre Protecteur [ndr : Colbert] ; & le recevrez comme un travail proportionné à ma santé, & autant que me l’ont pû permettre mes autres occupations. Je sçai qu’il y a encore un grand nombre de Passions que je n’ai point touchées ici, par la crainte que j’ai eu de vous ennuier, & d’abuser de vôtre patience ; mais lorsque ce sera à mon tour de parler dans cette Assemblée, je tâcherai à vous entretenir de la Phisionomie, des effets differens qui causent les Passions selon la diversité des sujets qui la reçoivent.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Quotation

Fab. Vous dites bien, mon cher, car ceci se connoit par certains mouvements exterieurs, souvent par un froncement de sourcil, par les plis du front, ou par quelqu’autre signe, on decouvre si bien les secrets interieurs, que souvent il n’est pas besoin de fenetres de Socrate.
Are. […] Mais les yeux sont principalement les fenetres de l’ame, aussi le peintre y peut très bien representer toutes les passions, la joye, la douleur, la crainte, l’esperance, & les desirs.
Fab. J’ajouterai encore que quoique le peintre soit appellé un poete muet, & que la peinture soit muette, il semble cependant de la maniere dont sont disposées les figures, qu’elles discourent, qu’elles crient, qu’elles pleurent, qu’elles rient, ou qu’elles produisent de semblables effects.
Are. Il le semble à la verité, mais cependant elles ne causent pas, & ne font aucune des choses, qu’elles semblent faire.
[…]
Are. Ce sont là certaines imaginations chimeriques du spectateur, produites par differentes attitudes, qui y correspondent, & non pas un effet, ou proprieté de la peinture.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Quotation

Are. Enfin on recherche, dans le peintre, une autre qualité, qui si elle manque a sa peinture, son ouvrage devient froid, & ses figures semblent mortes, & sans aucun mouvement. C’est qu’il faut que les figures remuent l’esprit des spectateurs, les unes en les troublant, d’autres en les rejouissant, celles ci les emouvant a compassion, celles la les portant à la colere, selon la qualité de l’histoire. Autrement le peintre doit penser qu’il n’a rien fait, parceque c’est l’assaisonnement de toutes les bonnes qualités. Cela arrive egalement au poëte, à l’historien, & à l’orateur. Car si les pieces ecrites, ou recitées manquent de cette force, l’esprit, & la vie leur manquent aussi : le peintre ne peut m’ebranler, si avant de composer ses figures, il ne sent pas dans son propre esprit ces passions, ou ces mouvemens, qu’il veut inspirer en autrui : ce qui fait dire à Horace, deja tant de fois cité, si vous voulez que je pleure il faut avant que vous pleuriez : & il n’est pas possible qu’une main froide rechauffe ce qu’elle touche.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions
CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

Quotation

Personne ne doute que les Poëtes ne puissent exciter en nous des passions artificielles ; mais il paraîtra peut-être extraordinaire à bien du monde & même à des Peintres de profession, d'entendre dire que des tableaux, que des couleurs appliquées sur la toile, puissent exciter en nous des passions : cependant cette vérité ne peut surprendre que ceux qui ne font pas d'attention à ce qui se passe dans eux-mêmes. Peut-on voir le tableau du Poussin qui représente la mort de Germanicus, sans être ému de compassion pour ce Prince & pour sa famille, comme d'indignation contre Tibère ? […]

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture
EFFET PICTURAL → qualité des couleurs
SPECTATEUR → perception et regard

Quotation

Un Peintre peut bien faire voir qu'un homme est ému d'une certaine passion, quand même il ne le dépeint pas dans l'action, parce qu'il n'est pas de passion de l'ame qui ne soit en même tems une passion du corps. Mais ce que la colère fait penser de singulier, suivant le caractère propre de chacun, & suivant les circonstances où il se rencontre, ce qu'elle fait dire de sublime, par rapport à la situation du personnage qui parle, il est très rare que le Peintre puisse l'exprimer assez intelligiblement pour être entendu.
Par exemple  le Poussin a bien pû dans son tableau de la mort de Germanicus exprimer toutes les espèces d'affliction […] mais il ne lui était pas possible de nous rendre compte des derniers sentiments de ce Prince si propres à nous attendrir. Un Poète le peut faire : il put lui faire dire : […]

POUSSIN, La Mort de Germanicus
POUSSIN, Nicolas

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions
L’ARTISTE → qualités

Quotation

Le peintre en effet est l’homme de tous les talens, c’est un poëte, un historien, un fidèle imitateur, ou plutôt un rival de la nature ; ne sçait-on pas que c’est elle seule qui forme les peintres ainsi que les poëtes ? Ils montent, si l’on en croit un (a) moderne, également sur le Parnasse ; leurs arts dépendent du génie, ils ont pour objet commun d’émouvoir les passions & de plaire. Tous deux sont dans l’obligation de représenter des images plus riches, plus riantes, plus belles que celles que l’on voit ordinairement, c’est par ce moyen que l’on irrite plus vivement les passions, & que par le plaisir qu’elles procurent, le spectateur participe de l’enthousiasme qui les a fait naître.

Conceptual field(s)

SPECTATEUR → perception et regard

Quotation

PASSION. Passion en Peinture se dit d’un mouvement du corps, accompagné de certains traits sur le visage qui marquent une agitation de l’ame. Il est des passions dont les mouvemens sont tendres, il en est d’autres dont les mouvemens sont violens.
Le Brun qui a excellé dans cette partie, a fait un traité des
passions, avec des démonstrations des principaux traits qui servent à les caracteriser. 
Chaque
passion a ses caracteres : c’est au Peintre à choisir parmi ces divers caracteres, ceux qui sont les plus propres à toucher & à émouvoir les Spectateurs. Dans une même passion, il faut observer des différences ; la douleur d’un Roi, ne doit pas être la même que celle d’un homme de la lie du peuple, ni la fierté d’un soldat la même que celle d’un Général : c’est dans ces différences que consiste le vrai discernement des passions.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Quotation

(a) Nous prenons ici le Goût de même que dans le chapitre précédent, c’est-à-dire dans sa plus grande étendue ; comme un sentiment qui nous porte à ce qui nous paroît bon, ou nous détourne de ce qui nous paroît mauvais. En ce sens il peut s’appeler, Goût, dans ses commencemens ; Passion, dans ses progrès ; & Fureur ou Folie, sans ses excés.

goût

Conceptual field(s)

SPECTATEUR → jugement

Quotation

[...] Je ne vous ai point encore parlé de M. Vernet, qui est un de ceux dont j’ai le plus de choses à vous dire. Les Marines sont le principal genre auquel semble s’appliquer cet Auteur, si l’on peut fixer le genre d’un homme qui a autant de talent & de génie. Outre la fraîcheur, la vérité avec laquelle elles sont peintes, il sait encore les animer de figures extrêmement intéressantes & dessinées avec tout le feu & toutes l’expression possible. Les Acteurs qu’il introduit dans ses sujets n’y sont jamais muets ni inutiles. A juger de M. Vernet par cette partie, prise séparément, il peut passer pour un Peintre d’Histoire ; je dis plus, pour très-bon Poëte, tant il excelle à rendre les caracteres, le sentiment & les passions dans toute leur vérité.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions