CHOIX (n. m.)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGEcomparaison entre les arts
CONCEPTION DE LA PEINTUREdessin · couleur · lumière · composition
L’HISTOIRE ET LA FIGUREsujet et choix · action et attitude
GENRES PICTURAUXpaysage · portrait
MANIÈRE ET STYLEle faire et la main
L’ARTISTEqualités · apprentissage
CHOICE (eng.) · ERWÄHLUNG (deu.) · KEUR (nld.) · VERKIEZING (nld.)
TERM USED IN EARLY TRANSLATIONS
/ · CHOICE (eng.) · ERWÄHLEN (deu.)
HECK, Michèle-Caroline, « CHOIX », dans HECK, Michèle-Caroline (éd.), LexArt. Les mots de la peinture (France, Allemagne, Angleterre, Pays-Bas, 1600-1750) [édition anglaise, 2018], Montpellier, Presses Universitaires de la Méditerranée, 2018, p. 125-128.

FILTERS

CONCEPTUAL FIELDS

LINKED QUOTATIONS

13 sources
28 quotations

Quotation

Et comme il n'y a rien dans la nature qu'il [ndr : le peintre] ne doive quelquefois representer, il faut aussi qu'il ait une connoissance parfaite de tous les corps naturels avant que d'entreprendre d'en faire l'image. Mais il doit se souvenir qu'encore que l'art de portraire s'étende sur tous les sujets naturels tant beaux que difformes ; Toutefois quand il viendra à l'execution s'il veut tenir rang entre les plus habiles ; il est obligé de faire choix de ce qu'il y a de plus beau, parce qu'encore que les corps naturels luy servent de modele, neanmoins comme ils ne sont pas tous également beaux, il ne doit considerer que ceux qui sont les plus parfaits.
Mais parce que souvent on peut se tromper dans ce choix de belles choses ; il me semble qu'il faudroit dire en premier lieu ce que c'est que la Beauté, & en quoy elle consiste, principalement dans le Corps humain, qui est le plus parfait ouvrage que Dieu ait fait sur la terre. Et comme il est constant qu'elle procede de la proportion des parties comme je vous disois tantost, il faudroit parler ensuite de ce qui est necessaire dans chacune de ces parties pour produire cette Proportion admirable, afin que le Peintre en ayant une exacte connoissance, puisse égaler à son sujet la beauté de ses Figures lors qu'il viendra à desseigner sur le naturel : Et l'on se reserveroit à traiter des mesures dans la seconde partie, où l'on parleroit du Dessein.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix
L’ARTISTE → qualités

Le terme "choix" est lié à la question du goût.

Quotation

il donna à ce Disciple de belles & bonnes instructions sur l’élection du bon goust ou choix des beaux objets sur l’Histoire, & aussi sur le Coloris

élection

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix
L’ARTISTE → qualités

Quotation

mais en ce qui regarde le choix des objets, je sçay que c’est une chose de concert avec ceux qui ont beaucoup veu & pratiqué

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
L’ARTISTE → apprentissage

Quotation

37. [La principale & la plus importante partie de la Peinture, est de sçavoir connoistre ce que la Nature a fait de plus beau & de plus convenable à cet Art.] Voicy où échoüent presque tous les Peintres Flamans ; & la pluspart sçavent imiter la Nature pour le moins aussi bien que les Peintres des autres Nations ; mais ils en font un mauvais choix, soit parce qu’ils n’ont pas veu l’Antique, ou que le beau Naturel ne se trouve pas ordinairement dans leur païs. Et dans la vérité ce beau estant fort rare […], il est difficile d'en faire le choix, & de s'en former des idées qui puissent servir de modele.

term translated by CHOICE in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., p.88

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection

Quotation

{I. Precepte. Du Beau}
*La principale & la plus importante partie de la Peinture, est de sçavoir connoistre ce que la Nature a fait de plus beau & de plus convenable à cet Art ; *dont le choix s’en doit faire selon le Goust & la Maniere des Anciens […]

term translated by / in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, De arte graphica liber, Paris, Nicolas Langlois, 1668., p.6 v.38
term translated by CHOICE in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., p.7
term translated by ERWÄHLEN in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, Kurtzer Begriff Der Theoretischen Mahler-Kunst, trad. par GERICKE, Samuel Theodor, Berlin, Johann Michael Rüdigen, 1699., p.12

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection

Quotation

II me semble, continua-t'il, que la Peinture enferme tant de connoissances, qu'il est nécessaire qu'un Peintre sçache la Philosophie, la Géométrie, la Perspective, l'Architecture, l'Anatomie, l'Histoire, la Fable, & quelque chose mesme de la Théologie : qu'il sçache les devoir de la vie civile, &; qu'il ait une grande pratique du Dessein, & du Coloris. Ces choies luy conviennent tres-bien, reparut Pamphile, & plusieurs aunes mesme que vous ne nommez point : mais elles ne luy sont pas de la derniere nécessité. D'attribuer à un Peintre tant de Siences, ce n'est point en donner une idée y c'est faire le Portrait d'un homme accompli.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Quotation

Qu'appellez - vous correction du dessin, reprit Philarque, des contours bien proprement tirez, & un peu plus durs que le marbre mesme d'aprés quoy ils ont esté copiez ? J'appelle un dessin correct, repartit Caliste, celuy qui a précisément toutes ses justes proportions. Ce n'est pas peu, dit Philarque, quand il est affermi par une longue & belle pratique; permettez-moy neantmoins de vous dire que c'est un effet de la regle & du compas, c'est une démonstration & par consequent une chose où tout le monde peut arriver. Mais ce que j'appelle plus volontiers correction, & dont peu de Peintres ont esté capables, c'est d'imprimer aux objets la verité de la Nature, & d'y rappeller les idées de ceux que nous avons souvent devant les yeux, avec choix, convenance, & variété : choix pour ne pas prendre indifféremment tout ce qui se rencontre ; convenance, pour l'expression des sujets qui demandent des figures tantost d'une façon, & tantost d'une autre; & variété pour le plaisir des yeux, & pour la parfaite imitation de la Nature qui ne montre jamais deux objets semblables.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin
CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance

Quotation

C'est tres-peu de chose qu'un Peintre qui imite précisément les objets comme il les voit dans la Nature, ils y font presque toujours imparfaits & sans ornement. Son Art ne doit pas servir à les imiter seulement, mais à les bien choisir; & il est impossible de les bien choisir qu'il n'ait une idée de leur perfection.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection

Quotation

Ainsi dans un Ouvrage de Peinture ce n'est point assez qu'il y ait du feu & de l'imagination, ny que la justesse du dessin s'y rencontre, il y faut encore beaucoup de conduite au choix des objets, des couleurs & des lumières, si vous desirez qu'on trouve dans les Tableaux comme dans les Poëmes l'imitation de la Nature accompagnée de quelque chose de surprenant & d'extraordinaire; ou plustost ce merveilleux & ce vraysemblable, qui fait toute la beauté de la Peinture & de la Poesie.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → comparaison entre les arts
CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin
CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur
CONCEPTION DE LA PEINTURE → lumière
CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition
CONCEPTS ESTHETIQUES → merveilleux et sublime
CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

Quotation

[...] mon Maistre me fist remarquer bien d’autres beautés que celles que les Cabalistes admirent dans les ouvrages de leurs Chefs : Car outre qu’il n’y manquoit rien de celles-là qui ne regardent que la pratique de l’Art, il m’y fist découvrir tant de science & d’étude, qu’il est presque aussi difficile de les exprimer, que de les imiter, à moins que d’avoir les mêmes connoissances desquelles ces rares Esprits se servoient, pour faire de si excellens Ouvrages.
            Il ne me parla point de la
Vaguesse du Coloris, de la Morbidesse des Carnations, de la Franchise du Pinceau, ny des autres termes extravagans à la mode de nos Cabalistes ; mais bien de la beauté, diversité, netteté & sublimité des pensées, de cette manière noble & majestueuse de traiter un sujet, de la discretion à le remplir dignement & convenablement à la verité de l’Histoire qu’il represente, & au Mode dans lequel il se rencontre ; de l’exacte & sçavante observation du Costume, dans laquelle ces anciens Maistres faisoient consister tout ce que la Peinture a d’ingenieux & de sublime ; de cette pointe d’esprit & de cet excellent genie, qu’ils faisoient paroistre dans leurs Ouvrages, dont les Ecrivains les ont loüés si hautement : De là suivoit la judicieuse & convenable disposition des lieux & des figures, la force & la diversité des expressions, l’élégance & le beau choix des attitudes, la diligence & l’exactitudes dans le dessein, la beauté & la variété des proportions, la position aisée & naturelle des figures sur leur centre de gravité ou équilibre, & conformément aux regles de la Perspective des Plans, qui est le lien & le soûtien de toutes les beautés de la Peinture, & sans laquelle elle n’est qu’une pure barboüillerie de Couleurs ; mais sur tout, cet agrément & cette grace admirable dans les mouvemens, qui est un talent autant rare qu’il est precieux.
            On pouvoit encore admirer la lumiere bien choisie, & répanduë avec discretion sur les objets, selon leur proximité ou éloignement de l’œil, & les accidens du lumineux, du Diaphane & du corps éclairé ; les differens effets des lumieres primitives & derivatives, l’amitié & la charmante harmonie (pour ainsi dire) des Couleurs, par leur degrés proportionnés de force ou d’afoiblissement, suivant les regles de la Perspective aërienne, ou par leur sympatie naturelle : Enfin, cette Eurithmie dans toutes les parties de l’Ouvrage, auquel elle donne son prix & sa valeur.
            Voilà une partie des veritables & solides beautés, que mon Maistre me fist observer dans les admirables Ouvrages de ces grands Hommes, qui ont charmé toute l’Antiquité, & dont le seul recit charme encor tous ceux qui l’entendent.

Anciens (les)

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Quotation

Cela paroît d’abord fort aisé : car puisque toute la perfection de l’Art consiste à bien imiter la nature, il semble qu’il ne faille point consulter d’autre Maistre, & qu’on n’ait qu’à travailler d’aprés les modelles vivans ; toutefois si l’on veut approfondir la chose, on verra qu’il ne se trouve que peu ou point d’hommes dont toutes les parties soient dans leur juste proportion sans aucun défaut. Il faut donc choisir ce qu’il y a de beau dans chacun, & ne prendre que ce qu’on nomme communément la belle nature. Mais qui osera presumer d’avoir le discernement assez juste pour ne se point tromper dans un tel choix ?

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Quotation

Pour ce qui est du temperament, il agit encore plus puissamment en nous. Comme c’est luy qui fait la distinction la plus essentielle d’un homme a un autre, il a part à tout ce que nous faisons. C’est dans ce sens qu’on peut dire qu’un Peintre se peint soy-mesme dans ses Ouvrages, & que si nous avions assez de penetration, nous y pourrions lire ses inclinations dominantes. Un sentiment secret né avec nous, & dont souvent on ne connoît pas la cause, est ordinairement ce qui nous determine dans nostre choix, & nous fait conformer nos figures à l’air des personnes pour qui nous aurions le plus de penchant.
Il y a mesmes des Peintres en qui le temperament est si marqué qu’on ne sçauroit s’y méprendre. Nous en avons eu qui ne se portoient d’eux-mesmes qu’à certains sujets ; les uns à des sujets agreables comme des bains de Diane, des jeux de Nymphes, & choses semblables ; d’autres choisissent toûjours des sujets rudes, des sortileges, des apparitions de morts, & toutes choses naturellement effrayantes.
Si l’on prenoit la peine de les observer suivant cette remarque, on trouveroit que la façon de vivre des uns & des autres répondoit à leurs Ouvrages, & que le caractere de leur esprit y estoit marqué, non seulement dans le choix des sujets, mais encore dans chaque Figure en particulier.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

Quotation

Commençons, si vous voulez, par ce qu’il [ndr : Poussin] dit, Que la matiere doit estre prise noble ; qu’elle n’ait receü aucune qualité de l’ouvrier ; & que pour donner lieu au Peintre de montrer son esprit & son industrie, il faut la prendre capable de recevoir la plus excellente forme.
Il n’est pas necessaire de vous marquer qu’il parle d’abord du choix des sujets.
Il [ndr : Poussin] veut qu’ils soient nobles, c’est à dire, qu’ils ne traittent que de choses grandes, & non pas de simples representations de personnes, ou d’actions ordinaires & basses. Car bien que l’art de peindre s’étende à imiter tout ce qui est visible, comme il le dit luy-mesme ; il fait néanmoins consister l’excellence de cét art, & le grand sçavoir d’un Peintre dans le beau choix des actions héroïques & extraordinaires. Il veut que lors qu’il vient à mettre la main à l’œuvre, il le fasse d’une maniere qui n’ait point encore esté exécutée par un autre, afin que son ouvrage paroisse comme une chose unique & nouvelle, & que si l’on connoist la grandeur de ses idées, & la beauté de son genie dans la forme extraordinaire qu’il luy donnera, on remarque aussi la netteté & la force de son jugement dans le sujet qu’il aura choisi. C’est par cette haute idée que le Poussin avoit des choses grandes & relevées, qu’il ne pouvoit souffrir les sujets bas, & les peintures qui ne representent que des actions communes ; & qu’il avoit mesme du mépris pour ceux qui ne sçavent que copier simplement la nature telle qu’ils la voyent.

Félibien commente les propos de Poussin à Fréart de Chambray contenus dans une lettre de 7 mars 1665.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix
L’ARTISTE → qualités

Quotation

Que la perspective fournissoit des regles universelles pour la representation des objets tant pour la forme que pour la couleur, & pour les degrés de force, des teintes & des ombres, tellement que l’on devoit s’étudier à se rendre trés familieres, afin de les bien mettre en pratique, en observant toûjours de faire un choix avantageux des divers effets de la nature, pour s’efforcer d’atteindre à la beauté & perfection de l’art

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur
CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
L’ARTISTE → qualités

Quotation

[…] On doit donc s’acoûtumer de bonne heure à imprimer dans son imagination, ce qu’on a crû digne d’étre observé. C’est là que s’en doit faire la premiere conception, & puis il sera facile de l’enfanter par une Esquisse sur des tabletes, pour y avoir recours, & s’en refraichir la memoire dans les occasions. […] c’est par la facilité de concevoir, & d’imprimer les objets dans leur imagination [ndr : des peintres], & ensuite de les enfanter avec la main, qu’ils aquirent & l’abondance, & la liberté de faire un beau choix.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Quotation

Il nous reste à parler de la convenance, qui est cette partie de la Composition, qui comprend le choix, la vrai-semblance, l’usage, le Decore & l’Ornement. […]
[…] Le choix regarde la matiere ou le sujet de l’ouvrage, comme dans la Poësie, la matiere se prend pour le sujet qu’on traite, qu’on apelle aussi l’argument. Il doit être convenable au lieu, au tems & aux personnes qui le demandent : Il le faut choisir aussi noble qu’on peut quand on est libre, & ensuite le traiter avec des idées qui repondent à sa dignité, & dans les circonstances qui peuvent facilement faire comprendre ce que le Peintre veut representer.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix
L’ARTISTE → qualités

Quotation

Le Vrai Ideal est un choix de diverses perfections qui ne se trouvent jamais dans un seul modele ; mais qui se tirent de plusieurs & ordinairement de l’Antique.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

Quotation

Il me paroît donc que l’Invention est un choix des objets qui doivent entrer dans la composition du sujet que le Peintre veut traiter.
Je dis que c’est un choix, parce que les objets ne doivent point être introduits dans le Tableau inconsidérément, & sans contribuer à l’expression & au caractère du sujet. Je dis encore que ces objets doivent entrer dans la composition du Tableau, & non pas la faire toute entiere, afin de ne point confondre l’invention avec la Disposition, & de laisser à celle-ci toute la liberté de sa fonction, qui consiste à placer ces mêmes objets avantageusement.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix
L’ARTISTE → qualités
CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

Quotation

Entre les qualités que peut avoir l'Invention simplement Historique, j'en remarque trois, la Fidelité, la Netteté, & le bon Choix.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix
CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination

Quotation

La troisiéme qualité de l'Histoire consiste dans le choix du Sujet, supposé que le Peintre en soit le maître : parce qu'un sujet remarquable fournit plus d'occasions d'enrichir la scene & d'attirer l'attention. Mais si le Peintre se trouve engagé dans un petit sujet, il faut qu'il tâche de le rendre grand par la maniere extraordinaire dont il le traitera.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix
MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Quotation

[…] Il faut de plus, qu'elle [ndr : l’attitude] ait un tour, qui sans sortir de la vraisemblance, ni du caractere de la personne, jette de l’agrément dans l'action.
En effet, il n’y a rien dans l’imitation où l’on ne puisse faire entrer de la grace, ou par le choix, ou par la maniere d’imiter. Il y a de la grace dans l’expression des vices comme dans celle des vertus. […] En un mot la connoissance du caractere qui est attaché à chaque objet, & qui regarde principalement les sexes, les âges, & les conditions, est le fondement du bon choix, & la source où l’on puise les graces convenables à chaque figure.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → action et attitude
CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

Quotation

Tous les Arts ont commencé par imiter la Nature, & ils ne se sont perfectionnés que par le bon choix. Ce bon choix qui se trouve dans l'Antique, a été fait par des hommes d'un bon esprit, qui cherchoient la gloire par la science, & qui ont examiné pour arriver à leur fin, les modeles les plus parfaits

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → antique
CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection
L’ARTISTE → qualités
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

Quotation

L’Elégance en general est une maniere de dire ou de faire les choses avec choix, avec politesse, & avec agrément ; avec choix, en se mettant audessus de ce que la Nature & les Peintres font ordinairement ; avec politesse, en donnant un tour à la chose, lequel frappe les gens d’un esprit délicat ; & avec agrément en répandant en general un assaisonnement qui soit au goût & à la portée de tout le monde.
L’Elégance n’est pas toujours fondée sur la correction, […] comme dans le Correge, où malgré les fautes contre la justesse du Dessein, l’Elégance se fait admirer dans le goût du Dessein même, dans le tour que ce Peintre donne aux actions, en un mot, le Correge sort rarement de l’Elégance.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Quotation

C’est donc d’après Nature & en pleine campagne que quelques-uns ont dessiné & fini exactement les morceaux qu’ils ont choisis, sans y ajoûter de couleur. D’autres ont peint avec des couleurs à huile sur du papier fort, & de demi-teinte, & ont trouvé cette maniere commode en ce que les couleurs venant à s’emboire donnent la facilité de mettre couleur sur couleur, quoique differente l’une de l’autre. Ils portent à cet effet une boëte plate qui contient commodément leur palette, leurs pinceaux, de l’huile & des couleurs. Cette maniere qui demande à la verité quelque attirail, est sans doute la meilleure pour tirer de la Nature plus de détails, & avec plus d’exactitude, sur-tout, si après que l’ouvrage est sec & verni, on vouloit retourner sur les lieux pour retoucher les choses principales & les finir d’après Nature. D’autres ont seulement tracé les contours des objets, & les ont lavés de couleurs approchantes de celles de la Nature, mais legerement, & seulement pour soulager leur memoire. D’autres ont observé attentivement les morceaux qu’ils vouloient retenir ; & se sont contentés de les confier à leur memoire qui dans le besoin les leur rapportoit fidélement. D’autres se sont servis de pastels & de lavis ensemble. D’autres plus curieux & plus patiens en ont fait à plusieurs fois dans les endroits où ils pouvoient aller facilement, & dont les sites étoient de leur goût. La premiere fois ils ne faisoient autre chose que de bien choisir leurs morceaux, & d’en dessiner le trait correctement, & les autres jours qu’ils y retournoient, c’étoit pour en remarquer les couleurs qui font voir autant de diversité, qu’il y a de changement dans les lumieres accidentelles.

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → paysage
L’ARTISTE → apprentissage

Quotation

I. L’imitation est l’essence de la Peinture, & le bon choix est à cette essence ce que les vertus sont à l’homme, il en releve le prix. C’est pour cela que le Peintre a grand interêt de ne choisir que des têtes avantageuses ou de bons momens, & des situations qui suppléent au défaut d’un beau naturel.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix
GENRES PICTURAUX → portrait

Quotation

ce choix de la lumiere n’est autre chose que l’artifice du clair-obscur : l’artifice du clair-osbcur est donc une partie absolument nécessaire dans la Peinture.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité de la lumière

Quotation

CHOIX, terme de Peinture.
Sujet d’un beau
choix. Un beau choix d’attitudes, de draperies. 
Pour qu’un
choix soit beau en fait d’ouvrage de peinture, il faut le faire sur ce qu’il y a de plus délicat, de plus accompli, de plus excellent, & de plus pittoresque dans la nature. Voyez l’article BEAU. 
Vouet en peignant les avantures d’Ulisse dans une des galeries de l’Hôtel de
Bullion n’a pas pris un sujet d’un beau choix, en représentant dans le troisiéme tableau, d’Ulisse qui scie une planche de navire en présence de Calypso.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

Quotation

Il y a bien beautés dans le tableau de Cléopatre du sieur de Vermont. La variété & le choix des attitudes, l'expression des caractères des femmes de cette Princesse, & ceux des Officiers de la suite d'Auguste, l'accord des teintes vagues des figures placées dans le fond avec les plus vigoureuses du devant de la scene, forment un bel ensemble & d'une heureuse harmonie.

COLLIN DE VERMONT, Hyacinthe

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → action et attitude