VILLAMENA, Francesco ( v. 1564-1624 )

ISNI:0000000121343158 Getty:500006755

Quotation

Il est inutile de dire que le Dessein est le fondement de cet Art, & qu’il est nécessaire qu’un Graveur sache dessiner correctement, car sans cela il ne pourra jamais bien imiter aucun Tableau ni Dessein, parce que son [p. 98 152] ouvrage ne sera fait qu’en tâtonnant : il pourra même être fait avec soin & d’une gravûre fort douce, mais sans esprit, sans art & sans intelligence.

Quotation

[…] Et me semble que la principale intention que peuvent avoir ceux qui gravent ou veulent graver à l’eau-forte, est de faire que leur ouvrage paroisse comme s’il estoit gravé au burin : & pour ce faire j’estime qu’il se faut proposer à imiter la netteté & tendresse des ouvrages de quelques uns de ces excellents ouvriers du burin, comme des Sadeler, Vilamene, Svannebourg, & quantité d’autres dont j’estime extremement les beaux traits car d’imiter un graveur dont la graveure au burin ne paroist que comme à l’eau forte, je n’y vois pas grande apparence.

Quotation

Mais lorsqu’il s’agit de copier les Tableaux des grands Maîtres, il faut que le Graveur se détache entierement de la propre maniere qu’il pourroit avoir de dessiner, pour se conformer à celle des ouvrages qu’il veut imiter & s’y conserver le caractere qui fait distinguer les manieres les unes des autres : & pour cet effet l’on doit beaucoup dessiner & bien du soin d’après les peintures de Rapahaël, des Carraches, du Dominiquain, du Poussin, &c. que si l’occasion ne se présente pas de pouvoir copier ces ouvrages, & qu’on ne puisse que les voir, il faut en remarquer toutes les beautés & les saisir dans la mémoire par une forte application d’esprit, & s’efforcer de reconnoître la différence de chacun dans la manière de tracer les contours.
Il est très-nécessaire qu’un Graveur sache l’Architecture & la Perspective. L’Architecture pour [p. 99 153] garder les proportions que les habiles Peintres quelquefois ne se donnent pas la peine de terminer dans leurs desseins ; surtout quand on grave d’après des croquis ou des tableaux peu finis. La Perspective, par les dégradations du fort au foible, lui donnera beaucoup de facilité pour faire fuir ou avancer les figures & autres corps représentés dans le Tableau qu’il doit imiter.

Quotation

Il est inutile de dire que le Dessein est le fondement de cet Art, & qu’il est nécessaire qu’un Graveur sache dessiner correctement, car sans cela il ne pourra jamais bien imiter aucun Tableau ni Dessein, parce que son [p. 98 152] ouvrage ne sera fait qu’en tâtonnant : il pourra même être fait avec soin & d’une gravûre fort douce, mais sans esprit, sans art & sans intelligence.
On passe sous silence la maniere de dessiner du Graveur, qui doit être la même que celle du Peintre : on dira seulement qu’il doit s’appliquer fortement à dessiner long-tems des pieds & des mains d’après l’antique, sur le naturel, & d’après les Tableaux & les Desseins d’habiles gens, & qu’il ne doit point négliger de voir les Estampes gravées d’Augustin Carrache, & de Villamene, qui ont parfaitement & facilement dessiné ces extrémités.

Quotation

[…] Et me semble que la principale intention que peuvent avoir ceux qui gravent ou veulent graver à l’eau-forte, est de faire que leur ouvrage paroisse comme s’il estoit gravé au burin : & pour ce faire j’estime qu’il se faut proposer à imiter la netteté & tendresse des ouvrages de quelques uns de ces excellents ouvriers du burin, comme des Sadeler, Vilamene, Svannebourg, & quantité d’autres dont j’estime extremement les beaux traits car d’imiter un graveur dont la graveure au burin ne paroist que comme à l’eau forte, je n’y vois pas grande apparence.

Quotation

Principes de la Gravûre au Burin.
Il est inutile de dire que le Dessein est le fondement de cet Art, & qu’il est nécessaire qu’un Graveur sache dessiner correctement, car sans cela il ne pourra jamais bien imiter aucun Tableau ni Dessein, parce que son [p. 98 152] ouvrage ne sera fait qu’en tâtonnant : il pourra même être fait avec soin & d’une gravûre fort douce, mais sans esprit, sans art & sans intelligence.
On passe sous silence la maniere de dessiner du Graveur, qui doit être la même que celle du Peintre : on dira seulement qu’il doit s’appliquer fortement à dessiner long-tems des pieds & des mains d’après l’antique, sur le naturel, & d’après les Tableaux & les Desseins d’habiles gens, & qu’il ne doit point négliger de voir les Estampes gravées d’Augustin Carrache, & de Villamene, qui ont parfaitement & facilement dessiné ces extrémités.
Je dis ceci afin que le Graveur se donne par ce moyen une liberté de les faire de bon goût pour s’en servir dans des occasions qui se rencontrent quelquefois de travailler d’après des Peintres médiocres, ou des Desseins qui ne sont pas finis.
Mais lorsqu’il s’agit de copier les Tableaux des grands Maîtres, il faut que le Graveur se détache entierement de la propre maniere qu’il pourroit avoir de dessiner, pour se conformer à celle des ouvrages qu’il veut imiter & s’y conserver le caractere qui fait distinguer les manieres les unes des autres : & pour cet effet l’on doit beaucoup dessiner & bien du soin d’après les peintures de Rapahaël, des Carraches, du Dominiquain, du Poussin, &c. que si l’occasion ne se présente pas de pouvoir copier ces ouvrages, & qu’on ne puisse que les voir, il faut en remarquer toutes les beautés & les saisir dans la mémoire par une forte application d’esprit, & s’efforcer de reconnoître la différence de chacun dans la manière de tracer les contours.

Quotation

Mais lorsqu’il s’agit de copier les Tableaux des grands Maîtres, il faut que le Graveur se détache entierement de la propre maniere qu’il pourroit avoir de dessiner, pour se conformer à celle des ouvrages qu’il veut imiter & s’y conserver le caractere qui fait distinguer les manieres les unes des autres : & pour cet effet l’on doit beaucoup dessiner & bien du soin d’après les peintures de Rapahaël, des Carraches, du Dominiquain, du Poussin, &c. que si l’occasion ne se présente pas de pouvoir copier ces ouvrages, & qu’on ne puisse que les voir, il faut en remarquer toutes les beautés & les saisir dans la mémoire par une forte application d’esprit, & s’efforcer de reconnoître la différence de chacun dans la manière de tracer les contours.
Il est très-nécessaire qu’un Graveur sache l’Architecture & la Perspective. L’Architecture pour [p. 99 153] garder les proportions que les habiles Peintres quelquefois ne se donnent pas la peine de terminer dans leurs desseins ; surtout quand on grave d’après des croquis ou des tableaux peu finis. La Perspective, par les dégradations du fort au foible, lui donnera beaucoup de facilité pour faire fuir ou avancer les figures & autres corps représentés dans le Tableau qu’il doit imiter.

Quotation

[…] Et me semble que la principale intention que peuvent avoir ceux qui gravent ou veulent graver à l’eau-forte, est de faire que leur ouvrage paroisse comme s’il estoit gravé au burin : & pour ce faire j’estime qu’il se faut proposer à imiter la netteté & tendresse des ouvrages de quelques uns de ces excellents ouvriers du burin, comme des Sadeler, Vilamene, Svannebourg, & quantité d’autres dont j’estime extremement les beaux traits car d’imiter un graveur dont la graveure au burin ne paroist que comme à l’eau forte, je n’y vois pas grande apparence.

Quotation

Mais lorsqu’il s’agit de copier les Tableaux des grands Maîtres, il faut que le Graveur se détache entierement de la propre maniere qu’il pourroit avoir de dessiner, pour se conformer à celle des ouvrages qu’il veut imiter & s’y conserver le caractere qui fait distinguer les manieres les unes des autres : & pour cet effet l’on doit beaucoup dessiner & bien du soin d’après les peintures de Rapahaël, des Carraches, du Dominiquain, du Poussin, &c. que si l’occasion ne se présente pas de pouvoir copier ces ouvrages, & qu’on ne puisse que les voir, il faut en remarquer toutes les beautés & les saisir dans la mémoire par une forte application d’esprit, & s’efforcer de reconnoître la différence de chacun dans la manière de tracer les contours.

Quotation

[…] Et me semble que la principale intention que peuvent avoir ceux qui gravent ou veulent graver à l’eau-forte, est de faire que leur ouvrage paroisse comme s’il estoit gravé au burin : & pour ce faire j’estime qu’il se faut proposer à imiter la netteté & tendresse des ouvrages de quelques uns de ces excellents ouvriers du burin, comme des Sadeler, Vilamene, Svannebourg, & quantité d’autres dont j’estime extremement les beaux traits car d’imiter un graveur dont la graveure au burin ne paroist que comme à l’eau forte, je n’y vois pas grande apparence.

Quotation

[...] Chérubin Albert [ndr : Cherubino Alberti] a eu aussi bien que d’autres, plus de talent au dessein, qu’à la netteté & egalité des hacheures [...]. Augustin Carrache, estoit aussi extremement sçavant, & mesme avoit une tres belle conduite de hacheure [...] Le Villamene a eu à mon sens une grande egalité d’hacheures, liberté, franchise & netteté au maniment du burin, & grand agreément ; Et aussi un tres-bon dessein entre plusieurs de ces beaux Ouvrages, il se voit une piece de l’invention de Paul Veroneze, d’une presentation de Jesus Christ au Temple [...]

Quotation

Du Paysage.
Ceux qui ont la pratique de l’eau forte peuvent en faire le contour, particulierement du feuillage des arbres : cela est un peu plus prompt, & ne fait pas plus mal, pourvû qu’on ait la discrétion de ne le pas faire trop fort, & qu’en l’achevant avec le Burin,  l’Eau Forte ne s’en remarque pas, d’autant qu’il n’auroit pas la même douceur.
[p. 111 165]
Pour le bien faire, je tiens qu’il faut se conformer à la maniere d’Augustin Carrache, qui le touchoit merveilleusement bien : mais on peut le finir davantage suivant l’occasion. Villamene & Jean Sadeler l’ont aussi fort bien touché, ainsi que Corneille Cort qui en a gravé plusieurs d’après le Mutian qui sont très-beaux, & dont on peut se sevir pour guide.

Quotation

Il est inutile de dire que le Dessein est le fondement de cet Art, & qu’il est nécessaire qu’un Graveur sache dessiner correctement, car sans cela il ne pourra jamais bien imiter aucun Tableau ni Dessein, parce que son [p. 98 152] ouvrage ne sera fait qu’en tâtonnant : il pourra même être fait avec soin & d’une gravûre fort douce, mais sans esprit, sans art & sans intelligence.

Quotation

[…] Et me semble que la principale intention que peuvent avoir ceux qui gravent ou veulent graver à l’eau-forte, est de faire que leur ouvrage paroisse comme s’il estoit gravé au burin : & pour ce faire j’estime qu’il se faut proposer à imiter la netteté & tendresse des ouvrages de quelques uns de ces excellents ouvriers du burin, comme des Sadeler, Vilamene, Svannebourg, & quantité d’autres dont j’estime extremement les beaux traits car d’imiter un graveur dont la graveure au burin ne paroist que comme à l’eau forte, je n’y vois pas grande apparence.

Quotation

[…] Et me semble que la principale intention que peuvent avoir ceux qui gravent ou veulent graver à l’eau-forte, est de faire que leur ouvrage paroisse comme s’il estoit gravé au burin : & pour ce faire j’estime qu’il se faut proposer à imiter la netteté & tendresse des ouvrages de quelques uns de ces excellents ouvriers du burin, comme des Sadeler, Vilamene, Svannebourg, & quantité d’autres dont j’estime extremement les beaux traits car d’imiter un graveur dont la graveure au burin ne paroist que comme à l’eau forte, je n’y vois pas grande apparence.

Quotation

[…] Et me semble que la principale intention que peuvent avoir ceux qui gravent ou veulent graver à l’eau-forte, est de faire que leur ouvrage paroisse comme s’il estoit gravé au burin : & pour ce faire j’estime qu’il se faut proposer à imiter la netteté & tendresse des ouvrages de quelques uns de ces excellents ouvriers du burin, comme des Sadeler, Vilamene, Svannebourg, & quantité d’autres dont j’estime extremement les beaux traits car d’imiter un graveur dont la graveure au burin ne paroist que comme à l’eau forte, je n’y vois pas grande apparence.

Quotation

[...] Chérubin Albert [ndr : Cherubino Alberti] a eu aussi bien que d’autres, plus de talent au dessein, qu’à la netteté & egalité des hacheures [...]. Augustin Carrache, estoit aussi extremement sçavant, & mesme avoit une tres belle conduite de hacheure [...] Le Villamene a eu à mon sens une grande egalité d’hacheures, liberté, franchise & netteté au maniment du burin, & grand agreément ; Et aussi un tres-bon dessein entre plusieurs de ces beaux Ouvrages, il se voit une piece de l’invention de Paul Veroneze, d’une presentation de Jesus Christ au Temple [...]

Quotation

Principes de la Gravûre au Burin.
Il est inutile de dire que le Dessein est le fondement de cet Art, & qu’il est nécessaire qu’un Graveur sache dessiner correctement, car sans cela il ne pourra jamais bien imiter aucun Tableau ni Dessein, parce que son [p. 98 152] ouvrage ne sera fait qu’en tâtonnant : il pourra même être fait avec soin & d’une gravûre fort douce, mais sans esprit, sans art & sans intelligence.
On passe sous silence la maniere de dessiner du Graveur, qui doit être la même que celle du Peintre : on dira seulement qu’il doit s’appliquer fortement à dessiner long-tems des pieds & des mains d’après l’antique, sur le naturel, & d’après les Tableaux & les Desseins d’habiles gens, & qu’il ne doit point négliger de voir les Estampes gravées d’Augustin Carrache, & de Villamene, qui ont parfaitement & facilement dessiné ces extrémités.
Je dis ceci afin que le Graveur se donne par ce moyen une liberté de les faire de bon goût pour s’en servir dans des occasions qui se rencontrent quelquefois de travailler d’après des Peintres médiocres, ou des Desseins qui ne sont pas finis.
Mais lorsqu’il s’agit de copier les Tableaux des grands Maîtres, il faut que le Graveur se détache entierement de la propre maniere qu’il pourroit avoir de dessiner, pour se conformer à celle des ouvrages qu’il veut imiter & s’y conserver le caractere qui fait distinguer les manieres les unes des autres : & pour cet effet l’on doit beaucoup dessiner & bien du soin d’après les peintures de Rapahaël, des Carraches, du Dominiquain, du Poussin, &c. que si l’occasion ne se présente pas de pouvoir copier ces ouvrages, & qu’on ne puisse que les voir, il faut en remarquer toutes les beautés & les saisir dans la mémoire par une forte application d’esprit, & s’efforcer de reconnoître la différence de chacun dans la manière de tracer les contours.

Quotation

Mais lorsqu’il s’agit de copier les Tableaux des grands Maîtres, il faut que le Graveur se détache entierement de la propre maniere qu’il pourroit avoir de dessiner, pour se conformer à celle des ouvrages qu’il veut imiter & s’y conserver le caractere qui fait distinguer les manieres les unes des autres : & pour cet effet l’on doit beaucoup dessiner & bien du soin d’après les peintures de Rapahaël, des Carraches, du Dominiquain, du Poussin, &c. que si l’occasion ne se présente pas de pouvoir copier ces ouvrages, & qu’on ne puisse que les voir, il faut en remarquer toutes les beautés & les saisir dans la mémoire par une forte application d’esprit, & s’efforcer de reconnoître la différence de chacun dans la manière de tracer les contours.
Il est très-nécessaire qu’un Graveur sache l’Architecture & la Perspective. L’Architecture pour [p. 99 153] garder les proportions que les habiles Peintres quelquefois ne se donnent pas la peine de terminer dans leurs desseins ; surtout quand on grave d’après des croquis ou des tableaux peu finis. La Perspective, par les dégradations du fort au foible, lui donnera beaucoup de facilité pour faire fuir ou avancer les figures & autres corps représentés dans le Tableau qu’il doit imiter.

Quotation

Mais lorsqu’il s’agit de copier les Tableaux des grands Maîtres, il faut que le Graveur se détache entierement de la propre maniere qu’il pourroit avoir de dessiner, pour se conformer à celle des ouvrages qu’il veut imiter & s’y conserver le caractere qui fait distinguer les manieres les unes des autres : & pour cet effet l’on doit beaucoup dessiner & bien du soin d’après les peintures de Rapahaël, des Carraches, du Dominiquain, du Poussin, &c. que si l’occasion ne se présente pas de pouvoir copier ces ouvrages, & qu’on ne puisse que les voir, il faut en remarquer toutes les beautés & les saisir dans la mémoire par une forte application d’esprit, & s’efforcer de reconnoître la différence de chacun dans la manière de tracer les contours.
Il est très-nécessaire qu’un Graveur sache l’Architecture & la Perspective. L’Architecture pour [p. 99 153] garder les proportions que les habiles Peintres quelquefois ne se donnent pas la peine de terminer dans leurs desseins ; surtout quand on grave d’après des croquis ou des tableaux peu finis. La Perspective, par les dégradations du fort au foible, lui donnera beaucoup de facilité pour faire fuir ou avancer les figures & autres corps représentés dans le Tableau qu’il doit imiter.

Quotation

Mais lorsqu’il s’agit de copier les Tableaux des grands Maîtres, il faut que le Graveur se détache entierement de la propre maniere qu’il pourroit avoir de dessiner, pour se conformer à celle des ouvrages qu’il veut imiter & s’y conserver le caractere qui fait distinguer les manieres les unes des autres : & pour cet effet l’on doit beaucoup dessiner & bien du soin d’après les peintures de Rapahaël, des Carraches, du Dominiquain, du Poussin, &c. que si l’occasion ne se présente pas de pouvoir copier ces ouvrages, & qu’on ne puisse que les voir, il faut en remarquer toutes les beautés & les saisir dans la mémoire par une forte application d’esprit, & s’efforcer de reconnoître la différence de chacun dans la manière de tracer les contours.

Quotation

Du Paysage.
Ceux qui ont la pratique de l’eau forte peuvent en faire le contour, particulierement du feuillage des arbres : cela est un peu plus prompt, & ne fait pas plus mal, pourvû qu’on ait la discrétion de ne le pas faire trop fort, & qu’en l’achevant avec le Burin,  l’Eau Forte ne s’en remarque pas, d’autant qu’il n’auroit pas la même douceur.
[p. 111 165]
Pour le bien faire, je tiens qu’il faut se conformer à la maniere d’Augustin Carrache, qui le touchoit merveilleusement bien : mais on peut le finir davantage suivant l’occasion. Villamene & Jean Sadeler l’ont aussi fort bien touché, ainsi que Corneille Cort qui en a gravé plusieurs d’après le Mutian qui sont très-beaux, & dont on peut se sevir pour guide.