PEINTURE (n. f.)

PHIDIAS, Zeus, c. 435 BC, chryselephantine statue, lost (5th century AD)
FACULTY OF PAINTERS (eng.) · GRAPHICE (eng.) · MAELKONSTE (nld.) · MALEREI (deu.) · MALER-KUNST (deu.) · NATÜRLICH-MALEN (deu.) · PAINTING (eng.) · PITTURA (ita.) · SCHILDERIJ (nld.) · SCHILDERKUNST (nld.)
TERM USED AS TRANSLATIONS IN QUOTATION
PAINTING (eng.) · PICTURE (eng.)
TERM USED IN EARLY TRANSLATIONS
MALEREI (deu.) · PAINTING (eng.) · PICTURA (lat.) · PICTURE (eng.) · PITTURA (ita.) · SCHILDERKUNST (nld.)
BAUER, Nathalie et FALLAY d'ESTE, Lauriane (éd.), Le Paragone. Le parallèle des arts, Paris, Klincksieck, 1992.
DÉMORIS, René (éd.), Les fins de la peinture, Actes du colloque de Paris, Paris, Éd. Desjonquères, 1990.
GERMER, Stefan et MICHEL, Christian (éd.), La naissance de la théorie de l'art en France 1640-1720, Paris, Éditions Jean-Michel Place, 1997, n°31/32.
HECK, Michèle-Caroline, « PEINTURE », dans HECK, Michèle-Caroline (éd.), LexArt. Les mots de la peinture (France, Allemagne, Angleterre, Pays-Bas, 1600-1750) [édition anglaise, 2018], Montpellier, Presses Universitaires de la Méditerranée, 2018, p. 381-391.
MICHEL, Christian et MAGNUSSON, Carl (éd.), Penser l’art dans la seconde moitié du XVIIIe siècle : théorie, critique, philosophie, histoire, Actes du colloque de Lausanne, Paris et Rome, Paris, Somogy, 2013.
NAU, Clélia, Le temps du sublime. Longin et le paysage poussinien, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2005.

FILTERS

LINKED QUOTATIONS

37 sources
107 quotations

Quotation

La Platte Peinture. Chapitre XXXIX, p. 314
La façon de parler des beaux Tableaux
1. Cela n'est pas Peinture, mais nature, & ces personnages là regardent tous ceux qui les regardent, mais d'une œillade si naïve, que vous jureriez qu'ils sont en vie.
2. Voyez ces poissons là, si vous versez dessus de l'eau ils nageront, car rien ne leur manque. Et ces oiseaux s'ils n'estoient attachez ils prendroient l'air, & fendroient le Ciel tant ils sont bien faits.
3. Comment est-il possible que le pinceau ait couché tant de douceurs sous des traits si rudes, sous des couleurs si dures, & que parmy tant de nonchalance, on ait caché tant d'attraits.
4. Quand la Peinture était encore au berceau, & à son premier lait, le pinceau estoit si niais, les ouvrages si lourds, qu'il falloit escrire dessus, c'est un bœuf, c'est un Asne, autrement vous eussiez pris cela pour un quartier de veau, maintenant il faut mettre dessous, qu'un tel peignoit, de peur qu'on ne creut que ce sont des morts qu'on a collé sur la toile, & des personnes vivantes sans vie tant le tout est bien fait.
5. Pour parler des riches Peintures il en faut parler comme si les choses estoient vrayes, non pas peintes. […]
6. Apelles peignoit ce qui ne se pouvoit peindre, on oyait craquer les tonnerres, & le tintamarre des nuées esclatantes & toutes trenchées d'esclairs.
7. Voyez comme ce drap est bien plissé, voyez ces mains de neige où les veines s'enflent […] tout le corps est aussi bien fait que si nature l'avoit façonné de ses mains. Mais encore est-ce Peinture ou nature, vérité ou artifice.
8. Mon amy pourquoy avez-vous donné une bride à ce cheval qui court de toute sa puissance, & jette son escume à gros boüillons, & est hors d'haleine ? je l'ay fait à dessein, car en deux bonds il se fut jetté hors de la carrière & hors de la toile, il l'a fallu retenir par force, voyez comme par dépit il s'en cabre. 
9. Mon Dieu que ce fonds est haché bien menu, & treillissé de bonne grace, vous jureriez que c'est une chose creuse, & bien profonde. 
10. Voyez comme ces fontaines sourdent des crouppes de ces montagnes, comme la main du Peintre meine ces ruisseaux aussi bien que sçauroit faire la nature […]; voyez comme ces canards se coulent parmy ces herbes, & cornillent, voyez-là comme ils se plongent boursoufflans contre-mont de petits brins & filets d'eau, retirez-vous un peu à l'escart de peur qu'ils ne vous aspergent, & moüillent, en frétillant ainsi des pattes & battant l'eau.
11. Philostrate
en ses Tableaux est excellent en cecy, & vous fera riche en cette matiere. 

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

Quotation

Nonobstant que Seneque traite si mal la Peinture dans une de ses epistres ; qu’il luy refuse le rang avantageus que d’autres luy donnent entre les arts liberaus, la mettant mesme d’une severité par trop Stoique au nombre de ceux qui ne servent qu’aus voluptez : Si faut-il avouez qu’elle merite par beaucoup de considerations qu’on en fasse bien plus d’estat. Elle est tres-ancienne […]. Philostrate a raison d’escrire que si elle n’est de l’invention des Dieux & de la Nature, pour le moins ne sçauroit-on nier qu’elle ne soit de tems immemorial, & tresamie de cette mesme nature […]. J’ay fait voir ailleurs comme elle meritoit l’estime des plus grands Princes […], & j’en ai nommé plusieurs qui l’ont cultivée avec succez, ne croyant pas se faire tort de tenir le pinceau de la mesme main dont ils manioient le sceptre & l’espée. {Instr. de M. le Dauphin p. 209.}

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

Quotation

Il est certain que Socrate apprit de son pere l’art de tailler des Statuës, qui fait partie de celuy dont nous parlons [ndr : la peinture], selon que les Grecs ont consideré la Plastique, & la Zographie, dependantes d’un mesme dessein.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

Quotation

Et pour preuve de ce qu’elle [ndr : la peinture] peut estre mise au rang des disciplines serieuses & honorables tout ensemble, il ne faut que considerer comme ce Qu. Pedius muet naturel, que Jule Cesar avoit laissé son heritier conjointement avec Auguste, fut appliqué à l’estude de cét art par l’avis, qu’Auguste trouva fort bon, de l’Orateur Messalla son parent maternel. Pline. l. 35. c. 4.

Selon Pline (Histoire naturelle, livre XXXV, 21-22), la dignité de la peinture s’accrut à Rome quand Messala, approuvé par Auguste, fit apprendre la peinture à Q. Pedius, muet de naissance. Il s’agit de l’argument souvent rebattu selon lequel la peinture s’ennoblit dès lors qu’elle est enseignée à des enfants nobles.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

Quotation

[…] la mesme science [ndr : la peinture] qui nous apprent ce que c’est que la Verité, nous fait de plus des leçons du mensonge : Outre que la peinture nous porte à bien juger de la perfection de tout ce qu’elle represente, son art nous fournit des maximes pour en discerner les vices, & pour en censurer ce qu’y rencontre de defectueus. Ainsi l’on trouva mesme à redire au Jupiter de Phidias […].

PHIDIAS, Zeus, c. 435 BC, chryselephantine statue, lost (5th century AD)

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture
SPECTATEUR → jugement

Quotation

Qui sera celuy qui voyant & revoyant les mysteres de nostre saincte foy, & la Peinture de la gloire des Cieux ne soit émeu à aymer un Dieu si debonnaire, qui a voulu souffrir pour nous une mort infame & cruelle, & ne sente allumer dans son cœur un desir extréme d’arriver à la supreme felicité ? Je ne dy pas que les Images soient la cause totale de ces grands effects, par ce que ce seroit une opinion impie : mais je dis que la Peinture émeut l’œil, lequel ayant receu l’impression des objets, baille en dépost les especes ou les Images à la memoire, laquelle les represente à l’entendement, lequel en suite conçoit la vérité ou la fausseté des choses, & les ayant connuës, les represente à la volonté, laquelle haït les mauvaises & cherit les bonnes, & se porte vers elle d’une peinte & inclination naturelle. L’on peut connoistre de toutes ces choses la grande utilité & excellence de la Peinture, puisqu’elle est l’instrument de la Memoire, de l’Intellect, & de la Volonté ; un signe & une figure que les hommes ont inventé pour representer les choses naturelles & articificielles, pour representer les Anges, les Saincts, & Dieu mesme en la façon qu’il peut estre representé.

Terme traduit par PITTURA dans Lomazzo, 1585, p. 5.

term translated by PITTURA

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

Quotation

[…] La Peinture est une de ces choses qui d’elles mesmes sont desirables : parce que nous voyons que nostre ame prend un merveilleux plaisir d’elle mesme à voir une belle Peinture, & de considerer tant seulement, sans passer plus outre, avec l’intellect ce quelle represente exterieurement ; mais le plaisir est beaucoup plus grand quand elle descouvre par apres la symetrie d’une figure faite de la main d’un excellent ouvrier, & qu’elle advise de cét Art merveilleux avec lequel il fait qu’une figure immobile & insensible semble à nos yeux se mouvoir tout le corps, en avant, en arriere, à droite & à gauche ; quand elle contemple comme le Peintre avec les couleurs represente sur un plan la grosseur & le relief des choses, les chairs, les cheveux, les vestemens, & la lumiere qui esclaire le tout […]