COLORIS (n. m.)

CONCEPTION DE LA PEINTUREdessin · couleur · lumière · composition
L’HISTOIRE ET LA FIGUREfigure et corps
GENRES PICTURAUXportrait · nature morte
MANIÈRE ET STYLEécole · le faire et la main
MATERIALITE DE L’ŒUVREcouleurs
L’ARTISTEqualités · règles et préceptes
SPECTATEURperception et regard
TIMANTHE, le grand cyclope
ANFÄRBUNG (deu.) · APPLICIRUNG (deu.) · COLORIET (nld.) · COLORITO (ita.) · COLOURING (eng.) · FARBEN-GEBUNG (deu.) · FARBUNG (deu.) · KLEURING (nld.) · KOLORIET (nld.) · KOLORIRUNG (deu.) · KOLORIT (deu.)
TERM USED AS TRANSLATIONS IN QUOTATION
COLOURING (eng.)
TERM USED IN EARLY TRANSLATIONS
/ · COLORIET (nld.) · COLORIRE (ita.) · COLORITO (ita.) · COLOUR (eng.) · COLOURING (eng.) · KOLORIET (nld.) · KOLORIT (deu.) · PAINTING (eng.)
BAKER, Tawrin, DUPRÉ, Sven, KUSUKAWA, Sachiko et LEONHARD, Karin (éd.), Early Modern Color Worlds, Leiden - Boston, Brill, 2015.
BOSKAMP, Ulrike, Primärfarben und Farbharmonie: Farbe in der französischen Naturwissenschaft, Kunstliteratur und Malerei des 18. Jahrhunderts, Weimar, VDG, 2009.
DELAPIERRE, Emmanuelle et GILLES, Matthieu (éd.), Rubens contre Poussin  : la querelle du coloris dans la peinture française à la fin du XVIIe siècle, cat. exp., Arras, Musée des Beaux-Arts - Épinal, Musée départemental d'art ancien et contemporain, 2004, Ludion, 2004.
DELAPLANCHE, Jérôme, Un tableau n'est pas qu'une image : la reconnaissance de la matière de la peinture en France au XVIIIe siècle, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2016.
GAGE, John, La couleur dans l’art, London, Thames and Hudson, 2009.
GINSBURGH, Victor et WEYERS, Sheila, « De Piles, Drawing and Color. An Essay in Quantitative Art History », Artibus et historiae, 23/45, 2002, p. 191-203 [En ligne : http://www.jstor.org/stable/1483688 consulté le 30/03/2018].
HECK, Michèle-Caroline, Théorie et pratique de la peinture : Sandrart et la “Teutsche Academie”, Paris, Éd. de la Maison des sciences de l’homme, 2006.
HOCHMANN, Michel, « Les analyses du coloris vénitien en France et en Italie au XVIIe siècle. Quelques comparaisons », dans HOCHMANN, Michel (éd.), Venise & Paris, 1500-1700. La peinture vénitienne de la Renaissance et sa réception en France, Actes du colloque de Bordeaux et Caen, Genève, Droz, 2011, p. 163-176.
HOCHMANN, Michel, « Les reflets colorés  : optique et analyse du coloris du XVIe au XVIIe siècle », dans HOCHMANN, Michel et JACQUART, Danielle (éd.), Lumière et vision dans les sciences et les arts de l’Antiquité au XVIIe siècle, Actes du colloque de Paris, Genève, Droz, 2010, p. 325-339.
HOCHMANN, Michel, « L’influence de l’Aretino de Lodovico Dolce sur la théorie de l’art française du XVIIe siècle », dans LACLOTTE, Michel et OTTANI CAVINA, Anna (éd.), Mélanges en hommage à Pierre Rosenberg, Paris, Réunion des Musées Nationaux, 2001, p. 236-240.
KRINGS, Cécile (éd.), , cat. exp., Arras, Musée des Beaux-Arts - Épinal, Musée départemental d'art ancien et contemporain, 2004, Ludion, 2004.
KURBJUHN, Charlotte, Kontur. Geschichte einer ästhetischen Denkfigur, Berlin - Boston, De Gruyter, 2014.
LICHTENSTEIN, Jacqueline (éd.), La Peinture, Paris, Larousse, 1997.
LICHTENSTEIN, Jacqueline, La couleur éloquente  : rhétorique et peinture à l’âge classique, Paris, Flammarion, 1999.
MICHEL, Christian et LICHTENSTEIN, Jacqueline (éd.), Conférences de l'Académie royale de peinture et de sculpture. Les conférences au temps de Guillet de Saint-Georges, 1682-1699, Paris, École nationale supérieure des Beaux-Arts, 2008, 6 tomes, tome II, 2 vol.
MICHEL, Christian, LICHTENSTEIN, Jacqueline et CASTEX, Jean-Gérald (éd.), Conférences de l'Académie royale de peinture et de sculpture. Les conférences, 1712-1746, Paris, École nationale supérieure des Beaux-Arts, 2010, 6 tomes, tome IV, 2 vol.
MICHEL, Christian, LICHTENSTEIN, Jacqueline, CASTEX, Jean-Gérald, CASTOR, Markus A. et GADY, Bénédicte (éd.), Conférences de l'Académie royale de peinture et de sculpture. Les conférences au temps de Jules Hardouin-Mansart, 1699-1711, Paris, École nationale supérieure des Beaux-Arts, 2009, 6 tomes, tome III.
MICHEL, Christian, LICHTENSTEIN, Jacqueline, CASTOR, Markus A., MARTIN, Marie-Pauline, PERRIN KHELISSA, Anne et LAZ, Laurens (éd.), Conférences de l'Académie royale de peinture et de sculpture. Les conférences, 1752-1792, Paris, École nationale supérieure des Beaux-Arts, 2015, 6 tomes, tome VI, 3 vol.
MICHEL, Christian, LICHTENSTEIN, Jacqueline, COUSSEAU, Henry-Claude et GAEHTGENS, Thomas W. (éd.), Conférences de l'Académie royale de peinture et de sculpture. Les conférences au temps d’Henry Testelin, 1648-1681, Paris, École nationale supérieure des Beaux-Arts, 2006, 6 tomes, tome I, 2 vol.
MICHEL, Christian, LICHTENSTEIN, Jacqueline, HAOUADEG, Karim, MARTIN, Marie-Pauline et PERRIN KHELISSA, Anne (éd.), Conférences de l'Académie royale de peinture et de sculpture. Les conférences au temps de Charles-Antoine Coypel, 1747-1752, Paris, École nationale supérieure des Beaux-Arts, 2012, 6 tomes, tome V, 2 vol.
MICHEL, Christian, « Prologue. Les apories du discours théorique : lumière et couleur dans la littérature artistique et la pratique des peintres », dans HECK, Michèle-Caroline, FREYSSINET, Marianne et TROUVÉ, Stéphanie (éd.), Lexicographie artistique : formes, usages et enjeux dans l'Europe moderne, Actes du colloque de Montpellier et de Paris, Montpellier, PULM, 2018, p. 27-46 [En ligne : dx.doi.org/10.26530/OAPEN_644313 consulté le 15/03/2018].
PRIGOT, Aude, « COULEUR / COLORIS », dans HECK, Michèle-Caroline (éd.), LexArt. Les mots de la peinture (France, Allemagne, Angleterre, Pays-Bas, 1600-1750) [édition anglaise, 2018], Montpellier, Presses Universitaires de la Méditerranée, 2018, p. 152-159.
STANIC, Milovan, « Aimer Rome et Paris comme Anvers et Venise ? La peinture vénitienne dans la querelle du coloris au XVIIe siècle », dans HOCHMANN, Michel (éd.), Venise et Paris, 1500 – 1700. La peinture vénitienne de la Renaissance et sa réception en France, Actes du colloques de Bordeaux et Caen, Genève, Droz, 2011, p. 177-192.
TEYSSÈDRE, Bernard, Roger de Piles et les débats sur le coloris au siècle de Louis XIV, Paris, La Bibliothèque des arts, 1965.
TEYSSÈDRE, Bernard, « Peinture et musique : la notion d’harmonie des couleurs au XVIIe siècle français », Stil und Überlieferung in der Kunst des Abendlandes. 3, Theorien und Probleme, Actes du colloque de Bonn, Berlin, G. Mann, 1967, p. 206-214.
TROUVÉ, Stéphanie, Peinture et discours. La construction de l’école de Toulouse XVIIe-XVIIIe siècles, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2016.

FILTERS

CONCEPTUAL FIELDS

LINKED QUOTATIONS

33 sources
98 quotations

Quotation

Timanthe est prisé d’avoir tousjours donné davantage à comprendre dans ses ouvrages, que son pinceau ne representoit, et fait en sorte que son esprit y paroissoit plus grand que l’industrie de sa main, bien qu’il l’eust tres-exquise. Ainsi pour faire concevoir la grandeur de son Cyclope dormant, & fait en petit volume, il mit des Satyres auprés de luy qui mesuroient son poulce avec une perche. Certes nous luy pouvons comparer pour ce regard le sçavant Rubens que nous venons de perdre, qui a tousjours joint l’invention à l’excellence de son art, & ce qu’il tenoit d’une profonde lecture à la beauté de son colorit. Les Galeries du Palais d’Orleans le tesmoigneront autant qu’elles dureront, avec le reste de ses pieces, ubi intelligitur plus semper quam pingitur ; et cum ars summa sit, ingenium tament ultra artem est Plin. ib.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Quotation

Ceux des pays bas, qui contestent avec les Lombards de la beauté du colorit, ne peignent rien si volontiers que des mers couroucées, & des vaisseaux menacez du nauffrage.

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → école

Quotation

Ce que les Peintres doivent bien considerer, car la quantité proportionnée ne veut dire autre chose que le dessein, & le dessein n’est autre que la matiere substantielle de la Peinture. Et partant qu’ils prennent bien garde que pour excellents & merveilleux qu’ils puissent estre au colorit, s’ils n’ont pas de dessein, ils n’ont pas la matiere de la Peinture, & sont privez par consequent de la partie substantielle d’icelle. Je ne nie pourtant pas que la force du colorit ne soit grande. […] si le Peintre desseignoit seulement un homme de proportion juste & égale au naturel, il est certain que cét homme ne sçauroit estre reconnu pour la quantité seule, parce que l’on trouve plusieurs hommes égaux en quantité : Mais lors qu’outre le dessein, & quantité juste, proportionnée & égale, il y joint la couleur semblable ; alors il donne la derniere forme & perfection à la figure, & fait que ceux qui la voyent discernent de quel homme est. […]. Le Peintre donc employera tout son estude pour devenir excellent Coloriste, puis qu’en ce poinct consiste la perfection de l’art. Et pour cette particularité que contient la Peinture, qui est de representer les choses avec des couleurs semblables, elle se rend differente de tous les autres Arts, principalement de la Sculpture, en laquelle la couleur ne s’employe pas, d’où l’on tire encore l’eminence d’icelle Peinture & son excellence sur la Sculpture, puis que le Peintre fait ce que le Sculpteur ne peut parfaitement faire, qui est d’imiter par son Art la nature avec tant de perfection comme le Peintre l’imite.

Terme traduit par COLORIRE dans Lomazzo, 1585, p. 24-25.

term translated by COLORIRE

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin
CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → comparaison entre les arts
CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection

Quotation

La couleur avec la lumière sont considerées semblablement en deux façons, naturellement, & en Perspective […]. La couleur illuminée naturelle est celle qu’a naturellement l’homme ou autre chose qu’on doit representer, & nous disons naturel […]. Par exemple : Cette partie du corps naturel, qui regarde directement le Soleil, & luy est opposée, a trois degrés de couleur rouge, & reçoit du Soleil autre trois degrés de lumière. Or si le Peintre veut justement representer cette partie comme elle se voit au naturel, il le fera posant trois degrés de couleur rouge, & trois de couleur claire, moyennant quoy, il exprimera la lumiere ; & ainsi il representera naturellement la couleur & la lumiere naturelle. La Couleur illuminée par Art de Perspective, elle est appelée celle qui est semblable au naturel, non en prenant trois degrés de couleur rouge, & trois de clair pour representer les trois degrés de rouge, & les trois de lumiere qui sont au naturel mais en considerant la distance & l’esloignement du lieu duquel on voit la Peinture. […] Or de ces deux façons de colorit le Peintre doit suivre celui de Perspective, & ce par les raisons que j’ay alleguées parlant de la Proportion.

Terme traduit par COLORIRE dans Lomazzo, 1585, p. 32.

term translated by COLORIRE

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → perspective
EFFET PICTURAL → qualité des couleurs
EFFET PICTURAL → qualité de la lumière

Dans cet ouvrage, Bosse ne fait pas de réelle distinction entre le termes "couleur" et "coloris" : il s'agit principalement de la question du fort et du faible. [FH]

Quotation

D’ordinaire chaque Peintre à une maniere affectée, si ce n’est à l’air, disposition, ordonnance & agencement des corps qu’il veut representer, ce sera en la forme, au Colory, ou au maniement du Pinceau, les uns representant ainsi que j’ay dit, des choses Modernes, d’autres des anciennes, & suivant leurs temps ; tels taschent de Peindre en rendant la superficie de leurs Tableaux unie, ainsi qu’a fait entre plusieurs autres Leonard d’Avincy, Jean Belin, Albert, & Olbins, & les couleurs fort esclatantes & vives.

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main
EFFET PICTURAL → qualité des couleurs
EFFET PICTURAL → touche

Quotation

Le Titian a fait d’excellens Ouvrages suivant l’election de ses Originaux ou modelles, tant pour ce qui est du dessein, que principalement de la maniere de Peindre, dont le Colory est si beau, si vif, & si frais, en un mot tellement de chair, qu’il est comme inimitable aux Copistes

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité des couleurs
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → statut de l'oeuvre : copie, original...

Quotation

Des reflects du coloris de la carnation
Les reflects de la carnation qui reçoivent leur lumiere de la teinte d’une autre carnation, sont plus rouges, & d’un coloris plus vif & plus esclatant qu’en aucun autre endroit qui soit sur le corps de l’homme […]

term translated by / in DA VINCI, Leonardo, Trattato della pittura di Lionardo da Vinci, novamente dato in luce, con la vita dell'istesso autore, scritta da Rafaelle Du Fresne. Si sono giunti i tre libri della pittura, & il trattato della statua di Leon Battista Alberti, con la vita del medesimo, TRICHET DU FRESNE, Raphaël (éd.), Paris, Jacques Langlois, 1651., p.20
term translated by KOLORIT in DA VINCI, Leonardo, A Treatise of Painting by Leonardo da Vinci. Translated from the Original Italian, and adorn'd with a great Number of Cuts. To which is prefx'd, The Author's Life ; Done from The last Edition of the French, London, J. Senex - W. Taylor, 1721., p.63

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → lumière
CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps

Quotation

{Objections sur le Coloris} Pour ce qui est du coloris, je l’ay tenu le plus fort et le plus beau qu’il m’a esté possible pour le sujet, & s’il n’est pas fraix [sic] au point que quelques-uns le pourroient souhaiter, je les supplie de considerer l’Histoire que j’ay representée […]

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité des couleurs
CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance

Quotation

Le coloris est une partie tres importante en la Peinture, les discourents médiocrement versez en cét Art confondent le Coloris avec le maniment du Pinceau, & s'imaginent que le bien Peindre fait le bon Coloriste. Ils se trompent pourtant ; puis qu'un Tableau peut estre bien peint de blanc & noir, que nous appelions grisaille, où l'on ne peut pas dire qu'il y ait cette belle partie du Coloris ; surquoy il faut observer qu'un grand maniment de Pinceau est différent d'un grand maniment de couleurs, & qu'un Tableau peut estre bien nourry de couleurs, & partir d'un pinceau franc & net, sans estre ny bien coloré, ny bien Desseigné, de mesme il peut estre bien Desseigné, mal peint, & mal coloré.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture