TON (n. m.)

TERM USED AS TRANSLATIONS IN QUOTATION
TINCT (eng.)
TERM USED IN EARLY TRANSLATIONS
KRAFT (deu.) · LICHT (deu.) · STÄRKE (deu.) · TONE (eng.) · TONUS (lat.) · VERMINDERING (nld.)

FILTERS

CONCEPTUAL FIELDS

LINKED QUOTATIONS

5 sources
7 quotations

Quotation

{XXXI. Conduite des Tons, des Lumières & des Ombres.} 
Il faut donc que les corps ronds, qui sont veus vis-à-vis en angle droit, soient de couleurs vives & fortes, & que les extremitez tournent en se perdant insensiblement & confusément, sans que le Clair se precipite tout d'un coup dans l'Obscur, ny l'Obscur tout d'un coup dans le Clair : il se fera un passage commun & imperceptible des Clairs dans les Ombres & des Ombres dans les Clairs. Et c’est conformément à ces principes qu’il faut traiter tout un Grouppe de Figures, quoy que composé de plusieurs parties ; de mesme que vous feriez une seule teste, soit qu’il y ait deux Grouppes, ou mesme trois (*ce qui sera tout au plus) si vôtre composition le demande, & prenez garde qu’ils soient détachez les uns des autres : Enfin, vous ménagerez si bien les Couleurs, les Clairs & les Ombres, *que vous fassiez paroître les corps éclairez par des Ombres qui arrestent vostre veuë, qui ne luy permettent pas si-tost d’aller plus loing, & qui la font reposer pour quelque temps, & que reciproquement vous rendiez les Ombres sensibles par un Fond éclairé.

term translated by TONUS in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, De arte graphica liber, Paris, Nicolas Langlois, 1668., p.29
term translated by TONE in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., p.39
term translated by STÄRKE in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, Kurtzer Begriff Der Theoretischen Mahler-Kunst, trad. par GERICKE, Samuel Theodor, Berlin, Johann Michael Rüdigen, 1699., p.38

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité des couleurs
CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur

Quotation

{XLII. Diversité de Tons & de Couleurs.}
Les Corps seront par tout differents de Tons & de Couleurs : que ceux qui sont derriere se lient & fassent amitié ensemble, & que ceux de devant soient forts & petillans.

term translated by TONUS in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, De arte graphica liber, Paris, Nicolas Langlois, 1668., p.37
term translated by TONE in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., p.48
term translated by KRAFT in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, Kurtzer Begriff Der Theoretischen Mahler-Kunst, trad. par GERICKE, Samuel Theodor, Berlin, Johann Michael Rüdigen, 1699., p.48

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur

Quotation

{LII. La Place du Tableau.}
Les ouvrages peints dans les petits lieux doivent estre forts tendres & fort unis de Tons et de Couleurs, dont les degrez seront plus différens, plus inégaux, & plus fiers si l'ouvrage est plus éloigné : & si vous faites jamais de grandes figures, qu'elles soient de Couleurs fortes, & dans les lieux spacieux. 

term translated by TONUS in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, De arte graphica liber, Paris, Nicolas Langlois, 1668., p.41
term translated by TONE in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., p.53
term translated by LICHT in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, Kurtzer Begriff Der Theoretischen Mahler-Kunst, trad. par GERICKE, Samuel Theodor, Berlin, Johann Michael Rüdigen, 1699., p.50

Conceptual field(s)

SPECTATEUR → perception et regard

Quotation

On appelle aussi le Ton dans les couleurs le temperament qu’on leur donne, pour décendre d’un côté aux ombres, & pour monter de l’autre au plus clair de la couleur. Mais tout cela se faisant par le moïen du blanc qui peut étre rompu par toutes les autres couleurs, comme il peut rendre legeres toutes les autres. Le Peintre doit considérer le blanc et le noir purs, comme deux extremitez, qui renferment toutes les couleurs, sans être couleurs eux-mémes : car c’est un Axiome de Peinture, que le blanc pur est la lumiere, comme le noir est une privation de lumiere : et les autres couleurs ne sont que des modifications de cette lumiere sur les corps naturels, qu’on imite par le Coloris. Quand je dis que le ton des couleurs se trouve par le moïen du blanc, je ne pretends pas exclurre les autres couleurs legeres, qui se peuvent aussi rompre d’une infinité de manieres, & produire divers temperamens par leur mélange : j’entens que c’est la seule qui peut exprimer le brillant & la lumière. […]
Qu’est-ce qu’on apelle étre uni de tons & de couleurs ? C’est lors qu’elles sont rompuës au méme degré, ou renduës legeres par la méme proportion : ce qui s’apelle union de ton, union de couleur, est lors que les couleurs s’acordent par leur qualité de couleur.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur
EFFET PICTURAL → qualité des couleurs
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → couleurs

Quotation

De l’Accord des Couleurs.
Dans les différentes espéces de Couleurs, & dans les divers tons de lumiére qui servent à la Peinture ; il y a une harmonie & une dissonance, comme il y en a dans une Composition de Musique ; car dans la Musique il ne faut pas seulement que les Notes soient justes, mais encore il faut que dans l’exécution les Instrumens soient d’accord. […] : de même, il y a des Couleurs qui ne peuvent se trouver ensemble sans offenser la vûe, témoin le vermillon avec les verds, les bleus & les jaunes. Mais comme les Instrumens les plus aigus se sauvent parmi quantité d’autres & font quelquefois un très-bon effet ; ainsi les Couleurs les plus opposées, étant placées bien à propos entre plusieurs autres qui font en union, rendent certains endroits plus sensibles, lesquels doivent dominer sur les autres, & attirer les regards davantage.

term translated by VERMINDERING in DE PILES, Roger, Beknopt verhaal van het leven der vermaardste Schilders : met Aanmerkingen over hunne werken, trad. par VERHOEK, Joannes, Amsterdam, Balthazar Lakeman, 1725., p. 49-50

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité de la lumière

Quotation

[...]
TON. Dans la Peinture, on distingue différens modes comme dans la Musique.
Ces modes qui ne sont autre chose que les differentes espéces de couleurs considerées selon l’amitié ou l’antipatie qu’elles ont entr’elles, s’appellent
tons
« Il y a une harmonie & une dissonance dans les espéces de couleurs, dit
Mr. de Piles. ... Comme les instrumens de Musique, ne conviennent pas toujours les uns aux autres, par exemple le Luth avec le Haut-bois, ni Clavecin avec la Musette, de la même matiere, il y a des couleurs qui ne peuvent demeurer ensemble sans offenser la vûe, comme le vermillon avec les verds, les bleus, & les jaunes. »

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur
EFFET PICTURAL → qualité des couleurs

Quotation

La Gravûre n’est déjà que trop opposée à ce repos qui doit regner dans les masses, par les petits blancs qu’elle laisse dans les carreaux, sans ajoûter encore des aigreurs & des trous de noir par l’inégalité des tailles, & même l’on est souvent obligé de boucher tous les carreaux avec des points pour parvenir à faire un ton sourd.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure
EFFET PICTURAL → qualité du dessin