RÈGLE (n. f.)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGEdéfinition de la gravure
CONCEPTION DE LA PEINTURElumière · composition · couleur
L’HISTOIRE ET LA FIGUREexpression des passions · figure et corps
EFFET PICTURALperspective
GENRES PICTURAUXpaysage
MANIÈRE ET STYLEle faire et la main
MATERIALITE DE L’ŒUVREoutils · couleurs · technique de la gravure
GESETZ (deu.) · KUNST-GESETZ (deu.) · KUNSTREGEL (nld.) · KUNST-REGEL (deu.) · LAW (eng.) · LEHRGESETZ (deu.) · LEHRSATZ (deu.) · REGEL (deu.) · REGEL (nld.) · REGOLA (ita.) · RULE (eng.)
TERM USED AS TRANSLATIONS IN QUOTATION
RULE (eng.)
TERM USED IN EARLY TRANSLATIONS
BUNCH OF GRAPES (eng.) · GESETZ (deu.) · NORMA (lat.) · REGEL (deu.) · REGEL (nld.) · REGOLA (ita.) · REGULA (lat.) · RULE (eng.) · RULE OF ART (eng.)
BÄTSCHMANN, Oskar, « Fréart de Chambray et les règles de l’art », Revue d’esthétique : La naissance de la théorie de l’art en France 1640-1720, 31/32, 1997, p. 61-69.
HECK, Michèle-Caroline, « RÈGLE », dans HECK, Michèle-Caroline (éd.), LexArt. Les mots de la peinture (France, Allemagne, Angleterre, Pays-Bas, 1600-1750) [édition anglaise, 2018], Montpellier, Presses Universitaires de la Méditerranée, 2018, p. 420-426.
HECK, Michèle-Caroline, « Vingt-cinq règles pour les peintres  : théorie et pratique de la peinture dans la “Teutsche Academie” de Joachim von Sandrart », Revue de l’Art, 132, 2001 - 2002, p. 43–50.
MICHEL, Christian, « La peinture peut-elle être réduite en art ? », dans VÉRIN, Hélène et DUBOURG GLATIGNY, Pascal (éd.), Réduire en art. La technologie de la Renaissance aux Lumières, Paris, Éd. de la Maison des sciences de l’homme, 2008, p. 133-148.
OECHSLIN, Werner, « Au-delà de la théorie de l'art et de la philosophie : l'œil et le cœur », Revue d'esthétique, 31/32, 1997, p. 51-59.

FILTERS

CONCEPTUAL FIELDS

LINKED QUOTATIONS

27 sources
54 quotations

Quotation

Car il ne faut point douter que les Peintres ne jugent ordinairement mieux que le reste des hommes de la beauté humaine, tant à cause des regles qu’ils ont à l’esgard de la proportion des membres & des couleurs qui leur conviennent, que pource qu’ils exerçent incessamment leur imagination à former des Idées les plus accomplies qui se puissent concevoir.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → règles et préceptes

Quotation

Mais un autre eloge que Pline donne à Parrhasius, d’avoir le premier enrichy la peinture de la Symmetrie, ou de cette proportion que doivent avoir les parties entr’elles, & eu esgard à leur tout ; me donne un nouveau sujet de dire qu’il n’a point eu de semblables dans le dernier siecle, si nous n’attribuons cét honneur à Albert Durer, & à Michel-Ange Buonarotte. En effet, Quintilien adjouste que Parrhasius sceut si bien donner les regles de cette symmetrie, & prescrire ce qu’il falloit observer pour cela, qu’on le nommoit ordinairement le Legislateur, tous ceux son mestier tenant alors pour constant que la figure des Dieux & des Heros ne pouvoit estre bien representée que sur le modele qu’il en avoit laissé. Et qui ne sçait comme tout le monde à reconnu Michel-Ange pour incomparable dans toutes les trois parties, d’Architecture, Sculpture & Peinture ? Et comme personne n’a jamais mieux enseigné que luy à reconnoistre par l’ongle la grandeur du Lion ? Ex ungue Leonem. Il est vray que luy-mesme vouloit ceder la palme à Albert Durer, comme à celuy qui luy avoit tracé le chemin, dans lequel son seul avantage venoit des statuës Grecques & des antiques de Rome, dont il transportoit les ornemens & les artifices sur ses ouvrages, ce que la demeure de l’autre en Allemagne ne luy permettoit pas de faire. Ils ont pourtant esté repris tous deux du mesme deffaut qu’on reprochoit à Demetrius, d’avoir negligé par trop de rendre leurs ouvrages agreables, pourveu qu’ils fussent fort semblables, ne se souciant que d’aller apres le naturel ; nam Demetrius tanquam nimius in eo reprehenditur, & fuit similitudinis quam pulchritudinis amantior.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Quotation

[…] le Peintre doit user de ces lignes proportionnés par une certaine methode, & regle qui n’est autre que celle dont use la nature pour faire un de ses composez ; où premierement elle presuppose la matiere qui est une chose sans forme, sans beauté, & sans bornes, & dans cette matiere, elle introduit la forme qui est une chose belle & terminé. Le Peintre fait de mesme, lequel prend une table ou une toile, qui n’a en sa face qu’une superficie ou un plan sans beauté, les parties duquel n’ont ny terme ny fin, & il l’embellit & termine designant sur iceluy les lineamens d’un homme, d’un cheval, ou d’une colomne ; & formant ou polissant tous ces contours : & en fin imitant par les lignes la nature de la chose qu’il peint, tant en la longueur qu’en la largeur, corpulence, & grosseur.

Le peintre doit suivre une règle ou méthode qui est celle que l'on retrouve dans la nature pour donner forme aux objets. Terme traduit par REGOLA dans Lomazzo, 1585, p. 14.

méthode

term translated by REGOLA

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → règles et préceptes

Quotation

Car on ne peut bien dire comment il faut donner plus de force, plus de majesté, & plus de grace aux figures ; tout cela dépend de l’excellence du genie du Peintre. On ne peut encore déterminer une mesure asseurée pour les diverses teintes des couleurs, & pour les effets differens de leurs mélanges. C’est par une longue experience, une grande pratique & un raisonnement solide que toutes ces choses s’apprennent. S’il y a un moyen pour faire davantage paroistre les parties d’un Tableau, pour leur donner plus de force, plus de beauté & plus de grace ; c’est un moyen qui ne consiste pas en des regles qu’on puisse enseigner, mais qui se découvre par la lumiere de la raison, & où quelquefois il faut se conduire contre les regles ordinaires de l’Art. Et de cela on ne doit point s’en estonner, puis que dans la Nature il se rencontre mille differentes beautez qui ne sont rares & surprenantes, que parce qu’elles sont extraordinaires & bien souvent contre l’ordre naturel.
Qu’on ne s’imagine donc pas qu’en cet Art, non plus qu’en plusieurs autres, toutes les regles en soient aussi certaines comme dans la Geometrie, où l’on peut toûjours travailler avec seureté ; ny qu’un excellent Tableau doive estre censuré de tout le monde, lors que dans une petite partie il semble qu’on n’ait pas observé un je ne sçay quoy d’Optique, principalement quand ce defaut n’est pas considerable, & que l’on a negligé ces moindres choses pour s’attacher à de plus importantes.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → règles et préceptes

Quotation

Aux curieux de l’Art de l’Architecture et de La Peinture et de la Sculpture. Messieurs J’ay creû ne pouvoir dédier ce petit Ouvrage qu’à vous puisque ne prenant d’autre interest dans ces questions que vous instruire & de profiter dans les connoissances que vous avez ; Il sera facile de vous détromper des erreurs vulgaires, & de vous perfectionner dans les veritables Regles, sur lesquelles la pratique doit estre fondée

Il s'agit des "règles" qui fondent une pratique raisonnée

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → règles et préceptes

Quotation

LE DISCIPLE.
Permettez-moy, s'il vous plaist, Monsieur, de vous demander si de dessiner un objet à veuë d’œil ou par les regles de Perspective, il s'y doit trouver de la difference entre deux desseins d'un mesme sujet & objet ; & si ils ne doivent pas estre égaux & semblables.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → perspective
L’ARTISTE → règles et préceptes

Quotation

Vous sçavez aussi que ce qui doit faire mieux connoistre & entendre le vray d’un Art, fondé sur des principes certains ; c’est d’en rendre raison d’un bout à l’autre ; car pour exemple, lors que je n’avois encore dessiné qu’à veuë d’œil, sans aucun ordre reglé, qui m’eust demandé quelle distance avez vous prise pour coppier vostre Original, & en quel endroit estoit vostre papier ou Toille, puis le placement de vostre œil, & aussi de combien est plus grande ou plus petite vostre coppie ; je ne l’aurois pû dire que tres-imparfaitement ; car la plus grande partie qui dessinent sans Regle, ne conçoivent point cette Section ou Coupe de Tableau supposée, se faire sur le Papier, Carte ou Toile, que l’on nomme le Tableau ; lequel on suppose y estre placé entre l’œil du Dessinateur & l’objet, & que les rayonnemens qui viennent de l’objet à l’œil y font leurs point d’intersections proportionnées à iceluy.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → règles et préceptes

Quotation

LE DISCIPLE.
Vous [ndr : le disciple s’adresse ici au peintre] devez donc en cela demeurer, s’il vous plaist, d’accord, qu’il ne faut pas dessiner le relief ou naturel comme l’œil le voit, & ce qui le confirmera encore mieux, c’est la pratique de representer le relief & naturel par mesures perspectives ; car vous avez témoigné en sçavoir les Regles.

Mais permettez-moy à present de douter si vous les entendez universellement ; qui est d’en sçavoir premierement faire le geometral de la distribution par devis ou autrement, d’un ample nombre des differents objets, composez de superficies plattes & courbes, & en suitte de la place de leurs jours ombres & ombrages, à quelque jour ou lumiere que ce soit, pour ensuitte faire une dégradation Perspective de leurs plans & élevations, & en traiter encore par cette mesme regle Perspective, l’affoiblissement de leurs touches, teintes ou couleurs ; afin de leur faire faire par ce moyen le veritable effet de relief.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → règles et préceptes
EFFET PICTURAL → perspective

Quotation

[...] car à vray dire il ne se faut pas imaginer qu’il faille toûjours avoir le Compas et la Regle à la main pour representer toutes sortes d’objets ; puis qu’en ayant nombre de fois representée plusieurs sur le papier par le moyen des regles, lors que l’œil aura remarqué par eux les divers contours qu’ils forment, on les peut mettre aprés bien approchant du precis à veuë d’œil ; ne faisant point de distinction d’avoir le Compas & la Regle dans l’imagination ou dans l’esprit, ou de les avoir à la main.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → règles et préceptes
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

Quotation

Je [ndr : C.-A. Dufresnoy] ne veux pas non plus étoufer le Genie par un amas de Regles, ny éteindre le feu d’une veine qui est vive & abondante : mais plûtost faire en sorte que l’Art fortifié par la connoissance des choses, passe en nature peu à peu & comme par degrez, & qu’en suite il devienne un pur Genie, capable de bien choisir le Vray, & de sçavoir faire le discernement du beau Naturel d’avec le bas & le mesquin, & que le Genie par l’exercice & par l’habitude s’acquiere parfaitement toutes les regles & tous les secrets de l’Art.

term translated by NORMA in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, De arte graphica liber, Paris, Nicolas Langlois, 1668., p.5
term translated by RULE in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., p.4
term translated by GESETZ in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, Kurtzer Begriff Der Theoretischen Mahler-Kunst, trad. par GERICKE, Samuel Theodor, Berlin, Johann Michael Rüdigen, 1699., p.10

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → règles et préceptes

Quotation

{II. Precepte. De la Theorie & de la Pratique.}
Quoy qu’il y ait dans la Peinture plusieurs choses, dont on ne puisse pas donner de regles si precises (*veu que les plus belles choses ne se peuvent souvent exprimer faute de termes) je ne laisseray pourtant pas d’en donner quelques unes que j’ay choisies parmy les plus belles que nous avons receuës de la Nature cette sçavante maistresse, apres l’avoir examinée à fonds, aussi-bien que ces chefs-d’œuvres de l’Antiquité *les premiers Exemplaires de l’Art. Et c'est par ce moyen que l'esprit  & la disposition naturelle se cultivent , & que la science perfectionne le génie […]

term translated by NORMA in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, De arte graphica liber, Paris, Nicolas Langlois, 1668., p.9
term translated by RULE in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., p.14
term translated by GESETZ in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, Kurtzer Begriff Der Theoretischen Mahler-Kunst, trad. par GERICKE, Samuel Theodor, Berlin, Johann Michael Rüdigen, 1699., p.11

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → règles et préceptes

Quotation

{VII. Attitude.}
Que la Partie qui en produit une autre, soit plus puissante que celle qu’elle produit, & qu’on voye le Tout d’un mesme point de veuë : *quoy que la Perspective ne puisse pas estre appellée une Regle certaine ou un acheminement de la Peinture ; mais un grand secours dans l’Art, & un moyen facile pour agir, tombant assez souvent dans l’erreur, & nous faisant voir des choses sous un faux aspect : car les corps ne sont pas toûjours representez selon le plan Geometral, mais tels qu’ils sont veus. 

term translated by REGULA in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, De arte graphica liber, Paris, Nicolas Langlois, 1668., p.14
term translated by RULE in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., p.16
term translated by REGEL in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, Kurtzer Begriff Der Theoretischen Mahler-Kunst, trad. par GERICKE, Samuel Theodor, Berlin, Johann Michael Rüdigen, 1699., p.22

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → perspective
SPECTATEUR → perception et regard

Quotation

{XXXIII. Qu'il ne faut pas deux jours égaux dans le Tableau}
Evitez les Ombres fortes sur le milieu des Membres, de peur que le trop de Noir qui compose ces Ombres, ne semble entrer dedans & les couper : cherchez plûtost à les placer à l'entour, pour relever davantage les Parties, & prenez vostre Jour si avantageux, qu'apres de grandes Lumieres vous trouviez de grandes Ombres. D'où vient que c'est avec raison que l'on dit du Titien, qu'il n'avoit pas de meilleure Regle pour la distribution des Clairs & des Bruns, que la *
Grappe de Raisin.

term translated by NORMA in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, De arte graphica liber, Paris, Nicolas Langlois, 1668., p.33
term translated by RULE in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., p.44
term translated by REGEL in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, Kurtzer Begriff Der Theoretischen Mahler-Kunst, trad. par GERICKE, Samuel Theodor, Berlin, Johann Michael Rüdigen, 1699., p.44

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → lumière
L’ARTISTE → règles et préceptes

Quotation

117. [Quoy que la Perspective ne puisse pas estre appellée une Regle certaine, &c.] Ce n’est pas pour rejetter la Perspective qu’il [ndr : C.-A. Dufresnoy] parle ainsi, puis qu’il la conseille dans le Vers, comme une chose absolument necessaire. […] Voicy donc de quelle maniere il faut l’entendre, quand il dit, que la Perspective n’est pas une Regle certaine. C’est à dire, purement d’elle-mesme, sans la prudence & sans la discretion. La pluspart de ceux qui la sçavent, en voulant la pratiquer trop regulierement, font bien souvent des choses qui choquent la veuë, quoy qu’elles soient dans les Regles. […] La Corniche du Palais Farnese, qui fait un si bel effet d’en bas, de prés n’a point ses justes mesures. Dans la Colomne Trajane nous voyons que les Figures les plus élevées sont plus grandes que celles d’en bas, & font un effet tout contraire à la Perspective, puis qu’elles augmentent à mesure qu’elles s’éloignent. Je sçay qu’il y a une Regle, qui donne le moyen de les faire de la sorte ; & quoy qu’elle soit dans quelques Livres de Perspective, elle n’est pas pour cela Regle de Perspective ; puis qu’on ne s’en sert que lors seulement qu’on le juge à propos : car si par exemple les Figures qui sont au haut de la Colomne Trajane, n’estoient que de la mesme grandeur de celles qui sont au bas, elles ne seroient pas pour cela contre la Perspective ; & ainsi l’on peut dire avec plus de raison, que c’est une Regle de Bienseance dans la Perspective, pour soulager la veuë, & pour luy rendre les objets plus agreables. C’est sur ce fondement general que dans la Perspective on peut ainsi dire établir des Regles de Bienseance, quand l’occasion s’en rencontre. […] Ce que les Illustres Autheurs de ces belles choses ont fait, non pas en mépris de la Geometrie & de la Perspective, mais pour la satisfaction des yeux, qui estoit la fin qu’ils se sont toûjours proposée dans leurs Ouvrages. Il faut donc sçavoir la Perspective comme une chose absolument necessaire, & dont un Peintre ne peut se passer, sans pourtant s’assujettir si fort à elle, que l’on en devienne esclave […]

term translated by RULE in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., p.126

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → règles et préceptes
EFFET PICTURAL → perspective

Quotation

Or de dire, comme il faut que ces Parties soient disposées pour exprimer les differentes Passions, c’est ce qui est impossible, & dont on ne peut donner de Regles bien precises, tant à cause que le travail en seroit infiny, que parce que chacun en doit user selon son Genie & selon l’étude qu’il en a dû faire. Souvenez-vous seulement de prendre garde que les Actions de vos Figures soient toutes naturelles. […] car il y en a qui s’imaginent avoir donné bien de la vie à leurs Figures, quand ils leur ont fait faire des Actions violentes & exagerées, que l’on peut appeler des Contorsions du Corps plûtost que des Passions de l’Ame ; & se donnent ainsi bien souvent de la peine, pour trouver quelque sorte de Passion où il n’en faut point du tout.
Joignez à tout ce que j’ay dit des Passions, Qu’il faut extremement avoir égard à la qualité des personnes passionnées : la Joye d’un Roy ne doit pas estre comme celle d’un valet, & la Fierté d’un Soldat ne doit pas ressembler à celle d’un Capitaine. C’est dans ces differences que consiste tout le fin & tout le delicat des passions. Paul Lomasse a écrit fort amplement sur chaque Passion en particulier dans son 2. Livre : mais prenez garde à ne vous y point trop arrester, & à ne point forcer vostre Genie.

term translated by RULE in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., n.p.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Quotation

329. [La Grappe de Raisin.] Il est assez évident que le Titien par cette comparaison aussi judicieuse que familiere, a pretendu dire que l’on doit ramasser les Objets & les disposer de telle sorte, qu’ils composent un Tout, dont plusieurs Parties contiguës puissent estre éclairées, plusieurs ombrées, & d’autres de Couleurs rompuës, pour estre dans les Tournans ; de mesme que dans une Grappe de Raisin, plusieurs grains qui en font les parties, se trouvent dans le jour, plusieurs dans l’ombre, & d’autres dans la demie teinte, pour estre dans les Parties fuyantes. Le Tintoret dit un jour à Rubens, qu’il avoit oüi dire au Titien, Que dans tous ses plus grands Ouvrages, la Grappe de Raisin estoit son meilleur guide & sa principale Regle.

term translated by BUNCH OF GRAPES in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., p.166

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage

Quotation

432.  [Cherchez tout ce qui aide vôtre Art & qui luy convient, fuyez tout ce qui luy repugne.] Ce Precepte est admirable : il faut que le Peintre l'aye toûjours present dans l'esprit & dans la memoire ; c'est luy qui resout les difficultez que les Regles font naître, c'est luy qui délie les mains & qui aide l'entendement, c'est luy enfin qui met le Peintre en liberté, puis qu'il luy apprend, qu'il ne doit point s'assujettir servilement & en esclave aux Regles de son Art ; mais que les Regles de son Art luy doivent estre sujettes, en ne l'empeschant point de suivre son Genie qui les passe.

term translated by RULE in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., p.185

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → règles et préceptes

Quotation

435. [Aussi bien que les choses paroissent estre faites avec Facilité.] Cette facilité attire d’autant plus nos yeux & nos esprits, qu’il est à presumer qu’un beau travail qui nous paroist facile, vient d’une main sçavante & consommée. […] Mais il est impossible d’avoir cette Facilité, sans posseder parfaitement toutes les Regles de l’Art, & s’en estre fait un habitude : car la Facilité consiste à ne faire precisément que l’Ouvrage qu’il faut, & à mettre chaque chose dans sa place avec promptitude : ce qui ne se peut sans les Regles, qui sont des moyens assurez pour vous conduire, & pour terminer vos Ouvrages avec plaisir. Il est donc certain, contre l’opinion de plusieurs, que les Regles donnent de la Facilité, de la Tranquillité & de la promptitude dans les esprits les plus tardifs, & que ces mesmes Regles augmentent & dirigent cette Facilité dans ceux qui l’ont déja receuë d’une heureuse naissance.
D’où il s’ensuit que l’on peut considerer la Facilité de deux façons, ou simplement, comme une diligence & une promptitude d’esprit & de main, ou comme une disposition dans l’esprit de lever promptement toutes les difficultez qui se peuvent former dans l’Ouvrage. La premiere vient d’un temperament actif & plein de feu, & l’autre d’une veritable Science & d’une possession des Regles infaillibles ; celle-là est agreable, mais elle n’est pas toûjours sans inquietude, parce qu’elle fait égarer souvent ; & celle-cy au contraire fait agir avec un repos d’esprit & une tranquillité merveilleuse : car elle nous asseure de la bonté de nostre Ouvrage : c’est beaucoup que d’avoir la premiere ; mais c’est le comble de la perfection de les avoir l’une & l’autre, telle que les ont possedées Rubens & Vandeik, excepté la Partie du Dessein, qu’ils ont trop negligée. […]
Remarquez, s’il vous plaît, que la Facilité & la Diligence, dont je viens de parler, ne consistent pas à faire ce qu’on appelle des traits hardis, & à donner des coups de pinceau libres, s’ils ne font un grand effet d’une distance éloignée : Cette sorte de liberté est plûtost d’un Maistre à écrire que d’un Peintre. Je dis bien davantage, il est presque impossible que les choses peintes paroissent vrayes & naturelles, quand on y remarque ces sortes de traits hardis : & tous ceux qui ont le plus approché de la Nature, ne se sont pas servis de cette Manière de peindre. Tous ces cheveux filez & ces coups de pinceau qui forment des hachures, sont à la verité admirables : mais ils ne trompent pas la veuë.

term translated by RULE OF ART in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., p.186

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → règles et préceptes

Quotation

Je desirois vous dire quelque chose de fixe touchant les Couleurs, & en faire une regle infaillible, pour l’appliquer generalement à la disposition de chaque sujet selon son exigence naturelle, mais comme dans chaque espece les individus sont innombrables, & qu’il est impossible d’en trouver deux qui soient toutafait semblables dans la carnation, dans les traits, & dans les autres parties qui les composent, il faudroit parler d’autant de couleurs differentes dans la Nature. Il faut donc que le Peintre judicieux prenne cette regle de luy-mesme, & qu’il soit son propre maistre en cette occasion.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → règles et préceptes
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → couleurs

Quotation

[…] il faut que le Peintre tâche, autant qu’il peut, d’accorder ensemble la veûë & la raison, afin qu’il ne fasse rien qui ne soit au gré de toutes deux.
Pour cét effet il doit étudier la Géométrie, & la Perspective, principalement cette derniére, qui est comme une regle certaine pour mesurer les Ouvrages, ou plûtost une lumiére tres-claire, qui luy découvrira ses défauts, & l’empeschera de tomber dans plusieurs manquemens inévitables à ceux qui l’ignorent.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → règles et préceptes

Quotation

Ainsi bien loin de rien faire sans raison, il [ndr : Rubens] possedoit tellement ses règles, que sa main pour obeïr promptement à sa volonté, ne s'estoit faite aucune habitude dans le maniement du pinceau mais elle employoit la couleur, tantost d'une façon, & tantost d'une autre, toujours au gré des règles, & pour satisfaire à son imagination pleine d'un merveilleux discernement.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → règles et préceptes

Quotation

La facilité attire nos yeux & nos esprits, estant à presumer qu’un beau travail qui nous paroist facile, vient d’une main sçavante & consommée en cet Art. C’est dans cette partie qu’Apelles se sentoit plus fort que Protogene, lorsqu’il se blasmoit de ne pouvoir retirer sa main de dessus son tableau & de consommer trop de temps à son ouvrage : Et c’est pour cela qu’il disoit que ce qui portoit plus de prejudice aux Peintres, estoit le trop de temps qu’ils donnoient à leurs ouvrages, ne sçachant pas ce qui est Assez, ce mot d’Assez est difficile à connoistre. Il faut bien penser à vostre Sujet, & de quelle maniere vous le traitez selon vos Regles & la force de vostre genie, & ensuite de travailler avec toute la facilité & toute la promptitude dont vous vous sentez capable, sans faire naistre des difficultez dans vôtre ouvrage. Mais il est impossible d’avoir cette facilité sans posseder toutes les Regles de l’Art : Car la facilité consiste à ne faire précisément que l’ouvrage qu’il faut, & à mettre chaque chose dans sa place fort habillement, ce qui ne se peut faire sans les Regles, qui sont des moyens assurez pour vous conduire, & terminer vos ouvrages avec plaisir.