INVENTION (n. f.)

ERFINDUNG (deu.) · ERFORSCHUNG (deu.) · ERSINNUNG (deu.) · INVENTIE (nld.) · INVENTIO (eng.) · INVENTIO (ita.) · INVENTION (eng.) · INVENTION (deu.) · INVENZIONE (ita.) · UITVINDING (nld.) · UYTVINDENSKRACHT (nld.) · VINDING (nld.)
TERM USED AS TRANSLATIONS IN QUOTATION
IMPROVEMENT (eng.) · INVENTION (eng.)
TERM USED IN EARLY TRANSLATIONS
/ · DENKBEELD (nld.) · ERFINDUNG (deu.) · ERFORSCHUNG (deu.) · INVENTIE (nld.) · INVENTIO (ita.) · INVENTIO (eng.) · INVENTIO (lat.) · INVENTION (eng.) · INVENTION (deu.) · INVENT (TO) (eng.) · INVENZIONE (ita.) · INVESTIGATIONE (ita.) · UITVINDING (nld.) · VINDEN (nld.) · VINDING (nld.)
BATSCHMANN, Oskar, « Erfindung und Entdeckung », dans PFISTERER, Ulrich (éd.), Metzler Lexikon Kunstwissenschaft: Ideen, Methoden, Begriffe, Stuttgart - Weimar, J.B. Metzler, 2003, p. 87-90..
HECK, Michèle-Caroline, Théorie et pratique de la peinture : Sandrart et la “Teutsche Academie”, Paris, Éd. de la Maison des sciences de l’homme, 2006.
HECK, Michèle-Caroline, « INVENTION », dans HECK, Michèle-Caroline (éd.), LexArt. Les mots de la peinture (France, Allemagne, Angleterre, Pays-Bas, 1600-1750) [édition anglaise, 2018], Montpellier, Presses Universitaires de la Méditerranée, 2018, p. 299-304.
HO, Angela K., Creating distinctions in Dutch genre painting: repetition and invention, Amsterdam, Amsterdam University Press, 2017.
HOCHMANN, Michel, KLIEMANN, Julian, KOERING, Jérémie et MOREL, Philippe (éd.), Programme et invention dans l'art de la Renaissance, Actes du colloque de l'Académie de France à Rome, Paris, Somogy, 2008.
PUTTFARKEN, Thomas, The Discovery of Pictorial Composition: Theories of Visual Order in Painting 1400-1800, New Haven - London, Yale University Press, 2000.
SCHOLZ, Gunter, « Erfindungsgeist und Bildlichkeit in der neuzeitlichen Wissenschaft », dans BEHRENS, Rudolf (éd.), Ordnung des Imaginären, Sonderheft der Zeitschrift für Aesthetik und Allgemeine Kunstwissenschaft, Hamburg, Felix Meiner Verlag, 2002, p. 69-88.

FILTERS

LINKED QUOTATIONS

28 sources
60 quotations

Quotation

La Platte Peinture. Chapitre XXXIX, p. 313
39. Le profil de Michel-Ange, le coloris de Raphaël, l'invention et la hardiesse du Parmesan, & les nuits du Bassan font un Peintre l'Idée des bons Peintres. Ce sont les quatre elements d'un parfait Peintre.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection
EFFET PICTURAL → qualité de la composition

Quotation

Timanthe est prisé d’avoir tousjours donné davantage à comprendre dans ses ouvrages, que son pinceau ne representoit, et fait en sorte que son esprit y paroissoit plus grand que l’industrie de sa main, bien qu’il l’eust tres-exquise. Ainsi pour faire concevoir la grandeur de son Cyclope dormant, & fait en petit volume, il mit des Satyres auprés de luy qui mesuroient son poulce avec une perche. Certes nous luy pouvons comparer pour ce regard le sçavant Rubens que nous venons de perdre, qui a tousjours joint l’invention à l’excellence de son art, & ce qu’il tenoit d’une profonde lecture à la beauté de son colorit. Les Galeries du Palais d’Orleans le tesmoigneront autant qu’elles dureront, avec le reste de ses pieces, ubi intelligitur plus semper quam pingitur ; et cum ars summa sit, ingenium tament ultra artem est Plin. ib.

La citation latine reprend des propos, cités plus haut, de l’éloge de Pline sur Timanthe (Histoire naturelle, Livre XXXV, 74), que La Mothe attribue ici aux œuvres de Rubens « où on comprend plus que ce qui est effectivement peint, et bien que l’art soit extrême, l’ingenium va cependant au-delà ». La Mothe choisit donc de traduire « ingenium » par « esprit », qu’il oppose à « l’industrie de la main », comme « l’invention » à l’ « art ».

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Quotation

Deux divers moyens connüs de Coppier ou Representer sur une Surface Platte, nommée communement Tableau, les Corps visibles de la nature, Ensemble les Composez d’Invention.
Le premier & le plus usité est ayant devant soy les Corps qu’on veut Coppier, ou bien leurs formes dans l’imagination, les Desseigner, Pourtraire ou Representer sur ladite Surface ou Tableau, sans autre regle ny mesure, que celle que l’œil & le jugement luy en peuvent fournir. 

Le second est, de faire ladite Representation ou Pourtrait de ces Corps, sur ladite Surface ou Tableau, par le moyen des mesures reglées, en sorte qu'on soit assuré que lesdits objets representez ainsi sur iceluy, facent à l'œil ou aux yeux de ceux qui les regarderont, la mesme sensation ou vision en toutes leurs parties, que leur seroient lesdits Corps ou objets visibles de la nature, pareillement des choses qu'on peut avoir dans l'imagination en sachant les mesures. Or la regle de les representer ainsi, est ce que l’on appelle communement la
Perspective, mot qui ne signifie que ceux de Pourtrait, Pourtraiture, Representation ou Tableau, sans laquelle un peintre ou un autre tel Desseignateur, ne peut s’assurer du bon effet de son ouvrage.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination

Quotation

 Il y en a aussi [ndr : des peintres] qui, soit par leur propre connoissance, soit qu’ils en ayent esté advertis, sçavent d’une bonne partie faire distinction des deffauts qui se trouvent en divers Corps visibles de la nature, & quantité d’autres observations, & se sentans trop peu Sçavants pour remedier à ces choses, recherchent dans les Ouvrages Modernes ou de l’Antiquité, si aucun Artisan de cét Art, n’y a point suppléé ; Cela estant ils le choisissent pour leur servir comme de Principe, Baze, Modelle, ou Fondement, & ainsi s’y attacheront sans vouloir en considérer d’autres : Puis estans arrivez au point, que leurs Ouvrages approchent beaucoup de ceux qu’ils ont ainsi pris ou choisis pour Modelles, ils s’efforcent de pouvoir descouvrir quel a esté le but ou Fondement, de celuy ou ceux qui les ont faits, & s’ils trouvent qu’une partie ait esté faite par l’ayde de vestiges & fragments de ces Excellents Statuaires ou Sculptures, [...], ils les considereront & desseigneront tant & tant de fois, qu’ils en auront l’imagination remplie ; De sorte que venans à former quelques Ouvrages de leur Caprice ou Invention, & mesme se servans du naturel, ce qu’ils produiront tiendra de l’air & de la proportion de ces belles choses ; [...]

caprice

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination
L’ARTISTE → qualités

Quotation

Il y a quantité de Praticiens & autres, lesquels ayans veu une personne une fois, la reconnoistront d’abord plusieurs années apres, & feront aussi la distinction du changement qu’ils y remarqueront avenant qu’il y en ait, ces mesmes aussi seront capables de discerner l’air du visage, action & vestement, des diverses nations les unes des autres, & mesmes quand elles seroient vestuës des habits des uns & des autres ; Le semblable feront-ils de la forme de plusieurs Bastimens ou Edifices, Animaux, Arbres, Plantes, & d’une infinité d’autres corps visibles de la Nature.
Par ainsi il y a raison de croire, que ces mesmes personnes peuvent en quelque sorte ayant veu divers Tableaux dans un temps, & sceu quels en estoient les Autheurs, les reconnoistre dans un autre ; Et comme d’ordinaire lon remarque les freres & quelques proches parents & autres pour avoir de l’air ou ressemblance de quelqu’un qu’on a connu, pareillement ils peuvent ayant veu un ou deux Tableaux d’un Peintre, remarquer ceux qui en auront de l’air, ou qui approcheront de sadite Manière ; Ainsi lon peut juger qu’une telle personne non praticienne à laquelle aura monstré lesdits Tableaux, & fait remarquer la difference d’une maniere à l’autre, pourra faire la distinction de la plus grande partie : Or par la mesme raison, lon peut juger que ceux qui ayant veu une, ou plusieurs fois, diverses personnes ou autres telles choses, ne s’en souviennent pas un moment apres, sont en quelque sorte incapables de parvenir au discernement de ces choses. Et ceux qui pratiquent la Peinture & qui ont se [ndr : sic] defaut, courent grand risque de ne pouvoir rien faire de resouvenir, ny en quelque sorte d’invention.
Il y a des Peintres qui ont en quelque partie leur maniere approchante les unes des autres, mais non tousjours à un tel point qu’on ne les discerne bien, & que celuy qui n’est point dans la pratique, n’en fasse le mesme, apres s’estre instruit des capitales particularitez.

Bosse souligne ici la distinction des différentes manières comme une qualité nécessaire du peintre pour pouvoir inventer.

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main
L’ARTISTE → qualités

Quotation

UN Tableau Original peut estre composé de toutes sortes de Corps visibles de la Nature, ou du moins de la plus grande partie, soit que celuy qui le peut avoir fait, les ait imitez apres le Naturel, ou bien faits de son genie ou invention, tant à veuë d’œil, que par regle de Perspective : Ledit Tableau peut aussi n’estre composé que d’un seul desdits Corps ou Objets, & fait de l’une ou de l’autre de ces deux sortes de pratique, soit à veuë d’œil ou par regle. 
 
Sur chacun de ces Originaux, il s’en peut faire diverses Copies, les unes par de plus excellens Copistes que les autres, & par ainsi meilleures l’une que l’autre, & pareillement des Copies sur ces premieres, & ainsi successivement Copies sur Copies. 
Lors qu’un Peintre est venu au point de faire quelques Ouvrages, aucunement raisonnables, d’apres Nature ou d’invention il luy est comme impossible, ou du moins il se trouve tres-embarassé & déplaisant, d’estre reduit ou obligé d’en Copier, à moins qu’ils soient bien plus excellens que les siens, ou qu’il ait affection de ce faire ; [...]

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
L’ARTISTE → qualités
CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination

Quotation

Celuy qui a le don de faire d’invention, & qui a l’œil bon à distinguer la tendresse, mollesse, & l’affoiblissement des profils, contours, ou extremitez tournans, & fuyans, de la masse des corps, & de leurs autres parties, principalement des ronds, & la main & le pinceau libre pour les excecuter ainsi, doit faire un plus grand effort, & en tirer quelque chose de meilleur que le Copiste ; Et encore que ledit Copiste aye des pratiques mecaniques assez certaines, pour prendre sur son Original le Trait ou contour de ces Corps ou Figures, il ne laisse pas bien souvent d’en corrompre une bonne partie, principalement lorsqu’il tasche d’en Peindre & perdre les extremitez ou contours tournans, & en suitte les Eminences, Muscles & autres particularitez ; Car une bonne partie de ce qui fait arrondir, tourner & fuir, ainsi ces contours, est assez difficile à bien pratiquer, dautant qu’il faut estre sçavant & entendu en cette circonstance, & qu’il est rare qu’un Copiste en soit bien instruit, autrement il seroit en quelque sorte capable de faire d’invention, car en la plus part des Copies, au lieu que les corps imitans le relief doivent paroistre tels, ils sont comme s’ils avoient esté applatis ou mis en presse, & pour parler en terme comme s’ils estoient en un mesme plan.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination

Quotation

[...] Ainsi lors que l’Ouvrage d’un Peintre qui est imité sur des corps humains, soit vivans, soit morts, quoy que Coloriez, paroissent tels, c’est manque d’avoir fait reflexion à ces choses, & qu’il faut pour bien faire que la chair paroisse chair, la pierre pierre, le bois bois, & ainsi semblablement toutes les autres matieres ; Or comme la pluspart des Copistes n’ont pas fait toutes ses remarques, & mesme qu’il y en a qui ne se sont que tres-peu adonnez à faire d’invention ou imiter le naturel, ils n’expriment pas bien ces choses, quoy qu’ils les voyent toutes faites sur la pluspart de leurs Originaux.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → statut de l'oeuvre : copie, original...
MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main
L’ARTISTE → qualités

Quotation

Semblablement si lesdits Peintres, ont une maniere produite de leur invention, suivant le bon Goust ou autrement, l’on peut en ayant veu quelques eschantillons, en retenir ou avoir l’air ou l’idée emprainte dans l’imagination, pour à la rencontre ou occasion, en reconnoistre d’autres de la mesme main

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Quotation

J’avois oublié de dire, qu’on voit un grand nombre de batailles, Chasses, & autres telles choses, desseignées & gravées à l’eau forte par Anthoine Tempeste [ndr : Antoine Tempesta], lesquelles sont excellentes, surtout en l’invention, disposition et expression d’icelles. Mais pour la netteté de la gravure, elle n’y est pas grande. [...]

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure

Quotation

Mais quelques personnes pourroient dire qu’il vaudroit autant avoir tout d’un coup fait un Treillis ou petit Pied : A cela je répons que ce ne seroit pas suivre mon intention, dautant que d’ordinaire le petit Pied attache l’œil du Disciple à Copier de son Original chaque partie à part, & par ce moyen il ne luy en reste pas l’idée ou forme en general ; ce qui est tres-necessaire pour se rendre un jour capable de faire de Resouvenir ou D’invention [...]

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage
L’ARTISTE → qualités

Quotation

Moyen d’eveiller l’esprit, & d’exciter l’imagination à produire plusieurs inventions diverses
Je ne feindray point de mettre icy parmy ces enseignements une nouvelle invention, ou plustost une maniere de speculer, laquelle bien que fort petite en apparence, & presque digne de mocquerie, est neanmoins tres-utile pour eveiller & ouvrir l’esprit à diverses inventions. Et voicy comment : Si vous prenez garde aux salissures de quelques vieux murs […] il s’y pourra rencontrer des inventions & des representations de divers païsages […] & une infinité d’autres choses ; parce que l’esprit s’excite parmy cette confusion, & y découvre plusieurs inventions.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination

Quotation

De quelle sorte il faut estudier à la composition des histoires
La premiere estude des compositions d’histoires doit commencer par mettre ensemble quelques figures legerement esquissées c’est-à dire touchées en deux coups : mais il faut auparavant les sçavoir bien desseigner de tous les costez, & les racourcissemens & les extensions de chaque membre : après on entreprendra l’ordonnance de deux figures qui fassent contraste  […], & que cette premiere invention soit examinee & recherchée en diverses attitudes […]. Or en toutes ces compositions, il faut s’estudier soigneusement à la recherche des accidents & des passions qui peuvent donner de l’expression & enrichir le sujet que l’on traitte.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin
CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

Quotation

Le comble et la principale partie de l’art est l’invention des compositions en quelque sujet que ce puisse estre, & la seconde partie qui concerne l’expression & les actions des figures est de leur donner de l’attention à ce qu’elles font, & qu'elles agissent avec promptitude & vivacité, selon le degré d'expression qui leur convient, aussi bien dans les représentations lentes & paresseuses, comme en celles de sollicitude & d'activité, & que la promptitude dans la fierté y soit exprimée avec toute la qualité qui est requise à celuy qui est en action : comme quand quelqu'un doit jetter un dard ou des pierres […]

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

Quotation

Or cela n’est pas fort difficile à résoudre, puisqu’avec le seul Traitté de Leonard de Vinci on peut monstrer assez vraisemblablement, qu’un Peintre, ayant esté bien instruit dés sa jeunesse en toutes les connaissances nécessaires à sa profession, par la methode qu’il prescrit au premier chapitre de son livre, il ne peut manquer d’estre habille-homme : mais après cela, si la nature le favorise du Genïe de l’Art, qui est la vivacité et le caprice de l’Invention, et du Talent de la Grace, (que l’estude ne sçauroit donner), il faut par necessité qu’il reussisse excellent et si ses Ouvrages sont précisément conformes à tout ce qui est enseigné dans la suite de cette Dissertation, on en pourra dire les mesmes choses que de ces Chef-d’œuvres d’Apelles, de Zeuxis, et de Parrhasius.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

Quotation

L’Invention, ou le Genïe d’historier et de concevoir une belle Idée sur le Sujet qu’on veut peindre est un Talent naturel qui ne s’acquièrt ny par l’estude, ny par le travail : c’est proprement le Feu de l’esprit, lequel excite l’Imagination et la fait agir. Or comme cette partie de l’Invention tient naturellement le premier lieu dans l’ordre des choses […] aussi montre-t-elle plus qu’aucune autre la qualité de l’esprit ; s’il est Fecond, Judicieux, & Relevé : ou au contraire, s’il est sterile, confus, et bas.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

Quotation

Or je n’appelle estudié que ce qui concerne les opérations d’esprit, et les judicieuses Observations sur la Partie du Costume, lequel est comme un lien ou comme un Composé de l’Invention et de l’Expression, les deux plus nobles de nos cinq parties, où consiste tout ce qu’il y a d’ingénieux et de sublime dans la Peinture ; les trois autres, c’est-à-dire, la Proportion, le Coloris, et la Delineation perspective, regardant plustost le mechanique de l’Art, que le Spirituel, et n’estant, par manière de dire que les Instruments de la Science de la Peinture : si bien que ceux qui appliquent tout leur esprit à ces Parties-là, travaillent plustost en gens de mestier, qu’ils n’estudient ; Aussi ne sont-ils nommez par les Sçavants, que des Desseignateurs praticiens, et n’auroient jamais esté considérables parmi les Peintres anciens.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

Quotation

Comme un Tableau est l'Image d'une Action particuliere, le Peintre doit ordonner son Sujet & distribuer ses Figures selon la nature de l'Action qu'il entreprend de representer. Et parce que ce Tableau est, ou une Invention nouvelle du Peintre, ou une Histoire, ou une Fable déja décrite par les Historiens ou par les Poëtes ; il faudroit faire voir de quelle sorte il doit traiter tous ces differens Sujets ; & comme il y doit exprimer les mouvemens du corps & de l'esprit.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination

Quotation

LE PEINTRE.
Cela est vray, Monsieur, & ce que je trouve admirable touchant la peinture est cette grande diversité de manières, lesquelles quoy que souvent remplies de deffauts & de contrastes, on ne laisse pas d’y trouver des parties merveilleuses, soit en la composition ou invention des divers objets, & au Coloris & Touches du Peinceau ; & enfin au Goust du bel Antique, mais il y en a peu qui y ayent donne universellement.

composition

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

Quotation

LE PEINTRE.
En verité voicy de beaux & bons desseins, & d’un tres-bon Goust ; car vous sçavez bien qu’un Peintre ou semblable dessinateur, pourroit estre devenu un precis imitateur de toutes sortes d’objets, & mesme jusques à en pouvoir composer de semblables d’invention ou de ressouvenir
, qui ne seroit pas des plus estimés, s’il ignoroit ce qu’entre nous on nomme le bon ou grand Goust ; quoy qu’à le bien prendre il le deust estre, puisque sans contredit celuy qui est exact dessinateur de tous les objets qu’il pourroit avoir devant l’œil, auroit bien un plus grand avantage pour s’avancer à sçavoir en quoy consiste ce grand Goust, que celuy qui le sçauroit sans avoir l’acquisition du premier.

ressouvenir

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition
L’ARTISTE → qualités

Quotation

{INVENTION premiere partie de la Peinture.} 
Enfin j’entre en matiere, & je trouve d’abord une toile nüe : *où il faut disposer toute la Machine (pour ainsi dire) de vostre Tableau, & la pensée d’un Genie facile & puissant, *qui est justement ce que nous appellons Invention.

pensée

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition
CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination

Quotation

78. [Il est fort à propos en cherchant, &c.] Voicy le plus important Precepte de tous ceux de la Peinture. Il appartient proprement au Peintre seul, & tous les autres sont empruntez, de belles Lettres, de la Medecine, des Mathematiques, ou enfin des autres Arts : car il suffit d’avoir de l’esprit & des Lettres, pour faire une tres belle Invention : Pour dessiner, il faut de l’Anatomie ; un Mathematicien mettra fort bien les bastimens & autres choses en Perspective, & les autres Arts apporteront de leur costé ce qui est necessaire pour la matiere d’un beau Tableau : Mais pour l’œconomie du Tout-ensemble, il n’y a que le Peintre seul qui l’entende ; parce que la fin du Peintre est de tromper agreablement les yeux : ce qu’il ne fera jamais, si cette Partie lui manque. Un Tableau peut faire un mauvais effet, lequel sera d’une sçavante Invention, d’un Dessein correct, & qui aura les Couleurs les plus belles & les plus fines : Et au contraire, on peut en voir d’autres mal Inventez, mal Dessinez, & peints de Couleurs les plus communes, qui feront un tres-bon effet, & qui tromperont beaucoup davantage. […] 
Ce Precepte est proprement l’usage & l’application de tous les autres : c’est pourquoy il demande beaucoup de Jugement. Il faut donc tellement prevoir les choses, que vostre Tableau soit peint dans vostre teste devant que de l’estre sur la toile. […] Il est certain que ceux qui ont cette prevoyance, travaillent avec un plaisir & une facilité incroyable ; & que les autres au contraire, ne font que changer et rechanger leur Ouvrage, qui ne leur laisse au bout du conte que du chagrin. 
On peut inferer de ce que je viens de dire, que l'Invention & la Disposition sont deux Parties differentes. En effet, quoy que la derniere dépende de l'autre, & qu'elle y soit communement comprise, il faut cependant bien se garder de les confondre : L'Invention trouve simplement les choses, & en fait un choix convenable à l'Histoire que l'on traite ; & la Disposition les distribuë chacune à sa place quand elles sont inventées, & accommode les Figures & les Grouppes en particulier, & le Tout-ensemble du Tableau en general ; en sorte que cette Œconomie produit le mesme effet pour les yeux, qu'un Concert de Musique pour les oreilles.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

Quotation

Invention, dans un Tableau, c’est ce qui est purement de l’esprit du Peintre ; comme sont l’ordonnance, la disposition du sujet, & le sujet mesme quand il est nouveau. Bien inventé, c’est-à-dire bien trouvé, soit que cela regarde tout le sujet, soit qu’on ait égard à la maniere de le traiter en tout, ou en partie.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix
CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination

Quotation

La Disposition est à un Tableau ce que le tour est à une pensée, & les choses ne valent qu'autant qu'on les fait valoir. L'invention demande beaucoup de feu & de Génie, reprit Damon , & la Disposition beaucoup de flegme & de prudence, comment accorderez -vous ces deux choses ensemble ? [...].Pour faire un Ouvrage excellent, il faut un Génie modéré, qui n'aie ni trop d'emportement, ni trop de froideur.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

Quotation

II est constant que la nature & le génie sont au dessus des règles, & sont ce qui contribüe davantage à faire un habile homme ; & que si tous ceux, qui ont eu le plus de connoissance d'un Art, & qui mesme en ont escrit, n'ont pas fait les plus beaux Ouvrages, ce n'est pas pour avoir ignoré ; les règles mais pour avoir manqué de génie. II faut donc une ame qui ait les mouvemens prompts & faciles, qui ait du feu pour inventer, & de la fermeté dans l'execution. Et ces choses qui sont un présent de la nature, ne sont pas toujours données avec une mesure si juste, qu'elles n' ayent besoin de règles pour se contenir dans des bornes raisonnables.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → règles et préceptes

Quotation

Je vous ay dit en vous parlant de la manière dont il falloit disposer les objets, que la pluralité des angles partageoit la veüe, & que pour cette raison la figure circulaire estoit la plus agréable ; je vous dis la mesme chose de la diversité des couleurs : & de la mesme façon qu'une infinité d'angles qui se trouvent dans les Figures, dont se tableau est composé, doivent concourir toutes à ne faire qu'une forme principale qui comprend tout le Tableau ainsi ; toutes les couleurs, qui par leur crudité ou par leur diversité trop entière diviseroient les rayons visuels, & se nuiroient les unes aux autres, doivent s'accorder & convenir, pour ainsi dire, en une couleur dans les masses des jours, comme dans celles des Ombres.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → lumière
CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

Quotation

On peut inferez de ce qui est dit [ndr au sujet de l’importance pour un peintre d’avoir son tableau peint dans la tête, avant que de l’avoir sur la toile], que l’invention, & la disposition sont deux parties differentes : en effect, quoy que la derniere depende de l’autre, & qu’elle y soit communement comprise, il faut cependant bien se garder de les confondre. L’invention trouve simplement les choses, & en fait un choix convenable à l’histoire que l’on traite : & la disposition les distribue chacune à sa place, quand elles sont inventées : & accommode les figures & les aggroupe en particulier, & le tout ensemble du tableau en general ; ensorte que cette œconomie produit le mesme effect pour les yeux, qu’un concert de musique pour les oreilles. Il y a une chose de tres grande consequence à observer dans l’œconomie de tout l’ouvrage, c’est que d’abord l’on reconnoisse la qualité du sujet, & que le tableau du premier coup d’œil, en inspire la passion principale : par exemple, si le sujet que vous avez entrepris de traiter, est de joye, il faut que tout ce qui entrera dans vostre tableau contribue a cette passion, ensorte que ceux qui le verront en soient aussitost touchez, si c’est un sujet lugubre, tout y ressentira la tristesse, & ainsi des autres passions & qualités des sujets.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance

Quotation

[...] Or comme ces sçavans Maistres de la Peinture [ndr : maîtres anciens et modernes reconnus par Restout comme des peintres savants cités dans le paragraphe précédent] ont reconnû & distingué cinq Parties essentielles & fondamentales de cet Art, à sçavoir :
1. L’Invention, ou l’Histoire, qui comprend l’Ordonnance ou Disposition.
2. La Proportion, ou Symetrie, qui comprend le Dessein, le mouvement & l’Equilibre des corps.
3. La Couleur, qui comprend aussi la juste dispensation des Lumières & des Ombres.
4. Le Mouvement, ou l’Expression des passions de l’ame.
5. La Position reguliere des Figures & autres corps dans tout l’Ouvrage, selon les regles de l’Optique ; aussi chacune de ces Classes étoit destinée à l’étude de l’une de ces cinq Parties. {Voyez l’Idée de la Perfection de la Peinture} [ndr : de Fréart de Chambray]

histoire

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

Quotation

On divise ordinairement la Peinture en trois Parties, Invention, Dessein & Coloris. L’Invention est une partie, qui ne s’acquiert que peu ou point du tout ; elle vient d’une heureuse naissance & se cultive par la lecture des bons livres, & par la veuë des bons Tableaux & des Sculptures Antiques. Cette partie consiste à trouver les objets que l’on veut faire entrer dans le tableau, & il est certain qu'on ne doit rien peindre sans y avoir pensé. Cependant il y a quantité de tableaux où l’Invention n’est comptée pour rien : comme dans l’imitation d’une teste, de quelques fruits, de quelques fleurs, & d’autres choses semblables où l’imagination n’a comme point de part, & où il n’est question que d’imiter ce que l’on voit. Mais pour donner le caractere des objets visibles, deux choses sont essentiellement necessaires, dessiner & colorier. Par dessiner l’on entend icy autre chose, sinon donner les veritables mesures & les proportions aux objets que l’on peint ; & colorier, est donner à ces mêmes objets les couleurs, les lumières & les ombres qui leurs conviennent, en sorte que par le Dessein & par le Coloris on imite si bien la nature, que l’on trompe la veuë s’il est possible.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur
CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin

Quotation

L’Esquisse est un petit Tableau qui contient en raccourci dans toutes les Parties de la Peinture, tout ce que l’on peut peindre en grand. C’est proprement le guide de l’Ouvrier & le modele de l’Ouvrage. Le Peintre y doit mettre non seulement tout son feu pour l’Invention, pour la Disposition & pour le Clair-obscur ; mais encore y arrester toutes les couleurs tant pour les objets en particulier, que pour l’union & l’harmonie du tout ensemble.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition
L’ARTISTE → règles et préceptes

Quotation

N’en doutez pas, repartis-je, car comme il faut un genie plus élevé pour inventer & disposer de grands sujets d’Histoires, les peindre, & les rendre accomplis dans toutes leurs parties. Aussi est-il plus rare de trouver des personnes qui ayent les qualitez necessaires à s’en bien acquiter, qu’il n’est malaisé de trouver des hommes d’un esprit moins sublime qui peuvent representer des choses ordinaires.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination

Quotation

Ainsi vous pouvez sçavoir à present que pour bien juger d’un Tableau & du génie de celuy qui l’a fait, il faut regarder d’abord quelle est l’Invention de ce Tableau ; si elle est nouvelle, noble, & agréable. La Disposition du sujet vous fera connoistre si l’Ouvrier a du jugement, & s’il a de l’ordre dans ses pensées.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination

Quotation

Et enfin la Composition comprend la faculté inventive, l'ordonnance des parties, & la Convenance, ou le raport de l'Ouvrage avec le tems, le lieu & le sujet.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition
CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination

Quotation

elle [ndr : la Composition dans la peinture] consiste en trois choses, ou trois parties principales, qui sont l’Invention, l’Ordonnance ou Disposition, & la Convenance […]
Je commencerai donc par l’Invention, qui est cette faculté rare, ce talent precieux d’imaginer & de faire à méme-tems élections de plusieurs atitudes ou aparences de divers corps visibles, & de les produire aux yeux par le ministere du craïon, du Pinceau & de l’Ebauchoir, pour exprimer quelqu’une de leurs actions d’une maniere elegante, noble & gracieuse. […]
[…] On doit donc s’acoûtumer de bonne heure à imprimer dans son imagination, ce qu’on a crû digne d’étre observé. C’est là que s’en doit faire la premiere conception, & puis il sera facile de l’enfanter par une Esquisse sur des tabletes, pour y avoir recours, & s’en refraichir la memoire dans les occasions. […] c’est par la facilité de concevoir, & d’imprimer les objets dans leur imagination [ndr : des peintres], & ensuite de les enfanter avec la main, qu’ils aquirent & l’abondance, & la liberté de faire un beau choix.
Il y a plusieurs choses à considérer dans l’Invention, savoir l’action & le mouvement, qu’on apelle aussi le feu, l’expression & quelqu’autres, je ne sai quoi que les Italiens apellent fierté, furie, terribilité : Et enfin la douceur et la grace. Car quoi qu’un Peintre doive parfaitement savoir le Dessein, pour reüssir à ces trois choses : elle dependent pourtant de la faculté qu’on apelle Compositive.

imaginer · exprimer

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition
CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination

Quotation

L’excellence de l’Invention consiste donc à trouver facilement, & à savoir à méme-tems choisir ce qu’il y a de plus beau dans la situation de toutes les figures qui doivent composer une Histoire, afin qu’elles se presentent du côté qui les est le plus avantageux.
Quant à l’Expression & à la fierté, elles resultent du concours de toutes les parties d’une figure, particulièrement du visage, des mains & enfin de tous les membres, pour exprimer une passion, le mouvement intérieur, & l’état où se trouve le corps qu’on represente dans un Tableau, ou dans un Dessein. En éfet ce sont les diverses situations de ces parties qui expriment nos volontés avec autant d’énergie que la parole. […]
[…] Lomasse a pretendu nous enseigner une regle pour donner du feu dans l’Invention : C’est de faire les figures serpentantes, comme la flame qui ne monte jamais qu’en serpentant : De sorte qu’il y ait toujours trois lignes, l’une de la téte aux épaules, l’autre des épaules aux hanches, & la troisiéme des hanches aux parties inferieures.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination
EFFET PICTURAL → qualité de la composition
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

Quotation

Le Peintre qui a du genie trouve dans toutes les parties de son Art une ample matiere de le faire paroître : mais celle qui lui fournit plus d'occasions de faire voir ce qu'il a d'esprit, d'imagination, & de prudence est sans doute l'Invention. C'est par elle que la Peinture marche de pas égal avec la Poësie, & c'est elle principalement qui attire l'estime des personnes les plus estimables, je veux dire des gens d'esprit, qui non contens de la seule imitation des objets, veulent que le choix en soit juste pour l'expression du sujet.
Mais ce même genie veut être cultivé par les connoissances qui ont relation à la Peinture ; parce que quelque brillante que soit notre imagination, elle ne peut produire que les choses dont notre esprit s'est rempli, & notre mémoire ne nous rapporte que les idées de ce que nous savons, & de ce que nous avons vû. C'est selon cette mesure que les talens des particuliers demeurent dans la bassesse des objets communs, ou s'élevent au sublime, par la recherche de ceux qui sont extraordinaires. C'est par-là que certains Peintres qui, ont cultivé leur esprit ont heureusement suppléé au genie qui leur manquoit d'ailleurs, & que s'élevant avec leur sujet, leur sujet s'éléve & s'agrandit avec eux. Sans les connoissances nécessaires, on fait beaucoup de fautes ; avec elles, tout se presente & se range en son ordre insensiblement.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination

Quotation

L'Invention Allegorique exige pareillement trois qualités. La premiere est d'être intelligible. C’est un aussi grand défaut de tenir longtems l’attention en suspend par des symboles nouvellement inventés, comme c’est une perfection que l’entretenir quelques momens par des figures Allegoriques connues, reçûes, & employées ingenieusement. […]
La seconde qualité de l'Allegorie est d'être autorisée. Ripa en a écrit un Volume
exprès qui est entre les mains des Peintres : mais ce qui est de meilleur dans cet Auteur, est ce qu'il a extrait des Médailles Antiques : ainsi l'autorité la mieux reçûe pour les Allégories, est celle de l'Antiquité, parce qu'elle est incontestable.
La troisiéme qualité de l'Allégorie, est d'être nécessaire ; car tant que l'Histoire se peut éclaircir par des objets simples qui lui apartiennent, il est inutile de chercher des secours étrangers qui l'ornent bien moins qu'ils ne l'embarassent.

L'invention allégorique repose sur trois qualités : être intelligible, être autorisée et être nécessaire.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → ornement
CONCEPTS ESTHETIQUES → antique

Quotation

A l'égard de l'Invention Mystique, comme elle est entierement consacrée à notre Religion, il faut qu'elle soit pure, & sans mélange d'objets tirés de la Fable. Elle doit être fondée sur l'Ecriture, ou sur l'Histoire Ecclesiastique. […]
Comme rien n'est plus saint, plus grand, ni plus durable que les Mysteres de notre Religion, ils ne peuvent être traités d'un style trop majestueux. Tout ce qui plaît ne plaît pas toujours, & les plus grands plaisirs finissent ordinairement par le dégoût ; mais celui que donne l'idée de la grandeur & de la magnificence ne finit jamais.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix
MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Quotation

Dans la division que j'ai faite de la Peinture, j'ai dit que la composition qui en est la premiere partie, contenoit deux choses, l'Invention, & la Disposition. En traitant de l'Invention, j'ai fait voir qu'elle consistoit à trouver les objets convenables au sujet que le Peintre veut représenter. Mais quelque avantageux que soit le sujet, quelque ingenieuse que soit l'Invention, quelque fidelle que soit l'imitation des objets que le Peintre a choisis, s'ils ne sont bien distribués, la composition ne satisfera jamais pleinement le Spectateur desinteressé, & n'aura jamais une approbation generale. L'œconomie & le bon ordre est ce qui fait tout valoir, ce qui dans les beaux Arts attire notre attention, & ce qui tient notre esprit attaché jusqu'à ce qu'il soit rempli des choses qui peuvent dans un Ouvrage & l'instruire, & lui plaire en même tems. Et c'est cette Œconomie que j'appelle proprement Disposition.
Dans cette idée, la Disposition contient six parties.
1.                  La Distribution des Objets en general.
2.                  Les Grouppes.
3.                  Le Choix des Attitudes.
4.                  Le contraste.
5.                  Le jet des Draperies.
6.                  Et l'effet du Tout-ensemble ; où par occasion il est parlé de l'Harmonie & de l'Enthousiasme.
J'examinerai toutes ces parties dans leur rang le plus succintement & le plus nettement qu'il me sera possible.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition
L’ARTISTE → qualités
EFFET PICTURAL → qualité de la composition

Quotation

{La Composition. I. Partie} La Composition contient deux choses, l’Invention & la Disposition. Par l’invention, le Peintre doit trouver & faire entrer dans son sujet les objets les plus propres à l’exprimer & à l’orner : & par la Disposition il doit les situer de la Manière la plus avantageuse, pour en tirer un grand effet, & pour contenter les yeux, en faisant voir de belles parties : il faut qu’elle soit bien contrastée, bien diversifiée, & liée de groupes.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

Quotation

L’invention, qui est une partie essentielle de cet Art, consiste seulement à trouver les objets qui doivent entrer dans un Tableau, selon que le Peintre se les imagine, faux ou vrai, fabuleux ou historique. Et si un Peintre s’imaginait qu’Alexandre fût vêtu comme nous le sommes aujourd’hui, & qu’il représentât ce Conquerant avec un Chapeau & une Perruque comme font les Comédiens, il ferait sans doute une chose très-ridicule, & une faute très-grossière : mais cette faute serait contre l’Histoire & non pas contre la Peinture ; supposé d’ailleurs que les choses représentées le fussent selon toutes les Régles de cet Art.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité de la composition
CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

Quotation

Dans les sujets tirés de l’Histoire ou de la Fable: l’Invention se forme par la lecture, c’est un pur effet de l’Imagination dans les sujets Métaphoriques: elles contribue à la fidélité de l’Histoire, comme à la netteté des Allégories, & de quelque maniere que l’on s’en serve, elle ne doit point tenir en suspend l’Esprit du Spectateur par aucune obscurité.

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → peinture d’histoire

Quotation

Il me reste encore à dire quelque chose sur les Tableaux, qui ne sont ni Originaux, ni Copies, lesquels on appelle Pastiches de l’Italien, Pastici, qui veut dire, Pâtés : car comme les choses differentes qui assaisonnent un Pâté ne sont mêlées ensemble que pour faire sentir un seul goût, de même toutes les imitations qui composent un pastiche ne tendent qu’à faire paraître une vérité. Un Peintre qui veut tromper de cette sorte doit avoir dans l’esprit la maniere & les principes du Maître dont il veut donner l’idée, afin d’y réduire son Ouvrage, soit qu’il y fasse entrer quelque endroit d’un Tableau que ce Maître aura déjà fait, soit que l’Invention étant de lui, il imite avec legereté, non seulement les Touches, mais encore le Goût du dessein, & celui du Coloris.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → statut de l'oeuvre : copie, original...

Quotation

1°. L’invention n’est autre chose que le feu de l’esprit, lequel excite l’imagination, & la fait agir pour peindre le sujet que l’on a formé dans son idée.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

Quotation

Invention, c’est le dessein que l’on a fait.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin
CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

Quotation

Are. A mon avis, tout ce qui regarde la peinture se peut diviser en trois parties, invention, dessein, & coloris. L’invention est l’histoire, ou la fable, que le peintre se choisit de lui meme, ou qui lui est donné par quelqu’autre pour sujet, qu’il doit executer. Le dessein forme les figures, qui les represente. Enfin, le coloris fait les teintes, dont pour ainsi dire la nature a peint les choses animées comme les hommes, & les animaux ; les inanimées, comme les rochers, les herbes, les plantes, & autres semblables ; bien que celles-ci soient encore animées dans leurs espece, participant de cette ame appellée vegetative, qui les perpetue, & les maintient ; mais je m’enoncerai en peintre, & non en philosophe.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

Quotation

Are. [...] Commençons par l’invention dans la quelle je trouve, qu’il entre beaucoup de parties, parmi les quelles l’ordonnance, & les convenances sont les principales ; parceque si le peintre, par exemple, avoit à representer Jesus Christ, ou saint Paul prechant, il ne conviendroit pas, qu’il les peignit nuds, qu’il les vêtit en soldats, ou en mariniers ; mais qu’il leur choisit un habit decent ; & convenable à l’un, & à l’autre ; principalement qu’il donnât au Seigneur une phisionomie grave accompagnée de douceur, & d’une benignité aimable, de meme qu’à saint Paul un air qui conviene à un si grand Apotre ; de maniere que ceux qui les regardent s’imaginent voir des portraits fidels, tant de l’Autheur de notre salut, que de ce Vaisseau d’election.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance

Quotation

Are. J’ai encore quelque chose à dire au sujet de l’invention, come par exemple, que chaque figure represente bien son action. Ainsi si elle est assise, qu’elle paroisse assise commodement : si elle est debout, qu’elle appuie la plante des piés si surement, qu’on ne puisse pas croire qu’elle chancele : & si elle marche, que son mouvement soit aisé, & acompagné des circonstances que je rapporterai plus bas. Or il est impossible que le peintre possede bien toutes les parties, qui conviennent à l’invention tant par rapport à l’histoire, que par rapport à ce qui convient aux tems, & aux personnes, s’il n’est bien fondé dans la connoissance de l’histoire & des fables des poetes. Ainsi comme c’est un tres grand avantage à un savant de savoir dessiner, pour le bien des choses qui sont renfermées dans son emploi d’auteur & d’ecrivain ; de meme celui qui embrasse l’art de la peinture tireroit un profit considerable de la connoissance des belles lettres. Mais enfin si le Peintre n’a pas toute la litterature requise, qu’il sache au moins, comme j’ai dit, l’histoire, & qu’il ait quelque connoissance de la poesie ; qu’il ait commerce avec les poetes.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → action et attitude
L’ARTISTE → qualités

Quotation

Are. […] De plus je veux encore avertir le peintre, que lorsqu’il jette les premieres idées, que son sujet a produit dans son esprit, qu’il ne doit pas se contenter d’une seule pensée, mais d’en faire plusieurs, pour choisir ensuite celle qui reussiroit le mieux en considerant le tout ensemble, & puis chaque partie en particulier ; c’est ce qu’avoit coutume de faire Rafael, qui etoit si riche en invention, qu’il representoit toujours une histoire en quatre ou cinq manieres differentes ; & toutes bonnes, & gracieuses.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Quotation

Are. Il paroit par ce qui a eté dit jusqu’ici, que l’invention vient de deux sources, de l’histoire, & de l’esprit du peintre. L’histoire lui fournit simplement la matiere ; mais l’esprit, outre l’ordre & la convenance, produit les attitudes, les diversités, & pour ainsi dire, l’expression des figures ; ce qui est une partie qui lui est commune avec le dessein. Il suffit de dire, que le peintre ne doit point etre negligent en aucune des parties de l’invention, & qu’il ne choisisse qu’un nombre convenable de figures ; considerant qu’il les presente aux yeux des spectateurs, qui embarassés par la trop grande quantité se degoutent ; d’autant plus qu’il n’est pas vraisemblable, qu’en un seul, & meme tems, on leur represente tant de choses.

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → peinture d’histoire
L’ARTISTE → qualités
CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination
CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance

Quotation

Or il faut être né avec du génie pour inventer, & l'on ne parvient même qu'à l'aide d'une longue étude à bien inventer. Un homme qui invente mal, qui produit sans jugement, ne mérite pas le nom d'Inventeur. [...] Les regles qui sont déja réduites en méthode, sont des guides qui ne montrent le chemin que de loin, & ce n'est qu'avec le secours de l'expérience, que les génies les plus heureux apprennent d'elles comment il faut appliquer dans la pratique leurs maximes succinctes & leurs préceptes trop géneraux. Soïez toujours pathétiques, disent ces regles, & ne laissez lamais languir vos spectateurs, ni vos auditeurs.  

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination

Quotation

On plaint quelquefois les Peintres & les Poëtes qui travaillent aujourd'hui, de ce que leurs prédecesseurs leur ont enlevé tous les sujets. Ces Artisans s'en plaignent souvent eux-mêmes, mais je crois que c'est à tort. Un peu de réflexion fera connoître que les Artisans qui travaillent présentement, ne doivent point être reçus à s'excuser sur la disette des sujets, quand on leur reproche quelquefois que leurs ouvrages nouveaux ne sont point nouveaux. La nature est si variée qu'elle fournit toujours des sujets neufs à ceux qui ont du génie.
Un homme né avec du génie voit la nature, que son art imite, avec d'autres yeux que les personnes qui n'ont pas de génie. Il découvre une difference infinie entre des objets, qui aux yeux des autres hommes paroissent les mêmes, & il fait si bien sentir cette difference dans son imitation, que le sujet le plus rebatu devient un sujet neuf sous sa plume ou sous son pinceau. Il est pour un grand Peintre une infinité de joïes & de douleurs differentes qu'il sçait varier encore par les âges, par les temperamens, par les caracteres des nations & des particuliers, & par mille autres moïens. Comme un tableau ne représente qu'un instant d'une action, un Peintre né avec du génie, choisit l'instant que les autres n'ont pas encore saisi, ou s'il prend le même instant, il l'enrichit de circonstances tirées de son imagination, qui font paroître l'action un sujet neuf. Or c'est l'invention de ces circonstances qui constituë le poëte en peinture. Combien a-t-on fait de crucifimens depuis qu'il est des Peintres ? Cependant les Artisans doüez de génie, n'ont pas trouvé que ce sujet fût épuisé par mille tableaux déja faits. Ils ont sçu l'orner par des traits de Poësie nouveaux, & qui paroissent néanmoins tellement propres au sujet, qu'on est surpris que le premier Peintre qui a médité sur la composition d'un crucifiment, ne se soit pas saisi de ces idées.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

Quotation

La peinture a trois parties principales, la composition, le dessein, & le coloris.
La composition qui comprend l’invention & la disposition est la poëtique de la peinture ; plus noble que les deux autres, elle dépend du génie & de l’imagination du peintre ; c’est la distribution & l’agencement de toutes les parties qui doivent, en se secourant l’une l’autre, former un beau tout ; en un mot, c’est l’économie & la disposition de toutes les parties d’un tableau.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition
CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination
EFFET PICTURAL → qualité de la composition

Quotation

Mais la plûpart de nos Peintres sont peu inventeurs, parce qu’ils sont peu studieux & rares lecteurs ; l’Ignorance est fille de la Paresse, & la compagne chérie de la médiocrité. Ennemie de l’émulation, elle rétrecit les talens, & laisse tranquillement à ses rivaux laborieux la gloire de l’Invention, contente de ramper obscurément dans la foule des copistes des pensées d’autrui […].

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Quotation

On reconnoît dans M. Boisot un homme de talent ; mais ses ouvrages manquent de feu & de chaleur : Ce Peintre est sans invention & c’est ce qu’on aime le plus aujourd’hui. Il est très-correct dans son dessin, sage dans sa composition, très-exact dans son coloris ; mais cela ne suffit pas pour ravir les suffrages ; & on est quelquefois beaucoup plus louable avec moins de régularité. C’est souvent un grand défaut en peinture que de n’en point avoir.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Quotation

L’Art d’imprimer en couleur se réduit donc I°. A représenter un objet quelconque avec trois couleurs & par le moyen de trois planches qui doivent se rapporter sur le même papier. 2°. A faire les desseins sur chacune des trois planches, de façon que les trois desseins s’accordent exactement. 3°. A graver les trois planches de façon qu’elles ne puissent manquer de se rapporter ensemble. 4°. A trouver les trois vrayes couleurs matérielles primitives, & les préparer de maniere qu’elles puissent s’imprimer, être belles & durer long-tems. 5°. Enfin à tirer les trois planches avec assez d’adresse pour [p. 128 182] qu’on ne s’apperçoive point après l’Impression de la façon dont elles sont tirées.
Le premier de ces articles, qui est le plus considérable, appartient à la théorie de l’invention, & les autres sont absolument nécessaires pour la pratique mécanique ; ils sont même d’une telle importance que si la moindre chose vient à manquer, l’exécution n’a aucun succès. Quelquefois on put employer plus de trois planches, quand la beauté ou la difficulté du sujet l’exige.

Voilà à peu près tout le fin de cet Art, qu’il seroit facile de perfectionner si des personnes sçavantes dans le dessein & dans la Peinture daignoient en prendre la peine ; car sans se restraindre aux trois couleurs primitives que M. le Blon indique, on pourroit y employer différentes terres brunes pour faire des masses d’ombre, comme l’ocre, le brun rouge, la terre d’ombre, le bistre, &c. & les encrer dans l’endroit où il en seroit besoin sur chaque planche, avec un petit tampon fait exprès, & qui ne serviroit que pour cette couleur. Par ce moyen on imiteroit beaucoup mieux la peinture que par le mélange dur & mal entendu de ces trois couleurs employées pures & toutes seules, comme on le fait ordinairement dans ces sortes d’ouvrages.

Cochin cite l'ouvrage de Le Blon : Il Coloritto, ou l’Harmonie du Coloris dans la Peinture, réduite à des principes infaillibles, & à une pratique méchanique, avec des figures imprimées en couleur pour en faciliter l’intelligence

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Quotation

[...] Ce fut vers le commencement du seizième siécle on imagina en Italie & en Allemagne l’art d’imiter en estampes les desseins lavés, & l’espece de peinture à une seule couleur, que les Italiens appellent Chiaro-Scuro, & que nous connoissons sous le nom de Camayeux : avec le secours de cette invention on exprima le passage des ombres aux lumieres, & les différentes teintes du Lavis. Cela pourroit faire croire que feu M. le Blond, Anglois, Auteur de l’Impression qui imite la Peinture, dont nous avons parlé à la fin de la troisiéme Partie de cet Ouvrage, n’a fait que perfectionner cet Art en l’étendant à la Peinture en différentes couleurs, puisque sa méthode a pour objet d’imiter le coloris des tableaux, & les différentes teintes que le Peintre forme sur sa palette. Celui qui fit cette découverte en Italie se nomme Hugo da Carpi ; on voit de lui de fort belles choses en ce genre, qu’il a exécutées d’après les desseins de Raphaël, & du Parmesan. François Perrier, Peintre originaire de Franche-Comté, connu par quantité de beaux ouvrages, & surtout par le recueil des Statues antiques qu’il a gravées à Rome d’après les originaux : donna aussi au Public, il y a environ cent ans des Estampes tirées sur du papier gris un peu brun, dont les contours & hachûres étoient imprimées de noir, & les rehauts de blancs, le tout en forme de Camayeux, ce qui parût, au rapport de M. Bosse, non-seulement nouveau, mais encore si beau qu’il en rechercha l’invention, & voici la maniere qu’il enseigne. [...]

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main
EFFET PICTURAL → qualité du dessin