ÉTUDE (n. f.)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGEdéfinition du dessin
CONCEPTION DE LA PEINTUREcomposition · dessin
EFFET PICTURALtouche · qualité du dessin
GENRES PICTURAUXpaysage
MANIÈRE ET STYLEle faire et la main
MATERIALITE DE L’ŒUVREcouleurs · technique du dessin
SPECTATEURconnaissance
BETRACHTING (nld.) · ERLERNUNG (deu.) · KUNSTLEHRE (deu.) · LEEROEFENING (nld.) · LEHRE (deu.) · LERING (nld.) · STUDIE (nld.) · STUDIE (deu.) · STUDIO (ita.) · STUDIUM (deu.) · STUDY (eng.)
TERM USED AS TRANSLATIONS IN QUOTATION
STUDY (eng.)
TERM USED IN EARLY TRANSLATIONS
/ · EXERCISE (eng.) · IMPARARE (ita.) · OPERATION (eng.) · STUDIE (nld.) · STUDIEREN (deu.) · STUDIO (ita.) · STUDIUM (lat.) · STUDIUM (deu.) · STUDY (eng.)

FILTERS

CONCEPTUAL FIELDS

LINKED QUOTATIONS

16 sources
28 quotations

Quotation

Quelle est la première estude que doit faire un jeune peintre, 
Le jeune peintre doit premierement apprendre la perspective, pour sçavoir donner à chaque chose sa juste mesure ; Aprés il faut qu’il se place chez quelque bon maistre, sous la main duquel il puisse faire habitude à une bonne manière de desseigner, & à connaistre les beaux contours des figures ; Ensuitte il verra le naturel, pour se confirmer en la raison de ce qui luy aura esté enseigné ; Puis après il employera quelque temps à considérer & imiter les ouvrages des divers maistres, afin d’acquérir une pratique de peindre, avec laquelle il mette en execution les choses qu’il aura apprises. 

term translated by IMPARARE in DA VINCI, Leonardo, Trattato della pittura di Lionardo da Vinci, novamente dato in luce, con la vita dell'istesso autore, scritta da Rafaelle Du Fresne. Si sono giunti i tre libri della pittura, & il trattato della statua di Leon Battista Alberti, con la vita del medesimo, TRICHET DU FRESNE, Raphaël (éd.), Paris, Jacques Langlois, 1651., p.1
term translated by STUDY in DA VINCI, Leonardo, A Treatise of Painting by Leonardo da Vinci. Translated from the Original Italian, and adorn'd with a great Number of Cuts. To which is prefx'd, The Author's Life ; Done from The last Edition of the French, London, J. Senex - W. Taylor, 1721., p.29
term translated by STUDIUM in DA VINCI, Leonardo, Des vortreflichen Florentinischen Mahlers Lionardo Da Vinci Hoch-nützlicher Tractat von der Mahlerey, BÖHM, Johann Georg (éd.), Nürnberg, Johann Georg Böhm, 1724., p.2

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage

Quotation

A quelle sorte d’estude le jeune peintre se doit appliquer principalement,
Les jeunes gens qui desirent faire un grand progrez en la science qui apprend à imiter & representer toutes les œuvres de la nature, doivent metre leur estude principale à bien desseigner, & à donner les lumieres & les ombres à leurs figures, convenablement au jour, & au lieu où elles ont leur assiette.

term translated by STUDIO in DA VINCI, Leonardo, Trattato della pittura di Lionardo da Vinci, novamente dato in luce, con la vita dell'istesso autore, scritta da Rafaelle Du Fresne. Si sono giunti i tre libri della pittura, & il trattato della statua di Leon Battista Alberti, con la vita del medesimo, TRICHET DU FRESNE, Raphaël (éd.), Paris, Jacques Langlois, 1651., p.1
term translated by EXERCISE in DA VINCI, Leonardo, A Treatise of Painting by Leonardo da Vinci. Translated from the Original Italian, and adorn'd with a great Number of Cuts. To which is prefx'd, The Author's Life ; Done from The last Edition of the French, London, J. Senex - W. Taylor, 1721., p.30
term translated by STUDIUM in DA VINCI, Leonardo, Des vortreflichen Florentinischen Mahlers Lionardo Da Vinci Hoch-nützlicher Tractat von der Mahlerey, BÖHM, Johann Georg (éd.), Nürnberg, Johann Georg Böhm, 1724., p.3

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage

Quotation

Comment il faut estudier les mouvements de l’homme
Avant de s’appliquer à l’estude de l’expression des mouvements de l’homme, il faut avoir une connoissance genérale de tous les membres du corps & de ses jointures, en toutes les positions où ils peuvent estre, & puis esquisser legerement à l’occasion l’action des personnes sans qu’ils sçachent que vous les considérez, parce que s’en appercevant ils auront l’esprit distrait, & perdront la naïsveté & la force de l’expression […] ;  ce qu’il seroit impossible de representer par un modele  auquel on voudroit faire exprimer les effets d’une veritable colere, ou de quelqu’aute passion, comme le rire, le pleurer, le sentiment de douleur, l’admiration, la creinte, & des affections semblables ; de façon  vous aurez soin de porter tousjours sur vos tablettes, afin d’y marquer & esquisser legerement ces expressions […], & par ce moyen vous apprendrez à composer les histoires. Et quand vos tablettes seront toutes pleines, conservez-les bien & garder pour en servir à l’occasion ; […] & un bon peintre doit soigneusement observer deux choses principales en sa profession, dont l’une est le contour de sa figure, & l’autre l’expression vive de ce qu’il luy faut representer, ce qui est tres-important.

L'édition italienne ne mentionne pas les deux choses que le peintre doit observer. Il remplace contour par le terme "uomo", et l'expression vive par "il concetto suo della mente" .

term translated by IMPARARE in DA VINCI, Leonardo, Trattato della pittura di Lionardo da Vinci, novamente dato in luce, con la vita dell'istesso autore, scritta da Rafaelle Du Fresne. Si sono giunti i tre libri della pittura, & il trattato della statua di Leon Battista Alberti, con la vita del medesimo, TRICHET DU FRESNE, Raphaël (éd.), Paris, Jacques Langlois, 1651., p.24
term translated by STUDY in DA VINCI, Leonardo, A Treatise of Painting by Leonardo da Vinci. Translated from the Original Italian, and adorn'd with a great Number of Cuts. To which is prefx'd, The Author's Life ; Done from The last Edition of the French, London, J. Senex - W. Taylor, 1721., p.69
term translated by STUDIEREN in DA VINCI, Leonardo, Des vortreflichen Florentinischen Mahlers Lionardo Da Vinci Hoch-nützlicher Tractat von der Mahlerey, BÖHM, Johann Georg (éd.), Nürnberg, Johann Georg Böhm, 1724., p.34

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage

Quotation

{5. Divers talents des Peintres}
Quelques-uns au Dessein ont esté consommez ;
Mesmes quand au dessein, les uns par leur addresse
Ont marié la force à la molle tendresse.
D’autres à qui le Ciel versa le haut Talent
D’un genie inventif, resolu, violent,
N’ont manqué d’autre choses en cette promptitude
Que de la temperer par le poids de l’estude :
Et d’un raisonnement prudent, sage, discret
Du Stille plus pompeux attraper le secret.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Quotation

Or cela n’est pas fort difficile à résoudre, puisqu’avec le seul Traitté de Leonard de Vinci on peut monstrer assez vraisemblablement, qu’un Peintre, ayant esté bien instruit dés sa jeunesse en toutes les connaissances nécessaires à sa profession, par la methode qu’il prescrit au premier chapitre de son livre, il ne peut manquer d’estre habille-homme : mais après cela, si la nature le favorise du Genïe de l’Art, qui est la vivacité et le caprice de l’Invention, et du Talent de la Grace, (que l’estude ne sçauroit donner), il faut par necessité qu’il reussisse excellent et si ses Ouvrages sont précisément conformes à tout ce qui est enseigné dans la suite de cette Dissertation, on en pourra dire les mesmes choses que de ces Chef-d’œuvres d’Apelles, de Zeuxis, et de Parrhasius.

term translated by STUDY in FRÉART de CHAMBRAY, Roland, An Idea of the Perfection of Painting: demonstrated from the Principles of Art, and by examples conformable to the observations , which Pliny and Quintilian have made upon the most celebrated pieces of Ancient painters parallel’d with some Works of the most Modern Painters, Leonardo da Vinci, Raphael, Julio Romano and N. Poussin, trad. par EVELYN, John, London, Henry Herringman, 1668., p. 8

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Quotation

Mais parce qu’il ne suffit pas encore, pour former un peintre, de l’avoir instruit de ces deux parties [Perspective et Geometrie], qui se peuvent acquerir facilement par l’estude, & qu’il a besoin, outre cela de trois ou quatre autres qualitez plus rares, qui ne luy sçauroient venir que d’une saveur singulière de la nature : cela fait que dans cette profession, parmy un grand nombre d’ouvriers, il s’y rencontrent toûjours fort peu de vrays Peintres : si bien qu’on peut dire d’eux, comme des Poëtes, qu’il faut naistre Peintre : car en effet leur genïe est si semblable, qu’il a passé en commun proverbe, que la Peinture est une poësie muette, et la poësie une Peinture parlante. La raison s’en connoistra manifestement des divers Talents d’esprit qui doivent tous necessairement concourir à la formation d’un Peintre parfait.

term translated by STUDY in FRÉART de CHAMBRAY, Roland, An Idea of the Perfection of Painting: demonstrated from the Principles of Art, and by examples conformable to the observations , which Pliny and Quintilian have made upon the most celebrated pieces of Ancient painters parallel’d with some Works of the most Modern Painters, Leonardo da Vinci, Raphael, Julio Romano and N. Poussin, trad. par EVELYN, John, London, Henry Herringman, 1668., p. 9

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
L’ARTISTE → apprentissage

Quotation

Pour ce qui concerne la Proportion, c’est-à-dire la Symmetrie ou correspondance du Tout avec ses parties, c’est une chose facile, et à la portée de tous les esprits : ce qui fait que l’ignorance est sans excuse, parce qu’on peut l’acquerir presque sans peine, et mesmes par une estude entierement mechanique : mais le seul moyen de parvenir à sa perfection, et d’en avoir une connoissance bien esclairée, c’est d’aller par le chemin de la Geométrie, qui est la source de tous les Arts. […]

term translated by OPERATION in FRÉART de CHAMBRAY, Roland, An Idea of the Perfection of Painting: demonstrated from the Principles of Art, and by examples conformable to the observations , which Pliny and Quintilian have made upon the most celebrated pieces of Ancient painters parallel’d with some Works of the most Modern Painters, Leonardo da Vinci, Raphael, Julio Romano and N. Poussin, trad. par EVELYN, John, London, Henry Herringman, 1668., OF PROPORTION, 2. Part, p. 12

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage

Quotation

Car comme les hommes sont facilement ébloüis par les inventions nouvelles & extraordinaires des Ouvriers, ils ont besoin de quelque estude pour conduire leur jugement, & discerner si les choses sont faites avec raison & avec ordre.

Conceptual field(s)

SPECTATEUR → connaissance

Quotation

{XXVII. Les Graces & la Noblesse.} 
Que l'on remarque dans tout ce que vous faites de la Noblesse *& de la Grace : mais, à dire le vray, c'est une chose tres-difficile, & un present tres-rare que l'homme reçoit plûtost du Ciel que de ses Estudes.

term translated by / in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, De arte graphica liber, Paris, Nicolas Langlois, 1668., p.22
term translated by STUDY in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., p.31

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
L’ARTISTE → apprentissage

Quotation

{LXX. L’ordre que doit tenir le Peintre dans ses Estudes.} 
*Pour bien faire, *vous commencerez par la Geometrie ; & apres en avoir appris quelque chose, *mettez-vous à desseigner d'après les Antiques Grecques, *& ne vous donnez point de relasche ny jour ny nuit, qu'auparavant vous ne vous soyez acquis, par une continuelle pratique, une habitude facile de les imiter dans leurs Inventions & dans leur Maniere. Et ensuite lors que le Jugement se sera fortifié, & sera parvenu à sa maturité par les années, il sera tres-bon de voir & d'examiner l'un apres l'autre, & partie à partie par un ordre suivi de la manière que nous avons dit cy-devant & selon les Regles que nous en avons données, les Ouvrages qui ont donné tant de réputation aux Maistres de la premiere Classe ; comme sont les Romains, les Venitiens, les Parmesans, & ceux de Bologne. […]

Antiques (les)
DE PILES, Roger

term translated by STUDIUM in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, De arte graphica liber, Paris, Nicolas Langlois, 1668., p.53
term translated by STUDY in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., p.71
term translated by STUDIEREN in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, Kurtzer Begriff Der Theoretischen Mahler-Kunst, trad. par GERICKE, Samuel Theodor, Berlin, Johann Michael Rüdigen, 1699., p.66

Conceptual field(s)

Quotation

[…] Il faut en premier lieu estudier à fond les traits naturels, & ensuite remarquer exactement l’expression de quelque Peintre renommé. Par exemple le Titien qui a reüssi dans la carnation d’une maniere si excellente, & si particuliere, qu’en cela il a surpassé toute l’antiquité, dont les plus beaux Tableaux n’aprochent par asseurement ceux de ce fameux Peintre pour ce qui est de la carnation, qu’on void si vivement exprimée dans tous les siens, qu’il semble effectivement que le sang coule dans les veines de ses figures.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → couleurs

Quotation

Il faut, ce me semble, laisser agir son genie dans la production, & l’ordonnance de ses Figures, jusques à ce qu’on ait disposé tout son sujet ; & lors qu’on en a arresté la composition, on peut revoir ses desseins, & se servant de ses études, corriger ce qu’on a fait sur l’exemple des belles choses qu’on aura remarquées.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition
CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination

Quotation

Le Peintre allant à la campagne, doit estre fourny de Tablettes & de Crayon, pour remarquer les choses qu’il voit estre dignes, comme ont fait le Titien, les Caraches, & autres bons Maistres, comme il se voit entre les mains des Curieux de Peinture, quantité d’Estudes & Remarques que ses grands Hommes ont faites sur des fuëilles [sic] & sur des Livres en tablettes qu’ils portoient toûjours sur eux.
Je ne parle point icy des premiers commencemens du dessein, comme du maniement du Crayon, du juste rapport que doit avoir la copie avec son original.
Je suppose avant que de commencer ses Estudes, que l’on doit avoir une facilité dans la main, pour imiter les beaux Desseins, les beau [sic] Tableaux & la Ronde-bosse : Que l’on doit enfin avoir la Clef du dessein, pour en profiter selon nos soins & nostre genie.

Conceptual field(s)

Quotation

Le Peintre se doit estudiez à se connoistre soy mesme, afin de cultiver les talans, qui font son genie, & qu’il a receu de nature, & de ne perdre point malheureusement le temps à la recherche de ceux qu’elle luy a refusez.
De mesme que les fruicts n’ont jamais le goust, & que les fleurs la beauté qui leur est naturelle, lorsqu’ils sont dans un fond étranger, & qu’on les fait avancer plustost que leur saison par la chaleur artificielle. Ainsi vous avez beau peiner vos ouvrages, si c’est malgré vostre genie & contre la pente de la nature, ils ne reussiront jamais.
En meditant sur ces veritez, en les observant soigneusement, & y faisant toutes les reflections necessaires, que le travail de la main accompagne vostre estude, qu’il la seconde, & qu’il la soustienne, sans pourtant emousser la pointe du genie, & en abbatre la vigueur par trop d’exactitude.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination

Quotation

[…] : Au contraire il est fort bon dans l’étude du Dessein, de s’exercer de tems en tems à peindre quelque chose, principalement pour ceux qui veulent estre Peintres, & cela fait plusieurs bons effets. Premierement, l’esprit se delasse par le changement d’ouvrage. Secondement, on en dessine d’une maniere plus tendre & plus naturelle. Troisiémement, on acquiert quelque habitude de peindre, qui est toûjours autant de fait, & enfin on évite un grand inconvénient qui est arrivé à plusieurs bons dessinateurs, lesquels ont tellement laissé prendre le dessus à l’habitude du crayon, que lorsqu’ils ont voulu ensuite manier le pinceau, ils ne l’ont pû faire que par rapport à cette habitude, & y ont trouvé des difficultez insurmontables : au lieu que le maniment du crayon n’estant qu’un moyen, il doit toûjours se rapporter au maniement du pinceau comme à sa fin : car dans la Peinture on ne peint pas pour dessiner ; mais on doit dessiner pour peindre.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition
L’ARTISTE → apprentissage

Quotation

Les estudes sont les essais des Peintres. Le Titien & les Caraches avoient toûjours des Tablettes au poing. On les garde encore.

Conceptual field(s)

Quotation

[...] l'étude des belles figures Antiques étoit très necessaire dans le commencement, & même plus avantageuse que le naturel, mais l'on assura qu'en l'un & en l'autre on étoit obligé de s'assujettir à imiter exactement son objet pour en receuillir le fruit qu'on en desire, & s'habituer l'oeil & la main à la justesse & precision, ce qui est le fondement de la Pratique de la Peinture [...].
A l'égard des plus avancés on les exorta de joindre la Theorie à la Pratique, d'examiner les raisons qu'ont observé les Autheurs des beaux ouvrages Antiques qui se sont servis de la Geometrie pour les proportions, l'Anathomie, pour apprendre l'Ostologie, la situation, la forme & le mouvement des muscles exterieurs seulement, la Perspective, la Physique & la Phisionomie pour connoître les divers caracteres des complections & des passions, car il faut bien sçavoir toutes ses choses pour donner bien à propos ses charges dagremens, en quoi consiste ce que l'on appelle le grand goût, [...] Quant à l'imitation precise des modelles, l'on avoüa enfin que même les plus habiles hommes doivent observer cette regle de dessigner le naturel justement & precisement, comme ils le voient pour ne s'écarter point de la verité, quand ils étudient leurs morceaux sur le naturel ; afin que s'en voulant servir en l'execution de l'Ouvrage, ses Desseins representent la verité du naturel, les laissant dans la liberté de donner à leurs figures tels caracteres de force ou de foiblesse convenables à leurs sujets, ce qui est la principale fin à laquelle toutes leurs études ce doivent raporter.

TESTELIN, Henry, Exemple touchant les Proportions et les Contours, estampe, dans TESTELIN, Henry, Sentimens des plus habiles peintres du tems, sur la pratique de la peinture et sculpture, Recueillis & mis en Tables de Preceptes. Avec six discours academiques, Extraits des Conferences tenuës en l’Académie Royale desdits Arts & prononcés en presence de deffunt Monsieur Colbert, Conseiller du Roi en tous ses Conseils, Controleur General des Finances, Surintendant & Ordonnateur des Bâtiments du Roi, Jardins, Arts & Manufactures de France, protecteur de ladite Academie, assemblée generalement en des jours solemnels pour la delivrance du Prix Royal, par Henry Testelin, Peintre du Roi, Professeur & Secretaire en ladite Academie, La Haye, Matthieu Rogguet, s.d. [1693 ou 1694], n.p. [après p. 12].
TESTELIN, Henry, Table première des préceptes de la peinture sur le traict, estampe, dans TESTELIN, Henry, Sentimens des plus habiles peintres du tems, sur la pratique de la peinture et sculpture, Recueillis & mis en Tables de Preceptes. Avec six discours academiques, Extraits des Conferences tenuës en l’Académie Royale desdits Arts & prononcés en presence de deffunt Monsieur Colbert, Conseiller du Roi en tous ses Conseils, Controleur General des Finances, Surintendant & Ordonnateur des Bâtiments du Roi, Jardins, Arts & Manufactures de France, protecteur de ladite Academie, assemblée generalement en des jours solemnels pour la delivrance du Prix Royal, par Henry Testelin, Peintre du Roi, Professeur & Secretaire en ladite Academie, La Haye, Matthieu Rogguet, s.d. [1693 ou 1694], n.p. [après la dédicace à Le Brun].

Comme de nombreuses autres parties de texte, ce passage de Testelin est en partie repris par Florent Le Comte dans son Cabinet des singularitez (...), plus précisément aux pages 61-63 de son édition de 1699-1700 (Paris, Etienne Picart & Nicolas Le Clerc). Le Comte semble néanmoins davantage reprendre la Table des Préceptes sur le Trait, que le texte en lui-même.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage
L’ARTISTE → règles et préceptes

Quotation

[…] On demande encore deux choses aux jeunes enfans que l'on destine, pour être un jour de grands Peintres : qu'ils aient l'imagination vive, la mémoire heureuse, & une grande disposition à la santé : car l'étude du Dessein, & de toute la Peinture est des plus fortes, & qui mérite le plus d'aplication. Il les faut prendre à l'âge de douze à quatorze ans, afin qu'ils soient capables de raisonnement. On commence par leur faire imiter de petites parties du corps humain, qu'on dessine d'invention en leur presence, ou en imitant quelqu'autre Dessein : ce qui est absolument necessaire dans les premières leçons: & il y a des exemples pour cela gravées & mises en estampe.
[…] Aprés qu'ils auront copié, quelque tems, des yeux, des nez, des bouches, & des oreilles, vous leur fairez copier des têtes entières. Aprés cela faites leur faire des mains, des pies, des bras, des jambes, & ensuite des figures entières, de la meilleure main que vous les pourrez avoir. Les figures de Raphaël Santio, prises sèparément une à une, & les antiques de François Perier, sont d'un très bon usage pour cela, ce qu'il faut faire par intervales, sans les acabler, leur faisant bien remarquer la proportion & la beauté de ce qu'ils imitent. Il leur faut aider au comencement à équisser la figure, à la bien asseoir & planter, & ensuite leur donner quelque coup au contour : ce que pourtant il ne faut pas trop afecter, pour ne les pas rebuter.
Mais comme vôtre fin n'est pas seulement de faire de bons copistes : vous devez observer, que vos Eleves doivent par intervales s'exercer à faire d'eux-méme : Premièrement des yeux, & d'autres parties de la face ; Puis des tétes, & ensuite des figures entieres : Car quand ils copient, c’est pour apprendre à connoître les proportions : & quand ils font d’eux-mêmes, c’est pour apprendre à les mettre en pratique sur leur propre idée. […]
Quand vos disciples sont parvenus à ce point [ndr : assembler une figure], […] Il faut donc pour lors, leur faire reprendre des plus beaux Desseins : premierement d’une seule figure […] Aprés celà vous leur fournirez des Desseins ou Estampes, de deux ou plusieurs figures afin qu’ils aprennent à les mettre ensemble […].
Remarquez encore, que toute cette premiere Etude se doit faire aprés de nuditez, & rarement aprés de draperies : C’est pourquoi je vous ay proposé les figures de Michel-Ange, de Raphaël, & les antiques du Perier. On peut encore, se servir des Estampes d'Annibal Carache dont le Dessein a quelque chose de surprenant : ses Galeries sont très utiles sur tout pour l’étude dont je parle de même que les loges de Raphaël dessinées, & gravées par Chaperon.
Au reste banissez de votre école la métode de copier en reticulant ou en calquant, les estampes : méprisez toutes ces inventions mécaniques, qui sont des empêchemens au progrés de la jeunesse. […]
C’est ainsi que vous metrez vôtre Eleve en état de dessiner d’aprés la bosse, qui lui aprendra l’éfet des ombres & des jours, pour donner du relief aux parties, & pour se perfectionner dans le contour des figures. […]
Aprés s’être accoutumé à la bosse, il est absolumment necessaire de dessiner d’aprés modele vivant : & c’est ici que se doit consommer l’étude du jeune Peintre.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage

Quotation

Le mot de Dessein par rapport à la Peinture, se prend de trois manieres : ou il represente la pensée de tout l’Ouvrage avec les lumieres & les ombres, & quelquefois avec les couleurs mêmes, & pour lors il n’est pas regardé comme une des parties de la Peinture, mais comme l’idée du Tableau que le Peintre médite : ou il represente quelque partie de figure humaine, ou quelque animal, ou quelque draperie, le tout d’après le naturel, pour être peint dans quelque endroit du Tableau, & pour servir au Peintre comme d’un témoin de la verité, & cela s’appelle une étude ; ou bien il est pris pour la circonscription des objets, pour les mesures & les proportions des formes exterieures, & c’est dans ce sens qu’il est une des parties de la Peinture.

dessein

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition du dessin

Quotation

Et après avoir beaucoup étudié & copié à la plume ou au crayon le Titien & les Caraches, leurs Estampes premierement, puis leurs Desseins, si l’on en peut avoir, il faut tâcher d’imiter avec le pinceau les touches que ces grands Hommes ont le plus nettement specifiées. Mais comme les Tableaux du Titien & ceux des Caraches sont fort rares, on peut leur en substituer d’autres qui ont eu un bon caractere dans leur touche, parmi lesquels on peut suivre Fouquier, comme un très-excellent modèle : Paul Bril, Breugle, & Bourdon sont encore très-bons, leur touche est nette, vive, & legere.

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → paysage
L’ARTISTE → apprentissage
EFFET PICTURAL → touche

Quotation

Enfin après avoir contracté de cette sorte quelque habitude d’après les bonnes manieres, on pourra étudier d’après Nature en la choisissant & en la rectifiant sur l’idée que ces grands Maîtres en ont eue.

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → paysage
L’ARTISTE → apprentissage

Quotation

Les Peintres appellent ordinairement du nom d’étude les parties qu’ils dessinent ou qu’ils peignent separement d’après Nature, lesquelles doivent entrer dans la composition de leur Tableau, de quelque Nature qu’elles puissent être ; figures, têtes, pieds, mains, draperies, animaux, montagnes, arbres, plantes, fleurs, fruits, & tout ce qui peut les assurer dans l’imitation de la Nature. Ils appellent, dis-je, du nom d’étude toutes ces parties dessinées, soit qu’ils s’en instruisent en les dessinant, soit qu’ils ne se servent de ce moyen que pour s’assurer de la verité, & pour perfectionner leur ouvrage.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage
GENRES PICTURAUX → paysage

Quotation

Les études des Païsagistes consistent donc dans les recherches des beaux effets de la Nature, desquels il peut avoir besoin dans la composition de ses Tableaux, ou dans l’execution de quelque partie, soit pour la forme, soit pour la couleur. Mais la question est de bien choisir ces beaux effets de la Nature. Il faut pour cela être né avec un bon esprit, un bon goût, & un beau genie, & avoir cultivé ce genie par les observations que l’on aura faites sur les ouvrages des meilleurs Maîtres, & avoir examiné comment ils ont eux-mêmes choisi la Nature, & comment en la rectifiant selon leur Art, ils en ont conservé le caractere. Avec ces avantages que donne la naissance, & que l'Art perfectionne, le Peintre ne peut manquer de faire de bons choix ; & sachant ainsi démêler le bon d’avec le mauvais, il tirera beaucoup d’utilité des choses même les plus communes.

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → paysage
CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
L’ARTISTE → qualités

Quotation

Je suppose, comme cela doit être, que le Peintre a toujours sur soi un cahier de papier & du crayon de mine. Cela étant, il doit dessiner promptement & legerement ce qu’il voit d’extraordinaire, & pour en retenir les couleurs il doit marquer les principaux endroits par des caracteres qui seront expliqués au bas du papier, & dont il suffira qu’il ait l’intelligence. Un nuage, par exemple, sera marqué A ; un autre nuage B ; une lumiere C ; une montagne D ; une terrasse E ; & ainsi du reste. L’on ajoûtera à chaque lettre qui sera répetée au bas du papier, telle chose est colorée de telle ou telle couleur : ou bien, pour abreger, on mettra seulement, bleu, rouge, violet, gris, ou même d’autres marques plus abregées, & connues seulement par celui qui s’en voudra servir.
Mais il faut observer dans cette maniere d’étudier, qu’elle demande un promt usage de la palette & des pinceaux dès qu’on le pourra ; autrement la plûpart des choses que l’on auroit marquées échaperoient en peu de jours de la memoire. Et l’utilité en est si grande que non-seulement sans ce moyen le Peintre perd une infinité de beautés passageres : mais encore que les autres moyens dont nous venons de parler peuvent se perfectionner par son secours ; c’est à dire, en se servant de marques & de caracteres.

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → paysage
L’ARTISTE → apprentissage

Quotation

Nous jugeons par ces permieres études des défauts que le hazard a mis dans un modèle, & des perfections qui lui manquent ; ainsi nous voyons au travers de nos idées, ce qu’il faut ajoûter ou diminuer au naturel pour le rendre dans l’état que nous le desirons.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage
MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Quotation

Les Desseins dont on veut parler ici sont les pensées que les Peintres expriment ordinairement sur du papier pour l'execution d'un Ouvrage qu'ils méditent. On doit encore mettre au nombre des desseins les Etudes des grands Maîtres, c’est-à-dire, les parties qu’ils ont dessinés d’après Nature ; comme des têtes, des mains, des pieds & des Figures entières ; des Draperies, des Animaux, des Arbres, des Plantes, des Fleurs ; & enfin tout ce qui peut entrer dans la Composition d’un Tableau. Car soit que l’on considere un bon Dessein, par rapport au Tableau dont il est l’idée, ou par rapport à quelque Partie dont il est l’étude, il mérite toujours l’attention des Curieux.

term translated by STUDIE in DE PILES, Roger, Beknopt verhaal van het leven der vermaardste Schilders : met Aanmerkingen over hunne werken, trad. par VERHOEK, Joannes, Amsterdam, Balthazar Lakeman, 1725., p. 62