ESQUISSE (n. f.)

CONCEPTION DE LA PEINTUREdessin · composition · couleur
L’HISTOIRE ET LA FIGUREvêtements et plis
GENRES PICTURAUXportrait
MANIÈRE ET STYLEle faire et la main
MATERIALITE DE L’ŒUVREtechnique du dessin · technique de la peinture
ABRISS (deu.) · AFSCHETSING (nld.) · BOOTS (nld.) · CARTON (fra.) · DRAUGHT (eng.) · ENTWURF (deu.) · GRUNDRISS (deu.) · ONTWERPSCHETS (nld.) · RISS (deu.) · SCHETS (nld.) · SCHIZZE (deu.) · SKETCH (eng.) · UNTERRISS (deu.) · VORRISS (deu.)
TERM USED AS TRANSLATIONS IN QUOTATION
SKETCH (eng.)
TERM USED IN EARLY TRANSLATIONS
ABBOZZARE (ita.) · DISEGNO (ita.) · ENTWURF (deu.) · ONTWERP (nld.) · SCHETS (nld.) · SCHIZZO (ita.) · SKETCH (eng.)
BOUBLI, Lizzie, L’invention de l’esquisse dans l’Italie de la Renaissance, Paris, CNRS Éd., 2018.
BOUBLI, Lizzie, « ESQUISSE », dans HECK, Michèle-Caroline (éd.), LexArt. Les mots de la peinture (France, Allemagne, Angleterre, Pays-Bas, 1600-1750) [édition anglaise, 2018], Montpellier, Presses Universitaires de la Méditerranée, 2018, p. 201-205.
BOUBLI, Lizzie, « Entre esquisse et brouillon, le primo pensiero », Genesis, 37, 2013, p. 177-187 [En ligne : http://journals.openedition.org/genesis/1248 consulté le 09/04/2018].
GRASSI, Luigi, « I concetti di schizzo, abbozzo, macchia, ‘non finito’ e la costruzione dell’opera d’arte », Studi in onore di Pietro Silva per la Facoltà di Magistero dell’Università di Roma, Firenze, Le Monnier, 1957, p. 97-106.
JANNERET, Michel, 'Perpetuum mobile'. Métamorphoses des corps et des œuvres de Vinci à Montaigne, Paris, Macula, 1997.
KEMP, Martin, « From ‘Mimesis’ to ‘Fantasia’: the Quattrocento vocabulary of creation, inspiration and genius in the visual arts », Viator. Medieval and Renaissance Studies, 1977, p. 347-398 [En ligne : https://doi.org/10.1484/J.VIATOR.2.301573 consulté le 30/03/2018].
SCIOLLA, Gianni Carlo, « "Schizzi, macchie e pensieri" : il disegno negli scritti d’arte dal Rinascimento al Romanticismo », dans SCIOLLA, Gianni Carlo, PETRIOLI TOFANI, Annamaria et PROSPERI VALENTI RODINÒ, Simonetta (éd.), Il Disegno. Forme, tecniche, significati, Milano, Silvava editoriale, 1991, p. 10-37.
SHANK SMITH, Kendra, « L’esquisse et l’intervalle de la création », Genesis, 14, 2000, p. 165-177 [En ligne : http://www.persee.fr/doc/item_1167-5101_2000_num_14_1_1144 consulté le 09/04/2018].

FILTERS

CONCEPTUAL FIELDS

LINKED QUOTATIONS

16 sources
25 quotations

Quotation

Si quelqun donq veut vestir quelque figure, il est tres necessaire de faire premierement un eschitze sur un papier de couleur gris ou bleu, ou semblable, & lui donner telle action qu'il veut & habiller de telle estoffe comme bon lui semble soit de gros drap, de soye, ou de toille, ou bien de taffetas, mais surtout il sera besoin d'avoir une chambre ou il n'i ait que un seul jour au nord : à cause que jamais autrement on ne peut avoir une ferme lumière, par apres il doit regarder son dessein ou subjet, affin qu'il l'estoffe dessus le modelle & plie & façonne à peu pres comme il a marqué son eschitze. Mais surtout il faut se garder & eviter les plis qui sont en confusion & sans ordre en forme de sac, ou comme des boudins, mais plustost qu'ils soient comme des branches d'arbres ou des ondes, qui sortent et entrent avec une belle grace, & il faut observer que les plis se doivent tirer & façonner sur les principales jointures [….], afin que le beau jour donne dedans […] ; qu'on donne moins de plis qu'on peut aux habillements de drap: mais aux satins & taffetas il faut observer que quelquefois il touche si pres du modelle […] qu''il semble que les jambes ou pieds soient moulés dedans. Quelque fois aussi flottant a la legère, si ce sont des manteaux de satin ou de brocardel, mais au satin il faut garder de ne pas donner trop de plis confus, mais pour le velours ou les cuirs on peut bien laisser de grands vuides, a cause qu'ils ne plient qu'à force de jointures. Pour les gros draps vus leur baillerés de gros plis, comme aux manteanx, ou aux habits des nautonniers ou bergers, & autres: mais aux Nymphes conviennent de tafetas, razettes, & estoffes legeres mais surtout en façonnant les draperies, il est besoin qu'on observe les raccourcissements […]

term translated by ONTWERP in DE PASSE, Crispijn van, La prima-[quinta] parte della luce del dipingere et disegnare, ... messa in luce diligentemente da Crispino del Passo, con molte belle stampe = Eerste-[vijfde] deel van't light der teken en schilder konst, ... / met grooten vlijt in 't licht gebracht door Crispijn van de Pas, ende met schoone koop're platen verciert = La premiere-[cincquiesme] partie de la lumière de la peinture & de la designature, ... / mis en lumière avec grande diligence & peine par Crispin de Pas, avec des belles figures = Der erste-[fuenffte] Theil vom Liecht der Reiss und Mahlkunst, Amsterdam, Jan Jansz, 1643 - 1644., n.p.
term translated by ENTWURF in DE PASSE, Crispijn van, La prima-[quinta] parte della luce del dipingere et disegnare, ... messa in luce diligentemente da Crispino del Passo, con molte belle stampe = Eerste-[vijfde] deel van't light der teken en schilder konst, ... / met grooten vlijt in 't licht gebracht door Crispijn van de Pas, ende met schoone koop're platen verciert = La premiere-[cincquiesme] partie de la lumière de la peinture & de la designature, ... / mis en lumière avec grande diligence & peine par Crispin de Pas, avec des belles figures = Der erste-[fuenffte] Theil vom Liecht der Reiss und Mahlkunst, Amsterdam, Jan Jansz, 1643 - 1644., n.p.
term translated by DISEGNO in DE PASSE, Crispijn van, La prima-[quinta] parte della luce del dipingere et disegnare, ... messa in luce diligentemente da Crispino del Passo, con molte belle stampe = Eerste-[vijfde] deel van't light der teken en schilder konst, ... / met grooten vlijt in 't licht gebracht door Crispijn van de Pas, ende met schoone koop're platen verciert = La premiere-[cincquiesme] partie de la lumière de la peinture & de la designature, ... / mis en lumière avec grande diligence & peine par Crispin de Pas, avec des belles figures = Der erste-[fuenffte] Theil vom Liecht der Reiss und Mahlkunst, Amsterdam, Jan Jansz, 1643 - 1644., n.p.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → vêtements et plis

Quotation

[...] ayans affection de Peindre d’une manière Croquée & non finie, & ou quasi tous les coups de Pinceau paroissent en quelque façon separez les uns des autres, ce qui se nomme communement Peindre artistement ; Or sur cela je n’ay rien à dire, si l’intention d’un tel Peintre a esté d’en user de la sorte, comme il arrive assez souvent lors qu’on veut faire un exquisse, Ordonnance ou premier Esbauche d’un Tableau, sinon qu’il voulust faire passer ses œuvres pour estre en toutes leurs parties & dependances bien exécutées, & representant ce qu’elles doivent ; [...]

ordonnance · ébauche

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture
EFFET PICTURAL → touche
MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Quotation

Comment il faut esquisser les compositions d’histoires, & les figures
Le premier esquisse d’une histoire doit estre prompt & sans s’arrester beaucoup à former les membres, ayant seulement esgard à la justesse de leur position sur le plan, après quoy le peintre ayant arresté son ordonnance pourra les finir tout à loisir quand il luy plaira.

term translated by ABBOZZARE in DA VINCI, Leonardo, Trattato della pittura di Lionardo da Vinci, novamente dato in luce, con la vita dell'istesso autore, scritta da Rafaelle Du Fresne. Si sono giunti i tre libri della pittura, & il trattato della statua di Leon Battista Alberti, con la vita del medesimo, TRICHET DU FRESNE, Raphaël (éd.), Paris, Jacques Langlois, 1651., p.3
term translated by SKETCH in DA VINCI, Leonardo, A Treatise of Painting by Leonardo da Vinci. Translated from the Original Italian, and adorn'd with a great Number of Cuts. To which is prefx'd, The Author's Life ; Done from The last Edition of the French, London, J. Senex - W. Taylor, 1721., p.33
term translated by ENTWURF in DA VINCI, Leonardo, Des vortreflichen Florentinischen Mahlers Lionardo Da Vinci Hoch-nützlicher Tractat von der Mahlerey, BÖHM, Johann Georg (éd.), Nürnberg, Johann Georg Böhm, 1724., p.150

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition
CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin

Quotation

Dessein, Le mien en cet endroit est de faire connoistre qu'il y en a de deux façons, dont les premiers sont universels, veu que personne n'agit sans dessein, & les seconds sont particuliers, & appartiennent proprement aux Peintres. […] le second qui appartient purement aux Peintres, ne peut estre executé que par ceux qui sçavent portraire. Voicy le rapport que je trouve avec le premier. C'est qu'auparavant que le Peintre mette la main au Crayon, il faut que le premier Dessein ait precedé, qui est l'intention de ce qu’il veut representer, & en suite que le Dessein idéal de la mesme histoire qu'il veut faire soit tracé au blanc de son esprit avant qu'il le couche sur le papier : si c'est une fuite en Egypte & que l'Ouvrier ait l'intention de la representer à la descente d'une Montaigne, au passage d'une Riviere, ou qu’ils se reposent. Chacune de ces intentions fait un Dessein en blot [sic], qu'il faut enfanter par le moyen des parties qui le composent. Si c'est la descente par la representation de la Vierge qui porte avec grande précaution, le petit Jesus entre ses bras, tandis que Joseph conduit la Mule, & que les Anges leur rendent de bons offices, & les escortent en ce voyage. Les beaux esprits des hommes seulement litterez peuvent mesmes arriver jusqu’icy, touchant les Desseins ideals ; Mais ce qui suit appartient purement au Peintre (quoy qu'il soit sous la mesme Cathegorie des Idées). Et c'est l'arrangement historique des figures qu’on a arresté de representer, c’est-à-dire l’Assiette, & Ies gestes qu'on leur veut donner. Apres il faut exprimer sur le papier promptement, (afin qu'en recherchant les parties, la belle disposition du total n'eschape,) ce qui a esté imaginé. Et ces premiers Desseins s'appellent Esquis, ou Broüillards, apres lesquels on fait un autre dessein, qu’on acheve jusqu’à ses moindres parties, et ou nous espreuvons la verité de ce Proverbe Italien, qui dit del dir al fatto ch’é grand tratto, Veu que le plus souvent il ne nous reussit pas comme nous nous l’estions proposé, ou les estropiements & autres deffauts, sont les fourvoyements & autres mauvais accidents qui arrivent à ceux qui ont entrepris un voyage, ou autre affaire, sous la premiere sorte de desseins que j'ay nommés universels, & desquels je n'ay pas entendu parler en mes vers, ains [sic] de ceux qui sont faits avec du Crayon, sur le papier.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin

Quotation

ESQUISSE
Ce terme est encore tout Italien, quoy qu'il soit presentement fort intelligible en François. C'est comme un premier crayon ou une legere esbauche de quelque Ouvrage qu'on medite encore. L'Italien dit
Schizzo

ébauche · premier crayon

term translated by SCHIZZO in FRÉART de CHAMBRAY, Roland, An Idea of the Perfection of Painting: demonstrated from the Principles of Art, and by examples conformable to the observations , which Pliny and Quintilian have made upon the most celebrated pieces of Ancient painters parallel’d with some Works of the most Modern Painters, Leonardo da Vinci, Raphael, Julio Romano and N. Poussin, trad. par EVELYN, John, London, Henry Herringman, 1668., Advertissement, n.p.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin

Quotation

[ndr : Le Disciple, évoquant les étapes de son apprentissage] Ensuite, estant venu à copier des Figures humaines entieres, sur des Estampes, & aussi d’après celles que l’on nomme icy Academies, il m’avertit qu’il falloit d’abord en faire à veuë-d’œil l’esquisse ou l’ordonnance de leurs plus grosses parties, en commençant par la teste, & finissant aux pieds, pour aprés en arrester les contours au net, & le plus correctement que le pourrois ; & lors encore que j’alois à la corection à luy ou à d’autres de l’Academie, on me disoit aussi quelquefois que j’avois fait le total de la figure, ou trop trape ou trop sevelte, & le mesme de quelques parties & de plus mal placées. […]

ordonnance

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage

Quotation

LE DISCIPLE.
Je croy que vous sçavez aussi, que la pratique de dessiner à l'ordinaire est de faire prestement un esquisse ou ébauche de l'histoire ou sujet que l'on desire representer ; selon que l'on se l'est formée dans l'imagination, en effaçant, changeant, & rechangeant, tant que l’on en ait trouvé quelque chose qui contente
; puis aprés on vient à remettre le tout au net, en se servant tantost du Bas-relief, de la Ronde bosse, & du naturel ; & mesme en faisant de petits modelles revestus de cire à ébaucher & accompagnez de Drapperies.

ébauche

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin
MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Quotation

ESQUISSE.
Esquisse est un premier crayon ou une legere ébauche d'un Ouvrage que l'on medite. Les Italiens disent,
Schizzo. L'on dit esquisser une pensée, son opposé est arrester, terminer.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin

Quotation

Il est vray, répondis-je, que ce mot [ndr : dessein] est pris en divers sens parmi les Peintres ; car ils appellent dessein, l’esquisse d’un Tableau, ou le projet de quelque Ouvrage, representé seulement sur du papier avec le crayon, ou à la plume.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin

Quotation

Dans la Peinture ce qu’on nomme ordinairement Dessein, est une expression apparente, ou une image visible des pensées de l’Esprit, & de ce qu’on s’est premierement formé dans l’imagination. Comme cette Image de nos pensées s’exprime en differentes manieres, les Artisans luy ont donné divers noms, selon quelle est plus ou moins achevée. Ils nomment esquisses, les Desseins qui sont les premieres productions de l’Esprit encore informes, & non arrestées, sinon grossierement avec la plume ou le crayon ; Et ceux dont les contours des figures sont achevez, ils les appellent Desseins ou traits Arrestez.

dessin arrêté

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin

Quotation

Esquisse, du mot ital. Squizzo qui est une legere esbauche ou le premier crayon de quelque pensée & de quelque ouvrage qu’on medite de faire. Et parce que les Ouvriers font ces premiers desseins avec furie & promptitude d’esprit, & en peu de temps, les Italiens ont nommé cela Squizzi, de Squizzare, qui veut dire sortir dehors, & jalir avec impetuosité.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin

Quotation

[...] car l'ame de la Peinture est le Coloris. L'ame est la derniere perfection du vivant, & ce qui luy donne la vie: or personne ne dira jamais qu'une figure dessinée avec de simples lignes soit vivante & en sa derniere perfection, & s'il le dit, c'est que son imagination y supplée ce qui y manque du Coloris, de mesme qu'elle supplée à une simple esquisse toutes les parties de la Peinture.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin
EFFET PICTURAL → qualité des couleurs

Quotation

Et en effet le Tableau veut estre regardé comme une machine dont les pièces doivent estre l'une pour l'autre, & ne produire toutes ensemble qu'un mefme effet ; que si vous les regardez separément, vous n'y trouverez que la main de l'Ouvrier, lequel a mis tout son esprit dans leur accord & dans la justesse de leur assemblage : Qui couperoit par exemple l'endroit du Tableau de saint George, ou des vieilles, rendent graces au Ciel d' avoir trouvé un libérateur, & regarderoit ces figures comme quelque chose d'achevé, se tromperoit fort, puisque le Peintre ne les a faites que par relation au tout, & non point à elle-mesme : Les ayant donc placées au coin du tableau il en a éteint les couleurs & négligé l'Ouvrage, quoy que fur le premier plan, afin que la veuë se portast au milieu où le saint & la pucelle attirent les yeux par leur couleurs, qui sont plus fortes, & plus brillantes, Rubens a-t'il conservé cette oeconomie par tout, dit Damon ? Sans doute, répondit Philarque, mais cela est beaucoup plus sensible dans ses grands Ouvrages.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition
MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main
L’ARTISTE → qualités

Quotation

Cette façon de dessiner est beaucoup plus prompte & plus expeditive que les autres : mais elle n’est pas si propre à finir. Elle est commode pour les grands Peintres qui veulent mettre au dehors la pensée d’un grand ouvrage, & qui en veulent faire ce qu’on appelle une esquisse.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin

Quotation

Esquisser est faire paraitre une légère idée de ce que l'on veut faire, afin que si l'on se trompoit dans la veüe générale de son ouvrage l'on pust se corriger.

Modèle d'esquisse pour une tête

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

Quotation

Trois choses sont necessaires à la Peinture à Fresque avant que de Peindre. L’Esquisse, Les Cartons, Et l’enduit du mur.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture

Quotation

L’Esquisse est un petit Tableau qui contient en raccourci dans toutes les Parties de la Peinture, tout ce que l’on peut peindre en grand. C’est proprement le guide de l’Ouvrier & le modele de l’Ouvrage. Le Peintre y doit mettre non seulement tout son feu pour l’Invention, pour la Disposition & pour le Clair-obscur ; mais encore y arrester toutes les couleurs tant pour les objets en particulier, que pour l’union & l’harmonie du tout ensemble.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur

Quotation

Mais ceux qui veulent faire des Desseins lavez, se servent de l’ancre de la Chine, dont ils font des Lavis de deux ou trois Teintes, ajoûtant méme de l’Ancre à écrire à la plus forte. Premierement ils esquissent avec un petit charbon, pour placer leurs Figures & leurs Groupes : Ils contournent aprés avec la plume, mais fort legerement & d’un trait fort délié : ils apliquent ensuite, & quand le Contour est bien sec une legere teinte d’ancre de la Chine, avec un petit pinceau, & quand elle est bien seche, ce qui arrive bient-tôt, on en met une plus forte, & ensuite la plus noire, è mélant méme de l’ancre à écrire. Remarquez que pour toute sorte de Lavis on se sert d’un papier fort épais.
D’autres contournent avec la plume et hachent un peu les ombres : Puis ils adoucissent cela avec une ou plusieurs Teintes d’ancre de la Chine. Au lieu de l'ancre de la Chine, on se pût servir d'un Lavis de Bistre, qui est de la Suie, ou Broyée, ou bouillie avec de l'eau, dont on fait plusieurs teintes. D'autres encore contournent avec de la Sanguine, puis ils ombrent avec du Bistre, ou avec un Lavis de la méme Sanguine. Pour faire le Charbon, dont on se sert pour les Esquisses, on prend de petites branches d'un arbrisseau sauvage qui porte du fruit noir à petis bouquets, on le coupe tout vert par petis bâtons de la longueur de trois pouces, & s'ils sont trop gros, on les refend en deux ou en quatre : Puis on les met dans un bout de canon de fer, bien serrez, & l'on bouche les deux bouts avec de la terre rousse détrempée : il faut le mettre au feu ou sous de bonne braise, jusque à ce que le charbon est fait, ce qu'on connoit, lorsque toute l'humidité du bois s'est évaporée ou consumée, & qu'on juge qu'il est assez cuit : Aprés l'avoir laissé refroidir quelque tems on débouche le fer, & l'on en tire le charbon. Voilà pour ceux qui dessinent sur du papier.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin

Quotation

[…] On doit donc s’acoûtumer de bonne heure à imprimer dans son imagination, ce qu’on a crû digne d’étre observé. C’est là que s’en doit faire la premiere conception, & puis il sera facile de l’enfanter par une Esquisse sur des tabletes, pour y avoir recours, & s’en refraichir la memoire dans les occasions. […] c’est par la facilité de concevoir, & d’imprimer les objets dans leur imagination [ndr : des peintres], & ensuite de les enfanter avec la main, qu’ils aquirent & l’abondance, & la liberté de faire un beau choix.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin

Quotation

XII. Il est bon, avant de s’engager dans un ouvrage, de le méditer & d’en faire un esquisse colorié pour son repos, & pour le soulagement de sa mémoire.

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → portrait

Quotation

Mais qu’il [ndr : le jeune peintre] observe sur tout de ne faire jamais aucun Tableau qu’il n’en ait fait un leger esquisse colorié, dans lequel il puisse s’abandonner à son genie & en regler les mouvemens dans les objets particuliers, & dans l’effet du tout-ensemble.
Cet esquisse se doit faire très-vîte quand le Peintre a fixé sa pensée, pour ne point perdre le feu de son imagination. Cet esquisse étant donc tout informe, comme nous le supposons, on y peut changer, augmenter, ou diminuer, tant pour la composition, que pour le coloris. Et quand son Auteur l’aura réduit, quoique légérement dans l’état qu’il le desire ; il doit avant que d’ébaucher le grand Ouvrage, faire toutes les études nécessaires d’après ce qu’il y a de plus beau dans la Nature & dans l’Antique qui convienne à son sujet ; & dessiner exactement toutes les parties dans leurs places, afin de s’épargner la peine & le chagrin de changer & de faire deux fois le même ouvrage. Raphaël faisoit bien davantage : car il coloit plusieurs papiers ensemble de la grandeur de ses Tableaux, où après avoir dessiné correctement & mis toutes choses en place, il calquoit ce carton sur les fonds sur lesquels il devoit peindre.

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main
CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin

Quotation

On ne doit pas non plus rejetter ceux <les desseins> qui ne sont qu’esquissés, & où l’on ne voit qu’une très-legere Idée & comme l’essai de l’imagination : parce qu’il est curieux de voir de quelle maniere les habiles Peintres ont conçû d’abord leurs pensées avant que de les digerer, & que les esquisses font encore connaître de quelle touche les grands Maîtres se servaient pour caracteriser les choses avec peu de traits.

term translated by SCHETS in DE PILES, Roger, Beknopt verhaal van het leven der vermaardste Schilders : met Aanmerkingen over hunne werken, trad. par VERHOEK, Joannes, Amsterdam, Balthazar Lakeman, 1725., 66

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin
MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main
L’ARTISTE → qualités

Quotation

Esquisse est un premier crayon, ou une legere ébauche d’un Ouvrage que l’on médite, les Italiens disent Schizzo.

Ce passage est repris de Fréart de Chambray ("Avertissement au Lecteur", Idée de la perfection en peinture, 1662, n.p.) et de Félibien (Principes, 1676, p. 581).

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition du dessin

Quotation

Les pensées sont les premieres idées que le peintre jette sur le papier pour l’exécution de l’ouvrage qu’il se propose ; on les nomme aussi Esquisses, ou Croquis, parce que la main n’a fait que mettre en masse, & pour ainsi dire, que croquer les figures, les grouppes, les ordonnances & les autres parties qui les composent. Ces desseins (a) heurtés & faits avec beaucoup de vitesse, ne sont souvent pas extrêmement corrects & peuvent manquer pour la perspective, & les autres parties de l’art, mais ne sont point les défauts dans une esquisse, dont tout le but est de représenter une pensée exécutée avec beaucoup d’esprit, ou bien des figures détachées & imparfaites qui doivent entrer dans quelque composition dont elles font partie.
(a) Terme de peinture pour signifier un dessein qui n’est touché que de coups hardis & peu prononcés
.

pensée · croquis

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition du dessin
EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Quotation

Les premieres pensées, les esquisses faites d’un trait de plume ou de crayon, par la franchise de la main peuvent être regardées comme originales ; les Italiens les appellent Macchia. Ces traits simples & francs sont difficiles à imiter ; ils sont si spirituels, qu’il manque toujours quelque chose aux copies que l’on en fait, il y a un certain mélange de manieres qui en fait connoître la fausseté ; c’est ce qu’on observe dans les desseins supposés du Guerchin & de Rembrant.

pensée · macchia

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → statut de l'oeuvre : copie, original...
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition du dessin