FOND (n. m.)

CONCEPTION DE LA PEINTUREcouleur · lumière · composition
CONCEPTS ESTHETIQUESnature, imitation et vrai
MATERIALITE DE L’ŒUVREcouleurs · technique de la peinture · technique du dessin · outils
SPECTATEURperception et regard
ACHTERGROND (nld.) · ACHTERUYT (nld.) · BACKGROUND (eng.) · BACKSIDE (eng.) · CAMPO (ita.) · FELD (deu.) · GROND (nld.) · GROUND (eng.) · GRUND (deu.) · HINTERGRUND (deu.) · OFFSCAPE (eng.) · PRIMUURSEL (nld.)
TERM USED IN EARLY TRANSLATIONS
CAMPO (ita.) · CAMPUS (lat.) · FELD (deu.) · GROUND (eng.) · GRUND (deu.)

FILTERS

CONCEPTUAL FIELDS

LINKED QUOTATIONS

17 sources
31 quotations

Quotation

Pour faire que les figures se detachent du fond du tableau & qu’elles ayent un grand relief
Les figures de quelques corps que ce soit sembleront avoir un plus grand relief & se détacher davantage du tableau, le champ desquelles sera meslé de couleurs claires et obscures, avec la plus grande variété qui sera possible sur les contours des figures […] pourveu aussi qu’en l’assortissement de ces couleurs, la diminution de clarté dans les blanches, & dans l’obscurité dans les noirs y soit judicieusement observée.

term translated by CAMPO in DA VINCI, Leonardo, Trattato della pittura di Lionardo da Vinci, novamente dato in luce, con la vita dell'istesso autore, scritta da Rafaelle Du Fresne. Si sono giunti i tre libri della pittura, & il trattato della statua di Leon Battista Alberti, con la vita del medesimo, TRICHET DU FRESNE, Raphaël (éd.), Paris, Jacques Langlois, 1651., p.16
term translated by GROUND in DA VINCI, Leonardo, A Treatise of Painting by Leonardo da Vinci. Translated from the Original Italian, and adorn'd with a great Number of Cuts. To which is prefx'd, The Author's Life ; Done from The last Edition of the French, London, J. Senex - W. Taylor, 1721., p.59
term translated by GRUND in DA VINCI, Leonardo, Des vortreflichen Florentinischen Mahlers Lionardo Da Vinci Hoch-nützlicher Tractat von der Mahlerey, BÖHM, Johann Georg (éd.), Nürnberg, Johann Georg Böhm, 1724., p.132

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur
CONCEPTION DE LA PEINTURE → lumière

Quotation

En quels endroits c’est que les reflects des lumieres sont plus ou moins apparents
Les reflets des jours ont plus ou moins de clarté, l’ont plus ou moins apparents, selon que le champ sur lequel ils se rencontrent est obscur, & cela se fait, parce que si le champ est plus obscure que le reflect, alors le reflect paroistra fort & sera sensible à l’œil par la grande difference que les couleurs ont entr’elles : mais si le reflect se trouve aussi sur un fond plus clair que luy, pour lors ce reflect se montrera plus obscur, eu esgard à la blancheur sur laquelle il se termine : & ainsi il deviendra comme imperceptible.

term translated by CAMPO in DA VINCI, Leonardo, Trattato della pittura di Lionardo da Vinci, novamente dato in luce, con la vita dell'istesso autore, scritta da Rafaelle Du Fresne. Si sono giunti i tre libri della pittura, & il trattato della statua di Leon Battista Alberti, con la vita del medesimo, TRICHET DU FRESNE, Raphaël (éd.), Paris, Jacques Langlois, 1651., p.19
term translated by GROUND in DA VINCI, Leonardo, A Treatise of Painting by Leonardo da Vinci. Translated from the Original Italian, and adorn'd with a great Number of Cuts. To which is prefx'd, The Author's Life ; Done from The last Edition of the French, London, J. Senex - W. Taylor, 1721., p.62
term translated by FELD in DA VINCI, Leonardo, Des vortreflichen Florentinischen Mahlers Lionardo Da Vinci Hoch-nützlicher Tractat von der Mahlerey, BÖHM, Johann Georg (éd.), Nürnberg, Johann Georg Böhm, 1724., p.80

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → lumière

Quotation

Du moyen de rendre les couleurs vives & belles dessus leurs superficies 
Aux couleurs que vous voudrez qui paroissent belles, il faudra tousjours leur preparer un fond tres-blanc : mais je n’entends dire cecy que pour les couleurs qui sont transparentes, parce qu’aux autres qui ne le sont pas, un champ clair ne sert de rien […]

term translated by CAMPO in DA VINCI, Leonardo, Trattato della pittura di Lionardo da Vinci, novamente dato in luce, con la vita dell'istesso autore, scritta da Rafaelle Du Fresne. Si sono giunti i tre libri della pittura, & il trattato della statua di Leon Battista Alberti, con la vita del medesimo, TRICHET DU FRESNE, Raphaël (éd.), Paris, Jacques Langlois, 1651., p.26
term translated by GROUND in DA VINCI, Leonardo, A Treatise of Painting by Leonardo da Vinci. Translated from the Original Italian, and adorn'd with a great Number of Cuts. To which is prefx'd, The Author's Life ; Done from The last Edition of the French, London, J. Senex - W. Taylor, 1721., p.72
term translated by GRUND in DA VINCI, Leonardo, Des vortreflichen Florentinischen Mahlers Lionardo Da Vinci Hoch-nützlicher Tractat von der Mahlerey, BÖHM, Johann Georg (éd.), Nürnberg, Johann Georg Böhm, 1724., p.123

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → couleurs
CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur
EFFET PICTURAL → qualité des couleurs

Quotation

Des fonds convenables aux choses peintes  
C’est une chose de grande importance, & qui mérite d’estre bien considerée, de donner des fonds convenables, & placer avec effet  les corps opaques, selon leurs ombres & leurs lumieres, parce qu’ils doivent avoir le costé du jour sur un champ obscure, & celuy de l’ombre sur un fond clair, comme il est representé par la figure suivante.

term translated by CAMPO in DA VINCI, Leonardo, Trattato della pittura di Lionardo da Vinci, novamente dato in luce, con la vita dell'istesso autore, scritta da Rafaelle Du Fresne. Si sono giunti i tre libri della pittura, & il trattato della statua di Leon Battista Alberti, con la vita del medesimo, TRICHET DU FRESNE, Raphaël (éd.), Paris, Jacques Langlois, 1651., p.37
term translated by GROUND in DA VINCI, Leonardo, A Treatise of Painting by Leonardo da Vinci. Translated from the Original Italian, and adorn'd with a great Number of Cuts. To which is prefx'd, The Author's Life ; Done from The last Edition of the French, London, J. Senex - W. Taylor, 1721., p.88
term translated by GRUND in DA VINCI, Leonardo, Des vortreflichen Florentinischen Mahlers Lionardo Da Vinci Hoch-nützlicher Tractat von der Mahlerey, BÖHM, Johann Georg (éd.), Nürnberg, Johann Georg Böhm, 1724., p.130

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition
CONCEPTION DE LA PEINTURE → lumière

Quotation

{XXXI. Conduite des Tons, des Lumières & des Ombres.} 
Il faut donc que les corps ronds, qui sont veus vis-à-vis en angle droit, soient de couleurs vives & fortes, & que les extremitez tournent en se perdant insensiblement & confusément, sans que le Clair se precipite tout d'un coup dans l'Obscur, ny l'Obscur tout d'un coup dans le Clair : il se fera un passage commun & imperceptible des Clairs dans les Ombres & des Ombres dans les Clairs. Et c’est conformément à ces principes qu’il faut traiter tout un Grouppe de Figures, quoy que composé de plusieurs parties ; de mesme que vous feriez une seule teste, soit qu’il y ait deux Grouppes, ou mesme trois (*ce qui sera tout au plus) si vôtre composition le demande, & prenez garde qu’ils soient détachez les uns des autres : Enfin, vous ménagerez si bien les Couleurs, les Clairs & les Ombres, *que vous fassiez paroître les corps éclairez par des Ombres qui arrestent vostre veuë, qui ne luy permettent pas si-tost d’aller plus loing, & qui la font reposer pour quelque temps, & que reciproquement vous rendiez les Ombres sensibles par un Fond éclairé.

term translated by CAMPUS in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, De arte graphica liber, Paris, Nicolas Langlois, 1668., p.29
term translated by GROUND in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., p.39
term translated by GRUND in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, Kurtzer Begriff Der Theoretischen Mahler-Kunst, trad. par GERICKE, Samuel Theodor, Berlin, Johann Michael Rüdigen, 1699., p.38

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité de la lumière
SPECTATEUR → perception et regard

Quotation

382. [Que vos Couleurs soient vives, sans pourtant donner, comme on dit, dans la farine.] Donner dans la farine c’est une façon de parler parmy les Peintres, qui exprime parfaitement ce qu’elle veut dire, qui n’est autre chose que de peindre avec Couleurs claires & fades tout ensemble, lesquelles ne donnent non plus de vie aux Figures, que si effectivement elles estoient frottées de farine. Ceux qui font leurs Carnations fort blanches & leurs Ombres grises ou verdastres, tombent dans cette inconvenient. Les Couleurs rousses dans les Ombres des chairs les plus delicates, contribuent merveilleusement à les rendre vives, brillantes & naturelles : mais il en faut user avec la mesme prudence dont le Titien, Paul Ver. Rubens & Vandeik se sont servis.
Pour conserver les Couleurs fraisches, il faut peindre en mettant toûjours des Couleurs, & non pas en frottant apres les avoir couchées sur la toile ; & s’il se pouvoit mesme faire qu’on les mist justement dans leurs places, & que l’on n’y touchast point quand on les y a une fois placées, il seroit encore mieux ; parce que la fraischeur des Couleurs se ternit & se perd à force de les tourmenter en peignant.
Tous ceux qui ont bien colorié, avoient encore une autre Maxime pour maintenir les Couleurs fraisches, vives & fleuries ; c'estoit de se servir de Fonds blancs, sur lesquels ils peignoient, & souvent mesme au premier coup, sans rien retoucher, & sans y employer de nouvelles Couleurs. Rubens s'en servoit toûjours ; & j'ay veu des Tableaux de la main de ce grand Homme faits au premier coup, qui avoient une vivacité merveilleuse. La raison que ces excellens Coloristes avoient de se servir de ces sortes de Fonds, est que le Blanc conserve toûjours un éclat sous le transparant des Couleurs, lesquelles empeschent que l'air n'altere la blancheur du Fonds, de méme que cette blancheur repare le dommage qu'elles reçoivent de l'air ; de maniere que le Fonds & les Couleurs se prestent un mutuel secours, & se conservent l'un l'autre. C'est par cette raison que les Couleurs glacées ont une vivacité qui ne peut jamais estre imitée par les Couleurs les plus vives & les plus brillantes, dont à la maniere ordinaire & commune on couche simplement les differentes teintes, chacune dans leur place les unes apres les autres : tant il est vray que le Blanc avec les autres Couleurs fieres, dont on peint d'abord ce que l'on veut glacer, en sont comme la vie & l'éclat. Les Anciens ont asseurement trouvé que les Fonds blancs estoient beaucoup meilleurs que les autres : puisque nonobstant l'incommodité que leurs yeux recevoient de cette Couleur, ils ne laissoient pas de s'en servir, […] Je ne sçay d'où vient que l'on ne s'en sert pas aujourd'huy, si ce n'est qu'il y a peu de Peintres curieux de bien colorier, ou que l'ébauche commencée sur le Blanc ne se montre pas assez viste, & qu'il faut avoir une patience plus que Françoise, pour attendre qu'elle soit achevée, & que le Fond qui ternit par sa Blancheur l'éclat des autres Couleurs, soit entierement couvert, pour faire paroistre agreablement tout l'Ouvrage.

term translated by GROUND in DE PILES, Roger, De l'art de peinture de Charles Alphonse Dufresnoy, Paris, Nicolas Langlois, 1668., p.177

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → couleurs
EFFET PICTURAL → qualité des couleurs

Quotation

Après avoir fait le fonds du Tableau, qui est pour l’ordinaire un Ciel, un Paysage, quelque Drapperie, ou quelque Architecture afin d’unir les figures, notre disciple fera la principale la première, ou bien il commencera par celles qui doivent paroistre les plus éloignées de la veüe prenant garde que les teintes ne soient trop fortes & qu’elles tiennent un peu du fonds, & reservant ses plus vives couleurs pour les figures les plus proches de la veüe, & ses plus riches pour la principale, qui doit donner plus d’éclat au Tableau.
Si les figures les plus proches doivent estre éclairées, il y appliquera son clair plus fort qu’à tout le reste du Tableau ; & si elles doivent estre ombrées, il y employra de mesme son brun le plus fort, & le plus agreable à la veüe, adoucissant cét excez de force avec jugement : car ce n’est ny le grand clair, ny le grand brun, qui font ce bel effet qu’on admire dans les Tableaux, mais le meslange judicieux des couleurs, & la conduite du Peintre à les appliquer selon la convenance naturelle de son sujet.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité de la composition
L’ARTISTE → apprentissage

Quotation

Fond, Derriere ou Champ d’un Tableau ; Ce mot signifie souvent en peinture la partie au dessous d’une autre. Ainsi on dit que le Ciel fait fond à un arbre ; qu’une montagne fait fond à une maison, ou à des Figures ; qu’une draperie sert de fond à la teste, ou au bras de quelque Figure.

derrière · champ

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

Quotation

De toutes les parties de la Peinture, celle qui a le plus contribué à l'effet & au brillant de ses Ouvrages a este la disposition des objets : car les lumières & les couleurs ne serviroient pas de beaucoup si les corps nettoient placez & disposez pour les recevoir avantageusement & cette disposition ne se trouve pas seulement dans les objets particuliers, mais encore dans les groupes & dans le tout-ensemble de l'Ouvrage. II paroist visiblement que l'oeconomie que Rubens a gardée en cette partie, va à éviter la dissipation des yeux, & à les fixer agréablement par la liaison des corps & par l'opposition des masses. Cette liaison se fait de deux façons ; la première par manière de fond, & la seconde par manière de groupe.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition
SPECTATEUR → perception et regard
EFFET PICTURAL → qualité de la composition

Quotation

II n'est pas toujours necessaire que les objets qui contribüent à faire un fond soient ramassez ensemble, pourveu qu'ils s'unissent en couleur & en lumière : Par exemple, dans le Massacre des Innocens, le ciel, les anges, les figures & les bastimens qui sont dans le païsage, quoy que séparez les uns des autres, sont tous d'une couleur legere, & ne composent qu'un mesme fond clair ; comme les quatre soldats armez, & le Vestibule du Pretoire où ils sont n'en font qu'un brun : Dans le Ravissement des Sabines, le ciel l'architecture & les soldats que l'on voit sur le derriere, sont un fond clair pour l'amphiteatre qui en fait un autre, avec toutes les figures dont il est rempli pour d'autres objets plus avancez : Dans le Jugement de Paris les satyres, la discorde qui est dans les nuées & le Païsage, ne composent ensemble qu'un fond d'un brun doux , pour soustenir & pour faire paroistre l'esclat du tein des trois Déesses. Pour les groupes, il faut que non seulement ils soient composez de corps ramassez ensemble, mais encore qu'ils le soient en boule, en monceau, ou comme disoit le Titien, en grape de raisin, afin que toutes les parties esclairées du groupe se trouvant ensemble, ne fassent pour ainsi dire, qu'une lumière, & que toutes ses ombres n'en paroissent qu'une, en sorte neanmoins que cela soit naturel, sans affectation, &comme si les choses s'estoient ainsi trouvées par hazard.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → règles et préceptes
CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur
CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition
EFFET PICTURAL → qualité des couleurs
EFFET PICTURAL → qualité de la composition
CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

Quotation

Mais quand la Scène du Tableau, interrompit Damon n'est point une campagne, & que c'est une chambre ou quelque autre lieu renfermé, le Peintre a-t'il la liberté de mettre son clair sur le fond du Tableau comme sur le devant? Non, répondit Philarque, à moins que l'on ne supposait quelque fenestre dans le mesme plan des Figures éloignées, lesquelles on supposeroit éclairées de cette lumière accidentelle.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

Quotation

Les Couleurs Pour la Miniature, & premierement pour les fonds, ils sont composez de Bisto & Terre d’Ombre, ou Terre de Cologne, avec un peu de Noir & de Blanc.
[ndr voir ce chapitre dans son ensemble]

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → couleurs

Quotation

Fonds verdastre.
Ceux cy sont plus en usage pour les portraits sans avoir besoin de pointiller du Noir dans du Sulle de grain & du Blanc.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → couleurs
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture

Quotation

Je dis donc que si dans les choses naturelles, c’est la forme qui maintient l’estre, & qui est principe de leur durée, il en est tout autrement dans les ouvrages de l’art, où la matière conserve leur forme, & les fait résister plus ou moins à l’effort des années. C’est pourquoy les Peintres qui veulent que leurs ouvrages se conservent plus long-temps, ne doivent pas negliger de travailler sur des fonds durables, & avec des couleurs qui ne passent point. Il est vray qu’ils n’ont pas toujours la liberté de choisir le fond de leurs Tableaux, estant obligez de travailler, tantost sur des murailles, tantost sur du bois, & souvent sur de la toile ; mais il est toujours dans leur pouvoir d’apporter beaucoup de soin à preparer ces divers fonds, & à chercher les couleurs qui sont les meilleures. Ainsi quand on peint à fraisque, c’est au Peintre à prendre garde que l’enduit soit de bonne chaux & de bon sable, & à faire provision des couleurs propres pour ces sortes d’ouvrages, parceque celles qui servent à peindre à huile n’y sont pas toutes également bonnes. Les plus terrestres & les moins composées sont les vrayes couleurs dont on se doit servir à fraisque. Pour travailler à huile il faut encore user des mesmes precautions.

 
[...]
Les Anciens qui peignoient sur des ais faisoient un choix tout particulier du bois qui estoit le moins sujet à se corrompre. Nous voyons que les Tableaux de Raphaël & des Peintres de son temps, qui estoient sur des fonds de bois, se sont parfaitement bien conservez. Neanmoins comme la toile est plus commode, & se roule aisément quand on veut la transporter, l’on s’en est beaucoup servy, principalement depuis que l’on a peint à huile, & que la fraisque & la detrempe ne sont plus si fort en usage qu’elles estoient anciennement.

Anciens (les)

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture

Quotation

L’On peint à Huile sur toutes sortes de choses, pourvû qu’elles soient préparées, néanmoins les Fonds dont on se sert plus ordinairement sont, le bois, la toile, & le cuivre ; & la preparation qu’on y fait, est, de les rendre unis, en y mettant une ou plusieurs couches de quelque Couleur qui ait du corps, & qui puisse boucher les pores du bois ou de la toile : mais sans se donner tant de peine, on trouve de ces sortes de choses toutes preparées, ou pour parler dans les termes, toutes imprimées. Ceux qui commencent feront bien de se servir de Fonds imprimez à Huile d’une demie-teinte douce, c’est-à-dire entre le Clair & l’Obscur, parce que les Couleurs que l’on y met en peignant font d’abord leur effet : mais quand on sera plus avancé, il sera bon de s'accoûtumer aux toiles d'une couleur plus claire, & tirant sur le gris, parce que les couleurs s'y conservent plus fraîches.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture

Quotation

Les Fonds de bois s'impriment ordinairement à Détrempe : mais il faut avoir beaucoup de pratique, & savoir bien ce que l'on fait, pour s'en servir; car les Couleurs ne paraissent pas telles sur les Fonds blancs qu'elles sont sur la Palette, & la Couleur qui s'emboit si-tost qu'on la couche, fait de la peine à peindre, à ceux qui commencent

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture

Quotation

Pour ce qui est des Fonds de cuivre, il n'y a pas d'autre préparation à faire, que de couper une gousse d'ail en deux, & d'en frotter le costé du cuivre sur lequel on veut peindre, à moins qu'on ne voulût une autre couleur pour Fond, que celle du même cuivre.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture

Quotation

Cette Peinture [ndr : la peinture en miniature] est en tout semblable à la Détrempe, à la réserve qu’elle se finit à la pointe du Pinceau, & en pointillant seulement, & c’est pour cela qu’il n’y a point de sorte de peinture où l’on puisse terminer davantage qu’en celle-cy, à cause de la facilité que les points donnent d’unir ensemble les différentes teintes & de les attendrir. Il faut ébaucher toûjours d’une Couleur plus claire, & comme en lavant, & finir en donnant toujours plus de force : & la vérité est qu’on en peut donner du moins autant qu’à la Peinture à huile quand on fait bien ménager sa couleur : celle qu’on appelle du Bistre, laquelle se fait de suye évaporée est d’un merveilleux secours pour cela à qui s’en sait servir à propos, & surtout quand on y mêle du Carmin, ce qui dépend des occasions. Les pinceaux doivent estre fermes, pointus, & quand on les achète il faut les essayer en les moüillant un peu & les passant sur la main & voir s’ils font bien la pointe. Les fonds sont ordinairement de vélin ou de bois préparé : mais les meilleurs sont de vélin tendu sur du bois ou sur du cuivre : ce qui se fait en humectant & maniant un peu & proprement le vélin & en colant les extrémitez par derrière le fond sur lequel on le veut tendre, & qui par conséquent doit estre moins long & moins large que le vélin.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture

Quotation

Le fond sur lequel on peint en Pastel, est du papier dont la couleur la plus avantageuse est d’estre d’un gris un peu roux ; & on pour s’en servir plus commodément il faut le coller sur un ais fait exprès d’un bois léger.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin

Quotation

Quand au troisiéme Tableau [ndr : Nicolas Poussin, Les Israélites recueillant la manne dans le désert], l’on fit remarquer que cette partie de l’Ordonnance comprenoit trois choses : 1. La conception du lieu : 2. La disposition des figures : 3. Le plan perspectif. Dans la premiere l’on considera, que le Poussain y avoit formé de grandes terraces pour servir de fond aux figures de devant & pousser le lointain, des Rochers grands & terribles qui donne l’idée d’un affreux desert, […] ; que quand à la disposition des figures, divers groupes détachez les uns des autres composoient de grandes parties si distinctes, que la vûe s’y peut promener sans peine, & pourtant si bien liés l’un à l’autre qu’ils s’unissent pour faire un beau tout ensemble.

POUSSIN, Nicolas, La Manne ou les israélites recueillant la Manne dans le désert, 1637 - 1639, huile sur toile, 149 x 200, Paris, Musée du Louvre, Inv. 7275 .
TESTELIN, Henry, Cinquième table des préceptes de la peinture sur l'ordonnance, estampe, dans TESTELIN, Henry, Sentimens des plus habiles peintres du tems, sur la pratique de la peinture et sculpture, Recueillis & mis en Tables de Preceptes. Avec six discours academiques, Extraits des Conferences tenuës en l’Académie Royale desdits Arts & prononcés en presence de deffunt Monsieur Colbert, Conseiller du Roi en tous ses Conseils, Controleur General des Finances, Surintendant & Ordonnateur des Bâtiments du Roi, Jardins, Arts & Manufactures de France, protecteur de ladite Academie, assemblée generalement en des jours solemnels pour la delivrance du Prix Royal, par Henry Testelin, Peintre du Roi, Professeur & Secretaire en ladite Academie, La Haye, Matthieu Rogguet, s.d. [1693 ou 1694], n.p. [après p. 25].
TESTELIN, Henry, Exemple touchant l'ordonnance [d'après La Manne de Nicolas Poussin], estampe, dans TESTELIN, Henry, Sentimens des plus habiles peintres du tems, sur la pratique de la peinture et sculpture, Recueillis & mis en Tables de Preceptes. Avec six discours academiques, Extraits des Conferences tenuës en l’Académie Royale desdits Arts & prononcés en presence de deffunt Monsieur Colbert, Conseiller du Roi en tous ses Conseils, Controleur General des Finances, Surintendant & Ordonnateur des Bâtiments du Roi, Jardins, Arts & Manufactures de France, protecteur de ladite Academie, assemblée generalement en des jours solemnels pour la delivrance du Prix Royal, par Henry Testelin, Peintre du Roi, Professeur & Secretaire en ladite Academie, La Haye, Matthieu Rogguet, s.d. [1693 ou 1694], n.p. [après p. 25].

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

Quotation

XV.
Il importe beaucoup qu’on se serve de bons Pinceaux, pour les bien choisir, il faut un peu les moüiller, & en les tournant sur le doigt si tous les poils se tiennent assemblez, & ne font qu’une pointe, ils sont bons : mais s’ils ne s’assemblent pas, qu’ils fassent plusieurs pointes, & qu’il y en ait de plus longs les uns que les autres, ils ne vallent rien, particulierement pour pointiller, et sur tout pour les Carnations. Quand ils seront trop pointus, n’y ayant que quatre ou cinq poils qu’ils passent les autres, quoy que d’ailleurs ils se tiennent assemblez, ils ne laissent pas que d’estre bons ; mais il les faut émousser avec des cizeaux, & prendre garde de n’en pas trop couper. Il est bon d’en avoir de deux ou trois sortes, dont les plus gros seront pour faire les Fonds, les moyens pour Ebaucher, & les plus petits pour finir. Je ne sçache qu’une femme dans Paris qui fasse de bons Pinceaux, elle se nomme la Luzaye, […]. 
Pour faire assember les poils de vôtre Pinceau & luy faire une bonne pointe, il faut le mettre souvent sur le bord des lévres en travaillant, le seirant, & l’humectant avec la langue, mesme quand on a pris de la Couleur ; car s’il y en a trop, on l’oste ainsi, & il n’en demeure que ce qu’il faut pour faire des Traits égaux & unis. L’on ne doit pas craindre que cela fasse aucun mal, toutes les Couleurs à Mignature (excepté l’Orpin, qui est un poison) quand elles sont preparées, n’ont ny mauvais goust, ny mauvaises qualitez : Il faut sur tout mettre cette invention en usage, pour pointiller, & pour finir particulierement les Carnations, afin que les Traits soient nets, & pas trop chargez de Couleur ; car pour les Draperies & autres choses, tant pour Ebaucher que pour finir, on peut se contenter d’assembler les poils de son pinceau, & le décharger lors qu’il y a trop de Couleur, en le passant sur le bord de la Coquille, ou dessus le papier qu’il faut mettre sur vostre Ouvrage pour poser la main, donnant quelques coups dessus auparavant que de travailler sur sa piece.

term translated by GROUND in BOUTET, Claude, The Art of Painting in Miniature: Teaching The speedy and perfect Acquisition of that Art without a Master. By Rules so easy, and in a Method so natural as to render this charming Accomplishment universally attainable. Containing I. The Difference between Painting in Miniature, and other Kinds of Painting. II. The Management of Colours in Draperies, Linnen, Lace, Furrs, &c. III. The Method of mixing Colours for Carnations ; for painting of Architecture, or any Building of Stone or Wood ; for Landskips, Terrasses, Water, Ruins, Rocks, &c. IV. The Art of Painting all Sorts of Flowers, with the proper Colours required to represent Nature to the highest Perfection. V. The various Methods of Painting. Translated from the Original French. The Fourth Edition. To which are now added, I. Certain Secrets of one of the greatest Italian Painters for making the finest Colours, Burnished Gold, Shell Gold, &c. II. Some general instructive Lessons for the Art of Drawing. And III. The Usefulness and Benefit of Prints, London, J. Hodges - J. James - T. Cooper, 1739., p. 15-16.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

Quotation

XVII.
Lors que l’on veut coucher quelque Couleur également forte par tout, comme un Fond, il faut faire vos meslanges dans des Coquilles, & en mettre assez pour ce que vous avez dessein de peindre ; car si elle finit trop-tost il est tres-difficile d’en faire qui ne soit ou plus brune, ou plus claire.

term translated by GROUND in BOUTET, Claude, The Art of Painting in Miniature: Teaching The speedy and perfect Acquisition of that Art without a Master. By Rules so easy, and in a Method so natural as to render this charming Accomplishment universally attainable. Containing I. The Difference between Painting in Miniature, and other Kinds of Painting. II. The Management of Colours in Draperies, Linnen, Lace, Furrs, &c. III. The Method of mixing Colours for Carnations ; for painting of Architecture, or any Building of Stone or Wood ; for Landskips, Terrasses, Water, Ruins, Rocks, &c. IV. The Art of Painting all Sorts of Flowers, with the proper Colours required to represent Nature to the highest Perfection. V. The various Methods of Painting. Translated from the Original French. The Fourth Edition. To which are now added, I. Certain Secrets of one of the greatest Italian Painters for making the finest Colours, Burnished Gold, Shell Gold, &c. II. Some general instructive Lessons for the Art of Drawing. And III. The Usefulness and Benefit of Prints, London, J. Hodges - J. James - T. Cooper, 1739., p. 17.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → couleurs

Quotation

XXIII.
Il y a diverses sortes de Fonds pour les Tableaux & les Portraits, les uns sont tout à fait bruns composez de Bistre, de Terre d’Ombre, ou de Terre de Cologne, avec un peu de Noir & de Blanc : D’autres plus Jaunes, où l’on mesle beaucoup d’Occre ; & d’autres plus Gris, où l’on met de l’Inde. Pour les peindre faites un Lavis de la couleur ou du Mélange que vous les voudrez faire, ou selon que sera le Tableau ou le Portrait que vous copierez ; c’est à dire, une Couche fort legere, dans laquelle il n’y ait quasi que de l’eau afin d’emboire le veslin ; en suite repasser une autre couche plus épaisse, & l’étendez fort uniement à grands coups, le plus viste que vous pourrez, ne touchant pas deux fois en un mesme endroit avant qu’il soit sec, parce que le second coup emporte ce que l’on a mis au premier, particulierement quand on appuye un peu trop le Pinceau.

term translated by GROUND in BOUTET, Claude, The Art of Painting in Miniature: Teaching The speedy and perfect Acquisition of that Art without a Master. By Rules so easy, and in a Method so natural as to render this charming Accomplishment universally attainable. Containing I. The Difference between Painting in Miniature, and other Kinds of Painting. II. The Management of Colours in Draperies, Linnen, Lace, Furrs, &c. III. The Method of mixing Colours for Carnations ; for painting of Architecture, or any Building of Stone or Wood ; for Landskips, Terrasses, Water, Ruins, Rocks, &c. IV. The Art of Painting all Sorts of Flowers, with the proper Colours required to represent Nature to the highest Perfection. V. The various Methods of Painting. Translated from the Original French. The Fourth Edition. To which are now added, I. Certain Secrets of one of the greatest Italian Painters for making the finest Colours, Burnished Gold, Shell Gold, &c. II. Some general instructive Lessons for the Art of Drawing. And III. The Usefulness and Benefit of Prints, London, J. Hodges - J. James - T. Cooper, 1739., p. 19-20.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → couleurs
CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur

Quotation

XXIV.
L’on fait encore d’autres fonds bruns, d’une Couleur un peu verdâtre, ceux-là sont les plus en usage, & les plus propres à mettre sous toutes sortes de Figures & de Portraits, parce qu’il font paroître les Carnations tres-belles, & se couchent fort aisément, sans qu’il soit besoin de les pointiller, comme souvent l’on est obligé de faire les autres, qui rarement se sont unis d’abord, au lieu qu’en ceux-cy l’on ne manque guere de réüssir dés le premier coup. Pour les faire vous meslerez du Noir, du Stil de Grain & du Blanc tout ensemble, plus ou moins de chaque couleur, selon que vous voudrez qu’il soient bruns ou clairs : Vous en ferez une Couche fort legere, puis une plus épaisse, comme j’ay dit des premiers Fonds [ndr : voir p. 28] ; l’on en peut faire encore d’autres Couleurs si l’on veut, mais voila les plus ordinaires.

term translated by GROUND in BOUTET, Claude, The Art of Painting in Miniature: Teaching The speedy and perfect Acquisition of that Art without a Master. By Rules so easy, and in a Method so natural as to render this charming Accomplishment universally attainable. Containing I. The Difference between Painting in Miniature, and other Kinds of Painting. II. The Management of Colours in Draperies, Linnen, Lace, Furrs, &c. III. The Method of mixing Colours for Carnations ; for painting of Architecture, or any Building of Stone or Wood ; for Landskips, Terrasses, Water, Ruins, Rocks, &c. IV. The Art of Painting all Sorts of Flowers, with the proper Colours required to represent Nature to the highest Perfection. V. The various Methods of Painting. Translated from the Original French. The Fourth Edition. To which are now added, I. Certain Secrets of one of the greatest Italian Painters for making the finest Colours, Burnished Gold, Shell Gold, &c. II. Some general instructive Lessons for the Art of Drawing. And III. The Usefulness and Benefit of Prints, London, J. Hodges - J. James - T. Cooper, 1739., p. 20.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → couleurs
CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur

Quotation

Pline dit, que les Anciens peignoient avec quatre couleurs seulement, dont ils composoient leurs teintes. Mais il est à croire que ce n’étoit que pour préparer le fond à recevoir les couleurs qui donnent la fraîcheur, la vigueur & l’ame à l’ouvrage.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → couleurs
EFFET PICTURAL → qualité des couleurs

Quotation

Champ du Tableau  : le champ, le fond & le derriere du Tableau ne signifient qu’une même chose, sinon que l’on appelle plus ordinairement fond, ce qui est derriere les objets en particulier, & l’on dit, une telle chose fait fond à telle autre, une draperie, par exemple, fait fond à un bras, une terrasse fait fond à une figure, une figure à une autre, un Ciel à un arbre, ou à une autre chose, & ainsi du reste. 

Ce passage est repris de De Piles (« Remarques sur l'art de peinture de Charles Alphonse Du Fresnoy », in DU FRESNOY, Charles-Alphonse et DE PILES, Roger, 1668, n.p.).

derrière · champ

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

Quotation

FOND. Voyez CHAMP. Fond & champ ne sont pourtant pas des mots absolument synonimes : on dit des fonds blancs, un fond brun, & l’on ne dit pas un champ blanc, des champs bruns. Les fonds blancs donnent une vivacité merveilleuse à un tableau.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur

Quotation

Le Coloris de la Venus du sieur Pierre est d'autant plus admirable qu'il ne s'est aidé d'aucun
fond, d'aucune opposition avantageuse. C'est l'Ether, c'est la couleur céleste qui fait le champ de son tableau.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité des couleurs

Quotation

Ce Tableau [ndr : une « fin de Chasse au Cerf » de Oudry] est orné de plusieurs figures à cheval, telles que celle du Roi, de M. le Comte de Toulouse, de M. le Prince Charles & de plusieurs autres Seigneurs. Toutes ces figures sont extrêmement nobles & bien ressemblantes. Mais on n’est pas si content des chevaux qui la plûpart sont dessinés d’une maniere roide & un peu contrainte ; & semblent manquer par leur applond. Le fond de ce Tableau en récompense est tout ce qu’on peut de mieux traité. Il représente un partie de la Forêt de S. Germain […].

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → perspective
EFFET PICTURAL → qualité de la composition

Quotation

[…] Le Tableau de M. de Troy, manque par plus d’un endroit. La figure de Creüse n’a ni beauté ni noblesse, elle est grande seulement, ce qui fait que ces deux défauts s’en remarquent d’autant mieux. […] Ce qui fait encore un autre tort à ce Tableau, c’est que beaucoup de figures accessoires y ont beaucoup de Majesté & font mieux appercevoir celle qui manque aux deux principales […].
Le sixiéme, qui représente les effets cruels du funeste présent de Médée, l’emporte par le frapant de son coloris. C’est un prestige qui lui a fait donner la préferance sur les six autres par grand nombre de personnes […].
L’on doit remarquer en celui-ci la Majesté des Figures qui le composent, leur belle harmonie & un fond d’Architecture de la derniere élégance. Jason s’y fait beaucoup plus regarder que dans les autres, par la richesse de sa taille & sa grande expression.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité de la composition

Quotation

J’ajouterai que ses fonds [ndr : De Troy] sont riches & magnifiques, & qu’il est un grand décorateur quand il le faut.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité de la composition