ENDUIT (n. m.)

FILTERS

LINKED QUOTATIONS

3 sources
7 quotations

Quotation

L’Enduit se fait avec du sable de riviere bien passé au sas ou d’autre bon sable détrempé avec de la chaux vieille esteinte, que quelques-uns passent aussi de crainte qu’il n’y ait quelque petites pierres, comme il arrive souvent quand la chaux n’est pas bonne, assez cuite, & assez esteinte. L’on se sert à Rome de Pozzolane qui est une espece de sable, qu’on tire de terre en faisant des puits. […]
Les Anciens peignoit sur le stuc, & on peut voir dans Vitruve le soin qu’ils prenoient à bien faire les incrustations, ou enduits de leurs bastimens pour les rendre beaux, & durables. Les Peintres modernes ont trouvé neanmoins que les enduits de chaux & de sable estoient plus commodes pour peindre, parce qu’ils ne seichent pas si-tost que le stuc ; & à cause encore qu’estans grisâtres, ils sont plus propres pour coucher les couleurs, qu’un fond aussi blanc qu’est le stuc.

Anciens (les)
Modernes (Les)
VITRUVIUS

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture

Quotation

L’on peint à huile contre les murailles, sur le bois, sur la toile, sur les pierres, & sur toutes sortes de metaux. Il faut en premier lieu preparer les choses sur lesquelles on veut travailler, par une imprimeure, comme disent les ouvriers, qui serve de fond, & rendre la place ou le champ sur lequel on veut peindre bien égal, & bien uny.
Quand on veut peindre contre une muraille, il faut lorsqu’elle est bien seiche y donner deux ou trois couches d’huile toute boüillante ; & cela autant de fois qu’on le juge necessaire, & jusqu’à ce qu’on voye que l’enduit demeure gras, & qu’il
n’enboit plus. Après on l’imprime de couleurs sicatives. Pour cela on prend du blanc de craye, de l’ocre rouge, ou d’autres sortes de terres qu’on broye un peu ferme, dont l’on fait une couche sur le mur. Lorsque cette imprimeure est bien seiche, on peut desseigner ce que l’on veut, & peindre ensuite parmy les couleurs, afin de n’estre pas obligé de les vernir par après.
Il y en a qui preparent la muraille d’une autre sorte, afin qu’elle soit plus seiche, & que l’humidité n’en fasse pas détacher les couleurs par escailles, comme il arrive quelquefois à cause de l’huile qui luy resiste, & qui l’empesche de sortir. Il font un
Enduit avec de la chaux, & de la poudre de marbre, ou du ciment fait de tuiles bien battuës, lequel ils frottent avec la truelle pour le rendre bien uni, & l’imbibent d’huile de lin, avec une grosse brosse. Ensuite ils preparent une Composition de poix grecque, de mastic, & de gros vernix qu’on fait boüillir ensemble dans un pot de terre, puis avec une brosse, en couvrent la muraille qu’ils frottent avec une truelle chaude, pour estendre & unir mieux cette matiere. Cela fait on imprime tout le mur des couleurs que j’ay dites cy-dessus, avec que de rien desseigner.
D’autres en usent encore d’une autre maniere, ils font leur Enduit avec du mortier de chaux, du ciment de brique, & du sable, & lorsqu’il est bien sec, ils en font un second, avec de la chaux, du ciment bien tassé, & du machefer, ou escume de fer autant de l’un que de l’autre ; tout cela estant bien battu & incorporé ensemble, avec des blans d’œuf, & de l’huile de lin, il s’en fait un Enduit si ferme qu’on ne peut rien faire de meilleur : Mais il faut prendre garde de ne quiter pas l’Enduit pendant que la matiere y est mise tout fraischement, & de la bien estendre avec la Truelle, jusqu’à ce que le mur en soit tout couvert et poly ; car autrement l’enduit se fendroit en plusieurs endroits. Quand il est bien sec on l’imprime de la mesme maniere que j’ay dit.

fond

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture

Quotation

Trois choses sont necessaires à la Peinture à Fresque avant que de Peindre. L’Esquisse, Les Cartons, Et l’enduit du mur.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture

Quotation

L’Enduit du mur sur lequel on doit peindre se fait de mortier de chaux vieille éteinte & de sablon de rivière. Le sablon doit estre passé fort menu, & la chaux pareillement, afin qu’elle soit sans pierre & sans ordure. Lorsque le Maçon a bien humecté son mur & mis son enduit dessus le plus uniment qu’il luy est possible avec la truelle, il doit ensuite se servir d’un frotoir fait de bois de cette manière pour rendre l’enduit égal & pour en oster le luisant & le trop grand uni, lequel empêche les Couleurs de penetrer & de faire corps. Il est à remarquer que si le Peintre n’employe pas dans la journée tout ce qu’il a fait préparer par le Maçon, il serait necessaire de jeter à bas tout ce qui reste d’enduit. Quelques-uns se contentent pour le conserver de le mouiller le soir en jetant de l’eau dessus, ou en repassant de l’eau avec la brosse. Afin que la Fresque résiste aux injures du temps il faut deux choses. Que le mur soit fait de bons materiaux, & qu’en peignant on ait soin de bien empâter & de n’épargner point la couleur. Les materiaux les plus propres sont la Pierre de moliere & la Brique l’un ou l’autre employez avec de bon mortier de chaux & sable.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

Quotation

Les Couleurs composées & artificielles ne peuvent estre employées à Fresque, comme la Laque, le Vermillon, le Stil-de-grain, le Massicot &c. Toutes les Terres sont excellentes, excepté la terre d’ombre qui s’écaille si elle n’a point esté brûlée. Pour le Blanc, on se sert de chaux bien choisie et bien passée. Le Rouge d’Angleterre sert de Laque, & plus l’enduit est frais lorsqu’on emploie cette couleur, plus elle est belle

Conceptual field(s)

Quotation

Il y a apparence, que cette sorte de Peinture <la détrempe > a esté trouvée la premiere, puisque toutes sortes de Couleurs s’y peuvent employer, & qu’il ne faut que de l’eau & un peu de gomme, pour les détremper. Il est indifférent sur quel Fond on l’employe, pourvû qu’il ne soit point gras, & que ce ne soit point sur un enduit frais, où il y entre de la chaux, ainsi que dans la Fresque. Si l’on travaille en grand, il faudra se servir de colle fondüe, au lieu de gomme, dont il faudrait une trop grande quantité, & travailler fort promptement, à cause que la Couleur qui sèche fort vite ne permet pas d’attendre longtems pour la mêler avec une autre. Cette sorte de peinture dure tres-longtems, pourvû qu’elle soit à couvert, & dans un lieu sec. On peut encore plus facilement qu’à la Fresque employer une Couleur sur une autre sans crainte de les mêler, & la facilité de peindre & de retoucher à sec à la Détrempe fait que non seulement on peut finir beaucoup : mais encore que l’on quitte & que l’on reprend quand on veut. […] La détrempe a ceci de commun avec la Fresque que les Clairs en sont très vifs, mais elle a de plus, que les Bruns en sont plus forts. Les Italiens appellent cette sorte de travail Guazzo, comme font la plûpart des Peintres Français qui ont esté en Italie.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

Quotation

ENDUIT, en terme de Peinture se dit ; 1°. des couches de stuc qu’on applique sur les murailles que l’on peint à fraisque ; 2°. des couches de couleurs. Enduire de couleurs. Un enduit de couleurs. Enduit de stuc.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture