ORNEMENT (n. m.)

AUSZIERUNG (deu.) · BEBEELDING (nld.) · BIJWERK (nld.) · BY-WORK (eng.) · FESTOON (eng.) · OPPRONCKSEL (nld.) · ORNAMENT (eng.) · ORNAMENTO (ita.) · OVERWERCK (nld.) · PRONKSIERAAD (nld.) · PRUNK-ZIERRAT (deu.) · SIERAAD (nld.) · STOFFAGE (nld.) · TOEVOEGSEL (nld.) · VERSIERING (nld.) · VERZIERUNG (deu.) · ZIER (deu.) · ZIERAT (deu.) · ZIERDE (deu.)
TERM USED AS TRANSLATIONS IN QUOTATION
ORNAMENT (eng.)
TERM USED IN EARLY TRANSLATIONS
AUSZIERUNG (deu.) · DECORO (ita.) · HERAT (nld.) · ORNAMENT (eng.) · ORNAMENTO (ita.) · ORNAMENTUM (lat.) · VERSIERING (nld.) · ZIERLICH (deu.)
BAXANDALL, Michael, Les Humanistes à la découverte de la composition en peinture (1340-1450), Paris, Éd. du Seuil, 1989.
CECCARINI, Patrice, CHARVET, Jean-Loup, COUSINIÉ, Frédéric et LERIBAULT, Christophe (éd.), Histoires d’ornements, Actes du colloque de l'Académie de France à Rome, Paris - Roma, Klincksieck - Académie de France à Rome, 2000.
COQUERY, Emmanuel (éd.), Rinceaux et figures. L’ornement en France au XVIIe siècle, Paris - Saint-Remy-en-l’Eau, Musée du Louvre Éd. - Éditions Monelle Hayot, 2005.
DEKONINCK, Ralph, HEERING, Caroline et LEFFTZ, Michel (éd.), Questions d’ornements. XVe-XVIIIe siècles, Turnhout, Brepols, 2013.
GOMBRICH, Ernst Hans, The sense of order: a study in the psychology of decorative art, Ithaca, Cornell University Press, 1979.
HEERING, Caroline, « ORNEMENT », dans HECK, Michèle-Caroline (éd.), LexArt. Les mots de la peinture (France, Allemagne, Angleterre, Pays-Bas, 1600-1750) [édition anglaise, 2018], Montpellier, Presses Universitaires de la Méditerranée, 2018, p. 358-363.
Ornement / ornemental, 2010 - 2011 [En ligne : http://journals.openedition.org/perspective/1194 consulté le 18/01/2018].

FILTERS

CONCEPTUAL FIELDS

LINKED QUOTATIONS

12 sources
18 quotations

Quotation

Comment avec une tres facile & artiste maniere les figures, avec toutes sortes d'etoffes se doivent habiller, avec l'usage du mannekin.
Croyant en mon opinion, en ma seconde  troisieme partie avoir suffisamment parlé à l'instruction des apprentis de cest art, touchant la proportion de l'homme, & ses mesures à nud, je n'y pas estimé moins necessaire, d'escrire en bref comme on les doibt habiller : & quoy que l'homme a esté premierement créé sans vestements, & que les habits ne lui servent que pour couvrir sa honte, neanmoins parce que nostre climat est si froid qu'il est besoin de se vestir contre les impetiuosités & froidures, & que au lieu de les porter pour la necessité, il les porte pour sa plus grande gloire : ce qui lui donne aussi un grand ornement en les portant convenables chacun selon son effet, & donnent un embellissement en nostre art : tant aux Histoires qu'aux portraits. Je veux donc avec un discours montrer comme on les doit vestir.

term translated by VERSIERING in DE PASSE, Crispijn van, La prima-[quinta] parte della luce del dipingere et disegnare, ... messa in luce diligentemente da Crispino del Passo, con molte belle stampe = Eerste-[vijfde] deel van't light der teken en schilder konst, ... / met grooten vlijt in 't licht gebracht door Crispijn van de Pas, ende met schoone koop're platen verciert = La premiere-[cincquiesme] partie de la lumière de la peinture & de la designature, ... / mis en lumière avec grande diligence & peine par Crispin de Pas, avec des belles figures = Der erste-[fuenffte] Theil vom Liecht der Reiss und Mahlkunst, Amsterdam, Jan Jansz, 1643 - 1644., n.p.
term translated by ZIERLICH in DE PASSE, Crispijn van, La prima-[quinta] parte della luce del dipingere et disegnare, ... messa in luce diligentemente da Crispino del Passo, con molte belle stampe = Eerste-[vijfde] deel van't light der teken en schilder konst, ... / met grooten vlijt in 't licht gebracht door Crispijn van de Pas, ende met schoone koop're platen verciert = La premiere-[cincquiesme] partie de la lumière de la peinture & de la designature, ... / mis en lumière avec grande diligence & peine par Crispin de Pas, avec des belles figures = Der erste-[fuenffte] Theil vom Liecht der Reiss und Mahlkunst, Amsterdam, Jan Jansz, 1643 - 1644., n.p.
term translated by ORNAMENTO in DE PASSE, Crispijn van, La prima-[quinta] parte della luce del dipingere et disegnare, ... messa in luce diligentemente da Crispino del Passo, con molte belle stampe = Eerste-[vijfde] deel van't light der teken en schilder konst, ... / met grooten vlijt in 't licht gebracht door Crispijn van de Pas, ende met schoone koop're platen verciert = La premiere-[cincquiesme] partie de la lumière de la peinture & de la designature, ... / mis en lumière avec grande diligence & peine par Crispin de Pas, avec des belles figures = Der erste-[fuenffte] Theil vom Liecht der Reiss und Mahlkunst, Amsterdam, Jan Jansz, 1643 - 1644., n.p.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → vêtements et plis
CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance

Quotation

[…] la Peinture et la Sculpture ne se peuvent dire essentiellement differentes, parce que l’une et l’autre tendent à une mesme fin, qui est de representer à nos yeux les substances individuelles, & toutes deux le font egalement, suivant la quantité Geometrique des individus ; & ainsi l’une & l’autre s’estudient également à representer la beauté, l’ornement, le mouvement, & le contour des choses : & finalement elles n’ont autre visée que de portraire & demonstrer les choses le plus au naturel qu’il leur est possible.

Terme traduit par DECORO dans Lomazzo, 1585, p. 8.

term translated by DECORO

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → comparaison entre les arts

Quotation

Le mouvement, action, ou actitude, est appellée par les Peintres l'ornement & la grace de la figure en sa position ou situation. De plus, elle est dite la fureur, l’esprit, ou l’ame de la figure.

Terme traduit par DECORO dans Lomazzo, 1585, p. 30.

term translated by DECORO

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection
CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance

Quotation

{XXIII. Ornement du Tableau.} 
*Les marques des vertus contribuënt beaucoup par leur noblesse à l’ornement des Figures […]

term translated by ORNAMENTUM in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, De arte graphica liber, Paris, Nicolas Langlois, 1668., p.22
term translated by ORNAMENT in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., p.32
term translated by AUSZIERUNG in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, Kurtzer Begriff Der Theoretischen Mahler-Kunst, trad. par GERICKE, Samuel Theodor, Berlin, Johann Michael Rüdigen, 1699., p.31

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → ornement

Quotation

Ce n'est pas par prévention, dit Pamphile, qu'il faut se faire le Goust aux Ouvrages antiques mais par raison. Peut-estre aussi le prenez-vous trop à la lettre. Ne croyez-pas, mon cher Damon, que je veuille vous conseiller de iuger des figures peintes par la ressemblance qu'elles auront à des figures de Marbre, non plus qu'à beaucoup d'autres choses que l’on voit dans l'antique. L'idée que ie fouhaitte que vous vous en fassiez, n'est pas pour juger directement des beautez peintes ; mais des beautez naturelles : C'est à dire en deux mots, que les personnes qui auront le plus de ce bon air des Figures antiques, seront d'un meilleur choix, & les plus propres à estre peintes, & à faire l'ornement d'un beau Tableau.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → antique

Quotation

[…] La beauté ne consiste point dans les parures, & dans les ornemens. Un peintre ne doit pas s’arrester aux petits ajustements, sur tout dans les sujets d’histoires, où il pretend representer quelque chose de grand & d’heroïque. Il y doit faire paroistre de la grandeur, de la force, & de la noblesse, mais rien de petit & de delicat, ny de trop recherché. Il est des ouvrages de Peinture, comme de ceux de Poësie. Il ne faut pas qu’il paroisse que l’ouvrier ait pris plus de plaisir à se satisfaire luy-mesme, & à faire connoistre le jeu de son esprit & la delicatesse de son pinceau qu’à considerer le merite de son sujet. Quintilien blame Ovide de cette trop grande délicatesse.
Si vous voulez, dit Pymandre, que les Peintres imitent les Poëtes, il faut pourtant, selon le sentiment des doctes qu’il y ait dans leurs tableaux quelque chose d’agreable & de touchant aussi bien que de grand & de fort.
Il est vray, répondis-je, mais cet agreable doit naistre toujours du sujet que l’on traitte, non pas des choses étrangeres : Car l’on ne pretend pas retrancher les choses belles, quand elles sont propres aux lieux où on les met, mais l’on condamne ceux qui gastent un sujet qui de soy est noble et grand, parce qu’ils s’arrestent trop à la recherche des ornemens de certaines parties inutiles.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → ornement
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

Quotation

CHOSES
Qui ne s’apprennent point, & qui sont parties essentielles à la Peinture.
PREMIEREMENT pour ce qui est de la matiere, elle doit estre noble, qui n’ait receü aucune qualité de l’ouvrier. Et pour donner lieu au Peintre de montrer son esprit & son industrie, il faut la prendre capable de recevoir la plus excellente forme. Il faut commencer par la disposition, puis par l’ornement, le décore, la beauté, la grace, la vivacité, le costume, la vraysemblance, & le jugement par tout. Ces dernieres parties sont du Peintre, & ne se peuvent enseigner. C’est le rameau d’or de Virgile, que nul ne peut trouver ni cueïllir, s’il n’est conduit par le Destin. Ces neuf parties contiennent plusieurs choses dignes d’estre écrites par de bonnes & sçavantes mains.

Extrait d’une lettre de Poussin à Fréart de Chambray du 7 mars 1665.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → ornement

Quotation

Quoy-qu’un Peintre ne doive rien négliger, il doit toutefois prendre garde à ne pas tant travailler pour aquerir de l’estime par la beauté des ornemens que par l’excellence de son principal ouvrage. Et c’est de quoy Zeuxis se plaint dans Lucien, disant avec indignation que l’on loûë dans la Peinture ce qui n’est que de la fange. Apulée nomme aussi les ornemens les feuïlles de l’art, & de veritables amusemens. C’est pourquoy comme le Peintre n’en doit pas faire le capital de son travail, cela ne merite pas aussi qu’on s’attache trop à les considerer.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → ornement

Quotation

Il nous reste à parler de la convenance, qui est cette partie de la Composition, qui comprend le choix, la vrai-semblance, l’usage, le Decore & l’Ornement. […]

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition
CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance

Quotation

Nous entendons par l’ornement toutes les choses exterieures à l’Histoire qu’on represente, qui servent neanmoins à la fin que le Peintre se propose : Par exemple, une Louve, qui alaite deux enfans, designe le Tibre : Un cocrodile, des Pyramides dans un Tableau font comprendre que le sujet qu’on traite regarde l’Egypte […] des vases antiques […] plusieurs animaux […] l’Architecture […]

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → ornement
CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance

Quotation

Nous avons deux grands Tableaux à Toulouse, où l’on voit de beaux ornemens d’Architecture : Je les ai déja remarquez : L’un est de la main de Pader dans la Chapelle des Penitens Noirs, où est peinte l’Histoire de Joseph, lorsque Pharaon le fit promener assis sur un Char dans les ruës de Memphis. On y découvre de superbes Palais, & un Obelisque avec des Hierogliphes, ou Caracteres Egyptiens, qui conviennent tres bien au lieu & au sujet.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance

Quotation

Le style champêtre est une representation des Païs qui paroissent bien moins cultivés qu’abandonnés à la bizarerie de la seule Nature. Elle s’y fait voir toute simple, sans fard, & sans artifice ; mais avec tous les ornemens dont elle sait bien mieux se parer, lorsqu’on la laisse dans sa liberté, que quand l’Art lui fait violence.

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → paysage

Quotation

Il m’a toujours paru que l’un des plus grands ornemens du Païsage, consistoit dans la beauté de ses arbres, à cause de la varieté de leurs especes, de la fraîcheur qui paroît les accompagner, & sur tout de leur legereté qui nous induit à croire qu’étant exposés à l'agitation de l'air, ils sont toujours en mouvement.
Quoique la diversité plaise dans tous les objets qui composent un Païsage, c’est principalement dans les arbres qu’elle fait voir son plus grand agrément.

agrément

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → paysage

Quotation

{Les Draperies} Que les Draperies soient bien jettées, que les plis en soient grands, en petit nombre autant qu’il est possible, & bien contrastées ; que les étofes en soient épaisses, ou légeres selon la qualité & la convenance des figures ; qu'elles soient quelquefois ouvragées & d'espèce différente & quelquefois simple, suivant la convenance des sujets & des endroits du Tableau, qui demandent plus ou moins d’éclat pour l’ornement du Tableau & pour l'oeconomie du tout ensemble.

term translated by HERAT in DE PILES, Roger, Beknopt verhaal van het leven der vermaardste Schilders : met Aanmerkingen over hunne werken, trad. par VERHOEK, Joannes, Amsterdam, Balthazar Lakeman, 1725., p. 4

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → vêtements et plis
CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance

Quotation

Fab. […] continuez à parler de la noblesse de la peinture, parcequ’on trouve certaines gens, qui faisant peu de cas de cet art, le mettent au rang des arts mecaniques.
Are. : Ceux la, mon cher Fabrini, ne connoissent pas combien il est utile, & necessaire, d’ornement au monde en general, & à nous en particulier ; car il est seur qu’un art est d’autant plus noble qu’il est plus honoré des esprits sublimes. La peinture de tous tems a eté en grande veneration chez les Rois, chez les Empereurs, & chez les sages ; elle est donc très noble ; ce qui se prouve facilement par les exemples, qui se trouvent dans Pline, & en differents autheurs […].

term translated by ORNAMENTO in DOLCE, Lodovico, Dialogo della pittura di M. Lodovico Dolce, Intitolato l’Aretino. Nel quale si ragiona della dignità di essa Pittura, e di tutte le parti necessarie, che a perfetto Pittore si acconvengono: con esempi di Pittori antichi, e moderni: e nel fine si fa menzione delle virtù, e delle opere del divin Tiziano / Dialogue sur la peinture de Louis Dolce, intitulé l’Aretin. Dans lequel on traitte de l’excellence de la peinture, de toutes les qualités necessaires au bon Peintre, avec les exemples des Peintres anciens et modernes, à la fin on y parle du merite et des ouvrages du divin Titien, trad. par VLEUGHELS, Nicolas, Firenze, Michel Nestenus et François Moucke, 1735., p. 124

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → ornement
CONCEPTS ESTHETIQUES → grandeur et noblesse

Quotation

Are. [...] Qu’on ne croie pas que la force du coloris consiste dans les choix des belles couleurs, come dans la belle laque, dans le bel azur, dans le beau verd, & autres couleurs semblables : parceque cellescy sont egallement belles, sans qu’on les mette en œuvre ; & le fin de l’art, est de savoir les emploier ou elles conviennent. J’ai connu dans cette ville un peintre, qui imitoit à merveille le camelot, mais il ne savoit pas en draper le nud, & il sembloit que ce n’etoit pas un habillement, mais un morceau de camelot jetté en hazard sur la figure. D’autres au contraire ne savent pas imiter la diversité des teintes des etoffes, mais ils appliquent seulement les couleurs crûes telles quelles sont, desorte que dans leurs ouvrages, on ne peut louer autre chose que les couleurs.
Fab. Il me semble qu’en cela il faudroit une certaine negligence convenable, desorte qu’on ne voit pas un trop grand brillant de couleur, ni d’affectation ; mais qu’on trouvât en tout un aimable accord. Car il y a des peintres qui font leurs figures si joliment polies, qu’elles paroissent fardées, & avec un arrangement de cheveux distribués avec tant de soin, qu’il n’en sort pas un seul de sa place ; ce qui est un deffaut, & non pas un merite ; parcequ’on tombe dans l’affectation, qui ote la grace a toutes choses. […] C’est aussi pour cela qu’Horace avertit qu’on doit retrancher du poeme les ornemens excessifs.

L'ornement est lié dans cette citation à l'affectation des figures et aux couleurs crues.

term translated by ORNAMENTO in DOLCE, Lodovico, Dialogo della pittura di M. Lodovico Dolce, Intitolato l’Aretino. Nel quale si ragiona della dignità di essa Pittura, e di tutte le parti necessarie, che a perfetto Pittore si acconvengono: con esempi di Pittori antichi, e moderni: e nel fine si fa menzione delle virtù, e delle opere del divin Tiziano / Dialogue sur la peinture de Louis Dolce, intitulé l’Aretin. Dans lequel on traitte de l’excellence de la peinture, de toutes les qualités necessaires au bon Peintre, avec les exemples des Peintres anciens et modernes, à la fin on y parle du merite et des ouvrages du divin Titien, trad. par VLEUGHELS, Nicolas, Firenze, Michel Nestenus et François Moucke, 1735., p. 224

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection

Quotation

Titien dans ses ouvrages n’a point montré d’inutils agremens, mais une convenable proprieté de couleurs ; point d’ornemens affectés, mais une gravité de maitre ; point de dureté ; mais le moûelleux, & le tendre de la nature : & dans ses ouvrages les lumieres combattent, & se joûent toujours avec les ombres, elles se perdent & diminuent de la même façon que fait la nature elle même.

term translated by ORNAMENTO in DOLCE, Lodovico, Dialogo della pittura di M. Lodovico Dolce, Intitolato l’Aretino. Nel quale si ragiona della dignità di essa Pittura, e di tutte le parti necessarie, che a perfetto Pittore si acconvengono: con esempi di Pittori antichi, e moderni: e nel fine si fa menzione delle virtù, e delle opere del divin Tiziano / Dialogue sur la peinture de Louis Dolce, intitulé l’Aretin. Dans lequel on traitte de l’excellence de la peinture, de toutes les qualités necessaires au bon Peintre, avec les exemples des Peintres anciens et modernes, à la fin on y parle du merite et des ouvrages du divin Titien, trad. par VLEUGHELS, Nicolas, Firenze, Michel Nestenus et François Moucke, 1735., p. 282

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection
CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
EFFET PICTURAL → qualité de la lumière

Quotation

ORNEMENT. En Peinture on appelle ornemens, tout ce qui sert à donner du relief à un tableau, à l’embellir, à le faire valoir. 
Les
ornemens doivent être semés avec discrétion, & avec une sorte d’économie ; sans cela un Peintre mériteroit le reproche qu’Apelle fit un jour à un de ses disciples, qui ayant fait un tableau d’Helene, l’avoit chargée d’or & de pierreries ; n’ayant pû la faire belle, lui dit Apelle, vous l’avez fait fait riche.

ZEUXIS, Portrait d'Hélène

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → ornement