CONVENANCE (n. f.)

BECOMINGNESS (eng.) · BETAMELIJKHEID (nld.) · CONVENEVOLEZZA (ita.) · CONVENIENCE (eng.) · DECENCY (eng.) · ORDENTELIJKHEID (nld.) · PROPRIETY (eng.) · SUITABLENESS (eng.) · WELSTAND (nld.) · WOHLFÜGLICHKEIT (deu.) · WOHLSTAND (deu.) · WOHLSTÄNDIGKEIT (deu.)
TERM USED IN EARLY TRANSLATIONS
AGREEMENT (eng.) · BETAMELIJKHEID (nld.) · CONFORMIS (lat.) · CONVENEVOLEZZA (ita.) · CONVENIENTE (ita.) · HARMONY (eng.) · PROPER (eng.) · ÜBEREINSTIMMEN (deu.)
BLANC, Jan, Peindre et penser la peinture au XVIIe siècle : la théorie de l'art de Samuel van Hoogstraten, Berne, Peter Lang, 2008.
DETHLEFS, Hans Joachim, Der Wohlstand der Kunst: ökonomische, sozialethische und eudämonistische Sinnperspektiven im frühneuzeitlichen Umgang mit dem Schönen, Tokyo, Chuo University Press, 2010.
DETHLEFS, Hans Joachim, « CONVENANCE », dans HECK, Michèle-Caroline (éd.), LexArt. Les mots de la peinture (France, Allemagne, Angleterre, Pays-Bas, 1600-1750) [édition anglaise, 2018], Montpellier, Presses Universitaires de la Méditerranée, 2018, p. 138-144.
DETHLEFS, Hans Joachim, « Wohlstand and Decorum in Sixteenth-Century German Art Theory », Journal of the Warburg and Courtauld Institutes, 70, 2007, p. 143-155 [En ligne : http://www.jstor.org/stable/20462761 consulté le 23/06/2015].
FOWLER, Caroline O., « Presence in seventeenth-century practise and theory », Word & Image, 30, 2014, p. 155-167 [En ligne : https://www.academia.edu/18957965/Presence_in_Seventeenth-Century_Practice_and_Theory consulté le 08/04/2018].
HECK, Michèle-Caroline, Théorie et pratique de la peinture : Sandrart et la “Teutsche Academie”, Paris, Éd. de la Maison des sciences de l’homme, 2006.
HECK, Michèle-Caroline, « La lecture de l’Ecole d’Athènes par Fréart de Chambray : quand la convenance devient grille de lecture et critère de jugement », 2015 [En ligne : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01234157 consulté le 17/05/2015].
ROODENBURG, Herman, « Journal Article 'Welstand' en 'wellevendheid': Over houdingen, gebaren en gelaatsuitdrukking in de schilderkunst, de toneelkunst en de rhetorica: de inbreng van het classicisme », Nederlands Kunsthistorisch Jaarboek, 46, 1995, p. 416-36 [En ligne : http://www.jstor.org/stable/43875977 consulté le 30/03/2018].

FILTERS

CONCEPTUAL FIELDS

LINKED QUOTATIONS

12 sources
29 quotations

Quotation

Et comme ce mot n’est pas un Terme particulierement affecté à la Peinture, mais qu’il est aussi commun aux Poëtes et aux Historiens, qui disent les mesmes choses que les Peintres ont accoustumé de representer ; je ne dois pas imputer seulement aux Peintres de nostre Nation, tout le reproche de n‘avoir pas encore donné de nom à cette excellente Partie de l’Art ; d’où il semble qu’on peut inférer qu’elle n’est donc pas conneüe ny pratiquée par eux. Il sera toûjours plus apropos et plus utile d’en expliquer le mystère, et de faire concevoir la force et la vraye intelligence de ce Costûme, qui est proprement à dire un Stile sçavant, une expression judicieuse, une Convenance particulière et spécifique à chaque figure du Sujet qu’on traitte : de sorte que ce mot bien entendu comprend, et veut dire tant de choses essentielles à nostre propos qu’il ne peut estre trop examiné ny trop expliqué.

costume

term translated by AGREEMENT in FRÉART de CHAMBRAY, Roland, An Idea of the Perfection of Painting: demonstrated from the Principles of Art, and by examples conformable to the observations , which Pliny and Quintilian have made upon the most celebrated pieces of Ancient painters parallel’d with some Works of the most Modern Painters, Leonardo da Vinci, Raphael, Julio Romano and N. Poussin, trad. par EVELYN, John, London, Henry Herringman, 1668., EXPLICATION OF COSTUME, p. 55

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance

Quotation

Il faut donc qu’un Peintre qui aspire à quelque degré de gloire en sa Profession, soit fort exact à ce qui regarde le Costûme, et qu’il en fasse pour ainsi dire son capital, parce qu’il est généralement commun à nos cinq principes fondamentaux, et qu’il en compose l’Eurythmie de telle sorte, qu’on doit le considérer comme le Tout de ces cinq parties. Mais il se faut bien garder de croire que pour satisfaire à l’Intention du Costûme, ce soit assez d’eviter ces inepties, et ces lourdes fautes […] si outre cela on ne paroist ingénieux et sçavant dans l’Expression du Sujet qu’on traitte.

term translated by HARMONY in FRÉART de CHAMBRAY, Roland, An Idea of the Perfection of Painting: demonstrated from the Principles of Art, and by examples conformable to the observations , which Pliny and Quintilian have made upon the most celebrated pieces of Ancient painters parallel’d with some Works of the most Modern Painters, Leonardo da Vinci, Raphael, Julio Romano and N. Poussin, trad. par EVELYN, John, London, Henry Herringman, 1668., EXPLICATION OF COSTUME, p. 58

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance

Quotation

Il [ndr : le peintre] expliqueroit comme le Dessein ayant pour partage la proportion, il la doit garder dans toutes les parties de son ouvrage ; que c’est à luy à juger de leur convenance, & de la juste égalité qui doit estre entre elles ; & que de luy dépend la position des Figures pour estre mises sur leur plan, ou pour mieux dire sur leur centre, avec la ponderation ou équilibre qui les peut tenir en estat : Taschant de faire concevoir autant qu’il est possible de quelle sorte se forme cette Beauté & cette Grace si excellentes, dont nous venons de parler, ce Je ne sçay quoy qui ne se peut exprimer, & qui consiste entierement dans le Dessein.

Conceptual field(s)

Quotation

Il [ndr : Raphael] a toûjours conservé de la force & de la douceur dans tout ce qu'il a representé, il a sceu traiter ces sujets avec toute la convenance necessaire, soit en representant les coûtumes differentes des nations, soit dans les habits, dans les armes, dans les ornemens, dans le choix des lieux, & enfin dans tout de qui regarde cette partie de bien-seance, que Castelvetro nomme dans sa Poëtique il costume, & qui doit estre commune aux grands Poëtes & aux sçavans Peintres.

bienséance · il costume

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → ornement

Quotation

{IX. Convenance des Membres avec les Draperies.}
*Que chaque Membre soit fait pour sa Teste qu’il s’accorde avec elle, & que tous ensemble ne composent qu’un Corps avec les Draperies qui luy sont propres & convenables ;

term translated by CONFORMIS in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, De arte graphica liber, Paris, Nicolas Langlois, 1668., p.14
term translated by PROPER in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., p.16
term translated by ÜBEREINSTIMMEN in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, Kurtzer Begriff Der Theoretischen Mahler-Kunst, trad. par GERICKE, Samuel Theodor, Berlin, Johann Michael Rüdigen, 1699., p.22

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → vêtements et plis

Quotation

Si les figures les plus proches doivent estre éclairées, il y appliquera son clair plus fort qu’à tout le reste du Tableau; & si elles doivent estre ombrées, il y employra de mesme son brun le plus fort, & le plus agreable à la veüe, adoucissant cét excez de force avec jugement : car ce n’est ny le grand clair, ny le grand brun, qui font ce bel effet qu’on admire dans les Tableaux, mais le meslange judicieux des couleurs, & la conduit du Peintre à les appliquer selon la convenance naturelle de son sujet.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → couleurs
L’ARTISTE → apprentissage
EFFET PICTURAL → qualité des couleurs

Quotation

Qu'appellez - vous correction du dessin, reprit Philarque, des contours bien proprement tirez, & un peu plus durs que le marbre mesme d'aprés quoy ils ont esté copiez ? J'appelle un dessin correct, repartit Caliste, celuy qui a précisément toutes ses justes proportions. Ce n'est pas peu, dit Philarque, quand il est affermi par une longue & belle pratique; permettez-moy neantmoins de vous dire que c'est un effet de la regle & du compas, c'est une démonstration & par consequent une chose où tout le monde peut arriver. Mais ce que j'appelle plus volontiers correction, & dont peu de Peintres ont esté capables, c'est d'imprimer aux objets la verité de la Nature, & d'y rappeller les idées de ceux que nous avons souvent devant les yeux, avec choix, convenance, & variété : choix pour ne pas prendre indifféremment tout ce qui se rencontre ; convenance, pour l'expression des sujets qui demandent des figures tantost d'une façon, & tantost d'une autre; & variété pour le plaisir des yeux, & pour la parfaite imitation de la Nature qui ne montre jamais deux objets semblables.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin
CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance
CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

Quotation

Je vous ay dit en vous parlant de la manière dont il falloit disposer les objets, que la pluralité des angles partageoit la veüe, & que pour cette raison la figure circulaire estoit la plus agréable ; je vous dis la mesme chose de la diversité des couleurs : & de la mesme façon qu'une infinité d'angles qui se trouvent dans les Figures, dont se tableau est composé, doivent concourir toutes à ne faire qu'une forme principale qui comprend tout le Tableau ainsi ; toutes les couleurs, qui par leur crudité ou par leur diversité trop entière diviseroient les rayons visuels, & se nuiroient les unes aux autres, doivent s'accorder & convenir, pour ainsi dire, en une couleur dans les masses des jours, comme dans celles des Ombres.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur
CONCEPTION DE LA PEINTURE → lumière
CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

Quotation

Or supposé qu’il n’y ait que trois couleurs principales dont toutes les autres sont engendrées ; Car le nombre des couleurs importe fort peu à un Peintre, pourveu qu’il ait celles qui luy sont necessaires quand il travaille. Cela supposé, dis-je, il doit prendre garde lors qu’il les employe de quelle sorte il les met les unes auprés des autres pour produire cette harmonie dont nous venons de parler ; parce qu’entre toutes les couleurs, soit qu’elles soient simples, soit qu’elles soient mélangées, il y a une amitié & une convenance qui donne aux ouvrages de Peinture une beauté & une grace toute extraordinaire, lors qu’elles sont bien placées les unes auprés des autres.

Conceptual field(s)

Quotation

Comme la connoissance des divers habillemens & leurs differens usages est une science de theorie, & que bien des gens sçavans dans l’histoire peuvent posseder, cela ne regarde pas l’art de peindre. Il n’est pas plus difficile à un Peintre de bien faire un vestement à l’antique, qu’un à la moderne ; un laticlave, qu’un habit de païsan. Et de mesme que l’on n’estimeroit guere celuy qui ne sçauroit que bien marquer ces differences dans ses ouvrages, aussi l’on ne doit point blasmer si fort ceux qui les ont ignorées, quand ils sont recommandables par d’autres qualitez. Il est vray que comme il est aisé aux Peintres de s’en instruire, ils sont moins excusables, lors qu’il manquent dans cette partie de convenance, qui devroit toujours estre observée dans tous leurs tableaux.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → vêtements et plis

Quotation

Dans les deux Tableaux du frapement de roche combien de differentes actions noblement representées! On peut encore dans ces mesmes tableaux remarquer ce qu’il dit du costume, c’est à dire, ce qui regarde la convenance dans toutes les choses qui doivent accompagner une histoire.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance

Quotation

Quelqu’un de l’Academie prit de là occasion de proposer une question de sçavoir, ce que l’on doit entendre par le beau naturel, & en quoi consiste cette beauté, laquelle le Peintre doit imiter, disant que si l’on en devoit croire le sens naturel & commun, (les choses étant ordonnées dans une reguliere Cimetrie,) un air serein, des arbres fort bien dressés, un terrain uni, & des objets plaisants, lui paroissoient d’une très agreable beauté, qu’il pensoit que l’on devoit du moins approprier les choses à la nature des sujets, pour former la beauté d’un Tableau, par une convenance raisonnable, & que neantmoins il avoit remarqué dans les ouvrages de tres-habilles hommes une affectation de faire paroître les choses dans l’irregularité, le désordre & l’obscurité, comme l’on voyoit en beaucoup d’endroits des Bacchanalles representées en des lieux sombres & mal plaisants, contre l’usage ordinairement pratiqué par tout de chercher des lieux agreables pour les rejouissances

Le tableau tout comme le nom de Véronèse ne sont pas explicitement précisés, mais le rapprochement avec le Persée délivrant Andromède a été fait par Christian Michel et Jacqueline Lichtenstein dans les Conférences de l'Académie royale de Peinture et de Sculpture. Tome 1, Les Conférences au temps d'Henry Testelin 1648-1681, vol. 2. p. 614-615.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance

Quotation

Et enfin la Composition comprend la faculté inventive, l'ordonnance des parties, & la Convenance, ou le raport de l'Ouvrage avec le tems, le lieu & le sujet.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance

Quotation

[…] Il faut donc convenir que ce que les Peintres entendent par le dessein, c’est la proportion des traits, & la Convenance entr’eux, pour representer les choses visibles, comme elles sont, ou comme elles peuvent être, dans leur plus grande perfection : De sorte que le Dessein est une faculté de l’entendement, qui consiste dans l’intelligence de la belle proportion : ou si vous voulez une sience pratique, qui dirige les operations de la main, lors qu’elle veut imiter les corps visibles dans leur proportion. Et c’est ce qu’on veut faire comprendre, lors qu’on dit qu’il y a beaucoup de dessein dans chaque ouvrage.
[…] Quand je dis que le dessein est une proportion : je pretens qu’elle tient ici le lieu d’une idée généralle, qu’on apelle le genre, parce qu’il y a plusieurs especes de proportion, savoir celle des nombres, celle des tons, & plusieurs autres ; & enfin celle que les Peintres apellent Dessein. [...]
En un mot la proportion est ce qui flate, & ce qui touche les yeux & la raison : Comme dans la Musique, les accords, ou les tons proportionnés les uns aux autres, flatent, & touchent l’oreille, par je ne sai quoi de juste & de piquant.
Enfin il y a dans toutes choses un certain assaisonnement, qui en fait la juste proportion. C’est aussi ce qui flate & touche, le goût dans le mets : et c’est pour cela que les Peintres se servent encore du mot de goût, pour signifier l’éfet que les ouvrages dont dans leur esprit. Ainsi ils disent souvent, qu’un tableau est du bon ou du mauvais goût : dessiner du bon goût, c’est à dire, parmi eux, donner des belles proportions.
Mais quoique nous puissions dire, il seroit impossible de donner la veritable raison de la proportion : On remarque qu’elle plaît par la convenance des parties avec le tout quelles [sic] composent & que les yeux & la raison la sentent & l’aprouvent.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion

Quotation

elle [ndr : la Composition dans la peinture] consiste en trois choses, ou trois parties principales, qui sont l’Invention, l’Ordonnance ou Disposition, & la Convenance […]

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

Quotation

Tant il est vray que l’œil aime la varieté & le Contraste dans cét Art, & que le feu & la grace ne sont qu’un certain assaisonnement qui releve le naturel. En éfet ce que l’on apelle la bonne grace consiste principalement en un certain agreément, une certaine Noblesse qu’on trouve dans les yeux, dans les visages, dans l’Atitude, & dans les Contours d’une figure, lorsque la Forme, l’Action, les Draperies, sont decentes & convenables à l’âge, au sexe, & à la personne qu’on veut representer, d’où resulte la beauté et la grace. Enfin cette beauté & cette grace toujours mélées ensemble font la belle composition des figures et le comble de la perfection dans la Peinture.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance

Quotation

Il nous reste à parler de la convenance, qui est cette partie de la Composition, qui comprend le choix, la vrai-semblance, l’usage, le Decore & l’Ornement. […]

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

Quotation

Ce que les Italiens apellent Costume & Decore, qui sont des termes dont on se sert en parlant de la convenance, ne consiste pas dans les sentimens de la morale, que la peinture ne peut directement exprimer. Mais dans les actions exterieures, qui ont du raport à la condition, & à la dignité des personnes, qu’on doit toujours reconnoître dans leurs manieres. […] Il paroît, ce Decore, dans la Peinture par plusieurs circonstances exterieures que le Peintre observe dans les figures, à l’égard des cheveux, des habits, de la couleur, de l’Atitude, du geste, & de l’expression : Choses qui dependent d’un grand savoir, & d’un profond jugement.

decore · costume

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance

Quotation

J'ai observé ailleurs que la fidelité de l'Histoire n'étoit pas de l'essence de la Peinture ; mais une convenance indispensable à cet Art. Et quoique le Peintre ne soit Historien que par accident, c'est toujours une grande faute que de sortir mal de ce que l'on entreprend. J'entens par la fidelité de l'Histoire, l'étroite imitation des choses vraies ou fabuleuses telles qu'elles nous sont connues par les Auteurs, ou par la Tradition. Il est sans doute que cette Imitation donne d'autant plus de force à l'Invention, & releve d'autant plus le prix du Tableau, qu'elle conserve de fidelité.
Mais si le Peintre a l'industrie de mêler dans son sujet quelque marque d'érudition qui réveille l'attention du Spectateur sans détruire la vérité de l'Histoire, s'il peut introduire quelque trait de Poësie dans les faits Historiques qui pourront le souffrir; en un mot, s'il traite ses sujets selon la licence moderée qui est permise aux Peintres & aux Poëtes, il rendra ses Inventions élevées, & s'attirera une grande distinction. La Fidélité est donc la premiere qualité de l'Histoire

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance
CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination
L’ARTISTE → qualités
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

Quotation

Il y a une proportion generale fondée sur les mesures les plus convenables pour faire une belle figure. On peut consulter & examiner ceux qui ont écrit des Proportions, & qui ont donné des mesures generales pour les figures humaines, supposé qu'ils ayent eux-mêmes consulté à fond & la Nature & la Sculpture des Anciens.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → groupe
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion
CONCEPTS ESTHETIQUES → antique

Quotation

l’Antique n’est beau que parce qu’il est fondé sur l’imitation de la belle Nature dans la convenance de chaque objet qu’on a voulu representer.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → antique
CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection
CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance

Quotation

{Les Draperies} Que les Draperies soient bien jettées, que les plis en soient grands, en petit nombre autant qu’il est possible, & bien contrastées ; que les étofes en soient épaisses, ou légeres selon la qualité & la convenance des figures ; qu'elles soient quelquefois ouvragées & d'espèce différente & quelquefois simple, suivant la convenance des sujets & des endroits du Tableau, qui demandent plus ou moins d’éclat pour l’ornement du Tableau & pour l'oeconomie du tout ensemble.

term translated by BETAMELIJKHEID in DE PILES, Roger, Beknopt verhaal van het leven der vermaardste Schilders : met Aanmerkingen over hunne werken, trad. par VERHOEK, Joannes, Amsterdam, Balthazar Lakeman, 1725., p.4

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → vêtements et plis
CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance

Quotation

Are. [...] Commençons par l’invention dans la quelle je trouve, qu’il entre beaucoup de parties, parmi les quelles l’ordonnance, & les convenances sont les principales ; parceque si le peintre, par exemple, avoit à representer Jesus Christ, ou saint Paul prechant, il ne conviendroit pas, qu’il les peignit nuds, qu’il les vêtit en soldats, ou en mariniers ; mais qu’il leur choisit un habit decent ; & convenable à l’un, & à l’autre ; principalement qu’il donnât au Seigneur une phisionomie grave accompagnée de douceur, & d’une benignité aimable, de meme qu’à saint Paul un air qui conviene à un si grand Apotre ; de maniere que ceux qui les regardent s’imaginent voir des portraits fidels, tant de l’Autheur de notre salut, que de ce Vaisseau d’election.

term translated by CONVENEVOLEZZA in DOLCE, Lodovico, Dialogo della pittura di M. Lodovico Dolce, Intitolato l’Aretino. Nel quale si ragiona della dignità di essa Pittura, e di tutte le parti necessarie, che a perfetto Pittore si acconvengono: con esempi di Pittori antichi, e moderni: e nel fine si fa menzione delle virtù, e delle opere del divin Tiziano / Dialogue sur la peinture de Louis Dolce, intitulé l’Aretin. Dans lequel on traitte de l’excellence de la peinture, de toutes les qualités necessaires au bon Peintre, avec les exemples des Peintres anciens et modernes, à la fin on y parle du merite et des ouvrages du divin Titien, trad. par VLEUGHELS, Nicolas, Firenze, Michel Nestenus et François Moucke, 1735., p. 152
term translated by CONVENIENTE in DOLCE, Lodovico, Dialogo della pittura di M. Lodovico Dolce, Intitolato l’Aretino. Nel quale si ragiona della dignità di essa Pittura, e di tutte le parti necessarie, che a perfetto Pittore si acconvengono: con esempi di Pittori antichi, e moderni: e nel fine si fa menzione delle virtù, e delle opere del divin Tiziano / Dialogue sur la peinture de Louis Dolce, intitulé l’Aretin. Dans lequel on traitte de l’excellence de la peinture, de toutes les qualités necessaires au bon Peintre, avec les exemples des Peintres anciens et modernes, à la fin on y parle du merite et des ouvrages du divin Titien, trad. par VLEUGHELS, Nicolas, Firenze, Michel Nestenus et François Moucke, 1735., p. 152

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance

Quotation

Are. Non seulement Albert Durer à manqué dans les vetements, mais encore dans les airs de têtes ; le quel parce qu’il etoit Allemand a peint en plus d’un endroit la Mere de notre Seigneur vëtue à l’Allemande, & pareillement toutes les saintes femmes, qui l’accompagnoient ; & il ne manque pas encore de donner aux Juifs des phisionomies Allemandes, & accompagnées de moustaches, & de cheveux bizarres, qu’ils portoient avec des habits à leur mode : mais de ces erreurs qui regardent la convenance, & l’invention j’en toucherai quelqu’une, lorsque j’en serai à la comparaison de Rafael, & de Michel Ange.

Dürer incarne dans cette citation celui qui n'a pas respecté les règles de la convenance dans le traitement des habits et des visages.

term translated by CONVENEVOLEZZA in DOLCE, Lodovico, Dialogo della pittura di M. Lodovico Dolce, Intitolato l’Aretino. Nel quale si ragiona della dignità di essa Pittura, e di tutte le parti necessarie, che a perfetto Pittore si acconvengono: con esempi di Pittori antichi, e moderni: e nel fine si fa menzione delle virtù, e delle opere del divin Tiziano / Dialogue sur la peinture de Louis Dolce, intitulé l’Aretin. Dans lequel on traitte de l’excellence de la peinture, de toutes les qualités necessaires au bon Peintre, avec les exemples des Peintres anciens et modernes, à la fin on y parle du merite et des ouvrages du divin Titien, trad. par VLEUGHELS, Nicolas, Firenze, Michel Nestenus et François Moucke, 1735., p. 156

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main
L’ARTISTE → qualités
CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance

Quotation

Are. Aussi Timante un des excellents peintres de l’antiquité, qui peignit Iphigenie fille d’Agamemnon, dont Euripide fit la belle tragedie, depuis peu traduite par le Dolce, & representée à Venise il y a quelques années ; la peignit, dis je, avant l’autel, ou elle attendoit d’etre immolée, & sacrifiée à Diane ; & aiant epuisé toutes les expressions de douleur sur le visage des spectateurs, & ne s’imaginant pas d’en pouvoir exprimer de plus forte sur le visage de ce pere affligé, il le fit qui se couvroit d’un linge, ou d’un bout de son habit : que Timante conserva bien la convenance, parcequ’Agamemnon etant pere, il sembloit encore qu’il ne devoit pas supporter de voir immoler sa fille à ses yeux.
Fab. Ce fut la, un accident bien trouvé.

term translated by CONVENEVOLEZZA in DOLCE, Lodovico, Dialogo della pittura di M. Lodovico Dolce, Intitolato l’Aretino. Nel quale si ragiona della dignità di essa Pittura, e di tutte le parti necessarie, che a perfetto Pittore si acconvengono: con esempi di Pittori antichi, e moderni: e nel fine si fa menzione delle virtù, e delle opere del divin Tiziano / Dialogue sur la peinture de Louis Dolce, intitulé l’Aretin. Dans lequel on traitte de l’excellence de la peinture, de toutes les qualités necessaires au bon Peintre, avec les exemples des Peintres anciens et modernes, à la fin on y parle du merite et des ouvrages du divin Titien, trad. par VLEUGHELS, Nicolas, Firenze, Michel Nestenus et François Moucke, 1735., p. 160

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Quotation

Art. […] Je dois dire aussi, car il ne faut pas taire la verité, que celui qui a travaillé dans la salle qu’on appelle d’en haut, aupres du tableau de la bataille peinte par Titien, s’est trompé dans l’histoire de l’excommunication lancée par Alexandre III. contre Frederic Barberousse. Aiant representé Rome dans sa composition, il me paroit qu’il a lourdement peché contre la convenance en y mettant un si grand nombre de Senateurs Venitiens, qui hors de propos sont spectateurs ; parcequ’il n’est pas vraisemblable qu’ils s’y trouvassent tous en meme tems, & ils n’ont rien à faire avec l’histoire. Au contraire Titien observa à merveille, & en perfection la convenance dans le tableau ou Frederic se baisse, & s’humilie devant le Pape, lui baisant les pieds : il y a peint judicieusement le Bembe, le Navager, & le Sannazare, qui regardent la fonction. Quoique le fait soit arrivé long tems auparavant ; il n’est pas extraordinaire qu’il ait imaginé les deux premiers dans Venise leur patrie ; & il n’est pas hors de toute vraisemblance que le troisieme s’y soit trouvé. Outre cela il n’y a pas un grand inconvenient qu’un des premiers peintres du monde conservât dans ses ouvrages la memoire, & les portraits des trois premiers poetes, & savans de notre tems, dont deux etoient nobles Venitiens ; & le troisieme avoit tant d’amour pour cette illustre ville de Venise, que dans une des ses Epigrammes, il la prefere à Rome.

term translated by CONVENEVOLEZZA in DOLCE, Lodovico, Dialogo della pittura di M. Lodovico Dolce, Intitolato l’Aretino. Nel quale si ragiona della dignità di essa Pittura, e di tutte le parti necessarie, che a perfetto Pittore si acconvengono: con esempi di Pittori antichi, e moderni: e nel fine si fa menzione delle virtù, e delle opere del divin Tiziano / Dialogue sur la peinture de Louis Dolce, intitulé l’Aretin. Dans lequel on traitte de l’excellence de la peinture, de toutes les qualités necessaires au bon Peintre, avec les exemples des Peintres anciens et modernes, à la fin on y parle du merite et des ouvrages du divin Titien, trad. par VLEUGHELS, Nicolas, Firenze, Michel Nestenus et François Moucke, 1735., p. 166

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité de la composition
CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance

Quotation

Are. Orfus nous devons considerer l’homme en deux manieres, c’est à dire nud, & vetu. Si nous le representons nud, cela se peut faire ou plein de muscles, ou delicat. […] Il est necessaire de garder aussi les convenances telles, qu’on les a marquées dans l’invention : parceque si le peintre veut representer un Samson, il ne doit pas lui donner la mollesse & la douceur d’un Ganimede, & s’il a un Ganimede à peindre, il ne doit pas chercher en lui les nerfs, & la force d’un Samson. Tout de meme, s’il represente un enfant, il doit bien lui donner des membres d’enfant ; & il ne doit pas faire un viellard qui ressemble a un jeune homme, ni un jeune homme qui ressemble à un petit enfant. Il est à propos que la même chose s’observe dans les femmes ; qu’on distingue un sexe de l’autre, & un âge d’un autre âge, & qu’on donne à chacun, les parties convenables.

term translated by CONVENEVOLEZZA in DOLCE, Lodovico, Dialogo della pittura di M. Lodovico Dolce, Intitolato l’Aretino. Nel quale si ragiona della dignità di essa Pittura, e di tutte le parti necessarie, che a perfetto Pittore si acconvengono: con esempi di Pittori antichi, e moderni: e nel fine si fa menzione delle virtù, e delle opere del divin Tiziano / Dialogue sur la peinture de Louis Dolce, intitulé l’Aretin. Dans lequel on traitte de l’excellence de la peinture, de toutes les qualités necessaires au bon Peintre, avec les exemples des Peintres anciens et modernes, à la fin on y parle du merite et des ouvrages du divin Titien, trad. par VLEUGHELS, Nicolas, Firenze, Michel Nestenus et François Moucke, 1735., p. 194

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → action et attitude
CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance

Quotation

Are. J’ai parlé de l’homme nud, je traitterai a present de l’homme vétu, mais en peu de mots ; parceque eu égard aux convenances, il faut, come j’ai dit, conformer l’habillement à l’usage des Nations & des conditions. Si le peintre represente un Apôtre, il ne le fera pas en habit court ; & s’il veut peindre un Capitaine, il ne lui mettra pas sur le corps une robbe, pour ainsi dire à manches pendantes. Quant aux etoffes, le peintre doit avoir egard à leur qualité ; parceque le velours fait d’autres plis, que ne fait l’ormessin ; & le lin bien delié, ne fait pas les mêmes plis qu’un gros drap : Il faut de même ranger les plis à leur place, en sorte qu’ils laissent voir le dessous, & qu’ils tournent adroittement du coté qu’ils doivent aller, mais non pas de manier qu’ils coupent, ou que le drap paroisse attaché à la peau. Et comme une trop grande secheresse rend la figure pauvre, & ne la rend pas gracieuse, de même trop de plis causent de la confusion, & ne plaisent pas. Il faut donc emploier ici ce milieu si estimé en toutes choses.

term translated by CONVENEVOLEZZA in DOLCE, Lodovico, Dialogo della pittura di M. Lodovico Dolce, Intitolato l’Aretino. Nel quale si ragiona della dignità di essa Pittura, e di tutte le parti necessarie, che a perfetto Pittore si acconvengono: con esempi di Pittori antichi, e moderni: e nel fine si fa menzione delle virtù, e delle opere del divin Tiziano / Dialogue sur la peinture de Louis Dolce, intitulé l’Aretin. Dans lequel on traitte de l’excellence de la peinture, de toutes les qualités necessaires au bon Peintre, avec les exemples des Peintres anciens et modernes, à la fin on y parle du merite et des ouvrages du divin Titien, trad. par VLEUGHELS, Nicolas, Firenze, Michel Nestenus et François Moucke, 1735., p. 212