LIGNE (n. f.)

LIJN (nld.) · LINE (eng.) · LINEA (ita.) · LINEA (ita.)
TERM USED AS TRANSLATIONS IN QUOTATION
LINE (eng.)
TERM USED IN EARLY TRANSLATIONS
LINE (eng.) · LINEA (ita.) · LINEA (ita.) · LINIE (deu.) · SIGNUM (lat.) · TEKENKUNST (nld.)
LE RIDER, Jacqueline, « Ligne et couleur  : histoire d’un différent », Revue germanique internationale, 10, 1998, p. 173-184 [En ligne : http://rgi.revues.org/694 consulté le 28/04/2015].

FILTERS

LINKED QUOTATIONS

12 sources
18 quotations

Quotation

Auparavant que de faire aucun concept pour designer il est tres necessaire d'avoir la science de bien tirer une ligne droite […]

term translated by TEKENKUNST in DE PASSE, Crispijn van, La prima-[quinta] parte della luce del dipingere et disegnare, ... messa in luce diligentemente da Crispino del Passo, con molte belle stampe = Eerste-[vijfde] deel van't light der teken en schilder konst, ... / met grooten vlijt in 't licht gebracht door Crispijn van de Pas, ende met schoone koop're platen verciert = La premiere-[cincquiesme] partie de la lumière de la peinture & de la designature, ... / mis en lumière avec grande diligence & peine par Crispin de Pas, avec des belles figures = Der erste-[fuenffte] Theil vom Liecht der Reiss und Mahlkunst, Amsterdam, Jan Jansz, 1643 - 1644., p. 14
term translated by LINIE in DE PASSE, Crispijn van, La prima-[quinta] parte della luce del dipingere et disegnare, ... messa in luce diligentemente da Crispino del Passo, con molte belle stampe = Eerste-[vijfde] deel van't light der teken en schilder konst, ... / met grooten vlijt in 't licht gebracht door Crispijn van de Pas, ende met schoone koop're platen verciert = La premiere-[cincquiesme] partie de la lumière de la peinture & de la designature, ... / mis en lumière avec grande diligence & peine par Crispin de Pas, avec des belles figures = Der erste-[fuenffte] Theil vom Liecht der Reiss und Mahlkunst, Amsterdam, Jan Jansz, 1643 - 1644., p. 14
term translated by LINEA in DE PASSE, Crispijn van, La prima-[quinta] parte della luce del dipingere et disegnare, ... messa in luce diligentemente da Crispino del Passo, con molte belle stampe = Eerste-[vijfde] deel van't light der teken en schilder konst, ... / met grooten vlijt in 't licht gebracht door Crispijn van de Pas, ende met schoone koop're platen verciert = La premiere-[cincquiesme] partie de la lumière de la peinture & de la designature, ... / mis en lumière avec grande diligence & peine par Crispin de Pas, avec des belles figures = Der erste-[fuenffte] Theil vom Liecht der Reiss und Mahlkunst, Amsterdam, Jan Jansz, 1643 - 1644., p. 14

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin
L’ARTISTE → apprentissage

Quotation

Vous avez à considerer en la graveure plusieurs choses, sçavoir que vous devez faire plusieurs lignes & hacheures de diverses grosseurs droictes & courbes ; ainsi vous jugez bien que pour en faire de bien deliées il se faut servir d’une pointe deliée, & pour d’autres plus grosses, d’une pointe plus grosse & ainsi des autres ; Mais il est necessaire de faire cette observation, que d’une grosse esguille aiguisée en pointe courte, il est difficile de faire un gros traict autrement que par trois voyes.
La premiere en appuyant bien fort […].
La seconde maniere est en faisant plusieurs traicts extremenent prés les uns des autres, & en grossissant à plusieurs reprises ; mais cela est trop long et dificile.
Et la troisieme, de faire un trait moyennement gros & y laisser long temps l’eau forte dessus […]. 
Or par l’experience que j’en fais tous les jours je trouve que les eschoppes sont plus propres à faire de gros traicts, que ne sont les pointes […].

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure

Quotation

[…] il faut que vos pointes à graver soient aiguisées bien rondement afin qu’elles tournent librement sur le cuivre, & sur tout, qu’elles ayent leurs pointes fort vives, afin de trencher net le verny & le cuivre en tout sens […]. 
Or s’y vous avez à faire des lignes ou hacheures de grosseur egale d’un bout à autre soit droites soit courbes comme les deux lignes AB, figure d’en haut vous representent, le sens naturel vous dit, qu’il faut appuyer vostre pointe toûjours d’une mesme force en toute leur longueur.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
EFFET PICTURAL → qualité du dessin
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure

Quotation

Si vous voulez faire une grosseur inegale en sa longueur, comme les deux marquées a b, vous jugez bien qu’il faut appuyer plus fort en commençant à a, & toûjours moins en approchant de b, […].
Et si vous en voulez faire comme les deux marquées ab, vous representent, & dont le plus gros est vers G, il faut commencer fort legerement du costé de a, puis à rebours des autres, aller appuyant de plus en plus jusques à G, & faisant depuis G, jusques à b, comme vous avez fait en faisant la figure a b, vous ferez les traicts gros & deliez comme la dite figure a b, vous represente.  
Ce que j’ay dit sur ces trois sortes couples de traicts qui peuvent estre six sortes de lignes suffit pour toutes les formes d’hacheures qui se peuvent rencontrer en ombrageant vostre dessein tel qu’il puisse estre […].

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Quotation

Si quelqu'un me demande, s'il faut tousjours tracer toutes ces lignes qui sont dans mes exemples, je dis qu'ouy, lors que l'ouvrage est grand ; car ces regles ont esté principalement inventées pour les Colosses. Car pour les petites figures, il suffit d'en avoir la connoissance, et les observer par la conduite du jugement, et l'agréement de l'œil. Pour les Tableaux de moyenne grandeur, il faut frapper les principalles lignes, et celles que le prudent Ouvrier jugera plus utiles ; car pourveu qu'il entende la distance des autres, il les y placera par la seule conduite de l'œil et de la main. Ce n'est pas que j’approuve la methode de ceux qui mesprisent le compas et la regle, ne suivent que leur fausse experience. […] Mais quand on a pratiqué cinq ou six fois cét exemple, et que l'on entend la methode, il n'est plus besoin du plan Geometral, ny mesmes que d'une partie des lignes; hormis que la figure circulaire soit fort grande. […] Il en faut user de mesme façon en la composition des figures.

Cette citation n’est pas une traduction du texte de Lomazzo mais l’exposition des idées du traducteur Hilaire Pader. Par ligne, l'auteur entend les lignes de la perspective ou celle tracées pour construire les figures selon les règles de la proportion.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin
L’ARTISTE → qualités
L’ARTISTE → règles et préceptes
EFFET PICTURAL → perspective

Quotation

La Peinture est un Art, qui par le moyen des lignes proportionnées, & avec des couleurs semblables à la nature des sujets, suivant la lumière de la Perspective, imite si bien la nature des choses corporelles, que non seulement elle represente sur un plan la grosseur & le relief des corps, mais encore le mouvement ; & monstre visiblement à nos yeux plusieurs affections & passions de l’Ame.

Terme traduit par LINEA dans Lomazzo, 1585, p. 19.

term translated by LINEA

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

Quotation

La lumiere qui frape le plus un corps exprime par le moyen des lignes qui relevent le plus, comme sont les lignes tortuës, convexes & concaves. Celle qui éclaire également un corps se represente par le moyen des lignes droites ; & quand la lumiere commence à diminuer, pour lors il faut commencer à faire les lignes concaves, comme sont celles avec lesquelles on fait des trous, mais avec dexterité, de sorte que là où la lumiere commence à s'affoiblir, elles commencent à se courber doucement en la premiere partie, & à la seconde un peu plus, & ainsi peu à peu proportionnément.

Terme traduit par LINEA dans Lomazzo, 1585, p. 26.

term translated by LINEA

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité de la lumière
EFFET PICTURAL → perspective

Quotation

Des termes ou extremitez des corps
Les termes des corps qui sont à la seconde distance, ne seront jamais si visibles, ny si fortement touchez comme les premiers ; c’est pourquoy le peintre ne devra pas profiler immediatement de mesme force les quatriémes objects avec les cinquiémes de la mesme sorte que les premiers avec les seconds, parce que le terme qui divise un corps d’avec un autre, tient de la ligne Mathematique, en ce que le terme d’une couleur est le commencement d’une autre couleur ; il ne doit pas neanmoins estre nommé une ligne, veu qu’il ne se trouve aucune chose entre le terme d’une couleur qui precede immediatement une autre couleur, si ce n’est le terme mesme qui est une chose imperceptible mesme de prés ; si bien que le peintre doit profiler plus legerement les contours des corps dans les distances.

term translated by LINEA in DA VINCI, Leonardo, Trattato della pittura di Lionardo da Vinci, novamente dato in luce, con la vita dell'istesso autore, scritta da Rafaelle Du Fresne. Si sono giunti i tre libri della pittura, & il trattato della statua di Leon Battista Alberti, con la vita del medesimo, TRICHET DU FRESNE, Raphaël (éd.), Paris, Jacques Langlois, 1651., p.104
term translated by LINE in DA VINCI, Leonardo, A Treatise of Painting by Leonardo da Vinci. Translated from the Original Italian, and adorn'd with a great Number of Cuts. To which is prefx'd, The Author's Life ; Done from The last Edition of the French, London, J. Senex - W. Taylor, 1721., p.175
term translated by LINIE in DA VINCI, Leonardo, Des vortreflichen Florentinischen Mahlers Lionardo Da Vinci Hoch-nützlicher Tractat von der Mahlerey, BÖHM, Johann Georg (éd.), Nürnberg, Johann Georg Böhm, 1724., p.3

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin
CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur

Quotation

{XVIII. Ce qu’il faut éviter dans la distribution des Figures.}
Fuyez les veuës difficiles à trouver & qui sont peu naturelles, les mouvemens & les actions forcées, avec toutes les Parties desagreables à voir, comme sont les Racourcis.
*Fuyez encore les lignes & les contours égaux, qui font des paralleles, & d'autres figures aiguës & Geometrales, comme des quarrez, des triangles, & toutes celles qui pour estre trop comptées, vous font une certaine symmetrie ingrate, qui ne produit aucun bon effet ; mais, comme nous avons déja dit, les principales lignes se doivent contraster l'une l'autre : C'est pourquoy dans ces contours vous aurez principalement égard au Tout-ensemble ; car c'est de luy que vient la beauté & la force des Parties.

term translated by SIGNUM in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, De arte graphica liber, Paris, Nicolas Langlois, 1668., p.18
term translated by LINE in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., p.23
term translated by LINIE in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, Kurtzer Begriff Der Theoretischen Mahler-Kunst, trad. par GERICKE, Samuel Theodor, Berlin, Johann Michael Rüdigen, 1699., p.26

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps
CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin

Quotation

Mais le mot de dessein, dans sa plus ordinaire signification, & comme je m’en suis servi en parlant de Michel-Ange, est proprement les traits avec lesquels le Peintre represente les choses qu’il doit imiter, indépendamment du coloris, des jours & des ombres, & cét assemblage de lignes diversement contournées, par le moyen desquelles on forme les figures.

trait · contour

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin

Quotation

Le Dessein a pour objet la figure des corps que l’on represente, & que l’on fait voir tels qu’ils paroissent simplement avec des lignes. Cette partie regarde les Peintres, les Sculpteurs, les Architectes, les Graveurs, & generalement tous les Artisans dont les Ouvrages ont besoin de grace, & de simmetrie. Elle demande la connoissance de l’Anatomie qui est la science des os, des muscles, & des nerfs, comme ils paroissent exterieurement dans le corps humain. C’est elle encore qui doit poser les Figures sur un centre & equilibre, soit par leur propre poids, ou par un autre qui leur soit accidentel, pour paroistre fermes dans toutes les actions qu’on veut représenter pour bien imiter les divers mouvemens que la nature peut faire.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin

Quotation

Ligne. C’est ce que les Mathematiciens definissent une longueur sans largeur, & que les Ouvriers appellent un trait qui va d’un point à un autre. Il y en a de plusieurs especes : les lignes droites sont les plus courtes de celles qui s’écartent de leurs extremitez. Les courbes sont celles qui s’écartent de leurs extremitez. Les spirales sont des lignes courbes, qui partant de leurs centres s’éloignent à proportion qu’elles tournent au tour. La ligne perpendiculaire est celle qui tombe ou qui s’élève sur une autre, faisant les angles de part & d’autre égaux entr’eux. La ligne à plomb est celle qui tombe de haut en bas sans incliner de part ny d’autre, & qui passeroit par le centre de la terre si elle estoit prolongée. Les lignes paralelle sont celles qui prolongées à l’infiny ne se rencontreroient jamais. Lignes horisontales sont toutes celles qui sont paralelles a l’horison. Et la ligne oblique est celle qui n’est ny horisontale, ny à plomb.

trait

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin

Quotation

on s'y étendit premierement en faisant une definition du Trait en toute son étenduë, qui fut ; Que le Trait n'est autre chose qu'une ligne Phisique, ou une demonstration Mechanique, qui a toûjours quelque dimention en sa largeur quelque déliée qu'elle puisse être ; Que c'est ce qui borne & termine l'étenduë de la surface exterieure d'un sujet, & qui marque les diverses parties qu'elle referme ; Ce sont des lignes qui servent à exprimer la forme des Corps selon leurs differents aspects & situations.

RAFFAELLO (Raffaello Sanzio) , Saint Michel terrassant le démon dit le Grand Saint Michel, v. 1518, huile sur bois, 268 x 160, Paris, Musée du Louvre, Inv. 610.
TESTELIN, Henry, [Le Grand Saint Michel d'après Raphaël], estampe, dans TESTELIN, Henry, Sentimens des plus habiles peintres du tems, sur la pratique de la peinture et sculpture, Recueillis & mis en Tables de Preceptes. Avec six discours academiques, Extraits des Conferences tenuës en l’Académie Royale desdits Arts & prononcés en presence de deffunt Monsieur Colbert, Conseiller du Roi en tous ses Conseils, Controleur General des Finances, Surintendant & Ordonnateur des Bâtiments du Roi, Jardins, Arts & Manufactures de France, protecteur de ladite Academie, assemblée generalement en des jours solemnels pour la delivrance du Prix Royal, par Henry Testelin, Peintre du Roi, Professeur & Secretaire en ladite Academie, La Haye, Matthieu Rogguet, s.d. [1693 ou 1694], n.p. [après p. 29].
TESTELIN, Henry, Table première des préceptes de la peinture sur le traict, estampe, dans TESTELIN, Henry, Sentimens des plus habiles peintres du tems, sur la pratique de la peinture et sculpture, Recueillis & mis en Tables de Preceptes. Avec six discours academiques, Extraits des Conferences tenuës en l’Académie Royale desdits Arts & prononcés en presence de deffunt Monsieur Colbert, Conseiller du Roi en tous ses Conseils, Controleur General des Finances, Surintendant & Ordonnateur des Bâtiments du Roi, Jardins, Arts & Manufactures de France, protecteur de ladite Academie, assemblée generalement en des jours solemnels pour la delivrance du Prix Royal, par Henry Testelin, Peintre du Roi, Professeur & Secretaire en ladite Academie, La Haye, Matthieu Rogguet, s.d. [1693 ou 1694], n.p. [après la dédicace à Le Brun].

Comme de nombreuses autres parties de texte, ce passage de Testelin est repris par Florent Le Comte dans son Cabinet des singularitez (...), plus précisément aux pages 60-61 de son édition de 1699-1700 (Paris, Etienne Picart & Nicolas Le Clerc). Le Comte semble néanmoins davantage reprendre la Table des Préceptes sur le Trait, que le texte en lui-même.

trait

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin

Quotation

Nous aprenons de Felibien dans la vie de Poussin, que ce Peintre consulté sur la Peinture, par un de ses amis, luy avoit écrit, qu'elle est une imitation faite avec lignes & couleurs, en quelque superficie, de tout ce qui se voit sous le Soleil, dont la fin est la delectation.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

Quotation

Pour donner, dit il [G .P. Lomazzo], force & relief à toutes les Figures d’un Tableau, par les moïen du Coloris : il est necessaire de se conduire avec ordre, sous un jour principal, & plus fort que les autres : Lesquels vont aprés se perdant suivant leur éloignement & leur distance. […] Mais pour bien comprendre ce que c’est que ce jour principal, à la faveur duquel le Peintre se doit conduire […] Lomasse supose qu’il y a quatre lignes dans le champ du Tableau, […] c’est sur ces lignes ou espaces, que sont placées les Figures, & les Groupes, qui representent un’Histoire […]
Celle du milieu, qui est la seconde, doit recevoir le plus grand jour : c’est à dire que la principalle lumiere doit frapper directement les objets qui sont reprentés dans cet espace : Et Lomasse apelle cette lumiere
Lume piu acuto. […]
Pour ce qui est de la premiére ligne, qui est la plus proche de nos yeux, les objets qui s’y trouvent palcez, se doivent presenter seulement éclairés d’un jour de reflexion : Parce que le grand jour, ou jour principal, qui agit vivement & directement dans la ligne du milieu, ne peut éclairer les Figures du devant du Tableau, que du côté que nous ne voyons pas […]
Pour mieux comprendre ce jour de reflexion […] la lumiere donc qui part du Soleil, ou de cét endroit où est le Soleil, & qui frape directement sur tous les objects, est le jour principal : Et la lumiere qui part des autres parties du ciel éclairées, qui réfléchissent sur les objets, du côté oposé au jour principal, est la lumiere de réflexion, que nous pouvons aussi apeller principale de reflexion.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition
EFFET PICTURAL → perspective

Quotation

Cependant il est vrai de dire que ces lignes n’ont point d’autre usage que celui du ceintre dont se sert l’Architecte quand il veut faire une Arcade : ses pierres étant posées sur son ceintre, & son Arcade étant construite, il rejette ce ceintre qui ne doit plus paroître non plus que les lignes dont le Peintre s’est servi pour former sa figure, & c’est de cette derniere sorte que l’on doit concevoir le Dessein qui fait une des parties essentielles de la Peinture. Mais lorsqu’on ajoûte aux contours les lumieres & les ombres, on ne le peut faire sans le secours du blanc & du noir qui sont deux des principales couleurs dont le Peintre a coutume de se servir & dont l’intelligence est comprise sous celle du coloris.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur
CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin
CONCEPTION DE LA PEINTURE → lumière

Quotation

LIGNE, trait de plume, de crayon, ou de pinceau. Ligne droite, ligne courbe, ligne diamétrale, &c. c’est à la Geométrie à donner ces définitions.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin

Quotation

[...] 
TRAIT, terme de Peinture. C’est la ligne que décrit la plume ou le pinceau.
Faire une tête d’un seul tr
ait, les traits du visage.
Félibien remarque que le mot
trait est plus pittoresque que Lineament.
On dit former, ébaucher les
traits d’un visage, d’une figure, le trait d’une perspective. 
Dans la voûte de l’Eglise des Carmelites de St. Jaques, il y a un morceau de perspective admirable, dont Desargues a donné le trait à Champagne. 
Donner le
trait d’une perspective, c’est en réduire les proportions rélativement à l’effet qu’elle doit produire.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → perspective
CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin