JOUR (n. m.)

BETAGUNG (deu.) · DAAGING (nld.) · DAG (nld.) · DAY (eng.) · LIGHT (eng.) · TAG (deu.)
TERM USED AS TRANSLATIONS IN QUOTATION
LIGHT (eng.)
TERM USED IN EARLY TRANSLATIONS
KLARHEIT (deu.) · LICHT (deu.) · LIGHT (eng.) · LUME (ita.) · LUMEN (lat.)

FILTERS

LINKED QUOTATIONS

13 sources
23 quotations

Quotation

Apres luy [n.d.r. Simon Frisius] nous avons Matthieu Merian Suisse, lequel a selon mon sens fait des ouvrages à l’eau forte aussi nets & egalement travaillez que lon puisse faire ; & lon pourroit dire qu’il eust fait en sorte que la partie de ses hacheures qui approche le plus de l’illuminé ou du jour eus esté plus déliée & perduë, il eus testé difficile de faire mieux & plus net ; mais ce que lon trouve à desirer en son ouvrage est que les sorties de ses hacheures finissent fort à coup, qui fait connoistre aux clairs-voyants que c’est à l’eau forte.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité de la lumière

Quotation

[…] si vous aviez travaillé une place de loingtain avec une mesme Pointe, & appuyé par tout egalement, tant sur le jour ou illuminé qu’en l’ombré ; vous jugez bien que venant à couvrir le tout ensemble apres que l’eau forte y aura passé, l’ouvrage ne pourroit estre que d’une mesme force par tout ; & ainsi des douceurs que l’on desireroit observer és hacheures ; ce qui ne seroit nullement bien.

illuminé

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Quotation

Il y a ainsi que j’ay dit, deux moyens usitez de representer la plus grande partie de ces corps sur cette surface platte ou Tableau, l’un est, qu’ayant tous lesdits corps ou partie d’iceux devant l’œil, ou bien leur forme ou celle des autres qu’on peut avoir empreinte dans l’imagination, de les Desseigner & Peindre simplement comme à veuë d’œil, sans aucunement s’y servir de regle ny de compas, & par ce moyen amener son ouvrage à quelque sorte de perfection ; Or cette maniere est la plus communement pratiquée par les moins sçavans, en la raison fondamentale de cét Art, dautant qu’elle ne sçauroit que par hazard faire produire à l’ouvrage l’effect que l’œil en peut desirer, principalement pour les Tableaux historiez & composez de differents corps, comme Figures, Bastimens, Meubles, & plusieurs autres.
Le second est de sçavoir la mesure de toutes les parties des corps qu’on desire representer sur cette surface, & de la situation des mesmes parties, & de l’œil du regardant, ensemble des Jours, Ombres, & Ombrages, & en suitte trouver aussi par raison, la place & proportion des fortes & foibles Touches, Teintes ou Couleurs claires & brunes ; ou comme on parle ordinairement, celle de la diminution des Jours & Ombres, suivant qu’elles sont prés ou loin du Tableau dans le Naturel.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → perspective
EFFET PICTURAL → qualité de la lumière

Quotation

En suitte [ndr : étapes qu’il recommande de suivre pour celui qui veut apprendre à peindre ; il s’agit ici de la deuxième étape] desdites Tailles-Douces, il faut copier sur des Desseins & Tableaux faits par ceux qui sont les Inventeurs d’icelles [ndr : les inventeurs des gravures citées dans la première étape], puis apres il se faut servir des Beaux & Bons Bas Relief ou demyes Bosses Antiques, ou de ce goust, les Desseignant tant à la lumiere de la lampe, qu’aux divers grands Jours & lumieres, & ainsi de plusieurs differents corps visibles de la Nature, comme des vestiges des bastimens & autres parcelles de l’Antiquité, d’abondant en faire le mesme des testes & figures de rondes Bosses cy-devant nommées 

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité de la lumière

Quotation

Ainsi ladite regle de la Perspective donnera la connoissance universelle à celuy qui sera exercé à celle du trait & proportion des Corps visibles de la Nature, & aussi d’en composer de son Invention, ensemble au maniement du Pinceau & alliage des Couleurs, à Fraisq, à Destrempe, ou à Huile, de representer tous les Corps imaginables de la Nature, tant en general qu’en particulier, afin que la Copie ou Tableau qui s’en fera, fasse aux yeux de ceux qui le regarderont autant que l’Art & la capacité de l’Ouvrier le peut permettre, la mesme sentation ou vision que feroient lesdits Corps ; Et pour ce faire elle vous donnera non seulement la precision de la place des Contours ou Traits de la plus grande partie desdits Corps ; Mais aussi celle de leurs Jours, Ombres, Ombrages, ensemble l’endroit de la Force & Foiblesse de leurs Touches, Teintes ou Couleurs

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → perspective
EFFET PICTURAL → qualité de la lumière

Quotation

Si le jour se doit prendre en face ou de costé, & lequel des deux donne plus de grace
Le jour pris en face aux visages situez entre des parois obscures, produira en ces visages un grand relief, principalement si le jour vient d’en haut […] ; de plus il s’ensuit encore que  le jour qui vient d’en haut n’esclaire point toutes les parties du visage qui sont couvertes par celles qui ont du relief, comme les sourcils qui ostent le jour à l’encasseure des yeux, & le nez qui l’oste à une bonne partie de la bouche, & le menton à la gorge, & d’autres semblables parties relevées.

term translated by LUME in DA VINCI, Leonardo, Trattato della pittura di Lionardo da Vinci, novamente dato in luce, con la vita dell'istesso autore, scritta da Rafaelle Du Fresne. Si sono giunti i tre libri della pittura, & il trattato della statua di Leon Battista Alberti, con la vita del medesimo, TRICHET DU FRESNE, Raphaël (éd.), Paris, Jacques Langlois, 1651., p.18
term translated by LIGHT in DA VINCI, Leonardo, A Treatise of Painting by Leonardo da Vinci. Translated from the Original Italian, and adorn'd with a great Number of Cuts. To which is prefx'd, The Author's Life ; Done from The last Edition of the French, London, J. Senex - W. Taylor, 1721., p.60
term translated by LICHT in DA VINCI, Leonardo, Des vortreflichen Florentinischen Mahlers Lionardo Da Vinci Hoch-nützlicher Tractat von der Mahlerey, BÖHM, Johann Georg (éd.), Nürnberg, Johann Georg Böhm, 1724., p.54

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → lumière
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps

Quotation

Maniere de desseigner après la bosse & d’appreter le papier commode & propre pour cet effect
Les peintres pour desseigner après le relief, doivent donner une demi-teinte à leur papier, & puis suivant le contour placer les ombres les plus obscures, & sur la fin, & pour la derniere main aller touchant les jours principaux avec espargne & discretion, lesquelles dernieres touches sont celles qui se perdent & disparoissent les premieres dans les distances mediocres.

term translated by LUME in DA VINCI, Leonardo, Trattato della pittura di Lionardo da Vinci, novamente dato in luce, con la vita dell'istesso autore, scritta da Rafaelle Du Fresne. Si sono giunti i tre libri della pittura, & il trattato della statua di Leon Battista Alberti, con la vita del medesimo, TRICHET DU FRESNE, Raphaël (éd.), Paris, Jacques Langlois, 1651., p.34
term translated by LIGHT in DA VINCI, Leonardo, A Treatise of Painting by Leonardo da Vinci. Translated from the Original Italian, and adorn'd with a great Number of Cuts. To which is prefx'd, The Author's Life ; Done from The last Edition of the French, London, J. Senex - W. Taylor, 1721., p.84
term translated by LICHT in DA VINCI, Leonardo, Des vortreflichen Florentinischen Mahlers Lionardo Da Vinci Hoch-nützlicher Tractat von der Mahlerey, BÖHM, Johann Georg (éd.), Nürnberg, Johann Georg Böhm, 1724., p.5

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin
CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin

Quotation

Comme on doit donner le jour aux figures
Le jour doit estre donné convenablement au lieu naturel où vous feignez qu’est vostre figure […]

term translated by LUME in DA VINCI, Leonardo, Trattato della pittura di Lionardo da Vinci, novamente dato in luce, con la vita dell'istesso autore, scritta da Rafaelle Du Fresne. Si sono giunti i tre libri della pittura, & il trattato della statua di Leon Battista Alberti, con la vita del medesimo, TRICHET DU FRESNE, Raphaël (éd.), Paris, Jacques Langlois, 1651., p.80
term translated by LIGHT in DA VINCI, Leonardo, A Treatise of Painting by Leonardo da Vinci. Translated from the Original Italian, and adorn'd with a great Number of Cuts. To which is prefx'd, The Author's Life ; Done from The last Edition of the French, London, J. Senex - W. Taylor, 1721., p.141
term translated by LICHT in DA VINCI, Leonardo, Des vortreflichen Florentinischen Mahlers Lionardo Da Vinci Hoch-nützlicher Tractat von der Mahlerey, BÖHM, Johann Georg (éd.), Nürnberg, Johann Georg Böhm, 1724., p.56

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité de la lumière
CONCEPTION DE LA PEINTURE → lumière

Quotation

{XXXIII. Qu'il ne faut pas deux jours égaux dans le Tableau}
On ne peut admettre deux jours égaux dans un même tableau ; mais le plus grand frappera fortement le milieu, & y étendra sa plus grande lumière aux endroits ou seront les principales figures,& où se passera le fort de l'action, se diminuant du costé des bords à mesure qu'il en approchera le plus. […]

term translated by LUMEN in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, De arte graphica liber, Paris, Nicolas Langlois, 1668., p.33
term translated by LIGHT in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., p.43
term translated by KLARHEIT in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, Kurtzer Begriff Der Theoretischen Mahler-Kunst, trad. par GERICKE, Samuel Theodor, Berlin, Johann Michael Rüdigen, 1699., p.42

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → lumière
CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → action et attitude

Quotation

Jour. En Peinture on dit, les jours, pour dire les parties éclairées. 
On dit qu’
un Tableau est mal placé, & dans un faux jour, lorsque la lumiere qui entre par les fenestres, ne l’éclaire pas bien. 
On considere aussi dans une peinture les differents Jours que le Peintre y a observez, comme
les Jours simples & naturels ; les Jours de reslais, ou reflechis.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → lumière
EFFET PICTURAL → qualité de la lumière

Quotation

On ne peut pas admettre deux jours égaux dans un mesme Tableau ; mais le plus grand frappera fortement le milieu, & y étendra sa plus grande lumiere aux endroits où seront les principales figures, & où se passera le fort de l’action, se diminuant du costé des bords à mesure qu’il en approchera le plus. Et de la mesme façon que la lumiere du Soleil s’affoiblit insensiblement dans son étenduë depuis le Levant jusqu’au Couchant, où elle vient à se perdre. Ainsi la lumiere de vostre Tableau distribuée sur toutes vos couleurs, sera moins sensible, si elle est moins proche de sa source.
L’Experience en est palpable dans les Statuës qui se voyent dans les Places publiques, dont les parties superieures sont plus éclairées que les inférieures. Vous les imiterez donc dans la distribution de vos lumieres.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité de la lumière

Quotation

C’est travailler en vain que de prendre dans les tableaux un grand jour de midy, veu que nous n’avons point de couleurs, qui puissent y atteindre.
Mais il est plus à propos de prendre une lumiere plus foible, comme est celle du soir, dont le Soleil dore les campagnes, ou celle du matin, dont la blancheur est modérée, ou celle qui paroist aprés une pluye, lors que le Soleil ne nous la donne qu’au travers des nuages, ou pendant un tonnere, que les nuées nous la derobent, & nous la font paroistre rougeastre.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité des couleurs
EFFET PICTURAL → qualité de la lumière

Quotation

Mais il est encore impossible de bien sçavoir l’effet des couleurs, si l’on n’a égard à la lumiere dont elles sont éclairées, & à l’ombre, qui les obscurcit. Car bien que les couleurs des corps solides demeurent stables, & dans leur nature sur les sujets où elles sont adherentes ; comme le blanc d’une statuë, le rouge d’un manteau, le vert d’un arbre, & ainsi du reste ; ces mesmes couleurs neanmoins paroissent tantost plus obscures, selon qu’elles recevront plus ou moins d’ombre & de lumiere.
 
Et parce que les lumieres & les ombres apportent du changement dans les couleurs, il faut donc que le Peintre fasse le plus d’observations qu’il pourra pour remarquer ces sortes d’alterations ; & qu’en premier lieu il se souvienne que la Peinture ne luy fournit que le noir & le blanc pour representer l’ombre & la lumiere, & que c’est avec ces deux couleurs qu’il peut rendre toutes les autres plus ou moins sensibles. Mais il doit estre fort judicieux & retenu quand il employe le blanc & le noir dans ses ouvrages, parce que comme les jours & les ombres donnent le relief & les enfoncemens aux corps, & aident à en faire paroistre les parties ou plus proches ou plus éloignées, il ne reussira jamais bien dans ce qu’il entreprendra, s’il ne sçait temperer ses bruns & ses clairs, en sorte qu’ils fassent le mesme effet qui paroist dans les choses de relief. Pour cela il faut qu’en peignant la superficie d’un corps, sa couleur soit plus claire & plus lumineuse dans l’endroit où les rayons de lumiere doivent frapper davantage. Et comme la lumiere viendra peu à peu à s’éteindre & à manquer, il faut aussi qu’il affoiblisse peu à peu la force de ses teintes. Mais parce qu’il n’y a jamais dans un corps aucune superficie éclairée de lumiere, qu’il ne s’en trouve une autre opposée à la lumineuse qui est dans l’ombre & dans l’obscurité, l’on doit prendre garde sur le naturel de quelle sorte les ombres répondent entre’elles dans les parties opposées à la lumiere selon les divers degrez d’éloignement. Par exemple, encore que le bleu d’un manteau soit égal dans toutes les parties de ce vestement, il fait neanmoins un autre effet dans les endroits où la lumiere frappe plus fort ; & il paroist d’une autre sorte dans les lieux où la lumière glisse, & dans ceux qui sont ombrez.
 
[…] il faut qu’en peignant la superficie d’un corps, sa couleur soit plus claire & plus lumineuse dans l’endroit où les rayons de lumiere doivent frapper davantage. Et comme la lumiere viendra peu à peu à s’éteindre & à manquer, il faut aussi qu’il affoiblisse peu à peu la force de ses teintes.

lumière

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → lumière
EFFET PICTURAL → qualité de la lumière

Quotation

Et comme l’usage de la Perspective lineale sert à trouver la diminution des corps selon leurs divers éloignemens, ne peut-elle pas encore faire juger quelle doit estre la diminution des teintes & des couleurs, & faire aussi trouver dans les Tableaux les veritables places des jours & des ombres.
Le Peintre, répondis-je, doit avoir une intelligence generale des divers effets de toutes sortes d’ombres & de lumières que la perspective luy aidera à bien representer, pourveu qu’auparavent on les ait bien comprises sur le geometral.

lumière

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → lumière
EFFET PICTURAL → perspective

Quotation

Pour en imiter les Jours, on fait ordinairement quatre Teintes claires ; dont la premiere est composée de Blanc & d’un peu de Jaune, la seconde de Blanc, de Vermillon & de Laque : de ces deux dernieres également & tres peu. La troisième se fait comme la seconde : en y mettant un tres peu plus de Laque et de Vermillon, & la quatrième comme la troisième en y mélant encore un peu plus de ces deux dernières Couleurs Vermillon & Laque. On peut en faire encore, si l’on veut, une cinquième encore plus chargée : ces Teintes se mettent de suite dans un même rang.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → couleurs
CONCEPTION DE LA PEINTURE → lumière

Quotation

XVIII.
Aprés avoir parlé du Veslin, des Pinceaux & des Couleurs, disons comme on les met en œuvre. Premierement quand on veut faire quelque piece, soit Carnation, soit Drapperie, ou autre chose, il faut commencer par Ebaucher, c’est à dire, Coucher sa Couleur à grand coup, le plus unîment que l’on peut, comme font ceux qui peignent en huile, & ne luy pas donner toute la force qu’elle doit avoir pour estre achevée, je veux dire faire les Jours un peu plus clairs, & les Ombres moins brunes qu’elles ne doivent estre, parce qu’en pointillant dessus comme il faut faire aprés que l’on a Ebauché, on fortifie toûjours sa Couleur, qui seroit à la fin trop brune.

term translated by LIGHT in BOUTET, Claude, The Art of Painting in Miniature: Teaching The speedy and perfect Acquisition of that Art without a Master. By Rules so easy, and in a Method so natural as to render this charming Accomplishment universally attainable. Containing I. The Difference between Painting in Miniature, and other Kinds of Painting. II. The Management of Colours in Draperies, Linnen, Lace, Furrs, &c. III. The Method of mixing Colours for Carnations ; for painting of Architecture, or any Building of Stone or Wood ; for Landskips, Terrasses, Water, Ruins, Rocks, &c. IV. The Art of Painting all Sorts of Flowers, with the proper Colours required to represent Nature to the highest Perfection. V. The various Methods of Painting. Translated from the Original French. The Fourth Edition. To which are now added, I. Certain Secrets of one of the greatest Italian Painters for making the finest Colours, Burnished Gold, Shell Gold, &c. II. Some general instructive Lessons for the Art of Drawing. And III. The Usefulness and Benefit of Prints, London, J. Hodges - J. James - T. Cooper, 1739., p. 17.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur

Quotation

Des Drapperies.
XXX.
Pour faire une Drapperie bleuë, mettez l’Outremer auprés du Blanc qui sera sur vostre Palette, meslez une partie de l’un & de l’autre ensemble, de telle sorte qu’il soit fort pasle, & qu’il ait du corps. De ce mélange vous ferez les endroits les plus clairs, puis vous y ajoûterez d’avantage d’Outremer pour faire ceux qui sont plus bruns, & continüerez de cette maniere jusques aux plis les plus enfoncez, & les Ombres les plus fortes, où il faudra mettre de l’Outremer pur, & tout cela en ébauchant, c’est à dire, le Couchant à grands coups, faisant neanmoins le plus uny que l’on pourra, perdant les clairs & les bruns, avec une couleur qui ne soit pas si pasle que les Jours, ny si brune que les Ombres. L’on pointillera en suite avec la mesme couleur dont on a ébauché, mais tant soy peu plus forte, afin que les points soient marquez. Il faut que tout se noye l’un dans l’autre, & que les plis ne paroissent point coupez. Lors que l’Outremer n’est pas assez brun, pour faire les Ombres les plus fortes, quelque Gommé qu’il soit, on y mesle de l’Inde pour les finir ; & quand l’extremité des Jours n’est pas assez claire, on les releve avec du Blanc, & fort peu d’Outremer.

term translated by LIGHT in BOUTET, Claude, The Art of Painting in Miniature: Teaching The speedy and perfect Acquisition of that Art without a Master. By Rules so easy, and in a Method so natural as to render this charming Accomplishment universally attainable. Containing I. The Difference between Painting in Miniature, and other Kinds of Painting. II. The Management of Colours in Draperies, Linnen, Lace, Furrs, &c. III. The Method of mixing Colours for Carnations ; for painting of Architecture, or any Building of Stone or Wood ; for Landskips, Terrasses, Water, Ruins, Rocks, &c. IV. The Art of Painting all Sorts of Flowers, with the proper Colours required to represent Nature to the highest Perfection. V. The various Methods of Painting. Translated from the Original French. The Fourth Edition. To which are now added, I. Certain Secrets of one of the greatest Italian Painters for making the finest Colours, Burnished Gold, Shell Gold, &c. II. Some general instructive Lessons for the Art of Drawing. And III. The Usefulness and Benefit of Prints, London, J. Hodges - J. James - T. Cooper, 1739., p. 24.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → couleurs
CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur
CONCEPTION DE LA PEINTURE → lumière

Quotation

XLII.
Pour une Draperie minime on met une Couche de Bistre, de Blanc, & un peu de Brun Rouge, & l’on Ombre avec ce mélange, mais plus brun.

XLIII.
Il y a d’autres Draperies que l’on appelle Changeantes, parce que les Jours sont d’une autre couleur que les Ombres, l’on s’en sert le plus souvent pour des Vétements d’Anges, & pour des personnes Jeunes & Sveltes, pour des Echarpes, & autres habillemens legers qui souffrent quantité de plis, & qui doivent aller au gré du vent : les plus ordinaires sont, la Violette, & l’on en fait de deux sortes, l’une dont les Jours sont bleus, & l’autre Jaunes.

XLIV.
Pour la premiere, on met une couche d’Outremer, & de Blanc fort pâle sur les Clairs, & l’on ombre avec du Carmin, de l’Outremer & du Blanc, de méme qu’à une Draperie toute Violette. De sorte qu’il n’y a que les plus grands Jours qui paroissent bleus, encore les faut-il pointiller avec du Violet où il y aura beaucoup de Blanc, & les faire perdre insensiblement dans les Ombres.

XLV.
L’autre se fait mettant sur les Jours seulement au lieu de Bleu une couche de Massicot, faisant le reste de mesme qu’à la Draperie toute Violette, excepté qu’il faut pointiller, & confondre les clairs dans les bruns, c’est à dire le Jaune dans le Violet avec un peu de Gomme-gutte.

term translated by LIGHT in BOUTET, Claude, The Art of Painting in Miniature: Teaching The speedy and perfect Acquisition of that Art without a Master. By Rules so easy, and in a Method so natural as to render this charming Accomplishment universally attainable. Containing I. The Difference between Painting in Miniature, and other Kinds of Painting. II. The Management of Colours in Draperies, Linnen, Lace, Furrs, &c. III. The Method of mixing Colours for Carnations ; for painting of Architecture, or any Building of Stone or Wood ; for Landskips, Terrasses, Water, Ruins, Rocks, &c. IV. The Art of Painting all Sorts of Flowers, with the proper Colours required to represent Nature to the highest Perfection. V. The various Methods of Painting. Translated from the Original French. The Fourth Edition. To which are now added, I. Certain Secrets of one of the greatest Italian Painters for making the finest Colours, Burnished Gold, Shell Gold, &c. II. Some general instructive Lessons for the Art of Drawing. And III. The Usefulness and Benefit of Prints, London, J. Hodges - J. James - T. Cooper, 1739., p. 28-29.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → vêtements et plis
CONCEPTION DE LA PEINTURE → lumière

Quotation

Quelques-uns s’imaginent que le clair obscur apartient visiblement à la partie du coloris : Mais ils se trompent visiblement, parce que la situation des parties, & leur grandeur, ne se peuvent marquer, que par le moyen du clair & de l’obscur, ce qui est essentiel au Dessein. Il en est de méme du relief de ces mémes parties, qui se fait par les ombres, qui sont l’obscur, & par les jours qui sont le clair : ainsi quand les jours & les ombres sont distribuez, en sorte que le jour touche toutes les parties qu’il doit toucher, étant porté au travers des Groupes & sur les Objets representez, & que les ombres couvrent tout ce que le jour ne peut éclairer : On ne dit pas que le Coloris est bon : mais on dit plus à propos que le clair obscur y est bien observé & bien entendu, ce qui se raporte au Dessein.

clair
ombre

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin
CONCEPTION DE LA PEINTURE → lumière

Quotation

Pour donner, dit il [G .P. Lomazzo], force & relief à toutes les Figures d’un Tableau, par les moïen du Coloris : il est necessaire de se conduire avec ordre, sous un jour principal, & plus fort que les autres : Lesquels vont aprés se perdant suivant leur éloignement & leur distance. […] Mais pour bien comprendre ce que c’est que ce jour principal, à la faveur duquel le Peintre se doit conduire […] Lomasse supose qu’il y a quatre lignes dans le champ du Tableau, […] c’est sur ces lignes ou espaces, que sont placées les Figures, & les Groupes, qui representent un’Histoire […]
Celle du milieu, qui est la seconde, doit recevoir le plus grand jour : c’est à dire que la principalle lumiere doit frapper directement les objets qui sont reprentés dans cet espace : Et Lomasse apelle cette lumiere
Lume piu acuto. […]
Pour ce qui est de la premiére ligne, qui est la plus proche de nos yeux, les objets qui s’y trouvent palcez, se doivent presenter seulement éclairés d’un jour de reflexion : Parce que le grand jour, ou jour principal, qui agit vivement & directement dans la ligne du milieu, ne peut éclairer les Figures du devant du Tableau, que du côté que nous ne voyons pas […]
Pour mieux comprendre ce jour de reflexion […] la lumiere donc qui part du Soleil, ou de cét endroit où est le Soleil, & qui frape directement sur tous les objects, est le jour principal : Et la lumiere qui part des autres parties du ciel éclairées, qui réfléchissent sur les objets, du côté oposé au jour principal, est la lumiere de réflexion, que nous pouvons aussi apeller principale de reflexion.

lumière

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → perspective
EFFET PICTURAL → qualité de la lumière
CONCEPTION DE LA PEINTURE → lumière

Quotation

Vous observerez pour peindre ces Fleurs [ndr : l’œillet et la guimauve] comme toutes les suivantes, le sens des traits de vos Fleurs pour les imiter, les jours & les ombres d’icelles ; & pour réüssir, il faut que dans les jours ou clairs de vos Fleurs, votre coloris soit plus tendre que dans les ombres : la pratique vous rendre cet avis palpable & sensible.

clair

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → nature morte
CONCEPTION DE LA PEINTURE → lumière

Quotation

JOUR, terme de Peinture. Les jours d’un tableau : ce sont les parties les plus éclairées. 
Jours de reflets : ce sont des lumieres refléchies. 
Jours naturels : ce sont les lumieres directes.
Tableau dans son
jour, dans un faux jour. Voyez FAUX-JOUR.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → lumière

Quotation

On ne doit point faire trop de travail sur les jours, mais les passer légerement & avec peu de traits, c’est-à-dire, que les jours soient vagues & que les demi-teintes, si l’on veut finir jusqu’à l’extrême, soient fort claires ; au contraire, si elles étoient trop noires, elles extermineroient & empêcheroient l’effet, parce qu’on ne pourroit que très-difficilement trouver dans les ombres, des bruns pour soutenir & donner de la force & de la rondeur. Si l’on travaille d’après des desseins originaux, ils doivent plutôt être gravés avec de grands jours & de grandes ombres, d’autant que quelque [p. 116 169] finis qu’ils puissent être, il n’y a jamais tant de détail que dans des Tableaux peints, qui requierent aussi beaucoup plus de soin & de travail à cause des différentes couleurs.

illuminé

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
EFFET PICTURAL → qualité du dessin
EFFET PICTURAL → qualité de la lumière
EFFET PICTURAL → qualité des couleurs