ESTAMPE (n. f.)

CUT (eng.) · DRUCKEN (deu.) · PRENT (nld.) · PRINT (eng.) · STAMPA (ita.)
TERM USED AS TRANSLATIONS IN QUOTATION
COPY (eng.) · PRINT (eng.)
TERM USED IN EARLY TRANSLATIONS
CUT (eng.) · PRENT (nld.) · PRINT (eng.)
CASTEX, Jean-Gérald, « Réduire la gravure en art et en principes. Lecture et réception du "Traité des manières de graver" d’Abraham Bosse », dans VÉRIN, Hélène et DUBOURG GLATIGNY, Pascal (éd.), Réduire en art : la technologie de la Renaissance aux Lumières, Paris, Éd. de la Maison des sciences de l’homme, 2008, p. 235-248.
GRAMACCINI, Norberto, Theorie der französischen Druckgraphik im 18. Jahrhundert. Eine Quellenanthologie, Berne, Lang, 1997.
GRIFFITHS, Antony, « John Evelyn and the Print », dans HARRIS, Frances et HUNTER, Michael (éd.), John Evelyn and his Milieu, London, The British Library, 2003, p. 95-113.
HERBERT, Flora, « GRAVURE / ESTAMPE », dans HECK, Michèle-Caroline (éd.), LexArt. Les mots de la peinture (France, Allemagne, Angleterre, Pays-Bas, 1600-1750) [édition anglaise, 2018], Montpellier, Presses Universitaires de la Méditerranée, 2018, p. 240-245.
RAUX, Sophie, SURLAPIERRE, Nicolas et TONNEAU-RYCKELYNCK, Dominique (éd.), L’estampe, un art multiple à la portée de tous ?, Actes de colloque de Lille, Villeneuve-d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2008.
RÜMELIN, Christian, « Stichtheorie und Graphikverständnis im 18. Jahrhundert », Artibus et Historiae, 22/44, 2001, p. 187-200 [En ligne : http://www.jstor.org/stable/1483719?seq=1#page_scan_tab_contents consulté le 26/10/2015].

FILTERS

CONCEPTUAL FIELDS

LINKED QUOTATIONS

13 sources
18 quotations

Quotation

[…] d’autant que ce n’a este que par une soigneuse comparaison des ouvrages ou stampes que plusieurs ont faites par le moyen de cét art tant bonnes que mauvaises ; dont les bonnes m’ont fait essayer d’aller plus avant, & les mauvaises m’ont donné la connoissance de plusieurs imperfections & accidents que j’ay taché d’eviter ; & d’autant que j’ay comme borné l’eau forte à ne pouvoir jamais surmonté la netteté & fermeté d’un beau burin […]

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure

Quotation

Pour ce qui est de ce que j’ai dit cy-dessus touchant l’idée que m’a donné la consideration des Stampes ou Images de satin de plusieurs couleurs. 
Cela me fist penser à faire le contraire de ce que font les Enlumineurs ou Couloreurs d’estampes vulgairement nommées Images ; car au lieu qu’ils appliquent leurs couleurs sur l’impression de l’encre, je m’advisay de faire en sorte que cette impression fust sur les couleurs.

image de satin

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure

Quotation

Il faut faire distinction de ce que plusieurs Praticiens & Curieux nomment ordinairement bonnes Stampes. Ils estiment, à l’exclusion des autres, celles dont le trait ou dessein est bon, ou qu’il est estimé tel, sans considerer ny faire cas de la beauté de la graveure ; de sorte qu’ils feront bien plus d’estime d’une Stampe mal gravée mesme à l’eau forte ou en bois, que d’un du plus beau burin qui se voye.
Il y en a d’autres qui ayment & trouvent leur satisfaction en la beauté de la seule graveure sans s’arrester au dessein
 ; Mais pour les vrais Curieux & connaissans, ils seroient bien contens que l’un et l’autre fust ensemble ; Et d’autant qu’une bonne partie de bons Graveurs ne se sont pas trouvez aux lieux, à l’occasion, & dans le temps de plusieurs grands Peintres & Desseignateurs, ils ont gravé sur les œuvres de divers autres beaucoup moins excellents ; Or cela n’empesche pas que plusieurs dedites Stampes ne soient tres-necessaires ou profitables à quantité de personnes, principalement à ceux qui pratiquent la Graveure ; afin de s’instruire sur icelles.

Conceptual field(s)

SPECTATEUR → jugement
SPECTATEUR → connaissance

Quotation

[...] Mais pour les retouchées [ndr : les estampes retouchées] elles sont beaucoup moins estimées ; puis les Copies encore moins, chacune suivant qu’elles sont, plus ou moins mal Copiées.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → statut de l'oeuvre : copie, original...

Quotation

ESTAMPE
Le plus remarquable, à mon avis, parce qu’il est le plus ordinaire dans ce Discours […] c’est le mot d’Estampe. Il n’y a point de Desseignateur, ni de Curieux de cét Art là, qui ne sçache bien que c’est un dessein gravé et imprimé, que le Vulgaire, et tous les Marchands appellent communément des Tailles-douces, ou des Images : mais il y a cette différence neantmoins, que les Estampes sont des choses plus considérables, et des Desseins de reputation. Il s’en trouve de plusieurs manières ; les unes gravées en Cuïvre avec le burin ou à l’Eau-forte, et les autres en Taille de Bois. On en void de ces trois sortes de la main d’Albert Durer Peintre Allemand, qui a esté un trés-excellent Graveur. L’Origine du mot d’Estampe vient de l’Italien
Stampare, qui signifie Imprimer

taille-douce · image

term translated by CUT in FRÉART de CHAMBRAY, Roland, An Idea of the Perfection of Painting: demonstrated from the Principles of Art, and by examples conformable to the observations , which Pliny and Quintilian have made upon the most celebrated pieces of Ancient painters parallel’d with some Works of the most Modern Painters, Leonardo da Vinci, Raphael, Julio Romano and N. Poussin, trad. par EVELYN, John, London, Henry Herringman, 1668.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Quotation

LE DISCIPLE.
Pour satisfaire à vostre desir [ndr : la question posée par le peintre au disciple concernant son apprentissage], je vous diray que lors que je commencé à pourtraire ou dessiner, ce fut sur de tres-bonnes Estampes ou tailles douces, gravées au burin, & d’autres à l’eau forte, & ce avec du charbon, afin de pouvoir facilement effacer les faux traits que je ferois ; [...]

taille-douce

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage

Quotation

[…] [ndr : Le Disciple, évoquant les étapes de son apprentissage] Ensuite, estant venu à copier des Figures humaines entieres, sur des Estampes, & aussi d’après celles que l’on nomme icy Academies, il m’avertit qu’il falloit d’abord en faire à veuë-d’œil l’esquisse ou l’ordonnance de leurs plus grosses parties, en commençant par la teste, & finissant aux pieds, pour aprés en arrester les contours au net, & le plus correctement que le pourrois ; & lors encore que j’alois à la corection à luy ou à d’autres de l’Academie, on me disoit aussi quelquefois que j’avois fait le total de la figure, ou trop trape ou trop sevelte, & le mesme de quelques parties & de plus mal placées. […]

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage

Quotation

188. [Et tout ce qui fait connoistre les Pensées & les Inventions des Grecs ] comme les bons Livres, tels que sont Homere & Pausanias. Les Estampes que nous voyons des choses Antiques peuvent contribuer infiniment à nous former le Genie & à nous donner de belles Idées, de mesme que les Ecrits des bons Autheurs, sont capables de former un bon Style à ceux qui veulent bien écrire.

term translated by PRINT in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., p.134

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage

Quotation

282. [Que vous fassiez paroistre les Corps éclairez par des Ombres qui arrestent vostre veuë, &c.] C’est à dire proprement, qu’apres de grands Clairs il faut de grandes Ombres, qu’on appelle des Repos ; parce que effectivement la veuë seroit fatiguée, si elle estoit attirée par une continuité d’objets petillans. Les Clairs peuvent servir de repos aux Bruns, comme les Bruns en servent aux Clairs. […]
Ces Repos se font de deux manieres, dont l’une est Naturelle, & l’autre Artificielle : La Naturelle se fait par une étenduë de Clairs ou d’Ombres, qui suivent naturellement & necessairement les Corps solides, ou les Masses de plusieurs Figures agrouppées lors que le jour vient à frapper dessus : Et l’Artificielle consiste dans les Corps des Couleurs que le Peintre donne à de certaines choses telles qu’il luy plaist, & les compose de telle sorte, qu’elles ne fassent point de tort aux Objets qui sont auprés d’elles. Une Draperie par exemple que l’on aura fait jaune ou rouge en certain endroit, pourra estre dans un autre de Couleur brune, & y conviendra mieux pour produire l’effet que l’on demande. L’on doit prendre occasion autant qu’il est possible de se servir de la premiere Maniere, & de trouver les Repos dont nous parlons par le Clair ou par l’Ombre, qui accompagnent naturellement les Corps solides […] 
Ainsi le Peintre qui a de l'intelligence prendra ses avantages de l'une & de l'autre Maniere ; & s'il fait un Dessein qui doive estre gravé, il se souviendra que les Graveurs ne disposent pas des Couleurs, comme font les Peintres, & que par consequent il doit prendre occasion de trouver les Repos de son Dessein dans les Ombres naturelles des Figures, qu'il aura disposées à cet effet. Rubens en donne une parfaite connoissance dans les Estampes qu'il a fait graver ; & je ne croy pas que l'on puisse rien voir de plus beau en ce genre : Toute l'intelligence des Grouppes, du Clair-Obscur & de ces Masses que le Titien appelloit
la Grappe de Raisin, y est si nettement exposée, que la veüe de ces Estampes & l'attention que l'on y apporterait contribueraient beaucoup à faire un Habile-homme. […]
Ce n'est pas que les Graveurs ne puissent & ne doivent imiter les Corps des Couleurs par les degrez du Clair-Obscur, autant qu'ils jugeront que cela doit produire un bel effet ; au contraire il est à mon avis, impossible de donner beaucoup de force à tout ce que l'on gravera d'après les Ouvrages de l'Ecole de Venise, & de tous ceux qui ont eu l'intelligence des Couleurs & du Contraste du Clair-Obscur, sans imiter en quelque façon la Couleur des Objets selon le rapport qu'elle a aux degrez du Blanc & du Noir. […]

term translated by PRINT in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., p.161

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Quotation

Un des plus grands avantages que l’Art de Portraire ait receu, pour eterniser ses Ouvrages, est la Graveure sur le Bois, & sur le Cuivre, par le moyen de laquelle, on tire un grand nombre d’Estampes, qui multiplient presque à l’infiny un mesme Dessein, & font voir en differens lieux la pensée d’un Ouvrier, qui auparavent n’estoit connuë que par le seul travail qui sortoit de ses mains.

Félibien différencie gravure et estampe, c’est-à-dire la technique et l’œuvre matérielle. La notion de gravure est associée à celle de dessein, comme pensée.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → statut de l'oeuvre : copie, original...

Quotation

Estampe, de l’Ital. Stampare, qui veut dire imprimer. Les Peintres nomment Estampes toutes les pierres gravées à l’eau forte, au burin & en bois. Les Marchands & le vulgaire les appellent Images ; & celles qui sont sur le cuivre, Tailles-douces.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Quotation

Je croy vous avoir déjà dit comment dans les derniers siecles on trouva le secret de conserver encore plus étenduë que dans les Medailles l’histoire des grands Hommes. Il est vray que cette representation ne se fait pas dans un si petit volume ; mais c’est par un moyen qui se répend par toute la terre de mesme que les Medailles. Vous jugez bien que j’entends parler de la Graveûre sur le cuivre dont les estampes se multiplient presque à l’infini, & que chacun peut avoir sans beaucoup de dépense.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure

Quotation

Un grand moyen d’en acquerir la perfection [ndr : de la miniature], est de copier d’excellens Originaux, On joüit avec plaisir & tranquilité du travail & de la peine des autres. Il faudroit en prendre beaucoup pour en voir d’aussi beaux effets ; & il vaut mieux estre bon Copiste que mauvais Inventeur.
Les enseignemens que j’ay donnez des mélanges & des differentes teintures, dont il faut colorier les carnations, & autres choses, peut servir particulierement lors qu’on travaille d’aprés des Estempes, où l’on ne voit que du blanc & du noir, quoy qu’ils ne soient pas non plus inutiles, lors que l’on commence à copier des Tableaux, sans sçavoir manier les couleurs, & sans connoistre leur force, & leur effet. Car il y a cette difference entre la Mignature & la Peinture à l’huile, qu’en celle-cy, les Couleurs ont esté prises sur la Palette, comme elles vous paroissent dans le Tableau où elles s’appliquent tout d’un coup ; de sorte qu’il n’y a qu’à prendre la peine de chercher un peu pour trouver ce qui fait un tel jour, & un tel Ombre. Mais ce n’est pas la mesme chose pour la Mignature, ou assez souvent la derniere couche qu’on applique ne conserve pas sa couleur, mais elle en prend une autre des premieres dont l’on travaillé dessous, ou plûtost les unes & les autres en composent une derniere qui fait l’effet qu’on a pretendu. Et bien que ce soit si vous voulez du Blanc du Verd, du Carmin, du Bleu, de l’Orpin, du Bistre, &c. Dont ce coloris est composé., ces couleurs ne le composeroient pas neanmoins, si on les mesloit ensemble : car ce n’est qu’en travaillant de l’une & puis de l’autre que l’on y parvient ; […].

term translated by PRINT in BOUTET, Claude, The Art of Painting in Miniature: Teaching The speedy and perfect Acquisition of that Art without a Master. By Rules so easy, and in a Method so natural as to render this charming Accomplishment universally attainable. Containing I. The Difference between Painting in Miniature, and other Kinds of Painting. II. The Management of Colours in Draperies, Linnen, Lace, Furrs, &c. III. The Method of mixing Colours for Carnations ; for painting of Architecture, or any Building of Stone or Wood ; for Landskips, Terrasses, Water, Ruins, Rocks, &c. IV. The Art of Painting all Sorts of Flowers, with the proper Colours required to represent Nature to the highest Perfection. V. The various Methods of Painting. Translated from the Original French. The Fourth Edition. To which are now added, I. Certain Secrets of one of the greatest Italian Painters for making the finest Colours, Burnished Gold, Shell Gold, &c. II. Some general instructive Lessons for the Art of Drawing. And III. The Usefulness and Benefit of Prints, London, J. Hodges - J. James - T. Cooper, 1739., p. 48-50.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage
CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure

Quotation

[…] de la graveure et des Estampes : c’est ainsi que le Peintre, & le Curieux apellent les Tailles-douces, & les Tailles de bois, du terme Italien Stampar, qui signifie imprimer. Il y en a de très-belles, mais peu, en comparaison du nombre prodigieux, qu'on en voit par tout : parce que la plupart étant gravées par des ouvriers peu savans au Dessein : elles n'ont qu'une partie des beautez de leurs originaux. Et quoi qu'on puisse répliquer qu'un Graveur n'a qu'à se servir d'un excellent crayon : qu'il n'a qu'à le transférer si bien sur le cuivre, que les contours, & tous les plus petits traits passent à sa planche : On répond à cela que s'il n'a pas lui-méme assés d'intelligence, & un grand fonds de Dessein, il est impossible que l'Estampe ne dégénère beaucoup de la pièce qu'il a voulu imiter. S'il y a au reste fort peu de Graveurs qui sachent bien cette partie de l'Art : c'est aussi qu'embrassant cette Profession, ils ne pensent qu'à la Graveure, ou la seule esperance du gain les atire : car c'est le peuple qui court aprés les Taille-douces sans aucun dicernement : la plù-part ne considerant que la delicatesse du burin, ou la neteté des hacheures

gravure · taille-douce · taille de bois

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Quotation

Estempe est un dessein gravé & imprimé, que le vulgaire, & les Marchands appellent communément des Tailles-douces, ou des Images : mais il y a cette difference néanmoins, que les Estempes sont des choses plus considérables, & des desseins de réputation : il s’en trouve de plusieurs maniéres, les unes gravées en cuivre avec le burin ou à l’eau-forte, & les autres en Taille de Bois, on en voit de ces trois sortes de la main d’Albert Duret, Peintre Allemand, qui a été un très-excellent Graveur. L’origine du mot d’Estempe vient de l’Italien Stampare, qui signifie Imprimer.

Ce passage est repris de Fréart de Chambray ("Avertissement au Lecteur", Idée de la perfection en peinture, 1662, n.p.) et de Félibien (Principes, 1676, p. 583).

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure

Quotation

Dès qu'on ne retrouve plus dans une traduction les mots choisis par l'Auteur, ni l'arrangement où il les avoit placez pour plaire à l'oreille & pour émouvoir le cœur, on peut dire que juger d'un poëme en géneral sur sa version, c'est vouloir juger du tableau d'un grand maître, vanté principalement pour son coloris, sur une estampe où le trait de son dessein seroit encore corrompu. Un poëme perd dans la traduction l'harmonie & le nombre que je compare au coloris d'un tableau. Il y perd la poësie du stile que je compare au dessein & à l'expression. Une traduction est une estampe où rien ne demeure du tableau original que l'ordonnance & l'attitude des figures. Encore y est-elle alterée.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → statut de l'oeuvre : copie, original...

Quotation

Les estampes multiplient à l'infini les tableaux des grands Maîtres. Elles mettent à portée d'en joüir ceux que la distance des lieux condamnoit à ne les voir jamais. On voit de Paris par le secours d'une Estampe, les plus grandes beautez que Raphaël ait peintes sur les murs du Vatican.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → statut de l'oeuvre : copie, original...

Quotation

ESTAMPE, image qui se tire d’une planche gravée. 
[...]
Estampes en taille douce, ce sont ceilent qui se tirent d’une planche gravée au burin : ce furent les premieres estampes.
Estampes à l’eau forte : Leur invention suivit de près l’origine de la Gravüre.
Les
estampes à l’eau forte, se gravent avec l’aiguille & avec l’échoppe.

Marsy reprend l'idée de l'origine italienne de cette technique.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure