VERNIS (n. m.)

FIRNIS (deu.) · INKT (nld.) · OLIEVERNIS (nld.) · VARNISH (eng.) · VERNICE (ita.) · VERNIS (nld.) · VERNIX (eng.)
TERM USED IN EARLY TRANSLATIONS
FIRNIS (deu.) · VARNISH (eng.) · VERNICE (ita.)

FILTERS

CONCEPTUAL FIELDS

LINKED QUOTATIONS

9 sources
21 quotations

Quotation

LA MANIERE DE FAIRE LE VERNY DUR pour graver à l’eau forte sur le cuivre rouge, […]

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Quotation

MOYEN D’OSTER LE VERNY de dessus la planche apres que l’eau forte y a fait son operation

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

Quotation

Vous choisirez un charbon de bois de saule bien doux ; & sans le faire brusler en osterez l’escorce ; puis en le trempant dans l’eau commune & nette, & mesme versant de ladite eau sur la planche ; vous frotterez avec ledit charbon sur le verny toûjours d’un mesme sens, comme quand lon polit le cuivre, & cela emportera le verni ; sur tout donnez vous bien garde qu’il ne tombe point de gravier dessus, ni qu’il y ait des grains ou noeuds dans le charbon ; car cela feroit des rayes sur la planche, lesquelles seroient difficiles à oster, principalement sur les choses tendres & douces ; ce qui fait que lon ne prend point de charbon qui ait servi à polir, d’autant qu’il effaceroit les choses tendres, & celui qui n’est point rebruslé, ne mord point sur le cuivre, ou s’il y mord c’est bien peu.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

Quotation

Alors vous verrez nettement s’il est besoin de retoucher vostre ouvrage au burin, comme il arrive d’ordinaire que lon y est obligé, principalement dans les enroits qui doivet estre forts bruns ; car vous jugez bien que lors qu’il y a beaucoup de hacheures l’une sur l’autre, il ne reste guere de verni entre deux & par consequent il arrive souvent que l’eau forte enleve ce peu de verni, à cause qu’elle creuse par dessous lui, & met le tout en pasté ou placque.
Et si d’adventure vous voyez que cela vous arrive en faisantcreuser, vous pouvez couvrir promptement de mixtion ce qui s’éclate estant plus aisé de la retoucher apres au burin, que quand l’eau forte y  fait une fosse, qui fait une placque noire d’abord en Imprimant ; puis apres avoir un peu Imprimé, ladite placque paroist blanche, d’autant que le noir ne s’y peut plus tenir attaché.
Ayant donc couvert cette partie de bonne heure, vous n’aurez apres qu’à rentrer avec vostre burin dans les traits & hacheures pour les refortifier ; & comme cela tout ira bien à l’impression.
Vous sçavez que la pratique du burin est plus difficile que celle de la pointe, principalement à ceux qui ne l’ont point pratiquée ; Mais d’autant que cela est fort necessaire, & qu’il y a quelquesfois des testes ou autres choses de consequences à retoucher, & que bien souvent, & suivant les lieux il ne se trouve pas des Graveurs propres à ce faire, j’ai voulu dire un mot tant de la maniere de tenir le burin, que de l’aiguiser, manier, & conduire sur le cuivre ; & de plus un moyen de refaire du nouveau sur la planche gravée.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Quotation

LA MANIERE DE FAIRE LE VERNY MOL. ENSEMBLE le moyen DE S’EN SERVIR. Et autre Particularitez [...]

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Quotation

[…] & mesme qu'il est bien plus facile de faire des hacheures tournantes hardiment poussées sur le verni dur, que sur le mol ; d’autant que la dureté du verni, tient la pointe comme engagée, ce qui fait faire les traits plus franchement tranchez, & mieux imitants la fermeté & netteté du burin […].

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Quotation

Le contretirement ou calquement sur le verni mol, se fait avec de la sanguine comme j’ay dit cy-devant pour le dur, ou bien en frottant le papier ou dessein de poudre de pierre noire au lieu de sanguine, quand le verni est rendu blanc.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Quotation

Comment on peut faire une peinture qui sera presque eternelle, & paroistra tousjours fraische 
Ayant tracé le dessein que vous voulez peindre sur une feuille de papier fin bien tenduë sur un chassis ; vous y chercherez premierement une bonne & grosse imprimeure faite de carreau pillé & de poix puis une autre imprimeure de blanc & de massicot, sur laquelle vous colorirez vostre dessein, & le vernirez aprés de vieille huille cuitte, qui soit claire & fort espaisse : en suitte vous colorez dessus avec le mesme vernis un panneau de verre bien net & bien plat. Mais il faut encore mieux prendre un carreau de terre bien vitrifié & coucher dessus une imprimeure de blanc & de massicot, & puis peindre & appliquer le vernis, & le couvrir d’un beau cristal ; mais auparavant il faudra bien faire secher vostre peinture dans une estuve, & en suitte la vernir avec de l’huile de noix & de l’ambre, ou bien seulement d’huile de noix bien espurée & espaisse au soleil.
NOTA
L’invention qu’on a trouvée depuis quelque temps de peindre en esmail avec tant de perfection, est tres convenable au titre de ce chapitre, & autrement excellente que la methode qui nous est descrite icy.

term translated by VERNICE in DA VINCI, Leonardo, Trattato della pittura di Lionardo da Vinci, novamente dato in luce, con la vita dell'istesso autore, scritta da Rafaelle Du Fresne. Si sono giunti i tre libri della pittura, & il trattato della statua di Leon Battista Alberti, con la vita del medesimo, TRICHET DU FRESNE, Raphaël (éd.), Paris, Jacques Langlois, 1651., p.108
term translated by VARNISH in DA VINCI, Leonardo, A Treatise of Painting by Leonardo da Vinci. Translated from the Original Italian, and adorn'd with a great Number of Cuts. To which is prefx'd, The Author's Life ; Done from The last Edition of the French, London, J. Senex - W. Taylor, 1721., p.183
term translated by FIRNIS in DA VINCI, Leonardo, Des vortreflichen Florentinischen Mahlers Lionardo Da Vinci Hoch-nützlicher Tractat von der Mahlerey, BÖHM, Johann Georg (éd.), Nürnberg, Johann Georg Böhm, 1724., p.139

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture

Quotation

Lors qu’en Flandre un Peintre [ndr : Van Eyck] qui estoit en assez grande reputation en ce païs-là, & qui se plaisoit dans les secrets de la Chymie, reconnoissant aussi bien que les autres l’incommodité qu’il y avoit de travailler à détrempe, s’apperceut aprés plusieurs essais & diverses experiences, qu’en broyant les couleurs avec de l’huile de noix ou de lin, il s’en faisoit une Peinture solide, qui non seulement resistoit à l’eau, mais encore qui conservoit une vivacité & un lustre qui n’avoit pas besoin de vernix. Il vit de plus, que le mélange & les teintes des couleurs se faisant bien mieux avec de l’huile qu’autrement, les Tableaux avoient beaucoup plus d’union, plus de force & plus de douceur.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture

Quotation

Si l’on veut vernir le Tableau lorsqu’il est finy, il ne faut que le frotter d’un blanc d’œuf bien battu, & après y mettre une couche de vernix, mais cela ne se fait guere, si ce n’est pour les conserver de l’eau ; car le plus grand avantage de la détrempe est de n’avoir point de luisant ; & de ce que toutes les couleurs demeurant mattes, on les voit dans toutes sortes de jours, ce qui ne se rencontre pas aux couleurs à huile, ou lorsqu’il y a un vernix.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture

Quotation

Pour du Vernix il s’en fait aussi de diverses manieres, les uns avec de la Therebentine, & le Sandarac ; les autres avec l’Esprit de vin, le Mastic, & la Gomme laque, le Sandarac ou l’Ambre blanc. C’est de ce Vernix dont on se sert pour mettre sur des Miniatures & des Estampes ; on choisit les Gommes les plus blanches. 
Lorsqu’on veut avoir un vernix qui seiche promptement, on prend seulement de la
Therebentine dans une fiole & on y met autant d’Esprit de vin, puis remuant le tout ensemble, l’on en vernit aussi-tost ce qu’on a besoin.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture

Quotation

Vernis, il s’en fait de plusieurs sortes, pour vernir les tableaux, les principales drogues qu’on y employe sont la therebentine & le sandarax. Voyez page 413.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture

Quotation

Le vernis de Venise.
[ndr titre de paragraphe ; se rapporter au texte]

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture

Quotation

Il [ndr : Jacques Callot] fut le premier qui se servit du vernis dur. Car avant luy, les Graveurs à l’eau-forte n’employoient que du vernis mol. Mais pendant qu’il estoit à Florence, ayant examiné le vernis des faiseurs de luts, & observé comme il se séche & durcit promptement, il crut qu’il pourroit en faire un bon usage. En ayant essayé, il trouva qu’en effet, il estoit beaucoup plus propre pour les ouvrages qu’il faisoit, que le vernis mol, tant parce que l’aiguille & l’eschope gravent plus nettement sur cette sorte de vernis, qu’à cause qu’on est plus assûré de ne le pas gâter, lorsqu’en travaillant on appuye la main dessus : outre cela, on a l’avantage de n’y mettre l’eau forte, que quand on veut, pouvant laisser six mois & un an tout entier une planche avec le vernis dessus sans y toucher. Ce qui ne se peut faire sur le vernis mol, où l’eau-forte de mord pas, si on ne la met aussi-tost qu’on a gravé, ou peu de temps après.
On peut encore ajoûter à ces considérations, que pour ce qui regarde l’Architecture, on tire des lignes beaucoup mieux sur le vernis dur, où toutes les choses, comme j’ay dit, s’y gravent plus nettement. Il est vray, que pour le paysage qui se doit toucher d’une maniére libre & facile, il paroist plus moëlleux & moins sec, lorsqu’on se sert du vernis mol.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Quotation

Je vous diray encore, que c’est par la mesme raison de cette grande union de couleurs, que les excellens tableaux peints à huile, & qui sont faits il y a long-temps, paroissent avec plus de force & de beauté, parce que toutes les couleurs dont ils ont esté peints, ont eu plus de loisir de se mesler & se noyer ou fondre les unes avec les autres, à mesure que ce qu’il y avoit de plus aqueux & de plus humide dans l’huile, s’est seché. C’est ce qui fait que l’on couvre les tableaux avec un vernis qui émousse cette pointe brillante & cette vivacité, qui quelquefois éclate trop & inégalement dans des ouvrages fraîchement faits ; & ce vernis leur donne & plus de force & plus de douceur.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture

Quotation

Le Coloris pour être acompli, demande non seulement l’union & l’entente des couleurs, mais encore la Fraischeur & la Vaguesse. […]
L’entente des couleurs s’y trouve [ndr : dans les ouvrages] aussi, lors qu’elles sont placées sans choquer : c’est à dire que rien n’y paroit aigre ou discordant : qu’il y a de l’Harmonie, de la Rupture, comme disent les Italiens, pour temperer les couleurs trop vives : Et voila ce qu’on apelle bien peindre, & savoir l’entente des couleurs.

La Fraîcheur d’un ouvrage paroit, lorsque les couleurs sont employées, de maniere qu’elles conservent tout leur éclat naturel, sans aide de luisant ou de vernis.

luisant

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture

Quotation

[...]
VERNIS. Les Peintres se servent de différens
vernis pour donner du lustre à leurs tableaux. Les uns le font avec la therébentine & la sandaraque, les autres avec l’esprit de vin, le mastic, la gomme laque, la sandaraque, ou l’ambre blanc.
On se sert de ce dernier pour l’appliquer sur les mignatures, & sur les estampes.
Mais c’est une fort mauvaise pratique de
vernir les estampes. La seule maniere de les conserver est de ne les point exposer à l’air, à moins de les bien couvrir d’un verre ou d’une glace. 
Le
vernis le plus prompt à sécher est celui qui se fait avec la therébentine & l’esprit de vin, quantité égale. 
[...]
On se sert pour les estampes à l’eau forte de deux sortes de
vernis : du vernis dur, & du vernis mol. Callot fut le premier qui employa le vernis dur, & il trouva qu’il étoit beaucoup plus propre pour les ouvrages qu’il faisoit, que le vernis mol ; en effet l’aiguille & l’échope gravent plus nettement sur le vernis dur, & d’ailleurs celui-ci est moins sujet à se gâter, lorsqu’en travaillant on passe la main dessus. Outre cela on a l’avantahe de n’y mettre point l’eau forte que quand on veut, & l’on peut laisser un an tout entier une planche avec le vernis dessus, sans y toucher, ce qui ne se peut faire avec le vernis mol sur lequel l’eau forte ne mord pas, à moins qu’on ne la mette aussi-tôt qu’on a gravé. Félibien.
Vernis d’Estampe, c’est un vernis blanc qu’on met sur les estampes, pour les conserver : le meilleur qu’on puisse employer, est celui dont je vais donner la recette [...]
On se servira de ce
vernis pour mettre des couches sur des estampes, observant de laisser sécher la premiere, avant d’en mettre une deuxiéme : on en mettra deux seulement par jour ; après que l’on en aura mis dix ou douze cela suffira, & l’on aura des estampes d’une blancheur & d’une beauté extraordinaire. Lorsque vos couches seront séches vous pourrez encadrer vos estampes avec un verre blanc par dessus, afin de les préserver  de la poussiere & du mauvais air. Au reste je ne conseille point, ainsi que je l’ai dit, d’appliquer aucun vernis sur les estampes.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Quotation

REMARQUE
Le Vernis dur n’est plus en usage ; on l’a abandonné tout-à-fait pour se servir du Vernis mol sur lequel M. Bosse s’est contenté de dire très-peu de chose, comme n’étant pas beaucoup usité de son tems : c’est sur ce Vernis mol qu’on s’est principalement étendu dans cette nouvelle édition ; on y trouvera la maniere de s’en servir pour graver à l’Eau forte, détaillée avec autant de soin que M. Bosse avoit fait celle au Vernis dur, & outre cela des principes de la gravûre pour les Commençans, qui leur faciliteront les moyens de se perfectionner dans la Pratique de ce bel Art.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

Quotation

REMARQUE
(...)
Vernis dur dont Callot se servoit, appellé communement Vernis de Florence. (...)

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

Quotation

Toutes les couleurs qu’on empoye pour cette impression doivent être transparentes, ensorte que paroissans sur l’épreuve l’un au travers de l’autre, il en résulte un mélange qui imite plus parfaitement le coloris d’un Tableau. Pour conserver plus long-tems ces épreuves & les faire mieux ressembler à la Peinture, on les colle sur toile, & on les tend sur un chassis, pour les encadrer dans une bordure, ensuite l’on passe par-dessus cette impression un beau vernis pareil à celui que l’on met sur les Tableaux.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils