REPOS (n. m.)

CONCEPTION DE LA PEINTUREcouleur · lumière
L’HISTOIRE ET LA FIGUREaction et attitude · vêtements et plis · figure et corps
GENRES PICTURAUXportrait · peinture d’histoire
CONCEPTS ESTHETIQUESconvenance, bienséance
MATERIALITE DE L’ŒUVREtechnique de la gravure
L’ARTISTEqualités
SPECTATEURperception et regard
REPOSE (eng.) · RUHE (deu.) · VERPOZEN (nld.)
TERM USED AS TRANSLATIONS IN QUOTATION
REPOSE (eng.)
TERM USED IN EARLY TRANSLATIONS
REPOSE (eng.) · VERPOZEN (nld.)

FILTERS

CONCEPTUAL FIELDS

LINKED QUOTATIONS

7 sources
14 quotations

Quotation

145. [Que l’un des costez du Tableau, &c.] Cette espece de Symetrie, quand elle ne paroist point affectée, remplit agreablement le Tableau, le tient comme dans l’équilibre, & plaist infiniment aux yeux, qui en embrassent l’ouvrage avec plus de repos.

term translated by REPOSE in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., p.132

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité de la composition
SPECTATEUR → perception et regard

Quotation

282. [Que vous fassiez paroistre les Corps éclairez par des Ombres qui arrestent vostre veuë, &c.] C’est à dire proprement, qu’apres de grands Clairs il faut de grandes Ombres, qu’on appelle des Repos ; parce que effectivement la veuë seroit fatiguée, si elle estoit attirée par une continuité d’objets petillans. Les Clairs peuvent servir de repos aux Bruns, comme les Bruns en servent aux Clairs. […]
Ces Repos se font de deux manieres, dont l’une est Naturelle, & l’autre Artificielle : La Naturelle se fait par une étenduë de Clairs ou d’Ombres, qui suivent naturellement & necessairement les Corps solides, ou les Masses de plusieurs Figures agrouppées lors que le jour vient à frapper dessus : Et l’Artificielle consiste dans les Corps des Couleurs que le Peintre donne à de certaines choses telles qu’il luy plaist, & les compose de telle sorte, qu’elles ne fassent point de tort aux Objets qui sont auprés d’elles. Une Draperie par exemple que l’on aura fait jaune ou rouge en certain endroit, pourra estre dans un autre de Couleur brune, & y conviendra mieux pour produire l’effet que l’on demande. L’on doit prendre occasion autant qu’il est possible de se servir de la premiere Maniere, & de trouver les Repos dont nous parlons par le Clair ou par l’Ombre, qui accompagnent naturellement les Corps solides […] 
Ainsi le Peintre qui a de l'intelligence prendra ses avantages de l'une & de l'autre Maniere ; & s'il fait un Dessein qui doive estre gravé, il se souviendra que les Graveurs ne disposent pas des Couleurs, comme font les Peintres, & que par consequent il doit prendre occasion de trouver les Repos de son Dessein dans les Ombres naturelles des Figures, qu'il aura disposées à cet effet. Rubens en donne une parfaite connoissance dans les Estampes qu'il a fait graver ; & je ne croy pas que l'on puisse rien voir de plus beau en ce genre : Toute l'intelligence des Grouppes, du Clair-Obscur & de ces Masses que le Titien appelloit
la Grappe de Raisin, y est si nettement exposée, que la veüe de ces Estampes & l'attention que l'on y apporterait contribueraient beaucoup à faire un Habile-homme. […]
Ce n'est pas que les Graveurs ne puissent & ne doivent imiter les Corps des Couleurs par les degrez du Clair-Obscur, autant qu'ils jugeront que cela doit produire un bel effet ; au contraire il est à mon avis, impossible de donner beaucoup de force à tout ce que l'on gravera d'après les Ouvrages de l'Ecole de Venise, & de tous ceux qui ont eu l'intelligence des Couleurs & du Contraste du Clair-Obscur, sans imiter en quelque façon la Couleur des Objets selon le rapport qu'elle a aux degrez du Blanc & du Noir. […]

term translated by REPOSE in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., p.161

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité des couleurs
EFFET PICTURAL → qualité de la lumière

Quotation

385. [Qu’il y ait une telle harmonie dans vostre Tableau, que toutes les Ombres n'en paroißent qu'une.] Il [ndr : Charles-Alphonse Dufresnoy] a dit ailleurs, qu'après de grands Clairs, il faut de grandes Ombres, qu'il appelle des Repos. Ce qu'il entend par ce Precepte-cy, est, que tout ce qui se trouve dans ces grandes Ombres, participe de la Couleur l'un de l'autre, en sorte que toutes les differentes Couleurs qui sont bien distinguées dans le Clair, semblent n'estre qu'une dans l'Obscur par leur grande union.

term translated by REPOSE in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., p.180

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur
CONCEPTION DE LA PEINTURE → lumière

Quotation

Qu’à la verité l’on doit conserver les grandes parties ombrées comme les endroits où la vûë doit trouver du repos, & qui doivent servir de fonds pour détacher les choses qui sont éclairées, non seulement à l’égard de la disposition du tout ensemble, mais aussi dans les particulieres, ce qui ne doit pas empêcher de former ce qui est essenciel pour marquer la proportion.

Conceptual field(s)

SPECTATEUR → perception et regard
EFFET PICTURAL → qualité de la composition
EFFET PICTURAL → qualité de la lumière

Quotation

Il y a deux sortes d’attitudes, l’une de mouvement, & l’autre de repos. Les attitudes de repos peuvent convenir à tout le monde, & celles qui sont en mouvement ne sont propres qu’aux jeunes personnes, & sont très-difficiles à executer ; parce qu’une grande partie des draperies & des cheveux doit être agitée par l’air, le mouvement ne se faisant jamais mieux voir en peinture, que par ces sortes d’agitations. Les attitudes qui sont en repos, ne doivent pas tellement y paroître qu’elles semblent representer une personne oisive, & qui se tient exprès pour servir de modéle. Et quoiqu’on represente une personne arrêtée, l’on peut, si on le juge à propos, lui donner une draperie volante, pourvû que la scene n’en soit pas dans une chambre ou dans quelque lieu fermé.
Il est sur-tout nécessaire que les figures qui ne sont point occupées, semblent vouloir satisfaire le desir de ceux qui ont la curiosité de les voir ; & qu’ainsi elles se montrent dans l’action la plus convenable à leur temperament & à leur état, comme si elles vouloient instruire le spectateur de ce qu’elles sont en effet ; [...]

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → portrait
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → action et attitude
CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance

Quotation

le clair-obscur est l’Art de distribuer avantageusement les lumieres & les ombres, & sur les objets particuliers & dans le general du Tableau. Mais quoique le clair-obscur comprenne la science de distribuer toutes les lumieres & toutes les ombres, il s’entend plus particulierement des grandes lumieres & des grandes ombres ramassées avec une industrie qui en cache l’artifice. C’est dans ce sens que le Peintre s’en sert pour mettre les objets dans un beau jour en donnant occasion à la vûe de se reposer d’espace en espace par une ingenieuse distribution d’objets, de couleurs, & d’accidens.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité des couleurs
EFFET PICTURAL → qualité de la lumière
L’ARTISTE → qualités

Quotation

{Le Clair-Obscur}Et le Clair-obscur est l'art de distribuer avantageusement les lumières & les ombres, tant sur les objets particuliers, que dans le général du Tableau: sur les objets particuliers, pour leur donner le relief & la rondeur convenable : & dans le général du Tableau, pour y faire voir les objets avec plaisir, en donnant occasion à la vûe de se reposer d'espace en espace, par une distribution ingénieuse de grands clairs, & de grandes ombres, lesquels se prêtent un mutuel secours par leur opposition ; en sorte que les grands clairs sont des repos pour les grandes ombres ; comme les grandes ombres sont des repos pour les grands clairs.

term translated by VERPOZEN in DE PILES, Roger, Beknopt verhaal van het leven der vermaardste Schilders : met Aanmerkingen over hunne werken, trad. par VERHOEK, Joannes, Amsterdam, Balthazar Lakeman, 1725., p. 6

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → lumière
EFFET PICTURAL → qualité de la composition
EFFET PICTURAL → qualité de la lumière

Quotation

Je ne vois pas que l'artifice du Clair-obscur ait été connu dans l'Ecole Romaine avant Polydore de Caravage, qui le trouva & qui s’en fit un principe ; & je suis étonné que les Peintres qui l'ont suivi ne se soient pas aperçus que le grand effet de ses ouvrages vient des repos qu'il a observés d'espace en espace, en groupant ses lumières d'un côté & ses ombres d'un autre, ce qui ne se fait que par l'intelligence du Clair-obscur.

term translated by VERPOZEN in DE PILES, Roger, Beknopt verhaal van het leven der vermaardste Schilders : met Aanmerkingen over hunne werken, trad. par VERHOEK, Joannes, Amsterdam, Balthazar Lakeman, 1725., p. 7

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité de la composition

Quotation

[...] 
REPOS. On appelle
repos dans un tableau, certains endroits où les grandes lumieres sont rompües par de grandes ombres qui délassent la vûe, & qui lui servent en quelque sorte de repos.
« Ces
repos, dit Mr de Piles, se font de deux manieres, dont l’une est naturelle, & l’autre artificielle. La naturelle se fait par une étenduë de clairs & d’ombres, qui suivent naturellement & nécessairement les corps solides, ou les masses de plusieurs figures agroupées, lorsque le jour vient à frapper dessus. L’artificielle consiste dans les corps des couleurs que le Peintre donne à de certaines choses, telles qu’il lui plaît, & les compose de sorte qu’elles ne fassent point de tort aux objets qui sont auprès d’elles. Une draperie par exemple que l’on aura faite jaune ou rouge en certains endroits, pourra être dans un autre de couleur brune, & y conviendra mieux pour produire l’effet que l’on demande. »
La Peinture comme la Musique doit avoir des
repos
Les figures jettées en trop grand nombre, ou représentées sous des attitudes trop vives, & trop bruyantes, étourdissent la vûe & troublent ce
repos, ce silence qui doit régner dans une belle composition. 
Arcenda tabellis
 
Turba figurarum, nimio confusa tumultu, 
Indiscreta locis, ubi concurrentia passim
Corpora corporibus, quase mutua bella lacessunt,
Et malè contiguis sibi frangrunt artubus artus.
Sit procul iste fragor, placido sed in œquore telæ
Serpat amœna quies & docta silentia regnent. 
Pictura.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité de la lumière
EFFET PICTURAL → qualité des couleurs
EFFET PICTURAL → qualité de la composition

Quotation

 [ndr : En parlant du tableau de Carle Van Loo] […] Il pourrait cependant y avoir un peu plus d'harmonie dans l'ensemble, & plus d'accord dans les differens tons qui papillotent un peu à la vüe, & l'œil y desireroit plus de repos & d'union. Ce défaut est souvent celui des grands Tableaux dont la vaste mécanique demande une intelligence d'habitude assez grande pour en embrasser toutes les parties, & y mettre cet unisson qui fait le charme de l'œil connoisseur & le principal mérite de l'ouvrage.

Conceptual field(s)

Quotation

Les tailles doivent serpenter d’une façon souple suivant les saillies & la profondeur des plis : ce seroit une mauvaise méthode que de former avec une seule taille, & en passer ensuite une roide & sans fléxibilité par dessus tout, seulement pour faire un ton plus noir ; il faut au contraire que tout le travail qu’on y met ait son intention & serve à assurer les formes de ce qu’on veut représenter, à moins que ce ne soit de certaines choses qu’on voudroit laisser indéterminées ou indécises pour faire du repos à côté de quelques autres, comme ne devant point attirer l’attention du spectateur. On doit éviter que les tailles qui vont se terminer au contour soit des plis, soit des membres, y finissent en faisant avec lui un angle droit, ni même rien d’aprochant, mais il faut qu’elles s’y perdent en lozange, & d’une maniere qui serve à le rendre moins sensible & plus moëlleux. À l’égard des tailles qui forment les racourcis, à moins que de sçavoir un peu de Perspective pour les bien ressentir, on court grand risque de les prendre souvent à contre-sens.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
EFFET PICTURAL → qualité du dessin
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → vêtements et plis

Quotation

On grave ordinairement l’Architecture quarrée & à la régle, cependant lorsqu’elle n’est qu’accessoire, comme dans un sujet d’histoire, où elle est faite pour les figures, il vaut mieux la graver à la main afin qu’elle ne soit point d’une propreté qui le dispute aux figures. Il faut aussi un peu grignoter ses tailles, mais toujours avec ordre ; car en général quelque chose que l’on grave, & même celles qui sont les moins susceptibles de propreté, on doit toujours les préparer avec égalité & avec arrangement, pourvû que cela soit sans affectation, afin qu’il n’y ait point de traits qui puissent crevasser ensemble & interrompre le repos des masses par des pochis de noir aigre. Car on ne peut faire de l’effet que par de grandes masses unies, soit d’ombre soit de lumiere, réveillées pourtant de quelques touches aux endroits indiqués dans l’original qu’on doit suivre. La Gravûre n’est déjà que trop opposée à ce repos qui doit regner dans les masses, par les petits blancs qu’elle laisse dans les carreaux, sans ajoûter encore des aigreurs & des trous de noir par l’inégalité des tailles, & même l’on est souvent obligé de boucher tous les carreaux avec des points pour parvenir à faire un ton sourd.

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → peinture d’histoire
EFFET PICTURAL → qualité du dessin
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps

Quotation

On doit traiter la Gravûre en petit différemment de celle en grand. Comme son principal mérite est d’être dessinée & touchée avec beaucoup d’esprit, il faut frapper son trait avec plus de force & de hardiesse, & que le travail qu’on y met soit fait avec une pointe plus badine. Les touches qui pourroient ôter le repos dans le grand font toute l’ame du petit, en conservant toujours les masses de lumiere tendres & larges. Toute son excellence dépend de l’Eau forte, & le Burin n’y doit ajoûter que des masses un peu plus fortes & quelques adoucissemens.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Quotation

Index, p. 201
PDF 279
[...]
Repos nécessaire dans une Estampe pour faire valoir le principal sujet, 74.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
EFFET PICTURAL → qualité du dessin
EFFET PICTURAL → qualité de la composition