MAÎTRE (n. m.)

LEERMEESTER (nld.) · LEHRMEISTER (deu.) · MAESTRO (ita.) · MASTER (eng.) · MEESTER (nld.) · MEISTER (deu.) · ONDERWIJZER (nld.) · TEACHER (eng.) · WERKMEISTER (deu.)
TERM USED AS TRANSLATIONS IN QUOTATION
MASTER (eng.)
TERM USED IN EARLY TRANSLATIONS
MAESTRO (ita.) · MAGISTER (lat.) · MASTER (eng.) · MEISTER (deu.)

FILTERS

LINKED QUOTATIONS

5 sources
7 quotations

Quotation

Quelle est la première estude que doit faire un jeune peintre, 
Le jeune peintre doit premierement apprendre la perspective, pour sçavoir donner à chaque chose sa juste mesure ; Aprés il faut qu’il se place chez quelque bon maistre, sous la main duquel il puisse faire habitude à une bonne manière de desseigner, & à connaistre les beaux contours des figures ; Ensuitte il verra le naturel, pour se confirmer en la raison de ce qui luy aura esté enseigné ; Puis après il employera quelque temps à considérer & imiter les ouvrages des divers maistres, afin d’acquérir une pratique de peindre, avec laquelle il mette en execution les choses qu’il aura apprises. 

term translated by MAESTRO in DA VINCI, Leonardo, Trattato della pittura di Lionardo da Vinci, novamente dato in luce, con la vita dell'istesso autore, scritta da Rafaelle Du Fresne. Si sono giunti i tre libri della pittura, & il trattato della statua di Leon Battista Alberti, con la vita del medesimo, TRICHET DU FRESNE, Raphaël (éd.), Paris, Jacques Langlois, 1651., p.1
term translated by MASTER in DA VINCI, Leonardo, A Treatise of Painting by Leonardo da Vinci. Translated from the Original Italian, and adorn'd with a great Number of Cuts. To which is prefx'd, The Author's Life ; Done from The last Edition of the French, London, J. Senex - W. Taylor, 1721., p.29
term translated by MEISTER in DA VINCI, Leonardo, Des vortreflichen Florentinischen Mahlers Lionardo Da Vinci Hoch-nützlicher Tractat von der Mahlerey, BÖHM, Johann Georg (éd.), Nürnberg, Johann Georg Böhm, 1724., p.2

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage

Quotation

{LVIII. Pour le jeune Peintre.}
[…] Que celuy qui commence ne se haste pas tant d'étudier d'après Nature tout ce qu'il fera, qu'auparavant il ne sçache les Proportions, l'Attachement des Parties, & leurs Contours ; qu'il n'aye bien examiné les excellens Originaux, & qu'il ne soit instruit des douces Tromperies de l'Art, qu'il aura apprises d'un sçavant Maistre plûtost par la Pratique & en le voyant faire, qu'en l'écoutant seulement parler.

term translated by MAGISTER in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, De arte graphica liber, Paris, Nicolas Langlois, 1668., p.42
term translated by MASTER in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., p.59
term translated by MEISTER in DU FRESNOY, Charles-Alphonse, Kurtzer Begriff Der Theoretischen Mahler-Kunst, trad. par GERICKE, Samuel Theodor, Berlin, Johann Michael Rüdigen, 1699., p.54

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage

Quotation

Quand un Maistre aura entrepris de dresser un enfant à la Peinture, & qu’il commencera de le former par le desseing, il doit prendre garde surtout de ne point violenter son inclination particulière dans ces commencements, qui ne sont, à proprement parler, que de simples preludes de l’Art ; parce qu’il arrive souvent, que cette contrainte & cette trop grande severité recule l’Enfant au lieu de l’avancer, & ce qui est plus à craindre, elles étouffent en luy cette excellente disposition qu’il avoit apportée en naissant […]. C’est pourquoi il faut remarquer avec soin et vigilance le principal objet du genie de l’Enfant qui le porte naturellement à une chose plustost qu’à une autre, ce qui fait qu’il s’y applique avec plus de plaisir. Et quand on aura observé ce penchant particulier, il le faut cultiver par les moyens les plus courts et les plus efficaces […] car la Peinture estant un Art extremement long, […] l’esprit s’attiediroit par cette langueur où elles font tomber les Apprentis, & cette étincelle de feu qui commençoit à paroistre, se perdroit malheureusement parmis ces vaines minuties. […]

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage

Quotation

Il y a grande difference entre designer d’après un desseing ou une estampe, & entre designer un homme nud. C’est pourquoy le Disciple aura soin de consulter son Maître sur ses manieres différentes auparavant de rien entreprendre, de meme que pour esquisser, & pour faire les contours d’aprés le naturel. La plus aisée selon moy, est d’estomper, adjoustant trois ou quatre coups de crayon pour finir la figure, parce que cette maniere semble mieux imiter la Chair, que de manier & de finir avec le seul crayon.
Le Disciple qui va à l’Academie, y remarquera diligemment ceux qui dessignent le mieux, et avec plus de promptitude & de sçavoir, parce qu’il arrive souvent que le modelle qui est exposé, venant à se lasser, la pluspart en demeurent à la moitié de leur desseing, pour n’avoir pas cette facilité de designer vite, laquelle on ne peut acquerir qu’en observant exactement ceux qui l’ont déjà acquise.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage

Quotation

Les Restaurateurs de la Peinture : ces Heros des derniers siècles : Je veux dire ceux qui ont rétabli la connoissance du Dessein dans la perfection où elle est maintenant […]. Le premier maître qu’on consulte étant à Rome, c’est Raphaël Santio, qui est en possession de la premiere place […] personne ne l’a pû surpasser depuis : En un mot, la Noblesse, les graces, la delicatesse du contour, son le partage de Raphaël. […] Michel-Ange est un oracle : mais un Oracle que peu de Peintres ont seu developper, qui pourtant est très favorable à ceux qui peuvent comprendre. La fierté, la grandeur sont son caractere : les attachemens des os, la fonction & la situation des muscles sa sience. […] Jule Romain au reste a des conceptions surprenantes, & est grand imitateur de l’antiquité. […] Annibal Carache […] on y trouve de la force, de la grace, & tout ce qu’on remarque dans les plus belles antiquité, dont il a donné le caractere à ses ouvrages. […] Un grand nombre d’amateurs de cét Art, particulierement en France regardent nôtre celebre Poussin comme l’Auteur d’une nouvelle école : parce qu’on remarque dans ses ouvrages une belle varieté de proportions, suivant le diferent caractere des personnes, depuis l’enfance jusqu’à la vieillesse.

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → école
L’ARTISTE → apprentissage

Quotation

Au lieu que les Artisans sans génie, qui sont aussi propres à être les Eleves du Poussin que du Titien, demeurent durant toute leur vie dans la route où le hazard les peut avoir engagez, les Artisans doüez de génie, s'apperçoivent, quand le hazard les égare, que la route qu'ils ont prise n'est point celle qui leur convient. Ils l'abandonnent pour en prendre une autre ; ils quittent celle de leur maître pour s'en faire une nouvelle. Par maître, j'entends ici les ouvrages aussi bien que les personnes.Raphaël, mort depuis deux cens ans, peut encore faire des Eleves. Notre jeune Artisan, doüé de génie, se forme donc lui-même une pratique pour imiter la nature, & il forme cette pratique des maximes résultantes de la réflexion qu'il fait sur son travail & sur le travail des autres. Chaque jour ajoûte ainsi de nouvelles lumieres à celles qu'il avoit acquises précedemment.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination

Quotation

Les grands Maîtres font donc des études plus longues que les Artisans ordinaires. Ils sont, si l'on veut, apprentifs durant un plus long-temps, parce qu'ils apprennent encore à un âge où les Artisans ordinaires sçavent déja le peu qu'ils sont capables de sçavoir. Que le titre d'apprentif n'épouvante personne, car il est des apprentifs qui valent déja mieux que des maîtres, bien que ces maîtres fassent moins de fautes qu'eux.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage