MANNEQUIN (n. m.)

CONCEPTION DE LA PEINTUREcomposition
MANIÈRE ET STYLEle faire et la main
CONCEPTS ESTHETIQUESnature, imitation et vrai
MATERIALITE DE L’ŒUVREoutils
GLIEDERMANN (deu.) · LAY-MAN (eng.) · LEEMAN (nld.) · LEHNMANN (deu.)
TERM USED IN EARLY TRANSLATIONS
LAY-MAN (eng.) · LEEMAN (nld.) · LEHNMANN (deu.) · MODELLO (ita.)

FILTERS

CONCEPTUAL FIELDS

LINKED QUOTATIONS

9 sources
15 quotations

Quotation

Comment avec une tres facile & artiste maniere les figures, avec toutes sortes d'etoffes se doivent habiller, avec l'usage du mannekin.
Croyant en mon opinion, en ma seconde  troisieme partie avoir suffisamment parlé à l'instruction des apprentis de cest art, touchant la proportion de l'homme, & ses mesures à nud, je n'y pas estimé moins necessaire, d'escrire en bref comme on les doibt habiller : & quoy que l'homme a esté premierement créé sans vestements, & que les habits ne lui servent que pour couvrir sa honte, neanmoins parce que nostre climat est si froid qu'il est besoin de se vestir contre les impetiuosités & froidures, & que au lieu de les porter pour la necessité, il les porte pour sa plus grande gloire : ce qui lui donne aussi un grand ornement en les portant convenables chacun selon son effet, & donnent un embellissement en nostre art : tant aux Histoires qu'aux portraits. Je veux donc avec un discours montrer comme on les doit vestir.

term translated by LEEMAN in DE PASSE, Crispijn van, La prima-[quinta] parte della luce del dipingere et disegnare, ... messa in luce diligentemente da Crispino del Passo, con molte belle stampe = Eerste-[vijfde] deel van't light der teken en schilder konst, ... / met grooten vlijt in 't licht gebracht door Crispijn van de Pas, ende met schoone koop're platen verciert = La premiere-[cincquiesme] partie de la lumière de la peinture & de la designature, ... / mis en lumière avec grande diligence & peine par Crispin de Pas, avec des belles figures = Der erste-[fuenffte] Theil vom Liecht der Reiss und Mahlkunst, Amsterdam, Jan Jansz, 1643 - 1644., n.p.
term translated by LEHNMANN in DE PASSE, Crispijn van, La prima-[quinta] parte della luce del dipingere et disegnare, ... messa in luce diligentemente da Crispino del Passo, con molte belle stampe = Eerste-[vijfde] deel van't light der teken en schilder konst, ... / met grooten vlijt in 't licht gebracht door Crispijn van de Pas, ende met schoone koop're platen verciert = La premiere-[cincquiesme] partie de la lumière de la peinture & de la designature, ... / mis en lumière avec grande diligence & peine par Crispin de Pas, avec des belles figures = Der erste-[fuenffte] Theil vom Liecht der Reiss und Mahlkunst, Amsterdam, Jan Jansz, 1643 - 1644., n.p.
term translated by MODELLO in DE PASSE, Crispijn van, La prima-[quinta] parte della luce del dipingere et disegnare, ... messa in luce diligentemente da Crispino del Passo, con molte belle stampe = Eerste-[vijfde] deel van't light der teken en schilder konst, ... / met grooten vlijt in 't licht gebracht door Crispijn van de Pas, ende met schoone koop're platen verciert = La premiere-[cincquiesme] partie de la lumière de la peinture & de la designature, ... / mis en lumière avec grande diligence & peine par Crispin de Pas, avec des belles figures = Der erste-[fuenffte] Theil vom Liecht der Reiss und Mahlkunst, Amsterdam, Jan Jansz, 1643 - 1644., n.p.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → vêtements et plis

Quotation

L'usage du mannekin. 
Parce qu'un homme vivant se lasseroit a se tenir pour modele trop longtemps, & est trop changeant & trop mobile. Pour cette raison les grands Maistres en Italie par une singulière pratique ont inventé une plus facile, mais plus sure manière pour deseigner après le naturel leurs draperies, par un homme faict de bois affin que l'aiant vestu avec quelques etoffes les plis demeurent mieux en estat, & qu'il puisse estre gouverné par des jointures & courbé, plié, couché tout de mesme comme une personne en vie comme ici apres j'en ay faict le modelle en trois façons a scavoir A, B, C, qu'on gouverne avec une clef de fer.

DE PASSE, Crispijn van, [Mannequins et modèles, IV-1, p. 1], estampe, dans DE PASSE, Crispijn van, La prima-[quinta] parte della luce del dipingere et disegnare, ... messa in luce diligentemente da Crispino del Passo, con molte belle stampe = Eerste-[vijfde] deel van't light der teken en schilder konst, ... / met grooten vlijt in 't licht gebracht door Crispijn van de Pas, ende met schoone koop're platen verciert = La premiere-[cincquiesme] partie de la lumière de la peinture & de la designature, ... / mis en lumière avec grande diligence & peine par Crispin de Pas, avec des belles figures = Der erste-[fuenffte] Theil vom Liecht der Reiss und Mahlkunst, Amsterdam, Jan Jansz, 1643 - 1644, p. 1.
DE PASSE, Crispijn van, [Mannequins et modèles, IV-2, p. 2], estampe, dans DE PASSE, Crispijn van, La prima-[quinta] parte della luce del dipingere et disegnare, ... messa in luce diligentemente da Crispino del Passo, con molte belle stampe = Eerste-[vijfde] deel van't light der teken en schilder konst, ... / met grooten vlijt in 't licht gebracht door Crispijn van de Pas, ende met schoone koop're platen verciert = La premiere-[cincquiesme] partie de la lumière de la peinture & de la designature, ... / mis en lumière avec grande diligence & peine par Crispin de Pas, avec des belles figures = Der erste-[fuenffte] Theil vom Liecht der Reiss und Mahlkunst, Amsterdam, Jan Jansz, 1643 - 1644, p. 2.
DE PASSE, Crispijn van, [Mannequins et modèles, IV-3, p. 3], estampe, dans DE PASSE, Crispijn van, La prima-[quinta] parte della luce del dipingere et disegnare, ... messa in luce diligentemente da Crispino del Passo, con molte belle stampe = Eerste-[vijfde] deel van't light der teken en schilder konst, ... / met grooten vlijt in 't licht gebracht door Crispijn van de Pas, ende met schoone koop're platen verciert = La premiere-[cincquiesme] partie de la lumière de la peinture & de la designature, ... / mis en lumière avec grande diligence & peine par Crispin de Pas, avec des belles figures = Der erste-[fuenffte] Theil vom Liecht der Reiss und Mahlkunst, Amsterdam, Jan Jansz, 1643 - 1644, p. 3.

term translated by LEEMAN in DE PASSE, Crispijn van, La prima-[quinta] parte della luce del dipingere et disegnare, ... messa in luce diligentemente da Crispino del Passo, con molte belle stampe = Eerste-[vijfde] deel van't light der teken en schilder konst, ... / met grooten vlijt in 't licht gebracht door Crispijn van de Pas, ende met schoone koop're platen verciert = La premiere-[cincquiesme] partie de la lumière de la peinture & de la designature, ... / mis en lumière avec grande diligence & peine par Crispin de Pas, avec des belles figures = Der erste-[fuenffte] Theil vom Liecht der Reiss und Mahlkunst, Amsterdam, Jan Jansz, 1643 - 1644., n.p.
term translated by LEHNMANN in DE PASSE, Crispijn van, La prima-[quinta] parte della luce del dipingere et disegnare, ... messa in luce diligentemente da Crispino del Passo, con molte belle stampe = Eerste-[vijfde] deel van't light der teken en schilder konst, ... / met grooten vlijt in 't licht gebracht door Crispijn van de Pas, ende met schoone koop're platen verciert = La premiere-[cincquiesme] partie de la lumière de la peinture & de la designature, ... / mis en lumière avec grande diligence & peine par Crispin de Pas, avec des belles figures = Der erste-[fuenffte] Theil vom Liecht der Reiss und Mahlkunst, Amsterdam, Jan Jansz, 1643 - 1644., n.p.
term translated by MODELLO in DE PASSE, Crispijn van, La prima-[quinta] parte della luce del dipingere et disegnare, ... messa in luce diligentemente da Crispino del Passo, con molte belle stampe = Eerste-[vijfde] deel van't light der teken en schilder konst, ... / met grooten vlijt in 't licht gebracht door Crispijn van de Pas, ende met schoone koop're platen verciert = La premiere-[cincquiesme] partie de la lumière de la peinture & de la designature, ... / mis en lumière avec grande diligence & peine par Crispin de Pas, avec des belles figures = Der erste-[fuenffte] Theil vom Liecht der Reiss und Mahlkunst, Amsterdam, Jan Jansz, 1643 - 1644., n.p.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → vêtements et plis

Quotation

La Draperie, est un terme de Peinture, pour exprimer en général toute sorte d'habits, ou pour les bien faire les Peintres s'aydent d’un homme de bois qui est le Manequin, […] un Peintre adroit en tire un grand soulagement pour bien Draper, c'est parler en Peintre, pour exprimer qu'on fait bien touttes estoffes, qui peuvent estre achevées avec loisir parce que l'action estant arrestée, & le Manequin habillé rien ne bouge, si les Vis de fer pressent fort les boules : ll est vray que la grande chaleur de l'Esté est contraire, parce que le bois venant à le restraindre les boules tournent quelque-fois d'elles mesmes, se trouvant au large : Voylà pourquoy le Peintre doit estre commode pour avoir les choses qui luy sont necessaires, à sçavoir un lieu humide pour l'Esté, & un chaud pour l'Hiver.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → vêtements et plis

Quotation

J’ay veu de ses Tableaux [ndr : de Nicolas Poussin], et voudrois bien sçavoir
Si pour la draperie il faut tout sans rien voir ;
Ou si le Manequin propre à tant de postures
Luy sert de prototype à drapper ses figures.
{16. Le Manequin inutile à draper les figures qui sont dans des postures agitées.}
[…]
Car bien qu’un manequin, sur les jointures roule
À la faveur des Vis qui serrent chaque boule :
Si nous voyons pourtant malgré tous leurs efforts
Que les gestes qu’il fait sont languissants et morts.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → vêtements et plis

Quotation

{22. Contre le Manequin.}
[Le F.] Adieu lourd attirail, et de fer et de bois,
Manequin importun qui m’as [sic] lassé les doigts
Lors que le triste Hyver de sa moite froidure
Enfloit trop chaque boulle en sa juste enboiture
Et qui souvent trop lasche au milieu des estés
Contre l’ordre prescrit tournois de tous costés.
[…]
[ndr : Le P.] Mais non qu’il [ndr : le Manequin] fut pourtant tout à fait inutile,
[…]
Ainsi le Manequin cét homme fait de bois
Pourra du moins servir pour faire un sainct François,
D’ont l’acte modéré, devot, melancolique
Doit estre d’un vray sage et non d’un frenetique.
Il nous offrira encor son soing officieux
Pour faire les habits d’autres Religieux.
[…]
Croy moy le Manequin quoy qu’il soit peu dispos,
Et que toute sa chaire soit dure comme un os ;
Nous rend un bon office à peindre les estoffes,
Des Moines, des Prelats, des Roys, des Philosophes,
Et sur tout le Brocat, qui comme je t’ay dis,
Un damas assez fort d’or et d’argent roidit.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → vêtements et plis
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → action et attitude

Quotation

LE PEINTRE.
Dites-moy, je vous prie, comment pretendriez vous de faire autrement, qu’aprés avoir arresté un dessein, de se servir dans un Astelier où lieu de travail, d’un modelle ou manequin, & luy donner ou faire faire l’action des figures de ce dessein, pour d’aprés luy le dessiner & peindre sur vôtre Toile, plus ou moins grand ; & mesme y trouver aussi par ce moyen, les jours & ombres necessaires.
Je sçay bien qu’il y en a, dont la maniere est de modeller en petit toutes les parties ou figures de leur sujet, afin de les scituer ensuitte comme ils desirent, les posant sur un Ais ou Table unie & mise de niveau ; pour ensuitte les approchant d’une assez large fenestre, si c’est un sujet qui doive estre éclairé d’un grand jour, les copier ou imiter à veuë d’œil, d’un endroit déterminé.

modèle

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Quotation

219. [Il sera tres-expedient de faire un Modele des choses, dont le Naturel est difficile à tenir, & dont nous ne pouvons pas disposer comme il nous plaist ] Comme des Grouppes de plusieurs Figures, des Attitudes difficiles à tenir long-temps, des Figures en l'air, en Plat-fond, ou élevées beaucoup au dessus de la veuë, & des Animaux mesmes dont on ne dispose pas aisément. Par ce Precepte l'on voit assez la necessité qu'a un Peintre de sçavoir Modeler, & d'avoir plusieurs Modeles de cire maniables. Paul Veronese en avoit un si bon nombre, avec une si grande quantité d'Etoffes différentes, qu'il en mettoit toute une Histoire ensemble sur un Plan dégradé pour grande & pour diversifiée qu'elle fust. Tintoret en usoit ainsi, & Michelange, au rapport de Jean Baptiste Armenini, s'en est servy pour toutes les Figures de son Jugement. Ce n'est pas que je conseille à personne, quand on voudra faire quelque chose de bien considerable, de finir d'apres ces sortes de Modeles : mais ils serviront beaucoup, & seront d'un grand avantage pour voir les Masses des grandes Lumières & des grandes Ombres, & l'effet du Tout-ensemble. Du reste vous devez avoir un Manequin à peu prés grand comme Nature pour chaque Figure en particulier, sans manquer pour cela de voir le Naturel, & de l'appeller comme un témoin qui doit confirmer la chose à vous premièrement, puis aux Spectateurs, comme elle est dans la vérité. Vous pourrez vous servir de ces Modeles avec plaisir, si vous les mettez sur un Plan degradé à proportion des Figures, qui sera comme une table faite exprés, que vous pourrez hausser & rabaisser selon vostre commodité, & si vous regardez vos Figures par un trou ambulatoire, qui servira de Point de veuë & de Point de distance, quand vous l'aurez une fois arresté. Ce mesme trou vous servira encore pour voir vos Figures en Plat-fond, & disposées sur une grille de fil de fer, ou soûtenües en l'air par des petits filets élevez à discretion, ou de l'une & l'autre maniere tout ensemble. Vous joindrez à vos Figures tout ce qu'il vous plaira, pourveu que le tout leur soit proportionné, & qu'enfin vous vous imaginiez vous-mesme n'estre que de leur grandeur : Ainsi l'on verra dans tout ce que vous ferez plus de vérité, vostre Ouvrage vous donnera un plaisir incroyable, & vous éviterez quantité de doutes & de difficultez qui arrestent bien souvent, & principalement pour ce qui est de la Perspective lineale que vous y trouverez indubitablement : pourveu que vous vous souveniez de tout proportionner à la grandeur de vos Figures, & specialement les Points de veuë & de distance : mais pour ce qui est de la Perspective aërée, ne s'y trouvant pas, le Jugement y doit suppléer. {*Ridolfi dans sa Vie.} *Le Tintoret avoit fait des Chambres d'ais & de cartons proportionnées à ses Modeles, avec des portes & des fenestres, par où il distribuoit sur ses Figures des Lumieres artificielles autant qu'il jugeoit à propos ; & il passoit assez souvent une partie de la nuit à considerer & à remarquer l'effet de ses Compositions : Ses Modeles estoient de deux pieds de haut.

term translated by LAY-MAN in DE PILES, Roger et DU FRESNOY, Charles-Alphonse, The Art of Painting by C.A. DU FRESNOY with Remarks, trad. par DRYDEN, John, London, W. Rogers, 1695., p.145

Conceptual field(s)

Quotation

Ayant apris le stile & la belle maniere de l’Academie, le Disciple pourra adjuster quelques morceaux de drapperie à un mannequin grand ou petit, lequel il haillera avec des linges fins demy-mouïllés, & l’ayant posé dans l’attitude convenable, il formera les plis de ses drapperies qui seront de Satin, de Taffetas, ou de quelque autre étoffe de cette sorte, selon son genie, & la nature des sujets, avec la pointe d’un petit bâton pointu fait proprement pour cela. Quand il aura dressé son manequin, & qu’il voudra donner une forme à ses drapperies, suivant la qualité de l’aptitude qu’il pretend exprimer dans son Tableau, il choisira une belle antique moderne, ou taille-douce, que nous appellons Estampe, ou bien des bosses conformes à son desseing & à l’Idée qu’il aura de l’Histoire, & il tachera d’imiter le plus qu’il luy est possible ce patron, qu’il posera à costé du manequin, ou derrière, & avec son bâton pointu, il exprimera sur ce manequin les plis avec les longueurs & les proportions de son exemplaire, jusqu’à ce que son propre genie luy en fournisse de plus conformes à ces Idées qui servent à le perfectionner, car n’ayant pas encore une habitude assez forte pour fournir d’invention à l’expression de l’Histoire, ces moyens plus courts & plus palpables, tracent un chemin plus asseuré à l’invention qui ne se peut acquerir qu’avec le temps, & qui suppose un Peintre habile & experimenté. C’est d’ailleurs une belle methode pour se former d’après l’antique, laquelle tous nos Peintres les plus illustres ont tenuë, pour arriver à la perfection de l’Art.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage

Quotation

[…] parce que la chose est tres-importante, je ne puis m’empécher de luy [le disciple] apprendre l’invention du fameux M. Poussin […]
Cet homme admirable & divin inventa une planche barlongue, comme nous l’appelons, qu’il faisoit selon la forme qu’il vouloit donner à son sujet, dans laquelle il faisoit certaine quantité de trous où il mettoit des chevilles, pour tenir ses manequins dans une assiéte ferme & asseurée, & les ayant placés dans leur scituation propre et naturelle, il les habilloit d’habits convenables aux figures qu’il vouloit peindre, formant les draperies avec la pointe d’un petit bâton, […] & leur faisant la teste, les pieds, les mains & le corps nud, comme on fait les Anges, les elevations des Païsages, les pieces d’Architecture, & les autres ornemens avec de la cire molle, qu’il manioit avec adresse & avec une tranquilité singuliere : En ayant exprimé ses Idées de cette manière, il dressoit une boëtte Cube, ou plus longue que large, selon la forme de sa planche, qui servoit d’assiette à son Tableau, laquelles boëtte il bouchoit bien de tous costés, hormis celuy par où il ouvroit toute sa planche qui soutenoit ses Figures, la posant de sorte que les extremités de la boëtte tomboient sur celles de la planche, entourant ainsi & embrassant, pour ainsi dire, toute cette grande machine.
Ces choses estant preparées de la façon, il consideroit la disposition du lieu où son Tableau devoit estre mis. Si c’estoit dans une Eglise, il regardoit la quantité de fenestres, & remarquoit celles qui donnoient plus de jour à l’endroit destiné pour le metre, si le jour venoit par devant, par le côté, ou par le haut, s’il y venait de plusieurs côtés, ou lequel dominait davantage sur les autres. Et après toutes ces reflections si judicieuses, il arrestoit l’endroit où son Tableau devoit recevoir son veritable jour, & ainsi il ne manquoit jamais de trouver la place la plus avantageuse pour faire des trous à sa boëtte, en la mesme disposition des fenestres de l’Eglise, & pour donner tous les jours & les demy-jours necessaires à son dessein. Et enfin il faisoit une petite ouverture au devant de sa boëtte, pour voir toute la face de son Tableau à l’endroit de la distance ; & et il pratiquait cette ouverture si sagement, qu’elle ne causoit aucun jour étranger, parce qu’il la fermoit avec son œil, en regardant par là pour designer son Tableau sur le papier dans toutes ses aptitudes, ce qu’il faisait sans oublier le moindre trait ny la moindre circonstance, & et l’ayant esquissé ensuite sur sa toile, il y mettoit la derniere main, après l’avoir bien peint & repeint.

47

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

Quotation

Mannequin ; C’est une figure de bois dont les Peintres & sculpteurs se servent pour disposer des draperies suivant les diverses attitudes des figures qu’ils veulent peindre. Ces mannequins s’accommodent comme on veut, se ployant dans toutes les jointures des membres.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → vêtements et plis

Quotation

Il faut ajouter à l’étude du nû, celle des draperies, qui n’est pas si longue ni si dificile, parce qu’il ne fait que couvrir de diverses étofes les figures dont on a dejà fait les parties : mais ces étofes ont des plis plus gros ou plus menus, suivant qu’elles sont legeres ; & l’on doit exactement apprendre les unes & les autres, pour s’en servir à propos. Le moïen donc d’apprendre les draperies, c’est de les étudier aprés les étofes naturelles : mais particulierement de trois sortes, qui sont les étofes de lin, les serges, & le draps de laine bien fins, ou le serge de couleur blanche, ou d’une autre couleur voïante, Lomasse l’apelle Rascia, & nous l’apellons raze à Toulouse […] On la dispose de diverses maniere sur un modele, sur un manequin, ou sur quelqu’autre sujet : & on remarque les acommodemens, les plis & les bords de l’étofes : on en fait divers esquisses & desseins, jusques à ce qu’on a mis assés avant dans sa memoire l’économie naturelle l’ordre, & la suite des draperies, pour en faire de memoire ou d’invention. […] ce que nous avons dit ici des draperies, ne regarde que le Dessein, qui consiste dans la suite des plis, & les bords de l’étofe […].

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → règles et préceptes

Quotation

Pour bien imiter le vrai, il est nécessaire de jetter les draperies, ou sur un manequin de la grandeur du naturel, ou sur le naturel même. Mais il faut extrémement prendre garde que la draperie ne conserve rien de l’immobilité qu’elle a sur le manequin.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → vêtements et plis
CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

Quotation

Il y a des Peintres qui se servent de petits manequins qu’ils drapent d’étoffes legeres, ou de papier mouillé : mais il est aisé de juger que ce moyen qui peut aider les Peintres consommés, & qui est excellent pour mettre toute une Histoire ensemble, ne peut servir pour bien terminer les draperies en particulier.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → vêtements et plis

Quotation

Les plis donnent en plusieurs rencontres de la vie à l’action des figures.
[...]
Les draperies des petits manequins ne sont pas inutiles ; mais elles sont fausses.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → vêtements et plis
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → action et attitude

Quotation

MANNEQUIN, figure factice de bois ou d’ozier, dont les membres sont mobiles, & souples à tous les mouvemens que le Peintre veut leur donner ; on s’en sert pour disposer les draperies, & pour accommoder les différens plis. Il ne faut pas que les draperies sentent trop le mannequin, c’est-à-dire, qu’on doit éviter la rudesse & la dureté des plis, tels que ceux des étoffes qu’on arrange sur le mannequin
Il est une autre espéce de
mannequins ou de modéles, qui servent aux Peintres non seulement pour les draperies, mais pour toutes sortes d’attitudes, principalement pour celles qui sont difficiles à soutenir long-temps. 
Ce sont des figures de cire ou de carton de grandeur naturelle, qui représentent des hommes, des femmes, des enfans, des animaux. 
Ces
mannequins, se disposent, tantôt sur des plans inclinés ou sur des tables qui se haussent & qui se baissent, tantôt sous des plafonds, où on les couche sur des grilles ou sur des treillages, tantôt en l’air, suspendus par des cordons. 
Le
Tentoret imagina de petites chambres d’ais ou de carton, dans lesquelles il disposoit ses mannequins avec des portes & des fenêtres, par où il distribuoit des lumieres artificielles sur les figures.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils