UNITÉ (n. f.)

EENHEID (nld.) · UNITY (eng.)
TERM USED AS TRANSLATIONS IN QUOTATION
UNITY (eng.)
TERM USED IN EARLY TRANSLATIONS
EENHEID (nld.)

FILTERS

LINKED QUOTATIONS

5 sources
12 quotations

Quotation

Quoyqu'il en soit, je demeure d'accord que le tableau des Pellerins est un des plus beaux qu'il se voye, les personnages y sont vivans, & l'on croit ne voir pas moins ce qui se passe dans leur pensée que l'action qu'ils font au dehors ; mais comme un tableau est un poëme müet, où l'unité de lieu, de temps & d'action doit estre encore plus religieusement observée que dans un poëme veritable, parce que le lieu y est immuable, le temps indivisible, & l'action momentanée ; Voyons comment cette regle est observée dans ce tableau. [...] Quoyqu'il en soit, je soûtiens qu'en qualité de Peintre il [ndr : Véronèse] n'a pas mieux gardé l'unité qui doit estre dans la composition d’un sujet, qu'il l'a fait en qualité d'historien, puisqu'il a mis deux points de veuë dans son tableau, l’un pour le Païsage, & l'autre pour la Chambre, où le Sauveur est assis à table avec ses Disciples ; car l’horison du Païsage est plus bas que cette table dont on voit le dessus qui tend à un autre point de veuë beaucoup plus élevé ; faute de perspective qu'on ne pardonneroit pas aujourd’huy à un Ecolier de quinze jours. Je ne croy pas que nous ayons aucun de ces reproches à faire au tableau de la famille de Darius. C'est un veritable poëme où toutes les regles sont observées. L'unité d'action, c'est Alexandre qui entre dans la tente de Darius. L'unité de lieu, c'est cette tente où il n'y a que les personnes qui s'y doivent trouver. L'unité de temps c'est le moment où Alexandre dit qu'on ne s'est pas beaucoup trompé en prenant Ephestion pour luy, parce que Ephestion est un autre luy-mesme. Si l'on regarde avec quel soin on a fait tendre toutes choses à un seul but, rien n'est de plus lié, de plus reuni, & de plus un, si cela se peut dire, que la representation de cette histoire ; & rien en même temps n'est plus divers & plus varié si l'on considère les différentes attitudes des personnages, & les expressions particulieres de leurs passions.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix
EFFET PICTURAL → qualité de la composition

Quotation

[…] quelqu’un de la Compagnie soûtenant que l’on devoit aussi bien garder la même oeconomie dans un sujet de plusieurs figures, que dans une seule tête, & pour appuyer sa proposition, il dit, que la faculté de la vûe agit beaucoup mieux lors qu’elle n’est occupée que par un seul objet, qu’ainsi il étoit necessaire d’admettre une unité d’objet dans les Ordonnances quelque nombreuse que soit la quantité des figures qu’on y introduit, & comme la rondeur est la forme la plus proportionnée & la plus agreable à la vûë ; il estimoit que les figures qui entrent dans l’Ordonnance d’un Tableau devoient (autant que les sujets le peuvent permettre) être disposée à peu prés comme celle d’une tête.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

Quotation

Le Tout ensemble est un resultat des parties qui composent le Tableau, ensorte neanmoins que ce Tout qui est une liaison de plusieurs objets ne soit point comme un nombre composé de plusieurs unités independantes & égales entr'elles, mais qu'il ressemble à un Tout politique ; où les grands ont besoin des petits, comme les petits ont besoin des grands. Tous les objets qui entrent dans le Tableau, toutes les lignes & toutes les couleurs, toutes les lumieres & toutes les ombres ne sont grandes ou petites, fortes ou foibles que par comparaison. Mais quelle que soit la qualité de toutes ces choses, & quelque soit l'état où elles se trouvent, elles ont une relation dans leur assemblage, dont aucune en particulier ne peut se prévaloir. Car l'effet qui en resulte consiste dans une subordination générale où les bruns font valoir les clairs, comme les clairs font valoir les bruns, & où le merite de chaque chose n'est fondé que sur une mutuelle dépendance. Ainsi pour définir le Tout ensemble, on peut dire que c'est une subordination générale des objets les uns aux autres, qui les fait concourir tous ensemble à n'en faire qu'un.
Or cette subordination qui fait concourir les objets à n'en faire qu'un, est fondée sur deux choses, sur la satisfaction des yeux, & sur l'effet que produit la vision.

Conceptual field(s)

Quotation

Je rapporterai encore ici l'experience du Miroir convexe, lequel encherit sur la Nature pour l'unité d'objet dans la vision. Tous les objets qui s'y voient font un coup d'œil, & un Tout ensemble plus agreable que ne feroient les mêmes objets dans un miroir ordinaire, & j'ose dire dans la Nature même. (Je suppose le Miroir convexe d'une mesure raisonnable, & non pas de ceux qui pour être partie d'une petite circonference corrompent trop la forme des objets). Je dirai en passant que ces sortes de Miroirs qui sont devenus assez rares pourroient être utilement consultés pour les objets particuliers, comme pour le général du Tout-ensemble.

Conceptual field(s)

Quotation

Ainsi, comme dans un Tableau il doit y avoir unité de sujet pour les yeux de l’esprit, il doit pareillement y avoir unité d’objet pour les yeux du corps. Il n’y a que l’intelligence du clair-obscur qui puisse procurer cette unité, ni qui puisse faire jouir la vûe paisiblement & agréablement de son objet.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité de la lumière
SPECTATEUR → perception et regard

Quotation

Quand je parle de l’unité d’objet dans un Tableau, c’est par rapport à l’espace que l’œil peut raisonnablement embrasser sans être distrait par plusieurs objets separés […]

Conceptual field(s)

SPECTATEUR → perception et regard

Quotation

La premiere figure prouve l’unité d’objet comme nous l’avons déja fait voir dans le Traité de la Disposition. Il y a de plus ici une démonstration des objets qui entrent dans le Tableau, & qui sont en perspective. Les uns & les autres objets diminuent également de force en s’éloignant du centre de la vision. Toute la difference qui est entre eux, c’est que les objets qui rentrent diminuent de grandeur en s’éloignant du centre de la vision selon les regles de la perspective, & que ceux qui s’étendent seulement à droit & à gauche s’effacent par l’éloignement, sans diminuer de forme ni de grandeur.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → perspective
SPECTATEUR → perception et regard

Quotation

La troisiéme est pour prouver la nécessité des Grouppes pour la satisfaction des yeux, qui étoit la grande regle du Titien, & qui doit l’être encore aujourd’hui pour ceux qui voudront observer dans leur Tableau, cette unité d’objet qui avec les couleurs bien entendues, en fait toute l’harmonie.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité des couleurs
SPECTATEUR → perception et regard

Quotation

La quatriéme est une conviction de la nécessité d’observer l’unité d’objet, en formant des Grouppes dans la composition des Tableaux, selon leur grandeur, & le nombre des figures ; car, comme nous avons dit, pour plaire à l’œil, il faut le fixer par un Grouppe dominant, qui par le moyen des repos que cause l’étendue de ses lumieres & de ses ombres, n’empêche pas l’effet des autres Grouppes, ou objets subordonnés : car si les objets sont dispersés, l’œil ne sait auquel s’adresser d’abord, non plus que l’oreille au discours de plusieurs personnes qui parleroient toutes à la fois.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité de la composition

Quotation

Toutes deux [ndr : la peinture et la poésie] conservent exactement l’unité du lieu, du tems, & de l’objet.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → comparaison entre les arts

Quotation

{Unité d’objet} Que si il y a plusieurs groupes de Clair-obscur dans un Tableau, il faut qu’il y en ait un qui soit plus sensible, & qui domine sur les autres, en sorte qu’il y ait unité d’objet, comme dans la Composition, unité de sujet.

term translated by EENHEID in DE PILES, Roger, Beknopt verhaal van het leven der vermaardste Schilders : met Aanmerkingen over hunne werken, trad. par VERHOEK, Joannes, Amsterdam, Balthazar Lakeman, 1725., p. 8

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

Quotation

L’unité & la variété produisent la symétrie & la proportion : deux qualités qui supposent la distinction & la différence des parties, & en même-tems un certain rapport de conformité entr’elles. La symétrie partage, pour ainsi dire, l’objet en deux, place au milieu les parties uniques, & à côté celles qui sont répétées : ce qui forme une sorte de balance & d’équilibre qui donne de l’ordre, de la liberté, de la grace à l’objet. La proportion va plus loin, elle entre dans le détail des parties qu’elle compare entr’elles & avec le tout, & présente sous un même point de vue l’unité, la variété & le concert agréable de ces deux qualités entr’elles. Telle est l’étendue de la loi du Goût par rapport au choix & à l’arrangement des parties des objets.

variété · symétrie · proportion

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition