MINIATURE (n. f.)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGEdéfinition de la peinture · comparaison entre les arts
CONCEPTION DE LA PEINTUREcouleur
EFFET PICTURALqualité des couleurs · touche
GENRES PICTURAUXpaysage
MANIÈRE ET STYLEle faire et la main
CONCEPTS ESTHETIQUESnature, imitation et vrai · grandeur et noblesse
MATERIALITE DE L’ŒUVREtechnique de la peinture · couleurs
MINIATUR (deu.) · MINIATURE (eng.) · PICTURE IN SMALL (eng.) · WASSERFARBEN (deu.)
TERM USED IN EARLY TRANSLATIONS
MINIATURE (eng.)

FILTERS

CONCEPTUAL FIELDS

LINKED QUOTATIONS

8 sources
14 quotations

Quotation

Quant à ceux [ndr : les peintres] qui travaillent de Miniature & sur le veslin, les couleurs qui ont le moins de corps leurs sont les meilleures, & les plus commodes ; ainsi ils se servent avantageusement de Carmin, de belles Laques, & de Verts que l’on fait de jus d’herbes, & de plusieurs sortes de fleurs. Ce travail dans la Peinture est le plus long de tous, & ne se fait qu’avec la pointe du pinceau. Il y a des Peintres qui n’employent que du blanc, & qui pour rehausser font servir le fond du veslin. Les Claires paroissent à mesure que l’on donne de la couleur & de la force aux figures. D’autres avant que de travailler estendent fort legerement sur le veslin une couche de blanc de plomb bien lavé & bien purgé, qu’ils épargnent ensuitte en pointillant, car c’est ainsi qu’on peint en Miniature. Lorsqu’on couche les couleurs à plat sans les pointiller, soit sur le veslin, soit sur le papier ; on appelle cela laver. Les couleurs se détrempent avec de l’eau de Gomme arabique ou de Gomme adragant.
On travaille aussi avec des couleurs claires sur des étoffes de soye, & d’argent, comme on void des Tapisseries du Roy, & d’autres qui sont à l’Hotel de Condé, du dessein de Nicolo. Mais l’on n’a rien fait de mieux sur les étoffes que ce que l’on fait aujourd’huy pour sa Majesté.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture

Quotation

Miniature ; c’est une maniere de peindre sur le velin avec des couleurs tres-fines, détrempées avec de l’eau de gomme. On dit peindre en miniature ; un portrait de miniature ; un ouvrage de miniature. Voyez p. 418.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture

Quotation

Les Couleurs Pour la Miniature, & premierement pour les fonds, ils sont composez de Bisto & Terre d’Ombre, ou Terre de Cologne, avec un peu de Noir & de Blanc.
[ndr voir ce chapitre dans son ensemble]

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → couleurs

Quotation

La Methode Pour accommoder les couleurs en détrempe pour la Mignature.
[ndr voir cette partie dans son ensemble]

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture

Quotation

Comme les peintures en miniatures ou en pastel, ont toûjours plus de sécheresse que celles à huile, on met ordinairement un talc ou une glace de crystal, afin d’en attendrir toutes les parties, & les voir mieux meslées ensemble. Vous pouvez remarquer, qu’un petit portrait en émail n’a pas besoin de ce secours, parce que les couleurs dont il est travaillé, estant parfondües au feu, comme disent les ouvriers, elles acquiérent cette parfaite union & ce grand poliment que l’on tasche de donner aux autres peintures, soit par le travail, soit par le maniement du pinceau, soit par les vernis, ou par le secours du talc & du verre, & encore en s’aidant de l’air qu’on interpose entre l’œil & l’objet, par le moyen des differentes distances.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture

Quotation

I. 
Je n’entreprens point de faire icy l’Eloge de la Peinture, plusieurs sçavans Hommes qui ont si heureusement traité de l’Excellence & de la Noblesse de ce bel Art, ont travaillé pour moy, puisque ce qu’ils en ont dit en general, convient aussi en particulier à la Mignature ; J’ajoûteray seulement en peu de mots ce qui la distingue des autres peintures.
Elle est plus delicate.
Elle veut estre regardée de prés.
On ne la peut faire aisément qu’en petit.
L’on ne travaille que sur du Veslin, ou sur des Tablettes.
Et les Couleurs ne sont detrempées qu’avec de l’Eau gommée.

term translated by MINIATURE in BOUTET, Claude, The Art of Painting in Miniature: Teaching The speedy and perfect Acquisition of that Art without a Master. By Rules so easy, and in a Method so natural as to render this charming Accomplishment universally attainable. Containing I. The Difference between Painting in Miniature, and other Kinds of Painting. II. The Management of Colours in Draperies, Linnen, Lace, Furrs, &c. III. The Method of mixing Colours for Carnations ; for painting of Architecture, or any Building of Stone or Wood ; for Landskips, Terrasses, Water, Ruins, Rocks, &c. IV. The Art of Painting all Sorts of Flowers, with the proper Colours required to represent Nature to the highest Perfection. V. The various Methods of Painting. Translated from the Original French. The Fourth Edition. To which are now added, I. Certain Secrets of one of the greatest Italian Painters for making the finest Colours, Burnished Gold, Shell Gold, &c. II. Some general instructive Lessons for the Art of Drawing. And III. The Usefulness and Benefit of Prints, London, J. Hodges - J. James - T. Cooper, 1739., p. 1.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

Quotation

Un grand moyen d’en acquerir la perfection [ndr : de la miniature], est de copier d’excellens Originaux, On joüit avec plaisir & tranquilité du travail & de la peine des autres. Il faudroit en prendre beaucoup pour en voir d’aussi beaux effets ; & il vaut mieux estre bon Copiste que mauvais Inventeur.
Les enseignemens que j’ay donnez des mélanges & des differentes teintures, dont il faut colorier les carnations, & autres choses, peut servir particulierement lors qu’on travaille d’aprés des Estempes, où l’on ne voit que du blanc & du noir, quoy qu’ils ne soient pas non plus inutiles, lors que l’on commence à copier des Tableaux, sans sçavoir manier les couleurs, & sans connoistre leur force, & leur effet. Car il y a cette difference entre la Mignature & la Peinture à l’huile, qu’en celle-cy, les Couleurs ont esté prises sur la Palette, comme elles vous paroissent dans le Tableau où elles s’appliquent tout d’un coup ; de sorte qu’il n’y a qu’à prendre la peine de chercher un peu pour trouver ce qui fait un tel jour, & un tel Ombre. Mais ce n’est pas la mesme chose pour la Mignature, ou assez souvent la derniere couche qu’on applique ne conserve pas sa couleur, mais elle en prend une autre des premieres dont l’on travaillé dessous, ou plûtost les unes & les autres en composent une derniere qui fait l’effet qu’on a pretendu. Et bien que ce soit si vous voulez du Blanc du Verd, du Carmin, du Bleu, de l’Orpin, du Bistre, &c. Dont ce coloris est composé., ces couleurs ne le composeroient pas neanmoins, si on les mesloit ensemble : car ce n’est qu’en travaillant de l’une & puis de l’autre que l’on y parvient ; […].

term translated by MINIATURE in BOUTET, Claude, The Art of Painting in Miniature: Teaching The speedy and perfect Acquisition of that Art without a Master. By Rules so easy, and in a Method so natural as to render this charming Accomplishment universally attainable. Containing I. The Difference between Painting in Miniature, and other Kinds of Painting. II. The Management of Colours in Draperies, Linnen, Lace, Furrs, &c. III. The Method of mixing Colours for Carnations ; for painting of Architecture, or any Building of Stone or Wood ; for Landskips, Terrasses, Water, Ruins, Rocks, &c. IV. The Art of Painting all Sorts of Flowers, with the proper Colours required to represent Nature to the highest Perfection. V. The various Methods of Painting. Translated from the Original French. The Fourth Edition. To which are now added, I. Certain Secrets of one of the greatest Italian Painters for making the finest Colours, Burnished Gold, Shell Gold, &c. II. Some general instructive Lessons for the Art of Drawing. And III. The Usefulness and Benefit of Prints, London, J. Hodges - J. James - T. Cooper, 1739., p. 48-50.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur
EFFET PICTURAL → qualité des couleurs

Quotation

LXXXXII.
L’on ne fait les Arbres qu’aprés que le Ciel est finy, l’on peut neantmoins en épargner les places quand ils en tiennent beaucoup, & de quelque façon que ce soit, il faut ébaucher ceux qui approchent avec du Verd de Montagne, y meslant quelque-fois de l’occre, & les ombrer des mesmes couleurs, y ajoûtant du Verd d’Iris ; en suite il faut feüiller là-dessus en pointillant sans croiser ; car il faut que ce soit des petits points longuets, d’une couleur plus brune, & assez nourris, qu’il faut conduire du costé que vont les branches, par petites Touffes d’une couleur un peu plus brune […]
C’est le plus difficile du Païsage, & quasi de la Mignature, que de bien feüiller un arbre : Pour l’apprendre & pour s’y rompre un peu la main, il en faut copier de bons ; car la maniere de les toucher est singuliere, & ne peut s’acquerir qu’en travaillant aux arbres mesmes, au tour desquels vous observerez aussi de faire passer de petits Rameaux qu’il faut feüiller, sur tout ce qui se rencontre dessous & sur le Ciel.
Et en general, que vos Païsages soient coloriez de bonne sorte, & pleins de verité ; car c’est ce qui en fait la beauté.

term translated by MINIATURE in BOUTET, Claude, The Art of Painting in Miniature: Teaching The speedy and perfect Acquisition of that Art without a Master. By Rules so easy, and in a Method so natural as to render this charming Accomplishment universally attainable. Containing I. The Difference between Painting in Miniature, and other Kinds of Painting. II. The Management of Colours in Draperies, Linnen, Lace, Furrs, &c. III. The Method of mixing Colours for Carnations ; for painting of Architecture, or any Building of Stone or Wood ; for Landskips, Terrasses, Water, Ruins, Rocks, &c. IV. The Art of Painting all Sorts of Flowers, with the proper Colours required to represent Nature to the highest Perfection. V. The various Methods of Painting. Translated from the Original French. The Fourth Edition. To which are now added, I. Certain Secrets of one of the greatest Italian Painters for making the finest Colours, Burnished Gold, Shell Gold, &c. II. Some general instructive Lessons for the Art of Drawing. And III. The Usefulness and Benefit of Prints, London, J. Hodges - J. James - T. Cooper, 1739., p. 54-55.

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → paysage
MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Quotation

CXXXIII.
N’employez à aucune de ces choses [ndr : les fruits, les poissons, les reptiles, les oiseaux, les animaux, les figures et les fleurs] du Blanc de Plomb, il n’est propre qu’en Huile, & il noircit comme de l’Ancre, n’estant détrempé qu’à la Gomme, partïculierement si vous mettez vostre ouvrage dans un lieu humide ou avec des Parfuns, & la Ceruse de Venise est aussi fine, & d’un aussi grand blanc. De celuy-là, n’en épargnez pas l’usage, sur tout en ébauchant, & faites-en entrer dans tous vos meslanges, afin de leur donner un certain Corps qui empaste vostre ouvrage, & qui le fasse paroistre doux & moileux.

Le goust des Peintres est neanmoins different en ce point, les uns en employent un peu, d’autres point du tout ; mais la maniere de ceux-cy est maigre & seiche, les autres en mettent beaucoup, & c’est sans contredi la meilleure Methode & la plus usitée parmy les habiles Gens ; car outre qu’elle est prompte, c’est que l’on peut en s’en servant (ce qui seroit quasi impossible autrement) copier toutes sortes de Tableaux, nonobstant le sentiment contraire de quelques-uns, qui disent qu’en mignature l’on ne peut donner la Force & toutes les differentes Teintes qu’on void dans les Pieces en Huile, ce qui n’est pas vray, du moins pour les bons Peintres, & les effets le prouvent assez ; car il se void des Figures, des Païsages, des Portraits, & toute autre chose en mignature, touchez d’une aussi grande maniere, aussi vraye & aussi noble, quoy que plus mignonne & delicate qu’en huile.

Je sçay pourtant que cette Peinture a ses avantages, quand ce ne seroit que celuy de rendre plus d’ouvrage, & de consommer moins de temps, elle se deffend mieux aussi contre ses injures, & il faut encore luy ceder le droit d’Ainesse & la gloire de l’Antiquité.
Mais aussi la Mignature a les siens, & sans repeter ceux que j’ay déja montrez, elle est plus propre & plus commode, l’on porte aisément tout son Attirail dans sa poche, vous travaillez par tout quand il vous plaist, sans tant de preparatifs, vous pouvez la quitter & la reprendre quand & autant de fois que vous voulez, ce qui ne se fait pas à la premiere, où l’on ne doit guere travailler à sec.
Mais remarquez qu’il est de l’une & de l’autre, comme de la Comedie, dans laquelle la plus grande ou la moindre perfection des Acteurs ne consiste pas à faire les hauts ou les bas Rolles, mais à faire extremement bien ceux qu’ils font, car si celuy qui aura le dernier personnage, s’en acquitte mieux qu’un autre de celuy de Heraut, il meritera sans doute plus d’approbation & de loüange.
C’est la mesme chose dans l’Art de Peindre, son excellence n’est pas attachée à la Noblesse d’un sujet ; mais à la maniere dont on le traite, avez-vous talent pour celuy-cy, ne vous jettez pas inconsiderément dans celuy-là, & si vous avez receu du Ciel quelque étincelle de ce beau Feu, connoissez pourquoy il vous est donné, & faites-vous-y un chemin facile ; les uns prendront bien les differens airs du Teste, les autres réussiront mieux en Païsages, ceux-cy travaillent en petit, qui ne le pourroient faire en grand, ceux-là sont bons Coloristes, & ne possedent pas le Dessein, d’autres enfin n’ont du Genie que pour les Fleurs : Et les Bassans mémes, se sont acquis un nom par les Animaux, qu’ils ont touchez de tres-bonne maniere, & mieux que toute autre chose.
C’est pour dire que chacun se doit contenter de sa Verve, sans vouloir se revétir du talent d’autruy, […].

term translated by MINIATURE in BOUTET, Claude, The Art of Painting in Miniature: Teaching The speedy and perfect Acquisition of that Art without a Master. By Rules so easy, and in a Method so natural as to render this charming Accomplishment universally attainable. Containing I. The Difference between Painting in Miniature, and other Kinds of Painting. II. The Management of Colours in Draperies, Linnen, Lace, Furrs, &c. III. The Method of mixing Colours for Carnations ; for painting of Architecture, or any Building of Stone or Wood ; for Landskips, Terrasses, Water, Ruins, Rocks, &c. IV. The Art of Painting all Sorts of Flowers, with the proper Colours required to represent Nature to the highest Perfection. V. The various Methods of Painting. Translated from the Original French. The Fourth Edition. To which are now added, I. Certain Secrets of one of the greatest Italian Painters for making the finest Colours, Burnished Gold, Shell Gold, &c. II. Some general instructive Lessons for the Art of Drawing. And III. The Usefulness and Benefit of Prints, London, J. Hodges - J. James - T. Cooper, 1739., p. 84-87.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → touche
EFFET PICTURAL → qualité des couleurs
CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
CONCEPTS ESTHETIQUES → grandeur et noblesse
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → comparaison entre les arts

Quotation

Quant à la Peinture à L’EAU, l’on y travaille de diverses manieres que l’on nomme, sçavoir : [...] MINIATURE, pour des petits ouvrages : il faut que les couleurs soient broyées tres-fines, & fort proprement ; elles se détrempent aussi avec de la gomme, & l’on y travaille en pointillant. Cette manière n’est que pour les ouvrages très-petits & delicats.

Comme de nombreuses autres parties de texte, ce passage de Florent Le Comte est tiré de l'ouvrage "Les Sentimens (...)" de Testelin, plus précisément dans sa "Table des préceptes sur la couleur" de l'édition de La Haye (Matthieu Rogguet, vers 1693-1694).

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → couleurs
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture

Quotation

[…] Les modernes ont encore inventé une nouvelle maniere de peindre, sans huile, & qui surpasse la Fraisque, en ce qu’on y peut toucher & retoucher plusieurs fois : Mais elle se doit considerer de fort prés, & ne se pratique que pour de petis ouvrages, particulierement pour les Portraits : C’est la Miniature, qui est un’espece de Détrempe, qui se travaille sur du Velin avec de couleurs tres-fines, un peu gommées, laquelle on finit en pointillant, ou en hachant.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture

Quotation

On se sert dans la miniature des mémes couleurs qu’à fraisque, à Détrempe & à huile, […] hormis le blanc fait de chaux, & de poudre de marbre […]
[…] et encore plusieurs autres […] qui sont particulières à cette sorte de travail.
Une des principales couleurs pour la Miniature est le Carmin, qui est une maniere de Laque de couleur rouge cramoisy. La pierre de fiel, qui fait un jaune obscur, lui est encore [ndr : une couleur] particuliere, de méme que la gomme gutte, qui fait pareillement une couleur jaune.
Le Verd d’Iris qui se fait du jus de certaines plante, le verd de vessie, qui se fait aussi de certaines graines, qu’on fait pourrir dans une vessie, servent à la Miniature : Quoi qu’on puisse faire la méme couleur, en broyant de l’Inde avec de la gomme gutte.
Le bistre n’est que de la suie détrempée avec l’eau commune : mais pour le faire tres-beau & de plusieurs teintes, on prend des écailles de suie de cheminée : On les broye sur un marbre avec de l’eau : puis on met cette couleur dans un pot : Et à mesure qu’on y méle de l’eau, le bistre se fait clair : Et plus il y a du Marc, plus il est noir […]
Il y a aussi le Quermes et le jaune des Isles de France : deux couleurs nouvelles qu’on emploie à l’huile & à la Miniature.
On ne peut travailler de Miniature que sur du velin, qui est une petite peau blanche, & fort unie, d’une mediocre grandeur, sur laquelle on dessine ce qu’on veut, avec de la pierre d’Alemagne.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture

Quotation

Comme tous les Arts ont été fort grossiers & fort rudes dans leurs commencemens, & ne se perfectionnez que peu à peu, il ne faut pas douter que celui de la Peinture, aussi bien que tous les autres, n’ait eu un commencement très-foible, & ne se soit perfectionné que dans la suite des tems. Aujourd’hui elle est montée à un si haut degré de perfection, que l’on la peut nommer la Reine des Arts. La Peinture en Miniature peut avec justice, prétendre le même tître d’honneur ; puisque dans son raccourci, elle renferme autant de choses que la Peinture en huile, qu’elle surpasse par l’éclat & vivacité de ses couleurs ; & la delicatesse & mignardise qui se trouve dans ses Ouvrages, lui ont donné le nom de Miniature. Cette Peinture est chérie de toutes les Personnes de qualité, parce que ses couleurs qui se détrempent avec de l’eau gommée seulement, ne salissent point, & n’ont aucune mauvaise odeur.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture
EFFET PICTURAL → qualité des couleurs

Quotation

MINIATURE, on prononce Mignature, & quelques-uns même l’écrivent, c’est une Peinture fort délicate, qui se fait à petits points. 
Il y a plusieurs manieres de pointiller : les uns sont des points tous ronds, d’autres un peu plus longs : d’autres hachent par petits traits, en croisant plusieurs fois en tout sens : cette derniere maniere est la meilleure, c’est la plus hardie, & la moins longue. 
Le grand Art de la
Miniature, est que les points se perdent insensiblement dans le fond sur lequel on travaille, que les couleurs se noyent tendrement les une dans les autres, & que rien ne tranche trop. 
On n’employe pour la
Miniature que des couleurs en détrempe, & l’on peint ordinairement sur le velin. On se sert des couleurs les plus fines, & les plus légeres, telles que le carmin, l’outremer, la laque de Venise, l’ocre, le vermillon, l’orpin, le massicot, le blanc de céruse, le bistre, &c.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture