ABATE, Niccolò dell' ( 1509-1571 )

ABATE, Niccolò dell' ( 1509-1571 )

ISNI:000000012142883X Getty:500011972

Quotation

Quant à ceux [ndr : les peintres] qui travaillent de Miniature & sur le veslin, les couleurs qui ont le moins de corps leurs sont les meilleures, & les plus commodes ; ainsi ils se servent avantageusement de Carmin, de belles Laques, & de Verts que l’on fait de jus d’herbes, & de plusieurs sortes de fleurs. Ce travail dans la Peinture est le plus long de tous, & ne se fait qu’avec la pointe du pinceau. Il y a des Peintres qui n’employent que du blanc, & qui pour rehausser font servir le fond du veslin. Les Claires paroissent à mesure que l’on donne de la couleur & de la force aux figures. D’autres avant que de travailler estendent fort legerement sur le veslin une couche de blanc de plomb bien lavé & bien purgé, qu’ils épargnent ensuitte en pointillant, car c’est ainsi qu’on peint en Miniature. Lorsqu’on couche les couleurs à plat sans les pointiller, soit sur le veslin, soit sur le papier ; on appelle cela laver. Les couleurs se détrempent avec de l’eau de Gomme arabique ou de Gomme adragant.
On travaille aussi avec des couleurs claires sur des étoffes de soye, & d’argent, comme on void des Tapisseries du Roy, & d’autres qui sont à l’Hotel de Condé, du dessein de Nicolo. Mais l’on n’a rien fait de mieux sur les étoffes que ce que l’on fait aujourd’huy pour sa Majesté.

Quotation

Quant à ceux [ndr : les peintres] qui travaillent de Miniature & sur le veslin, les couleurs qui ont le moins de corps leurs sont les meilleures, & les plus commodes ; ainsi ils se servent avantageusement de Carmin, de belles Laques, & de Verts que l’on fait de jus d’herbes, & de plusieurs sortes de fleurs. Ce travail dans la Peinture est le plus long de tous, & ne se fait qu’avec la pointe du pinceau. Il y a des Peintres qui n’employent que du blanc, & qui pour rehausser font servir le fond du veslin. Les Claires paroissent à mesure que l’on donne de la couleur & de la force aux figures. D’autres avant que de travailler estendent fort legerement sur le veslin une couche de blanc de plomb bien lavé & bien purgé, qu’ils épargnent ensuitte en pointillant, car c’est ainsi qu’on peint en Miniature. Lorsqu’on couche les couleurs à plat sans les pointiller, soit sur le veslin, soit sur le papier ; on appelle cela laver. Les couleurs se détrempent avec de l’eau de Gomme arabique ou de Gomme adragant.
On travaille aussi avec des couleurs claires sur des étoffes de soye, & d’argent, comme on void des Tapisseries du Roy, & d’autres qui sont à l’Hotel de Condé, du dessein de Nicolo. Mais l’on n’a rien fait de mieux sur les étoffes que ce que l’on fait aujourd’huy pour sa Majesté.

Quotation

Quant à ceux [ndr : les peintres] qui travaillent de Miniature & sur le veslin, les couleurs qui ont le moins de corps leurs sont les meilleures, & les plus commodes ; ainsi ils se servent avantageusement de Carmin, de belles Laques, & de Verts que l’on fait de jus d’herbes, & de plusieurs sortes de fleurs. Ce travail dans la Peinture est le plus long de tous, & ne se fait qu’avec la pointe du pinceau. Il y a des Peintres qui n’employent que du blanc, & qui pour rehausser font servir le fond du veslin. Les Claires paroissent à mesure que l’on donne de la couleur & de la force aux figures. D’autres avant que de travailler estendent fort legerement sur le veslin une couche de blanc de plomb bien lavé & bien purgé, qu’ils épargnent ensuitte en pointillant, car c’est ainsi qu’on peint en Miniature. Lorsqu’on couche les couleurs à plat sans les pointiller, soit sur le veslin, soit sur le papier ; on appelle cela laver. Les couleurs se détrempent avec de l’eau de Gomme arabique ou de Gomme adragant.
On travaille aussi avec des couleurs claires sur des étoffes de soye, & d’argent, comme on void des Tapisseries du Roy, & d’autres qui sont à l’Hotel de Condé, du dessein de Nicolo. Mais l’on n’a rien fait de mieux sur les étoffes que ce que l’on fait aujourd’huy pour sa Majesté.