COPISTE (n. m.)

COPIER (eng.) · COPYIST (eng.) · KOPIIST (nld.) · KOPIST (deu.) · NACHAHMER (deu.) · NACHFOLGER (deu.)
TERM USED AS TRANSLATIONS IN QUOTATION
COPIER (eng.)
TERM USED IN EARLY TRANSLATIONS
COPIER (eng.)

FILTERS

LINKED QUOTATIONS

5 sources
11 quotations

Pour Bosse, une distinction s’opère entre les copistes suivant leurs connaissances, et par là même, leur capacité à inventer. [FH]

Quotation

[...] quoiqu’il se pourroit rencontrer qu’un Copiste qui se seroit tousjours adonné à Copier, sçauroit plus de particularitez qu’un autre qui s’y seroit moins porté, mais neantmoins je croy que le sçavoir de l’Original Peintre l’emporte sur tout cela ; Reste seulement à dire, que le Coppiste qui a eu l’intention de s’attacher à telles circonstances, & qui a l’imagination aucunement forte pour retenir quelques idées de ces choses, peut estre en quelque sorte capable d’en donner des preceptes és occasions. 

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination

Quotation

Avant que d’entrer en discours sur ce sujet, je me trouve obligé d’avertir que quelqu’un auroit la pensée de dire, qu’un tres-mauvais Copiste pourroit bien faire un Original ; Il est vray, mais ce n’est pas sur de tels Originaux que les Sçavants veulent faire ces distinctions, ny dont j’entens de traitter. 

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Quotation

Le Titian a fait d’excellens Ouvrages suivant l’election de ses Originaux ou modelles, tant pour ce qui est du dessein, que principalement de la maniere de Peindre, dont le Colory est si beau, si vif, & si frais, en un mot tellement de chair, qu’il est comme inimitable aux Copistes

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité des couleurs
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → statut de l'oeuvre : copie, original...

Quotation

Or, comme le Peintre qui imite le Naturel, ne vient jamais à la mesme perfection d’iceluy ; ainsi le Copiste ne rend jamais sa Copie à la perfection de son Original.
Ceux qui font leurs Ouvrages d’apres le relief ou Naturel, & aussi par les regles, taschent de faire paroistre de relief le
relief, tendre le tendre, dur le dur, molet le molet, & ainsi du reste.
Ceux qui Copient lesdits Ouvrages, taschent bien d’en faire le mesme, mais comme le Naturel & relief est d’ordinaire de beaucoup plus parfait que l’ouvrage fait sur iceluy, de mesme l’Original est-il plus parfait & complet en ces choses que sa Copie.

Celuy qui a le don de faire d’invention, & qui a l’œil bon à distinguer la tendresse, mollesse, & l’affoiblissement des profils, contours, ou extremitez tournans, & fuyans, de la masse des corps, & de leurs autres parties, principalement des ronds, & la main & le pinceau libre pour les excecuter ainsi, doit faire un plus grand effort, & en tirer quelque chose de meilleur que le Copiste ; Et encore que ledit Copiste aye des pratiques mecaniques assez certaines, pour prendre sur son Original le Trait ou contour de ces Corps ou Figures, il ne laisse pas bien souvent d’en corrompre une bonne partie, principalement lorsqu’il tasche d’en Peindre & perdre les extremitez ou contours tournans, & en suitte les Eminences, Muscles & autres particularitez ; Car une bonne partie de ce qui fait arrondir, tourner & fuir, ainsi ces contours, est assez difficile à bien pratiquer, dautant qu’il faut estre sçavant & entendu en cette circonstance, & qu’il est rare qu’un Copiste en soit bien instruit, autrement il seroit en quelque sorte capable de faire d’invention, car en la plus part des Copies, au lieu que les corps imitans le relief doivent paroistre tels, ils sont comme s’ils avoient esté applatis ou mis en presse, & pour parler en terme comme s’ils estoient en un mesme plan.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → statut de l'oeuvre : copie, original...

Quotation

[...] Ainsi lors que l’Ouvrage d’un Peintre qui est imité sur des corps humains, soit vivans, soit morts, quoy que Coloriez, paroissent tels, c’est manque d’avoir fait reflexion à ces choses, & qu’il faut pour bien faire que la chair paroisse chair, la pierre pierre, le bois bois, & ainsi semblablement toutes les autres matieres ; Or comme la pluspart des Copistes n’ont pas fait toutes ses remarques, & mesme qu’il y en a qui ne se sont que tres-peu adonnez à faire d’invention ou imiter le naturel, ils n’expriment pas bien ces choses, quoy qu’ils les voyent toutes faites sur la pluspart de leurs Originaux. Il se rencontre aussi que plusieurs qui Copient d’apres le naturel ou de ressouvenir, ne sachans point ces particularitez, ne font pas faire tout l’effect desiré sur cela, leurs yeux n’estans pas d’ordinaire si bons pour les bien discerner, le mesme font divers Copistes encore que leurs Originaux ou Patrons expriment bien en quelque façon ces choses ; davantage il est comme impossible que l’Art puisse de tout point imiter la nature, le mesme arrive aux Copistes, laissant tousjours quantité de perfections à faire en leurs Copies, qui se trouvent en leurs Originaux, de façon que la pluspart des Copies qu’on voit outre ce qui a esté cy-devant dit, lon les reconnoist telles par cette derniere particularité. Car ces choses qui y doivent ainsi bien faire paroistre leur relief & tournant, & sembler bien perduës & meslées ensemble dans une union & Couleur des airs qui les environnent, & le tout franchement fait, semblent plustost en quelque sorte plattes, & les Couleurs Teintes & Ombres distinctes & separées les unes des autres, comme des pieces de diverses Couleurs rapportées ou cousuës ensemble, & le tout semblant attaché au fonds, & finalement tout le reste du travail sentant sa peine & sueur, ou pour mieux dire son incertitude. Or ces choses ainsi mal executées paroissent dures, seiches & tranchées, & c’est ce qui arrive d’ordinaire aux copies ; aux mauvaises davantage, & aux bonnes moins.

Conceptual field(s)

SPECTATEUR → perception et regard
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → statut de l'oeuvre : copie, original...
L’ARTISTE → qualités

Quotation

Toutefois il arrive de toutes ces choses quasi de mesme qu’aux Tableaux, qui est que tant bien soient-elles Copiées, les Copistes n’estant point capables de Desseigner d’Invention, ou du moins de Graver [d’] après des Tableaux ou Desseins lavez, où par consequent les hacheures ne sont pas exprimées, font que leursdites Copies paroissent dures, seiches, & bien souvent plus noires que leurs Originaux, quand mesme ils conteroient le nombre des hacheures ; De plus comme aux Tableaux, les Copistes ont peine de toucher avec Art, les touches qui forment les yeux, nez, bouches, pieds, mains, & autres telles parties ; le mesme arrive ausdits Copistes Graveures, ne les formant point avec art & liberté, ains au contraire avec peine, & par ainsi en corrompent souvent la forme. 
Pour connoistre une Copie d’une Stampe ou Taille Douce Originale, cette seule particularité suffiroit, sans avoir aucune connoissance de l’Art ; qui est de remarquer soit en l’une ou en l’autre, quelque trait ou hacheure, plus grosse ou déliée, ou bien plus pressée ou eslargie en quelque endroit [...].

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → statut de l'oeuvre : copie, original...

Quotation

[...] C’est pourquoy outre diverses qualitez & connoissances dont doivent estre doüez ceux qui desirent pratiquer à ce point, ce noble Art de la Pourtraiture & Peinture, celle-cy en est une assez necessaire ; d’avoir l’esprit propre pour la lecture, afin de bien entendre & distinguer dans icelles ; les choses qui peuvent servir à ses entreprises.
[...] c’est pourquoy nul ne devroit porter ny porter aucun à apprendre cét Art [ndr :  cf. p. 95-96 de ce traité « s’il n’a pas l’esprit propre à la lecture, pour connaître l’histoire ancienne, l’antique, etc. »], à moins de se resoudre de n’estre que Copiste des Corps visibles de la nature ou de partie d’iceux

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture
L’ARTISTE → qualités

Quotation

[ndr : LE DISCIPLE]
Je n’ay jugé à propos de vous rapporter ce que j’ay coppié après des Tableaux, car tant bien seroient-ils imitez, cela (comme vous sçavez) n’est toûjours consideré que comme un ouvrage de Coppiste.

Le terme "copiste" se rapporte à la question de la valeur accordée à une copie.

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

Quotation

Un grand moyen d’en acquerir la perfection [ndr : de la miniature], est de copier d’excellens Originaux, On joüit avec plaisir & tranquilité du travail & de la peine des autres. Il faudroit en prendre beaucoup pour en voir d’aussi beaux effets ; & il vaut mieux estre bon Copiste que mauvais Inventeur.
Les enseignemens que j’ay donnez des mélanges & des differentes teintures, dont il faut colorier les carnations, & autres choses, peut servir particulierement lors qu’on travaille d’aprés des Estempes, où l’on ne voit que du blanc & du noir, quoy qu’ils ne soient pas non plus inutiles, lors que l’on commence à copier des Tableaux, sans sçavoir manier les couleurs, & sans connoistre leur force, & leur effet. Car il y a cette difference entre la Mignature & la Peinture à l’huile, qu’en celle-cy, les Couleurs ont esté prises sur la Palette, comme elles vous paroissent dans le Tableau où elles s’appliquent tout d’un coup ; de sorte qu’il n’y a qu’à prendre la peine de chercher un peu pour trouver ce qui fait un tel jour, & un tel Ombre. Mais ce n’est pas la mesme chose pour la Mignature, ou assez souvent la derniere couche qu’on applique ne conserve pas sa couleur, mais elle en prend une autre des premieres dont l’on travaillé dessous, ou plûtost les unes & les autres en composent une derniere qui fait l’effet qu’on a pretendu. Et bien que ce soit si vous voulez du Blanc du Verd, du Carmin, du Bleu, de l’Orpin, du Bistre, &c. Dont ce coloris est composé., ces couleurs ne le composeroient pas neanmoins, si on les mesloit ensemble : car ce n’est qu’en travaillant de l’une & puis de l’autre que l’on y parvient ; […].

term translated by COPIER in BOUTET, Claude, The Art of Painting in Miniature: Teaching The speedy and perfect Acquisition of that Art without a Master. By Rules so easy, and in a Method so natural as to render this charming Accomplishment universally attainable. Containing I. The Difference between Painting in Miniature, and other Kinds of Painting. II. The Management of Colours in Draperies, Linnen, Lace, Furrs, &c. III. The Method of mixing Colours for Carnations ; for painting of Architecture, or any Building of Stone or Wood ; for Landskips, Terrasses, Water, Ruins, Rocks, &c. IV. The Art of Painting all Sorts of Flowers, with the proper Colours required to represent Nature to the highest Perfection. V. The various Methods of Painting. Translated from the Original French. The Fourth Edition. To which are now added, I. Certain Secrets of one of the greatest Italian Painters for making the finest Colours, Burnished Gold, Shell Gold, &c. II. Some general instructive Lessons for the Art of Drawing. And III. The Usefulness and Benefit of Prints, London, J. Hodges - J. James - T. Cooper, 1739., p. 48-50.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage
L’ARTISTE → qualités

Quotation

Il y a pourtant quelque distinction parmi les Peintres : ce qui est tres-raisonnable : car ceux qui travaillent d'histoire tiennent le premier rang, les Portraitistes suivent aprés, les Païsagistes, & ceux qui font des fleurs & de fruits, sont les derniers, de tous. Il y a encore de simples Copistes : De là vient la grande diference qu'on fait des originaux d'avec les copies : parce que le prix d'un original se prend de la science, & de la réputation du Peintre, & souvent il est extraordinaire. Au contraire le prix des copies s'estime par le tems qu'il a falu pour le faire, autant que par l'industrie du Copiste.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Quotation

Si cet auteur [ndr : abbé Dubos] avoit eu quelque pratique de la peinture, ou un peu plus de connoissance de cet art, il auroit sçu qu’un coup de pinceau, qu’une seule touche d’arbres dans un tableau découvre son auteur, & que le copiste ne met toujours que trop du sien pour se décéler. Les desseins sont de même, la main se lasse de copier, elle ne peut permettre persévérer long-temps dans la gêne ; elle se permet des traits qui lui sont plus familiers, & que ce sont ces derniers traits qui trahissent l’imitateur, & font découvrir la supercherie.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → statut de l'oeuvre : copie, original...
EFFET PICTURAL → touche
EFFET PICTURAL → qualité du dessin