COULEUR LOCALE (expr.)

DELLOCALE COULEUR (nld.) · PLAATSELIJKE KLEUR (nld.)
TERM USED IN EARLY TRANSLATIONS
DELLOCALE COULEUR (nld.) · PLAATSELIJKE KLEUR (nld.)
KAPOR, Vladimir, Local Colour. A Travelling Concept, Berne, Peter Lang, 2009.

FILTERS

LINKED QUOTATIONS

7 sources
12 quotations

Quotation

Sous le coloris est aussi comprise l’intelligence des lumieres & des ombres, puisque dans la nature, la lumiere & la couleur sont inseparables, & que par tout où il y a de la lumiere, il y a de la couleur ; c’est l’Art du clair-obscur qui fait faire distribuer les jours & les ombres avec avantage ; mais la Couleur locale qui fait une des parties du Coloris, consiste à connoître la Couleur veritable qui fait le caractere de chaque objet.

term translated by /

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur
EFFET PICTURAL → qualité des couleurs

Quotation

La couleur locale est celle qui est naturelle à chaque objet, & que le Peintre doit faire valoir par la comparaison, & cette industrie comprend encore la connoissance de la nature des couleurs : c’est-à-dire de leur union, & de leur antipathie.

Absente de la première édition du Dialogue sur le coloris, la couleur locale, notion chère à Roger de Piles, est définie dans la seconde édition (1699, p. 12 et p. 13).

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur
L’ARTISTE → qualités
EFFET PICTURAL → qualité des couleurs

Quotation

Cependant il est aisé de voir que ce qui a le plus de part à l’effet qui appelle le Spectateur, c’est le Coloris composé de toutes ses parties qui sont le Clair-obscur, l’harmonie des couleurs, & ces mêmes couleurs que nous appellons Locales, lors qu’elles imitent fidellement chacune en particulier la couleur des objets naturels que le Peintre veut representer.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur
EFFET PICTURAL → qualité des couleurs
SPECTATEUR → perception et regard

Quotation

Et la couleur locale est celle qui par rapport au lieu qu’elle occupe, & par le secours de quelque autre couleur represente un objet singulier ; comme une carnation, un linge, une étoffe, ou quelque objet distingué des autres. Elle est appellée locale ; parce que le lieu qu’elle occupe l’exige telle, pour donner un plus grand caractere de verité aux autres couleurs qui leur sont voisines.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → couleurs
EFFET PICTURAL → qualité des couleurs

Quotation

[…] les Tableaux harmonieux sont en petit nombre : car depuis près de 300 ans que la Peinture est ressuscitée, à peine peut-on compter six Peintres qui ayent bien colorié ; au lieu que l’on en comptera pour le moins 30. qui ont été très-bons Dessinateurs. Et la raison de cela est que le Dessein a des regles fondées sur des proportions, sur l’Anatomie & sur une experience continuelle de la même chose ; au lieu que le coloris n’a point encore de regles bien connues, & que l’experience qu’on y fait étant presque toujours differente à cause des differens sujets que l’on traite, n’a pû encore en établir de bien precises. Ainsi je suis persuadé que le Titien a tiré plus de secours de sa longue & studieuse experience avec la grande solidité de son jugement, que d’aucune regle démonstrative qu’il eût établie dans son esprit, pour lui servir de fondement. Je ne dirai pas la même chose de Rubens ; celui-ci cédera toujours au Titien pour les couleurs locales : mais pour les principes de l’harmonie, il en avoit trouvé de solides qui le faisoient operer infailliblement pour l’effet & pour l’accord du Tout-ensemble.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur
CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin
EFFET PICTURAL → qualité des couleurs

Quotation

j’avoue que j’en passe sous silence qui regardent l’execution & la pratique [ndr : du coloris] : mais comme je n’ai appris ce que j’en pourrois communiquer qu’en examinant avec beaucoup de reflexion les ouvrages des grands Peintres, & sur-tout ceux de Titien & de Rubens ; & que sur-tout les Studieux de Peinture peuvent puiser à la même source ; je les renvoi à ces deux Peintres, à Rubens premierement, parce que les principes en sont plus sensibles & plus aisés à pénétrer ; puis à Titien qui semble avoir encore passé la lime par dessus, c’est-à-dire, en un mot que le Titien a fait sentir dans une distance legitime, plus de verité & de précision dans ses couleurs locales, ayant laissé à Rubens le talent des grandes compositions, & l’artifice de faire entendre de plus loin l’harmonie de son Tout-ensemble.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur
L’ARTISTE → qualités
EFFET PICTURAL → qualité des couleurs

Quotation

[…] un Tableau où le Dessein & les couleurs locales sont médiocres, mais qui sont soutenues par l’artifice du clair-obscur, ne laissera point passer tranquilement son Spectateur, il l’appellera, il l’arrêtera du moins quelque tems, eut-il même de l’indifference pour la Peinture. Que ne sera-ce point, si avec le clair-obscur les autres parties s’y rencontrent dans un louable degré de perfection, & que l’ouvrage tombe sous les yeux d’un curieux éclairé, ou d’un amateur sensible ?

Conceptual field(s)

SPECTATEUR → perception et regard
EFFET PICTURAL → qualité des couleurs

Quotation

Quelque difficile que soit la pratique du coloris dans la Sculpture, il est étonnant que l’Auteur s’en soit acquitté comme il a fait avec un heureux succès. Les carnations y sont variées avec tant de ménagement & d’intelligence, que dans la justesse qui leur convient, il y a une finesse d’opposition & de difference qu’on ne peut assez admirer. Notre ingenieux Sculpteur ne s’est pas contenté des couleurs locales, c’est-à-dire, de celles qui conviennent à chaque chose en particulier, il a encore cherché comme un Peintre habile, à faire valoir la couleur d’un objet par l’opposition de la couleur d’un autre objet. Le linceul, par exemple, qui est sous le corps du Christ, donne à la carnation un plus grand caractere de verité par la comparaison de ces deux couleurs.
L’Auteur voulant attirer sur le Christ les yeux du Spectateur, comme sur l’objet le plus important, s’est servi d’un brun doux, dont il a habillé la Vierge & la Magdelène, pour rendre la lumiere qui est sur le Christ, plus vive & plus sensible.
La femme qui est à genoux entre la Vierge & l’autre Marie, ne contribue pas peu à l’effet du clair-obscur, en distinguant par son obscurité les figures qu’elle separe.
La couleur des vêtemens de Nicodéme & du Centenier détache, & pousse en devant, comme de concert, la figure qui leur est proche.
Et Joseph d’Arimathie est habillé d’une pourpre, qui non-seulement désigne une personne de qualité ; mais qui selon les regles de l’Art, étant d’un ton fort & vigoureux, convient aux figures que l’on veut mettre sur le devant, & contribue dans l’assemblage des couleurs à l’harmonie du Toutensemble.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité des couleurs

Quotation

{Le Coloris. III Partie} Que dans le Coloris, qui comprend deux choses, la Couleur locale & le Clair-obscur ; le Peintre ait grand soin de s'instruire de l'une & de l'autre : c’est ce qui le distingue des artisans qui ont de commun avec lui les mesures & les proportions ; & c’est encore ce qui le rend le plus véritable & le plus parfait imitateur de la Nature.

term translated by DELLOCALE COULEUR in DE PILES, Roger, Beknopt verhaal van het leven der vermaardste Schilders : met Aanmerkingen over hunne werken, trad. par VERHOEK, Joannes, Amsterdam, Balthazar Lakeman, 1725., p.5

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur

Quotation

Mais la question, si Le Brun est préferable au Titien, c'est-à-dire, si la partie de la composition poëtique & de l'expression est préferable à celle du coloris, & laquelle de ces parties est superieure à l'autre, je tiens qu'il est inutile de l'agiter. Jamais les personnes d'un sentiment opposé, ne sçauroient s'accorder sur cette prééminence dont on juge toujours par rapport à soi-même. Suivant qu'on est plus ou moins sensible au coloris, ou bien à la poësie Pittoresque, on place le Coloriste au-dessus du Poëte, ou le Poëte au-dessus du Coloriste. Le plus grand Peintre pour nous, est celui dont les ouvrages nous font le plus de plaisir. Les hommes ne sont pas affectez également par le coloris ni par l'expression, il en est, qui pour ainsi dire, ont l'œil plus voluptueux que d'autres. Leurs yeux sont organisez, de maniere que l'harmonie & la verité des couleurs y excite un sentiment plus vif que celui qu'elle excite dans les yeux des autres. Un autre homme, dont les yeux ne sont point conformez aussi heureusement, mais dont le cœur est plus sensible que celui du premier, trouve dans les expressions touchantes un attrait superieur au plaisir que lui donnent l'harmonie & la verité des couleurs locales. Tous les hommes n'ont pas le même sens également délicat. Les uns auront le sens de la vûë meilleur à proportion que les autres sens. Voilà pourquoi les uns préferent le Poussin au Titien, quand d'autres préferent le Titien au Poussin.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition
SPECTATEUR → perception et regard
CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur

Quotation

Le coloris & le clair-obscur sont deux. Le coloris est composé de deux parties, la couleur locale & le clair-obscur.
On entend par couleur locale, celle qui est naturelle à chaque objet de la nature, laquelle le distingue de tous les autres, & en marque le véritable caractère.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité des couleurs

Quotation

LOCALE. (Couleur) On appelle couleur locale, la couleur propre & naturelle de chaque objet qui le distingue des autres, & qu’il conserve toujours en quelque lieu qu’il se trouve. 
Les couleurs
locales d’un tableau sont bonnes lorsqu’elles expriment fidélement la nature : elles sont mauvaises quand elles s’en écartent. 
Les couleurs
locales de le Brun, sont mauvaises : les Peintres Venitiens ont excellé dans les couleurs locales.

École vénitienne
LE BRUN, Charles

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → couleur