SANGUINE (n. f.)

FILTERS

CONCEPTUAL FIELDS

LINKED QUOTATIONS

6 sources
9 quotations

Quotation

Il y a deux moyens de marquer ce qu’on veut faire sur la planche vernie de verny dur. Le premier, est d’avoir de tres bonne sanguine bien douce & bien grasse […] ; Et je trouve à propos de ne s’en servir que par necessité, comme lors qu’ayant calqué son dessein ainsi que je vais dire en suitte on y veut changer où lon a oublié d’y calquer quelque chose : C’est pourquoy je ne diray que le second moyen, qui est de faire & arrester bien correctement au crayon, à la plume ou au pinceau vostre dessein sur du bon papier ; & en rougir apres le derriere avec de la poudre de bonne sanguine […].  Et appliquerez le costé rougy sur vostre planche contre le verny ; puis metterez vostre dessein par dessus […].

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

Quotation

Le contretirement ou calquement sur le verni mol, se fait avec de la sanguine comme j’ay dit cy-devant pour le dur, ou bien en frottant le papier ou dessein de poudre de pierre noire au lieu de sanguine, quand le verni est rendu blanc.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

Quotation

Sanguine, c’est une pierre rouge dont l’on fait des crayons pour desseigner. C’est la pierre ematite dont Pline parle au 20. ch. de son 36. livre & dit qu’il y en a de cinq especes. […].

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin

Quotation

Le Crayon est plus facile à manier & plus propre à finir, & par consequent plus convenable à ceux qui commencent ; il a cela de commode, qu’il s’efface quand on veut en le frottant legerement avec un peu de mie de pain : de cette façon, l’on peut facilement corriger ou changer son ouvrage. Pour s’avancer en cette pratique & prendre une bonne maniere, il faut copier d’abord des desseins faits de cette sorte, c’est-à-dire avec du crayon, & qui soient maniez proprement & hardiment tout ensemble. Les bons crayons contribüent beaucoup à dessiner avec plaisir. L’on se sert ordinairement de trois sortes de pierres pour faire du crayon, l’une est rouge appellée sanguine, l’autre noire & la troisième, dite Pierre de Mine. La Bonté des unes & des autres consiste à estre tendre & douce : on en vend des crayons tout faits.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin

Quotation

Si la matière dont vous voulez faire du Pastel est trop dure comme l’Inde, il faut le tempérer par quelqu’autre qui soit très-molle & qui aproche de la couleur, comme d’émail mêlé de noir de charbon. […]
4. Qu’il y a des Couleurs dont la matière solide étant d’une consistance telle qu’on peut la désirer, n’ont pas besoin d’estre broyées, mais seulement liées & divisées en Crayons d’une grosseur convenable; comme la grosse laque ; l’Ocre jaune, le Stil-de-grain &c. la Sanguine & la Pierre noire y peuvent servir de cette manière
.
5.
Qu’au lieu de Crayons [ndr : de pastel], il y a des endroits où l’on peut se servir de poudres qui de leur nature s’attachent facilement au papier & l’on se sert pour les employer de la pointe d’un petit papier roulé qu’on appelle estompe

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin

Quotation

Ceux qui commencent à dessiner, se servent d’une pierre rouge, qui vient d’Alemagne si je ne me trompe : On l’apelle Sanguine, & se vend chez les Epiciers. […]
Ceux qui sont un peu avancez [ndr : dans le dessin], estompent leurs Desseins, en faisant perdre les clairs & les ombres par le moïen d’un papier roulé, dont ils frotent le Dessein legerement touché avec le Craïon : Ce papier ainsi roulé, s’apelle par consequent un Estompoir. On peut méme prendre de la Poudre de Sanguine, avec le bout de cét Estompoir, & faire des Teintes pour ombrer, comme si c’étoit un pinceau : Puis on peut retoucher avec un Craïon en quelques endroits. […]
D’autres aiment de faire leurs Desseins grainez : Ce qui se fait par le moïen d’un papier bien grainé, sur lequel ils dessinent, & où le craïon ne s’atache qu’au grain du papier.
On peut encore se servir de pierre noire de l’une et de l’autre maniere : Et méme d’un papier terni, dont on releve les clairs avec du blanc de Ceruse ou du Plâtre figé en forme de Craïon ou de Pastel. Neanmoins le blanc épargné est la meilleure, & la plus savante manière, à laquelle il faut accoûtumer les jeunes commençans. La pierre noire au reste se coupe comme la Sanguine.
Ceux qu’on destine à la Graveure font tous leurs Desseins en Hachant, ou avec la plume et l’ancre, ou avec la Sanguine & la pierre noire.
Mais ceux qui veulent faire des Desseins lavez, se servent de l’ancre de la Chine, dont ils font des Lavis de deux ou trois Teintes, ajoûtant méme de l’Ancre à écrire à la plus forte. Premierement ils esquissent avec un petit charbon, pour placer leurs Figures & leurs Groupes : Ils contournent aprés avec la plume, mais fort legerement & d’un trait fort délié : ils apliquent ensuite, & quand le Contour est bien sec une legere teinte d’ancre de la Chine, avec un petit pinceau, & quand elle est bien seche, ce qui arrive bient-tôt, on en met une plus forte, & ensuite la plus noire, è mélant méme de l’ancre à écrire. Remarquez que pour toute sorte de Lavis on se sert d’un papier fort épais.
D’autres contournent avec la plume et hachent un peu les ombres : Puis ils adoucissent cela avec une ou plusieurs Teintes d’ancre de la Chine. Au lieu de l'ancre de la Chine, on se pût servir d'un Lavis de Bistre, qui est de la Suie, ou Broyée, ou bouillie avec de l'eau, dont on fait plusieurs teintes. D'autres encore contournent avec de la Sanguine

pierre rouge

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → couleurs

Quotation

Le crayon est plus usité & se peut hacher du côté des ombres. On se sert de pierre rouge appellée sanguine, de pierre noire, de mine de plomb, & d’une craie blanche pour piquer les plus vives lumières

pierre rouge

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → couleurs

Quotation

Le lavis se fait avec un pinceau, que l’on trempe dans de la couleur de suie de cheminée, appellée bistre, de la sanguine, du bleu d’Inde ou de l’encre de la Chine délayée, & que l’on applique du côté des ombres, en l’adoucissant sur les parties éclairées.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → couleurs

Quotation

[...]
SANGUINE. Mineral, ou pierre solide, dont les Peintres font des crayons & des couleurs : on en tire un rouge pâle, qui est d’un grand usage : les Orfévres s’en servent pour brunir l’or.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin