ENCRE (n. f.)

FILTERS

CONCEPTUAL FIELDS

LINKED QUOTATIONS

3 sources
3 quotations

Quotation

Plusieurs tiennent, que l’origine ou commencement, ou crainte de s’abuser, la restauration de cét Art, n’est que vers l’année 1490. & sur ce sujet je commenceray à nommer les premiers qui l’ont mis ou remis en pratique ; Israël, Martin Schon ou le Tudesque, & quelques autres nommez par les Curieux, les Maistres au Chandelier, & pour leurs Stampes elles ont le nom de pieces de mauvais noir ou ancre [ndr : sic], dautant qu’ils n’avoient pas encore la bonne maniere de la faire, ce qui se remarque en elles par l’huile qui a jauny le papier, y estant entrée apres s’estre separée du noir faute d’avoir esté cuite ou bruslée.

La formulation de Bosse n'est pas claire quant aux artistes qu'il cite. Quand il mentionne Israël, est-ce Isarël Silvestre ou Israhel Van Meckenem ? Le Tudesque est-il un peintre tel que Nicolas di Lorenzo d'Allemagne (Lanzi, 1824, p. 187) ou est-ce un pseudonyme donné au peintre allemand Martin Schongaueur (Hermann, II, 1819, p. 354) ? L'appelation désigne-t-elle le peintre Isarël Meckenem (qui avait pour sorbiquet Le Tudesque selon Duchesne, 1826, p. 106) ? Les maîtres au chandelier désignent-ils Schongaeur, Israel et, le cas échéant, le Tudesque (comme le fait Le Comte en 1702, vol. 3, p. 236) ou Bosse fait-il référence aux Hopfer, désignés comme tels dans plusieurs ouvrages (Christ, 1754, p. 313 ; Brulliot, 1817, p. 90 ; Meersch, 846, p. 98)?

pièce de mauvais noir

Conceptual field(s)

SPECTATEUR → jugement
SPECTATEUR → connaissance
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure

Quotation

Mais ceux qui veulent faire des Desseins lavez, se servent de l’ancre de la Chine, dont ils font des Lavis de deux ou trois Teintes, ajoûtant méme de l’Ancre à écrire à la plus forte. Premierement ils esquissent avec un petit charbon, pour placer leurs Figures & leurs Groupes : Ils contournent aprés avec la plume, mais fort legerement & d’un trait fort délié : ils apliquent ensuite, & quand le Contour est bien sec une legere teinte d’ancre de la Chine, avec un petit pinceau, & quand elle est bien seche, ce qui arrive bient-tôt, on en met une plus forte, & ensuite la plus noire, è mélant méme de l’ancre à écrire. Remarquez que pour toute sorte de Lavis on se sert d’un papier fort épais.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin

Quotation

ENCRE, liqueur dont les Dessinateurs se servent.
Encre noire.
Encre verte.
Encre rouge.
Encre bleue.
Desseins à l’
encre, desseins à l’encre de la Chine. 
La meilleure
encre après celle de la Chine qu’on puisse employer pour les desseins, se fait de la maniere suivante. Prenez du noir de fumée, que vous broyerez long-tems sur le marbre, avec de l’eau bien gommée ; vous y mêlerez un peu d’indigo bien broyé ; vous broyerez encore le tout pendant deux heures, après quoi vous le réduirés en bâtons de la hauteur de que vous voudrez. Les ayant taillés avec un couteau, vous les marquerez si vous voulez avec un moule de fer ou de bois froté de noir, afin que la gomme ne les attache pas contre les parois du moule. On peut se servir de noir de noyaux de pêche, ou de noir d’os, ou d’ivoire, au défaut de noir de fumée, en brûlant les matieres dans un creuset étouffé d’une brique, qui en bouche bien l’ouverture.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → couleurs