LAVER (v.)

FILTERS

CONCEPTUAL FIELDS

LINKED QUOTATIONS

1 sources
1 quotations

Quotation

LAVER, LAVIS, se dit en parlant des desseins & des plans, dont les espaces sont ombrés ou coloriés : cette maniere de peindre s’appelle lavis
La différence de la mignature & du
lavis, consiste principalement en ce que la mignature se travaille en pointillant, au lieu que dans les lavis, les couleurs se couchent avec le pinceau : il y a encore plusieurs autres différences. 
Dans les
lavis, on doit se servir des couleurs les plus approchantes du naturel. Les espaces qui marquent l’endroit d’un fossé rempli d’eau, doivent se laver d’un bleu clair, les briques & les tuiles de rouge, les chemins de terre d’ombre, les arbres & les gazons de verd, &c. 
Les
lavis se font par teintes égales, ou adoucies sur les jours par de l’eau clair, & fortifiées de couleurs plus chargées dans les ombres. 
Les couleurs les plus usitées pour les
lavis, sont le noir de fumée, l’encre de la Chine, qu’on employe quelquefois seule ; l’encre commune, la céruse, l’indigot, l’orpiment, le massicot, l’ocre, la gutta gamba, l’outremer, le cinabre, la laque, le carmin, la terre d’ombre, & le bistre. 
Lavis à l’encre de la Chine. Dessein lavé ; lavé de brun ; lavé de rouge. 
Lorsque les desseins sont
lavés d’une seule couleur, les jours se marquent par des teintes plus légéres, & les ombres par des teintes plus fortes & plus chargées.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin