ÉCOLIER (n. m.)

LEERLING (nld.) · SCHÜLER (deu.)
TERM USED IN EARLY TRANSLATIONS
DISCEPOLO (ita.)

FILTERS

CONCEPTUAL FIELDS

LINKED QUOTATIONS

2 sources
2 quotations

Quotation

Et si cet article importe beaucoup aux Etudians, il est encore d’une plus grande consequence à l’Academie ; car pour peu qu’elle veuille refléchir sur son avancement, & même sur le soin de se maintenir, elle regardera comme une chose nécessaire de ne recevoir personne pour Ecolier qui n’ait une suffisante pratique de dessiner d’après les Desseins, & d’après les Bosses, c’est-à-dire une suffisante justesse dans les yeux, & une suffisante liberté dans le manîment du crayon, & cela au jugement des Officiers en exercice.
La raison de mon sentiment en ceci est, que les Ecoliers ayant été reçûs trop jeunes & trop ignorans dans l’école de l’Academie, ils y passent beaucoup de tems sans goût & sans discernement

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage

Quotation

Il [ndr : Titien] y fit une Judith admirable, & au dela de toute expression, pour le dessein & le coloris : de sorte qu’aprés qu’elle fut decouverte, tous les amis de Georgion croiant universellement que ce fut son ouvrage, lui en firent des complimens de congratulation comme de la meilleure chose sans comparaison, qu’il eut jamais faite. Georgion à son grand regret leur repondoit, qu’elle etoit de la main de son ecolier, qui montroit deja de surpasser le maitre : & ce qui pis est, il se tint quelques jours chez lui comme un desesperé, voiant qu’un jeune garçon en savoit plus que lui.

term translated by DISCEPOLO in DOLCE, Lodovico, Dialogo della pittura di M. Lodovico Dolce, Intitolato l’Aretino. Nel quale si ragiona della dignità di essa Pittura, e di tutte le parti necessarie, che a perfetto Pittore si acconvengono: con esempi di Pittori antichi, e moderni: e nel fine si fa menzione delle virtù, e delle opere del divin Tiziano / Dialogue sur la peinture de Louis Dolce, intitulé l’Aretin. Dans lequel on traitte de l’excellence de la peinture, de toutes les qualités necessaires au bon Peintre, avec les exemples des Peintres anciens et modernes, à la fin on y parle du merite et des ouvrages du divin Titien, trad. par VLEUGHELS, Nicolas, Firenze, Michel Nestenus et François Moucke, 1735., p. 286

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main