VORSTERMAN, Lucas ( 1595-1675 )

VORSTERMAN, Lucas ( 1595-1675 )

ISNI:0000000076888887 Getty:500014123

Quotation

Sometimes one Mass of Light is upon a dark Ground, and then the Extremities of the Light must not be too near the edges of the Picture, and its greatest Strength must be towards the Centre ; […].
I have a Painting of the Holy Family by
Rubens of this Structure ; where, because the Mass of Light in one part would else have gone off too abruptly, and have made a less pleasing Figure, he has set the Foot of S. Elizabeth on a little Stool ; here the Light catches, and spreads the Mass so as to have the desired effect. Such another Artifice Rafaëlle has used in a Madonna, […] ; He has brought in a kind of an Ornament to a Chair for no other end (that I can imagine) but to form the Mass agreeably.

Quotation

Si l’on travaille d’après des desseins originaux, ils doivent plutôt être gravés avec de grands jours & de grandes ombres, d’autant que quelque [p. 116 169] finis qu’ils puissent être, il n’y a jamais tant de détail que dans des Tableaux peints, qui requierent aussi beaucoup plus de soin & de travail à cause des différentes couleurs.
L’on m’objectera peut-être qu’il est impossible d’imiter les couleurs, vû que l’on n’a que du blanc & du noir. Mais quand je parle de les imiter, je ne prétens [sic] pas faire une distinction du vert au bleu, du jaune au rouge, & ainsi des autres couleurs, mais seulement en imiter les masses comme ont fait avec succès Wostermans, Bolswert, & quelques autres lorsqu’ils ont gravé d’après Rubens.
Il est certain que les ouvrages où cette partie sera traitée par un Graveur sçavant & entendu seront bien plus agréables & feront un plus bel effet. Il faut donc, comme je viens de le dire, que le graveur soit intelligent & habile homme, parce qu’il se rencontre quelquefois des couleurs claires sur d’autres claires, qui ne font d’effet que par leur différence, & qui causent ce que nous appellons un corps percé, accident fort à éviter, parce qu’il ruine l’intelligence du clair-obscur. Il faut aussi prendre garde à ne pas exterminer les principales lumieres, en affectant par trop d’imiter les couleurs, surtout aux Figures de devant, car cela les empêcheroit d’avancer, & romproit entierement l’intention du Peintre.
Nous ne nous étendrons pas davantage sur cette partie de la Gravûre qui elle seule demanderoit un Traité entier, si l’on vouloit entrer dans le détail de toutes ses parties & rendre compte de toutes ses circonstances, mais ce que nous venons d’en dire peut suffire à un homme intelligent, & avec le secours des Estampes des grands Maîtres que nous avons cités dans cet ouvrage, un peu de pratique [p. 117 170] poura le conduire à une plus grande perfection.

Quotation

Gravûre en grand, le Burin y est nécessaire. Il faut éviter d'appuyer les touches & les contours
Gravûre en grand, Accidens qui en arrivent. On ne doit les laisser mordre que très-peu afin de pouvoir les rectifier plus aisément au Burin.
[...]
Gravûre en petit doit être différemment traitée que celle en grand. Le trait doit en être frappé ave force & hardiesse. Les touches font toute l'ame du petit, 84.
Gravûre en petit Elle doit conserver une idée d'ébauche. Plus on la finit & plus on lui ôte de l'esprit, en quoi consiste son mérite, 86.
[...]
Gravûre fine & serrée plaît beaucoup au public. Ridicule du mauvais goût moderne, 85

Quotation

Si l’on travaille d’après des desseins originaux, ils doivent plutôt être gravés avec de grands jours & de grandes ombres, d’autant que quelque [p. 116 169] finis qu’ils puissent être, il n’y a jamais tant de détail que dans des Tableaux peints, qui requierent aussi beaucoup plus de soin & de travail à cause des différentes couleurs.
L’on m’objectera peut-être qu’il est impossible d’imiter les couleurs, vû que l’on n’a que du blanc & du noir. Mais quand je parle de les imiter, je ne prétens [sic] pas faire une distinction du vert au bleu, du jaune au rouge, & ainsi des autres couleurs, mais seulement en imiter les masses comme ont fait avec succès Wostermans, Bolswert, & quelques autres lorsqu’ils ont gravé d’après Rubens.

Quotation

Sometimes one Mass of Light is upon a dark Ground, and then the Extremities of the Light must not be too near the edges of the Picture, and its greatest Strength must be towards the Centre ; […].
I have a Painting of the Holy Family by
Rubens of this Structure ; where, because the Mass of Light in one part would else have gone off too abruptly, and have made a less pleasing Figure, he has set the Foot of S. Elizabeth on a little Stool ; here the Light catches, and spreads the Mass so as to have the desired effect. Such another Artifice Rafaëlle has used in a Madonna, […] ; He has brought in a kind of an Ornament to a Chair for no other end (that I can imagine) but to form the Mass agreeably.

Quotation

Si l’on travaille d’après des desseins originaux, ils doivent plutôt être gravés avec de grands jours & de grandes ombres, d’autant que quelque [p. 116 169] finis qu’ils puissent être, il n’y a jamais tant de détail que dans des Tableaux peints, qui requierent aussi beaucoup plus de soin & de travail à cause des différentes couleurs.
L’on m’objectera peut-être qu’il est impossible d’imiter les couleurs, vû que l’on n’a que du blanc & du noir. Mais quand je parle de les imiter, je ne prétens [sic] pas faire une distinction du vert au bleu, du jaune au rouge, & ainsi des autres couleurs, mais seulement en imiter les masses comme ont fait avec succès Wostermans, Bolswert, & quelques autres lorsqu’ils ont gravé d’après Rubens.

Quotation

Si l’on travaille d’après des desseins originaux, ils doivent plutôt être gravés avec de grands jours & de grandes ombres, d’autant que quelque [p. 116 169] finis qu’ils puissent être, il n’y a jamais tant de détail que dans des Tableaux peints, qui requierent aussi beaucoup plus de soin & de travail à cause des différentes couleurs.
L’on m’objectera peut-être qu’il est impossible d’imiter les couleurs, vû que l’on n’a que du blanc & du noir. Mais quand je parle de les imiter, je ne prétens [sic] pas faire une distinction du vert au bleu, du jaune au rouge, & ainsi des autres couleurs, mais seulement en imiter les masses comme ont fait avec succès Wostermans, Bolswert, & quelques autres lorsqu’ils ont gravé d’après Rubens.
Il est certain que les ouvrages où cette partie sera traitée par un Graveur sçavant & entendu seront bien plus agréables & feront un plus bel effet. Il faut donc, comme je viens de le dire, que le graveur soit intelligent & habile homme, parce qu’il se rencontre quelquefois des couleurs claires sur d’autres claires, qui ne font d’effet que par leur différence, & qui causent ce que nous appellons un corps percé, accident fort à éviter, parce qu’il ruine l’intelligence du clair-obscur. Il faut aussi prendre garde à ne pas exterminer les principales lumieres, en affectant par trop d’imiter les couleurs, surtout aux Figures de devant, car cela les empêcheroit d’avancer, & romproit entierement l’intention du Peintre.
Nous ne nous étendrons pas davantage sur cette partie de la Gravûre qui elle seule demanderoit un Traité entier, si l’on vouloit entrer dans le détail de toutes ses parties & rendre compte de toutes ses circonstances, mais ce que nous venons d’en dire peut suffire à un homme intelligent, & avec le secours des Estampes des grands Maîtres que nous avons cités dans cet ouvrage, un peu de pratique [p. 117 170] poura le conduire à une plus grande perfection.