GOMME ARABIQUE (n. f.)

GUM ARABIC (eng.)
TERM USED IN EARLY TRANSLATIONS
GUM ARABIC (eng.)

FILTERS

CONCEPTUAL FIELDS

LINKED QUOTATIONS

2 sources
2 quotations

Quotation

XII.
On délaye toutes ces Couleurs dans de petits Godets d’Ivoire faits exprés, ou dans des Coquilles de Mer, avec de l’Eau, dans laquelle on met de la Gomme Arabique, & du Sucre Candy ; par exemple dans un verre d’eau il faut gros comme le poulce de Gomme, & la moitié de Sucre Candy. […].
L’on met de cette Eau dans la Coquille avec la Couleur que l’on veut détremper, & avec le doigt on la délave jusqu’à ce qu’elle soit fort fine. Si elle estoit trop dure, il faudroit la laisser amollir dans la Coquille avec ladite Eau avant que de la délayer, en suite la laisser seicher, & faire ainsi de toutes, excepté des Verds d’Iris, de Vessie, & de la Gomme-Gutte, qu’il ne faut détremper qu’avec de l’eau pure ; mais l’Outremer, la Laque & le Bistre, doivent estre plus Gommez que les autres Couleurs.

term translated by GUM ARABIC in BOUTET, Claude, The Art of Painting in Miniature: Teaching The speedy and perfect Acquisition of that Art without a Master. By Rules so easy, and in a Method so natural as to render this charming Accomplishment universally attainable. Containing I. The Difference between Painting in Miniature, and other Kinds of Painting. II. The Management of Colours in Draperies, Linnen, Lace, Furrs, &c. III. The Method of mixing Colours for Carnations ; for painting of Architecture, or any Building of Stone or Wood ; for Landskips, Terrasses, Water, Ruins, Rocks, &c. IV. The Art of Painting all Sorts of Flowers, with the proper Colours required to represent Nature to the highest Perfection. V. The various Methods of Painting. Translated from the Original French. The Fourth Edition. To which are now added, I. Certain Secrets of one of the greatest Italian Painters for making the finest Colours, Burnished Gold, Shell Gold, &c. II. Some general instructive Lessons for the Art of Drawing. And III. The Usefulness and Benefit of Prints, London, J. Hodges - J. James - T. Cooper, 1739., p. 12-13.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → couleurs

Quotation

L’on se sert dans la Miniature des couleurs suivantes :

Du beau Carmin.
Du Carmin brun.
De Loutre-mer du plus beau.
Du Vermillon.
De la Pierre de Fiel.
De la Laque liquide.
De la Mine.
Du Stil de Grain jaune.
Du Stil de Grain pâle, ou de Troyes.
Du Brun rouge.
Du Blanc de plomb très-fin.
De la Terre d’ombre brûlée.
De la Terre d’ombre.
Des Cendres vertes d’Angleterre.
Des Cendres bleuës d’Angleterre.
De la Gomme gutte.
De l’Ocre jaune.
De l’Inde.
De Loutre-mer d’Hollande.
Du Macicot jaune.
Du Macicot pâle.
Du Verd d’Iris.
Du Verd de vessie.
Du Verd de Montagne.
Du Bistre.
De l’Encre de la Chine.
De la Terre de Cologne.
Du Tournesol.
De Coquille d’or fin.
De Coquille de faux.
Et de l’Argent en Coquille.
[…].
Toutes ces couleurs se délayent avec de la Gomme Arabique qui se trouve chez les Epiciers, & dont il faut choisir la plus claire & la plus blanche, à l’exception du verd d’Iris, Gomme gutte, & de l’Encre de la Chine qui se délaye avec de l’eau pure non gommée.
L’on trouve toutes ces couleurs bien préparées ruë Greneta, proche Saint Nicolas des Champs, & ruë du Petit-Lyon, aussi-bien que des coquilles de mer dans lesquelles il les faut délayer ; on peut aussi se servir de coquilles d’yvoire, qui se font par les Tabletiers.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → couleurs