GALLOCHE, Louis ( 1670-1761 )

GALLOCHE, Louis ( 1670-1761 )

ISNI:0000000066633071 Getty:500014787

Quotation

Avant que de reprendre le fil de ma Description, je dois vous dire un mot de Mrs. Favanne, Sylvestre, Galloche & Collin de Vermont, que j’ai oubliez dans la précédente […]. Je leur devois une des premieres places dans ma critique, & à juste titre sans doute : l’Antiquité est si respectable ! Je le crie tous les jours. Le plus jeune des Messieurs roule sur quatre-vingt ans, à peu près : leurs ouvrages ne démentent point cette grave époque, tout y est marqué au coin le plus exact des glaces, & de la sécheresse de l’âge. M. Vermont semble avoir conservé un peu plus de chaleur dans sa composition, mais le coloris brute & rougeâtre dont ses Tableaux sont encroûtés les dépare absolument. Je ne dis point ceci pour diminuer la réputation de ces Artistes ; je ne prétends pas non plus juger de ce qu’ils ont été par ce qu’ils sont ; à Dieu ne plaise ! Je plains uniquement notre triste humanité, j’admire les vicissitudes de l’âge ; & comment quinze ou vingt années de plus sont capables de faire commettre de sotises au plus habile homme. […] C’est une chose qui n’est que trop prouvée par l’expérience : Il est un tems marqué dans les Arts, comme dans les Sciences, lequel une fois arrivé, nous avertit de nous retirer prudemment ; & de céder un rôle que nous ne pouvons plus jouer, à des Acteurs plus capables de le soutenir.

Quotation

Avant que de reprendre le fil de ma Description, je dois vous dire un mot de Mrs. Favanne, Sylvestre, Galloche & Collin de Vermont, que j’ai oubliez dans la précédente […]. Je leur devois une des premieres places dans ma critique, & à juste titre sans doute : l’Antiquité est si respectable ! Je le crie tous les jours. Le plus jeune des Messieurs roule sur quatre-vingt ans, à peu près : leurs ouvrages ne démentent point cette grave époque, tout y est marqué au coin le plus exact des glaces, & de la sécheresse de l’âge. M. Vermont semble avoir conservé un peu plus de chaleur dans sa composition, mais le coloris brute & rougeâtre dont ses Tableaux sont encroûtés les dépare absolument. Je ne dis point ceci pour diminuer la réputation de ces Artistes ; je ne prétends pas non plus juger de ce qu’ils ont été par ce qu’ils sont ; à Dieu ne plaise ! Je plains uniquement notre triste humanité, j’admire les vicissitudes de l’âge ; & comment quinze ou vingt années de plus sont capables de faire commettre de sotises au plus habile homme. […] C’est une chose qui n’est que trop prouvée par l’expérience : Il est un tems marqué dans les Arts, comme dans les Sciences, lequel une fois arrivé, nous avertit de nous retirer prudemment ; & de céder un rôle que nous ne pouvons plus jouer, à des Acteurs plus capables de le soutenir.

Quotation

Avant que de reprendre le fil de ma Description, je dois vous dire un mot de Mrs. Favanne, Sylvestre, Galloche & Collin de Vermont, que j’ai oubliez dans la précédente […]. Je leur devois une des premieres places dans ma critique, & à juste titre sans doute : l’Antiquité est si respectable ! Je le crie tous les jours. Le plus jeune des Messieurs roule sur quatre-vingt ans, à peu près : leurs ouvrages ne démentent point cette grave époque, tout y est marqué au coin le plus exact des glaces, & de la sécheresse de l’âge. M. Vermont semble avoir conservé un peu plus de chaleur dans sa composition, mais le coloris brute & rougeâtre dont ses Tableaux sont encroûtés les dépare absolument. Je ne dis point ceci pour diminuer la réputation de ces Artistes ; je ne prétends pas non plus juger de ce qu’ils ont été par ce qu’ils sont ; à Dieu ne plaise ! Je plains uniquement notre triste humanité, j’admire les vicissitudes de l’âge ; & comment quinze ou vingt années de plus sont capables de faire commettre de sotises au plus habile homme. […] C’est une chose qui n’est que trop prouvée par l’expérience : Il est un tems marqué dans les Arts, comme dans les Sciences, lequel une fois arrivé, nous avertit de nous retirer prudemment ; & de céder un rôle que nous ne pouvons plus jouer, à des Acteurs plus capables de le soutenir.

Quotation

Avant que de reprendre le fil de ma Description, je dois vous dire un mot de Mrs. Favanne, Sylvestre, Galloche & Collin de Vermont, que j’ai oubliez dans la précédente […]. Je leur devois une des premieres places dans ma critique, & à juste titre sans doute : l’Antiquité est si respectable ! Je le crie tous les jours. Le plus jeune des Messieurs roule sur quatre-vingt ans, à peu près : leurs ouvrages ne démentent point cette grave époque, tout y est marqué au coin le plus exact des glaces, & de la sécheresse de l’âge. M. Vermont semble avoir conservé un peu plus de chaleur dans sa composition, mais le coloris brute & rougeâtre dont ses Tableaux sont encroûtés les dépare absolument. Je ne dis point ceci pour diminuer la réputation de ces Artistes ; je ne prétends pas non plus juger de ce qu’ils ont été par ce qu’ils sont ; à Dieu ne plaise ! Je plains uniquement notre triste humanité, j’admire les vicissitudes de l’âge ; & comment quinze ou vingt années de plus sont capables de faire commettre de sotises au plus habile homme. […] C’est une chose qui n’est que trop prouvée par l’expérience : Il est un tems marqué dans les Arts, comme dans les Sciences, lequel une fois arrivé, nous avertit de nous retirer prudemment ; & de céder un rôle que nous ne pouvons plus jouer, à des Acteurs plus capables de le soutenir.

Quotation

Avant que de reprendre le fil de ma Description, je dois vous dire un mot de Mrs. Favanne, Sylvestre, Galloche & Collin de Vermont, que j’ai oubliez dans la précédente […]. Je leur devois une des premieres places dans ma critique, & à juste titre sans doute : l’Antiquité est si respectable ! Je le crie tous les jours. Le plus jeune des Messieurs roule sur quatre-vingt ans, à peu près : leurs ouvrages ne démentent point cette grave époque, tout y est marqué au coin le plus exact des glaces, & de la sécheresse de l’âge. M. Vermont semble avoir conservé un peu plus de chaleur dans sa composition, mais le coloris brute & rougeâtre dont ses Tableaux sont encroûtés les dépare absolument. Je ne dis point ceci pour diminuer la réputation de ces Artistes ; je ne prétends pas non plus juger de ce qu’ils ont été par ce qu’ils sont ; à Dieu ne plaise ! Je plains uniquement notre triste humanité, j’admire les vicissitudes de l’âge ; & comment quinze ou vingt années de plus sont capables de faire commettre de sotises au plus habile homme. […] C’est une chose qui n’est que trop prouvée par l’expérience : Il est un tems marqué dans les Arts, comme dans les Sciences, lequel une fois arrivé, nous avertit de nous retirer prudemment ; & de céder un rôle que nous ne pouvons plus jouer, à des Acteurs plus capables de le soutenir.

Quotation

Avant que de reprendre le fil de ma Description, je dois vous dire un mot de Mrs. Favanne, Sylvestre, Galloche & Collin de Vermont, que j’ai oubliez dans la précédente […]. Je leur devois une des premieres places dans ma critique, & à juste titre sans doute : l’Antiquité est si respectable ! Je le crie tous les jours. Le plus jeune des Messieurs roule sur quatre-vingt ans, à peu près : leurs ouvrages ne démentent point cette grave époque, tout y est marqué au coin le plus exact des glaces, & de la sécheresse de l’âge. M. Vermont semble avoir conservé un peu plus de chaleur dans sa composition, mais le coloris brute & rougeâtre dont ses Tableaux sont encroûtés les dépare absolument. Je ne dis point ceci pour diminuer la réputation de ces Artistes ; je ne prétends pas non plus juger de ce qu’ils ont été par ce qu’ils sont ; à Dieu ne plaise ! Je plains uniquement notre triste humanité, j’admire les vicissitudes de l’âge ; & comment quinze ou vingt années de plus sont capables de faire commettre de sotises au plus habile homme. […] C’est une chose qui n’est que trop prouvée par l’expérience : Il est un tems marqué dans les Arts, comme dans les Sciences, lequel une fois arrivé, nous avertit de nous retirer prudemment ; & de céder un rôle que nous ne pouvons plus jouer, à des Acteurs plus capables de le soutenir.