PERRAULT, Charles ( 1628-1703 )

PERRAULT, Charles ( 1628-1703 )

ISNI:0000000121272484 Getty:500070296

Quotation

Si cet enthousiasme divin, qui rend les Peintres Poëtes, & les Poëtes Peintres, manque à nos Artisans, s'ils n'ont pas, comme le dit Monsieur Perrault (a),               
ce feu, cette divine flâme,               
l'Esprit de notre esprit, & l'Ame de notre ame.
les uns & les autres restent toute leur vie de vils ouvriers, & des manœuvres, dont il faut païer les journées, mais qui ne méritent pas la consideration & les récompenses que les Nations polies doivent aux Artisans illustres. Ils sont de ces gens dont Ciceron dit : (b)
Quorum opera non quorum artes emuntur. Ce qu'ils sçavent de leur profession, n'est qu'une routine qui se peut apprendre comme on apprend les autres métiers. Les esprits les plus communs, sont capables d'être des Peintres & des Poëtes médiocres.On appelle génie, l'aptitude qu'un homme a reçu de la nature, pour faire bien & facilement certaines choses, que les autres ne sçauroient faire que très-mal, même en prenant beaucoup de peine. Nous apprenons à faire les choses pour lesquelles nous avons du génie, avec autant de facilité que nous en avons à parler notre langue naturelle. 

(a) Êpitre du génie à M. Fontenille
(b) De Officiis lib. prim.

Quotation

Si cet enthousiasme divin, qui rend les Peintres Poëtes, & les Poëtes Peintres, manque à nos Artisans, s'ils n'ont pas, comme le dit Monsieur Perrault (a),               
ce feu, cette divine flâme,               
l'Esprit de notre esprit, & l'Ame de notre ame.
les uns & les autres restent toute leur vie de vils ouvriers, & des manœuvres, dont il faut païer les journées, mais qui ne méritent pas la consideration & les récompenses que les Nations polies doivent aux Artisans illustres. Ils sont de ces gens dont Ciceron dit : (b)
Quorum opera non quorum artes emuntur. Ce qu'ils sçavent de leur profession, n'est qu'une routine qui se peut apprendre comme on apprend les autres métiers. Les esprits les plus communs, sont capables d'être des Peintres & des Poëtes médiocres.On appelle génie, l'aptitude qu'un homme a reçu de la nature, pour faire bien & facilement certaines choses, que les autres ne sçauroient faire que très-mal, même en prenant beaucoup de peine. Nous apprenons à faire les choses pour lesquelles nous avons du génie, avec autant de facilité que nous en avons à parler notre langue naturelle. 

(a) Êpitre du génie à M. Fontenille
(b) De Officiis lib. prim.

Quotation

Si cet enthousiasme divin, qui rend les Peintres Poëtes, & les Poëtes Peintres, manque à nos Artisans, s'ils n'ont pas, comme le dit Monsieur Perrault (a),               
ce feu, cette divine flâme,               
l'Esprit de notre esprit, & l'Ame de notre ame.
les uns & les autres restent toute leur vie de vils ouvriers, & des manœuvres, dont il faut païer les journées, mais qui ne méritent pas la consideration & les récompenses que les Nations polies doivent aux Artisans illustres. Ils sont de ces gens dont Ciceron dit : (b)
Quorum opera non quorum artes emuntur. Ce qu'ils sçavent de leur profession, n'est qu'une routine qui se peut apprendre comme on apprend les autres métiers. Les esprits les plus communs, sont capables d'être des Peintres & des Poëtes médiocres.On appelle génie, l'aptitude qu'un homme a reçu de la nature, pour faire bien & facilement certaines choses, que les autres ne sçauroient faire que très-mal, même en prenant beaucoup de peine. Nous apprenons à faire les choses pour lesquelles nous avons du génie, avec autant de facilité que nous en avons à parler notre langue naturelle. 

(a) Êpitre du génie à M. Fontenille
(b) De Officiis lib. prim.

Quotation

Symmetrie. M. Perrault dans ses notes sur le 2. Chap. du 1. Liv. de Vitruve, & sur le 1. ch. du 3. liv. a parfaitement bien observé que le mot de Symmetrie, de la maniere que nous en usons d’ordinaire en françois, ne signifie point ce que Symmetria signifie en Grec & en Latin ; ny ce que Vitruve veut dire dans ce Chapitre, qui est le rapport que la grandeur d’un tout a avec ses parties, lorsque ce rapport est pareil dans un autre tout, à l’égard aussi de ses parties où la grandeur est differente. Car par exemple, si deux Statuës se rencontrent, dont l’une ait huit pieds de haut, & l’autre huit pouces ; Et que celle qui n’a que huit pouces, ait la teste d’un pouce de haut ; comme celle qui a huit pied, a la teste d’un pied ; On dit que ces deux Statuës sont de mesme Proportion, & non pas de mesme Symmetrie. Parce que Symmetrie en françois a un autre signification, & veut dire le rapport que les parties droites ont avec les gauches, & celui que les hautes ont avec les basses, & celles de devant avec celles de derriere. &c.

Quotation

Symmetrie. M. Perrault dans ses notes sur le 2. Chap. du 1. Liv. de Vitruve, & sur le 1. ch. du 3. liv. a parfaitement bien observé que le mot de Symmetrie, de la maniere que nous en usons d’ordinaire en françois, ne signifie point ce que Symmetria signifie en Grec & en Latin ; ny ce que Vitruve veut dire dans ce Chapitre, qui est le rapport que la grandeur d’un tout a avec ses parties, lorsque ce rapport est pareil dans un autre tout, à l’égard aussi de ses parties où la grandeur est differente. Car par exemple, si deux Statuës se rencontrent, dont l’une ait huit pieds de haut, & l’autre huit pouces ; Et que celle qui n’a que huit pouces, ait la teste d’un pouce de haut ; comme celle qui a huit pied, a la teste d’un pied ; On dit que ces deux Statuës sont de mesme Proportion, & non pas de mesme Symmetrie. Parce que Symmetrie en françois a un autre signification, & veut dire le rapport que les parties droites ont avec les gauches, & celui que les hautes ont avec les basses, & celles de devant avec celles de derriere. &c.

Quotation

Symmetrie. M. Perrault dans ses notes sur le 2. Chap. du 1. Liv. de Vitruve, & sur le 1. ch. du 3. liv. a parfaitement bien observé que le mot de Symmetrie, de la maniere que nous en usons d’ordinaire en françois, ne signifie point ce que Symmetria signifie en Grec & en Latin ; ny ce que Vitruve veut dire dans ce Chapitre, qui est le rapport que la grandeur d’un tout a avec ses parties, lorsque ce rapport est pareil dans un autre tout, à l’égard aussi de ses parties où la grandeur est differente. Car par exemple, si deux Statuës se rencontrent, dont l’une ait huit pieds de haut, & l’autre huit pouces ; Et que celle qui n’a que huit pouces, ait la teste d’un pouce de haut ; comme celle qui a huit pied, a la teste d’un pied ; On dit que ces deux Statuës sont de mesme Proportion, & non pas de mesme Symmetrie. Parce que Symmetrie en françois a un autre signification, & veut dire le rapport que les parties droites ont avec les gauches, & celui que les hautes ont avec les basses, & celles de devant avec celles de derriere. &c.

Quotation

Si cet enthousiasme divin, qui rend les Peintres Poëtes, & les Poëtes Peintres, manque à nos Artisans, s'ils n'ont pas, comme le dit Monsieur Perrault (a),               
ce feu, cette divine flâme,               
l'Esprit de notre esprit, & l'Ame de notre ame.
les uns & les autres restent toute leur vie de vils ouvriers, & des manœuvres, dont il faut païer les journées, mais qui ne méritent pas la consideration & les récompenses que les Nations polies doivent aux Artisans illustres. Ils sont de ces gens dont Ciceron dit : (b)
Quorum opera non quorum artes emuntur. Ce qu'ils sçavent de leur profession, n'est qu'une routine qui se peut apprendre comme on apprend les autres métiers. Les esprits les plus communs, sont capables d'être des Peintres & des Poëtes médiocres.On appelle génie, l'aptitude qu'un homme a reçu de la nature, pour faire bien & facilement certaines choses, que les autres ne sçauroient faire que très-mal, même en prenant beaucoup de peine. Nous apprenons à faire les choses pour lesquelles nous avons du génie, avec autant de facilité que nous en avons à parler notre langue naturelle. 

(a) Êpitre du génie à M. Fontenille
(b) De Officiis lib. prim.