VICO, Enea ( 1523-1567 )

VICO, Enea ( 1523-1567 )

ISNI:0000000120998283 Getty:500011571

Quotation

Eneas Vicus Parmesan, qui est aujourd’hui non seulement le premier Graveur, que nous aions, mais encore un homme de lettre, & profond connoisseur dans ce qui appartient à l’histoire ; comme on peut en juger par le livre de ses medailles, & par la genealogie des Cesars, cet habile homme, dis je, me raccontoit quelques années après son retour de la cour qu’etant auprés de l’Empereur, il lui presenta la planche (ou parmi divers ornements, & figures allegoriques à la gloire, & aux entreprises de sa Majesté) il a si delicatement gravé son portrait ; ce Prince le prit, & le mit dans son jour auprés d’une fenetre, ou après l’avoir examiné avec attention un tems considerable, il lui fit connoitre l’empressement qu’il avoit, qu’on en tirât beaucoup d’epreuves (ce qui ne se pouvoit pas parce que le cuivre etoit doré) & entra avec lui dans un detail sur ce qui regarde l’invention, & le dessein, ou il donna des preuves qu’il en savoit, ou peu s’en faut, autant que bien des gens de la profession, & ensuite lui fit donner deux cens ecus.

Quotation

Eneas Vicus Parmesan, qui est aujourd’hui non seulement le premier Graveur, que nous aions, mais encore un homme de lettre, & profond connoisseur dans ce qui appartient à l’histoire ; comme on peut en juger par le livre de ses medailles, & par la genealogie des Cesars, cet habile homme, dis je, me raccontoit quelques années après son retour de la cour qu’etant auprés de l’Empereur, il lui presenta la planche (ou parmi divers ornements, & figures allegoriques à la gloire, & aux entreprises de sa Majesté) il a si delicatement gravé son portrait ; ce Prince le prit, & le mit dans son jour auprés d’une fenetre, ou après l’avoir examiné avec attention un tems considerable, il lui fit connoitre l’empressement qu’il avoit, qu’on en tirât beaucoup d’epreuves (ce qui ne se pouvoit pas parce que le cuivre etoit doré) & entra avec lui dans un detail sur ce qui regarde l’invention, & le dessein, ou il donna des preuves qu’il en savoit, ou peu s’en faut, autant que bien des gens de la profession, & ensuite lui fit donner deux cens ecus.