VAN MANDER, Carel, Het Schilder-Boeck waer in Voor eerst de leerlustighe Iueght den grondt der Edel Vry Schilderconst in Verscheyden deelen Wort Voorghedraghen. Daer nae in dry deelen t'Leuen der vermaerde doorluchtighe Schilders des ouden, en nieuwen tyds Eyntlyck d'wtlegghinghe op den Metamorphoseon pub. Ouidij Nasonis. Oock daerbeneffens wtbeeldinghe der figueren Alles dienstich en nut den schilders Constbeminders en dichters, oock allen Staten van menschen, Haarlem, Paschier van Wesbusch, 1604.

Koninklijke Bibliotheek La Haye NL / Koninklijke Bibliotheek / KW 298 F 1 Frontispice Images in-texte 463 quotations 255 terms
Only the two first sections (Voor-reden and De Grondt) are treated in this database.

Contributors
Mathilde Bert: analysis of the text, selection of citations and terms, commentaries
Marije Osnabrugge: practical elaboration, minor corrections
Michèle-Caroline Heck: corrections
in-4 dutch
Structure
Table des matières at fol. 55r - 57v
Ode at *6v-**8v

VAN MANDER, Carel, Het Schilderboeck waerin voor eerst de leerlustighe jeught den gront der edele vrye schilderkonst in versceyden deelen wort voorgedragen. Daerna in dry deelen t'leven der vermaerde doorluchtighe schilders des ouden ende nieuwen tydts. Eyndlyck d'uytlegghinghe op den metamorphoseon . Hier is op nieu bygevoecht het leven des Autheurs, Amsterdam, Jacob Pieterz Wachter, 1618.

VAN MANDER, Carel et GEEST, Wibrandus de, Den leermeester der schilderkonst : Waar in den leergierigen schilderjeugd den grond van deze vryekonst kan naspooren, Leeuwarden, Pieter Ruirds, 1702.

VAN MANDER, Carel, Den grondt der edel vry schilder-const, MIEDEMA, Hessel (éd.), Utrecht, Haentjens Dekker & Gumbert, 1973.

VAN MANDER, Carel, Das Lehrgedicht des Carel van Mander, HOECKER, Rudolf (éd.), La Haye, Nijhoff, 1915.

VAN MANDER, Carel, The Foundation of the Noble Free Art of Painting, HONIG, Elizabeth A. (éd.), s. l., s.n., 1985.

VAN MANDER, Carel, Principe et fondement de l’art noble et libre de la peinture, NOLDUS, Jan Willem (éd.), Paris, Les Belles Lettres, 2008.

PLETTINCK, Leopold, Carel van Mander, dichter, geschiedschrijver, schilder, 1548-1606 ; zijn leven, zijne werken, Antwerpen, Henri Claes, 1886.

PLETTINCK, Leopold, Studiën over het leven en de werken van Carel van Mander, dichter, schilder, en kunstgeschiedschrijver, 1548-1606, Gand, Siffer, 1896.

HIRSCHMANN, Otto, « Beitrag zu einem Kommentar von Karel van Manders, "Grondt der edel vry schilder-const" », Oud Holland, 33, 1915, p. 81-86 [En ligne : http://www.jstor.org/stable/42724108 consulté le 30/03/2018].

DE PAUW-VAN VEEN, Lydia, « Den grondt der edel vrij schilderkonst van Karel van Mander en den leermeester der schilderkonst van Wibrandus van Geest : een korte vergelijking », Revue Belge de Philologie et d'Histoire, 34/2, 1956, p. 365-384 [En ligne : https://www.persee.fr/doc/rbph_0035-0818_1956_num_34_2_1987 consulté le 30/03/2018].

DE PAUW-VAN VEEN, Lydia, Bijdrage tot de studie van de woordenschat in verband met de schilderkunst in de 17de eeuw, Gand, Secretarie der Koninklijke Vlaamse Academie, 1957.

MIEDEMA, Hessel, Carel van Mander (1548-1606) : het bio-bibliografisch materiaal, Amsterdam, Kunsthistorisch Instituut van de Universiteit van Amsterdam, 1972.

DE PAUW-VAN VEEN, Lydia, « Karel van Mander, Den Grondt der edel vry schilder-const », Simiolus. Netherlands Quarterly for the History of Art, 9/3, 1977, p. 183-186 [En ligne : http://www.jstor.org/stable/3780336 consulté le 30/03/2018].

MELION, Walter S., Shaping the Netherlandish Canon. Carel van Mander’s Schilder-boeck, Chicago - London, University of Chicago Press, 1991.

MIEDEMA, Hessel, « Over de betrouwbaarheid van Carel van Mander », dans HERMANS, Theo, JANSSEN, Theodorus et KLEIJN, P. G. M. de (éd.), Handelingen Elfde Colloquium Neerlandicum, Actes du colloque d'Utrecht, Woubrugge, Internationale Vereniging voor Neerlandistiek, 1992, p. 267-287.

WATERSCHOOT, W., Ter liefde der Const : uit het Schilder-Boeck (1604) van Carel van Mander, Leiden, Nijhoff, 1993.

MELION, Walter S., « Carel van Mander et les origines du discours historique sur l’art dans les Pays-Bas au XVIIe siècle », dans POMMIER, Édouard (éd.), Histoire de l’histoire de l’art, Actes du colloque de Paris, Paris, Klincksieck - Louvre éditions, 1995, p. 177-228.

GRASMAN, Edward, « Het uiteenlopend lot van de vroege Italiaanse en de Oudnederlandse schilderkunst », Incontri, 12/2, 1997, p. 71-79.

DE MAMBRO SANTOS, Riccardo, « Pittori competenti e giudiziosi fruitori. Le categorie critiche di Carel van Mander in bilico tra produzione e valutazione delle opere d’arte », Ricerche di storia dell’arte, 66, 1998, p. 85-100.

STANNECK, Achim, Ganz ohne Pinsel gemalt : Studien zur Darstellung der Produktionsstrukturen niederländischer Malerei im « Schilder-Boeck » von Carel van Mander (1604), Frankfurt am Main, Peter Lang, 2003.

WETERING, Ernst van, « Towards a Reconstruction of Rembrandt’s Art Theory », dans WETERING, Ernst van (éd.), Corpus of Rembrandt Painting : Small-Scale History Painting, Dordrecht, Springer, 2011, 6 vol., vol. V, p. 3-140.

SMITH, Jeffrey Chipps, « Historians of Northern European Art : from Johann Neudörfer and Karel Van Mander to the Rembrandt Research Project », dans BOHN, Babette et SASLOW, James M. (éd.), A Companion to Renaissance and Baroque Art, Chichester - Oxford - Malden, Wiley-Blackwell, 2013, p. 507-524.

TAYLOR, Paul, « “Gladdicheyt” in Karel van Mander's 'Schilder-boeck' », dans HECK, Michèle-Caroline, FREYSSINET, Marianne et TROUVÉ, Stéphanie (éd.), Lexicographie artistique : formes, usages et enjeux dans l'Europe moderne, Actes du colloque de Montpellier et Paris, Montpellier, PULM, 2018, p. 377-394 [En ligne : dx.doi.org/10.26530/OAPEN_644313 consulté le 15/03/2018].

FILTERS

CONCEPTUAL FIELDS

QUOTATIONS

Soo bespreeck ick, datse onvertsaeghdlijck toetreden, en aengrijpen voor eerst het besonderste deel der Consten, te weten, een Menschlijck beeldt te leeren stellen,

[d'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] ...je souhaite qu’ils se rassemblent, intrépides, et s’attaquent d’abord à l’élément le plus important des Arts, à savoir apprendre à bien poser une figure humaine.

Van Mander présente ici la figure humaine comme la partie la plus importante des arts. [MB]

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps

Daerom segh ick zijnder nu bequaem, oft begrijplijcke jonghe gheesten oft vaten, tot onse Schilder-const leer-liefdigh oft lustigh wesende, […], die moghen desen mijnen willighen dienst dancklijck aennemen, en snel-geestigh opmercklijck achten op d’onderwijsighe deelen, die ick in desen mijnen Schilder-consten gront, oft gantschen Schilder-boeck, hen voor ooghen stelle oft voordraghe. […] hun vrymoedicheyt levende verweckt te wesen conden mercken : Soo bespreeck ick, datse onvertsaeghdlijck toetreden, en aengrijpen voor eerst het besonderste deel der Consten, te weten, een Menschlijck beeldt te leeren stellen, oock eyndlijck alle ander omstandighe deelen t’omhelsen, oft immers als Natuere en Geest anders niet willen toelaten, eenigh besonder deel, om daer in uytnemende te moghen worden: want het niet daeghlijcx gheschiet, dat een alleen alles vermagh, leeren, begrijpen, oft in alles uytnemende worden can.

[d'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] C’est pourquoi je dis que, s’il y a de jeunes esprits compétents et perspicaces, […] ces esprits’là pourront accepter avec reconnaissance ce que je leur offre si volontiers, et être attentifs, l’intelligence en éveil, à tous les sujets instructifs que je leur propose dans ce Principe de la Peinture, ou dans l’ensemble de mon Livre de la Peinture. […] je souhaite qu’ils se rassemblent, intrépides, et s’attaquent d’abord à l’élément le plus important des Arts, à savoir apprendre à bien poser une figure humaine. Ensuite ils se familiariseront avec tous les autres aspects de l’Art, ou, si la Nature et l’Esprit ne le permettent pas, avec au moins un aspect pour y exceller. En effet, il n’arrive pas tous les jours qu’une seule personne puisse apprendre tout à comprendre, ou parvienne à exceller dans tous les domains.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture
L’ARTISTE → règles et préceptes

Daerom segh ick zijnder nu bequaem, oft begrijplijcke jonghe gheesten oft vaten, tot onse Schilder-const leer-liefdigh oft lustigh wesende, […], die moghen desen mijnen willighen dienst dancklijck aennemen, en snel-geestigh opmercklijck achten op d’onderwijsighe deelen, die ick in desen mijnen Schilder-consten gront, oft gantschen Schilder-boeck, hen voor ooghen stelle oft voordraghe. […] hun vrymoedicheyt levende verweckt te wesen conden mercken : Soo bespreeck ick, datse onvertsaeghdlijck toetreden, en aengrijpen voor eerst het besonderste deel der Consten, te weten, een Menschlijck beeldt te leeren stellen, oock eyndlijck alle ander omstandighe deelen t’omhelsen, oft immers als Natuere en Geest anders niet willen toelaten, eenigh besonder deel, om daer in uytnemende te moghen worden: want het niet daeghlijcx gheschiet, dat een alleen alles vermagh, leeren, begrijpen, oft in alles uytnemende worden can. Sulcx bevintmen onder onse Const, van in den ouden oft Antijcken tijt te wesen toeghegaen, dat d’een in d’een, en d’ander in d’ander geschickter en beter Meester gheweest is, gelijck men in hun levens sal bevinden.

[d'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] C’est pourquoi je dis que, s’il y a de jeunes esprits compétents et perspicaces, […] ces esprits’là pourront accepter avec reconnaissance ce que je leur offre si volontiers, et être attentifs, l’intelligence en éveil, à tous les sujets instructifs que je leur propose dans ce Principe de la Peinture, ou dans l’ensemble de mon Livre de la Peinture. […] je souhaite qu’ils se rassemblent, intrépides, et s’attaquent d’abord à l’élément le plus important des Arts, à savoir apprendre à bien poser une figure humaine. Ensuite ils se familiariseront avec tous les autres aspects de l’Art, ou, si la Nature et l’Esprit ne le permettent pas, avec au moins un aspect pour y exceller. En effet, il n’arrive pas tous les jours qu’une seule personne puisse apprendre tout à comprendre, ou parvienne à exceller dans tous les domains. C’est ainsi que cela s’est passé dans notre Art depuis les temps anciens ou l’Antiquité : l’un était plus compétent dans un domaine, et l’autre dans un autre, comme nous pourrons le voir dans leur biographie.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture
L’ARTISTE → règles et préceptes

[d'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] C’est pourquoi je dis que, s’il y a de jeunes esprits compétents et perspicaces, […] ces esprits’là pourront accepter avec reconnaissance ce que je leur offre si volontiers, et être attentifs, l’intelligence en éveil, à tous les sujets instructifs que je leur propose dans ce Principe de la Peinture, ou dans l’ensemble de mon Livre de la Peinture. […] je souhaite qu’ils se rassemblent, intrépides, et s’attaquent d’abord à l’élément le plus important des Arts, à savoir apprendre à bien poser une figure humaine. Ensuite ils se familiariseront avec tous les autres aspects de l’Art, ou, si la Nature et l’Esprit ne le permettent pas, avec au moins un aspect pour y exceller. En effet, il n’arrive pas tous les jours qu’une seule personne puisse apprendre tout à comprendre, ou parvienne à exceller dans tous les domains. C’est ainsi que cela s’est passé dans notre Art depuis les temps anciens ou l’Antiquité : l’un était plus compétent dans un domaine, et l’autre dans un autre, comme nous pourrons le voir dans leur biographie.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage

Zeuxis maeckte te groote hoofden : maer was goet Fruyt-schilder.

[d'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Zeuxis faisait des têtes trop grandes, mais était un bon peintre de fruits.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture
GENRES PICTURAUX → nature morte

Eumarus ghewende hem alles te doen nae t’leven.

[d'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Eumarus avait l’habitude de tout faire d’après la vie.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

Protogenes con eerst maer scheepkens schilderen.

[d'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Protogénès ne pouvait peindre que des bateaux.

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → paysage

Apelles was in alles gracelijck.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Apelle avait la grâce en tout.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection
L’ARTISTE → qualités

Parasius, goet van omtreck.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Parrhasios était bon pour les contours.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin

Demon, vol inventien.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Démon pour les inventions.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination
CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin

Tymanthes, verstandigh : in zijn werck was altijts eenighen verborghen sin oft meyninghe.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Timanthe était intelligent : dans ses œuvres, il y avait toujours un sens caché.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Pamphilus was gheleert.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Pamphile était savant.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Nicomachus, veerdigh.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Nicomaque, compétent.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Athenion, diepsinnigh.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Athénion profond.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Nicophanes, net en suyver

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Nicophanès élégant et propre.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Nicophanes, net en suyver,

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Nicophanès élégant et propre.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Amulius, schoon van verwen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Amulius était un bon coloriste.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité des couleurs

Pausias, fraey  van kinderen, en bloemen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Pausias peignait bien les enfants et les fleurs.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

Asclepiodorus, goet van mate, oft proportie.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Asclépiodore était doué pour les mesures, ou la proportion.

mate

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion

Amphyon, van ordineren.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Amphyon pour la composition.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

Serapio, fraey in’t groote. Pyreicus, in’t cleen. Anthiphilus, in cleen, en groot.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Sérapion était bon pour les grands, et Pyréicus pour les petits formats, mais Antiphilus pour les petits et les grands.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

Nicias, beesten, besonder Honden.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Nicéas était spécialiste d’animaux, en particulier des chiens.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

Nicophanes, copieren, en was suyver in zijn werck.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Nicophanès copiait, et proprement.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

Mechopanes, te rouw in zijn verwen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Méchophanès utilisait des couleurs trop crues.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité des couleurs

Aristides, van affecten.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Aristide, en particulier, les affects.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → expression des passions

Clesides, nae t’leven, oock by onthoudt :

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Clésidès travaillait d’après la vie, et aussi d’après ses souvenirs.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

Ludius, van Landtschap.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] Ludius faisait des paysages.

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → paysage

De selve verscheydenheden salmen oock vinden by den dees-tijdtsche Italianen en Nederlanders te zijn geweest, hier te lang te verhalen : waer by de Ieught gheleert sal wesen, om in de Const volherden, te grijpen nae t’ghene Natuere meest aenbiedt. Ist niet de volcomenheyt in beelden en Historien, soo mach het wesen Beesten, Keuckenen, Fruyten, Bloemen, Landtschappen, Metselrijen, Prospectiven, Compartimenten, Grotissen, Nachten, branden, Conterfeytselen nae t’leven, Zeen, en Schepen, oft soo yet anders te schilderen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] On trouverait de nos jours les mêmes différences chez les peintres italiens et néérlandais, mais raconter cela prendrait trop de place ici. Par tout cela, la Jeunesse peut apprendre à persévérer dans l’Art et à saisir ce qu’offre la Nature. À défaut d’atteindre la perfection dans la peinture de figures et d’Histoires, on pourrait peindre des Animaux, des scènes de Cuisine, des Fruits ou Fleurs, des Paysages, des Architectures, des Perspectives, des Cartouches, des Grotesques, des Nocturnes, des incendies, des Portraits d’après la vie, des Marines et Bateaux, ou encore autre chose.

École flamande
École italienne
École néerlandaise

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → ornement

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] On trouverait de nos jours les mêmes différences chez les peintres italiens et néérlandais, mais raconter cela prendrait trop de place ici. Par tout cela, la Jeunesse peut apprendre à persévérer dans l’Art et à saisir ce qu’offre la Nature. À défaut d’atteindre la perfection dans la peinture de figures et d’Histoires, on pourrait peindre des Animaux, des scènes de Cuisine, des Fruits ou Fleurs, des Paysages, des Architectures, des Perspectives, des Cartouches, des Grotesques, des Nocturnes, des incendies, des Portraits d’après la vie, des Marines et Bateaux, ou encore autre chose.

École flamande
École italienne
École néerlandaise

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → portrait
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] On trouverait de nos jours les mêmes différences chez les peintres italiens et néérlandais, mais raconter cela prendrait trop de place ici. Par tout cela, la Jeunesse peut apprendre à persévérer dans l’Art et à saisir ce qu’offre la Nature. À défaut d’atteindre la perfection dans la peinture de figures et d’Histoires, on pourrait peindre des Animaux, des scènes de Cuisine, des Fruits ou Fleurs, des Paysages, des Architectures, des Perspectives, des Cartouches, des Grotesques, des Nocturnes, des incendies, des Portraits d’après la vie, des Marines et Bateaux, ou encore autre chose.

École flamande
École italienne
École néerlandaise

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] On trouverait de nos jours les mêmes différences chez les peintres italiens et néérlandais, mais raconter cela prendrait trop de place ici. Par tout cela, la Jeunesse peut apprendre à persévérer dans l’Art et à saisir ce qu’offre la Nature. À défaut d’atteindre la perfection dans la peinture de figures et d’Histoires, on pourrait peindre des Animaux, des scènes de Cuisine, des Fruits ou Fleurs, des Paysages, des Architectures, des Perspectives, des Cartouches, des Grotesques, des Nocturnes, des incendies, des Portraits d’après la vie, des Marines et Bateaux, ou encore autre chose.

École flamande
École italienne
École néerlandaise

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix
GENRES PICTURAUX → paysage

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] On trouverait de nos jours les mêmes différences chez les peintres italiens et néérlandais, mais raconter cela prendrait trop de place ici. Par tout cela, la Jeunesse peut apprendre à persévérer dans l’Art et à saisir ce qu’offre la Nature. À défaut d’atteindre la perfection dans la peinture de figures et d’Histoires, on pourrait peindre des Animaux, des scènes de Cuisine, des Fruits ou Fleurs, des Paysages, des Architectures, des Perspectives, des Cartouches, des Grotesques, des Nocturnes, des incendies, des Portraits d’après la vie, des Marines et Bateaux, ou encore autre chose.

École flamande
École italienne
École néerlandaise

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix
GENRES PICTURAUX → nocturne

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] On trouverait de nos jours les mêmes différences chez les peintres italiens et néérlandais, mais raconter cela prendrait trop de place ici. Par tout cela, la Jeunesse peut apprendre à persévérer dans l’Art et à saisir ce qu’offre la Nature. À défaut d’atteindre la perfection dans la peinture de figures et d’Histoires, on pourrait peindre des Animaux, des scènes de Cuisine, des Fruits ou Fleurs, des Paysages, des Architectures, des Perspectives, des Cartouches, des Grotesques, des Nocturnes, des incendies, des Portraits d’après la vie, des Marines et Bateaux, ou encore autre chose.

École flamande
École italienne
École néerlandaise

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → paysage
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] On trouverait de nos jours les mêmes différences chez les peintres italiens et néérlandais, mais raconter cela prendrait trop de place ici. Par tout cela, la Jeunesse peut apprendre à persévérer dans l’Art et à saisir ce qu’offre la Nature. À défaut d’atteindre la perfection dans la peinture de figures et d’Histoires, on pourrait peindre des Animaux, des scènes de Cuisine, des Fruits ou Fleurs, des Paysages, des Architectures, des Perspectives, des Cartouches, des Grotesques, des Nocturnes, des incendies, des Portraits d’après la vie, des Marines et Bateaux, ou encore autre chose.

École flamande
École italienne
École néerlandaise

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → paysage
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] On trouverait de nos jours les mêmes différences chez les peintres italiens et néérlandais, mais raconter cela prendrait trop de place ici. Par tout cela, la Jeunesse peut apprendre à persévérer dans l’Art et à saisir ce qu’offre la Nature. À défaut d’atteindre la perfection dans la peinture de figures et d’Histoires, on pourrait peindre des Animaux, des scènes de Cuisine, des Fruits ou Fleurs, des Paysages, des Architectures, des Perspectives, des Cartouches, des Grotesques, des Nocturnes, des incendies, des Portraits d’après la vie, des Marines et Bateaux, ou encore autre chose.

École flamande
École italienne
École néerlandaise

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix
GENRES PICTURAUX → paysage

De selve verscheydenheden salmen oock vinden by den dees-tijdtsche Italianen en Nederlanders te zijn geweest, hier te lang te verhalen : waer by de Ieught gheleert sal wesen, om in de Const volherden, te grijpen nae t’ghene Natuere meest aenbiedt. Ist niet de volcomenheyt in beelden en Historien, soo mach het wesen Beesten, Keuckenen, Fruyten, Bloemen, Landtschappen, Metselrijen, Prospectiven, Compartimenten, Grotissen, Nachten, branden, Conterfeytselen nae t’leven, Zeen, en Schepen, oft soo yet anders te schilderen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] On trouverait de nos jours les mêmes différences chez les peintres italiens et néérlandais, mais raconter cela prendrait trop de place ici. Par tout cela, la Jeunesse peut apprendre à persévérer dans l’Art et à saisir ce qu’offre la Nature. À défaut d’atteindre la perfection dans la peinture de figures et d’Histoires, on pourrait peindre des Animaux, des scènes de Cuisine, des Fruits ou Fleurs, des Paysages, des Architectures, des Perspectives, des Cartouches, des Grotesques, des Nocturnes, des incendies, des Portraits d’après la vie, des Marines et Bateaux, ou encore autre chose.

École flamande
École italienne
École néerlandaise

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] On trouverait de nos jours les mêmes différences chez les peintres italiens et néérlandais, mais raconter cela prendrait trop de place ici. Par tout cela, la Jeunesse peut apprendre à persévérer dans l’Art et à saisir ce qu’offre la Nature. À défaut d’atteindre la perfection dans la peinture de figures et d’Histoires, on pourrait peindre des Animaux, des scènes de Cuisine, des Fruits ou Fleurs, des Paysages, des Architectures, des Perspectives, des Cartouches, des Grotesques, des Nocturnes, des incendies, des Portraits d’après la vie, des Marines et Bateaux, ou encore autre chose.

École flamande
École italienne
École néerlandaise

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → nature morte
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] On trouverait de nos jours les mêmes différences chez les peintres italiens et néérlandais, mais raconter cela prendrait trop de place ici. Par tout cela, la Jeunesse peut apprendre à persévérer dans l’Art et à saisir ce qu’offre la Nature. À défaut d’atteindre la perfection dans la peinture de figures et d’Histoires, on pourrait peindre des Animaux, des scènes de Cuisine, des Fruits ou Fleurs, des Paysages, des Architectures, des Perspectives, des Cartouches, des Grotesques, des Nocturnes, des incendies, des Portraits d’après la vie, des Marines et Bateaux, ou encore autre chose.

École flamande
École italienne
École néerlandaise

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix
GENRES PICTURAUX → nature morte

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] On trouverait de nos jours les mêmes différences chez les peintres italiens et néérlandais, mais raconter cela prendrait trop de place ici. Par tout cela, la Jeunesse peut apprendre à persévérer dans l’Art et à saisir ce qu’offre la Nature. À défaut d’atteindre la perfection dans la peinture de figures et d’Histoires, on pourrait peindre des Animaux, des scènes de Cuisine, des Fruits ou Fleurs, des Paysages, des Architectures, des Perspectives, des Cartouches, des Grotesques, des Nocturnes, des incendies, des Portraits d’après la vie, des Marines et Bateaux, ou encore autre chose.

École flamande
École italienne
École néerlandaise

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → peinture d’histoire
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

[D'après NOLDUS 2008, p. 5-7:] On trouverait de nos jours les mêmes différences chez les peintres italiens et néérlandais, mais raconter cela prendrait trop de place ici. Par tout cela, la Jeunesse peut apprendre à persévérer dans l’Art et à saisir ce qu’offre la Nature. À défaut d’atteindre la perfection dans la peinture de figures et d’Histoires, on pourrait peindre des Animaux, des scènes de Cuisine, des Fruits ou Fleurs, des Paysages, des Architectures, des Perspectives, des Cartouches, des Grotesques, des Nocturnes, des incendies, des Portraits d’après la vie, des Marines et Bateaux, ou encore autre chose.

École flamande
École italienne
École néerlandaise

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix
GENRES PICTURAUX → scène de genre

Den Grondt der Edel vry Schilder-const: Waer in haer ghestalt, aerdt ende wesen, de leer-lustighe Jeught in verscheyden Deelen in Rijm-dicht wort voor ghedraghen

[D'après NOLDUS 2008, p. 11:] Principe et fondement de l’art noble et libre de la peinture : Dans lequel sa forme, sa nature et son essence sont présentées en vers à la Jeunesse avide d’apprendre

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

[D'après NOLDUS 2008, p. 11:] Principe et fondement de l’art noble et libre de la peinture : Dans lequel sa forme, sa nature et son essence sont présentées en vers à la Jeunesse avide d’apprendre

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → grandeur et noblesse

[D'après NOLDUS 2008, p. 11:] Principe et fondement de l’art noble et libre de la peinture : Dans lequel sa forme, sa nature et son essence sont présentées en vers à la Jeunesse avide d’apprendre

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → règles et préceptes
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

1 O Hebes spruyten, Genius Scholieren,
Ghy die hier en daer, in plaetse van schrijven, {D’Ouders seggen lichtelick, sy willen hun kinders Schilders maken, doch t’is hun werck oft in hun macht niet.}
Hebt becladdert, en vervult u Pampieren,
Met Mannekens, Schepen, verscheyden dieren,
Dat ghy nau ledighe plaets’ en laet blijven,
Schijnend’ of Natuer u voort wilde drijven,
Een Schilder te wesen, soo dat u Ouders
V daer toe aenvoeren op lijf, en schouders.
 
2 By ghemeyn oordeel wordt u toeghewesen,
Te zijn een Schilder, t’woort is licht te spreken,
maer Schilder, en Schilder, siet, tusschen desen {Tusschen Schilder en Schilder light eenen grooten bergh.}
Leyt soo hooch eenen grooten Bergh gheresen,
Dat veel de reyse moeten laten steken,
T’is hier niet te doen met maenden oft Weken,
maer volcomen Iaren hier toe behoeven,
Aleer dat ghy eenich gheniet sult proeven.

[D'après NOLDUS 2008, p. 11-12:] 1 Ô enfant d’Hébé, écoliers du Génie vous qui, ici et là, plutôt que d’écrire, {Les Parents disent facilement qu’ils veulent faire de leurs enfants des Peintres, mais ce n’est ni leur travail, ni dans leur pouvoir.} avez barbouillé et rempli vos Papiers de Bonshommes, Bateaux, animaux variés sans laisser vide un seul endroit : Il semble que la Nature vous pousse à devenir Peintre, de sorte que vos Parents, sur leurs épaules, vous portent vers ce destin à leurs dépens. 2 Par un commun accord on vous désigne pour être Peintre ; c’est facilement dit. Mais entre Peintre et Peintre, voyez, il y a une grande Montagne, si élevée {Entre Peintre et Peintre, il y a une grande montagne.} que beaucoup à l’ascension doivent renoncer. Des Mois, encore moins des Semaines, n’y suffisent pas mais des Années entières sont nécessaires avant que vous n’éprouviez du plaisir.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

4 Sijt dan ghewaerschouwt, want der Consten kele
Looft soetelijck nae de Serenes stemmen,
Aenlockend’ elcken bevallijck ten spele,
maer by haer te comen moetmen al vele
Weghen besoecken, en waters doorswemmen,
Noch isser soo hoogh eenen bergh te clemmen,
Ghy en comtter niet over vroegh noch late,
Of ghy en hebt de Natuere te bate. {Sonder Natuere canmen geen Schilder worden.}

[D'après NOLDUS 2008, p. 12:] 4 Soyez donc averti, car la gorge de l’Art imite doucement les voix des Sirènes attirant chacun vers son jeu charmant. Mais pour arriver à lui, on doit emprunter de nombreuses voies et nager par toutes les eaux. Il reste ensuite à gravir une montagne si haute que vous n’y arriverez jamais si la Nature ne vous protège. {Sans la Nature, on ne peut pas devenir Peintre.}

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

[D'après NOLDUS 2008, p. 12:] 4 Soyez donc averti, car la gorge de l’Art imite doucement les voix des Sirènes attirant chacun vers son jeu charmant. Mais pour arriver à lui, on doit emprunter de nombreuses voies et nager par toutes les eaux. Il reste ensuite à gravir une montagne si haute que vous n’y arriverez jamais si la Nature ne vous protège. {Sans la Nature, on ne peut pas devenir Peintre.}

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
L’ARTISTE → apprentissage

8 Of ghy de Natuer hebt t’uwer vriendinnen {Vroech is te mercken, of yemandt een goet Schilder sal worden.}
By den aerdt dijns gheests salmen vroech afmeten,
Want t’moet schier van in de Wieghe beginnen […]
 
9 […]
Onder der Graphidis Consten subditen,
Ionghers die namaels de ghemeyn limiten
Hebben t’overvlieghen, sullen opheffen
En vroech beginnen, ander overtreffen.
 
10 Doch drijft u Natuere tot sulcke weghen,
Met behendich vernuft, daer toe bevallijck,
Hebbend’ een sulck deel uyt haer handt vercreghen,
Dat ghy in uwen gheest, sin en gheneghen,
Bevoelt leven inbeeldinghen ontallijck,
naer den prijs te schieten, u niet en sal ick
Ontraden, ter avontueren oft mochte
Ten eynd’ eens ghelucken dat het gherochte.

 
11 Doch geenen arbeydt laet u verdrieten,
Die aenhoudt, mach op verwinninghe hopen,
nae t’besueren machmen t’soete ghenieten:
[…]

[D'après NOLDUS 2008, p. 13:] 8 Si la Nature vous est propice {On voit très tôt si quelqu’un peut devenir un bon Peintre.} on le verra très tôt à la tournure de votre esprit. […] 9 […] De même, feront, parmi les serviteurs de l’Art du Dessin ces jeunes qui plus tard dépasseront les limites communes ; ils s’élèveront et commenceront tôt à dépasser les autres. 10 Mais si la Nature vous pousse dans cette direction si, avec une vive intelligence, inclinée à ces choses, vous avez reçu de sa main une telle part, que vous sentez vivre dans votre esprit, sens et goût d’innombrables figures et idées, de tenter l’aventure je ne vous déconseillerai pas car, - qui sait ?- la résussite pourrait être à l’horizon. 11 Mais qu’aucun labeur ne vous attriste. Celui qui persiste peut espérer la victoire. Après le dur effort, on jouira d’une douce récompense, […]

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage

[D'après NOLDUS 2008, p. 13:] 8 Si la Nature vous est propice {On voit très tôt si quelqu’un peut devenir un bon Peintre.} on le verra très tôt à la tournure de votre esprit. […] 9 […] De même, feront, parmi les serviteurs de l’Art du Dessin ces jeunes qui plus tard dépasseront les limites communes ; ils s’élèveront et commenceront tôt à dépasser les autres. 10 Mais si la Nature vous pousse dans cette direction si, avec une vive intelligence, inclinée à ces choses, vous avez reçu de sa main une telle part, que vous sentez vivre dans votre esprit, sens et goût d’innombrables figures et idées, de tenter l’aventure je ne vous déconseillerai pas car, - qui sait ?- la résussite pourrait être à l’horizon. 11 Mais qu’aucun labeur ne vous attriste. Celui qui persiste peut espérer la victoire. Après le dur effort, on jouira d’une douce récompense, […]

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

[D'après NOLDUS 2008, p. 13:] 8 Si la Nature vous est propice {On voit très tôt si quelqu’un peut devenir un bon Peintre.} on le verra très tôt à la tournure de votre esprit. […] 9 […] De même, feront, parmi les serviteurs de l’Art du Dessin ces jeunes qui plus tard dépasseront les limites communes ; ils s’élèveront et commenceront tôt à dépasser les autres. 10 Mais si la Nature vous pousse dans cette direction si, avec une vive intelligence, inclinée à ces choses, vous avez reçu de sa main une telle part, que vous sentez vivre dans votre esprit, sens et goût d’innombrables figures et idées, de tenter l’aventure je ne vous déconseillerai pas car, - qui sait ?- la résussite pourrait être à l’horizon. 11 Mais qu’aucun labeur ne vous attriste. Celui qui persiste peut espérer la victoire. Après le dur effort, on jouira d’une douce récompense, […]

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

9 […]
Onder der Graphidis Consten subditen,
Ionghers die namaels de ghemeyn limiten
Hebben t’overvlieghen, sullen opheffen
En vroech beginnen, ander overtreffen.
 
10 Doch drijft u Natuere tot sulcke weghen,
Met behendich vernuft, daer toe bevallijck,
Hebbend’ een sulck deel uyt haer handt vercreghen,
Dat ghy in uwen gheest, sin en gheneghen,
Bevoelt leven inbeeldinghen ontallijck,
naer den prijs te schieten, u niet en sal ick
Ontraden, ter avontueren oft mochte
Ten eynd’ eens ghelucken dat het gherochte.

[D'après NOLDUS 2008, p. 13:] 9 […] De même, feront, parmi les serviteurs des Arts du Dessin ces jeunes qui plus tard dépasseront les limites communes ; ils s’élèveront et commenceront tôt à dépasser les autres. 10 Mais si la Nature vous pousse dans cette direction si, avec une vive intelligence, inclinée à ces choses, vous avez reçu de sa main une telle part, que vous sentez vivre dans votre esprit, sens et goût d’innombrables figures et idées, de tenter l’aventure je ne vous déconseillerai pas car, - qui sait ?- la résussite pourrait être à l’horizon.

12 Natuere gheeft somtijts haer Schilder-gaven
Daer tijdt noch middel is te moghen leeren,
maer noots bedwanck, om den cost te beslaven,
Dat sulck edel gheest moet blijven begraven,
Als verborghen schat, een jammer verseeren:
maer als gaef en middel te samen keeren
By oeffeningh, lust en stadich bevlijten,
Dan baert arbeydt versoetende profijten.

[D'après NOLDUS 2008, p. 14:] 12 La Nature dispense parfois ses dons pour la Peinture là où il n’y a ni temps ni moyen pour apprendre mais seulement la contrainte de gagner son pain. Qu’un esprit noble doive rester cacher, tel un trésor enterré, est lamentable. Mais si talent et occasion se joignent dans l’exercice, le plaisir et la diligence constante, alors le travail produit de doux profits.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → grandeur et noblesse
L’ARTISTE → qualités

[D'après NOLDUS 2008, p. 14:] 12 La Nature dispense parfois ses dons pour la Peinture là où il n’y a ni temps ni moyen pour apprendre mais seulement la contrainte de gagner son pain. Qu’un esprit noble doive rester cacher, tel un trésor enterré, est lamentable. Mais si talent et occasion se joignent dans l’exercice, le plaisir et la diligence constante, alors le travail produit de doux profits.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

13 Nu dan ghy jonghe Pictoriael sinnen,
Laet varen al onnutte kinder prachten,
Wilt ghy ten Throone deser Consten binnen,
Ghy moets’ aenhanghen en stadich beminnen,
Want sy jeloers is, en oock seer te wachten, {De Const is jeloers, daerom moetmen haer tegendeel vermijden.}
Op t’ghepluymde bedde moet ghy niet achten,
De slaperighe traecheyt moet ghy swichten,
Oock Bacchi cruyck en Cupidinis schichten.
 
14 Wilt u altijts mede-jonghers verkiesen,
Die haer geeren tot neersticheyt versnellen,
Hoe schoon t’weder is in doyen oft vriesen,
En soeckt nemmermeer veel tijdt te verliesen
Met de weeldighe wittebroots ghesellen,
Quelt een weynich, om niet eeuwich te quelen,
Gheeft tijdt u tijdt, wilt tijdts tijdt niet verspelen, {Tijts waerneminghe wort gheraden, en tijdt van tijdt te nemen.}
Weyghert tijdt u tijdt, wilt tijdts tijdt ontstelen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 14-15:] 13 Maintenant, vous les jeunes qui songez à la Peinture abjurez les vaines pompes de l’enfance. Si vous voulez entrer dans le Palais de cet Art, alors il faut vous y attacher et l’aimer sans faille, car il est jaloux, et exige un dévouement total. L’Art est jaloux, c’est pourquoi il faut éviter ce qui le contrarie. À votre doux matelas il ne faut pas tenir, à la lourdeur du sommeil il faut renoncer, comme à la cruche de Bacchus et aux flèches de Cupidon. 14 Choisissez toujours des compagnons qui à l’assiduité se plaisent qu’il fasse beau, qu’il gèle ou qu’il dégèle, et essayez de ne jamais perdre votre temps avec ces amis indolents des moments de prospérité. Forcez-vous un peu, pour ne pas avoir, plus tard, à déchanter. Si le temps vous offre une occasion ne la gâchez pas ; Il est conseillé de faire attention au temps, et de saisir les bonnes occasions. et si le temps ne vous en offre pas, il faut la lui voler.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage

[D'après NOLDUS 2008, p. 14-15:] 13 Maintenant, vous les jeunes qui songez à la Peinture abjurez les vaines pompes de l’enfance. Si vous voulez entrer dans le Palais de cet Art, alors il faut vous y attacher et l’aimer sans faille, car il est jaloux, et exige un dévouement total. L’Art est jaloux, c’est pourquoi il faut éviter ce qui le contrarie. À votre doux matelas il ne faut pas tenir, à la lourdeur du sommeil il faut renoncer, comme à la cruche de Bacchus et aux flèches de Cupidon. 14 Choisissez toujours des compagnons qui à l’assiduité se plaisent qu’il fasse beau, qu’il gèle ou qu’il dégèle, et essayez de ne jamais perdre votre temps avec ces amis indolents des moments de prospérité. Forcez-vous un peu, pour ne pas avoir, plus tard, à déchanter. Si le temps vous offre une occasion ne la gâchez pas ; Il est conseillé de faire attention au temps, et de saisir les bonnes occasions. et si le temps ne vous en offre pas, il faut la lui voler.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

23 Dus de dronckenschap met haer quade vruchten, {Dat de Schilder-jeught, dronckenschap vermijden moet.}
Die te langh, en t’onnut zijn om verhalen,
O leersaem sinnen, wilt wijselijck vluchten,
Op dat der Consten verkeerde gheruchten
In den afgrondt Stigis eens mochten dalen,
Als van Schilder cranck-hooft, en oock mocht falen
T’ghemeyn volcx Spreeckwoort, hoe Schilder hoe wilder. {T’spreeckwoort moest wech, van hoe Schilder hoe wilder.}
En verkeerde in, hoe Schilder hoe stilder.

[D'après NOLDUS 2008, p. 17:] 23 Alors, l’ivresse, avec tous ses mauvais fruits, {Que les jeunes Peintres doivent éviter l’ivresse.} qu’il serait trop long et inutile de raconter, O, esprits curieux, il faut la fuir sans regret. Pour que puisse enfin se perdre dans l’abîme du Styx toutes ces fausses rumeurs sur les Artistes comme « un Peintre est fou », et que puisse s’effacer le Proverbe populaire : « Plus on est Peintre, plus on est sauvage ». {On devrait supprimer le proverbe « Plus on est Peintre, plus on est sauvage. »} pour se transformer en « plus on est Peintre, plus on est serein ».

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

23 Dus de dronckenschap met haer quade vruchten, {Dat de Schilder-jeught, dronckenschap vermijden moet.}

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

31 Nadien der Griecken en Romeynen Zele
Ginck tot Pictura soo vierich vermeeren,
Dat sy verboden met straffen bevele, {Leest hier van in’t leven van Pamphilus den Macedonischen Schilder.}
Datmen niet en soude, dan alleen
Ele Gheboren kinderen, t’schilderen leeren,
Soo betaemt dan noch wel, de Const ter eeren,
Alle deucht en beleeftheyt hun beneven, {Plutarchus seght ooc, dat Emilius Paulus, onder ander edel Consten, zijn Sonen leerde beelt-houwen en schilderen.}
Die nu den Edelen Pinceel aencleven.

[D'après NOLDUS 2008, p. 19:] 31 La passion des Grecs et des Romains pour la Peinture s’élevait à une telle ardeur qu’ils interdisaient sous de lourdes peines Lisez sur ce sujet la vie de Pamphile, le Peintre macédonien.} d’apprendre l’art de la Peinture à d’autres qu’à des enfants de noble extraction. Pour cette raison, il convient bien, à présent, en l’honneur de l’Art, que la vertu et la politesse les accompagnent, {Plutarque dit aussi que Paul Émile apprenait à ses fils, parmi d’autres arts nobles, la sculpture et la peinture. ceux qui, au noble Pinceau, se consacrent.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

46 Dit hoorend’, o Ionghers, treedt als den radden
Den wegh des arbeydts, want t’eynd’ is besoeten,
Schildert, teyckent, crabbelt, wilt vry becladden {Aenporringhe tot de Schilder-const.}
Een deel Pampiers, als die geeren veel hadden,
Steelt armen, beenen, lijven, handen, voeten
[…]
 
47 De Dicht-const Rhetorica soet van treken, {Rhetorica, een schoone bloeme sonder vrucht, om der Schilder-consten jaloursie ontraden.}
Hoe lustich, aenvallijck, soeckt te ontvluchten,
Doch self en heb ickse noyt veel besweken,
maert t’heeft my vry uyt den weghe ghesteken
Van de Schilder-bane, dat is te duchten,
T’is wel een schoon bloeme, droeghe sy vruchten,
Soo dat sy brochte het meel in de Keucken,
Dan mochte den sin haer t’hanteren jeucken.
 
48 Op Winckel werckende met ander knechten,
Staend’ onder een Chaert, om niet te crackeelen,
Al waert ghy den besten, wilt met den slechten
Helpen onderhouden Winckels gherechten,
Hebt acht op Meesters Pallet en Pinceelen,
Op vaghen, bereyden, doecken, panneelen
Fijn verwen wrijven, op reyn houden passen,
Niet te veel temperen, smalten, noch assen.

[D'après NOLDUS 2008, p. :] 46 Après ces conseils ô Jeunes, prenez au plus vite le chemin du travail car une douce récompense vous attend à l’arrivée. Peignez, desinez, croquez et noircissez {Exhortation à pratiquer la peinture.} À volonté le Papier qui n’attend que cela. Ravissez bras, jambes, corps, mains et pieds […] 47 L’art de Rhétorique, de douce allure, {À cause de la jalousie de la Peinture, il est déconseillé de pratiquer la Rhétorique, une belle fleur sans fruit.} bien que joyeux et charmant, fuyez-le. Certes, je n’ai jamais fait beaucoup pour l’éviter mais cela m’a souvent détourné de la Peinture – effet néfaste. C’estune très belle fleur, et si elle portait des fruits pour la Cuisine, l’envie pourrait venir de bien s’en occuper. 48 Si vous travaillez dans un Atelier avec d’autres apprentis soumis à une Charte stipulant : pas de querelles, ne dédaignez pas, même si vous étiez le premier, d’entretenir avec les moins forts les outils du Métier. Faites attention à la Palette et aux Pinceaux du Maître appliquez-vous à bien nettoyer et préparer toiles et panneaux, à finement broyer les couleurs, sans les salir, et à ne point trop tempérer les smalts et les cendres.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage
L’ARTISTE → qualités

[D'après NOLDUS 2008, p. :] 46 Après ces conseils ô Jeunes, prenez au plus vite le chemin du travail car une douce récompense vous attend à l’arrivée. Peignez, desinez, croquez et noircissez {Exhortation à pratiquer la peinture.} À volonté le Papier qui n’attend que cela. Ravissez bras, jambes, corps, mains et pieds […] 47 L’art de Rhétorique, de douce allure, {À cause de la jalousie de la Peinture, il est déconseillé de pratiquer la Rhétorique, une belle fleur sans fruit.} bien que joyeux et charmant, fuyez-le. Certes, je n’ai jamais fait beaucoup pour l’éviter mais cela m’a souvent détourné de la Peinture – effet néfaste. C’estune très belle fleur, et si elle portait des fruits pour la Cuisine, l’envie pourrait venir de bien s’en occuper. 48 Si vous travaillez dans un Atelier avec d’autres apprentis soumis à une Charte stipulant : pas de querelles, ne dédaignez pas, même si vous étiez le premier, d’entretenir avec les moins forts les outils du Métier. Faites attention à la Palette et aux Pinceaux du Maître appliquez-vous à bien nettoyer et préparer toiles et panneaux, à finement broyer les couleurs, sans les salir, et à ne point trop tempérer les smalts et les cendres.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

48 Op Winckel werckende met ander knechten,
Staend’ onder een Chaert, om niet te crackeelen,
Al waert ghy den besten, wilt met den slechten
Helpen onderhouden Winckels gherechten,
Hebt acht op Meesters Pallet en Pinceelen,
Op vaghen, bereyden, doecken, panneelen
Fijn verwen wrijven, op reyn houden passen,
Niet te veel temperen, smalten, noch assen.

[D'après NOLDUS 2008, p. } 48 Si vous travaillez dans un Atelier avec d’autres apprentis soumis à une Charte stipulant : pas de querelles, ne dédaignez pas, même si vous étiez le premier, d’entretenir avec les moins forts les outils du Métier. Faites attention à la Palette et aux Pinceaux du Maître appliquez-vous à bien nettoyer et préparer toiles et panneaux, à finement broyer les couleurs, sans les salir, et à ne point trop tempérer les smalts et les cendres.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → couleurs

[D'après NOLDUS 2008, p. :] 48 Si vous travaillez dans un Atelier avec d’autres apprentis soumis à une Charte stipulant : pas de querelles, ne dédaignez pas, même si vous étiez le premier, d’entretenir avec les moins forts les outils du Métier. Faites attention à la Palette et aux Pinceaux du Maître appliquez-vous à bien nettoyer et préparer toiles et panneaux, à finement broyer les couleurs, sans les salir, et à ne point trop tempérer les smalts et les cendres.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → couleurs

[D'après NOLDUS 2008, p. :] 48 Si vous travaillez dans un Atelier avec d’autres apprentis soumis à une Charte stipulant : pas de querelles, ne dédaignez pas, même si vous étiez le premier, d’entretenir avec les moins forts les outils du Métier. Faites attention à la Palette et aux Pinceaux du Maître appliquez-vous à bien nettoyer et préparer toiles et panneaux, à finement broyer les couleurs, sans les salir, et à ne point trop tempérer les smalts et les cendres.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité des couleurs

54 Men sal oock zijn selven prijsen noch laken, {Men sal hem selven noch prijsen noch laken.}
Noch sghelijcx het werck van zijn eyghen handen,
Want t’prijsen u dwaesheyt bekent sal maken,
En t’verachten al wat eergierich smaken,
Dus strecken dees beyde weghen tot schanden,
Latent dan oordeelen goede verstanden:
Want zijn selven te loven staet seer sottich,
En zijn selven verachten is bespottich.

[D'après NOLDUS 2008, p. 25:] 54 On ne doit pas non plus se vanter ni se blâmer soi-même. {On ne doit pas se vanter ni se blâmer soi-même.} Cela vaut aussi pour le travail de ses propres mains. Car la vantardise rendrait publique votre bêtise et le mépris laisserait plutôt un arrière-goût d’ambition : deux chemins qui mèneraient à la honte ? Laissez donc le jugement à des connaisseurs car se louer soi-même est une sottise et en se méprisant on se ridiculise.

Conceptual field(s)

SPECTATEUR → jugement

[D'après NOLDUS 2008, p. 25:] 54 On ne doit pas non plus se vanter ni se blâmer soi-même. {On ne doit pas se vanter ni se blâmer soi-même.} Cela vaut aussi pour le travail de ses propres mains. Car la vantardise rendrait publique votre bêtise et le mépris laisserait plutôt un arrière-goût d’ambition : deux chemins qui mèneraient à la honte ? Laissez donc le jugement à des connaisseurs car se louer soi-même est une sottise et en se méprisant on se ridiculise.

In this citation, Verstanden is a pars pro toto, refering to 'those who have a good mind' and more specifically to the connoisseur. Noldus has made the same interpretation in his translation. [MO]

Conceptual field(s)

SPECTATEUR → jugement

71 […]
Aengaende daer t’werck, dats op natten calcke
Te maken Landtschappen by de Grotissen,
Want d’Italianen ons altijts gissen
Daer fraey in te zijn, ende sy inbeelden,
Dan ick hoop of wy haer deel oock ontsteelden.
 
72 Iae hoop hier in te zijn geen ydel hoper,
Sy sien self alree ghenoech d’apparency,
In doecken, steenen, en platen van coper,
Oock ghy Ionghers siet toe, grijpt moet, al droper
Al veel door de mande, doet diligency, {Vlijt te doen gheraden, om d’Italianen hun Spreeckwoort te benemen.}
Op dat wy gheraken t’onser intency,
Dat sy niet meer en segghen op haer spraken,
Vlaminghen connen geen figueren maken.

[D'après NOLDUS 2008, p. 30:] 71 […] Pour le travail, il faut faire sur le plâtre frais des Paysages qui se joignent aux Grotesques, car les Italiens ont toujours l’opinion que c’est là notre fort, comme les figures le leur. Mais j’espère qu’un jour nous leur volerons bien leur part. 72 Oui, j’espère que cela ne sera pas une chimère : Ils en voient eux-mêmes déjà suffisamment de preuves dans des toiles, marbres et plaques de cuivre. Allez, les Jeunes ! au travail ! courage ! Même si dans le passé vous avez connu beaucoup d’échecs, soyez très diligents. Ainsi enfin, nous toucherons au but {Il est conseillé de s’appliquer pour contredire le dicton des Italiens.} et ils ne diront plus selon leur coutume que les Flamands ignorent l’Art de la figure.

École flamande
École italienne

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps

[D'après NOLDUS 2008, p. 30:] 71 […] Pour le travail, il faut faire sur le plâtre frais des Paysages qui se joignent aux Grotesques, car les Italiens ont toujours l’opinion que c’est là notre fort, comme les figures le leur. Mais j’espère qu’un jour nous leur volerons bien leur part. 72 Oui, j’espère que cela ne sera pas une chimère : Ils en voient eux-mêmes déjà suffisamment de preuves dans des toiles, marbres et plaques de cuivre. Allez, les Jeunes ! au travail ! courage ! Même si dans le passé vous avez connu beaucoup d’échecs, soyez très diligents. Ainsi enfin, nous toucherons au but Il est conseillé de s’appliquer pour contredire le dicton des Italiens. et ils ne diront plus selon leur coutume que les Flamands ignorent l’Art de la figure.

École flamande
École italienne

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → paysage

75 Te lesten siet toe, niet te keeren ledich
Van t’gheen daer ghy om uyt gaet t’uwer baten,
Brengt van Roome mede teyckenen zedich, {Te Roome leertmen teeckenen, ende te Venetien schilderen.}
En t’wel schilderen van de stadt Venedich,
Die ick om den tijdt besijden most laten,
Want ick heb oock ghereyst sommighe straten,
Welck ick (nu ick mijn vermaningh opschorte)
V een weynich sal verhalen in’t corte.

[D'après NOLDUS 2008, p. 31:] 75 Enfin, évitez de rentrer en n’ayant pas ce que vous êtes partis chercher. Rapportez donc de Rome la bonne façon de dessiner et le savoir-peindre de la ville de Venise {À Rome, on apprend à dessiner, à Venise à peindre} que moi-même j’ai dû laisser de côté par manque de temps car j’ai aussi sillonné quelques routes dont (maintenant que je termine mon exhortation)

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la peinture

[D'après NOLDUS 2008, p. 31:] 75 Enfin, évitez de rentrer en n’ayant pas ce que vous êtes partis chercher. Rapportez donc de Rome la bonne façon de dessiner et le savoir-peindre de la ville de Venise {À Rome, on apprend à dessiner, à Venise à peindre} que moi-même j’ai dû laisser de côté par manque de temps car j’ai aussi sillonné quelques routes dont (maintenant que je termine mon exhortation)

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin
L’ARTISTE → apprentissage

Den Vader van t’schilderen mach men nommen {Teyckenen, den vader van’t wel schilderen, oft het teyckenen is het Lichaem, ende t’schilderen is den Gheest van het teyckenen.}
Teyckenen, oft de Teycken-const verheven,
Ia den rechten toegang machment ooc rommen
Oft de deur om tot veel Consten te commen,
Goudt smeden, bouwen, en meer, jae de seven
Vry Consten sonder haer niet mochten leven:
Want Teycken-const omhelsend’ alle dinghen,
Houdt alle Consten in matighe stringhen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 35:] 1 Le Père de la peinture, ainsi peut-on appeler {Le Dessin est le père de la bonne peinture. Autrement dit, le Dessin est le corps de la Peinture, et la Peinture l’âme du dessin.} le sublime Art du Dessin. Oui, on peut aussi le louer, comme la vraie entrée ou la porte, qui à beaucoup d’Arts, donne accès : L’orfèvrerie, l’architecture et d’autres. Non, les sept Arts libéraux ne pourraient pas exister sans lui, car l’art du Dessin embrasse toutes les choses et tient tous les Arts par ses liens modérés.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

Den Vader van t’schilderen mach men nommen {Teyckenen, den vader van’t wel schilderen, oft het teyckenen is het Lichaem, ende t’schilderen is den Gheest van het teyckenen.}
Teyckenen, oft de Teycken-const verheven,
Ia den rechten toegang machment ooc rommen
Oft de deur om tot veel Consten te commen,
Goudt smeden, bouwen, en meer, jae de seven
Vry Consten sonder haer niet mochten leven:
Want Teycken-const omhelsend’ alle dinghen,
Houdt alle Consten in matighe stringhen.

 
2 Sy is een Voedster aller Consten goedich, {De Schilder-const, die in de Teycken-const bestaet, is de Voedster van alle goede Consten ende wetenschappen.}
Soo Natalis Comes ons wil verhalen,
Iae oock d’edel Grammatica bevroedich,
Is door haer ghehooght en ghewassen spoedich,
Leerend’ haer letters en caracten halen,
Waer door de Menschen in verscheyden talen
Malcanders meeninghe verstaen accoordich,
Seer wijt van een soo wel als teghenwoordich.

 
3 Des Teycken-consts volcomenheyt moet drijven { De Schrijf-const wordt ghesooght van de Teycken-const.}
Wt ghesont verstandt, en aen crachten raken
Moet t’verstandt door oeffeningh, en beclijven
Door natuerlijcken gheest, die tot verstijven
Edel vernuftich is, en snel ontwaken,
Sulcx met goet oordeel doet Constenaer maken
Voor-beworp in zijn ghedachte van allen,
Hem met handt te bewerpen mach bevallen.

 
4 Desen Vader dan van t’Schilderen, wercklijck {VVat het teyckenen, oft Teycken-const eygentlijck is.}
Is om verborghen meeninghe t’ontdecken
Een uytdrucksel, en Verclaringhe mercklijck,
Iae t’voornemens ghetuyghe, welcken stercklijck
Bestaet in trecken, betrecken, omtrecken,
Van alles watter binnen de bestecken
Des ghesichts ter Weerelt mach zijn begrepen,
Bysonder t’Menschen beeldt heerlijckst gheschepen.

 
5 Nu Ionghers, om nae dees mate te jaghen,
Dats om in Teycken-const worden verstandich,
Moet ghy beginnen met groot behaghen
Aen het ey-rondt, en t’cruys daer in gheslaghen, {Het ey-rondt ende cruys seer noodich te verstaen.} 
Om een tronje leeren stellen ghehandich
Van alle sijden, seer noodich : want schandich
Sietmen veel Schilders den tronjen misstellen,
Niet lettend’ op’t cruys, te vergeefs sy quellen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 35-36:] 1 Le Père de la peinture, ainsi peut-on appeler {Le Dessin est le père de la bonne peinture. Autrement dit, le Dessin est le corps de la Peinture, et la Peinture l’âme du dessin.} le sublime Art du Dessin. Oui, on peut aussi le louer, comme la vraie entrée ou la porte, qui à beaucoup d’Arts, donne accès : L’orfèvrerie, l’architecture et d’autres. Non, les sept Arts libéraux ne pourraient pas exister sans lui, car l’art du Dessin embrasse toutes les choses et tient tous les Arts par ses liens modérés. 2 Il est de tous les arts le nourricier généreux, {La Peinture, qui consiste en l’art du Dessin, est la nourrice de tous les Arts et Sciences.} comme Natalis Comes l’a bien voulu narrer ; oui, même la noble Grammaire, si intelligente, alimentée par lui, en prospérité a grandi, {L’Écriture est nourrie par le Dessin.} apprenant de lui lettres, caractères et signes, qui permettent aux Hommes de différents parlers de se comprendre en bonne entente. Peu importe alors s’il sont loin ou proches les uns des autres. 3 La perfection du Dessin doit prendre sa source dans une bonne intelligence, qui peut déployer ses forces par un constant exercice et se maintenir grâce à un esprit inné noblement disposé à la consolider. Il faut aussi être rapide à la détente. Tout cela, avec un bon jugement, permet à l’artiste de former dans son esprit un projet de tout ce qu’il voudra faire jaillir de sa main. 4 Ce Père de la Peinture est un parfait moyen pour exprimer des idées qui sans lui resteraient cachées, une remarquable façon de les clarifier, oui, l’instrument de la volonté qui s’efforce de capter dans ses traits, ses contours et ses formes tout ce qui se présente à notre vision dans le Monde qui nous entoure, et en particulier la Figure humaine, cette magnifique création. 5 Et maintenant, mes Garçons, pour arriver à cette fin c’est-à-dire pour devenir un dessinateur compétent vous devez commencer par vous mettre avec dévouement à dessiner un ovale et une croix inscrite {Il est très nécessaire de maîtriser l’ovale et la croix.} afin d’apprendre à réaliser facilement une tête vue de tous les côtés : c’est indispensable. On voit beaucoup de Peintres scandaleusement rater leurs têtes. Ils ne posent pas de croix et se fatiguent en vain.

teycken-const

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition du dessin

[D'après NOLDUS 2008, p. 35-36:] 1 Le Père de la peinture, ainsi peut-on appeler {Le Dessin est le père de la bonne peinture. Autrement dit, le Dessin est le corps de la Peinture, et la Peinture l’âme du dessin.} le sublime Art du Dessin. Oui, on peut aussi le louer, comme la vraie entrée ou la porte, qui à beaucoup d’Arts, donne accès : L’orfèvrerie, l’architecture et d’autres. Non, les sept Arts libéraux ne pourraient pas exister sans lui, car l’art du Dessin embrasse toutes les choses et tient tous les Arts par ses liens modérés. 2 Il est de tous les arts le nourricier généreux, {La Peinture, qui consiste en l’art du Dessin, est la nourrice de tous les Arts et Sciences.} comme Natalis Comes l’a bien voulu narrer ; oui, même la noble Grammaire, si intelligente, alimentée par lui, en prospérité a grandi, {L’Écriture est nourrie par le Dessin.} apprenant de lui lettres, caractères et signes, qui permettent aux Hommes de différents parlers de se comprendre en bonne entente. Peu importe alors s’il sont loin ou proches les uns des autres. 3 La perfection du Dessin doit prendre sa source dans une bonne intelligence, qui peut déployer ses forces par un constant exercice et se maintenir grâce à un esprit inné noblement disposé à la consolider. Il faut aussi être rapide à la détente. Tout cela, avec un bon jugement, permet à l’artiste de former dans son esprit un projet de tout ce qu’il voudra faire jaillir de sa main. 4 Ce Père de la Peinture est un parfait moyen pour exprimer des idées qui sans lui resteraient cachées, une remarquable façon de les clarifier, oui, l’instrument de la volonté qui s’efforce de capter dans ses traits, ses contours et ses formes tout ce qui se présente à notre vision dans le Monde qui nous entoure, et en particulier la Figure humaine, cette magnifique création. 5 Et maintenant, mes Garçons, pour arriver à cette fin c’est-à-dire pour devenir un dessinateur compétent vous devez commencer par vous mettre avec dévouement à dessiner un ovale et une croix inscrite {Il est très nécessaire de maîtriser l’ovale et la croix} afin d’apprendre à réaliser facilement une tête vue de tous les côtés : c’est indispensable. On voit beaucoup de Peintres scandaleusement rater leurs têtes. Ils ne posent pas de croix et se fatiguent en vain.

teyckenen

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition du dessin
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin

2 Sy is een Voedster aller Consten goedich, {De Schilder-const, die in de Teycken-const bestaet, is de Voedster van alle goede Consten ende wetenschappen.}
Soo Natalis Comes ons wil verhalen,
Iae oock d’edel Grammatica bevroedich,
Is door haer ghehooght en ghewassen spoedich,
Leerend’ haer letters en caracten halen,
Waer door de Menschen in verscheyden talen
Malcanders meeninghe verstaen accoordich,
Seer wijt van een soo wel als teghenwoordich.

[D'après NOLDUS 2008, p. 35:] 2 Il est de tous les arts le nourricier généreux, {La Peinture, qui consiste en l’art du Dessin, est la nourrice de tous les Arts et Sciences.} comme Natalis Comes l’a bien voulu narrer ; oui, même la noble Grammaire, si intelligente, alimentée par lui, en prospérité a grandi, {L’Écriture est nourrie par le Dessin.} apprenant de lui lettres, caractères et signes, qui permettent aux Hommes de différents parlers de se comprendre en bonne entente. Peu importe alors s’il sont loin ou proches les uns des autres.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

3 Des Teycken-consts volcomenheyt moet drijven { De Schrijf-const wordt ghesooght van de Teycken-const.}
Wt ghesont verstandt, en aen crachten raken
Moet t’verstandt door oeffeningh, en beclijven
Door natuerlijcken gheest, die tot verstijven
Edel vernuftich is, en snel ontwaken,
Sulcx met goet oordeel doet Constenaer maken
Voor-beworp in zijn ghedachte van allen,
Hem met handt te bewerpen mach bevallen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 35-36:] 3 La perfection du Dessin doit prendre sa source dans une bonne intelligence, qui peut déployer ses forces par un constant exercice et se maintenir grâce à un esprit inné noblement disposé à la consolider. Il faut aussi être rapide à la détente. Tout cela, avec un bon jugement, permet à l’artiste de former dans son esprit un projet de tout ce qu’il voudra faire jaillir de sa main.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

[D'après NOLDUS 2008, p. 35-36:] 3 La perfection du Dessin doit prendre sa source dans une bonne intelligence, qui peut déployer ses forces par un constant exercice et se maintenir grâce à un esprit inné noblement disposé à la consolider. Il faut aussi être rapide à la détente. Tout cela, avec un bon jugement, permet à l’artiste de former dans son esprit un projet de tout ce qu’il voudra faire jaillir de sa main.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

[D'après NOLDUS 2008, p. 35-36:] 3 La perfection du Dessin doit prendre sa source dans une bonne intelligence, qui peut déployer ses forces par un constant exercice et se maintenir grâce à un esprit inné noblement disposé à la consolider. Il faut aussi être rapide à la détente. Tout cela, avec un bon jugement, permet à l’artiste de former dans son esprit un projet de tout ce qu’il voudra faire jaillir de sa main.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection

[D'après NOLDUS 2008, p. 35-36:] 3 La perfection du Dessin doit prendre sa source dans une bonne intelligence, qui peut déployer ses forces par un constant exercice et se maintenir grâce à un esprit inné noblement disposé à la consolider. Il faut aussi être rapide à la détente. Tout cela, avec un bon jugement, permet à l’artiste de former dans son esprit un projet de tout ce qu’il voudra faire jaillir de sa main.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination

4 Desen Vader dan van t’Schilderen, wercklijck {VVat het teyckenen, oft Teycken-const eygentlijck is.}
Is om verborghen meeninghe t’ontdecken
Een uytdrucksel, en Verclaringhe mercklijck,
Iae t’voornemens ghetuyghe, welcken stercklijck
Bestaet in trecken, betrecken, omtrecken,
Van alles watter binnen de bestecken
Des ghesichts ter Weerelt mach zijn begrepen,
Bysonder t’Menschen beeldt heerlijckst gheschepen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 36:] 4 Ce Père de la Peinture est un parfait moyen pour exprimer des idées qui sans lui resteraient cachées, une remarquable façon de les clarifier, oui, l’instrument de la volonté qui s’efforce de capter dans ses traits, ses contours et ses formes tout ce qui se présente à notre vision dans le Monde qui nous entoure, Et en particulier la Figure humaine, cette magnifique création.

La figure humaine comme premier objet du dessin. [MB]

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps

5 Nu Ionghers, om nae dees mate te jaghen,
Dats om in Teycken-const worden verstandich,
Moet ghy beginnen met groot behaghen
Aen het ey-rondt, en t’cruys daer in gheslaghen, {Het ey-rondt ende cruys seer noodich te verstaen.} 
Om een tronje leeren stellen ghehandich
Van alle sijden, seer noodich : want schandich
Sietmen veel Schilders den tronjen misstellen,
Niet lettend’ op’t cruys, te vergeefs sy quellen.

 
6 Voorts nae handelinghe, is niet te versmaden
Een boots leeren stellen, vast sonder wancken, {Daer hoefde wel een Boec, tot een begin der Schilder-jeught, om op een lichte wijse een Beeldt te leeren stellen, ende so voort tot meer volcomenheyt leydende.}
Op eenen voet, die t’lichaem heeft gheladen,
Ghelijck in d’Actitude wordt gheraden :
Laet op den staenden voet de heup uyt swancken.
Nu grootlijcx waer een groot Meester te dancken,
Die in sned’ uytgaef u, o Ieucht, ter jonsten,
Een A.b. boeck, van t’begin onser Consten.

[D'après NOLDUS 2008, p. 36:] 5 Et maintenant, mes Garçons, pour arriver à cette fin c’est-à-dire pour devenir un dessinateur compétent vous devez commencer par vous mettre avec dévouement à dessiner un ovale et une croix inscrite {Il est très nécessaire de maîtriser l’ovale et la croix.} afin d’apprendre à réaliser facilement une tête vue de tous les côtés : c’est indispensable. On voit beaucoup de Peintres scandaleusement rater leurs têtes. Ils ne posent pas de croix et se fatiguent en vain. 6 Ensuite, il ne faut pas dédaigner de regarder des manières de faire pour apprendre à poser une figure stable, qui ne chancelle pas, sur un pied qui porte tout le poids du corps comme je le recommande dans le chapitre sur l’Attitude : faites un déhancement du côté du pied immobile. On serait très reconnaissant envers un grand Maître S’il faisait graver pour vous, Ô jeunesse, Un Abécédaire illustré d’initiation à notre Art.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage

6 Voorts nae handelinghe, is niet te versmaden
Een boots leeren stellen, vast sonder wancken, {Daer hoefde wel een Boec, tot een begin der Schilder-jeught, om op een lichte wijse een Beeldt te leeren stellen, ende so voort tot meer volcomenheyt leydende.}
Op eenen voet, die t’lichaem heeft gheladen,
Ghelijck in d’Actitude wordt gheraden :
Laet op den staenden voet de heup uyt swancken.
Nu grootlijcx waer een groot Meester te dancken,
Die in sned’ uytgaef u, o Ieucht, ter jonsten,
Een A.b. boeck, van t’begin onser Consten.

[D'après NOLDUS 2008, p. 36: ] 6 Ensuite, il ne faut pas dédaigner de regarder des manières de faire pour apprendre à poser une figure stable, qui ne chancelle pas, sur un pied qui porte tout le poids du corps comme je le recommande dans le chapitre sur l’Attitude : faites un déhancement du côté du pied immobile. On serait très reconnaissant envers un grand Maître S’il faisait graver pour vous, Ô jeunesse, Un Abécédaire illustré d’initiation à notre Art.

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

[D'après NOLDUS 2008, p. 36:] 6 Ensuite, il ne faut pas dédaigner de regarder des manières de faire pour apprendre à poser une figure stable, qui ne chancelle pas, sur un pied qui porte tout le poids du corps comme je le recommande dans le chapitre sur l’Attitude : faites un déhancement du côté du pied immobile. On serait très reconnaissant envers un grand Maître S’il faisait graver pour vous, Ô jeunesse, Un Abécédaire illustré d’initiation à notre Art.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection

9 Daerom een goet Meester waer goet ghevonden, {Den jongers is nut by een goet Meester, hun begin aen te nemen.}
Voor eerst, om goede manier aen te wennen,
En om te leeren seker vaste gronden
Int stellen, handelen, omtrecken, ronden,
Dagh, en schaduws plaetsen wel leeren kennen, 
Eerst met Colen dan met Crijen oft Pennen,
Aerdich trecken op den dagh, datment nouwkens
Sien mach, en daer schaduw valt harde douwkens. {Soet op den dagh te trecken.}

 
10 Ghy meught van als doen, artseren, en wasschen,
nae den lust ws gheests met een vierich pooghen,
In het conterfeyten in handen rasschen,
Tot Kool’ en Crijt, op Papier graeuw als asschen, {Te teyckenen op Papier dat grondt heeft, om hoogen en diepen is seer voorderlijck.}
Oft een bleeckachtich blaeuw, om op te hooghen,
En op te diepen : doch wilt niet ghedooghen,
Hooghsel, en diepsel malcander t’Aencleven {Datmen hooghsel en diepsel niet sal te by malcander brenghen.}
Wilt grondt tusschen beyden vry plaetse gheven.

[D'après NOLDUS 2008, p. 37-38:] 9 C’est pourquoi il serait bien de trouver un bon Maître {Il est utile, pour les apprentis, de commencer chez un bon Maître.} d’abord pour s’instruire de la bonne manière et pour apprendre les principes sûrs et solides de l’Art de disposer, exécuter, délinéer, modeler, de bien distinguer les parties éclairées et ombrées et de dessiner d’abord au Fusain, à la Craie et à la Plume en faisant des traits si fins dans les parties claires {Dans les parties claires, il faut faire des traits très fins.} Qu’ils soient à peine visibles, mais plus forts dans les ombres. 10 Vous pouvez faire de tout : hachurer et laver selon ce que vous inspire votre nature, mais toujours avec ardeur. En copiant il faut se perfectionner dans le maniement du Charbon et de la Craie sur du Papier gris-cendre {Dessiner sur du Papier teinté facilite les rehauts et les estompés.} ou bleu-pâle, afin de produire des éminences et des enfoncements ; mais n’acceptez jamais que les sombres et les clairs se jouxtent : {Il ne faut pas laisser se voisiner un rehaut et un estompé.} laissez un peu de la couleur de fond visible entre les deux.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

[D'après NOLDUS 2008, p. 37-38:] 9 C’est pourquoi il serait bien de trouver un bon Maître{Il est utile, pour les apprentis, de commencer chez un bon Maître.} d’abord pour s’instruire de la bonne manière et pour apprendre les principes sûrs et solides de l’Art de disposer, exécuter, délinéer, modeler, de bien distinguer les parties éclairées et ombrées et de dessiner d’abord au Fusain, à la Craie et à la Plume en faisant des traits si fins dans les parties claires{Dans les parties claires, il faut faire des traits très fins.} Qu’ils soient à peine visibles, mais plus forts dans les ombres. 10 Vous pouvez faire de tout : hachurer et laver selon ce que vous inspire votre nature, mais toujours avec ardeur. En copiant il faut se perfectionner dans le maniement du Charbon et de la Craie sur du Papier gris-cendre {Dessiner sur du Papier teinté facilite les rehauts et les estompés.} ou bleu-pâle, afin de produire des éminences et des enfoncements ; mais n’acceptez jamais que les sombres et les clairs se jouxtent : {Il ne faut pas laisser se voisiner un rehaut et un estompé.} laissez un peu de la couleur de fond visible entre les deux.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

9 Daerom een goet Meester waer goet ghevonden, {Den jongers is nut by een goet Meester, hun begin aen te nemen.}
Voor eerst, om goede manier aen te wennen,
En om te leeren seker vaste gronden
Int stellen, handelen, omtrecken, ronden,
Dagh, en schaduws plaetsen wel leeren kennen, 
Eerst met Colen dan met Crijen oft Pennen,
Aerdich trecken op den dagh, datment nouwkens
Sien mach, en daer schaduw valt harde douwkens. {Soet op den dagh te trecken.}

[D'après NOLDUS 2008, p. 37:] 9 C’est pourquoi il serait bien de trouver un bon Maître {Il est utile, pour les apprentis, de commencer chez un bon Maître.} d’abord pour s’instruire de la bonne manière et pour apprendre les principes sûrs et solides de l’Art de disposer, exécuter, délinéer, modeler, de bien distinguer les parties éclairées et ombrées et de dessiner d’abord au Fusain, à la Craie et à la Plume en faisant des traits si fins dans les parties claires {Dans les parties claires, il faut faire des traits très fins.} Qu’ils soient à peine visibles, mais plus forts dans les ombres.

Aerdig est ici appliqué au trait, au dessin. [MB]

soet

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin

[D'après NOLDUS 2008, p. 37:] 9 C’est pourquoi il serait bien de trouver un bon Maître{Il est utile, pour les apprentis, de commencer chez un bon Maître.} d’abord pour s’instruire de la bonne manière et pour apprendre les principes sûrs et solides de l’Art de disposer, exécuter, délinéer, modeler, de bien distinguer les parties éclairées et ombrées et de dessiner d’abord au Fusain, à la Craie et à la Plume en faisant des traits si fins dans les parties claires{Dans les parties claires, il faut faire des traits très fins.} Qu’ils soient à peine visibles, mais plus forts dans les ombres.

schaduw

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → lumière
EFFET PICTURAL → qualité de la lumière

[D'après NOLDUS 2008, p. 37:] 9 C’est pourquoi il serait bien de trouver un bon Maître{Il est utile, pour les apprentis, de commencer chez un bon Maître.} d’abord pour s’instruire de la bonne manière et pour apprendre les principes sûrs et solides de l’Art de disposer, exécuter, délinéer, modeler, de bien distinguer les parties éclairées et ombrées et de dessiner d’abord au Fusain, à la Craie et à la Plume en faisant des traits si fins dans les parties claires{Dans les parties claires, il faut faire des traits très fins.} Qu’ils soient à peine visibles, mais plus forts dans les ombres.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → règles et préceptes

[D'après NOLDUS 2008, p. 37:] 9 C’est pourquoi il serait bien de trouver un bon Maître {Il est utile, pour les apprentis, de commencer chez un bon Maître.} d’abord pour s’instruire de la bonne manière et pour apprendre les principes sûrs et solides de l’Art de disposer, exécuter, délinéer, modeler, de bien distinguer les parties éclairées et ombrées et de dessiner d’abord au Fusain, à la Craie et à la Plume en faisant des traits si fins dans les parties claires {Dans les parties claires, il faut faire des traits très fins.} Qu’ils soient à peine visibles, mais plus forts dans les ombres.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage

[D'après NOLDUS 2008, p. 37:] 9 C’est pourquoi il serait bien de trouver un bon Maître{Il est utile, pour les apprentis, de commencer chez un bon Maître.} d’abord pour s’instruire de la bonne manière et pour apprendre les principes sûrs et solides de l’Art de disposer, exécuter, délinéer, modeler, de bien distinguer les parties éclairées et ombrées et de dessiner d’abord au Fusain, à la Craie et à la Plume en faisant des traits si fins dans les parties claires{Dans les parties claires, il faut faire des traits très fins.} Qu’ils soient à peine visibles, mais plus forts dans les ombres.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage

9 Daerom een goet Meester waer goet ghevonden, {Den jongers is nut by een goet Meester, hun begin aen te nemen.}
Voor eerst, om goede manier aen te wennen,
En om te leeren seker vaste gronden
Int stellen, handelen, omtrecken, ronden,
Dagh, en schaduws plaetsen wel leeren kennen, 
Eerst met Colen dan met Crijen oft Pennen,
Aerdich trecken op den dagh, datment nouwkens
Sien mach, en daer schaduw valt harde douwkens. {Soet op den dagh te trecken.}

 
10 Ghy meught van als doen, artseren, en wasschen,
nae den lust ws gheests met een vierich pooghen,
In het conterfeyten in handen rasschen,
Tot Kool’ en Crijt, op Papier graeuw als asschen, {Te teyckenen op Papier dat grondt heeft, om hoogen en diepen is seer voorderlijck.}
Oft een bleeckachtich blaeuw, om op te hooghen,
En op te diepen : doch wilt niet ghedooghen,
Hooghsel, en diepsel malcander t’Aencleven {Datmen hooghsel en diepsel niet sal te by malcander brenghen.}
Wilt grondt tusschen beyden vry plaetse gheven.

 
11 Niet te veel te hooghen wilt vlijtigh wachten,
Wast ghy met sapkens, oft waterigh’ inckten,
Wilt op een soet verdrijven altijts trachten,
Oft werckt ghy met kool’ en crijt, hebt u schachten
Met boomwoll’ in, tot sulcx de meetse tinten {Mizza tinte is den grouwen gront, oft half verwe.}
Doet weersijds vloeyen, t’zy of ghy nae printen
Doet, oft nae rondt, dat niet en can beweghen, {Dat het goet na printen oft handelingh is te doen, daer diepsel en hooghsel is, oock nae het rondt.}
Elck doet geeren daer hy toe is gheneghen.

 
12 Fraey printen met gronden, en hooghsels cluchtich
Hebben menigh gheest zijn ooghen ontsloten,
Ghelijck daer zijn die van Parmens gheruchtich,
En ander, dus om zijn in Consten vruchtich,
Begreffijt uwen gheest met sulcke loten,
Of doet nae yet fraeys van plaister ghegoten,
En merckt op de daghen wel in het legghen :
Want de hooghsels vry al mede wat segghen. {Dat het hoogen veel doet in der Teycken-const.}

 
13 Als ghy de handt hebt wacker sonder swaerheyt
Nu ghemaeckt, door oeffeninghe gheduldich, {Dat men veel na t’leven doen moet. In het leven is een seker soete simpel doenlijcheyt.}
En d’ooghen aenvanghen te hebben claerheyt,
Gaet van de vercieringhe totter waerheyt,
Dat is, tot het leven ons meest ghehuldich,
In welck een doenlijcke soetheyt eenvuldich
Oprecht is blijckend’ in’t stilstaen en rueren,
Dat zy u Leydsterr’, om tschip nae te stueren

 
14 Dits t’wit om nae schieten, den grondt om bouwen, { T'leven der Schildery, leydtsterre, grontsteen, en schiet-wit.}
Gheenen beteren Text is t’allegeren,
Schoonder, noch vaster voorbeeldt om betrouwen,
Als volcomen naeckten van Mans, en Vrouwen,
De gheleertste Boecken om in studeren,
Zijn dit, als een oneyndigh practiseren
Soo zijn Kinder-naeckten, en alle Dieren,
T’waer anders onmogh’lijck om te versieren.


15 T’is wonder wat gracy men siet uytstorten {In’t leven vindt ment al.}
De Natuer in’t leven, aen alle sijden,
Hier is al te vinden wat ons mach schorten
Van werckinghe, steldsel, en schoon vercorten
Omtreck, en binne-werck, om ons verblijden :
Door veel doen, en herdoen, met langhe tijden { Datmen uyt zijn selven doen moet, om inventie te hebben.}
raecktmen ervaren als Meester ter eeren :
maer uyt zijn selven doen moetmen oock leeren.


16 Inventy van jonghs moet oock med’ opwassen,
Anders wy qualijck ordineren souden,
En moesten dan om sien naer anders cassen,
Wy moeten oock op proporty wel passen,
Als wy vergrooten, oft vercleenen wouden,
En sonderlingh moesten wy wel onthouden,
T’ghene wy teeckenen om worden vroeder,
Want siet, Memoria is de Muses Moeder. {Memorie, moeder der Muses, daerom gheheeten Mnemosyne, Siet Plutarchum in zijn Kindertucht.}

[D'après NOLDUS 2008, p. 37-39:] 9 C’est pourquoi il serait bien de trouver un bon Maître {Il est utile, pour les apprentis, de commencer chez un bon Maître.} d’abord pour s’instruire de la bonne manière et pour apprendre les principes sûrs et solides de l’Art de disposer, exécuter, délinéer, modeler, de bien distinguer les parties éclairées et ombrées et de dessiner d’abord au Fusain, à la Craie et à la Plume en faisant des traits si fins dans les parties claires {Dans les parties claires, il faut faire des traits très fins.} Qu’ils soient à peine visibles, mais plus forts dans les ombres. 10 Vous pouvez faire de tout : hachurer et laver selon ce que vous inspire votre nature, mais toujours avec ardeur. En copiant il faut se perfectionner dans le maniement du Charbon et de la Craie sur du Papier gris-cendre {Dessiner sur du Papier teinté facilite les rehauts et les estompés.} ou bleu-pâle, afin de produire des éminences et des enfoncements ; mais n’acceptez jamais que les sombres et les clairs se jouxtent : {Il ne faut pas laisser se voisiner un rehaut et un estompé.} laissez un peu de la couleur de fond visible entre les deux. 11 Gardez-vous de trop rehausser : quand vous lavez des couleurs ou des encres à l’eau aspirez toujours à un beau fondu ou, quand vous travaillez au fusain ou à la craie ayez sous la main vos rouleaux de coton, pour obtenir des deux côtés un degrade, {Le mezzatinte est un fond de couleur légère ou demi-teinte.} que vous travailliez après des gravures ou que vous dessiniez d’après des statues : chacun aime suivre ses penchants. 12 De belles gravures au fond teinté et des rehauts séduisants ont ouvert les yeux de maintes personnes. Je cite entre autres celles du célèbre Parmesan. Donc, pour être fécond dans l’Art, greffez de tells boutures sur votre esprit ou travaillez d’après des plâtres admirables, {Que c’est bien de travailler d’après des gravures, ou des techniques où il y a des éminences et des enfoncements, et aussi d’après la ronde bosse.} et placez soigneusement les lumières car les rehauts ont un effet non négligable.{Que l’éminence a beaucoup d’effet dans le dessin.} 13 Quand vous vous serez fait la main, sans trop peiner, mais en vous exerçant patiemment, et que vos yeux commencent à y voir clair passez de l’imagination à la réalité, c’est-à-dire à la vie qui nous est propice. En elle, une douceur facile et simple {Qu’il faut beaucoup travailler d’après la vie ; dans la vie, il y a une certaine facilité agréable.} se manifeste dans le repos comme dans le mouvement. Qu’elle soit votre Étoile qui vous guide le navire. 14 Ceci est la cible à viser, la base de la construction. {La vie est l’étoile polaire, la base et la cible de la peinture.} On ne pourrait alléguer de meilleur Texte. Il n’y a pas de modèle plus beau, plus valable que des nus parfaits d’Hommes et de Femmes. Ils sont les livres les plus savants où étudier, c’est-à-dire s’exercer sans limites. Cela vaut aussi pour les nus d’Enfants et tous les Animaux. C’est d’ailleurs la seule façon d’apprendre à travailler de mémoire. 15 Il est merveilleux de voir quelle grâce la Nature déverse partout dans la vie.{Dans la vie, on trouve tout.} C’est ici que l’on trouve à souhait ce qui peut vous manquer pour l’action, la pose ou le beau raccourci, le contour et ce qu’il renferme. En travaillant beaucoup, en reprenant sans fin, on acquiert l’expérience d’un Maître respecté mais il faut apprendre également à puiser en soi-même. 16 L’invention doit grandir avec nous dès l’enfance car sinon nous aurions du mal à ordonner et devrions chercher dans les réserves d’autrui. Nous devons faire attention à la proportion si nous voulons agrandir ou réduire ; et en particulier, nous devrions bien nous rappeler que nous dessinons pour devenir plus compétents. Sachez en effet que la Mémoire est la Mère des Muses. {La Mémoire est la mère des Muses. On l’appelle pour cette raison Mnémosyne, - voyez Plutarque dans son De l’Éducation des enfants, De liberis educandis.}

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage

10 Ghy meught van als doen, artseren, en wasschen,
nae den lust ws gheests met een vierich pooghen,
In het conterfeyten in handen rasschen,
Tot Kool’ en Crijt, op Papier graeuw als asschen, {Te teyckenen op Papier dat grondt heeft, om hoogen en diepen is seer voorderlijck.}
Oft een bleeckachtich blaeuw, om op te hooghen,
En op te diepen : doch wilt niet ghedooghen,
Hooghsel, en diepsel malcander t’Aencleven {Datmen hooghsel en diepsel niet sal te by malcander brenghen.}
Wilt grondt tusschen beyden vry plaetse gheven.

[D'après NOLDUS 2008, p. 37:] 10 Vous pouvez faire de tout : hachurer et laver selon ce que vous inspire votre nature, mais toujours avec ardeur. En copiant il faut se perfectionner dans le maniement du Charbon et de la Craie sur du Papier gris-cendre {Dessiner sur du Papier teinté facilite les rehauts et les estompés.} ou bleu-pâle, afin de produire des éminences et des enfoncements ; mais n’acceptez jamais que les sombres et les clairs se jouxtent : {Il ne faut pas laisser se voisiner un rehaut et un estompé.} laissez un peu de la couleur de fond visible entre les deux.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin

[D'après NOLDUS 2008, p. 37:] 10 Vous pouvez faire de tout : hachurer et laver selon ce que vous inspire votre nature, mais toujours avec ardeur. En copiant il faut se perfectionner dans le maniement du Charbon et de la Craie sur du Papier gris-cendre {Dessiner sur du Papier teinté facilite les rehauts et les estompés.} ou bleu-pâle, afin de produire des éminences et des enfoncements ; mais n’acceptez jamais que les sombres et les clairs se jouxtent : {Il ne faut pas laisser se voisiner un rehaut et un estompé.} laissez un peu de la couleur de fond visible entre les deux.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → couleurs
EFFET PICTURAL → qualité des couleurs

[D'après NOLDUS 2008, p. 37-38:] 10 Vous pouvez faire de tout : hachurer et laver selon ce que vous inspire votre nature, mais toujours avec ardeur. En copiant il faut se perfectionner dans le maniement du Charbon et de la Craie sur du Papier gris-cendre {Dessiner sur du Papier teinté facilite les rehauts et les estompés.} ou bleu-pâle, afin de produire des éminences et des enfoncements ; mais n’acceptez jamais que les sombres et les clairs se jouxtent : {Il ne faut pas laisser se voisiner un rehaut et un estompé.} laissez un peu de la couleur de fond visible entre les deux.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → apprentissage
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin

[D'après NOLDUS 2008, p. 37-38:] 10 Vous pouvez faire de tout : hachurer et laver selon ce que vous inspire votre nature, mais toujours avec ardeur. En copiant il faut se perfectionner dans le maniement du Charbon et de la Craie sur du Papier gris-cendre {Dessiner sur du Papier teinté facilite les rehauts et les estompés.} ou bleu-pâle, afin de produire des éminences et des enfoncements ; mais n’acceptez jamais que les sombres et les clairs se jouxtent : {Il ne faut pas laisser se voisiner un rehaut et un estompé.} laissez un peu de la couleur de fond visible entre les deux.

hoogsel

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité de la lumière

[D'après NOLDUS 2008, p. 37-38:] 10 Vous pouvez faire de tout : hachurer et laver selon ce que vous inspire votre nature, mais toujours avec ardeur. En copiant il faut se perfectionner dans le maniement du Charbon et de la Craie sur du Papier gris-cendre {Dessiner sur du Papier teinté facilite les rehauts et les estompés.} ou bleu-pâle, afin de produire des éminences et des enfoncements ; mais n’acceptez jamais que les sombres et les clairs se jouxtent : {Il ne faut pas laisser se voisiner un rehaut et un estompé.} laissez un peu de la couleur de fond visible entre les deux.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

[D'après NOLDUS 2008, p. 37-38:] 10 Vous pouvez faire de tout : hachurer et laver selon ce que vous inspire votre nature, mais toujours avec ardeur. En copiant il faut se perfectionner dans le maniement du Charbon et de la Craie sur du Papier gris-cendre {Dessiner sur du Papier teinté facilite les rehauts et les estompés.} ou bleu-pâle, afin de produire des éminences et des enfoncements ; mais n’acceptez jamais que les sombres et les clairs se jouxtent : {Il ne faut pas laisser se voisiner un rehaut et un estompé.} laissez un peu de la couleur de fond visible entre les deux.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin

10 Ghy meught van als doen, artseren, en wasschen,
nae den lust ws gheests met een vierich pooghen,
In het conterfeyten in handen rasschen,
Tot Kool’ en Crijt, op Papier graeuw als asschen, {Te teyckenen op Papier dat grondt heeft, om hoogen en diepen is seer voorderlijck.}
Oft een bleeckachtich blaeuw, om op te hooghen,
En op te diepen : doch wilt niet ghedooghen,
Hooghsel, en diepsel malcander t’Aencleven {Datmen hooghsel en diepsel niet sal te by malcander brenghen.}
Wilt grondt tusschen beyden vry plaetse gheven.

 
11 Niet te veel te hooghen wilt vlijtigh wachten,
Wast ghy met sapkens, oft waterigh’ inckten,
Wilt op een soet verdrijven altijts trachten,
Oft werckt ghy met kool’ en crijt, hebt u schachten
Met boomwoll’ in, tot sulcx de meetse tinten {Mizza tinte is den grouwen gront, oft half verwe.}
Doet weersijds vloeyen, t’zy of ghy nae printen
Doet, oft nae rondt, dat niet en can beweghen, {Dat het goet na printen oft handelingh is te doen, daer diepsel en hooghsel is, oock nae het rondt.}
Elck doet geeren daer hy toe is gheneghen.

 
12 Fraey printen met gronden, en hooghsels cluchtich
Hebben menigh gheest zijn ooghen ontsloten,
Ghelijck daer zijn die van Parmens gheruchtich,
En ander, dus om zijn in Consten vruchtich,
Begreffijt uwen gheest met sulcke loten,
Of doet nae yet fraeys van plaister ghegoten,
En merckt op de daghen wel in het legghen :
Want de hooghsels vry al mede wat segghen. {Dat het hoogen veel doet in der Teycken-const.}

[D'après NOLDUS 2008, p. 38:] 10 Vous pouvez faire de tout : hachurer et laver selon ce que vous inspire votre nature, mais toujours avec ardeur. En copiant il faut se perfectionner dans le maniement du Charbon et de la Craie sur du Papier gris-cendre {Dessiner sur du Papier teinté facilite les rehauts et les estompés.} ou bleu-pâle, afin de produire des éminences et des enfoncements ; mais n’acceptez jamais que les sombres et les clairs se jouxtent : {Il ne faut pas laisser se voisiner un rehaut et un estompé.} laissez un peu de la couleur de fond visible entre les deux. 11 Gardez-vous de trop rehausser : quand vous lavez des couleurs ou des encres à l’eau aspirez toujours à un beau fondu ou, quand vous travaillez au fusain ou à la craie ayez sous la main vos rouleaux de coton, pour obtenir des deux côtés un degrade, {Le mezzatinte est un fond de couleur légère ou demi-teinte.} que vous travailliez après des gravures ou que vous dessiniez d’après des statues : chacun aime suivre ses penchants. 12 De belles gravures au fond teinté et des rehauts séduisants ont ouvert les yeux de maintes personnes. Je cite entre autres celles du célèbre Parmesan. Donc, pour être fécond dans l’Art, greffez de tells boutures sur votre esprit ou travaillez d’après des plâtres admirables, {Que c’est bien de travailler d’après des gravures, ou des techniques où il y a des éminences et des enfoncements, et aussi d’après la ronde bosse.} et placez soigneusement les lumières car les rehauts ont un effet non négligable.{Que l’éminence a beaucoup d’effet dans le dessin.}

diepsel

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → lumière
EFFET PICTURAL → qualité de la lumière

11 Niet te veel te hooghen wilt vlijtigh wachten,
Wast ghy met sapkens, oft waterigh’ inckten,
Wilt op een soet verdrijven altijts trachten,
Oft werckt ghy met kool’ en crijt, hebt u schachten
Met boomwoll’ in, tot sulcx de meetse tinten {Mizza tinte is den grouwen gront, oft half verwe.}
Doet weersijds vloeyen, t’zy of ghy nae printen
Doet, oft nae rondt, dat niet en can beweghen, {Dat het goet na printen oft handelingh is te doen, daer diepsel en hooghsel is, oock nae het rondt.}
Elck doet geeren daer hy toe is gheneghen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 38:] 11 Gardez-vous de trop rehausser : quand vous lavez des couleurs ou des encres à l’eau aspirez toujours à un beau fondu ou, quand vous travaillez au fusain ou à la craie ayez sous la main vos rouleaux de coton, pour obtenir des deux côtés un degrade, {Le mezzatinte est un fond de couleur légère ou demi-teinte.} que vous travailliez après des gravures ou que vous dessiniez d’après des statues : chacun aime suivre ses penchants.

half verwe

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité des couleurs
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → couleurs

[D'après NOLDUS 2008, p. 38:] 11 Gardez-vous de trop rehausser : quand vous lavez des couleurs ou des encres à l’eau aspirez toujours à un beau fondu ou, quand vous travaillez au fusain ou à la craie ayez sous la main vos rouleaux de coton, pour obtenir des deux côtés un degrade, {Le mezzatinte est un fond de couleur légère ou demi-teinte.} que vous travailliez après des gravures ou que vous dessiniez d’après des statues : chacun aime suivre ses penchants.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité des couleurs

12 Fraey printen met gronden, en hooghsels cluchtich
Hebben menigh gheest zijn ooghen ontsloten,
Ghelijck daer zijn die van Parmens gheruchtich,
En ander, dus om zijn in Consten vruchtich,
Begreffijt uwen gheest met sulcke loten,
Of doet nae yet fraeys van plaister ghegoten,
En merckt op de daghen wel in het legghen :
Want de hooghsels vry al mede wat segghen. {Dat het hoogen veel doet in der Teycken-const.}

[D'après NOLDUS 2008, p. 38:] 12 De belles gravures au fond teinté et des rehauts séduisants ont ouvert les yeux de maintes personnes. Je cite entre autres celles du célèbre Parmesan. Donc, pour être fécond dans l’Art, greffez de tells boutures sur votre esprit ou travaillez d’après des plâtres admirables, {Que c’est bien de travailler d’après des gravures, ou des techniques où il y a des éminences et des enfoncements, et aussi d’après la ronde bosse.} et placez soigneusement les lumières car les rehauts ont un effet non négligable.{Que l’éminence a beaucoup d’effet dans le dessin.}

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → lumière
EFFET PICTURAL → qualité de la lumière

[D'après NOLDUS 2008, p. 38:] 12 De belles gravures au fond teinté et des rehauts séduisants ont ouvert les yeux de maintes personnes. Je cite entre autres celles du célèbre Parmesan. Donc, pour être fécond dans l’Art, greffez de tells boutures sur votre esprit ou travaillez d’après des plâtres admirables, {Que c’est bien de travailler d’après des gravures, ou des techniques où il y a des éminences et des enfoncements, et aussi d’après la ronde bosse.} et placez soigneusement les lumières car les rehauts ont un effet non négligable.{Que l’éminence a beaucoup d’effet dans le dessin.}

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure

13 Als ghy de handt hebt wacker sonder swaerheyt
Nu ghemaeckt, door oeffeninghe gheduldich, {Dat men veel na t’leven doen moet. In het leven is een seker soete simpel doenlijcheyt.}
En d’ooghen aenvanghen te hebben claerheyt,
Gaet van de vercieringhe totter waerheyt,
Dat is, tot het leven ons meest ghehuldich,
In welck een doenlijcke soetheyt eenvuldich
Oprecht is blijckend’ in’t stilstaen en rueren,
Dat zy u Leydsterr’, om tschip nae te stueren

[D'après NOLDUS 2008, p. 38:] 13 Quand vous vous serez fait la main, sans trop peiner, mais en vous exerçant patiemment, et que vos yeux commencent à y voir clair passez de l’imagination à la réalité, c’est-à-dire à la vie qui nous est propice. En elle, une douceur facile et simple {Qu’il faut beaucoup travailler d’après la vie ; dans la vie, il y a une certaine facilité agréable.} se manifeste dans le repos comme dans le mouvement. Qu’elle soit votre Étoile qui vous guide le navire.

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

[D'après NOLDUS 2008, p. 38:] 13 Quand vous vous serez fait la main, sans trop peiner, mais en vous exerçant patiemment, et que vos yeux commencent à y voir clair passez de l’imagination à la réalité, c’est-à-dire à la vie qui nous est propice. En elle, une douceur facile et simple {Qu’il faut beaucoup travailler d’après la vie ; dans la vie, il y a une certaine facilité agréable.} se manifeste dans le repos comme dans le mouvement. Qu’elle soit votre Étoile qui vous guide le navire.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

[D'après NOLDUS 2008, p. 38:] 13 Quand vous vous serez fait la main, sans trop peiner, mais en vous exerçant patiemment, et que vos yeux commencent à y voir clair passez de l’imagination à la réalité, c’est-à-dire à la vie qui nous est propice. En elle, une douceur facile et simple {Qu’il faut beaucoup travailler d’après la vie ; dans la vie, il y a une certaine facilité agréable.} se manifeste dans le repos comme dans le mouvement. Qu’elle soit votre Étoile qui vous guide le navire.

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main
EFFET PICTURAL → qualité du dessin

[D'après NOLDUS 2008, p. 38:] 13 Quand vous vous serez fait la main, sans trop peiner, mais en vous exerçant patiemment, et que vos yeux commencent à y voir clair passez de l’imagination à la réalité, c’est-à-dire à la vie qui nous est propice. En elle, une douceur facile et simple {Qu’il faut beaucoup travailler d’après la vie ; dans la vie, il y a une certaine facilité agréable.} se manifeste dans le repos comme dans le mouvement. Qu’elle soit votre Étoile qui vous guide le navire.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

[D'après NOLDUS 2008, p. 38:] 13 Quand vous vous serez fait la main, sans trop peiner, mais en vous exerçant patiemment, et que vos yeux commencent à y voir clair passez de l’imagination à la réalité, c’est-à-dire à la vie qui nous est propice. En elle, une douceur facile et simpleQu’il faut beaucoup travailler d’après la vie ; dans la vie, il y a une certaine facilité agréable. se manifeste dans le repos comme dans le mouvement. Qu’elle soit votre Étoile qui vous guide le navire.

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main
EFFET PICTURAL → qualité du dessin

14 Dits t’wit om nae schieten, den grondt om bouwen, { T'leven der Schildery, leydtsterre, grontsteen, en schiet-wit.}
Gheenen beteren Text is t’allegeren,
Schoonder, noch vaster voorbeeldt om betrouwen,
Als volcomen naeckten van Mans, en Vrouwen,
De gheleertste Boecken om in studeren,
Zijn dit, als een oneyndigh practiseren
Soo zijn Kinder-naeckten, en alle Dieren,
T’waer anders onmogh’lijck om te versieren.

[D'après NOLDUS 2008, p. 38:] 14 Ceci est la cible à viser, la base de la construction. {La vie est l’étoile polaire, la base et la cible de la peinture.} On ne pourrait alléguer de meilleur Texte. Il n’y a pas de modèle plus beau, plus valable que des nus parfaits d’Hommes et de Femmes. Ils sont les livres les plus savants où étudier, c’est-à-dire s’exercer sans limites. Cela vaut aussi pour les nus d’Enfants et tous les Animaux. C’est d’ailleurs la seule façon d’apprendre à travailler de mémoire.

[D'après NOLDUS 2008, p. 38:] 14 Ceci est la cible à viser, la base de la construction. {La vie est l’étoile polaire, la base et la cible de la peinture.} On ne pourrait alléguer de meilleur Texte. Il n’y a pas de modèle plus beau, plus valable que des nus parfaits d’Hommes et de Femmes. Ils sont les livres les plus savants où étudier, c’est-à-dire s’exercer sans limites. Cela vaut aussi pour les nus d’Enfants et tous les Animaux. C’est d’ailleurs la seule façon d’apprendre à travailler de mémoire.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

15 T’is wonder wat gracy men siet uytstorten {In’t leven vindt ment al.}
De Natuer in’t leven, aen alle sijden,
Hier is al te vinden wat ons mach schorten
Van werckinghe, steldsel, en schoon vercorten
Omtreck, en binne-werck, om ons verblijden :
Door veel doen, en herdoen, met langhe tijden { Datmen uyt zijn selven doen moet, om inventie te hebben.}
raecktmen ervaren als Meester ter eeren :
maer uyt zijn selven doen moetmen oock leeren.

[D'après NOLDUS, p. 39:] 15 Il est merveilleux de voir quelle grâce la Nature déverse partout dans la vie. {Dans la vie, on trouve tout.} C’est ici que l’on trouve à souhait ce qui peut vous manquer pour l’action, la pose ou le beau raccourci, le contour et ce qu’il renferme. En travaillant beaucoup, en reprenant sans fin, on acquiert l’expérience d’un Maître respecté mais il faut apprendre également à puiser en soi-même.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin

[D'après NOLDUS 2008, p. 39:] 15 Il est merveilleux de voir quelle grâce la Nature déverse partout dans la vie.{Dans la vie, on trouve tout.} C’est ici que l’on trouve à souhait ce qui peut vous manquer pour l’action, la pose ou le beau raccourci, le contour et ce qu’il renferme. En travaillant beaucoup, en reprenant sans fin, on acquiert l’expérience d’un Maître respecté mais il faut apprendre également à puiser en soi-même.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin

[D'après NOLDUS 2008, p. 38-39:] 15 Il est merveilleux de voir quelle grâce la Nature déverse partout dans la vie. {Dans la vie, on trouve tout.} C’est ici que l’on trouve à souhait ce qui peut vous manquer pour l’action, la pose ou le beau raccourci, le contour et ce qu’il renferme. En travaillant beaucoup, en reprenant sans fin, on acquiert l’expérience d’un Maître respecté mais il faut apprendre également à puiser en soi-même.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps

[D'après NOLDUS 2008, p. 38-39:] 15 Il est merveilleux de voir quelle grâce la Nature déverse partout dans la vie. {Dans la vie, on trouve tout.} C’est ici que l’on trouve à souhait ce qui peut vous manquer pour l’action, la pose ou le beau raccourci, le contour et ce qu’il renferme. En travaillant beaucoup, en reprenant sans fin, on acquiert l’expérience d’un Maître respecté mais il faut apprendre également à puiser en soi-même.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → action et attitude

16 Inventy van jonghs moet oock med’ opwassen,
Anders wy qualijck ordineren souden,
En moesten dan om sien naer anders cassen,
Wy moeten oock op proporty wel passen,
Als wy vergrooten, oft vercleenen wouden,
En sonderlingh moesten wy wel onthouden,
T’ghene wy teeckenen om worden vroeder,
Want siet, Memoria is de Muses Moeder. {Memorie, moeder der Muses, daerom gheheeten Mnemosyne, Siet Plutarchum in zijn Kindertucht.}

[D'après NOLDUS 2008, p. 39] 16 L’invention doit grandir avec nous dès l’enfance car sinon nous aurions du mal à ordonner et devrions chercher dans les réserves d’autrui. Nous devons faire attention à la proportion si nous voulons agrandir ou réduire ; et en particulier, nous devrions bien nous rappeler que nous dessinons pour devenir plus compétents. Sachez en effet que la Mémoire est la Mère des Muses. {La Mémoire est la mère des Muses. On l’appelle pour cette raison Mnémosyne, - voyez Plutarque dans son De l’Éducation des enfants, De liberis educandis.}

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination
L’ARTISTE → qualités

[D'après NOLDUS 2008, p. 39:] 16 L’invention doit grandir avec nous dès l’enfance car sinon nous aurions du mal à ordonner et devrions chercher dans les réserves d’autrui. Nous devons faire attention à la proportion si nous voulons agrandir ou réduire ; et en particulier, nous devrions bien nous rappeler que nous dessinons pour devenir plus compétents. Sachez en effet que la Mémoire est la Mère des Muses. {La Mémoire est la mère des Muses. On l’appelle pour cette raison Mnémosyne, - voyez Plutarque dans son De l’Éducation des enfants, De liberis educandis.}

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination
L’ARTISTE → qualités
L’ARTISTE → apprentissage

[D'après NOLDUS 2008, p. 39:] 16 L’invention doit grandir avec nous dès l’enfance car sinon nous aurions du mal à ordonner et devrions chercher dans les réserves d’autrui. Nous devons faire attention à la proportion si nous voulons agrandir ou réduire ; et en particulier, nous devrions bien nous rappeler que nous dessinons pour devenir plus compétents. Sachez en effet que la Mémoire est la Mère des Muses. {La Mémoire est la mère des Muses. On l’appelle pour cette raison Mnémosyne, - voyez Plutarque dans son De l’Éducation des enfants, De liberis educandis.}

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion
CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

17 […]
maer conterfeytende hebt ghy te letten,
V voorbeeldt te gheven zijn rechte stede, {Voorbeeldt, dat is, het naect, datmen voor heeft te conterfeyten, niet te by te hebben.}
Want menigh Schilder daer in oyt misdede,
Niet te hoogh, te lagh’, of te by te setten :
Sommighe ghebruycken ruyten en netten,
Of raemkens met draden cruyswijs ghespannen,
Om uyt t’conterfeyten fauten te bannen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 38-39:] 17 […] Toutefois, en copiant le modèle il vous faut bien veiller à le mettre à sa bonne distance. {Il ne faut pas que le modèle, c’est-à-dire le nu qu’on souhaite contrefaire, soit trop proche.} De nombreux Peintres en effet se sont là fourvoyés. Il ne faut l’installer ni trop haut, ni trop bas ni trop près. Certains utilisent des quadrillés : des cadres tendus de fils croisés pour bannir les erreurs de leur travail.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

17 […]
maer conterfeytende hebt ghy te letten,
V voorbeeldt te gheven zijn rechte stede, {Voorbeeldt, dat is, het naect, datmen voor heeft te conterfeyten, niet te by te hebben.}
Want menigh Schilder daer in oyt misdede,
Niet te hoogh, te lagh’, of te by te setten :
Sommighe ghebruycken ruyten en netten,
Of raemkens met draden cruyswijs ghespannen,
Om uyt t’conterfeyten fauten te bannen.

 
18 Dits t’Velum dat ick in mijn ordinancy { Dit velum, is een taem met draden gespannen in ruyten, die men oock op t'papier trect om vast te stellen, siende zijn principael door t'velum.}
Voor by gae, en elcken doch vry wil laten
Te ghebruycken, oock alderley substancy,
Want t’is even eens hoe men ter playsancy
Sijn werck can brenghen en ter rechter maten,
Noch comt grootlijcx de teycken-const te baten,
Wel te verstaen (met dooden te sien villen)
Waer Muschels beginnen, oft eynden willen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 39-40:] 17 […] Toutefois, en copiant le modèle il vous faut bien veiller à le mettre à sa bonne distance. {Il ne faut pas que le modèle, c’est-à-dire le nu qu’on souhaite contrefaire, soit trop proche.} De nombreux Peintres en effet se sont là fourvoyés. Il ne faut l’installer ni trop haut, ni trop bas ni trop près. Certains utilisent des quadrillés : des cadres tendus de fils croisés pour bannir les erreurs de leur travail. 18 Il s’agit du Velum que j’omets dans le chapitres sur l’ordonnance bien que je veuille laisser libre chacun de l’utiliser, comme d’autres outils. {Ce velum est un cadre tendu de fils en carrés, qu’on trace aussi sur le papier afin de bien placer son sujet qu’on voit à travers le velum.} Peu importe en effet comment on rend plaisante son œuvre et comment on l’amène à la bonne mesure. Il est aussi très utile pour le dessinateur de bien savoir (par l’étude de morts écorchés) où commencent les Muscles et ou ceux-ci s’arrêtent.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

[D'après NOLDUS 2008, p. 39-40:] 17 […] Toutefois, en copiant le modèle il vous faut bien veiller à le mettre à sa bonne distance. Il ne faut pas que le modèle, c’est-à-dire le nu qu’on souhaite contrefaire, soit trop proche. De nombreux Peintres en effet se sont là fourvoyés. Il ne faut l’installer ni trop haut, ni trop bas ni trop près. Certains utilisent des quadrillés : des cadres tendus de fils croisés pour bannir les erreurs de leur travail. 18 Il s’agit du Velum que j’omets dans le chapitres sur l’ordonnance bien que je veuille laisser libre chacun de l’utiliser, comme d’autres outils. {Ce velum est un cadre tendu de fils en carrés, qu’on trace aussi sur le papier afin de bien placer son sujet qu’on voit à travers le velum. Peu importe en effet comment on rend plaisante son œuvre et comment on l’amène à la bonne mesure. Il est aussi très utile pour le dessinateur de bien savoir (par l’étude de morts écorchés) où commencent les Muscles et ou ceux-ci s’arrêtent.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion

19 Dit is wel noodigh in alder manieren,
Om zijn naeckten verstaen al t’lichaem henen :
Doch moetmen hem wachten in sulck bestieren,
Datmen al te hardt den Musen, oft Spieren, {Musculen moeten verstaen zijn, maer weynigh gheroert, dan alst past.}
Niet uyt en beelde : want anders soo schenen
Onse Beelden van magherheyt verdwenen,
Men moet niet versuymen door onbedachtheyt,
S’levens poeseligh’, en gladdighe sachtheyt.

[D'après NOLDUS 2008, p. 40:] 19 Il est de toutes façons nécessaire de comprendre les nus dans toutes leurs parties. Cependant, dans cette matière on doit bien se garder de rendre les Muscles trop durs. Car autrement la maigreur {Il faut bien comprendre les muscles, mais il ne faut pas les représenter en mouvement, sauf si c’est justifié.} semblerait déformer nos Figures. Il ne faut pas négliger par inattention la douceur potelée et lisse de la vie.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin

[D'après NOLDUS 2008, p. 40:] 19 Il est de toutes façons nécessaire de comprendre les nus dans toutes leurs parties. Cependant, dans cette matière on doit bien se garder de rendre les Muscles trop durs. Car autrement la maigreur {Il faut bien comprendre les muscles, mais il ne faut pas les représenter en mouvement, sauf si c’est justifié.} semblerait déformer nos Figures. Il ne faut pas négliger par inattention la douceur potelée et lisse de la vie.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps

20 Doeselen / dats crijt met boom-wol verdrijven
Meuchdy / of rueselich soetkens verwercken
Sonder artseren, of met yet te wrijven […].

[D'après NOLDUS 2008, p. 40:] 20 Estomper, - atténuer à la craie avec un tortillon – est possible, et faire du granuleux doucement sans hachurer ni frotter.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

[D'après NOLDUS 2008, p. 40:] 20 Estomper, - atténuer à la craie avec un tortillon – est possible, et faire du granuleux doucement sans hachurer ni frotter.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin

[D'après NOLDUS 2008, p. 40:] 20 Estomper, - atténuer à la craie avec un tortillon – est possible, et faire du granuleux doucement sans hachurer ni frotter.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin

21 Cryons maecktmen van verscheyden colueren, {Cryons hoemense maect.}
Die men wrijft met Lijm die half is verdorven,
Waer mede de ghedaenten der Natueren {Cryons zijn nut, om nae t’leven de verwen waer te nemen.}
Men nae bootsen can, jae alle figueren
Verwe gheven, t’zy jeuchdich, oft verstorven :
Hier mede can eere worden verworven,
Want is Teycken-const van Schilderen Vader,
Gheen dingh malcander can ghelijcken nader.

[D'après NOLDUS 2008, p.40-41:] 21 On fait des pastels de différentes couleurs {Comment on fait des pastels.} qu’on mélange à une Colle à moitié putréfiée. Avec cela, on peut imiter les formes de la Nature ; {Les pastels sont utiles pour rendre les couleurs d’après la vie.} Oui, donner aussi à toutes les figures des couleurs vives tout aussi bien que pâles. Ainsi l’on peut s’attirer des louanges car si l’Art du Dessin est le Père de la Peinture il n’y a pas deux choses qui se ressemblent plus.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

[D'après NOLDUS 2008, p.40-41:] 21 On fait des pastels de différentes couleurs {Comment on fait des pastels.} qu’on mélange à une Colle à moitié putréfiée. Avec cela, on peut imiter les formes de la Nature ; {Les pastels sont utiles pour rendre les couleurs d’après la vie.} Oui, donner aussi à toutes les figures des couleurs vives tout aussi bien que pâles. Ainsi l’on peut s’attirer des louanges car si l’Art du Dessin est le Père de la Peinture il n’y a pas deux choses qui se ressemblent plus.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

[D'après NOLDUS 2008, p.40-41:] 21 On fait des pastels de différentes couleurs {Comment on fait des pastels.} qu’on mélange à une Colle à moitié putréfiée. Avec cela, on peut imiter les formes de la Nature ; {Les pastels sont utiles pour rendre les couleurs d’après la vie.} Oui, donner aussi à toutes les figures des couleurs vives tout aussi bien que pâles. Ainsi l’on peut s’attirer des louanges car si l’Art du Dessin est le Père de la Peinture il n’y a pas deux choses qui se ressemblent plus.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

22 Summa, Teycken-const can alderley staten
Behulpich wesen, t’zy jonghen, oft grijsen,
Iae Vorsten, Capiteynen, en Soldaten, {Teycken-const is nut voor Vorsten, Capiteynen, en Soldaten, steden en stercten te betrecken, leest t’eerste deel van t’leven der Schilders, hoe Lucius Scipio den Broeder Africani, Carthaginio inneminge hadde afghebeeldt.}
Soo om van der Conste gheschickt te praten,
Als om de gheleghentheden aenwijsen,
Van sterckten en plaetsen, daerom te prijsen,
Is d’edel Teycken-const, van welcks verclaren
Willen wy voort tot de Proporty varen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 40-41:] 22 En somme, le Dessin peut servir en différentes situations aux jeunes comme aux vieux ; oui, aux Princes, aux Commandants, aux Militaires tant pour parler d’Art en connaisseur {Le Dessin est utile pour les Princes, des Commandants et Militaires pour tracer des villes et fortifications Lisez dans la première partie des Vies des Peintres comment Lucius Scipio, frère de Scipion l’Africain, avait représenté la prise de Carthage.} que pour indiquer la disposition des sites et fortifications. C’est pourquoi il faut louer l’art noble du Dessin […]

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition du dessin

Analogie Proportie, oft maet der Lidtmaten eens Menschen Beeldts. Het derde Capittel.
1 Proporty, oft ghelijckmaticheyt puere,
Is (ghelijck Plutarhus verhaelt in reden)
Een schoon heerlijck cieraet in der Natuere,
Dees Proporty in ghebouw oft figuere,
Noemt Vitruvius (als Constigh van zeden)
Een seker over-een-comingh der leden,
Oft eyghenschappen als ghebouws in orden,
Als sy wel beleydt nae der Conste worden.

 
2 Want nae zijn segghen zijn by een gheleken,
Eens Menschen Lichaem, en Tempel bequame, {Een Menschen Lichaem met zijn leden vergeleken by eenen Tempel met zijn deelen.}
Dit accordeert wel met des Heeren spreken,
Daer hy seyde van den Tempel te breken,
En meende den Tempel zijn reyn Lichame :
De forme van eens Menschen lijf eersame
Is edel, en van Natuere te wonder,
Ghevoeght te samen met conste bysonder.
 
3 Van daer t’hayr aen t’voorhooft begint te wassen,
Tot onder den kin, dat wy t’Aensicht nommen,
Is het thiende deel van des Lichaems massen, {Den Mensch is thien aensichten langh, en reyckt soo wijdt als hy langh is.}
In de lengde begrepen, oock sal passen
De lengde des handts, van daer sy can crommen,
Aen den aerem tot t’eynden uyt, en commen
Recht op de mate des aensichts, te weten,
Tot t’eynde des middel vinghers ghemeten.
 
4 Indien men de mate van den gheheelen
Hoofde meet, van kop tot kin, men sal vinden
T’achtste deel des Lichaems, en spantmen seelen
Achter van kop tot t’eynden hals, acht deelen {Acht hoofden langh is den Mensch.}
Salmen oock hebben, en van het beginnen
Des hayrs aen t’voorhooft, afdalende binnen
Op s’Menschen borst, in het hooghste verheffen,
Een recht seste deel salmen vinden effen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 43-44:] Analogie, proportion ou dimension des parties d’une figure humaine. Le troisième chapitre. 1 La Proportion, ou belle régularité est (comme Plutarque le dit sous ce rapport) une magnifique parure de la Nature. Cette proportion, en architecture ou en figure est appelée par Vitruve (Artiste de nature) « une certaine correspondance entre les parties ou éléments d’une construction bien ordonnée s’ils sont réalisés selon les bons principes de l’Art. » 2 Car selon lui, on peut aisément comparer le corps humain à un Temple. Cela correspond à ce qu’a dit le Seigneur quand il a parlé de la destruction du Temple en pensant au Temple de son Corps vertueux. Comparaison entre le Corps humain et un Temple, avec ses parties. La forme du corps d’un Homme intègre est noble et par la Nature admirablement composée, avec un art consommé. 3 De l’endroit où les cheveux commencent à pousser sur le front jusqu’en bas du menton, ce que nous appelons le visage est le dixième de la taille du Corps La taille d’un homme est dix fois celle du visage ; son envergure est identique à sa taille. compris dans la longueur ; et la longueur de la main, mesurée de son articulation au bras jusqu’à son bout - c’est-à-dire jusqu’au bout du majeur - correspond exactement à la dimension du visage. 4 Si l’on prend la mesure de tout la tête du haut du crane jusqu’au menton on trouvera le huitième du Corps; et si l’on tend des fils du haut du crane jusqu’en bas de la nuque on trouvera aussi un huitième du Corps. En descendant de là où, sur le front, commence l’implantation des cheveux jusqu’à la poitrine au point de son plus grand relief on trouvera exactement un sixième du Corps.

analogie · ghelijckmaticheyt

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion

Analogie Proportie, oft maet der Lidtmaten eens Menschen Beeldts. Het derde Capittel.
1 Proporty, oft ghelijckmaticheyt puere,
Is (ghelijck Plutarhus verhaelt in reden)
Een schoon heerlijck cieraet in der Natuere,
Dees Proporty in ghebouw oft figuere,
Noemt Vitruvius (als Constigh van zeden)
Een seker over-een-comingh der leden,
Oft eyghenschappen als ghebouws in orden,
Als sy wel beleydt nae der Conste worden.

[D'après NOLDUS 2008, p. 43:] Analogie, proportion ou dimension des parties d’une figure humaine. Le troisième chapitre. 1 La Proportion, ou belle régularité est (comme Plutarque le dit sous ce rapport) une magnifique parure de la Nature. Cette proportion, en architecture ou en figure est appelée par Vitruve (Artiste de nature) « une certaine correspondance entre les parties ou éléments d’une construction bien ordonnée s’ils sont réalisés selon les bons principes de l’Art. »

Seule occurrence du terme « analogie » dans le Grondt, qui revient une fois dans les Levens (fol. 208v), également comme synonyme de « proportie ». [MB]

proportie · gelijkmatigheid

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion

[D'après NOLDUS 2008, p.43:] Analogie, proportion ou dimension des parties d’une figure humaine. Le troisième chapitre. 1 La Proportion, ou belle régularité est (comme Plutarque le dit sous ce rapport) une magnifique parure de la Nature. Cette proportion, en architecture ou en figure est appelée par Vitruve (Artiste de nature) « une certaine correspondance entre les parties ou éléments d’une construction bien ordonnée s’ils sont réalisés selon les bons principes de l’Art. »

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps

[D'après NOLDUS 2008, p. 43:] Analogie, proportion ou dimension des parties d’une figure humaine. Le troisième chapitre. 1 La Proportion, ou belle régularité est (comme Plutarque le dit sous ce rapport) une magnifique parure de la Nature. Cette proportion, en architecture ou en figure est appelée par Vitruve (Artiste de nature) « une certaine correspondance entre les parties ou éléments d’une construction bien ordonnée s’ils sont réalisés selon les bons principes de l’Art. »

analogie · proportie

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion

3 Van daer t’hayr aen t’voorhooft begint te wassen,
Tot onder den kin, dat wy t’Aensicht nommen,
Is het thiende deel van des Lichaems massen, {Den Mensch is thien aensichten langh, en reyckt soo wijdt als hy langh is.}
In de lengde begrepen, oock sal passen
De lengde des handts, van daer sy can crommen,
Aen den aerem tot t’eynden uyt, en commen
Recht op de mate des aensichts, te weten,
Tot t’eynde des middel vinghers ghemeten.
 
4 Indien men de mate van den gheheelen
Hoofde meet, van kop tot kin, men sal vinden
T’achtste deel des Lichaems, en spantmen seelen
Achter van kop tot t’eynden hals, acht deelen {Acht hoofden langh is den Mensch.}
Salmen oock hebben, en van het beginnen
Des hayrs aen t’voorhooft, afdalende binnen
Op s’Menschen borst, in het hooghste verheffen,
Een recht seste deel salmen vinden effen.

 
5 Wilt ghy totter cuyn’u mate verhooghen,
Een virde deel Lichaems suldy aenschouwen,
Wilt ghy nae de mate des aenschijns pooghen,
Van t’hooft hayrs begin te meten nae de ooghen, {s’menschen aenschijn dry neusen langh.}
Boven de neusse tusschen den wijnbrouwen
Is een derdendeel, om t’Aenschijn te bouwen,
De neus’ is een deel, en van den neusgaten
Tot onder den kin, van ghelijcker maten.
 
6 Den voet van daer de hiele begint ronden,
Tot téynden den tweeden teen ongheloghen,
Is een seste deel des Lichaems bevonden, {S’Menschen voet op t’langst ghemeten, is t’seste deel van zijn lengde.}
Den Cubitus oock, op dat wy ’t verstonden,
Den arme van t’vouwen, oft elleboghen,
Tot t’eynden den langsten vingher, sal moghen
Altijt een vierde deel Lichaems bestrecken, {Vier Cubitus is den Mensche langh.}
Dus heeft t’Lijfs ghebouw zijn seker bestecken. {Den Cubitus der Antijcken, is ses palmen : elcken palm vier duymen, en vier palmen tot eenen voet.}\
 
7 Nu de borst ghemeten van s’buycks aenvanghen,
Wat boven den navel, tot onder teghen
Den kin, houdt in mate ghelijcke ganghen,
Stelt op den navel t’punct van eenen langhen {Des Menschen navel is zijn middel punct.}
Passer, daer eenich Mensch is plat gheleghen,
Gheheel uytghestreckt, laet dan gaen zijn weghen,
T’ander punct in t’ rondt, en een cirkel maken,
Iust suldy teen en vinghers eynden raken.
 
8 Soo dat natuerlijck den Navel van desen 
Menschlijcken Lichaem t'middel punct is blijcklijck,
En alsoo des ronde form' uytghelesen
In hem wort ghespeurt, soo vindtmen in wesen
Oock in hem een oprecht viercant ghelijcklijck, {Den Mensch canmen in rondt en viercant begrijpen.}
Meet van den top totten voetplanten rijcklijck,
Weder van ghestreckt' aermen vinghers eynden,
Tot ghelijcke mate sal hem dit weynden.
 
9 Sulcx heeft Vitruvius my voorgheschreven,
En sie oock Plinium dit accorderen,
Hoe dat alsoo den Mensche langh is even
Als hy reycken can, men can’t oock in’t leven
Ghenoech ondervinden met practiseren :
Nu zijnder die van t’Proportioneren
Seer veel hebben by een ghebracht in Boecken,
Bysonder Durerer, niet om vercloecken.
 
10 Doch van minuten, oft deelen van duymen, {Nae der Geometers mate, minuten oft greynen zijn het vierde des dwersen vinghers, vier vingheren doen dry duymen. Vijf minuten is een once, een graedt is twee voeten.}
En soo veel hooftbrekens heb ick niet vooren
Schilder-jeught soo wijdt den wegh in te ruymen,
Groote Meesters oft Beeldtsnijders costuymen
Zijn voor de Ieught al t’onvoeghlijcke spooren,
Ick hebbe den Schilders wel segghen hooren,
Die te veel meten, vast metende blijven,
En ten lesten niet besonders bedrijven. {Al te veel metens den Schilders onnut, oft weynich, dewijl hun schietwit is t’wel schilderen : dan het meten is den Beelthouwers noodich.}
 
11 Vitruvius een van de cloeckste Reusen
In Bouwmeesters Const, om niet te verdolen,
 Die wijst immer geenen periculeusen
Wegh : want siet, met hoofden, voeten, en neusen
Te meten moeste de Ieught zijn bevolen,
Van des Menschen hooft op tot zijn voedtsolen
Acht hoofden, elck hooft van vier neusen zijnde,
Ick cort en gherieflijck te meten vinde.

[D'après NOLDUS 2008, p.43-45:] 3 De l’endroit où les cheveux commencent à pousser sur le front jusqu’en bas du menton, ce que nous appelons le visage est le dixième de la taille du Corps {La taille d’un homme est dix fois celle du visage ; son envergure est identique à sa taille.} compris dans la longueur ; et la longueur de la main, mesurée de son articulation au bras jusqu’à son bout - c’est-à-dire jusqu’au bout du majeur - correspond exactement à la dimension du visage. 4 Si l’on prend la mesure de tout la tête du haut du crane jusqu’au menton on trouvera le huitième du Corps; et si l’on tend des fils du haut du crane jusqu’en bas de la nuque on trouvera aussi un huitième du Corps. En descendant de là où, sur le front, commence l’implantation des cheveux jusqu’à la poitrine au point de son plus grand relief on trouvera exactement un sixième du Corps. 5 Si vous prolongez votre mesure jusqu’au sommet vous obtiendrez un quart du Corps. Si vous voulez determiner la mesure du visage, de l’implantation des cheveux jusqu’aux yeux au-dessus du nez entre les sourcils vous trouverez un tiers du visage entier. {Le visage de l’Homme correspond à la longueur de trois nez.} Le nez est un tiers aussi, et des narines Jusqu’en bas du menton, vous trouverez les mêmes dimensions. 6 Le pied du galbe du talon jusqu’au bout du deuxième orteil (je n’invente rien) s’avère être un sixième du corps. Le Cubitus cependant, ou, pour être clair {Le pied de l’Homme, pris à sa plus grande longueur, mesure un sixième de sa taille; la taille de l’Homme est de quatre Cubitus; le Cubitus antique compte six palmes, et chaque palme quatre pouces; il y a quatre palmes dans un pied.} le bras de là où le coude se plie jusqu’au bout du doigt le plus long, devrait toujours mesurer un quart du Corps. Ainsi l’édifice du Corps a-t-il son plan determine. 7 Et maintenant, la poitrine mesurée du début du ventre, just au-dessus du nombril, jusqu’au-dessous du menton présente toujours les mêmes proportions. Pose sur le nombril la pointe d’un grand compass, {Le nombril de l’Homme est son centre.} quand un homme est couché à plat complètement étendu, et fais tourner l’autre pointe en complétant le cercle tu toucheras le bout des orteils et des doigts. 8 De la sorte, naturellement, le nombril de ce Corps humain s’avère être le centre d’un cercle. Et de la même façon que cette excellente forme ronde est perçue en lui, on y toruve la présence d’un parfait carré aussi. {On peut inscrire un Homme dans un cercle et dans un carré.} Car la distance du sommet jusqu’aux plantes des pieds et celle qui sépare les bouts des doigts, bras étendus, donneront des mesures identiques. 9 Tout cela, c’est Vitruve qui me la prescrit et je constate que Pline en est d’accord : la taille de l’Homme est bien équivalente à l’envergure de ses bras. Dans la vie à souhait on peut vérifier en faisant l’expérience. Il en est qui sur l’art de la Proportion ont rassemblé dans les livres beaucoup d’informations : ainsi Albert Dürer, d’insurpassable réputation. 10 Mais avec des minutes, parties de pouces et autres casse-têtes, je n’ai pas l’intention de déranger autant nos jeunes Peintres. {Selon les mesures des géomètres, les minutes ou grains sont le quart d’un doigt. Quatre doigts font trois pouces, cinq minutes son tune once, un degré est deux pieds. Pour les Pientres, il est peu utile de mesurer beaucoup, puisque leur but est de peindre bien. Toutefois, pour le Sculpteur il est necessaire de mesurer.} Les coutumes de grand Maîtres ou Sculpteurs sont pour la Jeunesse trop inadaptées. J’ai bien entendu dire des Peintres de métier que ceux qui mesurent trop mesurent sans arrêt et ne font finalement pas grand-chose. 11 Vitruve, l’un des Géants les plus forts dans l’Art de l’architecte, pour nous éviter d’errer, nous indique en tout cas un chemin sans risque. En effet, mesurer des têtes, pieds et nez devrait à la Jeunesse être recommandé. De la tête de l’Homme jusqu’aux plantes de ses pieds, il y a huit têtes, chacune comptant quatre nez. Je trouve que c’est rapide et facile à mesurer.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion

9 Sulcx heeft Vitruvius my voorgheschreven,
En sie oock Plinium dit accorderen,
Hoe dat alsoo den Mensche langh is even
Als hy reycken can, men can’t oock in’t leven
Ghenoech ondervinden met practiseren :
Nu zijnder die van t’Proportioneren
Seer veel hebben by een ghebracht in Boecken,
Bysonder Durerer, niet om vercloecken.
 
10 Doch van minuten, oft deelen van duymen, {Nae der Geometers mate, minuten oft greynen zijn het vierde des dwersen vinghers, vier vingheren doen dry duymen. Vijf minuten is een once, een graedt is twee voeten.}
En soo veel hooftbrekens heb ick niet vooren
Schilder-jeught soo wijdt den wegh in te ruymen,
Groote Meesters oft Beeldtsnijders costuymen
Zijn voor de Ieught al t’onvoeghlijcke spooren,
Ick hebbe den Schilders wel segghen hooren,
Die te veel meten, vast metende blijven,
En ten lesten niet besonders bedrijven. {Al te veel metens den Schilders onnut, oft weynich, dewijl hun schietwit is t’wel schilderen : dan het meten is den Beelthouwers noodich.}
 
11 Vitruvius een van de cloeckste Reusen
In Bouwmeesters Const, om niet te verdolen,
 Die wijst immer geenen periculeusen
Wegh : want siet, met hoofden, voeten, en neusen
Te meten moeste de Ieught zijn bevolen,
Van des Menschen hooft op tot zijn voedtsolen
Acht hoofden, elck hooft van vier neusen zijnde,
Ick cort en gherieflijck te meten vinde.

[D'après NOLDUS 2008, p. 43-44:] 9 Tout cela, c’est Vitruve qui me la prescrit et je constate que Pline en est d’accord : la taille de l’Homme est bien équivalente à l’envergure de ses bras. Dans la vie à souhait on peut vérifier en faisant l’expérience. Il en est qui sur l’art de la Proportion ont rassemblé dans les livres beaucoup d’informations : ainsi Albert Dürer, d’insurpassable réputation. 10 Mais avec des minutes, parties de pouces et autres casse-têtes, je n’ai pas l’intention de déranger autant nos jeunes Peintres. {Selon les mesures des géomètres, les minutes ou grains sont le quart d’un doigt. Quatre doigts font trois pouces, cinq minutes son tune once, un degré est deux pieds. Pour les Pientres, il est peu utile de mesurer beaucoup, puisque leur but est de peindre bien. Toutefois, pour le Sculpteur il est necessaire de mesurer.} Les coutumes de grand Maîtres ou Sculpteurs sont pour la Jeunesse trop inadaptées. J’ai bien entendu dire des Peintres de métier que ceux qui mesurent trop mesurent sans arrêt et ne font finalement pas grand-chose. 11 Vitruve, l’un des Géants les plus forts dans l’Art de l’architecte, pour nous éviter d’errer, nous indique en tout cas un chemin sans risque. En effet, mesurer des têtes, pieds et nez devrait à la Jeunesse être recommandé. De la tête de l’Homme jusqu’aux plantes de ses pieds, il y a huit têtes, chacune comptant quatre nez. Je trouve que c’est rapide et facile à mesurer.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion

2 Dits ooghenschijnich wel aen veel manieren
Der Natuerlijcke dinghen t’onderscheyden,
Dat schoonheyt vermindert wordt met oncieren, {Schoonheyt is minder, wanneer eenighe omstandighe deelen haer ontbreken.}
naer datter omstandicheden faelgieren,
Het welck ons sal tot ons propoost inleyden,
Hoe dat wy Schilders, met neerstich arbeyden,
Somtijts een Beeldt niet en connen ghemaken,

[D'après NOLDUS 2008, p. 49:] 2 Dans beaucoup de choses de la Nature, on peut clairement discerner que la beauté est diminuée et défigurée {La beauté est moindre quand quelques qualités secondaires lui manquent.} lorsque failissent des aspects secondaires. Ceci nous mènera à notre propos : Comment parfois, malgré un travail assidu, nous, les Peintres, n’arrivons pas à réaliser une figure qui nous contente, sans en connaître la cause.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection

3 Al ist oock dat ons ommetrecken teghen
Malcander wijckende ghenoech uyt springhen,
Soo faelter somtijts een roerlijck beweghen
Aen d’Actitude, of t’Beeldt is gheneghen
Tot vallen, oft t’heeft eenen sonderlinghen
Onwelstandighen aerdt, om dese dinghen,
Die soo abuyselijck zijn, voorts t’ontvlieden,
Dient hier van wel onderwijs te gheschieden. {Eenige jonghe Schilders maken somtijts een Beeldt dat hun mishaeght, niet wetende waer het schort, daerom dit navolghende onderwijs.}

[D'après NOLDUS 2008, p. 50:] 3 Même si, places dans une perspective, les contours de nos Figures ont assez de relief, il manqué parfois à l’Attitude un mouvement dynamique à moins qu’une Figure ne perde l’équilibre ou bien qu’elle nous semble étrangement malséante. Pour éviter désormais ces défauts qui sont si dommageables, il nous faut dispenser un bon einseignement. {Quelques jeunes Peintres réalisent parfois une Figure qui leur déplaît sans savoir d’où cela provient. Pour cette raison, les instructions qui suivent.}

Conceptual field(s)

4 Dus laet ons nu dan ordentelijck setten,
Onder ghevoeghlijcke omstandicheden,
Ghewisse regulen en vaste Wetten,
Die door veel deelen waernemich opletten
Ons de Natuer heeft vercondicht met reden, {Natuere leert en stelt self goede wetten.}
Op dat wy onwetende niet en treden
In eenich stelsel der postueren, buyten
Ghewisse maten, rechten en statuyten.

[D'après NOLDUS 2008, p. 50:] Maintenant, établissons de manière ordonnée dans des circonstances adaptées des règles sûres et des Lois fixes que par une observation assidue et multiple la Nature nous a révélées avec raison, La Nature nous apprend et impose elle-même les bonnes lois. afin de ne pas aborder en ignorant un quelconque système de posture sans respecter des mesures précises, des règles et des principes.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion

[D'après NOLDUS 2008, p. 50:] Maintenant, établissons de manière ordonnée dans des circonstances adaptées des règles sûres et des Lois fixes que par une observation assidue et multiple la Nature nous a révélées avec raison, {La Nature nous apprend et impose elle-même les bonnes lois.} afin de ne pas aborder en ignorant un quelconque système de posture sans respecter des mesures précises, des règles et des principes.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

[D'après NOLDUS 2008, p. 50:] 4 Maintenant, établissons de manière ordonnée dans des circonstances adaptées des règles sûres et des Lois fixes que par une observation assidue et multiple la Nature nous a révélées avec raison, {La Nature nous apprend et impose elle-même les bonnes lois.} afin de ne pas aborder en ignorant un quelconque système de posture sans respecter des mesures précises, des règles et des principes.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → règles et préceptes

[D'après NOLDUS 2008, p. 50:] Maintenant, établissons de manière ordonnée dans des circonstances adaptées des règles sûres et des Lois fixes que par une observation assidue et multiple la Nature nous a révélées avec raison, {La Nature nous apprend et impose elle-même les bonnes lois.} afin de ne pas aborder en ignorant un quelconque système de posture sans respecter des mesures précises, des règles et des principes.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → règles et préceptes

5 Om een staende Beeldt te planten, wy moghen {Hoe men een Beeldt sal planten.}
Een rechte liny, als op loot ghewichte,
Van boven nederwaert brenghen ghetoghen,
Dese sal zijn als de Pese des Boghen,
Teghen t’uytswancken des Corpus ghestichte,
En sal uyt den keel-put af dalen dichte,
Tusschen den last-draghenden voets aenclauwen,
Soo moghen wy vast een staende Beeldt bauwen.

 
6 Want siet, den Mensch end’ een Colomne tsamen {Een Mensch by der Colomne gheleken.}
Worden in standt en stellinghe gheleken,
En t’hooft als het swaerste let des Lichamen
Met t’lijf ondersteunt zijnde, moet betamen
Den voet voor Basis daer onder ghesteken,
En dan op welcken den last comt ghestreken,
Die draeght het hooft, soo recht, datmen in’t dalen
Een loot-streke tusschen beyden mocht halen.

[D'après NOLDUS, p. 50-51:} 5 Pour planter une Figure en pied, (Comment planter une Figure.} nous pouvons tracer une ligne droite, comme un fil à plomb descendant de haut en bas. Elle sera, comme la corde d’un arc, une garantie contre une courbure excessive du corps et descendra sans écart de la fosse jugulaire au milieu de la cheville du pied qui porte le poids. Ainsi nous aurons construit une solide Figure sur pied. 6 En effet, voyez-vous, l’Homme et une Colonne {Comparaison d’un Homme à une Colonne.} sont comparables par la position verticale et la posture. Et puisque la tête, la partie la plus lourde du Corps, est soutenue par le tronc, il ocnvient que le pied soit mis dessous comme Base sur laquelle pèse la charge qui porte si droit la tête qu’en descendant on pourrait tracer une perpendiculaire entre les deux.

Corpus

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps

5 Om een staende Beeldt te planten, wy moghen {Hoe men een Beeldt sal planten.}
Een rechte liny, als op loot ghewichte,
Van boven nederwaert brenghen ghetoghen,
Dese sal zijn als de Pese des Boghen,
Teghen t’uytswancken des Corpus ghestichte,
En sal uyt den keel-put af dalen dichte,
Tusschen den last-draghenden voets aenclauwen,
Soo moghen wy vast een staende Beeldt bauwen.

6 Want siet, den Mensch end’ een Colomne tsamen {Een Mensch by der Colomne gheleken.}
Worden in standt en stellinghe gheleken,
En t’hooft als het swaerste let des Lichamen
Met t’lijf ondersteunt zijnde, moet betamen
Den voet voor Basis daer onder ghesteken,
En dan op welcken den last comt ghestreken,
Die draeght het hooft, soo recht, datmen in’t dalen
Een loot-streke tusschen beyden mocht halen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 51:] 6 En effet, voyez-vous, l’Homme et une Colonne {Comparaison d’un Homme à une Colonne.} sont comparables par la position verticale et la posture. Et puisque la tête, la partie la plus lourde du Corps, est soutenue par le tronc, il ocnvient que le pied soit mis dessous comme Base sur laquelle pèse la charge qui porte si droit la tête qu’en descendant on pourrait tracer une perpendiculaire entre les deux.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → action et attitude

[D'après NOLDUS 2008, p. 51:] 6 En effet, voyez-vous, l’Homme et une Colonne {Comparaison d’un Homme à une Colonne.} sont comparables par la position verticale et la posture. Et puisque la tête, la partie la plus lourde du Corps, est soutenue par le tronc, il ocnvient que le pied soit mis dessous comme Base sur laquelle pèse la charge qui porte si droit la tête qu’en descendant on pourrait tracer une perpendiculaire entre les deux.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → action et attitude

9 Den ledighen voet t’samen metten beene
Mach voorwaerts uyt spelen, om een versoeten,
maer daer is een Natuerlijck dingh ghemeene
Noch acht te nemen, en dat niet alleene {Hoe een Beeldt sal roeren.}
Aen den Mensch, maer aen Dieren met vier voeten,
Hoe t’recht voor-been en t’achter slincke moeten
T’samen heffen, stappen, en dalen neder,
En oock d’ander twee van ghelijcke weder.
 
10 Sulcke roerend’ acty, loopend’ oft gaende,
Sietmen den Mensche natuerlijck vertoonen, {Een gemeen actie in Menschen en Dieren, in gaen oft voort stappen.}
Soo wel werckend’ als in postuere staende,
In onsen dinghen dit wel gade slaende,
Soo in Kinders, Mannen, als Vrouw persoonen,
Sal onsen arbeydt welstandich becroonen,
Op een sijd’ eens Beeldts wy niet en behooren
Arem en been uyt te doen steken vooren.
 
11 maer dat wy een wisselinghe ghedincken, {Van een cruyswijse actie te ghebruycken, waer van d’oude en nieuwen tijts Meesters ons voorbeeldt hebben ghegheven.}
Den rechten arem voor uyt comen laten,
En t’rechter been achter doen henen sincken,
T’slincke been voor uyt, daer teghen den slincken
Arem achter wech laten gaen by maten,
Altijt cruyswijs, t’zy of de Beelden saten,
Oft stonden, soo sal haer de troenge weynden naer den arem,
die men voor uyt sal seynden.

[D'après NOLDUS 2008, p. 51-52:] 9 Pour l’agrément, le pied libre et la jambe peuvent jouer vers l’avant. Cependant il y a un trait Naturel commun qui mérite attention, et cela non seulement pour l’Homme mais aussi pour les Quadrupèdes : le membre antérieur droit et le membre postérieur gauche doivent se lever ensemble, marcher et descendre. {Comment une Figure doit se mouvoir.} La même chose vaut pour les deux autres membres. 10 On voit l’Homme spontanément presenter une telle position dans l’action de courir ou de marcher, {Une attitude commune aux Hommes et aux Animaux dans la marche normale et la marche lente} lorsqu’il avance ou se met en posture d’arrêt. Dans notre métier, l’observation assidue de tout cela aussi bien pour les Enfants, les Hommes que les Femmes, couronne notre travail de bienséance : dans une Figure, nous ne devons pas faire advancer en même temps le bras et la jambe du même côté. 11 Il faut plutôt penser à l’alternance : {De l’application d’une position en croix dont les Maîtres anciens et modernes nous ont donné des exemples.} faire advancer le bras droit et faire reculer la jambe droite ; faire advancer la jambe gauche et par contre tirer le bras gauche en arrière sans excès, toujours en croix ; et que les Figures soient assises ou debout, ells doivent tourner le visage vers le bras qui avance.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps

[D'après NOLDUS 2008, p. 51-52:] 9 Pour l’agrément, le pied libre et la jambe peuvent jouer vers l’avant. Cependant il y a un trait Naturel commun qui mérite attention, et cela non seulement pour l’Homme mais aussi pour les Quadrupèdes : le membre antérieur droit et le membre postérieur gauche doivent se lever ensemble, marcher et descendre. {Comment une Figure doit se mouvoir.} La même chose vaut pour les deux autres membres. 10 On voit l’Homme spontanément presenter une telle position dans l’action de courir ou de marcher, {Une attitude commune aux Hommes et aux Animaux dans la marche normale et la marche lente.} lorsqu’il avance ou se met en posture d’arrêt. Dans notre métier, l’observation assidue de tout cela aussi bien pour les Enfants, les Hommes que les Femmes, couronne notre travail de bienséance : dans une Figure, nous ne devons pas faire advancer en même temps le bras et la jambe du même côté. 11 Il faut plutôt penser à l’alternance : {De l’application d’une position en croix dont les Maîtres anciens et modernes nous ont donné des exemples.} faire advancer le bras droit et faire reculer la jambe droite ; faire advancer la jambe gauche et par contre tirer le bras gauche en arrière sans excès, toujours en croix ; et que les Figures soient assises ou debout, ells doivent tourner le visage vers le bras qui avance.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps

10 Sulcke roerend’ acty, loopend’ oft gaende,
Sietmen den Mensche natuerlijck vertoonen, {Een gemeen actie in Menschen en Dieren, in gaen oft voort stappen.}
Soo wel werckend’ als in postuere staende,
In onsen dinghen dit wel gade slaende,
Soo in Kinders, Mannen, als Vrouw persoonen,
Sal onsen arbeydt welstandich becroonen,
Op een sijd’ eens Beeldts wy niet en behooren
Arem en been uyt te doen steken vooren.
 
11 maer dat wy een wisselinghe ghedincken, {Van een cruyswijse actie te ghebruycken, waer van d’oude en nieuwen tijts Meesters ons voorbeeldt hebben ghegheven.}
Den rechten arem voor uyt comen laten,
En t’rechter been achter doen henen sincken,
T’slincke been voor uyt, daer teghen den slincken
Arem achter wech laten gaen by maten,
Altijt cruyswijs, t’zy of de Beelden saten,
Oft stonden, soo sal haer de troenge weynden naer den arem,
die men voor uyt sal seynden.

[D'après NOLDUS 2008, p. 51-52:] 10 On voit l’Homme spontanément presenter une telle position dans l’action de courir ou de marcher, {Une attitude commune aux Hommes et aux Animaux dans la marche normale et la marche lente.} lorsqu’il avance ou se met en posture d’arrêt. Dans notre métier, l’observation assidue de tout cela aussi bien pour les Enfants, les Hommes que les Femmes, couronne notre travail de bienséance : dans une Figure, nous ne devons pas faire advancer en même temps le bras et la jambe du même côté. 11 Il faut plutôt penser à l’alternance : {De l’application d’une position en croix dont les Maîtres anciens et modernes nous ont donné des exemples.} faire advancer le bras droit et faire reculer la jambe droite ; faire advancer la jambe gauche et par contre tirer le bras gauche en arrière sans excès, toujours en croix ; et que les Figures soient assises ou debout, ells doivent tourner le visage vers le bras qui avance.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → action et attitude

13 Natuerlijck sietmen in staende postueren,
T’hooft ghemeynelijcken ghekeert te wesen
Soo den voet gherecht is, noch salmen spueren,
Dat t’Lijf hem altijt wil schicken en rueren
nae t’weynden des hoofts, als steunsel van desen :
maer dit wordt in de stellinghe ghepresen
Werckelijcker, nae Actitudens orden,
t’Hooft elders als t’Lichaem gheweynt te worden. {Van t’hooft te weynden anders als t’lichaem.}
 
14 Oft tammighen onaerdt wil ons ontpaeyen,
Dus moetmen op veelderley wijse pooghen
Ter beste welstandicheyt t’hooft te draeyen,
Want sulcx can gantsch bederven oft verfraeyen
Den aerdt eens Beeldts, in verstandighen ooghen :
Doch gheen omdraeyen is wel te ghedooghen
Aen gheestlijcke Beelden, die men op’t beste {Geestelijcke Beelden hoeven niet veel omdraeyen des hoofts.}
Soeckt te maken devotich en modeste.

 
15 Sghelijcx salmen altijt niet zijn ghebonden
Aen onse voor-verhaelde Actitude : {Men sal allesins naer welstant trachten, ende somtijts wat veranderen.}
maer, ghelijck het noodich sal zijn bevonden,
Hier in veranderen t’sommigher stonden :
[…]

[D'après NOLDUS 2008, p. 52:] 13 Au naturel, on voit dans les postures debout que généralement la tête en est tournée dans la même direction que le pied et l’on verra aussi que le Tronc a tendance à se régler sur le mouvement de la tête, étant son support. Mais la posture louée comme la plus efficace selon les règles de l’Attitude, est celle ou la tête est tournée au contraire du Corps.{Du fait de tourner la tête dans le sens opposé à celui du corps.} 14 Sinon, une fadeur dénaturée nous déplaira. Il faut donc essayer, de multiples façons, de tourner la tête au mieux selon la bienséance, car ainsi, on gâche ou embellit complètement l’aspect d’une Figure, aux yeux des connaisseurs. Mais aucune torsion n’est vraiment acceptable pour des Figures religieuses qu’on essaye de rendre {Des figures religieuses n’ont pas besoin que la tête tourne beaucoup.} le plus contemplatives et modestes possible. 15 De même, on n’est pas toujours tenu à notre Attitude bien connue, {On cherchera toujours la bienséance en variant parfois un peu.} mais on peut, selon les besoins qu’on ressent varier à certains moment.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → action et attitude

[D'après NOLDUS 2008, p. 52:] 13 Au naturel, on voit dans les postures debout que généralement la tête en est tournée dans la même direction que le pied et l’on verra aussi que le Tronc a tendance à se régler sur le mouvement de la tête, étant son support. Mais la posture louée comme la plus efficace selon les règles de l’Attitude, est celle ou la tête est tournée au contraire du Corps.{Du fait de tourner la tête dans le sens opposé à celui du corps.} 14 Sinon, une fadeur dénaturée nous déplaira. Il faut donc essayer, de multiples façons, de tourner la tête au mieux selon la bienséance, car ainsi, on gâche ou embellit complètement l’aspect d’une Figure, aux yeux des connaisseurs. Mais aucune torsion n’est vraiment acceptable pour des Figures religieuses qu’on essaye de rendre {Des figures religieuses n’ont pas besoin que la tête tourne beaucoup.} le plus contemplatives et modestes possible. 15 De même, on n’est pas toujours tenu à notre Attitude bien connue, {On cherchera toujours la bienséance en variant parfois un peu.} mais on peut, selon les besoins qu’on ressent varier à certains moment.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → action et attitude

13 Natuerlijck sietmen in staende postueren,
T’hooft ghemeynelijcken ghekeert te wesen
Soo den voet gherecht is, noch salmen spueren,
Dat t’Lijf hem altijt wil schicken en rueren
nae t’weynden des hoofts, als steunsel van desen :
maer dit wordt in de stellinghe ghepresen
Werckelijcker, nae Actitudens orden,
t’Hooft elders als t’Lichaem gheweynt te worden. {Van t’hooft te weynden anders als t’lichaem.}
 
14 Oft tammighen onaerdt wil ons ontpaeyen,
Dus moetmen op veelderley wijse pooghen
Ter beste welstandicheyt t’hooft te draeyen,
Want sulcx can gantsch bederven oft verfraeyen
Den aerdt eens Beeldts, in verstandighen ooghen :
Doch gheen omdraeyen is wel te ghedooghen
Aen gheestlijcke Beelden, die men op’t beste {Geestelijcke Beelden hoeven niet veel omdraeyen des hoofts.}
Soeckt te maken devotich en modeste.

[D'après NOLDUS 2008, p. 52:] 13 Au naturel, on voit dans les postures debout que généralement la tête en est tournée dans la même direction que le pied et l’on verra aussi que le Tronc a tendance à se régler sur le mouvement de la tête, étant son support. Mais la posture louée comme la plus efficace selon les règles de l’Attitude, est celle ou la tête est tournée au contraire du Corps.{Du fait de tourner la tête dans le sens opposé à celui du corps.} 14 Sinon, une fadeur dénaturée nous déplaira. Il faut donc essayer, de multiples façons, de tourner la tête au mieux selon la bienséance, car ainsi, on gâche ou embellit complètement l’aspect d’une Figure, aux yeux des connaisseurs. Mais aucune torsion n’est vraiment acceptable pour des Figures religieuses qu’on essaye de rendre {Des figures religieuses n’ont pas besoin que la tête tourne beaucoup.} le plus contemplatives et modestes possible.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance

14 Oft tammighen onaerdt wil ons ontpaeyen,
Dus moetmen op veelderley wijse pooghen
Ter beste welstandicheyt t’hooft te draeyen,
Want sulcx can gantsch bederven oft verfraeyen
Den aerdt eens Beeldts, in verstandighen ooghen :
Doch gheen omdraeyen is wel te ghedooghen
Aen gheestlijcke Beelden, die men op’t beste {Geestelijcke Beelden hoeven niet veel omdraeyen des hoofts.}
Soeckt te maken devotich en modeste.

[D'après NOLDUS 2008, p. 52:] 14 Sinon, une fadeur dénaturée nous déplaira. Il faut donc essayer, de multiples façons, de tourner la tête au mieux selon la bienséance, car ainsi, on gâche ou embellit complètement l’aspect d’une Figure, aux yeux des connaisseurs. Mais aucune torsion n’est vraiment acceptable pour des Figures religieuses qu’on essaye de rendre {Des figures religieuses n’ont pas besoin que la tête tourne beaucoup.} le plus contemplatives et modestes possible.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités

15 Sghelijcx salmen altijt niet zijn ghebonden
Aen onse voor-verhaelde Actitude : {Men sal allesins naer welstant trachten, ende somtijts wat veranderen.}
maer, ghelijck het noodich sal zijn bevonden,
Hier in veranderen t’sommigher stonden :
[…]

[D'après NOLDUS 2008, p. 52:] 15 De même, on n’est pas toujours tenu à notre Attitude bien connue, {On cherchera toujours la bienséance en variant parfois un peu.} mais on peut, selon les besoins qu’on ressent varier à certains moment.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

17 Ghelijck wanneer men maeckt bootsen oft standen, {Van werckende bootsen, den leden te schicken nae hun actien.}
Die met stocken steken oft seelen trecken,
Eensijdich moeten uyt voeten en handen,
Met aermen en beenen die t’samen spanden,
Oft steylden, soo t’werck de leden doet strecken :
maer sonderlingh salmen mijden, te decken {Van t’lichaem zijn schoonheyt niet te bedecken, dat het nergens belet zy aen omtreck oft anders.}
Met armen t’naeckt Corpus, op dat het immer
(Ist moghelijck) vry zy van alle limmer.

[D'après NOLDUS 2008, p. 53:] 17 Par exemple, lorsqu’on dessine des modèles ou postures {Qu’il faut arranger les membres d’une figure en action selon leur action.} manipulant des batons ou tirant sur des cordes, les pieds et les mains doivent saillir d’un côté ainsi que les bras et les jambs qui se tendent ensemble dans la direction que l’action demande. Mais en particulier il faut se garder de cacher le corps nu par les bras, afin qu’il soit toujours (si possible) libre d’entraves. {Qu’il ne faut pas cacher la beauté du corps ; qu’il ne soit nulle part gêné, ni dans son contour, ni ailleurs.}

In the rest of the paragraph (esp. IV, 18-26), Van Mander describes the different actions and their depiction. [MO]

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → action et attitude

[D'après NOLDUS 2008, p. 53:] 17 Par exemple, lorsqu’on dessine des modèles ou postures {Qu’il faut arranger les membres d’une figure en action selon leur action.} manipulant des batons ou tirant sur des cordes, les pieds et les mains doivent saillir d’un côté ainsi que les bras et les jambs qui se tendent ensemble dans la direction que l’action demande. Mais en particulier il faut se garder de cacher le corps nu par les bras, afin qu’il soit toujours (si possible) libre d’entraves. {Qu’il ne faut pas cacher la beauté du corps ; qu’il ne soit nulle part gêné, ni dans son contour, ni ailleurs.}

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps

[D'après NOLDUS 2008, p. 53:] 17 Par exemple, lorsqu’on dessine des modèles ou postures {Qu’il faut arranger les membres d’une figure en action selon leur action.} manipulant des batons ou tirant sur des cordes, les pieds et les mains doivent saillir d’un côté ainsi que les bras et les jambs qui se tendent ensemble dans la direction que l’action demande. Mais en particulier il faut se garder de cacher le corps nu par les bras, afin qu’il soit toujours (si possible) libre d’entraves. {Qu’il ne faut pas cacher la beauté du corps ; qu’il ne soit nulle part gêné, ni dans son contour, ni ailleurs.}

lichaem

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps

[D'après NOLDUS 2008, p. 53:] 17 Par exemple, lorsqu’on dessine des modèles ou postures {Qu’il faut arranger les membres d’une figure en action selon leur action.} manipulant des batons ou tirant sur des cordes, les pieds et les mains doivent saillir d’un côté ainsi que les bras et les jambs qui se tendent ensemble dans la direction que l’action demande. Mais en particulier il faut se garder de cacher le corps nu par les bras, afin qu’il soit toujours (si possible) libre d’entraves. {Qu’il ne faut pas cacher la beauté du corps ; qu’il ne soit nulle part gêné, ni dans son contour, ni ailleurs.}

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → action et attitude

18 {Hoe de knien eens sittenden oft liggenden Beelts crommen moeten, oft niet.}
Dus moghen wy noch meer (naer onsen weten)
Eens Beeldts onwelstandicheden hier nommen, […].
 
19 Doch te maken de voeten van een Vrouwe {Hoe een Vrouw beelts beenen ende voeten gestelt moeten wesen.}
Al te wijt van een ghestaen oft gheleghen,
Sonderlinghe staend’, is ghedaen ontrouwe
Teghen den welstandt, vereysschende nauwe
De voeten by een, van eerbaerheyts weghen :
Dan moet men oock mijden somwijlen, teghen
Welstandt trongen oft soo yet te vercorten, {Te veel vercortinge niet prijselijck.}
Want sulcx te veel doet cleyn gracy uytstorten
.
 
20 {Daer t’beelts heupe uyt swanckt, moet de schouder leeghst zijn.}
[…]

[D'après NOLDUS 2008, p. 53-54:] 18 Alors nous pouvons icter ici (selon ce que nous savons) d’autres positions malséantes d’une Figure. {Comment il faut plier ou pas les genoux d’une Figure assise ou couchée.} […] 19 Mais pour une Femme, debout ou couchée, surtout debout, {Comment il faut arranger les jambes ou les pieds d’une Figure Féminine.} poser les pieds trop loin l’un de l’autre est manquer de respect envers la bienséance qui exige de rapprocher les pieds à cause de la décence. Parfois, il faut éviter aussi de raccourcir des visages, et des parties semblables, contre la bienséance. {Trop de raccourci n’est pas louable.} Le faire avec excès produit bien peu de grâce.

welstandt

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance

18 {Hoe de knien eens sittenden oft liggenden Beelts crommen moeten, oft niet.}
Dus moghen wy noch meer (naer onsen weten)
Eens Beeldts onwelstandicheden hier nommen, […].
 
19 Doch te maken de voeten van een Vrouwe {Hoe een Vrouw beelts beenen ende voeten gestelt moeten wesen.}
Al te wijt van een ghestaen oft gheleghen,
Sonderlinghe staend’, is ghedaen ontrouwe
Teghen den welstandt, vereysschende nauwe
De voeten by een, van eerbaerheyts weghen :
Dan moet men oock mijden somwijlen, teghen
Welstandt trongen oft soo yet te vercorten, {Te veel vercortinge niet prijselijck.}
Want sulcx te veel doet cleyn gracy uytstorten
.
 
20 {Daer t’beelts heupe uyt swanckt, moet de schouder leeghst zijn.}
[…]

 
21 Noch isser oock een onverstandich teycken,
Als men den arem van de laeghste schouder,
Daer de boots’ uytswanckt, om hooghe doet reycken,
Ten wil tot welstandt niet wel schoone bleycken,
Al worde t’ghebruyck hier van tweemael ouder,
Dus naer den rechten aerdt, liever men souder
Die van de hoochste schouder toe ghebruycken,
Om eenen oncierlijcken standt t’ontduycken. {Desghelijcx den arme, die om hoogh reyckt, moet wesen die op d’ander sijde van het swancken.}

 
22 Noch verder, om allen welstandt verstercken,
Isser oock een stuck weerdich te betreffen,
Voor cloecke sinnen, die op alles mercken,
Te weten siet, Beelden die niet en wercken,
Sullen niet ghelijck t’samen opheffen
Beyde handen oft armen, te beseffen
Is wel dat veranderingh can verblijden,
Oock salment aen beenen en voeten mijden. {Datmen beyde armen oft beyde beenen niet sal laten gelijcke actie doen, ten waer het Beeldt yet moest soo wercken.}
 
23 {Men sal niet te seer wildt zijn, in een Beeldt onmatelijck te draeyen.}[…]

[D'après NOLDUS 2008, p. 54-55:] 18 Alors nous pouvons icter ici (selon ce que nous savons) d’autres positions malséantes d’une Figure. {Comment il faut plier ou pas les genoux d’une Figure assise ou couchée} […] 19 Mais pour une Femme, debout ou couchée, surtout debout, {Comment il faut arranger les jambes ou les pieds d’une Figure Féminine.} poser les pieds trop loin l’un de l’autre est manquer de respect envers la bienséance qui exige de rapprocher les pieds à cause de la décence. Parfois, il faut éviter aussi de raccourcir des visages, et des parties semblables, contre la bienséance. Trop de raccourci n’est pas louable Le faire avec excès produit bien peu de grâce. 20 {Du côté du déhanchement de la figure, l’épaule doit se baisser.} 21 Il est un autre signe d’ignorance : faire tender vers le haut le bras de l’épaule basse, {De la même façon, le bras qui se tend vers le haut doit être celui qui est opposé au déhanchement.} celle qui est associée avec le déhanchement. Cela ne paraît pas conforme à la vraie bienséance même si cet usage dure encore cinque mille ans. En fait, selon les bonnes règles, on devrait bien plutôt y employer le bras de l’épaule haute pour éviter une position sans grâce. 22 Pour confirmer la bienséance, il est encore un autre élément digne de consideration pour des esprits solides et très attentionnés : des Figures qui ne sont pas en action ne doivent pas en même temps lever les deux mains ou deux bras. {Qu’il ne faut pas faire faire la même chose par les deux bras ou les deux jambes, sauf si l’action de la figure le rend nécessaire.} Il est à noter, en effet, que la variété nous enchante. On évitera la même erreur aux jambs et aux pieds. 23 {Il ne faut pas être trop impétueux, en tordant démesurément une Figure.} […]

onwelstandicheden

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance

19 Doch te maken de voeten van een Vrouwe {Hoe een Vrouw beelts beenen ende voeten gestelt moeten wesen.}
Al te wijt van een ghestaen oft gheleghen,
Sonderlinghe staend’, is ghedaen ontrouwe
Teghen den welstandt, vereysschende nauwe
De voeten by een, van eerbaerheyts weghen :
Dan moet men oock mijden somwijlen, teghen
Welstandt trongen oft soo yet te vercorten, {Te veel vercortinge niet prijselijck.}
Want sulcx te veel doet cleyn gracy uytstorten

[D'après NOLDUS 2008, p. 54:] 19 Mais pour une Femme, debout ou couchée, surtout debout, {Comment il faut arranger les jambes ou les pieds d’une Figure Féminine.} poser les pieds trop loin l’un de l’autre est manquer de respect envers la bienséance qui exige de rapprocher les pieds à cause de la décence. Parfois, il faut éviter aussi de raccourcir des visages, et des parties semblables, contre la bienséance. {Trop de raccourci n’est pas louable.} Le faire avec excès produit bien peu de grâce.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection

19 Doch te maken de voeten van een Vrouwe {Hoe een Vrouw beelts beenen ende voeten gestelt moeten wesen.}
Al te wijt van een ghestaen oft gheleghen,
Sonderlinghe staend’, is ghedaen ontrouwe
Teghen den welstandt, vereysschende nauwe
De voeten by een, van eerbaerheyts weghen :
Dan moet men oock mijden somwijlen, teghen
Welstandt trongen oft soo yet te vercorten, {Te veel vercortinge niet prijselijck.}
Want sulcx te veel doet cleyn gracy uytstorten
.

[D'après NOLDUS 2008, p. 54:] 19 Mais pour une Femme, debout ou couchée, surtout debout, {Comment il faut arranger les jambes ou les pieds d’une Figure Féminine.} poser les pieds trop loin l’un de l’autre est manquer de respect envers la bienséance qui exige de rapprocher les pieds à cause de la décence. Parfois, il faut éviter aussi de raccourcir des visages, et des parties semblables, contre la bienséance. {Trop de raccourci n’est pas louable.} Le faire avec excès produit bien peu de grâce.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps

[D'après NOLDUS 2008, p. 54:] 19 Mais pour une Femme, debout ou couchée, surtout debout, {Comment il faut arranger les jambes ou les pieds d’une Figure Féminine.} poser les pieds trop loin l’un de l’autre est manquer de respect envers la bienséance qui exige de rapprocher les pieds à cause de la décence. Parfois, il faut éviter aussi de raccourcir des visages, et des parties semblables, contre la bienséance. {Trop de raccourci n’est pas louable.} Le faire avec excès produit bien peu de grâce.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → perspective

[D'après NOLDUS 2008, p. 54:] 19 Mais pour une Femme, debout ou couchée, surtout debout, {Comment il faut arranger les jambes ou les pieds d’une Figure Féminine.} poser les pieds trop loin l’un de l’autre est manquer de respect envers la bienséance qui exige de rapprocher les pieds à cause de la décence. Parfois, il faut éviter aussi de raccourcir des visages, et des parties semblables, contre la bienséance. {Trop de raccourci n’est pas louable.} Le faire avec excès produit bien peu de grâce.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → perspective

21 Noch isser oock een onverstandich teycken,
Als men den arem van de laeghste schouder,
Daer de boots’ uytswanckt, om hooghe doet reycken,
Ten wil tot welstandt niet wel schoone bleycken,
Al worde t’ghebruyck hier van tweemael ouder,
Dus naer den rechten aerdt, liever men souder
Die van de hoochste schouder toe ghebruycken,
Om eenen oncierlijcken standt t’ontduycken. {Desghelijcx den arme, die om hoogh reyckt, moet wesen die op d’ander sijde van het swancken.}

[D'après NOLDUS 2008, p. 54:] 21 Il est un autre signe d’ignorance : faire tender vers le haut le bras de l’épaule basse, {De la même façon, le bras qui se tend vers le haut doit être celui qui est opposé au déhanchement.} celle qui est associée avec le déhanchement. Cela ne paraît pas conforme à la vraie bienséance même si cet usage dure encore cinque mille ans. En fait, selon les bonnes règles, on devrait bien plutôt y employer le bras de l’épaule haute pour éviter une position sans grâce.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection

24 Iae van slecht volck worden wel wedersproken
Die hun werck daer mede vercieren wanen,
Oft soo onmoghelijcke dinghen coken,
Verwronghen, verdraeyt, de leden ghebroken, {Datmen een Beeldts leden niette seer verwringhen sal.}
Oft stropiato, nae d’Italianen,
Hier van zijn meer specien te vermanen,
Als handt aen arem verdraeyt en bedwonghen,
En den voet contrary den knye ghewronghen.
 
25 {Hoe verre men t’Beeldt sal doen reycken, bocken, en draeyen.} […]

[D'après NOLDUS 2008, p. 55-56:] 24 Oui, même par des gens simples, sont contredits ceux qui croient embellir leur travail ainsi, qui préparent de tells invraisemblances déforment, tordent ou bien cassent les membres - ce que les Italiens appellant stropiato. {Qu’il ne faut pas trop tordre les membres d’une Figure.} Nous pouvons en citer quelques autres exemples : la main tordue avec force dans son rapport au bras le pied tourné dans un sens oppose au genou. 25 {Jusqu’où l’on doit faire se tendre, se pencher et se tourner la Figure.}[…]

École italienne

The Italian term that Van Mander is referring to is 'storpiato', from the verb 'storpiare'. [MO]

verwronghen · verdraeyt

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps

26 […] Doch salmen waernemen, hoe dat een yder
Handt hoogher te heffen niet is te loven,
Dan dat den elleboghe comen boven{Hoe verre men t’Beeldt sal doen reycken, bocken, en draeyen.}
D’ocksel, desen en derghelijcken Reghel
Bevesticht Natuere met vasten zeghel.
 
27 {Van een dragende Beeldt.}[…]

[D'après NOLDUS 2008, p. 54:] 26 […] mais on se souviendra qu’il n’est pas beau que les deux mains se lèvent au point où les couees sont plus hauts que l’aisselle. Cette règle et d’autres du même genre, la Nature les confirme en y posant son sceau. 27 {D’une figure qui porte.}

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → règles et préceptes

28 Daer een schouder draeght, op de selve sijde
En heeft oock het been om spelen geen stacy,
maer dat het stijfstandich t’last op hem lijde : {Van een gaende actie, ende staende posture.}
Noch is oock toe te sien, dat niet en schrijde
Ons staende Beeldt buyten Natuer en gracy,
Dats, als voet van voet meer dan voet heeft spacy :
maer weet, dat d’Antijcken achten wel staende,
Standen ghelijck als stappend’ ende gaende.

 
29 Met een schoon en gracelijcke maniere
Swanckende weynich, oft schier niet met allen,
Doch bewijsen sy voor alle Const-giere
Een soete roerend’ acty goedertiere,
Die een yeghelijcken wel moet bevallen :
Nu gheschiedet somtijts, dat op de ballen
Van den plant, oft op de teenen der voeten,
De hoochreyckende bootsen rusten moeten.
 
30 Ghelijck als dertel Nimphe Vrouw persoonen,
Danssende, springhende som van der eerden {Van aerdige actien, in dansen, springen, ende dierghelijcke.}
Met beyde beenen, ander op de toonen,
Dit wel te treffen mach ons werck verschoonen :
En soo wy eenich Exempel begheerden,
Canachus hier voortijts constich in weerden,
Was (alsoo ons Plinius is ontknoper)
Een Statuarius in steen en coper.

[D'après NOLDUS 2008, p.56-57:] 28 Quand une épaule porte un poids, la jambe du même côté n’a aucune liberté mais supporte sa charge avec rigueur. Il faut aussi veiller à ce que notre posture debout {D’une action de marche et d’une posture debout.} n’avance pas contrairement à la gracieuse Nature, c’est-à-dire que la distance entre les deux pieds ne dépasse pas la mesure d’un pied. Mais sachez que les Anciens appréciaient aussi bien la posture debout que la posture de marche 29 pourvu que la manière soit belle et gracieuse, avec un déhanchement réduit à presque rien. Quoi qu’il en soit, ces postures manifestent aux yeux des amateurs, une énergie douce et agréable, qui doit plaire à chacun. Il arrive parfois que les Figures qui se tendent vers le haut doivent se tenir sur l’éminence de la plante des pieds ou sur les orteils, 30 par exemple, quand des Nymphes folâtres dansent, {Des mouvements élégants de danses, de sauts, etc.} en sautant parfois dans l’air avec leurs deux jambes, parfois en se tenant sur les orteils. Bien représenter cela peut embellir notre travail. Si nous souhaitions un Exemple, Canachus était autrefois très habile dans ce domaine. Il était (comme Pline nous le révèle) Statuaire en pierre comme en bronze.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → action et attitude

28 Daer een schouder draeght, op de selve sijde
En heeft oock het been om spelen geen stacy,
maer dat het stijfstandich t’last op hem lijde : {Van een gaende actie, ende staende posture.}
Noch is oock toe te sien, dat niet en schrijde
Ons staende Beeldt buyten Natuer en gracy,
Dats, als voet van voet meer dan voet heeft spacy :
maer weet, dat d’Antijcken achten wel staende,
Standen ghelijck als stappend’ ende gaende.

[D'après NOLDUS 2008, p. 56:] 28 Quand une épaule porte un poids, la jambe du même côté n’a aucune liberté mais supporte sa charge avec rigueur. Il faut aussi veiller à ce que notre posture debout {D’une action de marche et d’une posture debout.} n’avance pas contrairement à la gracieuse Nature, c’est-à-dire que la distance entre les deux pieds ne dépasse pas la mesure d’un pied. Mais sachez que les Anciens appréciaient aussi bien la posture debout que la posture de marche.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps

30 Ghelijck als dertel Nimphe Vrouw persoonen,
Danssende, springhende som van der eerden {Van aerdige actien, in dansen, springen, ende dierghelijcke.}
Met beyde beenen, ander op de toonen,
Dit wel te treffen mach ons werck verschoonen :
En soo wy eenich Exempel begheerden,
Canachus hier voortijts constich in weerden,
Was (alsoo ons Plinius is ontknoper)
Een Statuarius in steen en coper.

 
31 Eenen Hert, het zy coperen oft steenen, {Exempel van eenen coperen Hert.}
Had hy ghedaen, tot een wonder verwecken,
Staende soo constich en los op de beenen,
Datmen onder al de vier voeten eenen
Draet schier door henen hadde moghen trecken,
Van achter scheen hy hem licht op te strecken
Op zijn teenen, tot eenen sprongh met lusten,
Van vooren scheen hy op zijn hielen rusten.
 
32 In werckende bootsen salmen met scherpen
Natuer opmercken, de leden doen slaven,
T’zy handen, vinghers, op Luyten oft Herpen,
Spelen, schieten, oft met eenich dingh werpen,
Houwen, slepen, draghen, spitten oft graven:
Dat oock alle de leden mede draven, {De leden eens Beeldts te doen wercken, in spelen, schieten, werpen, oft anders, nae der Const.}
Aen loopende bootsen, voorts met een roeren,
All’ actien constelijcken uyt voeren.

[D'après NOLDUS 2008, p. 56-57:] 30 par exemple, quand des Nymphes folâtres dansent, {Des mouvements élégants de danses, de sauts, etc.} en sautant parfois dans l’air avec leurs deux jambes, parfois en se tenant sur les orteils. Bien représenter cela peut embellir notre travail. Si nous souhaitions un Exemple, Canachus était autrefois très habile dans ce domaine. Il était (comme Pline nous le révèle) Statuaire en pierre comme en bronze. 31 Il fit un Cerf en bronze ou en marbre {Exemple d’un Cerf en bronze.} qui était merveilleusement beau. Il se tenait si bien et si légèrement sur ses pattes qu’on aurait presque pu faire passer un fil sous ses quatre pieds. Derrière, il semblait se dresser, à l’aise, sur ses orteils pour s’élancer avec plaisir, devant, il semblait s’appuyer sur ses talons. 32 Dans des figures actives, on fera attention, en observant bien la nature, à la façon dont les membres s’agitent ; {Représenter les membres d’une Figure en train de jouer, tirer, jeter, et cetera. selon les règles de l’art.} quand les mains ou les doigts jouent sur des Luths ou des Harpes tirent ou lancent quelque objet coupent, traînent, portent, bêchent ou creusent ; comment tous les membres participent à la course dans une Figure en marche. On pensera aussi à faire avec art les mouvements de toutes les postures actives.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination

34 Lustich behendich sullen oock verschijnen {Van de gracelijcheyt waer te nemen.}
Alle roeringhen van leden oft letten
Der Nimphen, Goddinnen en Concubijnen,
Ghelijck Ariosto beschrijft Alcinen,
Die niet eenen voetstap en ginck versetten,
Het en waren al stricken ende netten
Der Liefden, om in te vanghen Roggieren,
Met een gracelijck en aerdigh bestieren.

[D'après NOLDUS 2008, p. 58:] 34 Agréables et souples doivent aussi paraître {Sur le respect de la grâce.} tous les mouvements des membres des Nymphes, Déesses et Odalisques. Rappelez-vous comment Arioste décrit Alcine dont même le plus petit mouvement contenait les pièges et embûches de l’Amour, afin de capturer Roger par une allure pleine de grâce et d’élégance.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection

35 Noch is dit een van der Picturae deuchden,
Bootsen nae den ouderdom t’onderscheyden, {Van yeder Beeldt gestalt te geven, naer den aert oft ouderdom.}
Alvooren der jongh’ eenvuldighe jeuchden
Ghestalten te maken gheneycht tot vreuchden,
Derrel en simpel in al haer beleyden,
Oock Vrouwen, als onghewoone t’arbeyden,
Haer postueren en zijn niet seer te prijsen,
Als sy een Mannelijck ghewelt bewijsen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 58:] 35 C’est aussi une des vertus de la Peinture de distinguer les modèles selon leur âge {À chaque figure, donner l’aspect conforme à sa nature ou à son âge.} et surtout de donner à la Jeunesse candide une propension à l’allégresse, la pétulance et la simplicité dans chaque action. Les postures de Femmes, peu habituées à l’effort, ne méritent pas d’être louées si elles montrent trop de force virile.

boots

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps

[D'après NOLDUS 2008, p. 58:] 35 C’est aussi une des vertus de la Peinture de distinguer les modèles selon leur âge {À chaque figure, donner l’aspect conforme à sa nature ou à son âge.} et surtout de donner à la Jeunesse candide une propension à l’allégresse, la pétulance et la simplicité dans chaque action. Les postures de Femmes, peu habituées à l’effort, ne méritent pas d’être louées si elles montrent trop de force virile.

beeldt

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps

[D'après NOLDUS 2008, p. 58:] 35 C’est aussi une des vertus de la Peinture de distinguer les modèles selon leur âge {À chaque figure, donner l’aspect conforme à sa nature ou à son âge.} et surtout de donner à la Jeunesse candide une propension à l’allégresse, la pétulance et la simplicité dans chaque action. Les postures de Femmes, peu habituées à l’effort, ne méritent pas d’être louées si elles montrent trop de force virile.

postuer

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → action et attitude

[D'après NOLDUS 2008, p. 58:] 35 C’est aussi une des vertus de la Peinture de distinguer les modèles selon leur âge {À chaque figure, donner l’aspect conforme à sa nature ou à son âge.} et surtout de donner à la Jeunesse candide une propension à l’allégresse, la pétulance et la simplicité dans chaque action. Les postures de Femmes, peu habituées à l’effort, ne méritent pas d’être louées si elles montrent trop de force virile.

gestalt · ghestalte

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps

38 Ons maeghden en Vrouwen met zedich wesen {Vrouwen standen en actien soet en zedich.}
Laet dan vercieren, om welstandts verstercken,
Al heeft Zeuxis Homerum (soo wy lesen)
Elders al te vele ghelooft in desen,
Dat hy in Wijfs beelden heeft laten mercken
Oock ernstighe, herde, en grove wercken,
Al welcke dinghen sullen den volwassen
Ionghelinghen, oft Amasones passen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 59:] 38 Ornons donc les Vierges et Femmes d'une vertueuse apparence {Les postures et gestes des Femmes sont doux et chastes.} pour renforcer la bienséance, même si (comme nous le lisons) Zeuxis à Homère a par ailleurs trop fait confiance en montrant aussi des Figures féminines dans des travaux épuisants, durs et harassants qui ne conviennent exclusivement qu'à des Amazones ou des adolescents.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → ornement

38 Ons maeghden en Vrouwen met zedich wesen {Vrouwen standen en actien soet en zedich.}
Laet dan vercieren, om welstandts verstercken,
Al heeft Zeuxis Homerum (soo wy lesen)
Elders al te vele ghelooft in desen,
Dat hy in Wijfs beelden heeft laten mercken
Oock ernstighe, herde, en grove wercken,
Al welcke dinghen sullen den volwassen
Ionghelinghen, oft Amasones passen.

 
39 Sonderlinghe stercke ghestelde Mannen
Sullen doen gheweldigh’ acten en standen {Standen en actien nae de macht der Beelden.}:
maer Ionckheyt, die swaermoedicheyt wil bannen,
Moet wesen wacker met leden ontspannen,
Gants vry en los, nu de stellinghe van den
Oude Mannen, die sullen metten handen
Yet vattend’ hun swacke lijf onderhouden,
Met vermoeyde beenen gheneyght om vouden.

[D'après NOLDUS 2008, p. 58:] 38 Ornons donc les Vierges et Femmes d'une vertueuse apparence {Les postures et gestes des Femmes sont doux et chastes.} pour renforcer la bienséance, même si (comme nous le lisons) Zeuxis à Homère a par ailleurs trop fait confiance en montrant aussi des Figures féminines dans des travaux épuisants, durs et harassants qui ne conviennent exclusivement qu'à des Amazones ou des adolescents. 39 En particulier, des Hommes de constitution robuste doivent montrer des actions et des postures puissantes. {Les postures et les gestes doivent correspondre à la force des Figures.} Mais la jeunesse, hostile à ce qui est trop sérieux doit être alerte, avec des membres décontractés, complètement libres et détendus. À présent, passons à la posture des Vieillards qui, s'appuyant des mains sur quelque chose, soutiendront leur faible corps avec des jambes fatiguées, qui s'apprêtent à céder.

Actie est ici lié à la convenance (welstand). [MB]

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → action et attitude

[D'après NOLDUS 2008, p. 58:] 38 Ornons donc les Vierges et Femmes d'une vertueuse apparence {Les postures et gestes des Femmes sont doux et chastes.} pour renforcer la bienséance, même si (comme nous le lisons) Zeuxis à Homère a par ailleurs trop fait confiance en montrant aussi des Figures féminines dans des travaux épuisants, durs et harassants qui ne conviennent exclusivement qu'à des Amazones ou des adolescents. 39 En particulier, des Hommes de constitution robuste doivent montrer des actions et des postures puissantes. {Les postures et les gestes doivent correspondre à la force des Figures.} Mais la jeunesse, hostile à ce qui est trop sérieux doit être alerte, avec des membres décontractés, complètement libres et détendus. À présent, passons à la posture des Vieillards qui, s'appuyant des mains sur quelque chose, soutiendront leur faible corps avec des jambes fatiguées, qui s'apprêtent à céder.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → action et attitude

38 Ons maeghden en Vrouwen met zedich wesen {Vrouwen standen en actien soet en zedich.}
Laet dan vercieren, om welstandts verstercken,
Al heeft Zeuxis Homerum (soo wy lesen)
Elders al te vele ghelooft in desen,
Dat hy in Wijfs beelden heeft laten mercken
Oock ernstighe, herde, en grove wercken,
Al welcke dinghen sullen den volwassen
Ionghelinghen, oft Amasones passen.

 
39 Sonderlinghe stercke ghestelde Mannen
Sullen doen gheweldigh’ acten en standen {Standen en actien nae de macht der Beelden.}:
maer Ionckheyt, die swaermoedicheyt wil bannen,
Moet wesen wacker met leden ontspannen,
Gants vry en los, nu de stellinghe van den
Oude Mannen, die sullen metten handen
Yet vattend’ hun swacke lijf onderhouden,
Met vermoeyde beenen gheneyght om vouden.

 
40 Summa, nae Persoons crachten en ghemoeden
Sullen dan alle bootsen zijn bevonden,
Oock nae hun doen, als wel is te bevroeden :
Want hem een vecht-boots al anders sal spoeden,
In stellingh en acty woester ontbonden,
Dan een Philosophe, die diepe gronden
Schijnt te bedisputeren aen zijn gesten,
Dit moetmen al onderscheyden ten besten. {Onderscheyt der actien, nae gemoeden oft staten der Menschen.}

[D'après NOLDUS 2008, p. 59:] 38 Ornons donc les Vierges et Femmes d'une vertueuse apparence {Les postures et gestes des Femmes sont doux et chastes.} pour renforcer la bienséance, même si (comme nous le lisons) Zeuxis à Homère a par ailleurs trop fait confiance en montrant aussi des Figures féminines dans des travaux épuisants, durs et harassants qui ne conviennent exclusivement qu'à des Amazones ou des adolescents. 39 En particulier, des Hommes de constitution robuste doivent montrer des actions et des postures puissantes. {Les postures et les gestes doivent correspondre à la force des Figures.} Mais la jeunesse, hostile à ce qui est trop sérieux doit être alerte, avec des membres décontractés, complètement libres et détendus. À présent, passons à la posture des Vieillards qui, s'appuyant des mains sur quelque chose, soutiendront leur faible corps avec des jambes fatiguées, qui s'apprêtent à céder. 40 En somme, toutes les figures se conformeront aux forces et tempéraments des Personnages {Distinction des mouvements selon les tempéraments et conditions des Hommes.} et aussi à leurs actions, comme il est manifeste car une figure de lutteur s'agite autrement plus férocement en posture et en mouvement, qu'un Philosophe qui, au vu de ses gestes, semble disserter de choses profondes. On doit bien mettre tout ceci en évidence.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

1 In gheschickte gheregheltheyt vol zeden,
Oft Ordinanty, bestaen alle dinghen, {Ordeninge in alles noodigh, wort oock van den Dieren onderhouden.}
[…]
 
2 De Schilders is d’Ordinanty bevonden {Ordinantie is noodigh den Schilders.}
Oock hooghnoodich, want daer in d’Excellency
En cracht der Consten t’samen leyt ghebonden,
Soo perfecty, gheest, als verstandts doorgronden,
Aendacht, universael experiency,
Daerom zijnder soo weynich van Invency
Volmaeckt, bequame, die wy hooren loven,
In famen ander gheclommen te boven.
 
3 Nadien dit soo is, o Pictoriale,
Laet ons dan op Ordinantie letten,
In onse composity principale,
T’zy op buyten gronden, in huys oft sale,
Oft waer wy ons bootsen hebben te setten,
En dat op seker Regulen en Wetten,
nae dat d’History, die wy hebben vooren,
Selve vereysschende sal toebehooren.
 
4 Want eenes bootsen oft Beeldts composicy
Is van veel leden in eenen Lichame,
Al begrepen binnen de superficy : {Superficium, is den omtreck, wat d’Historie oft ordinantie is.}
maer de History heeft (nae haer condicy)
Van bootsen oft Beelden daer toe bequame
Haer compositie ghevoeght te same:
Dan siet, om dese te stellen te deghen,
Zijn seven Motus, oft roerende weghen. {Van de seven Motus, oft bewegingen, in der ordinantie t’onderhouden.}

 
5 Ten eersten, om hoogh nae boven toe staende,
naer onder nederwaert, ter rechter sijden,
Ter slincker, en van ons wijckend’ oft gaende,
Dan teghencomend’, in’t rondt oock beslaende
Circkelwijs de plaetse, doch t’allen tijden
Hem nae des percks grootte schicken, en mijden {Hem te schicken nae de grootte des panneels oft doecks.}
Dat de Beelden de lijsten niet en draghen,
Oft datse benouwt als in kisten laghen.

 
6 Stelt u volcxken wat los, om een versoeten,
Laet uwen gheest soo wijdt niet zijn ontspronghen,
V dinghen soo groot te maken, dat moeten
In de lijsten loopen handen oft voeten,
Oft onbequamelijck ligghen ghewronghen,
Om dat ghy door de plaetse zijt ghedwonghen: {Datmen in een cleen stuck niet te groote Beelden sal maken, oft te seer verdronghen.}
Vaeght uyt, en verstelt, nae der Consten gaven,
Ghy zijt doch vry, en maeckt u volck geen slaven,

[D'après NOLDUS 2008, p. 61-62:] 1 Une belle régularité, pleine de vertus, ou Ordonnance, gouverne toute chose {L’ordonnance est nécessaire en tout ; elle est aussi observée par les Animaux.} […] 2 Pour les Peintres, l’Ordonnance peut être considérée {L’Ordonnance est nécessaire pour les Peintres.} comme indispensable car s’y trouvent condensées l’Excellence et la force des Arts, c’est-à-dire perfection, esprit et réflexion lucide, attention et expérience de la vie dans tous ses aspects. C’est pourquoi il y en a si peu dont l’Invention soit parfaite et spontanée, si peu dont nous entendons encore parler pour avoir atteint le sommet de la renommée. 3 Puisqu’il en est ainsi, ô Peintres, Faisons attention à l’Ordonnance dans notre composition principale – si c’est à l’extérieur, dans une maison ou dans une salle que nous devons placer nos figures, peu importe – et suivons les Règles, les lois inébranlables, selon ce que l’Histoire que nous projetons rendra souhaitable. 4 Car la composition d’une Figure consiste en la combinaison de plusieurs parties en un Corps compris dans son contour ou sa superficie. {La superficie est définie par le contour. Ce qu’est une Histoire ou ordonnance.} Mais l’Histoire est (par définition) une composition constituée de plusieurs Figures appropriées au sujet. Voyez, pour les poser correctement il y a sept Motus ou directions de mouvement. {Des sept Motus ou mouvements à respecter dans l’Ordonnance.} 5 Pour commencer : tendant vers le haut puis descendant vers le bas, vers la droite, vers la gauche s’éloignant de nous, venant à notre rencontre finalement, remplissant l’espace en un cercle. Mais il faudra toujours respecter la taille du support, {Respectez la taille du panneau ou de la toile.} et éviter l’impression que les figures portent le cadre, ou qu’elles sont à l’étroit, comme dans des boîtes. 6 Disposez votre peuple un peu librement, c’est plus beau. Ne laissez pas votre esprit s’égarer au point où vous faites les choses si grandes que mains et pieds touchent le cadre ou que les Figures soient à l’étroit et serrées, à cause des limites que la toile vous impose. {Que dans une petite pièce, il ne faut pas faire des figures trop grandes ou trop serrées.} Effacez, déplacez, selon ce que l’Art vous permet : vous êtes libre, ne faites pas de votre people des esclaves.

ordeninge · gheregheltheyt

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité de la composition
CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

3 Nadien dit soo is, o Pictoriale,
Laet ons dan op Ordinantie letten,
In onse composity principale,
T’zy op buyten gronden, in huys oft sale,
Oft waer wy ons bootsen hebben te setten,
En dat op seker Regulen en Wetten,
nae dat d’History, die wy hebben vooren,
Selve vereysschende sal toebehooren.
 
4 Want eenes bootsen oft Beeldts composicy
Is van veel leden in eenen Lichame,
Al begrepen binnen de superficy : {Superficium, is den omtreck, wat d’Historie oft ordinantie is.}
maer de History heeft (nae haer condicy)
Van bootsen oft Beelden daer toe bequame
Haer compositie ghevoeght te same:
Dan siet, om dese te stellen te deghen,
Zijn seven Motus, oft roerende weghen. {Van de seven Motus, oft bewegingen, in der ordinantie t’onderhouden.}

[D'après NOLDUS 2008, p. 61-62:] 3 Puisqu’il en est ainsi, ô Peintres, Faisons attention à l’Ordonnance dans notre composition principale – si c’est à l’extérieur, dans une maison ou dans une salle que nous devons placer nos figures, peu importe – et suivons les Règles, les lois inébranlables, selon ce que l’Histoire que nous projetons rendra souhaitable. 4 Car la composition d’une Figure consiste en la combinaison de plusieurs parties en un Corps compris dans son contour ou sa superficie. {La superficie est définie par le contour. Ce qu’est une Histoire ou ordonnance.} Mais l’Histoire est (par définition) une composition constituée de plusieurs Figures appropriées au sujet. Voyez, pour les poser correctement il y a sept Motus ou directions de mouvement. {Des sept Motus ou mouvements à respecter dans l’Ordonnance.}

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

4 Want eenes bootsen oft Beeldts composicy
Is van veel leden in eenen Lichame,
Al begrepen binnen de superficy : {Superficium, is den omtreck, wat d’Historie oft ordinantie is.}
maer de History heeft (nae haer condicy)
Van bootsen oft Beelden daer toe bequame
Haer compositie ghevoeght te same:
Dan siet, om dese te stellen te deghen,
Zijn seven Motus, oft roerende weghen. {Van de seven Motus, oft bewegingen, in der ordinantie t’onderhouden.}

 
5 Ten eersten, om hoogh nae boven toe staende,
naer onder nederwaert, ter rechter sijden,
Ter slincker, en van ons wijckend’ oft gaende,
Dan teghencomend’, in’t rondt oock beslaende
Circkelwijs de plaetse, doch t’allen tijden
Hem nae des percks grootte schicken, en mijden {Hem te schicken nae de grootte des panneels oft doecks.}
Dat de Beelden de lijsten niet en draghen,
Oft datse benouwt als in kisten laghen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 61-62:] 4 Car la composition d’une Figure consiste en la combinaison de plusieurs parties en un Corps compris dans son contour ou sa superficie. {La superficie est définie par le contour. Ce qu’est une Histoire ou ordonnance.} Mais l’Histoire est (par définition) une composition constituée de plusieurs Figures appropriées au sujet. Voyez, pour les poser correctement il y a sept Motus ou directions de mouvement. {Des sept Motus ou mouvements à respecter dans l’Ordonnance.} 5 Pour commencer : tendant vers le haut puis descendant vers le bas, vers la droite, vers la gauche s’éloignant de nous, venant à notre rencontre finalement, remplissant l’espace en un cercle. Mais il faudra toujours respecter la taille du support, {Respectez la taille du panneau ou de la toile.} et éviter l’impression que les figures portent le cadre, ou qu’elles sont à l’étroit, comme dans des boîtes.

beweging

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → action et attitude

4 Want eenes bootsen oft Beeldts composicy
Is van veel leden in eenen Lichame,
Al begrepen binnen de superficy : {Superficium, is den omtreck, wat d’Historie oft ordinantie is.}
maer de History heeft (nae haer condicy)
Van bootsen oft Beelden daer toe bequame
Haer compositie ghevoeght te same:
Dan siet, om dese te stellen te deghen,
Zijn seven Motus, oft roerende weghen. {Van de seven Motus, oft bewegingen, in der ordinantie t’onderhouden.}

[D'après NOLDUS 2008, p. 61-62:] 4 Car la composition d’une Figure consiste en la combinaison de plusieurs parties en un Corps compris dans son contour ou sa superficie. {La superficie est définie par le contour. Ce qu’est une Histoire ou ordonnance.} Mais l’Histoire est (par définition) une composition constituée de plusieurs Figures appropriées au sujet. Voyez, pour les poser correctement il y a sept Motus ou directions de mouvement. {Des sept Motus ou mouvements à respecter dans l’Ordonnance.}

beeldt

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps
CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

[D'après NOLDUS 2008, p. 61-62:] 4 Car la composition d’une Figure consiste en la combinaison de plusieurs parties en un Corps compris dans son contour ou sa superficie. {La superficie est définie par le contour. Ce qu’est une Histoire ou ordonnance.} Mais l’Histoire est (par définition) une composition constituée de plusieurs Figures appropriées au sujet. Voyez, pour les poser correctement il y a sept Motus ou directions de mouvement. {Des sept Motus ou mouvements à respecter dans l’Ordonnance.}

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

[D'après NOLDUS 2008, p. 61-62:] 4 Car la composition d’une Figure consiste en la combinaison de plusieurs parties en un Corps compris dans son contour ou sa superficie. {La superficie est définie par le contour. Ce qu’est une Histoire ou ordonnance.} Mais l’Histoire est (par définition) une composition constituée de plusieurs Figures appropriées au sujet. Voyez, pour les poser correctement il y a sept Motus ou directions de mouvement. {Des sept Motus ou mouvements à respecter dans l’Ordonnance.} 5 Pour commencer : tendant vers le haut {Des sept Motus ou mouvements à respecter dans l’ordonnance.} puis descendant vers le bas, vers la droite, vers la gauche s’éloignant de nous, venant à notre rencontre finalement, remplissant l’espace en un cercle. Mais il faudra toujours respecter la taille du support, {Respectez la taille du panneau ou de la toile.} et éviter l’impression que les figures portent le cadre, ou qu’elles sont à l’étroit, comme dans des boîtes. 6 Disposez votre peuple un peu librement, c’est plus beau. Ne laissez pas votre esprit s’égarer au point où vous faites les choses si grandes que mains et pieds touchent le cadre ou que les Figures soient à l’étroit et serrées, à cause des limites que la toile vous impose. {Que dans une petite pièce, il ne faut pas faire des figures trop grandes ou trop serrées.} Effacez, déplacez, selon ce que l’Art vous permet : vous êtes libre, ne faites pas de votre people des esclaves.

superficy · superficium

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix
CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin

[D'après NOLDUS 2008, p. 61-62:] 4 Car la composition d’une Figure consiste en la combinaison de plusieurs parties en un Corps compris dans son contour ou sa superficie. {La superficie est définie par le contour. Ce qu’est une Histoire ou ordonnance.} Mais l’Histoire est (par définition) une composition constituée de plusieurs Figures appropriées au sujet. Voyez, pour les poser correctement il y a sept Motus ou directions de mouvement. {Des sept Motus ou mouvements à respecter dans l’Ordonnance.}

omtreck

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix
CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin

6 Stelt u volcxken wat los, om een versoeten,
Laet uwen gheest soo wijdt niet zijn ontspronghen,
V dinghen soo groot te maken, dat moeten
In de lijsten loopen handen oft voeten,
Oft onbequamelijck ligghen ghewronghen,
Om dat ghy door de plaetse zijt ghedwonghen: {Datmen in een cleen stuck niet te groote Beelden sal maken, oft te seer verdronghen.}
Vaeght uyt, en verstelt, nae der Consten gaven,
Ghy zijt doch vry, en maeckt u volck geen slaven,

[D'après NOLDUS 2008, p. 62:] 6 Disposez votre peuple un peu librement, c’est plus beau. Ne laissez pas votre esprit s’égarer au point où vous faites les choses si grandes que mains et pieds touchent le cadre ou que les Figures soient à l’étroit et serrées, à cause des limites que la toile vous impose. {Que dans une petite pièce, il ne faut pas faire des figures trop grandes ou trop serrées.} Effacez, déplacez, selon ce que l’Art vous permet : vous êtes libre, ne faites pas de votre people des esclaves.

Beeldt est ici lié à la composition. [MB]

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → proportion

7 Houdt u altijts liber binnen den percke, {Los te zijn in’t ordineren.}
En wilt u gronden niet te seer beladen :
maer als ghy u inventy stelt te wercke,
Wilt eerst wel grondich met goeden opmercke
Op dijns voornemens meyninghe beraden,
Met lesen, herlesen, ten mach niet schaden, {Eerst lesen oft wel overlegghen t’ghene men schilderen wil.}
Vastelijcken drucken in u memory
Den rechten aerdt der voorhandigh’ History.

[D'après NOLDUS 2008, p. 63:] 7 Bien plutôt, ne dépassez jamais les bornes et ne chargez pas trop les espaces ; mais si vous mettez à l’œuvre l’invention {Soyez libre dans l’Ordonnance.} veuillez d’abord réfléchir à fond sur le sens de vos intentions, en lisant et relisant toujours. Cela ne peut pas nuire de fixer dans votre mémoire la vraie nature de l’Histoire travaillée.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

[D'après NOLDUS 2008, p. 63:] 7 Bien plutôt, ne dépassez jamais les bornes et ne chargez pas trop les espaces ; mais si vous mettez à l’œuvre l’invention {Soyez libre dans l’Ordonnance.} veuillez d’abord réfléchir à fond sur le sens de vos intentions, en lisant et relisant toujours. Cela ne peut pas nuire de fixer dans votre mémoire la vraie nature de l’Histoire travaillée.

los

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

[D'après NOLDUS 2008, p. 63:] 7 Bien plutôt, ne dépassez jamais les bornes et ne chargez pas trop les espaces ; mais si vous mettez à l’œuvre l’invention {Soyez libre dans l’Ordonnance.} veuillez d’abord réfléchir à fond sur le sens de vos intentions, en lisant et relisant toujours. Cela ne peut pas nuire de fixer dans votre mémoire la vraie nature de l’Histoire travaillée.

liber

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

8 Beschildert eerst ws sins imaginacy
Met gheestighe byvoeghelijcke stucken,
Om u materie met schoone gracy {Alles gracelijck uyt te beelden.}
(Als goed’ Oratoren doen hun oracy)
Heerlijck, constich, en bequaem uyt te drucken,
En op dat u te beter mach ghelucken,
Meucht ghy daer van eenighe schetsen maken, {Eerst ontwerpselen maken.}
Iae vry soo veel, tot dat het mach gheraken.

[D'après NOLDUS 2008, p. 63:] 8 Commencez d’abord à peindre dans votre imagination des éléments accessoires, pleins d’esprit, pour bien exprimer votre matière, avec grâce et beauté (comme le font les Orateurs dans leurs discours) avec splendeur, Art et habileté. {Tout exprimer avec grâce.} Pour mieux y arriver, faites quelques esquisses assez pour que cela réussisse. {Faire d’abord des esquisses}

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → ornement

[D'après NOLDUS 2008, p. 63:] 8 Commencez d’abord à peindre dans votre imagination des éléments accessoires, pleins d’esprit, pour bien exprimer votre matière, avec grâce et beauté (comme le font les Orateurs dans leurs discours) avec splendeur, Art et habileté. {Tout exprimer avec grâce.} Pour mieux y arriver, faites quelques esquisses assez pour que cela réussisse. {Faire d’abord des esquisses}

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination

[D'après NOLDUS 2008, p. 63:] 8 Commencez d’abord à peindre dans votre imagination des éléments accessoires, pleins d’esprit, pour bien exprimer votre matière, avec grâce et beauté (comme le font les Orateurs dans leurs discours) avec splendeur, Art et habileté. {Tout exprimer avec grâce.} Pour mieux y arriver, faites quelques esquisses assez pour que cela réussisse. {Faire d’abord des esquisses}

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection

[D'après NOLDUS 2008, p. 63:] 8 Commencez d’abord à peindre dans votre imagination des éléments accessoires, pleins d’esprit, pour bien exprimer votre matière, avec grâce et beauté (comme le font les Orateurs dans leurs discours) avec splendeur, Art et habileté. {Tout exprimer avec grâce.} Pour mieux y arriver, faites quelques esquisses assez pour que cela réussisse. {Faire d’abord des esquisses}

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → génie, esprit, imagination

[D'après NOLDUS 2008, p. 63:] 8 Commencez d’abord à peindre dans votre imagination des éléments accessoires, pleins d’esprit, pour bien exprimer votre matière, avec grâce et beauté (comme le font les Orateurs dans leurs discours) avec splendeur, Art et habileté. {Tout exprimer avec grâce.} Pour mieux y arriver, faites quelques esquisses assez pour que cela réussisse. {Faire d’abord des esquisses}

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

[D'après NOLDUS 2008, p. 63:] 8 Commencez d’abord à peindre dans votre imagination des éléments accessoires, pleins d’esprit, pour bien exprimer votre matière, avec grâce et beauté (comme le font les Orateurs dans leurs discours) avec splendeur, Art et habileté. {Tout exprimer avec grâce.} Pour mieux y arriver, faites quelques esquisses assez pour que cela réussisse. {Faire d’abord des esquisses}

schets

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin

[D'après NOLDUS 2008, p. 63:] 8 Commencez d’abord à peindre dans votre imagination des éléments accessoires, pleins d’esprit, pour bien exprimer votre matière, avec grâce et beauté (comme le font les Orateurs dans leurs discours) avec splendeur, Art et habileté. {Tout exprimer avec grâce.} Pour mieux y arriver, faites quelques esquisses assez pour que cela réussisse. {Faire d’abord des esquisses}

ontwerpsel

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin
CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin

9 Laet vloeyen uwen gheest, om Const vergroenen,
Meucht oock nae desen, als d’Italianen,
Wt u schetsen teyckenen u Cartoenen, {Van Cartons te maken.}
Alsoo groot als u werck, doch met vercoenen,
Vry en onbeschroemt, dit moet ick vermanen,
Op dat ghy u vermijdet van soodanen
Maniere die swaer is, en niet wel stellijck, {Te vermijden een sware maniere.}
Al te ghestenteert, moeyelijck oft quellijck.

 
10 Oock in uwen Cartoen, om niet te dolen,
Meuchdy wel veel te passe brenghen t’leven, {T’leven in’t teyckenen der Cartoenen ooc te gebruycken.}
T’zy met Aquarellen, crijen oft kolen,
Ghehooght en ghediept, alles zy bevolen
Uwen keur, en u ten wille ghebleven :
maer wilt ghy u ordinantien gheven
Bevallijcke schoon welstandighe crachten,
Ghy moet noch op verscheyden dinghen achten.

[D'après NOLDUS 2008, p. 63:] 9 Faites s’épancher votre esprit et pour faire fleurir l’Art vous pouvez désormais, comme les Italiens, transformer vos esquisses en Cartons {La préparation des cartons.} de la même taille que votre ouvrage, mais avec audace, liberté et franchise. Je dois vous le conseiller pour que vous évitiez toute manière fastidieuse et malséante {Éviter une manière fastidieuse.} trop guindée, difficile ou laborieuse. 10 Dans ton carton, pour ne pas errer, tu peux souvent introduire la vie {Utiliser aussi le dessin d’après la vie dans les Cartons.} soit avec de l’Aquarelle, soit avec du pastel ou du charbon. Rehausser ou estomper : tout est laissé à ton choix, et peut être fait selon ta volonté. Mais si tu veux donner à ton Ordonnance la grâce, la beauté et la force tu devras encore veiller à certaines choses.

École italienne

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique du dessin

9 Laet vloeyen uwen gheest, om Const vergroenen,
Meucht oock nae desen, als d’Italianen,
Wt u schetsen teyckenen u Cartoenen, {Van Cartons te maken.}
Alsoo groot als u werck, doch met vercoenen,
Vry en onbeschroemt, dit moet ick vermanen,
Op dat ghy u vermijdet van soodanen
Maniere die swaer is, en niet wel stellijck, {Te vermijden een sware maniere.}
Al te ghestenteert, moeyelijck oft quellijck.

9 Faites s’épancher votre esprit et pour faire fleurir l’Art vous pouvez désormais, comme les Italiens, transformer vos esquisses en Cartons {La préparation des cartons.} de la même taille que votre ouvrage, mais avec audace, liberté et franchise. Je dois vous le conseiller pour que vous évitiez toute manière fastidieuse et malséante {Éviter une manière fastidieuse.} trop guindée, difficile ou laborieuse.

École italienne

Conceptual field(s)

MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

11 Eerst suldy bevinden uyt ondersoecken
In u ordinancy welstants fundacy,
Wanneer ghy u perck alle beyde hoecken, {Van wedersijds de hoecken wel te vullen.}
Bequamelijck vervult met uwen cloecken
Voorbeelden, bouwingh’oft ander stoffacy
En dan de middelste vry open spacy,
Gh’en sult soo weynich daer niet brenghen binnen,
Of ten sal stracx eenen welstandt ghewinnen.

 
12 Want ons ordinancy moeste ghenieten
Eenen schoonen aerdt, naer ons sins ghenoeghen,
Als wy daer een insien oft doorsien lieten {Van een doorsien te laten, alst te pas mach comen.}
Met cleynder achter-beelden, en verschieten
Van Landtschap, daer t’ghesicht in heeft te ploeghen,
Daerom moghen wy dan oock neder voeghen
Midden op den voorgrondt ons volck somwijlen,
En laten daer over sien een deel mijlen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 64:] 11 Tu dois d’abord découvrir en tâtonnant comment construire une ordonnance bienséante. Si tu remplis habilement les deux bords de ton tableau {Qu’il faut bien remplir les angles des deux côtés.} avec des protagonistes de grande taille, de l’architecture ou d’autre étoffage pour laisser libre l’espace central, la moindre chose introduite à cet endroit y gagnera en bienséance. 12 En effet, notre Ordonnance sera sans doute très belle, elle délectera notre esprit, si nous y laissons une percée ou échappée {Qu’on peut laisser une échappée si elle vient à point nommé.} avec au fond de petites figures et une perspective sur le Paysage où le regard peut se promener. Ainsi nous pouvons parfois permettre à notre peuple de s’asseoir au milieu du premier plan –derrière eux- une grande distance.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance

11 Eerst suldy bevinden uyt ondersoecken
In u ordinancy welstants fundacy,
Wanneer ghy u perck alle beyde hoecken, {Van wedersijds de hoecken wel te vullen.}
Bequamelijck vervult met uwen cloecken
Voorbeelden, bouwingh’oft ander stoffacy
En dan de middelste vry open spacy,
Gh’en sult soo weynich daer niet brenghen binnen,
Of ten sal stracx eenen welstandt ghewinnen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 64:] 11 Tu dois d’abord découvrir en tâtonnant comment construire une ordonnance bienséante. Si tu remplis habilement les deux bords de ton tableau {Qu’il faut bien remplir les angles des deux côtés.} avec des protagonistes de grande taille, de l’architecture ou d’autre étoffage pour laisser libre l’espace central, la moindre chose introduite à cet endroit y gagnera en bienséance.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → ornement

[D'après NOLDUS 2008, p. 64:] 11 Tu dois d’abord découvrir en tâtonnant comment construire une ordonnance bienséante. Si tu remplis habilement les deux bords de ton tableau {Qu’il faut bien remplir les angles des deux côtés.} avec des protagonistes de grande taille, de l’architecture ou d’autre étoffage pour laisser libre l’espace central, la moindre chose introduite à cet endroit y gagnera en bienséance.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps
EFFET PICTURAL → perspective

12 Want ons ordinancy moeste ghenieten
Eenen schoonen aerdt, naer ons sins ghenoeghen,
Als wy daer een insien oft doorsien lieten {Van een doorsien te laten, alst te pas mach comen.}
Met cleynder achter-beelden, en verschieten
Van Landtschap, daer t’ghesicht in heeft te ploeghen,
Daerom moghen wy dan oock neder voeghen
Midden op den voorgrondt ons volck somwijlen,
En laten daer over sien een deel mijlen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 64:] 12 En effet, notre Ordonnance sera sans doute très belle, elle délectera notre esprit, si nous y laissons une percée ou échappée {Qu’on peut laisser une échappée si elle vient à point nommé.} avec au fond de petites figures et une perspective sur le Paysage où le regard peut se promener. Ainsi nous pouvons parfois permettre à notre peuple de s’asseoir au milieu du premier plan –derrière eux- une grande distance.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps
EFFET PICTURAL → perspective

[D'après NOLDUS 2008, fol. 16r.] 12 En effet, notre Ordonnance sera sans doute très belle, elle délectera notre esprit, si nous y laissons une percée ou échappée {Qu’on peut laisser une échappée si elle vient à point nommé.} avec au fond de petites figures et une perspective sur le Paysage où le regard peut se promener. Ainsi nous pouvons parfois permettre à notre peuple de s’asseoir au milieu du premier plan –derrière eux- une grande distance.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → perspective

[D'après NOLDUS 2008, fol. 64:] 12 En effet, notre Ordonnance sera sans doute très belle, elle délectera notre esprit, si nous y laissons une percée ou échappée {Qu’on peut laisser une échappée si elle vient à point nommé.} avec au fond de petites figures et une perspective sur le Paysage où le regard peut se promener. Ainsi nous pouvons parfois permettre à notre peuple de s’asseoir au milieu du premier plan –derrière eux- une grande distance.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → perspective

[D'après NOLDUS 2008, p. 64:] 12 En effet, notre Ordonnance sera sans doute très belle, elle délectera notre esprit, si nous y laissons une percée ou échappée {Qu’on peut laisser une échappée si elle vient à point nommé.} avec au fond de petites figures et une perspective sur le Paysage où le regard peut se promener. Ainsi nous pouvons parfois permettre à notre peuple de s’asseoir au milieu du premier plan –derrière eux- une grande distance.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → perspective

[D'après NOLDUS 2008, p. 64:] 12 En effet, notre Ordonnance sera sans doute très belle, elle délectera notre esprit, si nous y laissons une percée ou échappée {Qu’on peut laisser une échappée si elle vient à point nommé.} avec au fond de petites figures et une perspective sur le Paysage où le regard peut se promener. Ainsi nous pouvons parfois permettre à notre peuple de s’asseoir au milieu du premier plan –derrière eux- une grande distance.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

13 Maer sonderlingh wy cleyn gracy besluyten
In ons ordinancy, wanneer als anders
Dan wel ghedaen zijn onse achter-uyten, {Dat d’achteruyten oft Landtschappen niet wel ghedaen zijnde, t’werck ontcieren.}
Waer toe d’Italianen ons van buyten
sLandts toe ghebruycken, want de Nederlanders
Achten sy in Landtschap cloecke verstanders,
Als sy ons yewers in souden verheffen,
maer willen ons in Beelden overtreffen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 64:] 13 En particulier, nous donnons peu de grâce à notre ordonnance quand les arrière-fonds {Que les arrière-fonds ou Paysages défigurent l’œuvre s’ils ne sont pas bien faits.} ne sont pas totalement réussis. Les Italiens nous y emploient, nous les étrangers, car ils considèrent les Néerlandais comme des experts solides dans la peinture de Paysage. Ils ne nous font crédit que sur ce point mais se trouvent supérieurs en peintures de Figures.

École flamande
École italienne
École néerlandaise

L’ « achter-grond » est ici lié à la grâce. [MB]

landtschap

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition
EFFET PICTURAL → perspective
GENRES PICTURAUX → paysage

D'après NOLDUS 2008, p. 64:] 13 En particulier, nous donnons peu de grâce à notre ordonnance quand les arrière-fonds {Que les arrière-fonds ou Paysages défigurent l’œuvre s’ils ne sont pas bien faits.} ne sont pas totalement réussis. Les Italiens nous y emploient, nous les étrangers, car ils considèrent les Néerlandais comme des experts solides dans la peinture de Paysage. Ils ne nous font crédit que sur ce point mais se trouvent supérieurs en peintures de Figures.

École flamande
École italienne
École néerlandaise

achter-uyt

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition
GENRES PICTURAUX → paysage

16 T’is veel t’ghebruuck gheweest van Tinturetten {Exempel van Ordineerders.}
T’ordineren, soo met groeppen oft knoopen,
En Angelus oordeel is oock veel metten
Hoopkens gheordineert, maer doch besmetten
Eenighe zijn eere, niet om de hoopen,
maer dat hy om de Beelden hem verloopen
Heeft, in t’gheen d’ordinanty mach belanghen,
Datter niet en zijn insichtighe ganghen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 66:] C’était une habitude du Tintoret {Exemples d’artistes connus pour leur ordonnance.} D’ordonnancer ainsi, par groupe ou amas et le Dernier Jugement de Michel Ange l’est aussi en grande partie. Quelques éléments pourtant le déshonorent, non à cause des groupes mais parce qu’il s’est trompé pour valoriser ses Figures : en ce qui concerne l’ordonnance en effet il n’y a pas de perspectives.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

[D'après NOLDUS 2008, p. 66:] C’était une habitude du Tintoret {Exemples d’artistes connus pour leur ordonnance.} D’ordonnancer ainsi, par groupe ou amas et le Dernier Jugement de Michel Ange l’est aussi en grande partie. Quelques éléments pourtant le déshonorent, non à cause des groupes mais parce qu’il s’est trompé pour valoriser ses Figures : en ce qui concerne l’ordonnance en effet il n’y a pas de perspectives.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

[D'après NOLDUS 2008, p. 66:] C’était une habitude du Tintoret {Exemples d’artistes connus pour leur ordonnance.} D’ordonnancer ainsi, par groupe ou amas et le Dernier Jugement de Michel Ange l’est aussi en grande partie. Quelques éléments pourtant le déshonorent, non à cause des groupes mais parce qu’il s’est trompé pour valoriser ses Figures : en ce qui concerne l’ordonnance en effet il n’y a pas de perspectives.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

21 Oock d’History, daer veel aen is gheleghen,
Haer Beelden behoeven te zijn verscheyden, {Van veel verscheydenheyt der Beelden in’t ordineren.}
In stellinghen, bootsen, werckelijck pleghen,
Ghestalt, natuere, wesen, en gheneghen,
En soo wy van de seven weghen seyden,
Soo sullen eenighe bootsen met beyden
Beenen voorwaert, naer ons uyt staen, oft schrijden,
Ander met troeng’ en lichaem van ter sijden.

[D'après NOLDUS 2008, p. 66:] 21 Dans l’Histoire aussi, c’est capital, les Figures doivent être variées {De la grande diversité des Figures dans l’ordonnance.} selon les postures, modèles et activités statures, natures, essences et inclinaisons. Et comme nous parlions des sept directions quelques figures doivent s’avancer vers nous de l’une ou l’autre jambe, en marche ou au repos, d’autres sont vues de profil.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

21 Oock d’History, daer veel aen is gheleghen,
Haer Beelden behoeven te zijn verscheyden, {Van veel verscheydenheyt der Beelden in’t ordineren.}
In stellinghen, bootsen, werckelijck pleghen,
Ghestalt, natuere, wesen, en gheneghen,
En soo wy van de seven weghen seyden,
Soo sullen eenighe bootsen met beyden
Beenen voorwaert, naer ons uyt staen, oft schrijden,
Ander met troeng’ en lichaem van ter sijden.

 
22 Eenighe van achter sullen de hielen
Toonen, eenighe sitten, ligghen, cruypen,
Op climmen, dalen, opstaen, neder knielen, {Verscheyden werckinghen der Beelden, in’t ordineren.}
Somtijts eenighe bootsen, ofse vielen,
Alst te passe comt, oft heymelijck sluypen,
Eenigh’ om hooghe sien, lenen, oft stuypen,
T’behoefde wel datmen ghemenghelt maeckte,
Onder een ghecleedt, half ghecleedt, en naeckte. {Van t ondermengen ghecleedde, en ontcleedde,}

[D'après NOLDUS 2008, p. 66-67:] 21 Dans l’Histoire aussi, c’est capital, les Figures doivent être variées {De la grande diversité des Figures dans l’ordonnance.} selon les postures, modèles et activités statures, natures, essences et inclinaisons. Et comme nous parlions des sept directions quelques figures doivent s’avancer vers nous de l’une ou l’autre jambe, en marche ou au repos, d’autres sont vues de profil. 22 Certaines, vues de derrière, nous montrerons leurs talons, d’autres seront assises, couchées, accroupies, en train de ramper, grimper, descendre ou se lever ; parfois, quelques-unes sembleront tomber si cela convient, tandis que d’autres se faufileront furtivement ; certaines regarderont en haut, s’appuieront, s’écrouleront. Il est indispensable de bien pratiquee le mélange Entre figures habillées, mi-vêtues et nues. {Diversité des actions des Figures dans l’ordonnance, du mélange des Figures nues et habillées.}

Beeldt est ici lié à la composition. [MB]

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → action et attitude

[D'après NOLDUS 2008, p. 66-67:] 21 Dans l’Histoire aussi, c’est capital, les Figures doivent être variées {De la grande diversité des Figures dans l’ordonnance.} selon les postures, modèles et activités statures, natures, essences et inclinaisons. Et comme nous parlions des sept directions quelques figures doivent s’avancer vers nous de l’une ou l’autre jambe, en marche ou au repos, d’autres sont vues de profil. 22 Certaines, vues de derrière, nous montrerons leurs talons, d’autres seront assises, couchées, accroupies, en train de ramper, grimper, descendre ou se lever ; parfois, quelques-unes sembleront tomber si cela convient, tandis que d’autres se faufileront furtivement ; certaines regarderont en haut, s’appuieront, s’écrouleront. Il est indispensable de bien pratiquee le mélange Entre figures habillées, mi-vêtues et nues. {Diversité des actions des Figures dans l’ordonnance, du mélange des Figures nues et habillées.}

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

[D'après NOLDUS 2008, p. 66-67:] 21 Dans l’Histoire aussi, c’est capital, les Figures doivent être variées {De la grande diversité des Figures dans l’ordonnance.} selon les postures, modèles et activités statures, natures, essences et inclinaisons. Et comme nous parlions des sept directions quelques figures doivent s’avancer vers nous de l’une ou l’autre jambe, en marche ou au repos, d’autres sont vues de profil. 22 Certaines, vues de derrière, nous montrerons leurs talons, d’autres seront assises, couchées, accroupies, en train de ramper, grimper, descendre ou se lever ; parfois, quelques-unes sembleront tomber si cela convient, tandis que d’autres se faufileront furtivement ; certaines regarderont en haut, s’appuieront, s’écrouleront. Il est indispensable de bien pratiquee le mélange Entre figures habillées, mi-vêtues et nues. {Diversité des actions des Figures dans l’ordonnance, du mélange des Figures nues et habillées.}

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → action et attitude

[D'après NOLDUS 2008, p. 66-67:] 21 Dans l’Histoire aussi, c’est capital, les Figures doivent être variées {De la grande diversité des Figures dans l’ordonnance.} selon les postures, modèles et activités statures, natures, essences et inclinaisons. Et comme nous parlions des sept directions quelques figures doivent s’avancer vers nous de l’une ou l’autre jambe, en marche ou au repos, d’autres sont vues de profil. 22 Certaines, vues de derrière, nous montrerons leurs talons, d’autres seront assises, couchées, accroupies, en train de ramper, grimper, descendre ou se lever ; parfois, quelques-unes sembleront tomber si cela convient, tandis que d’autres se faufileront furtivement ; certaines regarderont en haut, s’appuieront, s’écrouleront. Il est indispensable de bien pratiquee le mélange Entre figures habillées, mi-vêtues et nues. {Diversité des actions des Figures dans l’ordonnance, du mélange des Figures nues et habillées.}

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → action et attitude

Veel Ordineerders op een dingh oock gissen,
Daer ick mede niet teghen en wil dringhen,
Te weten, dat sy sullen den ghewissen
Gantschen Scopus hunner gheschiedenissen, 
Als besloten in een Circkels beringhen,
Op dat alsoo een deel bootsen bevinghen
D’History, die als t’Centre punct in’t midden {Van het ordineren ringwijs met t’scopus in midden.}
Blijft staend’, als Beeldt, dat veel aensien oft bidden.

[D'après NOLDUS 2008, p. 67:] 23 Beaucoup de spécialistes de l’ordonnance ont pris un parti auquel je ne voudrais pas m’opposer : ils situent le Scopus de leur narration à l’intérieur d’un cercle {De l’ordonnance en cercle, avec au centre la Figure principale.} de sorte que plusieurs Figures entourent le sujet principal qui en est le point central en tant qu’objet d’attention ou de dévotion.

Conceptual field(s)

L’ARTISTE → qualités
CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

[D'après NOLDUS 2008, p. 67:] 23 Beaucoup de spécialistes de l’ordonnance ont pris un parti auquel je ne voudrais pas m’opposer : ils situent le Scopus de leur narration à l’intérieur d’un cercle {De l’ordonnance en cercle, avec au centre la Figure principale.} de sorte que plusieurs Figures entourent le sujet principal qui en est le point central en tant qu’objet d’attention ou de dévotion.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

[D'après NOLDUS 2008, p. 67:] 23 Beaucoup de spécialistes de l’ordonnance ont pris un parti auquel je ne voudrais pas m’opposer : ils situent le Scopus de leur narration à l’intérieur d’un cercle {De l’ordonnance en cercle, avec au centre la Figure principale.} de sorte que plusieurs Figures entourent le sujet principal qui en est le point central en tant qu’objet d’attention ou de dévotion.

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

24 Maer t’can d’Ordinanty qualijck besalven
Met gratie, naer mijnen sin oft meenen,
In de lijst te laten loopen ten halven
Lijven van Menschen, Peerden, Stieren, Calven,
Oft ander figueren, ten zy dat eenen
Gront daer vooren come, het sy van steemen,
Oft soo yet anders, datmen heeft te temen,
Dat sulcx t’ghesicht van de rest mach benemen. {Dit schrijf ick nae mijn goede meeninge, en niet tot verachten van groote Meesters, die sulcx niet waer genomen hebben.}

 
25 Want t’ghebruycken (alst past) constighe gheesten
In d’History een overvloet te bouwen, {Van rijckelijc zijn Ordinantie te vervullen.}
Van Peerden, Honden, oft meer tamme Beesten,
Oock dieren, en voghelen der foreesten :
maer sonderlinghe lustich, om aenschouwen,
Frissche Ionghelinghen, en schoon Ionckvrouwen,
Oude Mannen, Matroonen, alle soorte
Van Kinderen, oudt en jongh van gheboorte.

[D'après NOLDUS 2008, p. 67-68:] 24 Mais on ne peut guère conférer de grâce à une Ordonnance, à mon humble avis, en faisant couper par le cadre une partie des corps d’Hommes, Chevaux, Taureaux et Veaux ou d’autres figures, à moins qu’il n’y ait au premier plan une masse de pierres ou qualque chose de semblable qui donne l’impression de cacher une partie de la composition. 25 Cependant, si cela convient au sujet, des artistes habiles ont l’habitude d’introduire dans leurs Histoires une abondance {Qu’il faut enrichir ses Ordonnances.} de Chevaux, Chiens, ou d’autres Bêtes domestiques et aussi des animaux et oiseaux des forêts. Mais il est particulièrement agréable de regarder des jeunes Gens de bonne allure, de belles Demoiselles, des Vieillards, des Femmes mûres et toutes sortes d’Enfants qu’ils soient nouveau-né ou adolescents.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

24 Maer t’can d’Ordinanty qualijck besalven
Met gratie, naer mijnen sin oft meenen,
In de lijst te laten loopen ten halven
Lijven van Menschen, Peerden, Stieren, Calven,
Oft ander figueren, ten zy dat eenen
Gront daer vooren come, het sy van steemen,
Oft soo yet anders, datmen heeft te temen,
Dat sulcx t’ghesicht van de rest mach benemen. {Dit schrijf ick nae mijn goede meeninge, en niet tot verachten van groote Meesters, die sulcx niet waer genomen hebben.}

[D'après NOLDUS 2008, p. 67:] 24 Mais on ne peut guère conférer de grâce à une Ordonnance, à mon humble avis, en faisant couper par le cadre une partie des corps d’Hommes, Chevaux, Taureaux et Veaux ou d’autres figures, à moins qu’il n’y ait au premier plan une masse de pierres ou qualque chose de semblable qui donne l’impression de cacher une partie de la composition.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection

25 Want t’ghebruycken (alst past) constighe gheesten
In d’History een overvloet te bouwen, {Van rijckelijc zijn Ordinantie te vervullen.}
Van Peerden, Honden, oft meer tamme Beesten,
Oock dieren, en voghelen der foreesten :
maer sonderlinghe lustich, om aenschouwen,
Frissche Ionghelinghen, en schoon Ionckvrouwen,
Oude Mannen, Matroonen, alle soorte
Van Kinderen, oudt en jongh van gheboorte.

[D'après NOLDUS 2008, p. 67-68:] 25 Cependant, si cela convient au sujet, des artistes habiles ont l’habitude d’introduire dans leurs Histoires une abondance {Qu’il faut enrichir ses Ordonnances.} de Chevaux, Chiens, ou d’autres Bêtes domestiques et aussi des animaux et oiseaux des forêts. Mais il est particulièrement agréable de regarder des jeunes Gens de bonne allure, de belles Demoiselles, des Vieillards, des Femmes mûres et toutes sortes d’Enfants qu’ils soient nouveau-né ou adolescents.

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

25 Want t’ghebruycken (alst past) constighe gheesten
In d’History een overvloet te bouwen, {Van rijckelijc zijn Ordinantie te vervullen.}
Van Peerden, Honden, oft meer tamme Beesten,
Oock dieren, en voghelen der foreesten :
maer sonderlinghe lustich, om aenschouwen,
Frissche Ionghelinghen, en schoon Ionckvrouwen,
Oude Mannen, Matroonen, alle soorte
Van Kinderen, oudt en jongh van gheboorte.

 
26 Daer beneffens Landtschap, en metserije,
Oock cieraten, ghetuygh, en ornamenten,
Menigherley aerdighe fantasije
Der Copia, en t’maeckt schoon Harmonye
Der welstandicheyt in Picturams tenten,
nae t’ghetuyghen van moderne Schribenten,
Als Leon Baptistae de Albertis,{Leon was een Florentijn, schreef ontrent Anno 1481.}
En Rivius, van wient oock nae behert is.{Gualt. Rivius mat. zijn Boec is ghedruckt Anno 1547.}    

[D'après NOLDUS 2008, p. 67-68:] 25 Cependant, si cela convient au sujet, des artistes habiles ont l’habitude d’introduire dans leurs Histoires une abondance {Qu’il faut enrichir ses Ordonnances.} de Chevaux, Chiens, ou d’autres Bêtes domestiques et aussi des animaux et oiseaux des forêts. Mais il est particulièrement agréable de regarder des jeunes Gens de bonne allure, de belles Demoiselles, des Vieillards, des Femmes mûres et toutes sortes d’Enfants qu’ils soient nouveau-né ou adolescents. 26 À côté de cela, il faut des Paysages et architectures des décorations, gréements et ornements et maintes et agréables fantaisies enrichissantes, tout cela pour créer une belle Harmonie entre tout ce qui est bienséant dans le domaine de la Peinture, comme en témoignent des Auteurs modernes notamment, Léon Battista Alberti {Léon était un Florentin ; il a écrit autour de 1481.} et Rivius, qui s’y est beaucoup intéressé {Le livre du mathématicien Gualtherus Rivius a été imprimé en 1547.}

Conceptual field(s)

26 Daer beneffens Landtschap, en metserije,
Oock cieraten, ghetuygh, en ornamenten,
Menigherley aerdighe fantasije
Der Copia, en t’maeckt schoon Harmonye
Der welstandicheyt in Picturams tenten,
nae t’ghetuyghen van moderne Schribenten,
Als Leon Baptistae de Albertis,{Leon was een Florentijn, schreef ontrent Anno 1481.}
En Rivius, van wient oock nae behert is.{Gualt. Rivius mat. zijn Boec is ghedruckt Anno 1547.}    

[D'après NOLDUS 2008, p. 68:] 26 À côté de cela, il faut des Paysages et architectures des décorations, gréements et ornements et maintes et agréables fantaisies enrichissantes, tout cela pour créer une belle Harmonie entre tout ce qui est bienséant dans le domaine de la Peinture, comme en témoignent des Auteurs modernes notamment, Léon Battista Alberti {Léon était un Florentin ; il a écrit autour de 1481.} et Rivius, qui s’y est beaucoup intéressé {Le livre du mathématicien Gualtherus Rivius a été imprimé en 1547.}

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

27 Doch van hun Velum, oft alsuck een glose {Van dit Velum heb ick in’t Capittel van Teyckenen verhaelt, van copiose en eensaem Historien.}
Wil ick hier swijghen en liever verhalen,
Datter zijn Historien copiose,
En eensame, op dat yeder verkose
Het gheen daer zijnen sin meest toe mach dalen :
maer goede Meesters van den principalen
D’overvloet oft Copia veel vermijden,
En in’t weynich eensaem, weldoen verblijden.

[…]
 
29 En soo ensaem redenen verselschappen
Hun reputaty met veel meerder eeren
Dan overvloedich rammelen en snappen
Als ydel vaten die ten meesten clappen :
Dus schijnet dat ons groote Meesters leeren,
Hun oock veel totter eensaemheyt te keeren,
En met weynich beelden weten te gheven
Hun dinghen een schoon bevallijck aencleven.

 
30 En dat door groote perfecty bevonden
In hun Beelden, die schier levende roeren,
Schijnende bouwen op Poeetsche gronden,
Die Comedy oft Tragedy bestonden
Met weynich Personnagen uyt te voeren,
Oft volghen Varro, die het groot rumoeren
Van veel Gasten ter taf’len niet en sochte,
Als hy heerlijck maeltijdt te houden plochte. {Exempel der eensaem Historien, by den Comedien, oft Gastmalen.}
 
31 Maer om verblijden nae zijnen opsette,
Een tamelijck ghetal volcx uytghelesen
En liet hy maer roepen t’zijnen banckette,
Neghen oft thien, op dat niet en belette
Den een den anderen vroylijck te wesen :
maer onder eensaemheyt zijn niet ghepresen
Ten meesten rouwe lichtveerdighe dinghen, {Rouwe dingen in eensaem Historien, niet te prijsen.}
Die dooghen geen Harmonije toe bringhen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 68-69:] 27 Toutefois, du Velum et de son explication {Du Velum j’ai parlé dans le chaptire sur le Dessin ; d’Histoires « copieuses » et simples.} Je ne veux pas parler ici, pour insister plutôt sur le fait qu’il y a des Histoires « copieuses » et aussi simples afin que chacun puisse choisir ce à quoi son esprit incline le plus. Mais de bons Maîtres parmi les plus importants évitent l’abondance, ou Copia, la plupart du temps : une sobre simplicité, bien faite, les réjouit. […] 29 Ces propos simples ajoutent plus d’honneur à leur réputation qu’une abondance de bavardages et jacasseries qui sonnent creux et fort, comme des tonneaux vides. Ainsi, il paraît que nos grands Maîtres apprennent à se tourner vers une grande simplicité et qu’avec très peu de Figures, ils savent donner à leurs œuvres grâce et beauté. 30 Ils semblent aussi, par la grande perfection de leurs Figures qui paraissent presque vivantes, bâtir sur les fondations posées par les Poètes qui parvenaient à écrire comédies ou tragédies avec très peu de personnages, ou bien suivre Varron, qui ne cherchait pas le tumulte de nombreux convives à sa table quand il organisait un magnifique banquet. {Les exemples d’Histoires simples sont à trouver dans le théâtre et les banquets.} 31 Mais pour se réjouir selon ses idées il n’invitait à ses banquets qu’un nombre limité de personnes, neuf ou dix, pas plus, pour que l’un n’empêche pas l’autre d’être joyeux. Cependant, dans des Histoires simples, on ne peut louer beaucoup des sujets agités ou frivoles, n’offrant pas d’Harmonie aux yeux. {L’agitation n’est pas recommandée dans des Histoires simples.}

Copiose Historie

Conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix
GENRES PICTURAUX → peinture d’histoire

27 Doch van hun Velum, oft alsuck een glose {Van dit Velum heb ick in’t Capittel van Teyckenen verhaelt, van copiose en eensaem Historien.}
Wil ick hier swijghen en liever verhalen,
Datter zijn Historien copiose,
En eensame, op dat yeder verkose
Het gheen daer zijnen sin meest toe mach dalen :
maer goede Meesters van den principalen
D’overvloet oft Copia veel vermijden,
En in’t weynich eensaem, weldoen verblijden.

[D'après NOLDUS 2008, p. 68-69:] 27 Toutefois, du Velum et de son explication {Du Velum j’ai parlé dans le chaptire sur le Dessin ; d’Histoires « copieuses » et simples.} Je ne veux pas parler ici, pour insister plutôt sur le fait qu’il y a des Histoires « copieuses » et aussi simples afin que chacun puisse choisir ce à quoi son esprit incline le plus. Mais de bons Maîtres parmi les plus importants évitent l’abondance, ou Copia, la plupart du temps : une sobre simplicité, bien faite, les réjouit.

overvloet

Conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → composition

[D'après NOLDUS 2008, p. 68-69:] 27 Toutefois, du Velum et de son explication {Du Velum j’ai parlé dans le chaptire sur le Dessin ; d’Histoires « copieuses » et simples.} Je ne veux pas parler ici, pour insister plutôt sur le fait qu’il y a des Histoires « copieuses » et aussi simples afin que chacun puisse choisir ce à quoi son esprit incline le plus. Mais de bons Maîtres parmi les plus importants évitent l’abondance, ou Copia, la plupart du temps : une sobre simplicité, bien faite, les réjouit.

Eensaeme Historie

Conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → peinture d’histoire

29 En soo ensaem redenen verselschappen
Hun reputaty met veel meerder eeren
Dan overvloedich rammelen en snappen
Als ydel vaten die ten meesten clappen :
Dus schijnet dat ons groote Meesters leeren,
Hun oock veel totter eensaemheyt te keeren,
En met weynich beelden weten te gheven
Hun dinghen een schoon bevallijck aencleven.

[D'après NOLDUS 2008, p. 69:] 29 Ces propos simples ajoutent plus d’honneur à leur réputation qu’une abondance de bavardages et jacasseries qui sonnent creux et fort, comme des tonneaux vides. Ainsi, il paraît que nos grands Maîtres apprennent à se tourner vers une grande simplicité et qu’avec très peu de Figures, ils savent donner à leurs œuvres grâce et beauté.

« Bevallijck » est ici lié à la simplicité de l’ordonnance. [NB]

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → beauté, grâce et perfection

32 {Ghelijckenis van een Schilderie, en een Blomrijcke velt, daer de oogen den Biekens geleken, nae veelderley constighe verscheyden Bloemkens lustich zijn.}
[…]
 
33 S’ghelijcks de ooghen, die hen geeren weyden
In alle schoonheyt van Picturams hoven,
Soecken veel plaetsen om hen te vermeyden,
Al waer hen lust met behaghen gheleyden,
Behonghert om meer sien onder en boven,
Als lecker Gasten, nae veelderley proven:
Want in verscheydenheyts ghebruyck met conste
Hebben geeren de Charites hen wonste. {Als veel verscheyden dingen by een wel ghedaen zijn, ist een goet vermaeck te sien.}

[D'après NOLDUS 2008, p. 70:] 32 {Comparaison d’un Tableau avec un champ plein de Fleurs, où les yeux, comme les Abeilles, ont envie de Fleurs de différentes espèces, d’une diversité souhaitable dans l’art.} […] 33 De la même façon, les yeux qui se délectent volontiers de toutes les beautés des jardins de la Peinture cherchent beaucoup d’endroits pour se divertir partout où le plaisir et le bien-être les conduisent. {Quand beaucoup de choses différentes sont bien peintes ensemble, c’est un grand plaisir à regarder.} Désireux de voir toujours plus, en haut, en bas, comme des Hôtes gâtés goûtent différents plats, car c’est dans la diversité appliquée avec art que les Grâces préfèrent résider.

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

[D'après NOLDUS 2008, p. 70:] 32 {Comparaison d’un Tableau avec un champ plein de Fleurs, où les yeux, comme les Abeilles, ont envie de Fleurs de différentes espèces, d’une diversité souhaitable dans l’art.} […] 33 De la même façon, les yeux qui se délectent volontiers de toutes les beautés des jardins de la Peinture cherchent beaucoup d’endroits pour se divertir partout où le plaisir et le bien-être les conduisent. {Quand beaucoup de choses différentes sont bien peintes ensemble, c’est un grand plaisir à regarder.} Désireux de voir toujours plus, en haut, en bas, comme des Hôtes gâtés goûtent différents plats, car c’est dans la diversité appliquée avec art que les Grâces préfèrent résider.

Conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → convenance, bienséance
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → sujet et choix

Noch doet het d’History lieflijck verlichten,
Daer in veel en verscheyden aenghesichten {Van veel tronien in ‘t werc te pas te brenghen.}
Te brenghen, als t’heerlijckste let der leden,
En ghelijck als veel zijn des Weerelts seden,
t’Bevallijckst en t’vermakelijckste vooren
Te stellen, en sal niet qualijck behooren.

[D'après NOLDUS 2008, p. 70:] D’une Histoire, on peut gracieusement rehausser l’éclat en y introduisant beaucoup de visages divers. {Sur l’introduction de beaucoup de visages dans l’œuvre.} Ce sont en effet les plus belles parties du corps. Et comme c’est l’habitude dans le Monde de mettre en avant le plus beau et le plus amusant, il serait opportun ici de faire de même.

« Bevallijck » est ici lié à la variété des visages. [MB]

Conceptual field(s)

CONCEPTS