BOSSE, Abraham, Traicté des manières de graver en taille douce sur l'airin. Par le Moyen des Eaux Fortes, & des Vernix Durs & Mols. Ensemble de la façon d'en Imprimer les Planches & d'en Construire la Presse, & autres choses concernans lesdits Arts, Paris, Abraham Bosse, 1645.

Getty Research Institute Los Angeles NE1760 .B73 1645 Frontispice Images hors-texte Images in-texte 182 quotations 78 terms
Lors de la publication du TRAICTÉ DES MANIERES DE GRAVER EN TAILLE DOUCE SUR L'AIRIN en 1645, Abraham Bosse s’est déjà fait une réputation en tant que graveur et a déjà édité deux traités de perspective (1643). Ce manuel technique de gravure en taille-douce traite avant tout de l’eau-forte et dans une moindre mesure du burin. Bosse détaille les différentes étapes pour la réalisation d’une gravure, de la préparation de la plaque de cuivre et des outils jusqu’à l’impression sous presse, sans oublier le transfert du modèle sur la matrice à graver et la gravure de la plaque. Les descriptions sont précises : il donne des indications concernant les outils, le polissage de la plaque de cuivre, ou encore les recettes pour la confection des vernis ou la composition de l’eau-forte. En matière de gravure à l’eau-forte, le recours au vernis dur est favorisé par Bosse : il apprécie en particulier sa capacité à imiter les qualités graphiques d’une gravure au burin, c’est-à-dire, selon ses termes, un trait « net », « tendre » et « ferme ». Cette manière d’envisager la gravure à l’eau-forte comme « contrefaçon du burin » fait écho à sa propre pratique de graveur.
Le traité est illustré de seize planches d’illustrations gravées à l’eau-forte par Abraham Bosse et qui, à l’appui du texte, synthétisent visuellement l’information. 
Ce traité connut une large diffusion et devint un texte de référence à travers l’Europe : en témoignent non seulement les nombreuses rééditions en français pendant plus d’un siècle, mais aussi les diverses traductions, elles-mêmes souvent publiées à plusieurs reprises au cours des XVIIe puis XVIIIe siècles. En effet, il est possible de constater des traductions en néerlandais (1662), allemand (traduit par Böckler en 1652, traduction rééditée en 1669, 1689, 1719, 1746, 1761, 1766 et 1976), anglais (1662 et 1702) et même italien (d’après l’édition de 1645 : texte manuscrit à la Bibliothèque Communale de Bologne, Trattato delle incisioni in rame all’acquaforte di Abramo Bose [sic], ms. du XVIIe siècle, Ms. A. 299.).
Par la promotion de la gravure à l’eau-forte qu’y fait Bosse, cet ouvrage a favorisé la diffusion de cette technique et son utilisation, dans les ateliers de graveurs ou de peintres mais aussi au sein du milieu des amateurs.

Flora Herbert
in-8 french

Dedication
Aux amateurs de cet art

Structure
Dédicace(s) at n.p.
Avant-propos at p. 1
Touchant le contenu en ce traitté at p. 5
Privilèges at p. 8

LE CLERC, Sébastien, TRAICTÉ DES MANIERES DE GRAVER EN TAILLE DOUCE SUR L'AIRIN. Par le Moyen des Eaux Fortes, & des Vernix Durs & Mols. Ensemble de la façon d'en Imprimer les Planches & d'en Construire la Presse, & autres choses concernans lesdits Arts. Par A. Bosse, Graveur en Taille Douce, revû & augmenté d'une nouvelle manière de se servir desdites eaux fortes, par Monsieur Le Clerc, Paris, P. Emery, 1701.

COCHIN, Charles-Nicolas, De la manière de graver à l'eau forte et au burin : et de la gravûre en manière noire : avec la façon de construire les presses modernes & d'imprimer en taille-douce. Nouvelle edition augmentee de l’impression qui imite les tableaux, de la gravure en maniere de crayon & de celle qui imite le lavis enrichie de vignettes et vingt-une planches en taille-douce, Paris, Charles-Antoine Jombert, 1745.

COCHIN, Charles-Nicolas, De la manière de graver à l'eau forte et au burin : et de la gravûre en manière noire : avec la façon de construire les presses modernes & d'imprimer en taille-douce. Nouvelle edition augmentee de l’impression qui imite les tableaux, de la gravure en maniere de crayon & de celle qui imite le lavis enrichie de vignettes et vingt-une planches en taille-douce, Paris, Charles-Antoine Jombert, 1769.

BOSSE, Abraham, TRAICTÉ DES MANIERES DE GRAVER EN TAILLE DOUCE SUR L'AIRIN. Par le Moyen des Eaux Fortes, & des Vernix Durs & Mols. Ensemble de la façon d'en Imprimer les Planches & d'en Construire la Presse, & autres choses concernans lesdits Arts. Par A. Bosse, Graveur en Taille Douce, Paris, Gutenberg Reprint, 1979.

LE BLANC, Marianne, D’acide et d’encre  : Abraham Bosse (1604?-1676) et son siècle en perspectives, Paris, CNRS Éd., 2004.

CASTEX, Jean-Gérald, « Réduire la gravure en art et en principes. Lecture et réception du "Traité des manières de graver" d’Abraham Bosse », dans VÉRIN, Hélène et DUBOURG GLATIGNY, Pascal (éd.), Réduire en art : la technologie de la Renaissance aux Lumières, Paris, Éd. de la Maison des sciences de l’homme, 2008, p. 235-248.

STIJNMAN, Ad, Engraving and Etching 1400-2000: A History of the Development of Manual Intaglio Printmaking Processes, Houston, HES & De Graaf, 2012.

FILTERS

CONCEPTUAL FIELDS

QUOTATIONS

Dans le dessein que j’ai de traitter ici de la maniere de graver en taille douce avec l’eau forte pour en tirer des impressions, je ne m’arresterai point à parler de l’art de la graveure en general ; à vous dire qu’il a plusieurs especes, qu’on grave en pierre, en verre, en bois, en metaux, en creux, autrement en fonds, en relief, ou espargne; & en autres matieres & manieres […]. 
Pour donc en demeurer à la graveure en taille douce, on y grave sur des planches comme d’airain ou cuivre […] : & lon y grave en deux façons, l’une tout purement au seul burin, & l’autre par le moyen encore de l’eau forte ; & semble que celle au burin soit la plus ancienne, & qu’elle ait donné sujet d’inventer celle à l’eau forte pour essayer à la contrefaire : Et à vray dire on s’est pris d’une telle sorte, & lon en est venu si avant à celle de l’eau forte, qu’il y a telles stampes de cette maniere où lon a de la peine à connoistre & à s’asseurer qu’elles ne soient pas au burin du moins en beaucoup de leurs parties ; ce qui m’a fait conjecturer que les arts n’ont pas esté mis tout d’un coup à la perfection où la plus part d’eux se trouve à present ; & que de ceux qui s’y sont adonnez toûjours quelqu’un y a contribué de temps en temps […].

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Conceptual field(s)

SPECTATEUR → jugement

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

La difference d’entre les manieres d’y graver [n.d.r. sur la planche] au burin ou à l’eau forte est, qu’avec le burin on trenche & emporte comme un coupeau la piece du traict à mesure qu’il le grave ; & qu’à l’eau forte on emporte premierement avec une pointe un verni dont on a couvert la planche, & parfois un peu de cuivre avec, puis l’eau forte acheve de dissoudre ou manger le reste. 

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

[...] il [n.d.r. Simon Frisius] a manié la pointe avec une grande liberté, & en ses hacheures il a fort imité la netteté & la fermeté du burin, ce qui peut se voir en plusieurs de ses ouvrages, j’entends seulement pour netteté des traits a l’eau forte, laissant les inventions & le dessein a part mon intention n’estant pas d’en traiter.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Apres luy [n.d.r. Simon Frisius] nous avons Matthieu Merian Suisse, lequel a selon mon sens fait des ouvrages à l’eau forte aussi nets & egalement travaillez que lon puisse faire ; & lon pourroit dire qu’il eust fait en sorte que la partie de ses hacheures qui approche le plus de l’illuminé ou du jour eus esté plus déliée & perduë, il eus testé difficile de faire mieux & plus net ; mais ce que lon trouve à desirer en son ouvrage est que les sorties de ses hacheures finissent fort à coup, qui fait connoistre aux clairs-voyants que c’est à l’eau forte.

Conceptual field(s)

SPECTATEUR → jugement

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité de la lumière

En suitte est venu Jacques Callot Lorrain, lequel a extremement perfectionné cét art, & de telle sorte qu’on peut dire qu’il la mis au plus haut poinct qu’on le puisse faire aller, principalement pour les ouvrages en petit […].; quoi qu’il en ait fait quelques uns en grand autant hardiment gravez qu’il se puisse faire, & n’eust esté que son genie l’a porté aux petites figures, il eust fait sans doute à l’eau forte en grand tout ce qui se peut faire à l’imitation du burin, comme cela se peut voir en plusieurs de ses ouvrages, & principalement en quelques pourtraits qu’il a fait a Florence ausquels je ne vois encore rien de pareil.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure

[…] pour moy j’advouë que la grande dificulté que j’ay rencontrée en la graveure à l’eau forte, est d’y faire des hacheures tournantes, grandes, grosses, & déliées au besoin comme le burin les faits, & dont les planches puissent durer longtemps à l’impression.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

[…] Et me semble que la principale intention que peuvent avoir ceux qui gravent ou veulent graver à l’eau-forte, est de faire que leur ouvrage paroisse comme s’il estoit gravé au burin : & pour ce faire j’estime qu’il se faut proposer à imiter la netteté & tendresse des ouvrages de quelques uns de ces excellents ouvriers du burin, comme des Sadeler, Vilamene, Svannebourg, & quantité d’autres dont j’estime extremement les beaux traits car d’imiter un graveur dont la graveure au burin ne paroist que comme à l’eau forte, je n’y vois pas grande apparence.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Or encore que je ne face point de mention  de plusieurs autres [n.d.r. graveurs] comme de Marc Anthoine, Corneille Cort, Augustin Carrace, ce n’est pas que je ne les tienne excellents graveurs, & davantage, les plus sçavants qui ayent esté dans le dessein : Mais comme j’ay dit cy-devant, je n’ay autre intention que de proposer à celui qui veut graver à l’eau forte un modele pour y faire des hacheures ou traicts bien nets & bien fermes, & quoy que Cort, & Carrace, ayent gravé net, il me semble que c’est toûjours un peu moins que ceux que j’ay nommez cy-devant.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Ce n’est pas aussi que je n’estime les ouvrages à l’eau forte qui n’ont pas cette netteté ; au contraire pour beaucoup de raisons je prise grandement une quantité de belles pieces des-ja faites & qui se font encore tous les jours à l’eau forte croquée : Mais tous advoüeront avec moy, que c’est plustot l’invention, les beaux contours, & les touches de ceux qui les ont faites qui les font estimer, que la netteté de la graveure ; Et croy que si ceux qui les ont gravées avoient acquis une plus grande pratique dans l’Art ils s’en seroient servis.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin

[…] ; & pour ceux qui sont touchez de la netteté, je pense que la plupart advoüeront que rien ne les en a tant destourné que la dificulté qu’ils ont rencontrée à y réussir d’abord, & que leur esprit estant d’ailleurs occupé à leurs autres principales productions ils n’ont pas eu le temps de s’attacher à un art qui demande une si longue pratique, non seulement pour l’arrangement egal des hacheures & la grande netteté qu’il faut avoir, mais encore pour éviter quantité d’accidens qui arrivent à la maniere de faire le verni, à l’appliquer sur la planche, le conserver en travaillant, y mettre l’eau forte, & autres particularitez. 

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

[…] d’autant que ce n’a este que par une soigneuse comparaison des ouvrages ou stampes que plusieurs ont faites par le moyen de cét art tant bonnes que mauvaises ; dont les bonnes m’ont fait essayer d’aller plus avant, & les mauvaises m’ont donné la connoissance de plusieurs imperfections & accidents que j’ay taché d’eviter ; & d’autant que j’ay comme borné l’eau forte à ne pouvoir jamais surmonté la netteté & fermeté d’un beau burin […]

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure

Il peut estre que plusieurs qui viennent à s’addonner à cét Art, ont plustost affection à une maniere de graver promptement, qu’a une qui demande une si grande egalité & netteté de hacheures, & laquelle par consequent ne sçauroit estre ny si prompte ny si aisée. Pour ceux la, ce que je diray ne les empeschera pas de suivre celle qu’ils voudront, ou finie ou croquée […].

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

LA MANIERE DE FAIRE LE VERNY DUR pour graver à l’eau forte sur le cuivre rouge, […]

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

MANIERE DE FAIRE la composition ou mixtion du suif et de l'huile pour couvrir aux planches ce que lon desire ue l'eau forte ne creuse davantage [...]

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

MANIERE DE FAIRE L’EAU forte propre pour le verny dur […]

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Il y a deux moyens de marquer ce qu’on veut faire sur la planche vernie de verny dur. Le premier, est d’avoir de tres bonne sanguine bien douce & bien grasse […] ; Et je trouve à propos de ne s’en servir que par necessité, comme lors qu’ayant calqué son dessein ainsi que je vais dire en suitte on y veut changer où lon a oublié d’y calquer quelque chose : C’est pourquoy je ne diray que le second moyen, qui est de faire & arrester bien correctement au crayon, à la plume ou au pinceau vostre dessein sur du bon papier ; & en rougir apres le derriere avec de la poudre de bonne sanguine […].  Et appliquerez le costé rougy sur vostre planche contre le verny ; puis metterez vostre dessein par dessus […].

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

LA FORME QU’IL FAUT DONNER aux bouts des Esguilles, & la maniere de les aiguiser.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

Il faut avoir deux sortes d’outils pour graver sur le verny, l’un que je nomme Pointe, l’autre Eschoppe ; vous voyez en la figure en haut de la planche qui suit, la representation des pointes, & en celles d’embas des eschoppes.
Ayant emmanché des Esguilles de plusieurs grosseurs, comme ces figures vous monstreront vous reserverez les grosses pour faire des Eschoppes, & les deliées & moyennes pour des Pointes.
Pour les pointes vous en aiguiserez trois ou quatre de differentes grosseurs […].
Puis vous en aiguiserez deux ou trois encore de differente grosseur en sorte que la pointe soit platte ou en biseau, & mesme quasi en forme d’une eschoppe d’Orphevre, ou de la face d’un burin […].

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

Je vous ai dit cy-devant, la methode d’appliquer & arrester fermement sur vostre planche, le dessein que vous y voulez graver ; & voicy la maniere de le contretirer ou calquer. 
Ayant vostre dessein arresté bien fixe sur la planche, vous prendrez une pointe à calquer, & la passerez sur tous les contours des figures qui le composent, en l’appuyant assez fort & esgalement, sur tout quand il y a deux papiers […] : Cela fait vous devez sçavoir que tous les contours de vostre dessein sur lesquels vous aurez passé comme cela vostre pointe, seront marquez empraints ou calquez au verny de la planche.

Il s'agit du report du dessin sur la planche vernie

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Il s'agit du report du dessin sur la planche vernie

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

Vous avez à considerer en la graveure plusieurs choses, sçavoir que vous devez faire plusieurs lignes & hacheures de diverses grosseurs droictes & courbes ; ainsi vous jugez bien que pour en faire de bien deliées il se faut servir d’une pointe deliée, & pour d’autres plus grosses, d’une pointe plus grosse & ainsi des autres ; Mais il est necessaire de faire cette observation, que d’une grosse esguille aiguisée en pointe courte, il est difficile de faire un gros traict autrement que par trois voyes.
La premiere en appuyant bien fort […].
La seconde maniere est en faisant plusieurs traicts extremenent prés les uns des autres, & en grossissant à plusieurs reprises ; mais cela est trop long et dificile.
Et la troisieme, de faire un trait moyennement gros & y laisser long temps l’eau forte dessus […]. 
Or par l’experience que j’en fais tous les jours je trouve que les eschoppes sont plus propres à faire de gros traicts, que ne sont les pointes […].

Bosse compare ici deux outils distincts : l'échoppe dont les traits sont plus épais et la pointe, permettant un tracé plus fin.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure

[…] il faut que vos pointes à graver soient aiguisées bien rondement afin qu’elles tournent librement sur le cuivre, & sur tout, qu’elles ayent leurs pointes fort vives, afin de trencher net le verny & le cuivre en tout sens […]. 
Or s’y vous avez à faire des lignes ou hacheures de grosseur egale d’un bout à autre soit droites soit courbes comme les deux lignes AB, figure d’en haut vous representent, le sens naturel vous dit, qu’il faut appuyer vostre pointe toûjours d’une mesme force en toute leur longueur.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
EFFET PICTURAL → qualité du dessin
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
EFFET PICTURAL → qualité du dessin
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la gravure

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

Si vous voulez faire une grosseur inegale en sa longueur, comme les deux marquées a b, vous jugez bien qu’il faut appuyer plus fort en commençant à a, & toûjours moins en approchant de b, […].
Et si vous en voulez faire comme les deux marquées ab, vous representent, & dont le plus gros est vers G, il faut commencer fort legerement du costé de a, puis à rebours des autres, aller appuyant de plus en plus jusques à G, & faisant depuis G, jusques à b, comme vous avez fait en faisant la figure a b, vous ferez les traicts gros & deliez comme la dite figure a b, vous represente.  
Ce que j’ay dit sur ces trois sortes couples de traicts qui peuvent estre six sortes de lignes suffit pour toutes les formes d’hacheures qui se peuvent rencontrer en ombrageant vostre dessein tel qu’il puisse estre […].

A. Bosse emploie le terme "grosseur" pour qualifier le trait

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Et si vous en voulez faire comme les deux marquées ab, vous representent, & dont le plus gros est vers G, il faut commencer fort legerement du costé de a, puis à rebours des autres, aller appuyant de plus en plus jusques à G, & faisant depuis G, jusques à b, comme vous avez fait en faisant la figure a b, vous ferez les traicts gros & deliez comme la dite figure a b, vous represente.  
Ce que j’ay dit sur ces trois sortes couples de traicts qui peuvent estre six sortes de lignes suffit pour toutes les formes d’hacheures qui se peuvent rencontrer en ombrageant vostre dessein tel qu’il puisse estre […].

A. Bosse parle des hachures qui peuvent ombrager le dessin

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Et pour montrer que le nombre de hacheures qu’il convient faire en la graveure, n’est qu’une reïteration de l’une ou de l’autre de ces sortes de lignes, je les ay voulu reïterer chacune plusieurs fois aux figures mn, op, qgr, & pour faire voir de plus que quand il convient croiser ou contrehacher les premiers traicts ou hacheures ce n’est toûjours aussi que reïterer la mesme chose, j’ay fait ces trois sortes d’hacheures ou croiseures sçavaoir t, e, u, pour lors qu’il s’agist de faire des hacheures droictes ou courbes d’esgale grosseur ; & d’en faire qui diminue par un bout ; Et quand elles doivent diminuer par les deux bouts : Et quelque nombre qu’on y en mette pour representer jusques à une nuict, vous vouyez que ce n’est toûjours qu’une reïteration de l’une desdites lignes.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Et si vous desirez que vostre graveure approche de celle du burin, il faut appuyer bien fort aux endroicts ou vos hacheures doivent estre grosses, & par la mesme raison appuyer peu aux endroicts ou elles doivent estre deliées […].

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Maintenant pour vous monstrer le moyen de faire des traicts gros et profonds, & comme ladite eschoppe est propre à cela : considerez les deux figures I & II.

L'échoppe est un outil permettant de réaliser des traits épais et profonds

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
EFFET PICTURAL → qualité du dessin

[…] Par ce moyen vous voyez qu’en appuyant fort peu, vostre traict sera moins profond & consequemment plus delié ; Et que si vous appuyez plus fort, il sera plus profond & consequemment plus large, comme l’exemple des traicts que la main du milieu figure III. [n.d.r. référence à la planche d’illustration no. 5, PDF, p. 45 : avec la représentation d’une main maniant une échoppe] à faicts, lesquels sont marquez rns, où vous voyez qu’ayant commencé legerement par r, & appuyé de plus en plus jusques à n, & depuis n, en sortant & alegeant la main jusques à s, vous ferez un traict pareil à rns, & ainsi des autres : […].

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Et lors que l’on veut rendre les entrées & sorties de ces hacheures plus deliées, il ne faut qu’avec une pointe, reprendre les bouts de ces grosses hacheures, comme aux deux traicts de la figure V. en appuyant un peu comme à q, & alegeant toûjours de la jusques à la sortie p, & ainsi de quelque costé qu’ayez à les reprendre […].

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

De plus je vous advertis de travailler vos douceurs qui aprochent de la partie illuminée & tous les loingtains, avec des pointes bien déliées, & les y appuyer peu, mais les enfoncer fermement aux endroits qui doivent estre sensibles comme les ombres, afin qu’on puisse couvrir (comme il sera dit cy-apres) une grande partie des douceurs & du loingtain d’un coup […].

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
EFFET PICTURAL → qualité du dessin

[…] si vous aviez travaillé une place de loingtain avec une mesme Pointe, & appuyé par tout egalement, tant sur le jour ou illuminé qu’en l’ombré ; vous jugez bien que venant à couvrir le tout ensemble apres que l’eau forte y aura passé, l’ouvrage ne pourroit estre que d’une mesme force par tout ; & ainsi des douceurs que l’on desireroit observer és hacheures ; ce qui ne seroit nullement bien.

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

jour

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin

illuminé

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin
MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

MACHINE QU'IL EST A PROPOS d'avoir, pour commodement tenir la planche en estat d'y jetter l'eau forte dessus

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

[…] & verser de l’eau forte ainsi [n.d.r. cf. manière de verser de l’eau forte sur la plaque précédemment décrite par Bosse p. 32] par reprises durant un demy quart d’heure, plus ou moins suivant la force de l’eau ou l’acreté du cuivre : Car si le cuivre est aigre il y faut verser de l’eau moins de temps, & s’il est doux d’avantage ; Et d’autant qu’à l’abord vous pouvez ne pas  scavoir bien certainement la force de vostre eau forte n’y la qualité precise de vostre cuivre ; je vay dire un moyen de les reconnoistre, afin de vous y gouverner selon la force ou la delicatesse que vous avez intention de donner à l’ouvrage : Car il se rencontre que l’on fait souvent des planches, ou le labeur demande bien une plus grande force ou tendresse qu’en d’autres : Mais aussi il y a communement des ouvrages qui ne requierent pas des traicts plus gros & plus fermes ny plus delicats ou plus doux, que ceux à peu prés de la planche du frontispice de ce livre, ou que ceux des figures qui seroient au double plus grandes […].

A. Bosse parle de l'acreté du cuivre

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

Terme utilisé pour qualifier le trait

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Terme utilisé pour qualifier le trait

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Terme utilisé pour qualifier le trait

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure
EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Cela fait [n.d.r. cf. passage précédent p. 32-33 dans lequel Bosse décrit la façon de connaître la nature du cuivre et la force de l’eau-forte] vous prendrez un petit morceau de charbon avec lequel vous frotterez sur vostre verny en quelque endroit où il y ait des traicts ou hacheures douces ; & si vous trouvez que l’eau forte ait assez creusé les douceurs ; mettez fondre de la Mixtion, & apres avoir posé vostre planche sur un chevalet de peintre, ou autre telle chose, prenez de ladite mixtion avec un Pinceau propre à couvrir les loingtains & autres hacheures que desirez estre tendres & douces, comme si vous vouliez peindre, & mettez sur les endroicts que vous ne voulez plus creuser, & sur l’endroit que vous avez descouvert avec le charbon ; & vous souvenez qu’il faut mettre toûjours assez espais de cette mixtion, sur ce que vous desirez couvrir ; Car il ne suffiroit pas encore que le Pinceau fut gras, defrotter par dessus les hacheures : mais il faut couvrir comme quand on peint, en chargeant de couleur, afin que la mixtion entre dans les traicts ; Et ce sera à cette premiere fois que vous couvrirez les traicts & hacheures plus douces & tendres. […]

J’ay trouvé à propos de faire une Planche de plusieurs & diverses douceurs afin de faire mieux entendre l’ordre qu’il faut tenir à couvrir de temps en temps, a ceux qui ne sont pas si advancez en la connaissance de cét art.

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → outils

Conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité du dessin

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Vous considererez donc que ce n’a pas esté sans suject, qu’en vous disant la maniere de manier vos Pointes & Eschoppes, j’ay toûjours dit qu’il falloit appuyer ferme ou l’on desireroit que les traicts fussent gros, & soulager où aleger la main en approchant des bouts du traict, si ledit traict y doit estre delié, ce qui ay de extrement à l’eau forte ; Par exemple, […]

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure

Conceptual field(s)

MATERIALITE DE L’ŒUVRE → technique de la gravure