EFFET PICTURAL → trompe-l’œil

LINKED TERMS

23 terms
9 sources
29 quotations

1 quotations

Quotation

Korts naer desen geestighe Apollodorus, is die uytmuntende Zeuxus ten voorschijn ghekomen, die onse Konst een grooten luyster heeft weten te geven, soo dat hy de Vogelen door sijn geschildert fruyt heeft weten uyt de lucht te lock, en door sijn natuerelijck nabootsen in de selve een begeerte verwect om te prouven, en daer toe vliegende sijnse bedrogen gheweest.

[proposition de traduction, Léonard Pouy:] L’excellent Zeuxis apparut bientôt après cet ingénieux Apollodore et contribua à apporter davantage de gloire à notre art, étant parvenu à leurrer les oiseaux depuis leur ciel en peignant un fruit, son imitation de celui-ci étant si naturelle qu’elle réveilla chez les oiseaux un désir de le goûter. Ces derniers, plongeant pour ce faire en sa direction, furent ainsi trompés.



Other conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → nature morte

Quotation

22 Proeft, soeckt, en versiert, merckt op anders dingen,
raept wat uyt den hoecke met inventeren,
Tempert, verandert, soeckt menich verminghen
Wat ghy tot welstandigheyt by condt bringhen
Dear leght op toe end’om schoon te traperen
Leght bequamlijck aen u met glatseren {Hem behelpen met glasseren.}
Behelpt alst past tot een gloedich doorschijnen
Om maken fluweelen en schoon Satijnen.

[D'après NOLDUS 2008, p. 159:] 22 Essayez, cherchez, imaginez et regardez le travail d’autrui. Ravissez des choses en inventant. Tempérez, changez et pratiquez différents mélanges, qui peuvent contribuer à la bienséance. Que ce soit là votre but. Et pour faire de beaux drapés, préparez bien vos premières couches, et appliquez du glacis, si cela peut servir à obtenir une transparence brillante, pour faire des Velours, et de beaux Satins.



Other conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité de la lumière

1 quotations

Quotation

Traveller.
           
There is a thing which the Italians call Morbidezza ; The meaning of which word, is to Express the Softness, and tender Liveliness of Flesh and Blood, so as the Eye may almost invite the Hand to touch and feel it, as if it were Alive ; and this is the hardest thing to Compass in the whole Art of Painting. And ‘tis in this particular, that Titian, Corregio, and amongst the more Modern, Rubens, and Vandike, do Excel.
                       
Friend.
            I have heard, that in some Pictures of Raphael, the very Gloss of Damask, and the Softness of Velvet, with the Lustre of Gold, are so Expressed, that you would take them to be Real, and not Painted : Is not that as hard to do, as to imitate Flesh ?
                        Traveller.
            No : Because those things are but the stil Life, whereas there is a Spirit in Flesh and Blood, which is hard to Represent. But a good Painter must know how to do those Things you mention, and many more : As for Example, He must know how to Imitate the Darkness of Night, the Brightness of Day, the Shining and Glittering of Armour ; the Greenness of Trees, the Dryness of Rocks. In a word, All Fruits, Flowers, Animals, Buildings, so as that they all appear
Natural and Pleasing to the Eye.


Other conceptual field(s)

SPECTATEUR → perception et regard

1 quotations

Quotation

Shortning.
Is, when a Figure seems of greater quantity than really it is ; as, if it seems to be three foot long, when it is but one : Some call it Fore-Shortning.

Shortening


Other conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → perspective
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps

1 quotations

Quotation

Par un charme secret que nous sentons mieux que nous ne pouvons le définir, la peinture s’empare de nos sens ; elle fait passer pour vrai ce qui est faux, pour vivant ce qui est mort, é nous ne sortons de cette illusion que pour admirer l’art qui la cause. Cet art demande conséquemment un génie fécond & élevé, une imagination vive & brillante, de l’enthousiasme, du sublime, un jugement exquis, un esprit capable de prendre toutes sortes de formes & de les exprimer.


Other conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture

1 quotations

Quotation

Friend,
            When a Painter has acquired any Excellency in
Desinging, readily and strongly ; What has he to do next ?
                        Traveller,
            That is not half his Work, for then he must begin to mannage his
Colours, it being particularly by them, that he is to express the greatness of his Art. ’Tis they that give, as it were, Life and Soul to all that he does ; without them, his Lines will be but Lines that are flat, and without a Body, but the addition of Colours makes that appear round ; and as it were out of the Picture, which else would be plain and dull. ’Tis they that must deceive the Eye, to the degree, to make Flesh appear warm and soft, and to give an Air of Life, so as his Picture may seem almost to Breath and Move.
                        Friend,
            Did ever any Painter arrive to that Perfection you mention ?
                        Traveller,
            Yes, several, both of the
Antient and Modern Painters. Zeuxis Painted Grapes, so that the Birds flew at them to eat them. Apelles drew Horses to such a likeness, that upon setting them before live Horses, the Live ones Neighed, and began to kick at them, as being of their own kind. And amongst the Modern Painters, Hannibal Carache, relates to himself, That going to see Bassano at Venice, he went to take a Book off a Shelf, and found it to be the Picture of one, so lively done, that he who was a Great Painter, was deceived by it. The Flesh of Raphael’s Pictures are so Natural, that this seems to be Alive. And so do Titians Pictures, who was the Greatest Master for Colouring that ever was, having attained to imitate Humane Bodies in all the softness of Flesh, and beauty of Skin and Complexion.

soul


Other conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
EFFET PICTURAL → qualité des couleurs

1 quotations

Quotation

Il est vray aussi que ces grandes idées qu’il [ndr : Léonard de Vinci] avoit de la perfection & de la beauté des choses, a esté cause que voulant terminer ses Ouvrages au delà de ce que peut l’Art, il a fait des figures qui ne sont pas tout-à-fait naturelles. Il en marquoit beaucoup les contours, il s’arrestoit à finir les plus petites choses, & mettoit trop de noir dans les ombres ; En cela il ne laissoit pas de faire connoistre sa science dans le dessein & dans l’entente des lumieres, par le moyen desquelles il donnoit à tous les corps un relief qui trompe la veuë.


Other conceptual field(s)

CONCEPTION DE LA PEINTURE → lumière
EFFET PICTURAL → qualité de la lumière

1 quotations

Quotation

Korts naer desen geestighe Apollodorus, is die uytmuntende Zeuxus ten voorschijn ghekomen, die onse Konst een grooten luyster heeft weten te geven, soo dat hy de Vogelen door sijn geschildert fruyt heeft weten uyt de lucht te lock, en door sijn natuerelijck nabootsen in de selve een begeerte verwect om te prouven, en daer toe vliegende sijnse bedrogen gheweest.

L’excellent Zeuxis apparut bientôt après cet ingénieux Apollodore et contribua à apporter davantage de gloire à notre art, étant parvenu à leurrer les oiseaux depuis leur ciel en peignant un fruit, son imitation de celui-ci étant si naturelle qu’elle réveilla chez les oiseaux un désir de le goûter. Ces derniers, plongeant pour ce faire en sa direction, furent ainsi trompés.



Other conceptual field(s)

GENRES PICTURAUX → nature morte
CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

2 quotations

Quotation

LE PRESIDENT. Ce plafond [ndr : à Versailles] frappe agréablement la vûë, & me fait souvenir de ces beaux morceaux de Fresque que j'ay vûs en Italie. [...]
LE CHEVALIER. J’aime à voir dans ces Galleries, où l’œil est trompé, tant la Perspective y est bien observée, […].


Other conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → perspective
SPECTATEUR → perception et regard

Quotation

L’œil doit être satisfait le premier par la couleur qui lui représente le naturel, & l’esprit frappé par les autres beautés secondées par le coloris ne va que le dernier : un tableau est un fidèle dépositaire des vérités de la nature, il doit non –seulement persuader les yeux, mais semblable à un orateur, émouvoir, ravir & toucher le cœur. L’éloquence en fait-elle davantage ?


Other conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → qualité des couleurs

1 quotations

Quotation

Il y a encore une sorte de tableaux qui ne sont ni originaux ni copies, les Italiens les appellent Pastici ; ce sont des tableaux faits dans le goût d’un autre. On verra dans l’histoire de la peinture qui va suivre, aux articles de Lucas Jordans & de David Teniers, qu’ils excelloient dans ce genre de peinture & qu’ils ont trompé les plus habiles gens. Mignart & Bon Boullongne dans l’école Françoise en ont aussi imposé aux personnes les plus éclairées. […]
Cette imitation bien suivie trompe en effet beaucoup de curieux ; le moyen de s’en garantir est de s’attacher à la touche, à la couleur, au pinceau & surtout à la finesse de la pensée du véritable auteur. Les sujets de ces tableaux sont ordinairement simples, de plus composés décéleroient tout-d’un-coup la tromperie.


Other conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → statut de l'oeuvre : copie, original...
SPECTATEUR → perception et regard
MANIÈRE ET STYLE → le faire et la main

2 quotations

Quotation

La peinture & la sculpture sont filles du dessein […]. Ces deux sœurs ont toujours marché sur les mêmes traces, leur but de tout temps, par une parfaite imitation de la nature, a été de séduire nos yeux & de les tromper agréablement.



Other conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture
SPECTATEUR → perception et regard
PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → comparaison entre les arts

Quotation

Par un charme secret que nous sentons mieux que nous ne pouvons le définir, la peinture s’empare de nos sens ; elle fait passer pour vrai ce qui est faux, pour vivant ce qui est mort, é nous ne sortons de cette illusion que pour admirer l’art qui la cause. Cet art demande conséquemment un génie fécond & élevé, une imagination vive & brillante, de l’enthousiasme, du sublime, un jugement exquis, un esprit capable de prendre toutes sortes de formes & de les exprimer.


Other conceptual field(s)

PEINTURE, TABLEAU, IMAGE → définition de la peinture
SPECTATEUR → perception et regard

1 quotations

Quotation

pour vous témoigner, Monsieur, comme lors que vous regardez cette Boule y jettant le rayon de vostre œil dessus, elle vous semble estre un peu de forme Ovale ou Eliptique, faite en sorte de regarder fixement en cét endroit qui est son veritable point de veuë, & vous verrez qu’elle vous fera l’effet que vous doit faire une Boule naturelle ou de relief veuë de cét endroit.

Bosse évoque la question de la place du "regardant" que le peintre doit se poser notamment pour représenter des objets en relief et en perspective


Other conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → perspective

1 quotations

Quotation

Sur la premiere question on dit, que le Corps humain étant composé de diverses parties dont les mouvemens sont differants, il n'est pas possible de le representer sans faire paroître du racourci en quelqu'une de ses parties, sur tout lors qu'on est assujetti à certaines places, comme des Niches, des Frises, ou des Plafonds, ce qui oblige de fixer un certain endroit de point de vuë, ainsi qu'à des Perspectives. Mais que l'on peut (a l'imitation de Raphaël) feindre des Tapisseries attachées à des Plafons, pour éviter les racourcis desagreables.


Other conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → perspective
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps

Quotation

Et c’est à celui-cy [ndr : Masaccio] qu’on donne la gloire d’avoir comme ouvert la porte à ceux qui l’ont suivy, pour les faire entrer dans la bonne & veritable maniere de peindre. Il surmonta ce qu’il y a de plus rude & de plus difficile dans cet art, & fut le premier qui fit paroistre ses figures dans de belles attitudes ; qui leur donna de la force, du mouvement, du relief & de la grace. Il representa aussi les racourcissemens mieux que tous les Peintres qui l’avoient précedé.


Other conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → perspective

1 quotations

Quotation

Traveller.
           
There is a thing which the Italians call Morbidezza ; The meaning of which word, is to Express the Softness, and tender Liveliness of Flesh and Blood, so as the Eye may almost invite the Hand to touch and feel it, as if it were Alive ; and this is the hardest thing to Compass in the whole Art of Painting. And ‘tis in this particular, that Titian, Corregio, and amongst the more Modern, Rubens, and Vandike, do Excel.
                       
Friend.
            I have heard, that in some Pictures of Raphael, the very Gloss of Damask, and the Softness of Velvet, with the Lustre of Gold, are so Expressed, that you would take them to be Real, and not Painted : Is not that as hard to do, as to imitate Flesh ?
                        Traveller.
            No : Because those things are but the stil Life, whereas there is a Spirit in Flesh and Blood, which is hard to Represent. But a good Painter must know how to do those Things you mention, and many more : As for Example, He must know how to Imitate the Darkness of Night, the Brightness of Day, the Shining and Glittering of Armour ; the Greenness of Trees, the Dryness of Rocks. In a word, All Fruits, Flowers, Animals, Buildings, so as that they all appear
Natural and Pleasing to the Eye. And he must not think as some do, that the force of Colouring consists in imploying of fine Colours, as fine lacks Ultra Marine Greens, &c. For these indeed, are fine before they are wrought, but the Painter’s Skill is to work them judiciously, and with convenience to his Subject.


Other conceptual field(s)

SPECTATEUR → perception et regard

3 quotations

Quotation

Il est vray aussi que ces grandes idées qu’il [ndr : Léonard de Vinci] avoit de la perfection & de la beauté des choses, a esté cause que voulant terminer ses Ouvrages au delà de ce que peut l’Art, il a fait des figures qui ne sont pas tout-à-fait naturelles. Il en marquoit beaucoup les contours, il s’arrestoit à finir les plus petites choses, & mettoit trop de noir dans les ombres ; En cela il ne laissoit pas de faire connoistre sa science dans le dessein & dans l’entente des lumieres, par le moyen desquelles il donnoit à tous les corps un relief qui trompe la veuë.


Other conceptual field(s)

L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps
CONCEPTION DE LA PEINTURE → lumière

Quotation

BOSSE.
Vous le verrez bien mieux, quand sur cette Table divisée par des quarrez en forme d’Echiquier, j’auray mis dessus à discretion ou de sujettion ces modelles ou objets, & en suitte entre l’œil de celuy qui les regarde & eux, mis aussi cette Glace avec son quadre sur laquelle on peut une fois supposer qu’ils soient peints dessus, ou bien que de ces solides ou modelles, il en part des rayons qui allant chacun en ligne droite rencontrer l’œil du regardant, en passant dans cette Glace sans perdre leur ligne droite & forme piramidale ; ils y traceront dessus la representation perspective de leurs traits ou contours, & la place de leurs jours, ombres & ombrages
, car vous jugez bien, Monsieur, qu’en ce qui concerne la force & foiblesse de leurs couleurs, pour l’expression du relief, que si celle de ces solides couloit aussi du long de ces rayons, & qu’elle s’arrestast sur cette Glace, qu’elle n’y feroit point à l’œil l’effet de relief, puis qu’elle seroit de la force & couleur que la naturelle ; c’est pourquoy, Messieurs, il faut entendre que l’espesseur de l’air qui est plus ou moins grande de l’objet à l’œil, fait que la sensation de la couleur luy apparoist plus ou moins forte ou foible, en ce qui pourtant ne se doit encore regler par la vision qu’en reçoit l’œil, mais sur ce que les couleurs sont plus ou moins éloignées de la Baze du Tableau ou Glace, ayant conçeu le tout reglé par des coupes paralelles au plan ou supperficie du Tableau.


Other conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → perspective

Quotation

[…] je passe tout de suite à une remarque bien glorieuse pour l’Ecole Françoise ; & que probablement elle n’oubliera point dans ses fastes. Nous avons vû vérifier de nos jours, & sous nos yeux, par M. Oudry, ce qu’on avoit jusqu’à présent regardé dans Pline comme une Fable. Non-seulement des Animaux (car combien n’y en a-t-il pas dans la cohue du peuple qu’on laisse entrer au Sallon) mais même des hommes intelligens & connoisseurs ont été la dupe de son talent ; & ont pris le change sur ses ouvrages. Après que leurs yeux avoient été trompés, on leur a vû porter la main sur l’objet qui avoit causé leur illusion […] Le tableau dont je veux parler ici, entre les autres, représente des Mauves peintes sur un fond blanc, & suspendues à un clou. Ces Oiseaux, dont les ailes sont représentées à demi ouvertes & renversées, sont tellement de relief, qu’on s’imagine les voir sortir du Tableau ; & qu’on se plait à jouir de son illusion dans le tems même qu’elle ne peut être que volontaire. Tous les ouvrages de M. Oudry sont peints avec cette vérité ; & un feu qui ne contribue pas peu à ajouter à leur perfection.

1 quotations

Quotation

55 Summa, in Const was hy een overvliegher, {Lof der Const van den ouden langhen Pier
Om de Reflexy aerdich by te bringhen,
Iae een groot behendich listich bedriegher
Van s’Menschen ooghen, oock een cluchtich liegher :
Want men meent te sien alderhande dinghen,
Doch ist maer verwe, die hy wist te minghen,
Dat t’effen schijnt rondt, en t’platte verheven,
T’stomme te spreken, en t’doode te leven.


VIII, 8-10, fol. 34v-35r
8 Siet al t’verre Landtschap ghedaente voeren {T’verre lantschap te laten verliesen in de locht, oft soet te verwercken.}
Der Locht, en schier al in de Locht verflouwen,
Staende Berghen schijnen wolcken die roeren,
Weersijdich op’t steeck, als plaveyde vloeren,
In’t veldt, sloten, voren, wat wy aenschouwen,
Oock achterwaert al inloopen en nouwen,
Dit acht te nemen laet u niet verdrieten,
Want t’doet u achter-gronden seer verschieten

[D'après NOLDUS 2008, p. 119:] 55 En somme, il était très fort dans l’Art {Éloge de l’art du vieux Grand Pierre.} de représenter les Reflets selon leur Nature. Oui il était un grand et habile trompeur des yeux des Hommes, et un menteur de talent. Car on croit voir toutes sortes de choses tandis que ce n’est que peinture. Il savait la mélanger de telle façon que le plan semble rond et le plat en relief le muet paraisse parler et le mort vivre.


3 quotations

Quotation

Shortning.
Is, when a Figure seems of greater quantity than really it is ; as, if it seems to be three foot long, when it is but one : Some call it Fore-Shortning.

fore-shortning


Other conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → perspective
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps

Quotation

Traveller.
            The Shortning of a Figure, is the making it appear of more Quantity, than really it is ; the Figure having neither the Length nor Depth that it shows, but by the help of the Lights and Shades, and judicious mannaging of the Out-lines, it appears what it is not ; and this is much used in Painting of Ceelings and Roofs, where the Figures being above the Eye, must be most of them Shortned, to appear in their natural Situation. And it is a thing, upon which great Painters have Valued themselves, as supposing a great Knowledg of the Muscles and Bones of the Humane Body, and a great Skill in Designing. Michael Angelo, amongst the Modern Painters, is the greatest Master in that kind.


Other conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → perspective
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps
CONCEPTION DE LA PEINTURE → dessin

Quotation

we must consider if every Figure moves properly ; as, if a Figure be to strike, whether the Arm and all the Body show the vigour of such a Motion ; and the same if he is to Run or Dance ; and therein consists one of the greatest Masteries of the Art, and which requires some Knowledge in Anatomy, that the Muscles be rightly express’d. As for Shortnings, they are things of great Difficulty, and few understand the Beauty of them ; which is, so to cheat the Eye, that a Figure that in reality is not a Foot in length, shall seem to be five or six Foot long ; and this depends upon Opticks, and is most in use in Ceilings and Vaults.


Other conceptual field(s)

EFFET PICTURAL → perspective
L’HISTOIRE ET LA FIGURE → figure et corps

1 quotations

Quotation

Friend,
            When a Painter has acquired any Excellency in
Desinging, readily and strongly ; What has he to do next ?
                        Traveller,
            That is not half his Work, for then he must begin to mannage his
Colours, it being particularly by them, that he is to express the greatness of his Art. ’Tis they that give, as it were, Life and Soul to all that he does ; without them, his Lines will be but Lines that are flat, and without a Body, but the addition of Colours makes that appear round ; and as it were out of the Picture, which else would be plain and dull. ’Tis they that must deceive the Eye, to the degree, to make Flesh appear warm and soft, and to give an Air of Life, so as his Picture may seem almost to Breath and Move.
                        Friend,
            Did ever any Painter arrive to that Perfection you mention ?
                        Traveller,
            Yes, several, both of the
Antient and Modern Painters. Zeuxis Painted Grapes, so that the Birds flew at them to eat them. Apelles drew Horses to such a likeness, that upon setting them before live Horses, the Live ones Neighed, and began to kick at them, as being of their own kind. And amongst the Modern Painters, Hannibal Carache, relates to himself, That going to see Bassano at Venice, he went to take a Book off a Shelf, and found it to be the Picture of one, so lively done, that he who was a Great Painter, was deceived by it. The Flesh of Raphael’s Pictures are so Natural, that this seems to be Alive. And so do Titians Pictures, who was the Greatest Master for Colouring that ever was, having attained to imitate Humane Bodies in all the softness of Flesh, and beauty of Skin and Complexion.

life


Other conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai
EFFET PICTURAL → qualité des couleurs

1 quotations

Quotation

Le mesme Pline raconte encore que Parrhasius avoit contrefait si naïvement un rideau, que Zeuxis mesme y fut trompé. De semblables tromperies se font tous les jours par des Ouvrages dont on ne fait aucune estime. […] Le meme Autheur [ndr : Pline] rapporte comme une merveille de ce qu'un Peintre de ces temps, là en peignant un pigeon, en avoit représenté l'ombre sur le bord de l'auge où il buvoit. Cela montre seulement qu'on n'avoit point encore representé l'ombre qu'un corps fait sur un autre quand il le cache à la lumiere.


Other conceptual field(s)

CONCEPTS ESTHETIQUES → nature, imitation et vrai

1 quotations

Quotation

55 Summa, in Const was hy een overvliegher, {Lof der Const van den ouden langhen Pier
Om de Reflexy aerdich by te bringhen,
Iae een groot behendich listich bedriegher
Van s’Menschen ooghen, oock een cluchtich liegher :
Want men meent te sien alderhande dinghen,
Doch ist maer verwe, die hy wist te minghen,
Dat t’effen schijnt rondt, en t’platte verheven,
T’stomme te spreken, en t’doode te leven.


VIII, 8-10, fol. 34v-35r
8 Siet al t’verre Landtschap ghedaente voeren {T’verre lantschap te laten verliesen in de locht, oft soet te verwercken.}
Der Locht, en schier al in de Locht verflouwen,
Staende Berghen schijnen wolcken die roeren,
Weersijdich op’t steeck, als plaveyde vloeren,
In’t veldt, sloten, voren, wat wy aenschouwen,
Oock achterwaert al inloopen en nouwen,
Dit acht te nemen laet u niet verdrieten,
Want t’doet u achter-gronden seer verschieten

[D'après NOLDUS 2008, p. 119:] 55 En somme, il était très fort dans l’Art {Éloge de l’art du vieux Grand Pierre.} de représenter les Reflets selon leur Nature. Oui il était un grand et habile trompeur des yeux des Hommes, et un menteur de talent. Car on croit voir toutes sortes de choses tandis que ce n’est que peinture. Il savait la mélanger de telle façon que le plan semble rond et le plat en relief le muet paraisse parler et le mort vivre.


1 quotations

Quotation

Par un charme secret que nous sentons mieux que nous ne pouvons le définir, la peinture s’empare de nos sens ; elle fait passer pour vrai ce qui est faux, pour vivant ce qui est mort, é nous ne sortons de cette illusion que pour admirer l’art qui la cause. Cet art demande conséquemment un génie fécond & élevé, une imagination vive & brillante, de l’enthousiasme, du sublime, un jugement exquis, un esprit capable de prendre toutes sortes de formes & de les exprimer.

1 quotations

Quotation

Par un charme secret que nous sentons mieux que nous ne pouvons le définir, la peinture s’empare de nos sens ; elle fait passer pour vrai ce qui est faux, pour vivant ce qui est mort, é nous ne sortons de cette illusion que pour admirer l’art qui la cause. Cet art demande conséquemment un génie fécond & élevé, une imagination vive & brillante, de l’enthousiasme, du sublime, un jugement exquis, un esprit capable de prendre toutes sortes de formes & de les exprimer.


Other conceptual field(s)

SPECTATEUR → perception et regard